L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'alphabet d'Aethicus Ister

Aller en bas 
AuteurMessage
Emanuelo

avatar

Messages : 1403
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: L'alphabet d'Aethicus Ister   Mar 8 Mai 2018 - 21:55

Par hasard, en regardant des choses sur les litterae ignotae d'Hildegarde de Bingen, je suis tombé sur un opuscule sur lequel il faudra que je revienne ailleurs : le De inventione linguarum, attribué (à mon avis faussement) à Raban Maur (c. 780-856). Vous imaginez qu'avec un tel titre j'ai sauté sur l'ouvrage. Bon, c'est un peu (mais un peu seulement) décevant : ça parle des alphabets et non des langues ; et à la lecture de ces quelques pages, j'ai conclu qu'il fallait traduire ici inventio non par "invention", mais par "origine" (le titre est donc De l'origine des langues).

Dans cette œuvre, différents alphabets sont présentés, de l'alphabet hébreu "découvert par Moïse, [...] et rénové par Esdras" (en fait, d'après Shabtai sur Discord, une forme latinisée d'araméen impérial) à différentes manières de coder un texte assez simplement, en passant par des runes "germano-normandes" qui servent à la divination (coucou Ziecken).

Et au milieu, un alphabet réellement inventé. Le plus ancien idéoscript que je connaisse : l'alphabet d'Aethicus Ister.

C'est en effet par cet alphabet que se clôt la Cosmographie de cet auteur :

Je ne sais pas encore ni pourquoi ni comment cet alphabet a été inventé, je ne suis même pas sûr que la transcription du pseudo-Raban soit juste. Je vais faire quelque recherches demain, on verra où ça me mène. En attendant, j'ai testé cet alphabet, je le trouve vraiment réussi.

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Rashi).

Chez le glossopoète (leçons de volapük & dictionnaire français-volapük) / CV de glossopoète / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2355
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: L'alphabet d'Aethicus Ister   Mar 8 Mai 2018 - 23:17

Merci Emanuelo!

Les formes rappellent un croisement de syllabaire Cherokee et de Géorgien.
Comme clairement certaines formes, sont des formes latines déformées, je me demande s'il n'a pas croisé des formes gréco-latines avec des formes hébraïques et pourquoi pas géorgiennes et arméniennes, voire cyrilliques (même s'il me semble que ce soit plus tardif), il restait toujours le glagolithique.
Ou bien si des significations n'ont pas été prêtées aux lettres latines et les déformer en ce sens.
C'est vrai qu'il est assez esthétique, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shabtai

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: L'alphabet d'Aethicus Ister   Mer 9 Mai 2018 - 1:06

Dans l'ouvrage archivé sur Gallica, les lettres ont des tracés moins anguleux que dans le pseudo-Raban (cathu et reque y sont d'ailleurs très différentes alors que les versions du pseudo-Raban sont presque indistinguables), et en observant bien, il y a une différence notable: à l'exception de phythyrin/phitirin et reque/req, toutes les lettres sont dotées d'un point, parfois dessus, parfois dessous, parfois à droite, mais jamais à gauche.
Certaines lettres ont un tracé presque totalement différent entre les deux ouvrages, notamment zeta/zothychin.

Si on en croit le pseudo-Raban, les noms des lettres suivent un principe acrophonique comme l'alphabet latin, sauf chorizech, qui est censée être P, phythyrin/phitirin, qui est censée être Q, intalech, qui est censée être X, et azathot/agathot, qui est censée être R, alors que les noms de ces lettres ne contiennent nulle part ces équivalents latins. Reque est censée être U, mais sa variante orthographique req n'en contient pas.

Le Z est zeta dans le pseudo-Raban, mais zothychin dans l'ouvrage de Gallica, d'autres lettres ont aussi des noms qui varient, mais beaucoup moins radicalement.
On peut attribuer certains changements mineurs à des fautes de lecture manuscrite, comme la confusion entre un g et z minuscules en cursive, ce qui expliquerait le cas azathot/agathot.

Enfin, dernière bizarrerie, l'ordre dans le pseudo-Raban est le même que l'alphabet latin (sans J, V et W) jusqu'à la lettre Q, ensuite il devient SXTRU au lieu de RSTUX (le T reste à la même place), mais redevient latin pour les deux dernières lettres, Y et Z.

La Cosmographie étant un faux livre racontant les voyages d'Aethicus Ister, on peut supposer que c'est un alphabet imaginaire que le faussaire aura fait passer pour une écriture étrangère, longtemps avant Psalmanazar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'alphabet d'Aethicus Ister   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alphabet d'Aethicus Ister
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'alphabet gallois
» Une soirée pour permettre à l'Alphabet de l'amour d'oeuvrer au Vietnam
» l'alphabet maçonnique
» Les nombres et l'alphabet en chanson
» l'alphabet du millénaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Écritures :: Scripts-
Sauter vers: