L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon flimps (français simplifié)

Aller en bas 
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Mon flimps (français simplifié)   Mar 31 Juil 2018 - 14:04

Entre le fra et l'français réforméu, j'ai bien envie de me faire un projet, puisque j'ai pas mal d'idées.

Il y a 3 buts:
- simplification grammaticale
- simplification de l'écriture et de l'orthographe, vers une écriture phonétique, mais pas complètement, elle garde un lien (léger, voire très léger) avec celle actuelle
- tentatives et propositions intégrées dedans pour rendre "cette langue" et plus neutre et plus paritaire (m'étonnerait que ça atteigne la perfection, faut pas rêver non plus)

I Ecriture
Les voyelles


Les consonnes

Nous sommes très proches entre Levas Ali et moi.

Les glides
/w/ noté u, sauf à proximité du u et du i, ou W, w ou Ɯ, ɯ est utilisé
/y/noté i, sauf à proximité du u et éventuellement en initiale ou Y, y est utilisé.
Il reste le fameux ui /ɥi/ avec au choix qi, xi voire même ĭ


***Ajout suite aux apports de Levas Ali ***
En fait le but des deux écritures sont les suivantes :
- avec moins de diacritiques : utiliser le moins possible de caractères particuliers, pour tenter de taper ce texte le plus facilement sur une majorité de clavier (c'est pas encore parfait, je sais, il reste quatre accents tréma, circonflexe, grave et aigu)
- avec plus de diacritiques : réduire la longueur du texte écrit et du papier utilisé, comme pour l'impression.
Notamment sur papier précieux ou pour graver, etc.
***Fin***

D'ailleurs il existe différentes versions et certaines vont très loin :
- conversion du Ô, ô en Ɵ, ɵ et les utiliser diacrités en présence de glide
- w accent circonflexe
- y accent inverse, chevron vers le bas (caron, hatchek, antiflexe, inflexe)
avec cumul des accents : é, è, ü, ë, á, ó et tilde.
Elle est plutôt manuscrite, bien que certains ait développé lors propre police de caractères.

II Pronoms personnels
Autres que 3ème personne
je -> je
tu ->
nous -> on
vous -> vu

3ème personne
singulier
masc: il
fém.: èl
neutre : élil, élél, él, ël (eul)*
pluriel
neutre : ô (eux), désuets (il,èl)

*sera aussi probablement un déterminant, on voit donc une progression de la personne vers la chose, l'objet

III Verbe et conjugaisons
III.1 Les groupes
3 verbes irréguliers : avoir, être, aller
2 groupes : 1er, 2ème
Quid du 3ème:
- les verbes en naitre passent en nèr (nair, le t tombe) et se conjugue sur le modèle de finir (que le verbe finisse en ir ou èr, donc que la voyelle change un peu, c'est pareil)
- les autres se régularisent en verbe du 1er groupe : prendre -> prener, tenir -> tener, voir-> voyer, boire->buver, savoir->saver, etc.

Au 1er groupe, participe passé et infinitif s'écrivent pareillement, finale en -é : prené, tené, uayé (voyé), büvé, savé

III.2 Conjugaisons
Présentées présent, imparfait, futur, passé simple (tous les autres temps sont formés sur ces 4 là)
Elle deviennent invariables à toutes les personnes sauf la formule de politesse qui garde une désinence en -é, -ié, -Vré, (-at_rare à l'oral)

Verbes irréguliers (entre parenthèse la forme de politesse)
avoir a* (avé)/avè (avié)/ora (oré)/ü (üvié)
être je sqi, ô son et è pour les autres (èt)**/étè (étié)/sera (seré)/fü (füt, fütié)***

aller va*/alé****/alè (alié)/ira (iré)/ala (alaié)

*A la première personne, il existe une ancienne forme, encore rarement employé:
è, respectivement
**
je sqi
tü è
él è
on è
vu-z-è
ô son

Politesse: vu-z-èt
***Ces deux formes coexistent en opposition, extrêmement rares à l'oral (=vous fûtes)
**** vu-z-alé c'est toujours cette forme, formule de politesse ou non

1er groupe : cant/cantè/cantera/canta
2ème groupe : fini/finisè/finira/finisa

IV Le nombre
Il n'est marqué que par les déterminants en -é, adjectifs et noms sont invariables et s'écrivent toujours de la même manière.

V Le genre
Pronoms personnels
neutre : él
mascul: il
fémini : èl
impers : ël
Aux autres cas les mêmes formes ou leurs formes inversée peuvent être utilisées (lui, elle, à lui, à elle) soit il, li et èl, lé ou au neutre él, lé que l'on peut affaiblir pour les choses en ël, lë comme l'article, comme ne français.
nota: élil et ilél et leurs abréviations éli, ilé sont utilisés dans des cas particuliers.

Possessifs
neutre : mën, tën, sën
mascul : mô, tô, sô
fémini : ma, ta, sa

Démonstratifs
neutre : sél pl.
mascul: sèl (pluriel, rare sèl)
fémini: sil (pluriel, rare sil)

Autres:
Tout et toute -> épicène : tu (tou)
Tous et toutes -> épicène : tuts (toutse comme dans Tutsi)

Conservation de ce, cela avec pour ce transformation en cet devant un mot commençant par une voyelle
auquel est préféré ste, st' (épicène): ste voiture, ste maison, ste chien, ste garçon

***Ajout***
Certains déterminnats (bien souvent de lz m^me forme qu'un adjectif) comme aucun, aucune pourront se comporter comme l'adjectif in fine et distinguer déterminant, devant, forme okün de  forme éventuellement postposée okun
***

Pour le reste, seul les êtres sexués et seulement quand cela est possible sont genrés, cela concerne
être humain : homme, femme, garçon, fille, adolescent, adolescente, vieux, vieille
animaux : chien, chienne, chat, chatte, rat, ratte, taureau, vache, etc...
position relationnelle : père, mère, fils, fille, frère, soeur, oncle, tante, cousin, cousine, neveu, nièce, amoureux, amoureuse, amant, amante, mari, femme, époux, épouse, concubin, concubine
métier, profession : les fameux -eur/-ice, -euse; e/esse, etc.

Tous les épicènes et ceux qui sont proche de cet état deviennent invariable et épicène : joli, partenaire, prioritaire, esthétique, pointu, aigu, fraternel (entre 2 frères ou issu d'un frère), parental, paternel, maternel, relationnel.

Adjectifs
J'ai l'impression qu'il va y avoir deux cas:
Cas 1: création d'un masculin
neutre: juaiô   étüdian     blan
mascul: juaiör étudiantô  blancô
fémini: juaiôz  étudiante  blance
(la politesse consiste d'opter le plus souvent possible pour le neutre)

Cas 2 : parfois avec passage en cas 1 (faible et désuet)* et réduction à un système double
- finissant par une consonne devant un mot débutant par une voyelle ou même seulement en position antérieure : aktiv, partikülièr, vièy, bèl
- finissant par une voyelle ou la consonne sourde associée dans les autres cas : aktif, partikülié, viô, bo

(bien que désuet et rare : aktivô, partikülièrô, vieiô et bèlô peuvent se rencontrer)

Cas 3 : devenu épicène
bovin, bovine -> bovin' ou bovine /bovin/
(comme en cas 2 : bovinô pourrait se rencontrer)

NOMS
De métier :
eur/euse/(r)ice
Création d'un masculin en -rô (d'origine ôr, pendant du ôz)

neutre : réjisër   kréatër
fémini : réjisôz   kréatris
mascul : réjisrô  kréatrô

e/esse ou -CV/-CVC(e)

Création d'un masculin en -in ou -ô

neutre : prins     mètr      partikülié     kandida      étüdian
fémini : prinsès  mètrès   partikülièr    kandidate   étüdiante
mascul : prinsin  mètrin   partiküliérô  kandidatô   étudiantô/étudiantin*

*étudiantô est plus moderne, étudiantin plus correct fait vieilli.

Notons un usage abusif du neutre. Les emplois masculin/féminin sont assez mal vu (sinon pour flirter et draguer).

note : il peut exister un genre mixte particulier kréatëris, kréatöris, kréatrisô, kréatërô, d'emploi particulier et rare.

Quelques cas particulier ou le neutre plus long est formé comme un mixte, cela signifie que l'usage préfère les formes marquées

neutre :  vièiô  éstéticiénin/éstéticiénĩ -> éstétisnin/éstétisnĩ
fémini :  vièi    éstéticièn
mascul : viô     éstéticyin/éstéticyĩ

On assiste du coup à des évolutions comme

neutre :  éstétisën
fémini :  éstétisnine/éstétisnin
mascul : éstétisnin/éstétisnĩ

Autres : A VENIR

VI Les articles


La consonne z de liaison intercalaire (à noter avec tiret) peut apparaitre entre les articles pluriels et les mots débutants par uen voyelle pour éviter le hiatus.

VII L'adjectif

Malgré ce qui est dit dans le genre, en raison de simplification l'adjectif est invariable.
Ce qui a été indiqué dans ce paragraphe précédent était juste en terme d'explication et de raisonnement ainsi que d'historicité qui expliqueraient certains archaïsmes.

Seul cas particulier, la vraiation positionnelle.
Certains adjectifs change de forme selon qu'ils sont antéposés ou postposés et ce, indépendamment du genre.
- vièy/viô
- bèl/bo
- aktiv/aktif
- partikülièr/partikülié

ën vièy mèzon, ën mèzon viô
ën bèl imëbl, ën imëbl bo
ën batimen partikülié, ën imëbl partikülié, ën mèzon partikülié
ën aktiv viô, ën vyô aktif
(d'où le jeu de mot aktivyô lorsqu'on parle de retraités très actifs...voire dopés au viagra  Very Happy )
un-aktiv-om,  un-om-aktif [les tirets sont facultatifs c'est pour montrer les liaisons identiques qu'en français]

(On comprendra assez vite qu'ën partikülièr mèzon désignera une maison close ou bien un bordel, car il semble très peu courant d'antéposer particulier ou qu'une particulière amie est une manière élégante et amoindrie de parler d'une amante ou sexfriends, restons français quand même Wink )

On observe quelques exceptions d'euphonie
Ün aktiv fam -> ün aktif fam
Certains ultra-paritaires ont accepté celà (ouf), mais ont demandé en échange le changement de
ün fam aktif en ün fam aktiv en contrepartie.
Ce n'est donc plus considéré comme une erreur et chacun est libre d'écrire ün fam aktif ou ün fam aktiv.
Néanmoins employer ün fam aktiv fait militant et extrémiste.

VII Autres

Hiatus: au singulier la voyelle intercalé (c'est déjà soutenu et littéraire de le faire) est un t.

Adverbes: tous les -ment et -ement des adverbes sautent et c'est la forme de l'adjectif qui est utilisée.

***

Echantillon de texte:
(Ecrit de manière très soutenue, cela peut être simplifié 1)
Il existe 2 écritures :
l'une avec moins de diacritiques
Sudin, je ne sav komen, lë ka fü sübi, je n-ü luazir dël konsidéré, Panürj sanz otr coz dizé, jèt en plèn mèr sô muton krian-t-é bèlan.
l'autre avec plus de diacritiques
Sudĩ, je ne sav komẽ, lë ka fü sübi, je n-ü luazir dël kõsidéré, Panürj sãz otr coz dizé, jèt ẽ plèn mèr sô mutõ kriã-t-é bèlã.

1 Par exemple la liaison en t sauterait, tous les e finaux inutile (en gros tous, sauf après -n) peuvent sauter
(Sudin, j'n sav komen, l'ka fü sübi, j'nü luazir dël k'sidéré, Panürj sanzot'coz d'zé, jèt en plèn mèr sôm'ton krian é bèlan. ou krian té bèlan, té !)


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mer 8 Aoû 2018 - 11:20, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levas/Alis

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Mar 31 Juil 2018 - 14:57

J'vois qu'on a réutilisé et modifié mon tableau posté sur le fil du fra ^^
Sinon, comment différencier /ã/ de /an/ (ou autre nasalisée) en écriture sans diacritique ? Prononcer des mots sans voyelles (pas même de schwa) comme j'n ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Mar 31 Juil 2018 - 16:00

jan -> nasale
jane /jane/ c'est le seul e final qui ne peut pas tomber, chuter, être enlevé ou ôté

(PS: Merci pour le tableau)

En fait le but des deux écritures sont les suivantes :
- avec moins de diacritiques : utiliser le moins possible de caractères particuliers, pour tenter de taper ce texte le plus facilement sur une majorité de clavier (c'est pas encore parfait, je sais, il reste quatre accents tréma, circonflexe, grave et aigu)
- avec plus de diacritiques : réduire la longueur du texte écrit et du papier utilisé, comme pour l'impression.
Notamment sur papier précieux pour graver, etc.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mar 31 Juil 2018 - 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levas/Alis

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Mar 31 Juil 2018 - 16:14

L'idée d'ajouter un schwa pour annuler le digramme, pourquoi pas, mais ça alourdit un peu l'écriture non ? (utiliser une diacritique ou une apostrophe est mieux adapté à mon goût)

De rien pour le tableau, de toute façon j'ai pas déposé un brevet dessus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Mar 31 Juil 2018 - 16:19

Oui, ça alourdit, mais c'est dans la cohérence de l'écriture actuelle, j'autorise l'emploi de l'apostrophe, mais c'est facile à ne pas voir ou bien à oublier.
Puis j'ai ajouté le but de chaque écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Mer 1 Aoû 2018 - 9:35

Conjugaison des verbes irréguliers ajoutée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Jeu 2 Aoû 2018 - 13:34

Genre débuté hier.
Cas de l'adjectif traité.
Consonnes et glides ajoutés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elara

avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Naemexe, Canae, Telyra, Sou

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Jeu 2 Aoû 2018 - 16:33

Attention, ce flimps n'est pas un flimps sur le cyclimse. Merci de votre compréhension. La Classe américaine : Le Grand Détournement, pour ceux qui connaissent.

Sincèrement, je me demande pourquoi tout le monde s'entête à vouloir simplifier une langue impossible à simplifier sans complètement la dénaturer...

Quand je regarde ça, j'ai l'impression de voir un mélange de français et de galoco ou de lanko, ça donne quelque chose de complètement différent et n'ayant plus grand chose à voir avec le français, sans offense. J'ai même peur que ça ait l'air plus compliqué que la langue d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Jeu 2 Aoû 2018 - 19:39

Merci Elara !

(Je ne savais pas que le mot flimps existait mais il semble plus anglais que français) <- apparemment j'ai pas compris que c'était une blague, autant pour moi, lol.  Very Happy  Razz  Laughing

Effectivement c'est bien le but de créer une forme de nouvelle langue ou de langue dans le futur, ce n'est plus vraiment du français, éventuellement du français LAIser ou bien du français basique comme le basic english mais créoliser le français serait aussi une solution.
C'est bein d'ailleurs pour ça que je l'ai baptisé flimps...ce n'est pas du français.

Merci de m'avoir inviter à faire ce rappel nécessaire.
(APrès sur l'achantillon donné, ça reste ressemblant quand même, je trouve. Faudrait voir sur un texte plus long)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   Mer 8 Aoû 2018 - 11:27

J'ai ajouté notamment le genre des noms de métiers, je trouve m'en être pas mal tiré.

Ci-dessous un petit texte exemple :
Mistériôz mor o Zun. Alor kël e͂kèt sürël disparision dël prim ministr n'a e͂kor riũ doné, ste matĩ mèm, ôl préside͂tô No-Vü Gyô a été retruvé mor cé li. Okün précizion n'a e͂kor été doné sür lé sirkõstãs dël désè. Lë pè-i è désormè sul réjens dôl ministr dël'intériër Pang-Kï Min en ate͂dã lé nuvèl élèksion k'il è pur l'ĩstã lë sël kãdida.

L'antéposition des adjectifs donne un effet de style : une mystérieuse mort (= ën mistériôz mor) qu'une mort mystérieuse (= ën mort mistériô confondable d'ailleurs avec un mort mystérieux que le contexte permettra de comprendre) parait plus trouble et suspecte, tout comme l'antéposition de partikülièr qui donne une connotation sexuelle.
A noter:
- premier, première est remplacé par le neutre prim
- pays s'écrit pé-i pour ne pas confondre avec péi en /j/ à la fin comme paye
- la régularistaion des pronoms relatifs (à l'exception peut être de qui et où) en que (= ke, k').
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon flimps (français simplifié)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon flimps (français simplifié)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programme de français en lycée sous forme simplifiée
» carte du trafic aérien français
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Coin des romanistes-
Sauter vers: