L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La créatrice du Toki Pona invente la langue Umin en direct sur Facebook

Aller en bas 
AuteurMessage
Seweli

avatar

Messages : 1364
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: La créatrice du Toki Pona invente la langue Umin en direct sur Facebook   Dim 24 Juin 2018 - 17:25

"Merci pour vos réactions, critiques, retours et opinions"
https://www.facebook.com/groups/uminlanguage/

Il s'agit d'une tentative de créer une langue entre le Toki Pona et l'Espéranto.
Tout est encore provisoire, mais certaines décisions semblent actées.

La grammaire, par exemple, sera probablement proche de l'indonésien.
Avec par exemple un pluriel par duplication (mais partielle seulement).
Panga -> pomme
Pa-panga -> pommes

Deux moyens pour lier les noms :
katatu da pua: faucille (coupeur de graminée)
puasi katatu: faucille (graminée coupeur)

Les pronoms (peut-être) :
ma: je
tu: tu
ha: il (humain ou animal mâle)
ela: elle (humain ou animal femelle)
eta: il (objet physique)
hu: il/elle (chose intangible OU être vivant)
J'aime assez finalement ce choix de pronom pour la troisième personne. J'étais un peu chagriné au départ par la proximité de "ela" et "eta".

Le vocabulaire est construit à l'aide d'un algorithme (en langage Ruby) qui pondère les six langues sources selon leur poids démographique et économique respectif.
Il s'agit de l'anglais, du chinois, de l'espagnol, de l'arabe, du français et du russe.
L'objectif est de construire entre 4000 et 5000 mots de base, mais ça avance très lentement ^^

La technique de construction rappelle un peu celle du Lojban, même si on nous dit que cela est très différent. On obtient par exemple:
chati: thé
kalima: climat
selis: cerise

ma: je
tu: tu
nasu: nous

bilas: bras
chanta: chanter
hasu: avoir
kibu / libu (à égalité): livre
telau: tête
yubin: pluie
nutei: nord
sanus: sud

kumpan: comprendre

pukai: V can, to be able to {peut, can, kěyǐ}
lani: V come {lái}
habun: ADJ good {hǎo, bon}

La phonologie est réduite.
On a, par exemple, quatre voyelles : a i è u
a: [ä] or [ɐ]
i: [i] or [ɪ]
e: [ɛ]
u: [u] or [ʊ]



Je n'ai pas trouvé les informations pour les consonnes.
Mais par déduction : pas de v, pas de z, ni de sh, pas de dj ni de j... mais seulement t, tch, s...
Et surtout pas de r. Ou plus exactement, il y la fusion du r et du l (par la lettre l).
On garde le h, mais avec la possibilité de le prononcer de façon variée.



Quelques exemples (je ne sais pas s'ils sont encore bons):

Umin si cha? Qu'est-ce que l'Umin?
Ma kala kamu umin. Je parle comme un humain.
Tu pukai kasepu au na? Pouvez-vous acceptez ou non?

Pour conclure, signalons que le créateur du Takad, une autre idéolangue, nous a fait remarqué que sa langue était construite selon la même logique que le Umin.

Il y a aussi un groupe Telegram, mais il ne semble plus actif
https://t.me/joinchat/BhR5Sw4OMBTtfQdaMV9pqQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3075
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La créatrice du Toki Pona invente la langue Umin en direct sur Facebook   Mar 26 Juin 2018 - 14:44

J'aime bien le système à quatre voyelles...

Apparemmen, l'Umin est une langue minimaliste, comme le Toki Pona justement : peu de sons, et probablement une grammaire isolante (pas d'article ni de flexions, le pluriel est exprimé par un mot distinct, etc). J'aime beaucoup, et c'est ce que j'ai fait avec le saiwosh, qui lui aussi n'a que quatre voyelles.

Les difficultés viennent quand on veut exprimer des notions comme le passif, mais on peut s'en sortir avec des expressions comme "la souris le chat l'a mangée", à la place de "la souris a été mangée par le chat".

Ça fonctionne. Je tiens mon journal en saiwosh, et je peux dire qu'on s'habitue très vite à se passer de passif, de conjugaisons, etc. En saiwosh, les temps et les modes sont exprimés par des adverbes, qui sont omis lorsque le contexte le permet, comme en oki Pona (et probablement en Umin).

Le vocabulaire, ce n'est pas un vrai problème, parce qu'on apprend très vite le vocabulaire courant, même s'il est très différent de celui des langues qu'on connaît déjà. Dans mon journal, je triche un peu. Lorsque j'ai besoin d'un mot, je l'emprunte à une langue que je connais, et je l'adapte à la phonologie minimaliste du saiwosh, en indiquant la prononciation d'origine par des signes diacritiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
 
La créatrice du Toki Pona invente la langue Umin en direct sur Facebook
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une langue naturelle plus simple que le toki pona
» Structure minimaliste
» Toki io : complet
» mi mute o toki!
» Les idéolangues et les deux cerveaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: