L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Psolat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Mer 30 Déc 2015 - 12:03

Malgré tout, en cette fin d'année 2015, le psolat fait son entrée dans Idéolexique.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Lun 11 Jan 2016 - 14:08

Issu du fil de l'uropi :


castillanuropipsolataneuvien
profesorprofesorprofesorprofesor
profesorprofesorprofesoroprofesordak
profesoraprofesoraprofesoraprofesorkad
Les noms psolats en -R (doktor, iženjor, direktor...) dont en général bâtis su'l'mêm'modèle.

On notera toutefois cette différence :

uropipsolataneuvien
kidle puernexàvdu
boblo puernexàvdak
ʒikapullanexàvkad
Toutefois, sauf erreur de ma part, bob & ʒika, à la différence de puer, pulla & nexàv-, dépassent les tranches d'âge de l'enfance.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Mar 8 Mar 2016 - 23:55

Djino a écrit:
Sain(e) = suna
En psolat, "sain" se dit san, comme en interlingua. Il s'accorde en genre et en nombre avec le nom et ça donne :

hombro sano = homme ♂ sain (plr : sanos)
doma sana = femme saine (plr : sanas)
adultes sani* = adultes sains.

En interlingua, je sais pas comment ça marche.



*Deux terminaisons possibles pour les mots neutres :
consonne : le pluriel est en -I (quoique quelques mots non psolatisables, qui restent invariables)
-E : le pluriel est en -ES.

Les adjectifs qualificatifs en -E ne varient pas en genre :
uni crandi kani = de grands chiens
unos crandos kanos = de grands chiens  ♂
unas crandas kanas = de grandes chiennes.

uni pikles kani = de petits chiens
unos pikles kanos = de petits chiens  ♂
unas pikles kanas = de petites chiennes.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Mer 20 Juil 2016 - 23:40

En un peu plus d'un an de présence, le psolat compte déjà 154 pages. Pas trop mal quand même pour une petite langue récréative*.

J'pense à un truc : si pour une idéolangue donnée, son créateur y mettait simplement un mot par jour, certaines d'entre elles dépasseraient allègrement les 500 mots.



*Dans le monde réel, mais vraie LAI dans la diégèse aneuvienne. Le psolat dépasse à ce titre, plusieurs LAI comme l'arwelo, le gelota et le kotava. Il est encore loin derrière l'espéranto (299) et l'uropi (433).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Jeu 21 Juil 2016 - 7:10

Environ.

C'est .


Ziecken l'avait ouvert bien avant (prémonition), mais la langue s'est développée pour de bon en décembre dernier.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Psolat    Jeu 21 Juil 2016 - 9:03

Anoev a écrit:
J'pense à un truc : si pour une idéolangue donnée, son créateur y mettait simplement un mot par jour, certaines d'entre elles dépasseraient allègrement les 500 mots.

J'y ai pensé aussi. Idéolexique deviendrait ainsi beaucoup plus complet en très peu de temps.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Mer 27 Juil 2016 - 14:58

Avec le psolat, je n'ai pas voulu me contenter d'une énième langue romane en plus, en remplaçant simplement les C par des K (ce que j'ai bien failli faire avec les premières conjugaisons, dois-je l'avouer), mais a faire quelque chose de différent, comme si une branche autre que le groupe roman était apparue. Une branche où, côté orthographe, c'était Hus qui avait remplacé Ruga, du moins, pour une des orthographes ; pour l'autre, c'est pas un personnage réel qui est intervenu, mais un personnage imaginaire, à savoir : Keaṅder Vadora.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Le chaînon manquant   Jeu 17 Nov 2016 - 1:51

Quelque chose clochait, en psolat, c'était le C, prononcé [g] qui donnait, "caronnisé" (Č) : /t͡ʃ/.

Bref : il manquait le /t͡s/.

La solution, elle était juste à côté : c'était le Ċ*, à la fois proche du Č (affriqué alvéolaire au lieu de postalvéolaire), et suffisamment distinct du C (qui se prononce toujours [g]) sans en être trop éloigné graphiquement. La mise en page dans Idéopédia ne devrait pas tarder.


*Pompé à... l'aneuvien, évidemment ! puisque c'est un Aneuvien qui a créé le psolat.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Mer 30 Nov 2016 - 22:08

bedal a écrit:
Je sais pas, j'avais à cœur de perpétuer ces racines latino-latines Razz
Dans ce cas, le psolat ne devrait pas te laisser indifférent.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Comment sont formés les mots psolats ?   Sam 4 Fév 2017 - 1:33

Deux voies possibles :

un détour par l'aneuvien, si le mot aneuvien en question est d'origine latine ou romane (éventuellement grecque, si le mot grec est passé d'abord par la moulinette latine). Pas oublier que le psolat a été inventé en Aneuf.

un accès direct depuis le latin ou ses langues filles, si le mot aneuvien est soit d'origine autre que latine ou romane (germanique, slave etc. ou... àpriori) ou bien s'il est passé par un procédé de transformation directe ou indirecte (akrig, adnébou, vadora) par ambigramme ou tout simplement anacyclique : les mots psolats doivent quand même rappeler (plus ou moins, même si des fois c'est un peu tiré par les s'feux (sur la langue) un semblant d'origine latine.

Les mots en -O, -A -VS etc. perdent leur désinence s'ils ne représentent pas un être animé sexué. Si toutefois, une de ces deux premières lettres doit subsister pour un nom neutre, celle-ci est accentuée (-Ó ou -Á) pour bien montrer que ce nom n'est ni masculin ni féminin (influence grammaticale du genre plus forte en psolat qu'en aneuvien : c'est qdm une langue latine).

Si le mot vient directement du latin ou d'une langue romane, son orthographe est évidemment adaptée à celle du psolat (ici la "slavlatine") : les C deviennent K, S, Č ou Ċ, selon la prononciation, d'origine, les G deviennent C ou Ž, les CH deviennent Č ou Š (selon l'origine du mot). Voici, par exemple, quelques mots psolat :

mask
matar
matin
matrix
meduz
Meduza
membrán
mental
merkad
merkur
Merkuro
mes
metalic
metró...

Là d'dans, on a par exemple metalic. Le C ne se prononce [k] que parce qu'il est dévoisé par sa position en finale. Au pluriel, ça donne /me'taligi/. Ces mots sont passés par l'aneuvien, sauf matin, qui vient de MATVTINVS en passant par le français ou l'italien (mattino), mais sans intervention aneuvienne, puisque dans cette langue, le matin se dit neba, un anacyclique de aben, tiré de l'allemand Abend. Membrán est du même type, le mot aneuvien : slio, un mot mixte (élément à-priori slen, élément à-postériori : flio) ne pouvant pas convenir. Dernière remarque : le Ó de metró, pour des raisons évidentes annoncées ci d'ssus : c'est un nom neutre, donc le Ó doit se différencier, par exemple, de lobo (loup ♂). Ce qui, du coup, rapproche le metró psolat du metrò uropi.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19134
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Psolat    Dim 10 Sep 2017 - 23:30

Je vais introduire ce que j'aurais jamais dû laisser tomber pour le psolat : je veux parler des déclinaisons. Ainsi, le psolat rejoindra le thub et l'aneuvien. Certaines terminaisons donneront au psolat une véritable touche latine. Mais toutefois, la structure restera de type aneuvien : 4 cas dont le circonstanciel°. On aura là des terminaisons proches de l'ablatif latin pour le circonstanciel, un génitif assez proche (mais pas identique) à celui du latin, itou pour l'accusatif, qui prendra, au pluriel, l'aspect que les mots ont actuellement (à bien y réfléchir, c'est l'accusatif latin qui a donné les -S au pluriel dans pas mal de langues romanes, le psolat, bien que langue latine "à part" ne fera pas exception. Très peu d'irrégularités, et, malgré les genres, on aura 4 déclinaisons très ressemblantes. Un nominatif pluriel à peu près identique au génitif singulier (comme en latin, du moins les deux premières déclinaisons et la quatrième*).

Y m'reste deux~trois bricoles à peaufiner depuis c'que j'avais supposé (cf. lien), notamment pour les noms neutres en -E. Bien entendu, les adjectifs seront déclinables et s'accorderont en cas avec les noms. Pour les adjectifs invariables en genre, je m'tâte encore : ceux en consonne ou ceux en -E ?


°J'ai pas voulu m'résoudre à l'appeler "ablatif" ou "locatif", trop réducteurs, surtout vu les nombreuses fonctions qu'il est censé couvrir !
*Pas le neutre.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psolat    

Revenir en haut Aller en bas
 
Psolat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: