L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (le titre viendra plus tard)

Aller en bas 
AuteurMessage
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: (le titre viendra plus tard)    Dim 28 Jan 2018 - 17:44

Khalyna !
ხალჹნა !
Bienvenu(e) !

/xa.lɪ.na/




Citation :
"Tal-yikir kan ot berkiri ani."
"ტალ-ჲიკირ კან ჵტ ბერკირი ანი."

/tal.ji.kir/ /kan‿ɔt/ /ber.ki.ri/ /ani/


"Je viens d'un monde où tout est à faire."





Je suis heureux de vous présenter ma nouvelle langue. Comme pour les autres, je n'ai pas encore trouvé de nom. Cela viendra plus tardivement.

J'ai décidé de créer une langue à partir de tout ce que j'ai pu apprendre au cours de cette année 2017. Je dois dire que, sans mentir, je suis parti de loin, de très loin. Quand je vois le chemin parcouru je me rend compte que j'ai fais de la route. Cependant il reste encore à apprendre.

Je vous propose de découvrir sans plus tarder mon parcours et ce que j'ai appris.




Pour commencer, je dirais que c'est une langue plutôt à postériori, bien qu'elle possède une partie à priori. Elle s'inspire principalement de la grammaire celtique, latine, sémitique et germanique. Elle a un vocabulaire de diverses origines (arabe, géorgien, grec, arabe, hébreu, hindi, persan, langues latines et à priori).

Elle possède plusieurs types syntaxiques qui sont : OSV (pour la plupart des phrases), SVO (pour les phrases à registre soutenu et les phrases nominales) et enfin de type VSO et SOV pour les phrases interrogatives. Le type SOV peut aussi être utilisé dans la construction de phrases basiques, mais peu usité.

C'est une langue dite centripète, c'est-à-dire que l'élément modificateur se place avant l'élément modifié.

la belle fille
belle est l'élément modificateur de fille, il se place donc avant fille.

Enfin c'est une langue flexionnelle et déclinante dans la majeure partie des cas, bien qu'il existe des traces d'éléments agglutinants.




L'ALPHABET - ALEIFEBE - ალჱჶებე

Cette partie va parler de l'alphabet et de la phonétique en même temps. La langue peut s'écrire avec un alphabet latin ou géorgien.

Il existe 11 voyelles, 2 semi-voyelles et 26 consonnes.


Les voyelles:
 

Les semi-voyelles:
 

Les consonnes:
 




LA GRAMMAIRE - GRAMMATIKE - გრამმატიკე

Comme il est dit plus haut, la grammaire de la langue est d'inspiration diverse. On retrouve ainsi de la grammaire celte, ou encore sémitique, latine voir même inventé de toute pièce.

Dans cette partie nous allons parler généralement (au sens littéral du terme). Ainsi j'aborderais les genres, les nombres, les cas et je reviendrai aussi sur la syntaxe. Je parlerai de quelques points de grammaire encore mal définis qui méritent tout de même d'être portés à votre attention.


Les genres : Il existe 4 genres.

Le masculin : Il est réservé exclusivement aux êtres vivants sexués mâles (à l'exception des plantes).

Le féminin : Il est réservé exclusivement aux êtres vivants sexués femelles. Ce genre est également utilisé exclusivement pour : les fleurs et les plantes qui se reproduisent par pollinisation (cette catégorie exclue les arbres et les arbustes qui sont définis épicènes).

Le neutre : Ce genre comprend tout ce qui n'est pas vivant et tous les autres cas.

L'épicène : Ce genre-ci s'utilise en général pour les pluriels mixtes, pour les professions et pour les choses vivantes où il y a confusion ou hésitation. Il est intéressant de noter également que l'épicène sert dans le discours impersonnel ou dans les pubs, les recettes ou autre chose destiné à être lu par un garçon ou une fille sans que l'on sache à l'avance le sexe de la personne.

Les nombres : Il existe 3 nombres.
Le singulier, le singulatif (qui est utilisé pour indiquer une unité tiré d'un ensemble normalement et naturellement constitué de plusieurs unité) et le pluriel/collectif.

Les cas : Il existe 12 cas, qui se déclinent selon le genre. Cependant 4 cas ne se déclinent pas et n'existent pas sous forme d'affixe pour de particule ou adposition qui se place à la fin d'une phrase ou d'une action.

Cas:
 

Les 4 cas spéciaux :
On retrouve dans ces 4 cas spéciaux : le locatif, le directif/latif, l'ablatif et le perlatif.

Cas spéciaux:
 

Chacun de ces cas, qui se trouvent sous forme de particule ou adposition indique et spécifie l'action dans l'espace quand celle-ci n'est pas statique (cela dépend). Elle remplace les verbes aller, venir, etc. (qui n'existent pas).

Exemples.:
 



LA SUITE BIENTÔT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran
Admin
avatar

Messages : 3520
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Dim 28 Jan 2018 - 18:28

Intéressante utilisation des cas spatiaux !
Comment précise-t-on la manière d'aller ? Pour je vole vers Hong-Kong, utilisera-t-on un verbe malgré tout ou bien une tournure à l'instrumental/locatif (par une avion/dans un avion).

Dans la romanisation des consonnes, pourquoi la double lecture de C ? Elle n'apparaît pas dans la transcription en mkhedruli.

Parlant de cette dernière, tu pourrais éviter les digraphes en allant voir du côté des variantes de cet alphabet... mais bien sûr, ce ne sera pas forcément accessible sur un clavier géorgien.

_________________
Fsəm-daɣz fəbrim !
“Rendez-nous notre langue !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Dim 28 Jan 2018 - 19:00

Tout d'abord merci de ton intérêt pour cette nouvelle langue.

Première pour ta question sur comment dire : Je vole vers Hong Kong.
Tout d'abord on a une action de déplacement donc automatiquement on va vers un cas qui indique le déplacement. Là on se retrouve face au cas directif (il indique le lieu où l'on va).
Ensuite il faut se pencher sur la notion de voler.
Si "Je vole vers Hong Kong" se trouve dans un roman qui raconte le voyage d'un oiseau qui migre à Hong Kong et que le roman parle de lui a la première personne du singulier. Alors on va faire intervenir le verbe voler, puisque l'oiseau vole par lui-même.
Si "Je vole vers Hong Kong" fait référence à soi-même, alors-là le cas instrumental intervient avec le mot avion.

Dans le cas 1 : "Je vole vers Hong Kong" se traduira par -> Hon-Kong ani bifirih ze. (Hong Kong + je + voler (présent de l'indicatif) + particule du directif).
Dans le cas 2 : "Je vole vers Hong Kong" se traduira par -> Ani indizisken Hon-Kong ze. (Je + avion (au cas instrumental) + Hong Kong + particule du directif).


En ce qui concerne la romanisation en faite ta tournure de phrase est erronée. Ce n'est pas une romanisation mais bien l'alphabet utilisé pour transcrire la langue au même titre que l'alphabet géorgien. C'est pas une romanisaient de l'alphabet géorgien. Pour moi la nuance est subtile, mais elle existe.
Ensuite, je dirais que j'ai épuisé toute les lettres disponibles sur mon clavier géorgien (y compris les lettres désuètes et obsolètes), les digraphes sont donc pour moi, le seul moyen de transcrire le son en question.
Pour ce qui est de la double prononciation de la lettre "C", je dirais simplement que c'est parce que le mot qui utilise cette lettre dans son orthographe est un mot issu d'une langue étrangère. Ainsi Americani vient de l'anglais America. Cependant la différence entre le c/k pour le son /k/ ne se fait pas en mkhedruli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran
Admin
avatar

Messages : 3520
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Dim 28 Jan 2018 - 20:01

avicolas a écrit:

Dans le cas 1 : "Je vole vers Hong Kong" se traduira par -> Hon-Kong ani bifirih ze. (Hong Kong + je + voler (présent de l'indicatif) + particule du directif).
Pas Hong-Kong ze ani bifirih ?

_________________
Fsəm-daɣz fəbrim !
“Rendez-nous notre langue !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1927
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Dim 28 Jan 2018 - 21:34

Très intéressant !
Bravo pour ton utilisation de l'écriture géorgienne (que je trouve magnifique).

12 cas, même si ça parait pour partie plus être de la post position et de l'agglomération que de la flexion, ça me paraît être un peu complexe, mais tu verras bien en essayant.
Bon courage à toi et amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave

avatar

Messages : 1749
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Lun 29 Jan 2018 - 8:45

En effet, très bonne idée de réinvestir cet alphabet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Mar 30 Jan 2018 - 13:26

Mardikhouran a écrit:
avicolas a écrit:

Dans le cas 1 : "Je vole vers Hong Kong" se traduira par -> Hon-Kong ani bifirih ze. (Hong Kong + je + voler (présent de l'indicatif) + particule du directif).
Pas Hong-Kong ze ani bifirih ?

Non parce que la particule qui indique la direction se place toujours en fin de phrase ou à la fin de l'action. Dans la majorité des cas la particule se place après le verbe. Là le verbe est "bifirih" donc tu places la particule "ze" après. C'est aussi le verbe qui indique l'action dans cette phrase donc ça ajoute une autre indication sur la présence de "ze" en fin de phrase. Du coup dans cette configuration là tu n'as pas de doute à avoir. "Ze" se place à la fin de la phrase.


Velonzio Noeudefée a écrit:
Très intéressant !
Bravo pour ton utilisation de l'écriture géorgienne (que je trouve magnifique).

12 cas, même si ça parait pour partie plus être de la post position et de l'agglomération que de la flexion, ça me paraît être un peu complexe, mais tu verras bien en essayant.
Bon courage à toi et amuse-toi bien !

Merci pour ton commentaire. Bah déjà il y'a 4 cas qui sont sous forme de particule donc ça ne fait plus que 8 cas. Certains vont apparaître par mutation consonantique et/ou vocalique, d'autre vont être des terminaisons qui vont se décliner selon le genre et le nombre (sauf exception).


Kotave a écrit:
En effet, très bonne idée de réinvestir cet alphabet !

Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Suite 1   Mar 30 Jan 2018 - 15:12

LA CONJUGAISON - ZVRILITE - ზვრილიტე

Dans cette partie je vais aborder avec vous les points importants de la conjugaison, bien qu'elle ne soit pas encore finie. Considérez donc que les éléments ci-dessous peuvent à tout moment évoluer et changer sans raison apparente.

Dans cette langue, le verbe et la conjugaison s'articulent autour de 3 piliers principaux : le temps/aspect, le mode et la personne. Voyons ça ensemble !

Le Temps/Aspect : Cette partie est sans nul doute la plus déconcertante pour des locuteurs des langages latines et germaniques.

avicoles a écrit:
OUBLIEZ TOUT CE QUE VOUS SAVEZ DE LA CONJUGAISON LATINE ET GERMANIQUE !
Nous effectuons un petit retour en arrière pour se replonger à l'époque de l'Empire d'Akkad. L'Empire d'Akkad était alors prospère dans la Mésopotamie. Gouvernant notamment des cités légendaires comme Akkad, Ur ...
L'akkadien (langue parlée à cette période) a une conjugaison plutôt atypique et peut faire penser quelque peu au grec ancien et moderne dans ça philosophie.
La notion de temps, est secondaire voir inexistante, et laisse une grande place à l'aspect.

La langue que j'ai décidé de développer suit cette logique.

On se retrouve avec 3 temps/aspects :
-> l'accompli/passé/prétérit : il indique que le procès (l'action) est achevée.
-> l'inaccompli/passé habituelle/présent/futur : il indique que le procès est inachevé, qu'il n'a pas encore eu lieu ou commencé.
-> le parfait : il indique un décalage entre deux actions, ou alors une action qui vient de s'achever.

Le Mode :
Il existe 3 modes : l'indicatif, le conditionnel et l'infinitif.
Soit deux modes personnels et un mode impersonnel.

Vous noterez qu'il n'existe ni participe, ni subjonctif, ni Impératif.
Le participe est inexistant car il est inclus dans la conjugaison inaccompli ou accompli d'un verbe. Ex : j'ai été -> avoir (accompli).
Le subjonctif peut facilement s'omettre et dans les cas où il est nécessaire, la syntaxe change pour indiquer la nuance.
L'Impératif lui est secondaire donc non essentiel. Il est indiqué par l'Indicatif.

Le pronom Personnel :
Il existe 3 personnes qui se déclinent selon le genre et le nombre. il existe aussi deux formes. Les deux formes sont : la forme nominale et la forme COD/COI/Réfléchit


Voici le tableau des pronoms personnels.



Conjugaison :
Les verbes se conjuguent selon le temps/aspect et le mode. Le pronom personnel lui est placé selon le type synaptique de la phrase.

Pour le moment il est certain que l'infinitif de tous les temps/aspects se termine par -i et que l'inaccompli de l'indicatif se termine en -ih (le h étant là pour simplement le différencier de l'infinitif à l'écrit). Le fait d'avoir deux sons identiques pour l'infinitif et pour l'inaccompli de l'indicatif ne dérange en rien, puis que le pronom personnel permet de faire la différence entre les deux.

Vous aurez peut-être compris que, la terminaison d'un verbe renferme uniquement le mode et le temps/aspect. Cela signifie qu'il ne se décline pas selon le pronom personnel et que par conséquent une même conjugaison peut convenir à tous les pronoms personnels.


Quelques exemples :

Ani morih toni -> ანი მორიჰ ტონი -> Je t'aime.
Al-yikir American ani morih -> ალ-ჲიკირ ამერიკან ანი მორიჰ -> J'aime l'Amérique. (La terre Amérique j'aime).
Ani more ze -> ანი მორე ხე -> J'aimerais y aller (J'aimerais aller vers).
Ani more bir -> ანი მორე ბირ -> J'aimerais y aller (j'aimerais m'en aller, rentrer, partir).




LE VOCABULAIRE - VILOTE - ვილოტე

Dans cette partie je vais revenir sur quelques mots et leur signification. Cela vous permettra de voir la logique de la langue.

J'aimerais d'abord revenir sur "l'expression" : (t)al-yikir Americani.
Il va falloir vous habituer à la présence de (t)al-yikir dans de nombreuses phrases en rapport avec un territoire, une terre ou un pays. Cette expression est très importante parce qu'elle indique une nuance.

Al-yikir Americani ≠ Americani
En effet "Al-yikir Americani" fait référence au territoire d'Amérique (au sens large), peut indiquer le pays (USA, bien qu'un autre mot plus spécifique existe) alors que "Americani" lui fait référence aux Américains (habitants des USA).

PS : si vous voyez des incohérences ou des interrogations merci de m'en faire part en commentaire j'y répondrais le plus vite possible.




LA SUITE BIENTÔT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seweli

avatar

Messages : 1359
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Mer 31 Jan 2018 - 18:18

C'est vraiment magnifique avec cet alphabet géorgien !!!

On attend de voir les pronoms personnels ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Jeu 1 Fév 2018 - 20:17

Seweli a écrit:
C'est vraiment magnifique avec cet alphabet géorgien !!!

On attend de voir les pronoms personnels ^^

Merci c'est super gentil.
Ils vont arriver bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice-Kagen

avatar

Messages : 798
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Dim 4 Fév 2018 - 11:52

Je n'ai pas  pu répondre plus tôt car j'avais beaucoup de travail et que je n'avais pas trop le temps de me connecter. 
Premièrement, j'apprécie beaucoup le fait que tu utilises le genre épicène dans ta langue. Ensuite, je n'ai pas trop compris ce que tu entendais par "singulatif". Ca m'intrigue pas mal. Tu pourrais me donner un exemple concret? Smile
Et au fait, je me coucherai moins bête: J'ai appris ce qu'était une langue "centripète" en lisant ton fil XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    Dim 4 Fév 2018 - 12:00

Ice-Kagen a écrit:
Je n'ai pas  pu répondre plus tôt car j'avais beaucoup de travail et que je n'avais pas trop le temps de me connecter. 
Premièrement, j'apprécie beaucoup le fait que tu utilises le genre épicène dans ta langue. Ensuite, je n'ai pas trop compris ce que tu entendais par "singulatif". Ca m'intrigue pas mal. Tu pourrais me donner un exemple concret? Smile
Et au fait, je me coucherai moins bête: J'ai appris ce qu'était une langue "centripète" en lisant ton fil XD

Merci ça me fait très plaisir !

Alors le singulatif tu le trouves dans les langues celtiques par exemple. C'est le fait de prendre une unité dans un ensemble normalement constituer de plusieurs unités.
Va voir ces articles je ne sais pas s'ils vont pouvoir t'aider :
http://arbres.iker.cnrs.fr/index.php?title=Singulatif
https://fr.wiktionary.org/wiki/singulatif

Et pour "centripète" sache que son contraire est "centrifuge".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (le titre viendra plus tard)    

Revenir en haut Aller en bas
 
(le titre viendra plus tard)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu viendra plus tard.
» Un titre gratuit ( enseignement ou chant religieux )
» En ce début d'Avent, qui veut dire « il viendra »,Comment accueillir Jésus tel qu'Il vient ?
» "Zen et Christianisme", le titre d'un ouvrage. J'ignorais...
» Il est trop tard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: