L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Elko Ídsálpan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Réatami



Messages : 516
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : France

MessageSujet: Elko Ídsálpan   Mar 22 Fév 2011 - 11:41

J’avais envie de créer une langue à partir d’une autre, comme l’idéomonde que j’ai créé s’inscrit dans l’univers d’Ægis, j’ai décidé d’utiliser une des langues les plus caractéristiques du multivers, j’ai nommé l’Elko (je remercie d’ailleurs Ziecken pour son aimable autorisation, ainsi que son soutient). L’Elko Ídsálpan est une forme de l’Elko qui, en partant de l’Elko académique, se dirige vers une forme plus complexe et plus difficilement intelligible. C’est l’effet d’un « viellissement » de l’Elko en Ídsálpa. Ce vieillissement va être causé par la présence des autres langues alentours ainsi que par la disparition de l’Elko académique.

Histoire de l’Elko en Ídsálpa

L’Elko est arrivé en Ídsálpa en même temps que des habitants du Losda. Un beau jour, cinq losdans sont arrivés par un moyen qui reste encore à définir (je pense volontairement). Ils se sont présentés aux peuples monstrueux des Cités Unies et leur ont appris leur philosophie et leur langue, ils mirent tout en œuvre pour impressionner les monstres mais ceux-ci ne se laissèrent pas faire, bien qu’ils se présentassent comme des Dieux, les monstres leur donnèrent le nom de Wlhrnf « messager des dieux » (notez d’ailleurs que Wlh vient de l’Elko Wel) ; pour les monstres, ces personnes n’étaient en aucun cas divines et c’est la personne qui les avait envoyé qui l’était, cette divine Essence servit de base à la culture du continent Antique (qui prit ce nom car ils furent les premiers à recevoir l’enseignement des Losdans). Les Losdans finirent par partir, personne ne les revit plus jamais, mais on conserva leur enseignement : l’Elko. Le continent Doré fut un haut lieu du culte Losdan ; bien qu’aucun lieu sacré ne s’y trouva, de nombreux théologiens célèbres vinrent de ce continent et le pays doré fut appelé « Welgaro » ce n’est que depuis quelques temps que la religion Losdanne a été expulsée du continent par la nouvelle religion, fondée par le prophète Midè (qui n’a en fait jamais existé, il a été inventé comme tous les personnages de sa légende par les Onze Sages pour appuyer la nouvelle religion, qui se présente comme une évolution de la religion Losdanne).

Toujours est-il que l’Elko subit de nombreuses modifications, tant phonétiques que grammaticales. Voici les langues qui poussèrent ces changements :
- Le Ϣolùnþy, par son système de racines complexes
- Le Crct’nl par son système polysynthétique et son vocabulaire
- Le Finelianõn pour la grammaire.
- La Langue des cités d’Argent, pour la syntaxe et la phonologie (c’est la langue suivante dans la liste des langues à créer, mais comme je veux la réussir mieux que les autres je vais essayer de réfléchir plus)
Notez que les langues humaines n’interviennent pas à cause de l’inimité atavique des monstres et des humains sur la planète (surtout que l’Esséntheam n’était pratiquement pas connu et les Duetu n’existaient pour ainsi dire pas)

Phonétique de l’Eko Ídsálpan :


L’Elko possédait une phonétique somme toute faible par rapport aux autres langues de la planète :
A [a] B [b] D [d] E [e] Ė [ey] F [f] G [g] H [h] I [i] J [j] K [k] L [l] M [m] N [n] O [o] P [p] R [r] S [s] T [t] U [u] W [w] Z [z]

Le nouveau système repose sur une phonologie plus complexe, nous expliquerons les moment où ces changements apparaissent plus loin :
les voyelles distinguent des quantités et le diphtongue a disparu :
Voyelles d’avant :
A [a] aa [a :] e [e] ee [e :] i [i] ii [i :]
Voyelles d’arrière :
o [o] oo [o :] u [u] uu [u:]

Le consonantisme s’ « harmonise » par l’apparition d’autres consonnes :
Consonnes ponctuelles :
Consones d’avant :
P [p] / b [b] / f [f] / v [v] / m [m]
T [t] / d [d] / s [s] / z [z] / n [n]
Consonnes d’arrière :
K [k] / g [g] / x [x] / gh [ɣ] / ñ [ŋ]

Consonnes molles :
Consonnes d’avant :
L [l] / r [r] / j [j]
Consonnes d’arrière :
W [w] / h [ç]

Liste des principaux changements phonétiques :
1. Les règles de disparitions de phonèmes lors des compositions claviques sont abolies.
2. Une voyelle devant deux consonnes s’allonge. Le diphtongue ė est remplacé par ee devant une consonne ou une voyelle d’avant et par oo devant une consonne ou une voyelle d’arrière.
3. Une consonne sourde entre deux phonèmes sonores se vocalise
4. Une consonne occlusive sonore entre deux voyelles se spirantise
5. Une nasale d’avant devant une consonne ou une voyelle d’arrière se transforme en ñ
6. H ne disparait plus et se transforme en [ç] Sauf devant g et k qu’il spirantise.
7. W en finale disparait et allonge la voyelle précédente
8. Deux consonnes harmonisent leur point d’articulation en suivant la première consonne (sauf les consonnes moles qui ne subissent pas ces changements et ne les causent pas) ;
9. Une consonne sonore en finale s’assourdit (mais comme les cas sont rares…)
10. Plus aucune voyelle ne disparait avec l’ajout de suffixe

Ex :
 KOW (langage, linguistique) + TAB (livre) + O = Koodavo / *Koodab
 DAW (groupe, commun) + WAK (char, véhicule, transport) + O = Daawago / *Daawak
 RAN (ciel) + WAK (véhicule) + O = raañwago / *raañwak
 KAN (feu) + DUL (bâtonnet) = Kaanzulo / *Kaanzul
 RAN (ciel) + BAW (corps) = Raanzaao / * Raanzaa (par changement de point et spirantisation)
 TAN (arbre) + GAR (pays) = Taanzaro / *Taanzar (comme ci-dessus)
 Omano + ei = Omanoo (*Omanooo)
 WEL + KOW = Welgoo (autre nom de l’Elko)
 Larsito tu sagsito → Larsito tu sagho → Larsito tu sagho (avec spirantisation de g en gh).

Grammaire de l’Elko Ídsálpan :

La grammaire de l’Elko Ídsálpan est caractéristiquement plus flexionnelle et rigide que l’Elko académique. Voici les règles modifiant la grammaire

Générales :
 Le ligatif n’existe plus
 Les déclinaisons et les conjugaisons sont obligatoires.
 La négation se marque en fin de syntagme
 La syntaxe est plus vriable (mais les déclinaisons sont là !)
 Le politif est marqué par le circumfixe e-o


Le nom :

 Il se termine par o au nominatif, par ao au génitif, par eo au locatif et par io au datif. Un nouveau cas fait sont apparition, l’accusatif noté par -uo
 Les cas ont des valeurs différentes, (nom = sujet réel ; acc = patient ; gen = possession ; loc = lieu, conséquence, cause, temps ; dat = bénéfactif, agent second)
 Lorsqu’un nom a deux cas, on utilise un préfixe et un suffixe, le préfixe est formé du simple suffixe casuel retourné. (ex : Ouego lami « il se voit »)

Le verbe :
 Il varie toujours en temps, cette modification se fait par préfixation d’ingama (Ego waki’da → Egho da’wagi « il partait »). Le présent n’est pas marqué.
 Il se termine toujours par -i à l’actif imperfectif, par -ii à l’actif perfectif, par -ai à l’actif imperfectif et par –aii à l’actif perfectif)
 Les adverbes innuta sont remplacés par des préfixes correspondants composés de la consonne du Bela Daga suffixée de a (Ego gau waki → Egho Gawagi « il veut partir »)
 Les auxiliaires modaux qui ne sont pas innuta sont mis sans suffixes (pas de ligatif). Ils peuvent même être intégrés au syntagme (courant dans l’Elko du Pays Doré). (Ego nodu waki → Ego not wagi / Ego nozwagi « il doit partir »)
 Tout adverbe temporel est utilisé soit en clé de composition soit comme clé nue (sans ligatif).
 Les types de phrase sont marqués par un préverbe de la même forme que communément.

Les adjectifs :
 Ils se terminent par a et sont variables en temps, en aspect et en voix comme les verbes (en fait, ce sont des verbes conjugués et suffixés de a)
 Les participes sont donc partie intégrante des adjectifs, dont ils ne se distinguent plus.
 Le péjoratif et le mélioratif sont remplacés par des préfixes constitués de la même consonne et de la voyelle –e

Les conjonctions :
 Elles se forment communément par une seule consonne isolée (qui doit donc s’appuyer sur le mot suivant). (on peut mettre une apostrophe pour aider les pauvres lecteurs)
 Il n’est plus possible d’utiliser une clé comme conjonction.

Les prépositions :
 Elles sont formée d’une clé suffixée de –u (dernière persistance du ligatif) mais elles peuvent être aussi intégrées

Polysynthèse :
 Il est possible d’univerber n’importe quel proposition, généralement seuls les locuteurs des provinces unies appliquent ce système (car la majorité de leurs langues sont fortement polysynthétiques, comme le montre le Crct’nl). Ce système s’étend en premier cas à un syntagme, mais il peut s’étendre à l’infini.
 La polysynthèse d’un nom suffixé de –ou peut traduire un génitif de composition ou de possession ; généralement le lien est très fort).

Les autres règles sont inchangées.

Exemple de traduction, avec sa comparaison en Elko académique (le premier texte sur lequel je suis tombé) :

Français
"Bonjour, je me présente. Je m'appelle Leo. Et toi, quel est ton nom ?
- Je m'appelle Landre, je suis prince d'ici, comment vas-tu ?
- Très bien, merci. Je dois te quitter, au revoir.
- Au revoir."

Elko Ídsálpan
« Eho, ouero mogi, rougheño Leo ; e t’ louho ?
-Rougheño Laandare, ero oriwizo we, e lou Deendii ?
-Ivala, tok, roowñeli lou, ove.
-Ove.

Elko Académique
"Hei, Ero moki ri, keno ra Leo tu la ?
- Keno ra Landare, Ero Oriwido kehoa, dėnka la ?
- Ibala, tok, Ero rėwu neli li, bei.
- Bei."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Elko Ídsálpan   Mar 22 Fév 2011 - 14:24

Intéressant ! On devrait tous faire des dérivés d'elko... A mon avis, ça amuserait Ziecken ! Razz

Au niveau des sons, la suite de voyelle "ou" semble assez récurrente. Je dois donc la prononcer o-ou ? Et que faire de "oue" ? o-ou-é ? [owe] ? Le ñ se prononce-t-il bien comme un "ng" anglais ? Et comment doit-je prononcer l'apostrophe ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4975
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Elko Ídsálpan   Mar 22 Fév 2011 - 14:32

Tu as raison, cela m'amuserais. Mais surtout cela m'intéresserait. En fait j'utiliserais volontiers tous ces dialectes ou variantes de l'elko. Il existe existes déjà 4 dialectes de l'elko dans le losda, mais d'autres sont en projet, d'autres encore vont naître pa l'écriture des chroniques, et enfin d'autres encore pourront voir le jour par des travaux comme ceux effectués par Réatami. Ces travaux ne seront pas vains, ils seront réutilisé dans les chroniques et étoffés.
Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Réatami



Messages : 516
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : France

MessageSujet: Re: Elko Ídsálpan   Mar 22 Fév 2011 - 14:34

Citation :
Au niveau des sons, la suite de voyelle "ou" semble assez récurrente. Je dois donc la prononcer o-ou ? Et que faire de "oue" ? o-ou-é ? [owe] ? Le ñ se prononce-t-il bien comme un "ng" anglais ? Et comment doit-je prononcer l'apostrophe ?

ou est récurrente car c'est la marque de l'accusatif qui n'existait pas en Elko ; c'est une totale innovation de l'Eklo de ce monde. On la prononce bien [ou] et non pas [u] (mais comme je suis francophone il y a des fois où je tombe dans le piège !) ; donc oue se prononce en détachant toutes les voyelles [o.u.e]. Pour le ñ c'est bien le ng anglais mais je n'aime pas trop cette graphie il faudrait que j'utilise autre chose... peut-être q ou y qui n'ont pas d'autre utilité.

L'apostrophe ne se prononce pas, ça peut paraitre idiot mais je n'aime pas voir une consonne trainer toute seule en plein milieu j'ai donc mis un apostrophe, c'est pour signifier que cette consonne est une sorte de clitique qui se rattache au mot suivant.

Citation :
Intéressant ! On devrait tous faire des dérivés d'elko... A mon avis, ça amuserait Ziecken ! Razz

En tout cas ça m'aura amusé de faire ça ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Elko Ídsálpan   Lun 28 Fév 2011 - 19:49

Nemszev a écrit:
Intéressant ! On devrait tous faire des dérivés d'elko... A mon avis, ça amuserait Ziecken ! Razz
Mm… Pourquoi pas. Cela peut être utile de partir d’une idéolangue pour en créer une autre quand on a pas assez d’inspiration pour l’inventer ex nihilo, ce qui semble être mon cas. Néanmoins, je n’aime pas trop l’elko… Si je devais le faire à partir d’une autre langue, ce serait l’aneuvien. Si Anœv est d’accord, bien sûr (?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4975
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Elko Ídsálpan   Lun 28 Fév 2011 - 20:25

Yamaw a écrit:
Si je devais le faire à partir d’une autre langue, ce serait l’aneuvien. Si Anoev est d’accord, bien sûr
Je suis sur que Oui, Anoev sera enchanté de voir que l'on s'intéresse à sa langue. Razz

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16302
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Variations sur l'Aneuvien   Lun 28 Fév 2011 - 21:17

Pourquoi pas? Ça serait intéressant. je vous promets de ne pas être comme Schleyer vis à vis du Volapük1.

Reste plus qu'à trouver le nom de l'aneuvien ainsi transformé. Là, c'est une autre paire de manche.

Anouvlien? Ayamawien2? Auxan3? Alkovien4? et tout autre mot, basé, ou non, sur cette construction.

Peut-être même que, par effet bœmraṅg, certains mots de la nouvelle langue créée se retrouverait, comme synonyme, voire comme nouveau mot dans le dictionnaire aneuvien. Vous pouvez être persuadé(e)s que j'en citerai la source: à tout seigneur, tout honneur.

Votre hommage me va droit au cœur.

La seule chose que je sollicite, c'est qu'à un endroit de la description de la nouvelle langue, il soit fait mention de sa source: l'aneuvien. Même si ce n'est qu'un entrefilet.
1 C'est-à-dire que je n'interférerai en rien dans la nouvelle création et que si je donne un avis (même défavorable) sur une règle, celui ne sera qu'à titre purement indicatif.
2 En hommage à Yamaw qui en a eu l'idée le premier.
3 Pour qui aurait l'audace de vouloir lancer une variante "auxilliaire", pourquoi pas?
4 Une combinaison de certaines règles aneuviennes et elkannes. Dosées convenablement, faut voir c'que ça donn'rait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elko Ídsálpan   Aujourd'hui à 16:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Elko Ídsálpan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elko - Kimrunnabo (système idéographique)
» le Losda : le monde de l'Elko
» Elko - Rundar & Futhark (système runique)
» Une conlang en construction
» Elko - La graduation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: