L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Éa (eha)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pindep



Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2018
Localisation : Moselle

MessageSujet: Éa (eha)    Sam 17 Fév 2018 - 23:26

Éa


L'éa ou éen est une langue au stade fœtal, encore au début de sa conception. Il s'agit d'une VSO agglutinante.  La langue s'appelle "éa" ou "éen" en français, mais "eha" dans la langue elle-même.

Sans trop de détails au niveau de l'idéomonde, l'éa est un isolat parlé par une tribu qui a été découverte par des francophones. Il s'agit donc d'une langue a priori. Cependant, les termes qui étaient inconnus du peuple autochtone, comme "ordinateur" (ogdinato) par exemple, ont directement été empruntés au français.



Écriture

Étant donné que la langue n'était autrefois qu'orale, elle a été écrite avec une adaptation de l'alphabet latin proche de l'alphabet français.


Consonnes

B - /b/
P - /p/
M - /m/

D - /d̪/
T - /t̪/
N - /n̪/
S - /θ/
Z - /ð/
L - /l̪/

G - /g/
K - /k/
Ŋ - /ŋ/
(À noter que la lettre "Ŋ" est de moins en moins utilisée : étant donné que le son /ŋ/ n'existe que devant /g/ et /k/, le "Ŋ" a tendance à être remplacé par un "N")

J - /ʒ/

H - /h/


Semi-consonne

W - /w/

Le son /j/ n'existe pas


Voyelles

A - /a/
E - /e/
È - /ɛ/
I - /i/
O - /o/
U - /u/


Notes

Pour faciliter l'agglutination, en particulier la suffixation, les mots terminent la plupart du temps par des voyelles.

À noter que dans certains dialectes, notamment à l'est, le o est prononcé /ɔ/ dans certains mots. Dans un pays ou l'éa n'est pas langue officielle et n'est donc pas contrôlé, le son /ɔ/ est parfois écrit "Ò".

È et Ò sont considérés comme des variantes de E et O et non comme des lettres à part entières. Au niveau de l'ordre alphabétique, elles sont rangées respectivement avec E et O.

Les lettres C, F, Q, R, V, X et Y ne sont pas utilisées.

Pour indiquer la longueur, toutes les lettres peuvent être doublées à l'exception de S, W et Z.

L'accent tonique est placé sur l'avant-dernière syllabe d'un mot de plus de trois syllabes. Autrement, il n'est pas porté.



Grammaire et vocabulaire

Nombres

La tribu n'ayant pas besoin de compter de grandes quantités, les nombres ne vont que jusqu'à trente.

1 Kaa
2 Wi
3 Po
4 Te
5 Sa
6 Jii
7 Na
8 Lwi
9 Klu
10 Lu
11 Lukaa
12 Luwi
...
20 Oglè
21 Oglèkaa
22 Oglèwi
...
30 Wahenka
Plus que trente : Wahiluge

Généralement, pour compter au delà de trente, on formera des groupes d'objets pour diminuer les quantités.


Nom et accord

Le genre n'est indiqué d'aucune manière. Il n'y a aucune séparation entre l'animé et l'inanimé.

Le pluriel est indiqué par le suffixe "-da". Ce dernier peut être remplacé par une quantité précise, en suffixant un nombre à la place.


Adjectif

L'adjectif ne s'accorde d'aucune manière mais le nom auquel il se rapporte peut être accordé.

L'adjectif épithète se préfixe au mot auquel il se rapporte, par exemple : "sennusee" (un grand arbre) est dû à la fusion de "sennu" (grand) et de "see" (arbre).

Un trait d'union est utilisé si l'adjectif se rapporte à un nom propre, par exemple "sennu-Aleksad" (Alexandre le grand).

Plusieurs adjectifs peuvent caractériser un même nom et le plus caractérisant sera placé au plus près, par exemple : "impasennusee" (un arbre beau et grand) est composé de "impa" (beau), "sennu" (grand) et "see" (arbre).

L'adjectif attribut, quant à lui, n'a rien d'exceptionnel : "Ega Aleksad sennu" (Alexandre est grand, VSO).

Il est possible de former un comparatif avec les suffixes "-la" (plus), "-ge" (autant) et -wa ("moins"). Ce dernier se place entre les deux noms comparés, par exemple : "Ega Aleksad sennula Pol" (Alexandre est plus grand que Paul). À noter que "-wa" est moins utilisé que "-la" : on préférera dire "meltila" (plus petit) que "sennuwa" (moins grand), bien que les deux soient corrects.


Défini et indéfini

Dans la pluspart des mots, le défini se forme avec le suffixe -ttu et l'indéfini est caractérisé par l'absence de ce suffixe. On dit alors que ces mots sont indéfinis par défaut.

Quelques rares mots, dont notamment les pronoms personnels et les noms propres, sont définis par défaut et l'indéfini se forme avec le suffixe -pe.


Verbe

Le verbe ne se conjugue pas. Le pronom personnel est le seul sujet à pouvoir y être affixé, sous forme de suffixe.

Wèla = Manger. Ainsi, on dira "wèla Aleskad" (Alexandre mange) mais "wèlaho" (il mange).

Les pronoms sont : ze (je), bwi (tu), ho (il/elle). Ils peuvent être mis au pluriel : zeda (nous incl.*), bwida (vous), hoda (ils/elles). On peut aussi, comme pour les noms, désigner une quantité précise en suffixant un nombre : bwina (vous sept).

Si le suffixe "-da" est utilisé, il est possible d'ajouter "-lekki" (peu) ou "-luga" (beaucoup). Ainsi, "beaucoup de personnes mangent" se dira "wèlahodaluga", composé de "wèla" (manger), "ho" (il), "da" (pluriel) et "luga" (beaucoup).

En dernier suffixe, il est possible d'ajouter l'indéfini "-pe". Ainsi, "wèlaho" veut dire (il mange) sera différent de "wèlahope" (quelqu'un mange).

Aucun autre affixe n'est autorisé au niveau des formes verbales.

Pour éviter de répéter un même pronom personnel lorsqu'il y a plusieurs verbes dans la même phrase, on utilisera "-ne".

*"zeda" étant le nous inclusif, il existe un nous exclusif : "bej". Ce dernier est porteur de multiples exceptions. Étant obligatoirement pluriel et défini, il ne peut pas porter les suffixes "-da" et "-pe". Cependant, ils peut porter un nombre, "-lekki" ou "-luga". Il devient alors "bejo". Par exemple : Wèlabejolekki (Wèla-bejo-lekki) (nous [exclusif et peu nombreux] mangeons).



Fin


Merci à vous d'avoir lu jusqu'au bout, j'attends vos retours et vos critiques (bonnes comme mauvaises) avec impatience. La langue n'est pas plus avancée que ça pour le moment mais je posterai ici à chaque grande avancée.


Dernière édition par Pindep le Dim 25 Fév 2018 - 1:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémy

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Avignon

MessageSujet: Re: Éa (eha)    Sam 17 Fév 2018 - 23:31

Un très bon début et une phonétique prometteuse !

Ou se situe la tribu ?

Bravo pour ton travail, je suis impatient d'en savoir plus et je compte suivre cette langue avec intention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pindep



Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2018
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Éa (eha)    Sam 17 Fév 2018 - 23:48

Merci beaucoup pour ton retour, Ρέμί.


Ρέμί a écrit:
Ou se situe la tribu ?

Pour préciser, rien n'est sûr et figé, et rien n'est très travaillé au niveau de l'idéomonde.

La tribu se situe sur une exoplanète (Embadeille), dans un futur lointain. Le français actuel est une sorte de latin (langue noble des écrits anciens) qui y a été réhabilité durant la grande conquête de la planète, il y a près de cinquante ans. Ainsi, sur Embadeille, de nombreux habitants sont des francophones natifs, tandis que les langues du futur sont parlées sur Terre.

Le peuple éa probablement issu d'un crash très ancien dont seuls des bébés auraient rescapés. Rien n'est sûr cependant, les points de vue des experts divergent.


Dernière édition par Pindep le Dim 18 Fév 2018 - 1:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22280
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Éa (eha)    Dim 18 Fév 2018 - 0:13

Pindep a écrit:
Dans l'ordre alphabétique, È et Ò sont considérés comme des variantes de E et O et sont donc classées comme les lettres non-accentuées.
Étrange. Les lettres à accent seraient justement celles... qui ne sont pas accentuées ; à moins que le diacritique ` ne soit pas appelé "accent" (ou son équivalent) en éa. D'autre part, on ne trouve que des accents gauches (graves, en français). D'où vient le É de éa ?

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pindep



Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2018
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Éa (eha)    Dim 18 Fév 2018 - 0:18

Anoev a écrit:
Pindep a écrit:
Dans l'ordre alphabétique, È et Ò sont considérés comme des variantes de E et O et sont donc classées comme les lettres non-accentuées.
Étrange. Les lettres à accent seraient justement celles... qui ne sont pas accentuées ; à moins que le diacritique ` ne soit pas appelé "accent" (ou son équivalent) en éa.
Je me suis peut-être mal exprimé mais j'entends par là que, tout comme en français, È n'est pas placé après E dans un dictionnaire ou un quelconque classement alphabétique.


Anoev a écrit:
D'autre part, on ne trouve que des accents gauches (graves, en français). D'où vient le É de éa ?
La langue s'appelle "éa" ou "éen" en français, mais "eha" dans la langue elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Éa (eha)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Éa (eha)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: