L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Lanko, idéolangue à base verbale

Aller en bas 
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Jeu 22 Mar 2018 - 21:28

Fierté, avantage :
- des racines  essentiellement  verbales dérivables, j'en suis à  31 racines verbales différentes  et  298 mots, soit presque 10 mots avec le verbe, soit 9 dérivés par verbe.
- des concepts lexicaux inédits  (comme niwi: renvoyer, retourner, réfléchir qui peut fonctionner pour le jokari, la pelote basque, le  rebond au billard , le squash, jouer contre un mur, miroir, punching ball, tennis, ping-pong, une gifle rendue, un coup rendu, etc.)
- un lexique complètement a priori, puisque formé sur la base d'un tableau conceptuel, dont les lignes ont été associées à des voyelles et les colonnes  jusqu'à parfois  un double  jeu de consonne et un jeu de voyelle
- une  réutilisation de mes neufs  classes, du principe du a-i-u, du principe de dérivation lexicale galochien
- au détail de faire dériver mes suffixes lexicaux (-ko, -fo, -zo, -to,  -ro, -uo, -jo) d'une racine verbale, tout dérive des verbes
- l'existencce d'une variante faible de ces suffixes (-ok, -of, -os, -ot, -or et -oj), non systématiquement comptée
- la possibilité de créer un verbe d'état être ceci, être cela directement à partir de l'adjectif en a de -a à -ai

Caractéristique plus  neutre
- l'adjectivation en a ne donne pas un adjectif équivalent au participe passé, mais plus un concept, une notion qui signifie propre à ..., sujet à..., ce faisant cela le rapproche d'un adjectif tiré du participe présent.

Reste à faire
- Faire dérivé les suffixes lexicaux de racines verbales (6 à 7)
- Vérifier mes racines verbales issu de ma prétraduction des listes du Toki Pona et de Swadesh (72)
- Vérifier mes racines verbales correspondant aux autres classes de  ces deux listes  (195)


Le nom est un peu comme celui du leko, mais je ne me rappelle plus du détail.

Le Lanko fait partie à distance de l’interface leko

I Phonologie
 a    b    c   d   e    f    g    i    j     k     l   m    n    o   p    r   s    t    u   v    
/a/ /b/ /ʃ/ /d/ /e/  /f/ /g/ /i/  /ʒ/  /k/  /l/ /m/ /n/ /o/ /p/ /r/ /s/ /t/ /u/ /v/
/ɑ/             /ɛ/           /j/                  /ɔ/     /w/

z          w    y
/z/  si besoin est /w/ /j/

C’est plutôt /a/ /o/ en syllabe ouverte et /ɑ/ /ɔ/ en fermée, mais ce n’est pas certain, et il faut se laisser aller.
En syllabe fermée, un accent facultatif, n’importe lequel (grave, aigu, circonflexe, macron) peut être éventuellement utilisé pour bien maintenir une prononciation /a/ ou /o/.

II Grammaire


Le lanko est basé sur un jeu primaire de racines CVC, où C représente une ou plusieurs consonne et V une voyelle qui peut éventuellement être glidée en /w/ /j/ avant ou /j/ après.

II.1 Classe, nature des mots

Quelques classes ou natures de mots sont portés par une voyelle.
La particularité est que cette voyelle peut être la voyelle centrale, mais ne l’est pas systématiquement (cf lexique).
-o les noms
-a les adjectifs et certains déterminants
-i /i/ ou /j/ les verbes
-e certains adverbes (modificateurs de sous-groupe ou verbaux)
-u le reste et notamment tout ce qui est grammatical, soit
---Les prépositions : dans, sur, sous
---Les conjonctions : mais, ou, et, donc, or, ni, car ; parce-que, alors-que
---Les adverbes phrastiques, c’est-à-dire qui se suffisent à eux-mêmes (oui, non) ou qui portent sur toute la phrase ou son articulation comme par exemple une phrase négative : ne…pas, ou bien : puis, alors, donc, etc.
---Les particules diathésiques au nombre de 9 (3 facultatives, 4 obligatoires, 1 à définir), peut-être 10 (modale ?)
Les 3 facultatives désignent un verbe d’état, intransitif, transitif.
La forme du verbe indiquera aussi cela, et la conjugaison définira ce groupe, sans distinguer les types de verbes en son sein.
Pour un verbe réfléchi ou modal, le caractère facultatif ou même à créer est en cours de réflexion.
Les 5 obligatoires sont pour un verbe
-réciproque ou mutuel (l’un, l’autre ou mutuellement)
-passif
-impersonnel (équivalent à un nouveau pronom impersonnel)
-causatif-factitif, l’intérêt est de réduire le nombre de verbe et d’amener un procédé lexical (cf lexique), comme par exemple utiliser mourir pour tuer, car tuer=faire mourir
-négation complète

II.2 Syntaxe ou ordre de la phrase
La phrase a cœur est plutôt SVO.
Le fait de pouvoir utiliser d’autres ordres (comme OVS, OSV et SOV) est à l’étude.
Le cœur peut être entouré soit en tête, soit en queue de phrase, de particules périphrastiques, appelées
En tête : antephrastique
En queue : postphrastique, ce mode est dégradé et peu employé, il sert à se rattraper ou à rattraper une phrase, peut être utilisé pour l’humour.

Particularités du péri- et notamment ante-phrastique

Se mettent dans ces positions, les mots en -u.
Leur action porte sur toute la phrase.
Un seul mot en -u dans une seule phrase, c’est-à-dire finie par un point et l’action porte sur le paragraphe (voire le texte).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Jeu 22 Mar 2018 - 21:36

(Paragraphe conservé, pour ajout d'information plus développées ultérieurement)

III Le lexique
III.1 préalable (facultatif) : de l’origine conceptuel du lexique

J'explique sommairement l'origine conceptuel du lexique du lanko

étape 0.1
Entre mon développement du noheku, une forme d'aboutissement et de nouvelle piste et ma découverte du Remaï, je me suis créé mon propre tableau conceptuel

(à venir)

étape 0.2
J'ai fait correspondre chaque ligne à une voyelle, chaque colonne à une consonne, voire à deux et éventuellement à une voyelle

étape 0.3
Suite à mon analyse d'un livre enfantin mes mille premiers mots en allemand, je suis arrivé à 9 clé catégorisatrice, du noheku, j'en ai gardé 4, 4 ont été générée du tableau précédent et 1 d'origine inconnue, mais complètement a priori.

étape 0.4
A ce stade je disposais d'un protolexique réduit de racines

étape 1
Sur la base du lexique précédent, j'ai traduit, transcrit fait correspondre les listes de vocabulaires
- du Toki Pona
- de Swadesh
à un mot

étape 2
J'ai réorganisé tout ça afin de le rendre cohérent (suppression des doublons, éviter des mots trop proche pour des concepts différents, rapprocher certains mots pour des concepts proches, etc...)

étape 3 actuelle
Réforme complète pour que tout fonctionne sur la base de racines verbales


III.2
A partir de l’instant où je me suis dit que tout devait découler de racines premières verbales, voici un premier tableau conceptuel de l’organisation des racines lexicales du lanko.



Inspiré d’une part, je pense du galoco, mais aussi d’autre part de la précédente liste de vocabulaire en ce qui concerne les pronoms interrogatifs et relatifs, je dispose du système de dérivation lexicale, suivant, à partir d’une racine verbale.
A gauche une valeur forte, à droite une valeur faible

- Adjectivation en -a : forte différence avec le français
Qui est propre à l’action, sujet à l’action, qui porte l’action.
Si couper = reli, alors rela= coupant qui coupe comme dans « Fais attention ces outils sont coupants ! » et non pas coupé.
- Nominalisation 1 en -ko/-ok
C’est l’acteur, celui qui réalise l’action
- Nominalisation 1bis
Comme le précédent, mais c’est une machine qui réalise l’action, cette nominalisation peut être utilisé pour désigner un système suffixe en -isme comme capitalisme, communisme
- Nominalisation 2 en -zo/-os
C’est le résultat, le produit ou ce sur quoi porte l’action
- Nominalisation 3 en -to/ot
C’est le nom de l’action (souvent en -tion en français)
- Nominalisation 4 en -ro/-or
C’est le moment de l’action (mais elle n’a pas nécessairement lieu)
- Nominalisation 5 en -uo
C’est l’outil, le moyen avec lequel l’action est possible, peut avoir lieu

Des possibilités d’adverbialisation en -e et de grammaticalisation en -u et de repartir de chacun de ces noms pour en recréer.

Quelques exemples dans le tableau ci-dessous.


Le tout dérivable selon le système a-i-u sous-jacent ou a-e-i-u-o, avec
- a le constat, ce qui existe
- i l’idée, l’irréel, l’intention
- donc -e qui va vers cela
- u le réalisé, ce qui a été obtenu et diffère de l’intention
- o est donc un début de concrétisation, résultat

III.n-1 registre de langue
L'idée est assez simple au départ, c'est qu'uen version régulière puisse être employée et soit comprise, mais cela dénoterait d'un niveau de langue enfantin ou étranger.
(Pas sûr que ce soit possible).

III.n les verbes

Les verbes intransitifs ont la voyelle de la racine en -i pour les racines premières
- Les 3 verbes d’état finissent en ai /aj/ comme aïe.
ai : être, esai : rester, demeurer, kuai : sembler, paraitre
Les modaux finissent en ei /ɛj/.
Les verbes transitifs ont une voyelle finale en -i.
(a priori un intransitif-transitif est en CiCi avec C pour consonne-s-).

IV Conjugaison à venir (déjà indiqué sur mon fil problématiques du Lanko)

mon système temporello-aspectuel, assez complexe
d'un côté les verbes intransitifs en CiC, les modaux en -ei, les verbes d'état en -ai (tout adjectif peut être transformé en verbe d'état=l'attribution)
les premiers remplacent le i (modification ultérieure ou une composante i+nouvelle voyelle ou nouvelle voyelle+i, à voir) par une autre voyelles
les seconds suffixent les mêmes voyelles
ce qui donne un temps

ils peuvent soit être utilisés comme auxiliaire/modaux, soit remplacés par la dite voyelle et suivi d'autre chose
au moins pour les autres verbes les verbes transitifs de type CVC+i

Ainsi pour les deux premières catégories
- ei : futur réel, probable, possible
- i : conditionnel
- ia : progressif, éventif, être en train de
- u : passé résultatif/lointain passé composé et imparfait/passé simple
- o : passé immédiat venir de, avoir juste
(-a : présent, éventuel statif)

les verbes transitifs eux sont invariable en -i, introduits par un verbe des catégories précédentes ou un équivalent et une voyelle de plus qui apporte une nuance d'aspect, qui va se combiner avec la valeur du groupe précédent.
Ces trois voyelles de plus sont
-i = aspect A : en cours, ponctuel (non marqué, peut être le i de la racine verbale)
-e = aspect B : répété, habituel/gnomique/avis, opinion; preterition
-o = Aspect C : secondaire, d'arrière plan (en opposition au A)

Ainsi
[u]+transitif en i = ponctuel, en cours -> présent
[a]+transitif en i = passé simple
[ei]+transitif en i = futur
mais
[u]+e+transitif en i = itératif/gnomique/avis, opinion ou prétérition
[a]+e+transitif en i = itératif (avis, opinion passés) -> imparfait
[ei]+e+transitif en i = conditionnel (volonté, souhait, irréel)
et
[u]+o+transitif en i = secondaire, d'arrière plan au présent
(sera interrompu par quand, lorsque, soudain, mais)
[a]+o+transitif en i = secondaire, d'arrière plan -> imparfait en opposition au passé simple
[ei]+e+transitif en i = futur possible, potentiel

Cela permet de distinguer:
Il pleuvra/il va pleuvoir (c'est sûr, évident/j'en suis sûr/c'est logique) ei+transitif en -i
Il peut pleuvoir (c'est possible, mais pas sûr) ei+o+transitif en -i
Il pourrait pleuvoir (mais c'est clairement irréel) ei+e+transitif en -i


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mer 28 Mar 2018 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Mer 28 Mar 2018 - 20:59

Ce soir pas très envie de développer mon Lanko.

Mais je mets quand même, des éléments du points où je suis arrivé.

- pronoms interrogatifs, relatifs et suffixe de dérivation lexicale (à partir d'une racine verbale)
ko : qui/ celui qui, l'acteur (personne)
fo : qui/ ce qui, l'acteur (machine)
zo : que, quoi, sur quoi/ le résultat
ro : quelle action /l'action
to : quand /le moment
uo : avec quoi, par quel moyen/l'outil
jo : où/le lieu

- pronoms personnels
fo : je, moi
bos : tu, toi
ior : il, lui, elle
suo : nous
goc : vous
piof : ils, elles, eux

- préposition, conjonction en -u
dosu : car, parce-que
du : mais
puc : ou, sinon
ru : et
u : à (datif, allatif ou destination)
uc : si (condition)
ur : avec
urn : dans, en
tu : de (génitif, provenance)
zu : donc
us : beaucoup, très, plus, encore

es : beaucoup, très, plus, encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Mer 28 Mar 2018 - 21:33

Ça me plaît ton idée tu pars sur un truc assez insolite pour moi et j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elara

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Naemexe, Canae, Telyra, Sou

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Mer 28 Mar 2018 - 22:52

Je suis perdue, c'est une idéolangue normale ou une "langue" interface ? Je n'arrive plus à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Mer 28 Mar 2018 - 23:02

Celle-ci est une idéolangue normale.
(Mais elle peut être incuse dans l'interface Leko pour l'instant, j'envisage de reformer la phonologie Very Happy, mais pas le temps ce soir)
Mon lexique n'est malheureusement pas encore assez stable pour que je puisse proposer quelques phrases traduites ou un paragraphe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elara

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Naemexe, Canae, Telyra, Sou

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Mer 28 Mar 2018 - 23:06

Velonzio Noeudefée a écrit:
Celle-ci est une idéolangue normale.
(Mais elle peut être incuse dans l'interface Leko  pour l'instant, j'envisage de reformer la phonologie Very Happy, mais pas le temps ce soir)
Mon lexique n'est malheureusement pas encore assez stable pour que je puisse proposer quelques phrases traduites ou un paragraphe.
Elko, Leko, Lanko, Celmo, Kazpolsit... serais-tu le frère caché du Ziecken ? o_o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 7586
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Jeu 29 Mar 2018 - 11:07

Elara a écrit:
Elko, Leko, Lanko, Celmo, Kazpolsit... serais-tu le frère caché du Ziecken ? o_o

Razz Razz Razz Quoi qu'il en soit je suis flatté de constater que mon travail inspire.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Jeu 29 Mar 2018 - 21:22

Effectivement j'aime beaucoup l'Elko et il m'inspire beaucoup.

Mais cela va plus loin, j'avais donné ma propre vision de l'idéolinguistique, dans laquelle je considérais le groupe de langue lego (dont à mon sens l'Elko fait partie). Je conseille à tout idéolinguiste avant de comme moi, se perdre et se prendre la tête dans la conception du lexique a priori (cf partie conceptuelle que j'ai commencé à remplir) d'apprendre une telle langue et de jouer avec, c'est à dire de tester ses choix, pistes et orientations avec cette langue dans la mesure du possible.

Peut-être d'ailleurs devrais-je tester le Lanko ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 7586
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Jeu 29 Mar 2018 - 21:35

Velonzio a écrit:
Effectivement j'aime beaucoup l'Elko et il m'inspire beaucoup.

Merci ! Wink

Velonzio a écrit:
Mais cela va plus loin, j'avais donné ma propre vision de l'idéolinguistique, dans laquelle je considérais le groupe de langue lego (dont à mon sens l'Elko fait partie).

Le principe du Lego, entres autres, est celui que j'ai utilisé pour élaborer l'elko.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Lun 2 Avr 2018 - 23:07

Quelques racines (verbales) premières.
(Elles sont à l'origine de ce qui précède)

aci : ajouter, rajouter, additionner, calculer, faire les comptes
ai : être
basi : alterner
bebi : nier, refuser
bosi : tutoyer
caimi : changer, transformer, cf meisi (a terme en choisir un des deux ou bien en inventer un seul différent)
dosi : causer, provoquer, déclencher, entrainer (produire)
dui : discuter, négocier, argumenter
ekofi : systématiser
erni : entrer, pénétrer
esai : rester, demeurer
fai (état), fi, fiy (intransitif) : (humain) être égoïste, ne penser qu'à soi, tout ramener à soi, (machine, système) fonctionner
feyi : inverser, permuter, intervertir, retourner
fyi : échanger, commercer, troquer
geki : grouper, catégoriser, ranger, classer
jorni : intérioriser, décorer son intérieur, habiter, (s'approprier)
ki : agir
kuai : sembler, paraitre
kui : dire, parler
letsi : faire, agir (produire, fabriquer)
meji : présumer, supposer
muai : devenir
niwi : renvoyer, retourner (réfléchir, répondre, rendre)
papi : annuler
peyi : répondre
rayi : souder
ril : aller
ruyi : lier, unir, associer (fusionner)
suli : intégrer, socialiser, sociabiliser
ti : arriver, se produire, avoir lieu
topi : avoir, posséder
tyin : venir de, provenir, être originaire de
uari, vari : utiliser, employer, user de
zi : résulter

rai : être, synonyme peu courant de ai

Je me réserve la possibilité suite à mon essai de yaourt de changer complètement tout le rendu phonologique en faisant correspondre un phonème à un autre.

Addendum

Suite à mes essais de yaourt linguistique, j'suis en train d'sèyer d'établir ce que serait
- langage courant - langage soutenu
- style littéraire
- poésie
en Lanko

Les quelques idées qui se dégagent:
- création d'une unité syllabique rythmique répétée, en agglomérant des groupes
- redoublement de certaines syllabes à cette fin de créationd e groupe, à faire dans les perspectives d'assonances euphonisation et de (cf plus loin) dislocation allitération
- dislocations de l'ordre dans les groupes pour tenter de trouver une symétrie et notamment de les faire attaquer par une consonne (voyelle?) proche
- euphonisation partielle des voyelles au sein d'un groupe et de manière intergroupée
(- certaines réduction/transformation consonnantiques tolérées, mais en un pour un tel phonème se transforme en tel autre) -> pas sûr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Lun 9 Avr 2018 - 15:17

Quelques nouvelles :
- je restructure et développe mes racines lexicales de base (environ 500)

Un exemple, qui me plait beaucoup :

rivière : leinos /lɛjnɔs/***

***Avancement

J'ai environ un lexique de 478 lignes à traiter:
- le 04 avril, j'en avais traitées 36, soit environ 450 à traiter
Moyennant une accélération par un procédé plus simples
- le 09 avril au soir, j'en avais traitées 136, soit environ 350 à traiter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Mer 11 Avr 2018 - 21:06

Aujourd'hui, j'ai finalisé les chiffres et nombres, que j'avais déjà, mais que j'avais oublié d'entrer dans mon lexique.
Je distingue par exemple deux chien de le dernier chiffre de cent-dent est un deux, je les donne en -a comme déterminant comme deux chiens

paps : zéro
ad : un
aic : deux
mua : trois
bia : quatre
sap : cinq
mam :six
bam : sept
yap : huit
lam : neuf
tua : dix
et
ɯav (ɯa) : cent
nay, nia : mille
nan : un million
nav, nua : un milliard

Je n'ai pas traduit 10 puissance 12 (million de million ou billion), car je considère qu'à ce stade on emploie une écriture mathématique ou scientifique.

En outre, puisque je me suis inscrit au prochain karaoké idéolinguistique de l'atelier avec pour thème "J'ai demandé à la lune", je peux d'ores et déjà traduire ce titre de chanson.

je,moi/être (auxiliaire, a état, présent)/demander/à/lune.
Si présentement demander est un état, cela signifie que l’action est passée et accomplie.
Fo ai foki u tsof.
Comme c'est un titre de chanson, je peux la réarranger de manière plus littéraire.
Ai fo foki tsofù.
l'accent sur le u, pour montrer que le u est post posé et qu'il faut faire une petite pause antre tsof et u

Une phrase très légèrement différente comme
J’ai fait une demande qui est lunaire (=irréelle).
Fo ai letsi ad (ko) tsofai foks. (1)
Réarrangement
Ai fo letsi ad foks tsofai.

tsofai est la transformation de l'adjectif lunaire tsofa en verbe d'état marquant l'attribution tsofai : est lunaire.
Littéralement la deuxième phrase version (1) est
je,moi/être (auxiliaire, a état, présent)/faire/une/est lunaire/demande (d'où le ko, prronom relatif qui entre parenthèse)
Je note au moins à un niveau littéraire une organisation plus de type [VS]O. Le sujet est encadré par l'auxiliaire et le radical verbal, je prends être par défaut, à moins que ce ne soit un être modalisé en ey portant le a.

Oh joie, ça rend yaourt comme j'aime !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Jeu 12 Avr 2018 - 18:17

La danse du soleil

Pour faire suite au fil de la phrase du jour:

La danse du soleil (c’est le soleil qui danse) (1)
La danse du soleil (en l’honneur, pour le soleil) (2)
Pour : u
De : tu
Soleil : form
Créer rapidement à la volée: danse : si résultat lan-iós, si moment laniot
Traduction rapide :
1 lan-iós tu form, voire laniform, lanform (comme en Algardien)
2 lan-iós u form, et pas de possibilité d’agglomérer directement

A l'exception de l'agglomération, ces deux traductions seront ressenties comme des traductions, un étranger ou un enfant qui parlerait ou bien un effet de style littéraire.

En effet Le lanko étant à base verbale, partira plutôt sur soleil qui danse, soleil dansant et le nominaliserait via une particule nominalisante en -o, le participe présent étant encadré de -o.
Lania : dansant
Lania form : soleil dansant
D’où
Form lania ko, pour un sujet (fo si c’est une machine ou un système)
Si c’était autre chose, comme par exemple une action : en pleine danse, en dansant, cela pourra être rendu par
To lania form,

Plusieurs écritures coexistent:

Form lania ko
Ko lania form


Form lani ya ko et Ko lani ya form
formlaniko et kolaniform

Analyse de Form lania ko et Form lani ya ko:
Form/lani/ia ou ya/ko
Soleil/danser/adjectivation, présente/nominalisation du groupe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Ven 13 Avr 2018 - 13:31

J'eus espéré plus de succès, mais c'est ainsi.
Je pousuis et vous tiendrai régulièrement au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 7586
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Ven 13 Avr 2018 - 15:57

Ne doutes pas de la qualité de ton travail, ce n'est pas l'auditoire qui fait la qualité de ce que tu as entrepris. Seule la persévérance paye. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Ven 13 Avr 2018 - 21:15

Merci Ziecken, nous sommes d'accord !

Pour le passage que j'ai à traduire (ci-dessous), il me manque encore la confirmation de deux racines que j'indiquerais entre crochet.

"Et toi et moi, on était tellement sûrs
et on se disait quelquefois"

cela donne littéralement
Ru, gos fo.
Up ; [es]ayu es ru, iuy, aye kui [bef].

Littéralement
Et _ en facteur pour la phrase_(toi moi).
Impersonnel : il, on_en facteur pour la phrase_/(être sûr)passé/tellement/et/, réfléchi en incise (=mise en valeur) portant sur ce qui vient/passé itératif/dire/peu, quelque/

On notera le rendu de l'emploi du on pour nous avec la juxtaposition quasi oxymorique intensifié par l'emploi du et "Et toi, et moi, on" soit ++toi++moi/on
Par la phrase nominale: effet de style donc renforcement, souligné par le et (ru), association de toi moi.
Puis l'attaque périphrastique de la phrase suivante impersonnelle.

J'y ajoute des nombres
Ru, gos fo.1
Up ; [es]ayu es ru1, iuy aye kui [bef]3.

/ru.gɔs.fo.up.e.sa.ju.es.ru.juj.a.je.kwi.bef/

Nombres, qui sont les syllabes manquantes par rapport à la version française (ce d'autant plus que M. Sirkis dans la version chantée a tendance à prolonger certaines syllabes).

Qu'à cela ne tienne, ce sont les paroles d'une chanson, je peux passer en style littéraire qui, étrangement correspondra aussi au texte, puisque le style littéraire lankan à quelque chose d'enfantin de par la répétition et le rythme qu'il pratique.
De plus je veux essayer d'obtenir une répétition comme celle de  toi, moi quelquefois.

Gos fo, ruru
Up ; [es]ayu eses, ru, aye [bef]e[bef], iuyu.

/gɔs.fo.ru.ru.up.e.sa.ju.es.es.ru.a.je.kwi.be.fe.bef.ju.ju/

Je pense avoir réussi.

Il ne me reste plus qu'à étudier si j'emploie bien [es] et [bef].

****

Sinon
134+142=276 mots
63+142= 205 racines ou plutôt lignes sur 478, environ 43% (si je ne me trompe pas)

Pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1613
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   Sam 14 Avr 2018 - 22:37

Je confirme bef et es devient aik, du coup

Gos fo, ruru
Up ; aikayu eses, ru, aye befebef, iuyu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Lanko, idéolangue à base verbale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Lanko, idéolangue à base verbale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» radical/ base verbale en 6e?
» formation du futur simple pourles verbes en -er
» base verbale et terminaison
» Morphologie verbale
» Ovni militaire, base, secret défense, sécurité nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: