L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le nabzan, langue fille aneuvienne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22891
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Ven 29 Juin 2018 - 23:58

Velonzio Noeudefée a écrit:
Oui mais ça ne me dérangerait pas d'avoir:
- limonad et zitronad (ce sont des exemples)
- dokument pour les deux sens
Tu es maître chez toi, même si tu t'inspires de l'aneuvien, c'est toi qui gère les différences. Même si le nazban est issu de l'aneuvien, ça n'en fait pas moins une langue à part entière (et non à parent tiers), qui évolue indépendamment des règles aneuviennes. Il y a un certain nombre de sources lexicales et des règles-sources, c'est un fait, mais ça s'arrête là. Tout au plus y verra-t-on des analogies, comme on en voit, par exemple, entre le latin et l'italien, mais même si l'aneuvien est encore une persolangue vivante (heureusement pour moi !), le nazban en est certes issu, mais ce n'en est pas une dépendance.

L'aneuvien a une base fortement ancré sur la paronymie, mais ce n'est pas obligatoirement le cas du nazban. Tu peux choisir certains principes qui ont régi l'aneuvien et en laisser d'autres de côté. C'est un peu comme ça que j'ai marché quand j'ai mis le psolat en route : je voulais une langue avec des racines latines, mais avec un aspect le moins roman possible : j'ai donc puisé l'inspiration auprès de Jan Hus, et ainsi sont apparues, dans ma langues latine, des lettres issues du tchèque, du slovène, du letton...

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2512
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Mer 4 Juil 2018 - 23:25

@Anoev: j'espère que ça ne te dérange pas. je me connais suffisamment, je n'ai pas le caractère pour en faire un parent-tiers ou une langue dépendante.

J'ai mis en ligne l'exercice 1 page précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2512
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 5 Juil 2018 - 18:43

Plutôt que réellement le nom, je ne sais pas si ça ne vas pas être
- le déterminant que je vais décliner
(- du coup les prépositions pourraient prendre la terminaison des cas qu'elles introduisent quitte à être suivi du déterminant non marqué ou marqué à voir)
- après le nom il y aurait une postposition de la même forme inversée que la déclinaisant du déterminant, ce qui créerait une euphonisation.
En fait c'est un circonfixe entourant le groupe nominal et plutôt fusionnel sur les déteminants et prépositions.
(Pour rappel l'exercice 1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2512
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 30 Aoû 2018 - 11:03

L'idée précédente reste à développer.

Sinon du fil du djërnts, le nabzan gagne les 3 premières lignes du tableau périodique des éléments :

Barjan – Elian
Litian - Brilian - Boran - Carban - Tsakan - Odjifran - Floran – Nean
Sodian - Maniezan - Alumian - Silcian/Silisian - Fosforan - Sulfan - Cloran/Kloran - Argan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22891
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 30 Aoû 2018 - 12:08

Velonzio Noeudefée a écrit:
- le déterminant que je vais décliner
Comme en allemand ?

Le problème, c'est : si "la maison du pêcheur" ne posera pas d'problème, grâce au "du", qui est un article, contraction de "de le", comment va-tu traduire "la (ou "une") maison de pêcheur"*? Là, y a plus d'article, juste une préposition (de) appelée à être remplacée par un génitif. Le problème, c'est "où mettre le génitif ?", puisqu'y a plus d'article. D'après c'que j'en sais (confirmation ? démenti ?), l'allemand a ce qu'on pourrait appeler une déclinaison glissante : s'y a pas de déterminant, on décline l'adjectif qualificatif, s'y a pas d'A.Q., on décline le nom. Trop, beaucoup trop compliqué. Pour ça, le volapük (dont s'est partiellement inspiré l'aneuvien) est nettement plus simple : c'est le nom (ou le pronom) qu'on décline, car c'est le "chef" du syntagme, que celui soit sujet ou complément.

Mais ça, c'est mon sentiment. Fais comme TOI, tu le sens.


*On peut toujours s'en sortir avec une agglutination de type "pêchmaison". Faut voir... Est-ce que ça marche dans tous les cas d'figure ?

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2512
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 30 Aoû 2018 - 13:44

Faut peut être se sortir de nos schémas IE traditionnels

dét(maison)+déclinaison/dét(pêcheur)+datif/pêcheur/maison
ou
dét(maison)+déclinaison/maison/dét(pêcheur)+datif/pêcheur

Le déterminant étant aussi bien déterminé qu'indéterminé :

une maison de pêcheur = de un pêcheur
une maison du pêcheur = de le pêcheur
la maison d'un pêcheur = de un pêcheur
la masion du pêcheur = de le pêcheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22891
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 30 Aoû 2018 - 14:03

Velonzio Noeudefée a écrit:
Une maison de pêcheur = de un pêcheur
En ce qui me concerne, je fait la différence entre

la maison d'un pêcheur
la maison de pêcheur.

Dans le premier cas, j'avise une maison, et je sais qu'elle appartient à un pêcheur (je ne sais pas lequel, mais je sais que c'est un pêcheur qui y habite).

Dans le deuxième cas, il s'agit d'une maison construite pour un pêcheur (avec, par exemple, un hangar à bateau), mais si elle a pu servir pour un pêcheur jadis, rien n'indique que ce soit un pêcheur qui y habite encore : ça peut très bien être un plaisancier qui a racheté la maison.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2512
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 30 Aoû 2018 - 14:50

Effectivement en plus s'est cumulé en français une notion temporelle ou bien approximative et bien le nabzan comme l'aneuvien, je suppose pourra être sur ce point plus précis que le français où seront distingués :
- une maison d'un pêcheur, que je ne connais pas précisément, masi je sais qu'actuellement c'est un pêcheur
- une maison qui par sa typologie est ou bien a été celle d'un pêcheur, qui était destinée à la pêche, mais aujourd'hui on ne sait pas forcément à qui elle appartient.

De même pour moi, quand j'écris "une maison du pêcheur", j'entends qu'il en a plusieurs et que celle-ci est une des siennes et pas forcément la principale.
Mais sur ce point je ne suis pas sûr qu'il soit utile de distinguer ce fait de celui que c'est une maison qui appartient à ce pêcheur sans savoir si c'est la seule ou sa maison principale de vie....
En fait toute cette discussion rejoint celle des compléments du nom et complément débuté en uropi continué par moi-même via l'uropi, avec les solutions que j'envisageais en suok et le tableau de Levas/ALi

Sinon Anoev : tu les avais les noms d'éléments chimiques en aneuvien, le nabzan ne t'inspire-t-il pas, lol ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22891
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Jeu 30 Aoû 2018 - 14:58

Velonzio Noeudefée a écrit:
Tu les avais les noms d'éléments chimiques en aneuvien
Je les ai chez Idéopédia depuis environ 6 ans. Y faudrait que j'voie s'y a pas des retouches orthographiques à apporter (j'ai des craintes, à cause du jipègue en têt'de page). Normal'ment, ça d'vrait êt'bon.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2512
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   Ven 31 Aoû 2018 - 10:07

Anoev a écrit:
Velonzio Noeudefée a écrit:
Tu les avais les noms d'éléments chimiques en aneuvien
Je les ai chez Idéopédia depuis environ 6 ans. Y faudrait que j'voie s'y a pas des retouches orthographiques à apporter (j'ai des craintes, à cause du jipègue en têt'de page). Normal'ment, ça d'vrait êt'bon.

Super, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nabzan, langue fille aneuvienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nabzan, langue fille aneuvienne
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le somnambulisme
» quelle galere! ma fille vomit...
» ..La fille de Minos et de Pasiphaé..
» Ma fille (5 mois) et le sommeil...
» Insulté en langue étrangère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: