L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'impact d'une conjugaison

Aller en bas 
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 2696
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: De l'impact d'une conjugaison   Mar 13 Fév 2018 - 9:26

Un article de Next Impact du 12 février 2018 sur la déformation de l'actualité scientifique par ceux qui la rapporte.
Cette déformation passe par le refus d'utiliser une conjugaison qui pourtant s'imposerait en l'espèce.

Next-impact a écrit:
... ou quand le conditionnel passe à la trappe

Dernier exemple en date : il y a quelques jours, l'ESO (Observatoire Européen Austral) publiait un communiqué intitulé « de l’eau probablement en abondance sur les planètes du système TRAPPIST-1 ». Dès les premières lignes, le soufflet retombe un peu : « certaines d’entre elles pourraient potentiellement contenir de l’eau en quantités supérieures à la Terre ».

Plus en détail, l'article explique « que les mesures des densités, lorsqu’elles sont combinées aux modèles de compositions des planètes, suggèrent que les sept planètes du système TRAPPIST-1 ne sont pas des mondes rocheux stériles. Ils semblent être composés de matière volatile, probablement de l’eau ».  Bref, rien n'est scellé dans le marbre.

Cette annonce se transforme rapidement en confirmation de présence d'eau pour certains, voire en espoir de découvrir de la vie extra-terrestre pour d'autres. Une hypothèse pourtant réfutée dans le communiqué de l'ESO, via une citation de Brice-Olivier Demory, co-auteur à l’Université de Berne : « Bien qu’elles nous renseignent sur les compositions planétaires, les valeurs de densités ne révèlent rien concernant l’habitabilité potentielle de ces planètes ».

On regrette d'ailleurs que la perte du conditionnel dans un titre devienne de plus en plus monnaie courante, et pas uniquement sur les actualités scientifiques. Après tout, une information et un démenti, cela fait potentiellement deux fois plus de pages vues.

https://www.nextinpact.com/news/95737-de-cape-dinvisibilite-a-spacex-malheureuse-peopolisation-lactualite-scientifique.htm

**

Si compliquer une langue, par exemple par le jargon, brouille la communication, empêche la transmission du savoir et de l'information, la suppression du conditionnel (du subjonctif qui en tient lieu dans certaines langues, mais il y a des tas d'autres exemples) entraîne dans ce cas une erreur flagrante, la propagation de la rumeur, voire une tromperie sur la marchandise ("ce lave-vaisselle peut fonctionner dix ans sans réparation" n'est pas "pourrait fonctionner dix ans").

...Mais n'est-ce pas le cas pour chaque trait d'une langue supprimé ou évité par "simplification" ? ceux qui prêchent ou actent la simplification passent sous silence les conséquences de la simplification, ceux qui la refusent sont ceux qui souffrent des conséquences ou qui pensent à ceux qui vont en souffrir ?

Alors comment distinguer, en langue construite a posteriori, une simplification "utile" de la langue naturelle ou d'une langue construite qui l'inspire (la simplification qui rend plus efficace la communication), d'une simplification "abusive" (la simplification qui a des conséquences gênantes facilement ignorées, ou ignorées... par ignorance) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran
Admin
avatar

Messages : 3281
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: De l'impact d'une conjugaison   Mar 13 Fév 2018 - 10:39

Il n'y a pas de verbe dans le premier titre. Donc le non-usage du conditionnel (qui est d'ailleurs bien présent dans le corps du communiqué ensuite) n'est pas en cause.
Le problème, c'est peut-être que l'adverbe "probablement" devient invisible et serait tant utilisé qu'il n'aurait plus sa valeur modale. Un peu l'inverse de "sans doute" qui d'adverbe dénotant une chose sûre a fini par exprimer une probabilité plus ou moins forte.
Ce serait donc les lecteurs (journalistes lisant les communiqués sc. et personnes lambdas lisant les articles de vulga) à qui il manquerait la capacité d'interpréter un texte correctement.

_________________
Huollis ma ičłin miłu kǫtallas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20355
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: De l'impact d'une conjugaison   Mar 13 Fév 2018 - 11:17

La locution adverbiale "sans soute" est plutôt étrange, en fait, puisqu'elle exprime à peu près le contraire de ce qu'elle signifie.

Mot à mot, elle signifie qu'on n'a aucun doute, et donc que le procès est sûr (exactitude) à 100%.

Main'nant, voyons ces deux phrases :

Il est parti
Il est sans doute parti.

Qu'est-ce que vous ressentez VRAIMENT  en lisant ces deux phrases ? Moi (mais peut-être est-ce que j'me trompe ?) je vois la deuxième comme une atténuation de la première. Pas vous ? Alors que, normalement, "sans soute" est le synonyme de "certainement".... et encore, même "certainement", parfois fait figure d'hypothèse*!.






*Si vous m'permettez, j'vous dit c'que que ça pourrait donner en aneuvien :
Da pùza = il est parti (c'est une constatation)
Da ep kàn pùza = Il a dû partir, il est sans doute parti... (c'est une hypothése extrêmement probable)

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 7285
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: De l'impact d'une conjugaison   Mar 13 Fév 2018 - 11:46

Même si l'elko n'est pas une langue a posteriori, c'est une question que je me suis posé lors de son élaboration. J'ai tenté de mêler simplicité et expressivité en évitant toute ambiguïté. Ce n'est pas chose aisée. Rolling Eyes

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'impact d'une conjugaison   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'impact d'une conjugaison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Les ressources alimentaires, impact sur la faune et la flore
» place de la conjugaison dans la progression de langue.
» ESA : Conduite à tenir en cas de menace d'impact d'astéroïde
» Un cratère d'impact d'une taille phénoménale découvert sur Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: