L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Popiaro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Popiaro    Mar 26 Oct 2010 - 23:06

Le sujet sur l'InterRoman m'a donné envie de dépoussiérer le projet popiaro, que j'avais commencé à en 2007.

Je réexplique le principe du popiaro (mot qui signifie "populaire")... C'est une langue auxiliaire romane, comme un tas d'autres (Interlingua, LFN...) qui a la particularité de s'inspirer des changements phonologiques encourrus dans les différentes langues romanes. Cela lui enlève la certaine rigidité des langues basées sur le latin et lui donne une couleur et un esthétique particulier, bien que ses sonorités ne soient pas particulièrement nouvelles. Le but premier reste malgré tout d'avoir une langue facilement prononçable et dont les changements phonologiques soient stables (pas un "pl" qui devient "pi" à un endroit et qui reste "pl" à un autre, comme en italien). Le popiaro veut s'inspirer de toutes les langues romanes (italien, français, espagnol, portugais, roumain, romanche, catalan), pas juste faire un mix hispano-italien.

Ayant entre temps essayé un autre projet dérivé, linga popial, j'ai pu apporter quelques changements au popiaro originel (trop calqué sur l'italien).

Cette langue est censée être apprise rapidement par tout locuteur de langue romane. Il y a donc certaines simplifications, qui ne sont pas en décalage total avec les langues romanes, car ces simplifications se présentent dans certaines langues ou dialectes...
Notamment:
- des changements phonologiques évoqués plus haut
- un pluriel commun aux deux genres grammaticaux, en -i ou -y (après une voyelle)
- des formes verbales privilégiant les auxiliaires à la flexion du verbe (en roumain, on dit "je vais manger" pour "je mangerai", en romanche, le passé simple est remplacé par un passé composé...)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mar 2 Nov 2010 - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Popiaro    Mer 27 Oct 2010 - 1:39

En français et en portugais également, le futur simple se fait rare. On le remplace par le futur immédiat/intentionnel ou même le present:

demain je travaille / amanhã trabalho
ce soir je vais regarder la télé / hoje à noite vou assistir televisão
Je prends ma retraite dans 20 ans / Eu me aposento daqui a 20 anos

Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Mer 27 Oct 2010 - 11:05

Oui, c'est un peu comme en chinois (de manière plus générale), où l'on utilise des particules pour préciser l'aspect du verbe, mais en général, le temps se déduit du contexte, des circonstanciels utilisés.

Une raison pour laquelle j'utilise plutôt les auxiliaires (ou rien) en popiaro, c'est que les formes verbales peuvent êtres très différentes d'une langue à l'autre (surtout quand on observe les verbes roumains!). Utiliser un auxiliaire est tellement plus reposant, je trouve...

Demain, je travaille = Demaa, laboro
Ce soir, je regarde la télé = Ista sera/note, miro/bido a telebisoo
Je prends ma retraite dans 20 ans = Me pensoo in 20 ani

Je travaillerai = Boo laboraa
Je regarderai la télé = Boo miraa/bidee a telebisoo
Je prendrai ma retraite = Me boo pensoaa

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16237
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Popiaro    Sam 19 Mar 2011 - 14:14

J'ai bien aimé le propiaro. On dirait, à la lecture, une langue d'une région d'Italie; avec des originalités comme les -aa-. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Sam 19 Mar 2011 - 15:25

Je n'ai pas forcément voulu faire un calque de l'italien. Je pense que c'est juste parce que c'est la région la plus centrale de la "romanophonie"... Mais j'imite aussi certains traits/mots espagnols, portugais ou roumains.
"Cu isti parabi, nou fabio italiao" (Avec ces mots, je ne parle pas italien)

Nouveau blog en lancement, tout en popiaro !

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mar 22 Mar 2011 - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16237
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Popiaro 2 ---   Sam 19 Mar 2011 - 18:03

Nemszev a écrit:
Je n'ai pas forcément voulu faire un calque de l'italien. Je pense que c'est juste parce que c'est la région la plus centrale de la "romanophonie"... Mais j'imite aussi certains traits/mots espagnols, portugais ou roumains.
"Cu isti parabi, nou fabio italiao" (Avec ces mots, je ne parle pas italien)

En fait, c'est autant les terminaisons (en -O & en -I) que les mots eux-mêmes qui m'ont fait penser à l'italien (encore que le roumain et le corse aient les mêmes). Des terminaisons en -OS ou en -ES m'auraient fait penser à une langue ibérique. Quôm quoi que la famille romane a plein de ramifications (cousinages)... d'autres aussi, faut êt'juste (germaniques, slaves, baltes (dans un moindre mesure: deux seulement!)). Certaines, par contre (comme le grec) sont à branche unique.

Ce que j'aimerais voir, c'est de trouver (pas forcément de mon fait) une langue à racines & terminaisons latines, mais avec des mots orthographiés avec des J, K, W... voire des Š, Č & Ž! Après tout, le moldave s'est bien écrit pendant des années avec un alphabet... cyrillique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Sam 19 Mar 2011 - 21:29

Le roumain, si je me souviens bien, n'a pas vraiment de finales en -o, mais plutôt en consonnes pour le masculin ou en -u et pour le pluriel, un -i qu'on prononce comme une mouillure (l'équivalent du signe mou russe ou du "j").
Ce qui peut ressembler au corse, c'est les articles:
- o = le (aussi en portugais, mais prononcé "ou")
- a = la (idem, mais plutôt "eu")
- i = les (aussi en italien) - mais le popiaro "innove" en le rendant et masculin et féminin comme toutes les finales en -i
J'ai pensé à cette idée, parce que je suis une des nombreuses personnes qui se trompent en pluralisant des mots en italien, notamment les féminins -a > -e... vu que dans certains parlés le -e atone finale s'assimile à un -i, pourquoi ne pas les mélanger ? Puis, je n'ai pas voulu faire une énième idéolangue romane qui utilise le -s pour pluraliser, je trouve que ça sonne trop espagnol.

Ce qui peut faire penser au portugais, mais pas tout à fait, c'est l'amuïssement des consonnes nasales finales ou avant une voyelle finale: bona > boa, bon > bou, boni > boi, un > u (encore un mot mixte)... Le portugais les prononces nasalisés, mais vu que cette abilité n'est pas donnée à tous les locuteurs de langues romanes, je l'ai laissé tel quel.

Autre amuïssement, le -r(e) après un a/e/i final. Ce phénomène est présent, si je me souviens, en catalan:
cantar(e) > cantaa, essere > ese, finire > finii...

Pour le roumain, il y a par exemple la transformation qu-/cu- en c- avant une voyelle:
quando > cando, cinquenta > cincenta, que (quo à la base) > ce...
Petite remarque, prononcer la suite "ce" [ke] n'est pas un problème en popiaro, vu que, mis à part les mots d'origine étrangères en K, qui prononcent la lettre toujours [k], il n'y a pas de différence.
Donc on peut très bien prononcer cento [kento]... Il arrive que dans une phrase on ait souvent le son "tch", c'est pourquoi de temps en temps, on peut plutôt le prononcer [k]. (Remarquez que dans certaines langues romanes, le c latin est resté en prononciation [k]).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Mar 22 Mar 2011 - 17:44

Deux réformes de simplification orthographique visant à mieux rendre compte de la prononciation des diphtongues:

1) Remplacement des -y finaux par des -i, car ils forment avec la voyelle précédente des diphtongues connues (ai, ei, oi). Le "Y" était là pour signaler qu'au singulier la voyelle était plutôt un "L", mais je trouve ça assez inutile et source de problèmes. Je ne garde l' "Y" qu'intervocalique et en initiale.

Yeneray (Généraux) > Yenerai (sg: Yeneral)
Ey (Ils) > Ei (sg: El)



2) Remplacement de la suite "ao" par "au", car trop de confusion. Ainsi, le genre grammatical masculin est marqué par -o ou par -u (après une voyelle), tandis que le féminin est toujours marqué par -a. Le pluriel quant à lui est toujours marqué par -i (masculin et féminin).

Umao (Humain) > Umau (fém: Umaa; pl: Umai)

Remarque: Les diphtongues "au" et "ou" sont aussi présentes à la fin de mots, qui, selon les règles de dérivation (depuis le latin) devraient avoir respectivement -aa ou -oo en finale, mais il y a diphtonguisation pour l'euphonie, car les mots s'utilisent souvent avant d'autres mots ("dou Martino" (monsieur Martin), "bou dia" (bonjour), "tau bee" (aussi)).
Cependant, il est possible de les prononcer comme des monophtongues si l'on n'arrive pas à en faire une diphtongue ("dou Yoau" (monsieur Jean) peut se prononcer "doo Yoau" sans problème).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Mots compliqués à traduire   Dim 15 Mai 2011 - 19:52

Je me suis interrogé sur le mot "voler" en français et son double sens. A la base, le mot aurait le sens de "voler (dans les airs)", mais il a dévié par son usage en chasse (volerie...) vers le sens "dérober".
"Dérober" quant à lui, dérive du mot "rober" qui ne s'utilise plus actuellement, mais qu'on retrouve en anglais "to rob". Il provient d'un mot germanique qui s'apparente à "rauben" en allemand.

Pour mon vocabulaire latino-latin utilisé en popiaro, j'ai fait une recherche sur les verbes utiliser pour "voler" dans ce sens dans les diverses langues romanes et en latin. J'ai finalement décidé de privilégier le verbe latin "furari" (furor au présent, furtus au participe passé), qui a donné "furtif" et "furet".
On l'utilise en roumain (fura) et en portugais et espagnol (furtar/hurtar), où la racine verbale dérive de celle du participe passé, mais aussi en sarde (furài).
Il faut savoir que selon certaines classifications, les langues romanes se divisent en 3 groupes: celles de l'ouest (espagnol, français, romanche), de l'est (italien, roumain) et du sud (sarde - la langue romane la plus conservatrice), j'essaie donc toujours d'établir ma langue en m'étalant sur ces trois groupes.
En popiaro, cela donne "furaa" ou "furtaa" (garder ou retirer le T?), mais je pense que je vais quand même rajouter "robaa" car, malgré son origine non latine, seuls les roumains n'utilisent pas ce mot.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Dim 5 Juin 2011 - 13:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16237
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Popiaro    Dim 15 Mai 2011 - 21:22

Pour "vol", j'ai deux traductions aneuviennes: flog(at) & hràk. Pour "voler"; j'ai "flóg & hràp. ce dernier mot étant apparenté à rapt (enlèvement, soit vol... d'une personne).

La pie volante = àt flógun svỳtav
La pie voleuse (Rossini) = à hràpor svỳtav

Comment vas-tu appeler ta nouvelle langue? L'interbelge? le belge? le walmand? le vlamon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Dim 15 Mai 2011 - 21:46

J'ai déplacé le message sur la langue belge ici.

Pour l'instant, je l'appelle le "belgis", qui veut dire "belge" en néerlandais. En français, ça donnerait quelque chose comme "belgien"...

Je l'ai placé dans les langues fictives, parce que je vois mal la population belge accepter une langue aussi peu esthétique. Mais bon, j'avais envie d'un peu de folklorisme... Razz Je demanderai à mes amies flamandes ce qu'elles en pensent.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akorion



Messages : 153
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Popiaro    Dim 15 Mai 2011 - 23:11

Citation :
"Dérober" quant à lui, dérive du mot "rober" qui ne s'utilise plus actuellement, mais qu'on retrouve en anglais "to rob". Il provient d'un mot germanique qui s'apparente à "rauben" en allemand.

Rober serait un mot fin 12e pour voler, enlever, piller, saccager, violer (en parlant d´une femme).
Il viendrait du germain rauba pour butin... Origine incertaine...
Comme parmi les prises, il y avait nombre de vêtements (habits de butin), par extention de „la robe e la vitaille“, robe serait devenu habit, puis vêtement de femme.

Ce mot nous est en fait fort familier : Rob-in des bois.

Je me suis d´ailleurs servi des termes d´ancien français : roberie, robardel, robart ou robeort, pour créer un barbarisme avec le surnom de robeuse, Pernelle la robeuse, femme mercenaire, personnage de l´une de mes pièces de spectacle de rue. Et cela a bien fonctionné!

Fura me fait d´emblée penser à fureur et non à voler... Pour cette raison, même si je préfère furaa, je pense que furtaa (qui renvoi à ce furtif) est plus indiqué.
Quant à robaa, j´apprécie cette remise au goût du jour de ce vieux mot oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Popiaro    Dim 15 Mai 2011 - 23:26

silent 


Dernière édition par lsd le Lun 8 Juil 2013 - 20:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16237
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Robe, garderobe et dérober   Lun 16 Mai 2011 - 14:50

Pour "robe", que ce soit celle de la dame, de l'avocat ou de la noblesse (de robe), j'me suis pas foulé: j'ai gardé rob.
Pour "dérober", je me suis calé sur le verbe "voler": hrop, toutefois, la conjugaison est un peu différente: en effet, hropta n'autait pas été utile, alors que hrapta rappelle le mot "rapt". Ainsi, on a
hràp, hràpta, hràpa pour "viler"
hrop, hropa, hropa.

De toute manière, le T revient à l'impératif.
Ces deux verbes se construisent avec l'accusatif dans préposition (chose dérobée) ou avec (ni + victime).

Da ere hràpta 50 ljàrse et tiyn Hoψace. = Il avait volé 50 centimes et deux montres.
Or nep hropte nir hràpduse: æt oψlùm ase. = Ne dérobez pas les voleurs: ça les vexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Popiaro    Lun 16 Mai 2011 - 15:45

En uropi, le mot ordinaire pour voler, dérober, est robo; un voleur, c'est un robor; un vol, un rob. Pour robe, on a klad (robe ordinaire pour femme) et roba (robe de cérémonie pour homme). Voler dans les airs, c'est flevo.
En espéranto, on a ŝteli et flugi.
En sambahsa, pour voler, dérober, on a klehpt et raubh; voler dans les airs, c'est pleuk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Akorion



Messages : 153
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Popiaro    Lun 16 Mai 2011 - 22:09

Citation :
méfi avec les éthymologies hazardeuse à la cui-QI

C´était un clin d´oeil.

Je cite la source : "Robin, dérivé de "robe", dans "homme de robe", 1627, fait par plaisanterie d´après Robin [en fait, on pourrait croire que le sens est inversé et que robe vient de robin, mais la date, bien sûr...] "personnage sans considération" vers 1340, aujourd`hui hors d´usage, forme familière de Robert qui était dans l´ancienne littérature un terme de dénigrement et désignait notamment un paysan prétentieux." dans le dictionnaire étymologique de la langue francaise, p557, collection quadrige, chez PUF, 2008.
Or, la plus ancienne mention connue de ce personnage remonte à 1360-1390 dans le poème de "Piers Plowman" élaboré par William Langland.

Je trouvais seulement amusant que l´un des voleurs les plus réputés ai justement un nom/surnom où sa fonction peut être décelé ou au contraire lancé telle une fanfaronnade...
Le tout est de savoir s´il s´agit d´un hasard... ou s´il existe une réelle dérivation étymologique ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Jeu 2 Juin 2011 - 18:44

J'avais un problème avec les finales atones en -ulo, que j'avais normalement systématiquement remplacées par -lo, qui devant une consonne devenait -io (populo > popio). Devant un G ou un C, c'est plus compliqué. Normalement GL et CL se changent en Y (Clamare > yamaa). Du coup, je changeais ces finales de -GULO à -I/YO et de -CULO à -I/YO (angulo > anio, saeculo > seyo), ce qui changeait profondément l'aspect sonore et écrit de certains mots.
Dorénavant, -CULO et -GULO seront transformés en -CU et -GU (de pluriel -CUI et -GUI).
Ainsi: angu(i) (angle(s)); secu(i) (siècle(s)); ocu(i) (oeil (yeux)).

Ce phénomène me turlupinais depuis longtemps.
Bon il y aura toujours le fait que "ocu" ressemble moins à "ojo" ou "occhio" que l'ancien "oyo", mais je ne pense pas que ce soit trop difficile à comprendre...

Dans les pluriels, veillez à bien accentuer la voyelle qui précède le "ui" (qui est prononcé /wi/ et non /u.i/).

Au féminin, -CULA et -GULA se transforment en -CUA et -GUA (pluriel identique au masculin) avec ua /wa/.
Ainsi: canicua/canicui (canicule(s)), macua/macui (tache(s)).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Popiaro    Jeu 2 Juin 2011 - 22:51

Les groupes consonnantiques (initiaux) BL, CL, FL, PL restent inchangés en français mais donnent :

en italien : BI, CHI, FI, PI (piangere)

en espagnol: BL, LL, LL, LL (llorar)

en portugais: BR, CH, CH, CH (chorar)

Cependant à côté de "chave", on a "clave" et à côté de "llamar" on a "clamor"...

Au portugais "boa" (bonne) correspond "bonança", à "lua" (lune). l'adjectif "lunar", à "povo" (peuple), l'adjectif "popular" etc...

Une simplification systématique des finales comme en popiaro, poserait le problème des mots dérivés...

Les brésiliens se perdent dans les pluriels des mots en ÃO :

Alemão > alemães (A/E)
Saxão > saxões (O/E)
Irmão > irmãos (A/O)
Irmã > irmãs (A)

Soit trois pluriel pour une même finale !

pour résoudre l'énigme, il faut remonter à l'espagnol :

Alemán > alemanes (A/E)
Sajón > sajones (O/E)
Hermano > hermanos (A/O)
Hermana > hermanas (A/A)

En espagnol, il suffit de rajouter S aux voyelles et ES aux consonnes.
L'idée popiaro d'avoir des pluriels en I après consonne et en Y après voyelle, existe aussi en "ABLE" (de "habla", espagnol simplifié, en sommeil...). Les mots s'y terminent en général par une consonnes (E après un groupe de consonnes) et la tendance est à l'oxitonicité (accent sur la dernière syllabe). Enfin le groupe LL devient Y (ei / eya / eyo = el / ella / ello) et le pluriel (s/es) n'est marqué qu'une seule fois, mais dans une reforme de l'Able, l'auteur (andalou)propose un pluriel en I et Y également) Mais aux dernières nouvelles, il semble qu'il ait fini par s'intéresser à une simplification de l'italien...

En fait je m'interroge sur l'avantage de "popiaro" par rapport à "popular"... LFN a "popla" (peuple et peupler) et "poplal" (populaire) > poplali (populariser) et en IR, on a "poblo / poblar / popular"... À noter que l'espagnol "pueblo" signifie à la fois peuple et village/hameau (et aldea) / portugais "povoado/vila/aldeia"... "La aldea global" - le village planétaire, et "aldeano" pour villageois... Joli nom pour une langue planétaire, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 0:17

Patrick Chevin a écrit:
Les groupes consonnantiques (initiaux) BL, CL, FL, PL restent inchangés en français mais donnent :
en italien : BI, CHI, FI, PI (piangere)
en espagnol: BL, LL, LL, LL (llorar)
en portugais: BR, CH, CH, CH (chorar)
Je reconnais que l'utilisation de l'évolution consonnantique italienne est assez arbitraire, mais j'estime qu'on identifie alors mieux le mot sans que ça complique la prononciation (la tendance à tout mélanger comme dans les langues ibériques pourrait poser problème, et j'imagine que ça ne se produit pas dans les mots dérivés).

Citation :
L'idée popiaro d'avoir des pluriels en I après consonne et en Y après voyelle, existe aussi en "ABLE" (de "habla", espagnol simplifié, en sommeil...).
En fait (voir plus haut), c'est toujours par un -i en popiaro (mais le i peut se prononcer [i] ou [j]).

Citation :
En fait je m'interroge sur l'avantage de "popiaro" par rapport à "popular"...
Tu me fais réaliser que le nom de ma langue est erroné ! Crying or Very sad
Ce devrait être Popiare, pas Popiaro.
Enfin, je vais garder ce -o, qui permettra de séparer la langue "o popiaro" (le popiaro) de l'idée générale "o popiare" (le populaire). Wink


Citation :
Au portugais "boa" (bonne) correspond "bonança", à "lua" (lune). l'adjectif "lunar", à "povo" (peuple), l'adjectif "popular" etc...
Une simplification systématique des finales comme en popiaro, poserait le problème des mots dérivés...
Popio (peuple) > popiare (populaire), popiasoo (population)...
Pensoo (pension) > pensoaa (pensionner), pensoato (pensionné)...
Moi ça ne me pose pas de problème. Sachant que beaucoup des mots dérivés que nous utilisons tous les jours viennent directement du latin, ce qui provoque parfois des doublets avec des mots français qui eux ont évolué naturellement (potion / poison, frêle / fragile...).
Quand on apprend une langue romane, on a souvent affaire à des emprunts au latin, ce qui complique l'apprentissage, car ils obéissent aux lois de dérivation latines et à la prononciation de la langue elle-même. Au moins, en popiaro, il n'y a pas un tas d'affixes différents à apprendre.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 0:55

Comment fais-tu pour distinguer "raison" de "ration", "oraison" de "oration" etc...

"Pensoaa" me fait penser à "abençoar" (bénir) en portugais (le R final ne s'entend généralement pas [abe~sua'])...

"Caa" (chien) n'est pas sans rappeler le portugais "cão" (en fait ici on dit plutôt "cachorro"), mais comment dis-tu "canino" en popiaro ? et pourquoi abandonner les consonnes finales ? Pourquoi "lesoo/lesoaa" plutôt que "les(i)on/les(i)onar" ?

Finalement je viens de trouver la réponse pour "canino": caino. (même question pour l'abandon du "n"...)

Sinon, l'alphabet est parfait ! (je préfère J à Y)

la Linga popial me semble améliorer le popiaro. Beaucoup de choses intéressantes à mi-chemin entre LFN, IR et Able... C'est très intéressant, mais il faut que je digère tout ça.... Après j'interviendrai sur le fil LINGA POPIAL, mais pourquoi sur le forum des idéolangues et pas des LAI ?


Popial: Bi regraso pe bostra lesó de i reji de mea linga noba.
IR: Vos agradeso por vosa lesion sobre las reglas de mi nova lengua(/lingua).
LFN: Me grasia vos per vos leson sur la regulas de me lingua nova.

A-t-on besoin systematiquement de suffixes pour former les adjectifs? Si on systématise comme en esperanto -A ou en LFN -AL, on risque d'avoir en plus de la monotonie des suffixes différents de ceux déjà répendus...

Pourquoi pas tout simplement: linga pop > lingapop ? (o popo brasilero / i popi sudamerikani)

Lingapop: Bi regraso pe bia leson sui reji de mia linga noba.

Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 12:52

Patrick Chevin a écrit:
Comment fais-tu pour distinguer "raison" de "ration", "oraison" de "oration" etc...
Est-ce qu'ils ne sont pas le même mot en galicien ? C'est en tout cas ce que me dit Google Traduction.
On n'a qu'a dire qu'ils sont polysémiques: rasoo (1. raison 2. ration), orasoo (1. prière, oraison 2. oration).

Citation :
"Caa" (chien) n'est pas sans rappeler le portugais "cão" (en fait ici on dit plutôt "cachorro"), mais comment dis-tu "canino" en popiaro ?
Finalement je viens de trouver la réponse pour "canino": caino. (même question pour l'abandon du "n"...)
Exact... Very Happy

Citation :
et pourquoi abandonner les consonnes finales ? Pourquoi "lesoo/lesoaa" plutôt que "les(i)on/les(i)onar" ?
C'est une règle un peu arbitraire, mais je la trouve sympathique.
Au début le popiaro ressemblait à une romlangue tout à fait habituelle. Mais il fallait que je la distingue des autres en lui donnant des particularités phoniques et écrites. J'ai donc repris cette idée d'amuïr les finales, idée qu'on retrouve dans les langues ibériques (en catalan, raison > raó, parlar (prononcé parlâ)), mais aussi dans les langues d'Oïl et rhéto-romanes.

Citation :
Sinon, l'alphabet est parfait ! (je préfère J à Y)
Merci. J'hésite encore entre le Y et le J. Le J n'est pas toujours très joli quand il précède un i, à cause de la suite de points suscrits.

Citation :
la Linga popial me semble améliorer le popiaro. Beaucoup de choses intéressantes à mi-chemin entre LFN, IR et Able... C'est très intéressant, mais il faut que je digère tout ça.... Après j'interviendrai sur le fil LINGA POPIAL, mais pourquoi sur le forum des idéolangues et pas des LAI ?
La Linga Popial, c'est une idée que j'ai eue un jour, mais je n'y ai plus touché après.
Plus tard, j'ai déterré le popiaro et j'y ai appliqué certaines règles de la Linga Popial.
J'aime beaucoup la LFN, que je ne connaissais pas bien en créant la Linga Popial, mais je me suis rendu compte que c'était assez compliqué de recréer toutes ces racines comme si elles étaient de sens compositionnel. LFN le fait déjà bien...
C'est pour ça que je suis revenu à une langue plus "naturelle", le popiaro.

Citation :
A-t-on besoin systematiquement de suffixes pour former les adjectifs? Si on systématise comme en esperanto -A ou en LFN -AL, on risque d'avoir en plus de la monotonie des suffixes différents de ceux déjà répendus...
Pourquoi pas tout simplement: linga pop > lingapop ? (o popo brasilero / i popi sudamerikani)
Le suffixe -al sert à dériver des adjectifs de noms. J'avais remarqué qu'il était fréquent en latin et que les finales en -icus était (si j'ai bien compris) plutôt grecques. Je ne sais pas quelle est l'origine profonde du mot "populus" mais je préfère l'employer comme racine et en faire dériver popul-al (popial). Remonter à "pop" pour en faire un adjectif (qui plus est finissant en -p) je trouve ça assez étrange.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 14:56

Je n'avais pas compris que le popial était antérieur au popiaro. En fait j'avais compris exactement l'inverse. Donc, si j'ai bien compris cette fois, on a : popial > popiaro > nouveau popial, c''est bien ça ?

Quel est l'avantage du popial/popiaro/popial par rapport à LFN et pourquoi ne participes-tu pas à cette dernière ? Quels sont, selon toi, ses défauts/limitations ?

Même question pour l'InterRoman...

Pourquoi appelles-tu ta langue "populaire" ?

Que penses-tu d'une langue qu'on appelerait tout simplement la "lingua internasional" ou l' "internasional" (linga internasoal ?!) ?

Ça fait beaucoup de questions d'un coup, je m'arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 15:22

Patrick Chevin a écrit:
Je n'avais pas compris que le popial était antérieur au popiaro. En fait j'avais compris exactement l'inverse. Donc, si j'ai bien compris cette fois, on a : popial > popiaro > nouveau popial, c''est bien ça ?
Si tu veux, j'avais créé le popiaro il y a quelques années, mais un popiaro plus conventionnel, qui ressemblait vaguement à de l'italien hispanisé. Puis, plus tard, j'ai créé la linga popial, à partir de cette langue, mais en changeant des règles de prononciation et en décidant de rebâtir le vocabulaire par dérivation. Ce projet n'est pas allé plus loin, car il me paraissait très compliqué. Bien plus récemment, je me suis remis au popiaro en lui appliquant plusieurs réformes qui ont fait son "look" actuel (notamment la réforme orthographique qui empêche toute diacritique).
Ensuite, j'ai vu que tu parlais de la LFN et j'y ai jeté un coup d'oeil. Je me suis alors rendu compte que le genre de dérivation que j'appliquais en popial était très proche de ce qu'on trouvait en LFN (et j'aime beaucoup la LFN). Ca ne m'a pas fait continuer le popial pour autant.

Citation :
Quel est l'avantage du popial/popiaro/popial par rapport à LFN et pourquoi ne participes-tu pas à cette dernière ? Quels sont, selon toi, ses défauts/limitations ?
Même question pour l'InterRoman...
En ce qui concerne le popiaro, les avantages sont que j'ai utilisé une approche naturaliste, plus proche des langues romanes non-créoles (contrairement à la LFN) et tenant compte de langues comme le romanche ou le roumain (contrairement à l'InterRoman). L'idée est d'offrir une langue facilement prononçable (en unifiant certains phonèmes non-différenciés dans certaines langues romanes), avec des règles grammaticales plus simples (pas simplifiées façon créole, mais comme les langues romanes d'Europe - exemples: le -i pluriel unisexe se retrouve en sicilien, il me semble), et également en ayant une couleur propre.
Pour résumer, ce qui diffère, c'est:
- par rapport à la LFN: pas le côté créole isolant, moins de phonèmes (pas z, v, j), pas une redérivation systématique de chaque mot pour les rendre plus logique (ça c'est plutôt en popial)
- par rapport à l'InterRoman: même remarque au niveau des phonèmes, puis également un côté moins ibérique

Le popial est, lui, assez proche de la LFN, sauf qu'il utilise les mêmes phonèmes qu'en popiaro.

Citation :
Pourquoi appelles-tu ta langue "populaire" ? Que penses-tu d'une langue qu'on appelerait tout simplement la "lingua internasional" ou l' "internasional" ?
L'idée était de faire une langue néolatine, donc dérivée non pas du latin classique, mais du latin vulgaire, populaire, tout comme les langues romanes modernes, en appliquant des règles de dérivations phonologiques de différentes langues.
Et puis, même si ce n'est pas une langue "populaire" ou une langue "du peuple", ce mot, je trouve, sonne bien et va bien avec la langue (ça me fait penser à Pierrot ou Pinocchio, ce petit côté bonhomme... Razz ).
Je trouve qu'il y a trop de langues dont le nom signifie "international" ou dans le genre.
Le popiaro n'a pas la prétention d'être une langue mondiale, mais peut s'utiliser pour mieux comprendre les autres langues romanes.
Puis, ce n'est pas comme "lingvo internacia" que nous connaissons l'espéranto, mais comme "espéranto"! Il faut marquer sa différence !

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 15:57

Grasias per tu respondes. Me va pensa plu...
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Popiaro    Ven 3 Juin 2011 - 16:02

Je t'invite à participer aux traductions collectives en romlangues dans la section traduction du forum. Razz

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Popiaro    Aujourd'hui à 22:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Popiaro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: