L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Être multilingue altère votre expérience du Temps

Aller en bas 
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 3011
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Être multilingue altère votre expérience du Temps   Dim 14 Jan 2018 - 16:31

Nous l'avons sans doute tous expérimenté et nous avons déjà évoqué ces phénomènes sur le forum, mais peut-être commenter cet article vous intéressera et vous donnera de nouvelles pistes.

https://www.weforum.org/agenda/2018/01/being-multilingual-alters-your-experience-of-time

(trouvé grâce à l'agglomérateur Romandie.com)

L'article est en anglais, mais Deepl semble suffisamment efficace pour vous donner une traduction suffisamment proche si vous ne maîtrisez pas cette langue.

Le titre de l'article est accrocheur, et fait référence au film Arrival où
Spoiler:
 

Le contenu de l'article est plus rationnel et l'auteur semble d'abord encourager ses lecteurs à parler au moins une seconde langue couramment, ce qui me parait très sain comme démarche.

L'article part de la constatation que les langues pratiquées conditionnent la perception et les émotions de qui les pratique. Le point de départ est la perception du temps (la définition du temps variant d'une langue à l'autre), et la conclusion est élargie à tout ce que peut percevoir ou concevoir, grâce au changement de cadre (contexte) amené par le fait que les bilingues admettent au moins deux cadres linguistiques différents à toute notion.

Notez bien qu'il ne s'agit pas de l'aptitude à construire une langue, mais de l'aptitude à basculer sans effort d'une langue à l'autre. La construction de langue amène en effet à réaliser l'existence des cadres linguistiques, mais pas à les assimiler, à moins que le constructeur de langue soit multilingue et pratique son multilinguisme dans un domaine de recherche appliqué. Bien sûr, si le constructeur maîtrise plusieurs langues permettant de décrire la grammaire d'une langue, il fera forcément des découvertes qu'un grammarien monolinguiste sera incapable de faire.

Extrait court de la conclusion :

Panos Athanasopoulos, Professor, Lancaster University a écrit:
It seems that by learning a new language, you suddenly become attuned to perceptual dimensions that you weren’t aware of before.

The fact that bilinguals go between these different ways of estimating time effortlessly and unconsciously fits in with a growing body of evidence demonstrating the ease with which language can creep into our most basic senses, including our emotions, our visual perception and now it turns out, our sense of time.

But it also shows that bilinguals are more flexible thinkers and there is evidence to suggest that mentally going back and forth between different languages on a daily basis confers advantages on the ability to learn and multi-task, and even long term benefits for mental well-being.

Traduit par moi a écrit:

Il semble qu'en apprenant une nouvelle langue, vous vous mettez soudainement en phase avec des dimensions de la perception que vous ignioriez auparavant.

Le fait que les bilingues passent sans effort et inconsciemment de l'une à l'autre de ces différentes manières d'évaluer l'écoulement du temps s'inscrit dans un corpus croissant de preuves démontrant la facilité avec laquelle le langage peut s'infiltrer dans nos sens les plus fondamentaux, y compris nos émotions, notre perception visuelle et, comme il apparait maintenant, notre perception du temps.

Mais cela montre aussi que les bilingues sont des penseurs plus flexibles et qu'il y a des données probantes qui suggèrent que le fait de faire des allers-retours mentaux entre différentes langues sur une base quotidienne confère des avantages à la capacité d'apprendre et de mener plusieurs tâches simultanément, et même des avantages à long terme pour le bien-être mental.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3012
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Être multilingue altère votre expérience du Temps   Lun 15 Jan 2018 - 9:15

Un article intéressant.

Les anglophones et les hispanophones voient le futur devant, le passé derrière, comme, je pense, tous les locuteurs de langues européennes. Pour les locuteurs de l'Aymara, c'est l'inverse.

Les anglophones voient le temps comme une ligne allant du passé vers le futur, de la gauche vers la droite, les hispanophones le voient comme un volume, et les sinophones voient le passé en haut et le futur vers le bas. Chez les Chinois, le temps descend. Chez les francophones et les anglophones, il passe.

Ce que je remarque, toutefois, c'est que, quelle que soit la façon dont on se représente le temps, c'est toujours de façon spatiale. L'avenir est devant, derrière, ou vers le bas. À la limite, peu importe, l'important c'est de pouvoir le visualiser.

Ce qui montre, à mon avis, que chez les humains, la perception de l'espace est antérieure à la perception du temps. Un jeune enfant est d'abord conscient de l'espace autour de lui, puis il prend conscience du passé, et enfin, nettement plus tard, il apprend à se projeter dans l'avenir.

De même, les langues créent d'abord un passé, et ensuite un futur. C'est particulièrement évident en allemand, où le prétérit est très ancien (d'où ses formes souvent irrégulières), mais où le futur est une création récente, d'où son aspect un peu "bricolé" :

Souvent, le présent suffit à exprimer le futur, surtout lorsqu'il est suggéré par un adverbe de temps. Sinon, on utilise aussi les auxiliaires de mode wollen (vouloir) et sollen (devoir) :
Ich will euch nur eine einzige Sache erzählen.
[Je vais vous expliquer seulement une seule chose.]
Littéralement : je veux vous expliquer seulement une seule chose.

La forme composée avec werden est relativement peu employée.
Ich werde gehen = j'irai. Littéralement : je deviens aller.

En latin, amabo, "j'aimerai", est une ancienne forme composée, où l'on reconnaît le verbe indo-peuropéen *bhu "croître, devenir".

Idem pour le français j'aimerai, qui est la contraction de ego amare habeo, "j'ai à aimer".

C'est comme si le futur était réinventé chaque fois que la langue se métamorphose au fil des siècles. L'expression du passé est plus stable : au latin sum/fui, venio/veni, correspond le français je suis/je fus, je viens/je vins.

Les humains expriment de façon différente des notions qu'ils ont en commun, par exemple le futur. Ce qui est important, c'est d'avoir ces notions en commun, quelle que soit la façon dont on les exprime.

Comme le faisait remarquer un anthropologue, le fait que chez les Européens le noir soit la couleur du deuil, et que chez les Chinois ce soit le blanc, ne doit pas faire oublier que les Européens et les Chinois ont en commun la notion de deuil. Il en est de même pour la notion de futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
 
Être multilingue altère votre expérience du Temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etes-vous satisfait de votre emploi du temps ?
» Sondage: votre temps de travail réel!
» Il est venu le temps de début de votre départ en masses à l'au-delà. Le monde est sous la menace de
» Votre emploi du temps sur combien de jours ?
» Que contient votre emploi du temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: