L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Sevetcyo



Messages : 653
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Jeu 3 Nov 2016 - 13:38

Ziecken Spoiler Explications a écrit:

En elko, les comparatifs s'expriment au moyen des infixes : kira (grand)
-a- antonymie : kiara = petit
-e- comparatif d'infériorité : kiera = moins grand (que)
-i- comparatif de supériorité : kiira = plus grand (que)
-o comparatif d'égalité : kiora = aussi grand (que)

Le superlatif relatif s'exprime de la même manière mais avec le suffixe -o.
-a- antonymie : kiaro = le petit
-e- comparatif d'infériorité : kiero = le moins grand
-i- comparatif de supériorité : kiiro = le plus grand
-o comparatif d'égalité : kioro = l'aussi grand

C'est génial Very Happy
C'est pratique d'avoir au départ des clés CVC avec des voyelles simples... ça devient spontané à l'usage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Jeu 3 Nov 2016 - 16:18

Sevetcyo a écrit:

Il est grand aussi
He is big too
Li estas granda ankaŭ.
Es bèl tanbeu (en occitan)

Il est autant grand que moi.
He is as big as me.
Li estas tiom granda kiel mi.
Es tan bèl que ieu.

En général on distingue les deux mots. Je sais bien qu'ils signifient tout deux quelque chose du genre "pareillement", et je ne suis pas assez calé en grammaire pour en dire plus, mais il me semble important de les distinguer, parce que intuitivement leur sens et leur utilisation sont clairement différents.
Dans les deux cas, ils donnent une identité de similitude, voire d'égalité, voire d'identité ; raison pour laquelle j'me suis pas vraiment foulé ; toutefois :

— Ep o vedjarna Kanadas?
— Jo
— Eg ep.


— As-tu visité le Canada ?
— Oui.
— Moi aussi.

On fera attention, toutefois :

— Ep faara en àt Selenev?
— Nep.
— Dar ep.


— Es-tu allé sur la Lune?
— Non.
— Eux, si.

Alsy est utilisable dans une phrase entière, justement pour le distinguer de ep et quelques autres, dont :

Da alsy stĕ ad kœm hænteve = Lui aussi sait marcher sur les mains
À comparer avec
Daniψ stĕ ad kœm hænteve = Lui, il sait marcher sur les mains ; c'est lui qui sait marcher sur les mains.
et avec
Da stĕ alsy ad kœm hænteve = Il sait aussi marcher sur les mains.

Alsy est un mot métissé à la mode uropi (de also pour "aussi, de même") et "aussi". Le Y peut être prononcé soit [ɪ] soit [ə], selon qu'on soit plutôt "nord-ouest" ou "sud". Le nord-est est assez versatile.


Sinon, aut'chose : comment traduisez-vous "un des plus (+ superlatif)" ou "un des moins (+ superlatif aussi) ?

Jusque là, j'avais (j'ai un peu honte de l'dire, mais bon !) recours au mot-à-mot, et ça donnait quelque chose d'assez lourdingue :

Æt ùt àr remmerte simzene àt sylven = C'est un des plus grand singes de la forêt.

Bon, déjà, on a deux génitifs qui se succèdent. Des fois on peut pas faire grand chose (les cheminées de la maison du notaire) pour éviter ça, mais quand on peut, pourquoi s'priver !

Après réflexion, voici c'que j'ai eu (la solution n'était pas loin, y avait qu'à s'baisser) :

Æt • ùt remmert àt sylven simez : littéralement : c'est un plus grand (superlatif) singe de la forêt.

On retrouve donc la dualité dans les articles (indéfini/dédini), puisque, avec l'article défini, on a :

Æt àt remmert àt sylven simez = C'est le plus grand singe de la forêt.

En plus, le superlatif n'est plus séparé de son complément.

ça marche aussi avec "un des moins" :

Æt • ùt minus spændonert merkaden = C'est un des moins chers du marché.
Æt • ùt minus spændonert merkaden luk = C'est un des articles les moins chers du marché.
Æt • ùt minus spændonert merkaden luk = C'est un des articles les moins chers du marché.
Æt luk • ùt minus spændonert merkaden = Cet article est un des moins chers du marché.

Pas question de risquer de croire que spædonert soit épithète de merkaden : c'est merkaden qui est complément de spændonert.

Même si on voulait dire "le meilleur marché est en vente chez nous", on dirait : àt olydonert • thogev ed skopev eneolydon signifie "bon marché".

À côté de :

Àr lorte syroψente cem henfàktar ed fàktureve ene = Les meilleurs appareils photos sont fabriqués chez nous.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Jeu 3 Nov 2016 - 22:04

Certes, mathématiquement, c'est pareil. Mais si on part au départ de quelque chose (ou qqn) de petit, on dira "plus petit", par contre, si on part de quelque chose de grand, on dira "moins grand".

Par ailleurs,même si elles sont strictement équivalentes, l'expression "moins petit" est beaucoup plus rare que "plus grand". Comment tu explique ça ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Jeu 3 Nov 2016 - 22:08

Pour endormir l'esprit critique de ses auditeurs, il est préférable de n'utiliser que des connotations favorables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Jeu 3 Nov 2016 - 22:17

Tiens, odd, puisque tu aimes les mots et que tu aimes jouer avec, j'te pose une question :

Pourquoi "infini" donne une notion de grandeur, alors qu'"infinitésimal" donne la notion inverse (petitesse microscopique), alors que rien dans -(t)ésimal ne permet d'y trouver une telle inversion ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Ven 4 Nov 2016 - 12:03

Sevetcyo a écrit:
C'est génial

Merci, c'est sympa ! Wink

Sevetcyo a écrit:
C'est pratique d'avoir au départ des clés CVC avec des voyelles simples... ça devient spontané à l'usage ?

oui tout à fait, c'est le but. Je trouve que ce système est assez intuitif, cela contribue, à mon sens à la facilité d'apprentissage de la langue.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Ven 4 Nov 2016 - 16:30

Anoev a écrit:
Pourquoi "infini" donne une notion de grandeur, alors qu'"infinitésimal" donne la notion inverse (petitesse microscopique), alors que rien dans -(t)ésimal ne permet d'y trouver une telle inversion ?

Je suppose.
On a infinitus + esimus (+alis), ce qui revient en gros à "infinitième". Hors l'infinitième d'une chose est la part la plus petite qu'on peut en ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties   Aujourd'hui à 4:52

Revenir en haut Aller en bas
 
beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» beaucoup, peu, comparatif, superlatif et autres facéties
» Les facéties de Nicolas-Fulbert
» Parrallèle entre l'Apocalypse de Saint Jean et les Autres prophéties
» Les facéties de Ratziblatte vues par Zénit
» Autres Prophéties données par Ned Dougherty par Notre-Dame-de-Lumière !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: