L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Actualités en Iles-Romanes

Aller en bas 
AuteurMessage
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Actualités en Iles-Romanes   Ven 10 Juin 2016 - 13:55

Actualités en Iles-Romanes


Arrow Sport

Aujourd'hui l'Euro commence en France, et les Iles-Romanes sont concernées.

La ministre de la Culture et des Sports, Valeria Micheles a souhaité une "excellente compétition à l'équipe romanaise, ainsi qu'aux supporters qui se déplaceront en France."

Elle a aussi souhaité que cela soit une grande fête (malgré les grèves) et qu'il n'y ait aucun débordement de supporters pour respecter l'esprit de la compétition en insistant sur les liens forts avec le peuple français.

Le ministre des Affaires Etrangères Luca Riviere a conseillé aux supporters "la plus grande vigilance au risque d'attentat", tout en affirmant qu'il avait confiance aux autorités françaises pour que la compétition se déroule sans incident.



Les Iles-Romanes seront engagées dans le groupe A, celui de la France, avec la Roumanie et l'Albanie*

Le 1er match sera le samedi 11/06/2016 contre l'Albanie au Stade Félix Bollaert de Lens.

Les Blancorubios° joueront ensuite la Roumanie au Parc des Princes le 15/06 et enfin pour ce qui sera un grand match, ils défieront le pays organisateur, l'équipe de France à Lille à le 19/06.

Le pays compte déjà 5 participations à l'Euro (1988, 1992, 2000, 2008, 2012), ce sera donc sa sixième.

Finissant 2e de leur groupe de qualif derrière l'Angleterre, ils comptent faire mieux que demi-finaliste, un niveau qu'ils avaient atteint en 1992.

Ils pourront compter sur leur buteur Sandro Dedace qui a fini 3e meilleur buteur du championnat italien sous les couleurs du Milan AC.

Citons aussi le prometteur milieu offensif Younès Majri (Romano-tunisien), qui a crevé l'écran à la Fiorentina (Série A), et l'ailier Igli Xhaka d'origine albanaise, qui commence à s'imposer au VfB Stuttgart (Allemagne)

La "muraille chevelue" Patrice Andrato le gardien de but du Superbia FC, le grand club local sera le rempart, bien aidé par sa défense de fer.



*dsl pour la Suisse, je l'ai mise ailleurs.
° rouge et blanc

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.


Dernière édition par Bedal le Ven 12 Jan 2018 - 9:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Mar 3 Oct 2017 - 17:58


Arrow Economie :   

Janvier 2017 (extrait de Economia Actuala)

Coup de tonnerre dans le secteur de l'énergie. Après GE-Alstom en 2014, une autre restructuration est en cours dans le secteur de l'énergie.

Romanica rachète Ansaldo Energia, le turbinier et fabricant de centrales italien. Ansaldo Energia dispose d'une capacité électrique d'environ 175 GW dans plus de 90 pays et d'un savoir-faire reconnu dans la production de turbines à gaz, turbines à vapeur et générateurs. Il s'agissait du numéro 5 mondial et concurrent direct de Romanica Power  - le duo étant loin derrière les GE, Siemens et Mitsubichi.

L'Italien était plus gros que le Romanais. Mais il était en grave difficultés et voyait son chiffre d'affaire (1.3 M€ en 2015) fondre comme neige au soleil, alors que celui de Romanica lui était en pleine expansion après avoir absorbé Pratt and Whitney Power Systems au nez et à la barbe de Mitsubishi en 2013 et les activités énergie de Roll Royce en 2014 en pointant autour de 2.5 milliards en 2016. Rappelons que Romanica, outre son marché domestique, est présent en Italie, Turquie, en Tunisie , en Pologne et en Russie et va pouvoir dominer désormais 75 % du marché italien, et s'implanter en Espagne, en Suisse, en Egypte, en Roumanie, en Afrique du Sud et en Argentine.

Ansaldo Energia est à 45 % détenu par l'Etat italien, à 40 % par Shanghai Group et à 15% par Leonardo. Romanica a fait une offre nette de 1 milliard d'euros pour acquérir les parts du Chinois et de Leonardo et sa participation montera donc à environ 60% de l'entreprise. L'Etat Italien, via son Fonds d'Investissement, passe donc à 40% et maintient un droit de regard sur les activités les plus sensibles, notamment nucléaires.

DU côté italien, on est plutôt satisfait car les Italiens et les Romanais ont l'habitude de s'associer voire de fusionner comme c'est le cas pour la SIRP (fusion de SRP et ENI) ou Eras racheté par Fiat en 2006. Romanica étant très présent en Italie, on a préféré accepter l'offre pour s'assurer du maintien des près de 3000 salariés italiens plutôt que de tergiverser et céder à Siemens qui veut depuis longtemps dévorer Ansaldo. Du côté romanais,  Romanica craint d'être le nouveau Alstom et cherche-t-elle à s'agrandir et a enclenché la mise en route de plusieurs fusions-acquisitions pour atteindre une masse critique.

Le nouvel ensemble (Romanica Power) pèserait alors 4 milliards d'euros de CA et 5000 salariés, alors que l'entreprise Romanica dépasserait la barre des 12 milliards pour 25 000 salariés.



Octobre 2017 : (extrait de la Rebublica Superba)

Romanica ne veut pas se faire avaler et essaie de grossir pour résister à ses concurrents dans un secteur en pleine reconcentration.


Romanica annonce le rachat de GE/Alstom Hydro pour 500 millions d'euros et s'engage à maintenir l'ensemble des emplois sur le site de Grenoble, en France (800 salariés, 300 millions de chiffre d'affaire).  Ce rachat s'inscrit dans la volonté de l'entreprise romanaise d'atteindre une masse critique dans le secteur de l'énergie, 10 mois après avoir annoncé l'achat d'Ansaldo, qui devrait être effectif en janvier 2018. Romanica cherche à s'implanter dans l'hydroélectricité, GE ne voulant plus trop de cette filiale, fleuron français de l'hydro, et l'Etat Français a trouvé un repreneur sérieux pour le site sans augmenter le chômage. Tout le monde est gagnant.

Dans le même temps, Romanica voit d'un oeil très inquiet la fusion ferroviaire Alstom-Siemens, devenu le nouveau numéro 2 du secteur.  Devant l'ogre chinois CRRC, le directoire de la branche transport (Romanica Transport, 1.5 M€ de CA) se méfie de ses concurrents qui pourraient décider de l'avaler tout cru. Ils ne veulent pas subir le sort de son cousin AnsaldoBreda acquis par Hitachi ou de Skoda acquis par CRRC.

Menacés également, Bombardier et GE seraient tout disposés à démanteler Romanica murmure-t-on.

Ainsi, le groupe basé à Superbia est donc décidé à passer à une très forte offensive et la meilleure défense c'est l'attaque. Effectivement, nullement rassasié par ses différentes acquisitions, le premier groupe industriel du pays est en négociations très avancées avec le Suisse Stadler (2 M€ de CA) pour une fusion. SI cela se confirmait, Romanica Transport pèserait plus de 3.5 M€ ( que le groupe espère porter à 4 en 2018)., au sein d'un conglomérat qui pèserait alors presque 15 milliards de chiffre d'affaire et 30 000 salariés. Une taille suffisante estime le PDG de Romanica, Luca Andreto. Les petits mangent les petits pour survivre face aux gros, mais jusqu'à quand ?

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.


Dernière édition par Bedal le Ven 12 Jan 2018 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Mar 3 Oct 2017 - 21:31

Arrow Politique


25 Septembre 2017 : La Republica Superba

Les anciennes pays colonisateurs de la Libye reprennent la main.

Tout s'est déroulé dans la plus grande discrétion. Le lundi 25 septembre le maréchal Khalifa Haftar, le chef Est-Libyen se trouvait à Superbia. Le commandant de l’Armée nationale libyenne s’est entretenu avec le ministre des Romanais des Affaires Etrangères Luca Rivere et la ministre Italienne de la Défense italienne Roberta Pinotti. Au programme stabilisation du pays et surtout lutte contre le terrorisme et contrôle des flux migratoires.

Rome et Superbia soutiennent tous deux les efforts de réconciliation nationale afin de régler le conflit qui oppose Haftar au au gouvernement de Tripoli, seul reconnu par la communauté internationale. La protection des sites du groupe énergétique SIRP, très implanté dans la région, a également été évoquée.

Cette visite du maréchal reste un joli coup diplomatique réalisé par les Iles Romanes, surtout d'avoir réussi à convaincre son voisin de s'entretenir avec Haftar. En effet l’Italie refusait de le considérer comme un interlocuteur, lui l'homme fort de la Cyrénaïque, la partie libyenne qui avait été colonisée par l'Italie et qui est traditionnellement hostile à l’influence italienne. Superbia, pragmatique, avait déjà amorcé des contacts avec le maréchal depuis un an environ.

Mais tout fut chamboulé lorsque la France avait réussi le tour de force de réunir à Paris, Haftar et Faïez Sarraj, le chef du gouvernement Libyen. Cela avait complètement choqué en Italie, qui s'en était offusquée publiquement de l'ingérence française dans le "pré carré italien".  Superbia, également très actif en Libye, l'avait également mal pris, mais avait préféré prendre la nouvelle de manière proactive et de surfer sur cette initiative de Paris pour prendre le bon virage, avec son partenaire Italien, l'ancien rival dans la région.

Car les deux Etats méditerranéens travaillent désormais de concert sur la question libyenne. Début aout, les deux pays avaient réussi à conclure un accord très controversé avec le gouvernement libyen pour permettre aux navires des deux pays d'entrer en eaux libyennes afin de lutter contre les passeurs et l'immigration clandestine. En ménageant Haftar et en lui donnant un rôle incontournable, qui avait critiqué cet accord, les Iles-Romanes essaient de réunir Paris et Rome dans un cadre diplomatique commun, dans l'optique de créer un front européen dans l'optique d'une aémlioration de la situation libyenne, que ce soit pour faire tenir cet accord fragile - mais efficace - ou pour parvenir à mettre fin au blocage et à la division dans ce pays dévasté depuis la chute de Kadhafi.


2 Octobre 2017

Les Iles-Romanes soutiennent le gouvernement espagnol mais appellent à la négociation et à l'arrêt des violences.

Le Premier Ministre Richardo Pontes a été l'un des premiers dirigeants européens à réagir sur la situation en Catalogne. Ce lundi, il a déclaré dans un communiqué : "son attachement à l'unité de l'Espagne, un pays dont la solide démocratie ne saurait être mise à mal d'un côté comme de l'autre."  

Il a rappelé que "le respect de la Constitution Espagnole devrait être primordiale, et que toute revendication qui ne la respectait pas n'était pas légale et ne saurait être reconnue par les Iles-Romanes", tançant en cela la Generalitat de Catalogne.

Cependant, à la fin du texte, il regrette "l'excès dans la réaction" du gouvernement et appelle au "calme" précisant que "la négociation devrait toujours primer sur la violence" et qu'il "est nécessaire que Madrid tende la main à Barcelone et renoue avec le dialogue, pour le bien de tout le peuple espagnol."

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Lun 4 Déc 2017 - 20:27

Sommet Afrique-Europe 2017 : Le point sur la question libyenne

En marge du sommet UE-Afrique, les dirigeants de dix pays (la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, les Iles-Romanes, le Tchad, le Niger, la Libye, le Maroc et le Congo.) ainsi que les dirigeants de l'ONU, de l’Union européenne et de l’Union africaine, ont décidé de mener des opérations d’évacuation d’urgence dans les prochains jours ou semaines de migrants, victimes des trafiquants en Libye et ont décidé une action d’extrême urgence pour évacuer de Libye ceux qui veulent l’être. Cette décision a été émise lors d’une réunion d’urgence sollicitée conjointement par la France et les Iles-Romanes.


Le ministre Emile Delemonte élu président de l'Eurogroupe*


C'est finalement lui qui a raflé la mise. Soutenu par la France et l'Italie, le ministre de l'Economie romanais partait favori. Mais deux tours de vote ont été nécessaires pour le désigner face aux quatre autres candidats (le Portugais Mario Centeno, le Luxembourgeois Pierre Gramegna, le Slovaque Peter Kazimir et la Lettone Dana Reizniece-Ozola).

Ministre des finances du gouvernement de Pontes depuis 2014, il récupère l’un des cinq postes les plus importants de l’Union. Il remplacera à partir de mi-janvier le néerlandais Jeroen Dijsselbloem, pour un mandat de deux ans et demi.


M. Delemonte n’est que le troisième président de l’Eurozone, après Juncker et Dijsselbloem.
Maintenant qu'un pays du sud de l'Europe, tourné vers la Mediterranée, est à la tête de l'Eurozone, saura-t-il réorienter la politique, jusqu'alors dictée par les pays d'Europe du Nord ? Notamment la réduction des déficits avant la relance par l’investissement ? Le Romanais, venant d’un pays au centre-gauche politiquement, aura la lourde tâche de trouver des compromis entre 22 pays alors que les avis continuent à fortement diverger.

En France, qui a fortement appuyé sa candidature, le gouvernement a poussé un soupir de soulagement.

« M. Delemonte aura à cœur de faire tout le nécessaire pour intégrer davantage la zone euro, renforcer sa stabilité et créer plus de croissance et d’emploi. C’est aussi l’analyse du président de la République, Emmanuel Macron », a souligné le ministre des finances français, Bruno Le Maire. Les Iles-Romanes étant en convergence totale avec la France au sujet de la vision de l'Europe et des réformes à venir, le jeune ministre de 42 ans devrait être un soutien de poids pour les réformes souhaitées par Paris.

Du côté de Rome, on est également ravi que le pays-frère ait raflé la mise. Mais pas pour les mêmes raisons que la France. En effet, c'est surtout parce que l'Italie, à la peine au niveau de ses engagements budgétaires, préférait largement les positions politiques de Delemonte, afin d'infléchir le diktat allemand sur la politique de la zone euro.




* IRL c'est le Portugais Centeno qui vient d'être élu... petite divergence, c'est de la diégèse u_u Mais in fine, les divergences sont faibles entre les deux gugusses.

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Rémy

avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 07/05/2017
Localisation : Avignon

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Lun 4 Déc 2017 - 20:56

C'est intéressent de voir les Diégèse dans l'actualité internationale ! Ça les rend plus vivantes et donc réalistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Actualités en Iles-Romanes   Jeu 7 Déc 2017 - 10:46

Les Iles-Romanes condamnent la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.


Alors que les réactions de condamnation se succédaient partout dans le monde dans la soirée de mercredi, le chef du gouvernement romanais, Richardo Pontes, a condamné la décision américaine.

« Les Iles-Romanes condamnent cette déclaration de l’administration américaine qu'elles jugent totalement irréfléchie. Nous rappelons qu'elle est contraire aux résolutions des Nations-Unies et nous sommes inquiets quant aux conséquences potentielles que cette décision peut avoir sur le processus de paix.» a-t-il réagi.


Les Iles-Romanes, membres non permanents du Conseil de Sécurité depuis le 1er janvier, ont demandé la réunion en urgence du Conseil de Sécurité, en compagnie de la France, de l'Italie, de la Grande-Bretagne ou de l'Egypte notamment.

La question israélo-palestinienne est sensible à Superbia, car le pays fait partie des rares pays de l'UE (avec la Suède et quelques pays d'Europe de l'Est) à avoir officiellement reconnu l'Etat Palestinien.

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Ven 12 Jan 2018 - 11:42

22 décembre 2017

Un corridor humanitaire en Libye

Suite aux engagements pris suite au sommet UE-Afrique, Rome et Superbia ont annoncé à la fin de décembre 2017, l'ouverture d'un corridor humanitaire de Libye vers leurs pays respectifs pour pouvoir évacuer les dizaines de milliers de personnes présentes dans des centres de rétention en Libye. Les premiers migrants ont été accueillis à l'aéroport militaire de Castelnove en cette nuit.

Elles pourront aussi être accueillies dans les autres pays européens qui décideront d’ouvrir leurs portes.

C'est surtout l'Italie qui est submergée par les vagues successives qui accostent sur ses côtes (notamment en Sicile et en Calabre) et l'objectif reste toujours d'aider la Libye à contrôler ses frontières (c'est l'objectif de l'accord italo-roman passé avec Tripoli) et de rapatrier les migrants vers leurs pays d’origine des migrants. C'est pourquoi Rome a annoncé l’envoi de 500 militaires italiens au Niger, tant dans le cadre du G5 Sahel que pour la gestion des problèmes migratoires.

De son côté Superbia, qui s'est portée solidaire de son voisin, a dépassé la barre des 50 000 demandes d'asile entre janvier 2016 et juillet 2017 et a déjà accueilli 5000 réfugiés en provenance d'Italie depuis 2015, dans le cadre du plan de relocalisation. (notamment en Sardaigne)

Les Iles-Romanes financent à leur tour le G5 Sahel

Ça y est. Superbia est finalement entrée dans la danse du financement du budget du G5 Sahel, après plusieurs mois de lobbying intensif de la part du président français. En donnant 7 millions d'euros, les Iles-Romanes rejoignent Riyad (100 m€), Abu Dhabi (30 m€), l'UE (50 m€), Paris (10 m€), Berlin (10 m€) et Amsterdam (5 m€) et les 5 pays concernés (Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad et Mauritanie, 50 m€ au total).

L'Italie va également envoyer des hommes au Niger pour aider à la formation des soldats et les Etats Unis ont déjà promis 60 m€ supplémentaires.
Le budget de fonctionnement du G5 Sahel d'abord estimé à 423 millions d’euros, a été rabaissé à 250 millions pour un premier temps.

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Ven 30 Mar 2018 - 16:30

Med 8 et Triangle Latin


12 janvier 2018

En janvier 2018 à Rome, s'est tenu le 4e sommet du Med8, rassemblant pour la 4e fois les huit pays européens du bassin méditerranéen (France, Espagne, Portugal, Italie, Iles-Romanes, Ipras, Grèce et Chypre). Ils ont affiché une position commune sur la crise migratoire, qui est un dossier très sensible dans la région.

« C'est le défi majeur de l'Union Européenne et seule une action commune permettra d'y faire face, avec fermeté mais humanité », a déclaré le premier ministre romanais, Richardo Pontes.
Il a notamment pointé du doigt les pays du groupe de Visegrad qui font front contre la politique migratoire européenne et refuse d''accueillir les réfugiés sur leur sol. Pour le premier ministre, il est nécessaire de renforcer la coopération et la solidarité entre les pays méditerranéens afin de mieux gérer les flux migratoires. Il a ainsi plaidé pour une politique commune en matière d'asile, qui a largement trouvé écho auprès de son voisin italien, ainsi qu'auprès du président français.

En parlant d'Emmanuel Macron, Richardo Pontes a apporté son soutien à son projet de réforme de la zone euro. Reste à convaincre l'Allemagne, qui n'a pas encore de gouvernement, et les pays du nord, réticents à ce sujet.

Un Triangle Latin ?

En septembre 2017, les Iles Romanes avaient joué les médiateurs entre la France et l'Italie, après les importantes tensions qui avaient pointé suite à la nationalisation temporaire des Chantiers de l'Atlantique au grand dam de Fincantieri, et appelé les deux pays à une réunion tripartite en marge du Med8.

A moins de deux mois des élections italiennes, Richardo Pontes a insisté sur "l'importance majeure" du couple romano-italien, tant diplomatiquement que politiquement et économiquement.
Emmanuel Macron avait lui aussi multiplié les appels du pied à l'Italie ces derniers mois, en glorifiant son homologue Paolo Gentiloni, et en souhaitant renforcer sa coopération avec l'Italie. De fait, Rome devrait prochainement signer un traité du Quirinal avec Paris, tandis que Superbia, qui est déjà "liée éternellement" par un traité d'amitié avec l'Italie depuis 1947, devrait signer un traité de coopération renforcée avec la France, notamment dans le domaine militaire et économique.

Les conditions semblent donc être réunies pour lancer les bases d'une Alliance Latine (comme on l'appelle du coté du Quai De la Stella) réunissant les 2e, 4e et 7e PIB européens, qui pourrait être opérationnelle lors du prochain sommet du Med8 qui aura lieu à Superbia en 2019.

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22582
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Ven 30 Mar 2018 - 16:43

Bedal a écrit:

En janvier 2018 à Rome, s'est tenu le 4e sommet du Med8, rassemblant pour la 4e fois les huit pays européens du bassin méditerranéen (France, Espagne, Portugal, Italie, Iles-Romanes, Ipras, Grèce et Chypre)...
Y a eu un sacré gliss'ment d'terrain ! Ou ben alors, dans ta diégèse, le Portugal a annexé l'ouest de l'Andalousie au delà de Tarifa, pour y trouver un rivage méditerranéen. Sinon, les derniers kilomètres du Guadiana forment une frontière fluviale entre l'Andalousie (E) et l'Algarve (P). Et le Guadiana se jette dans l'Atlantique, à l'ouest du Guadalkivir, fleuve exclusivement espagnol, qui a aussi son estuaire en Atlantique.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Ven 30 Mar 2018 - 16:48

Anoev a écrit:
Bedal a écrit:

En janvier 2018 à Rome, s'est tenu le 4e sommet du Med8, rassemblant pour la 4e fois les huit pays européens du bassin méditerranéen (France, Espagne, Portugal, Italie, Iles-Romanes, Ipras, Grèce et Chypre)...
Y a eu un sacré gliss'ment d'terrain ! Ou ben alors, dans ta diégèse, le Portugal a annexé l'ouest de l'Andalousie au delà de Tarifa, pour y trouver un rivage méditerranéen. Sinon, les derniers kilomètres du Guadiana forment une frontière fluviale entre l'Andalousie (E) et l'Algarve (P). Et le Guadiana se jette dans l'Atlantique, à l'ouest du Guadalkivir, fleuve exclusivement espagnol, qui a aussi son estuaire en Atlantique.

Certes, mais le Portugal est membre du Med8.. (Med7 IRL), tu peux vérifier

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22582
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Ven 30 Mar 2018 - 16:58

'fectiv'ment ! t'as raison. J'ignorais l'existence de ce groupe, et je le croyais inclus dans ta diégèse romane. Pan sur mon ignorance, donc. Ce Med... chose, n'est pas VRAIMENT méditerranéen (MARE NOSTRVM) puisqu'il y inclut le Portugal et y exclut la Croatie., la Slovénie, mais également la Bosnie-Herzégovine et l'Albanie.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Mar 17 Avr 2018 - 10:58

Élections en Italie : les réactions politiques en Iles-Romanes

Curriere de Superbia, 5 mars 2018

Hier soir, le parti populiste Mouvement 5 Étoiles est arrivé en tête des élections législatives italiennes. Mais c’est la coalition entre le Forza Italia de Silvio Berlusconi et la Ligue de Matteo Salvini, qui est en tête. Le centre-gauche de l’ex-premier ministre Matteo Renzi est le grand perdant du scrutin. Percée des populistes, débâcle de la gauche, casse-tête pour former le prochain gouvernement, les enseignements à tirer des élections italiennes sont nombreux. Et comme d’habitude, tout ce qui se passe en Italie est tout particulièrement suivi chez nous. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les hommes politiques romanais réagir, parfois avec une exagération non feinte.

En début de matinée, le premier ministre Riccardo Pontes a parlé « d’avertissement sans frais que nos amis italiens adressent à l’Europe », et que son gouvernement « prêterait attention à ces signaux» «Si le peuple se sent trahi par ses dirigeants, et par l’UE, il le montrera tôt ou tard dans les urnes», a-t-il ajouté, comme s’il essayait de se convaincre que son parti, le PSR de centre-gauche,  ne fera pas la même erreur que le PD de Matteo Renzi, ou le PS de François Hollande.

A l’exception du premier ministre donc, peu de membres du gouvernement ont réagi dans les médias à l’annonce des résultats en Italie, comme s’il fallait laisser d’abord le choc se dissiper. Pour le ministre des Affaires Etrangères, Luca Rivere,  le principal enseignement à tirer du scrutin outre-Tibre est que l’Italie, « pays fondateur de l’Union européenne », est devenu un pays « eurosceptique ».  Et que la population est désabusée, « après la profonde crise économique, frappée par un chômage élevé et un afflux migratoire sans précédent, le pays s’est senti trahi, abandonné»  Il a ainsi appelé à « traiter ensemble, de façon solidaire, les nouveaux enjeux qui concernent  le continent européen » et à « redonner la parole aux citoyens européens ». 

Autrement, le retour de bâton sera violent. C'est le message du gouvernement romanais. C’est d’autant plus vrai ici à Superbia, car le pays n’est pas épargné par la crise migratoire et si la situation économique est plus reluisante qu’en Italie, une partie de la population se sent délaissée, après le tournant "libéral" pris par le gouvernement ces dernières années. Cela commence à se ressentir dans les sondages et le porte-parole du gouvernement Philippo Castelles ne s’y trompe pas : il tire la sonnette d’alarme et estime que « L’Europe doit se réveiller et prendre de vraies décisions au niveau social et migratoire.»  

Un nouvel élan européen, c’est la vision commune qu’ont les Iles-Romanes et la France, mais convaincre les autres partenaires européens n’est pas aussi simple.


Chez les centristes, le député de Livourne, Luvio Fargga (MSL, allié du PSR dans la coalition) partage les mêmes craintes : «L’Europe est frappée par le populisme, après le vote pour le Brexit, la situation en Catalogne, et aujourd'hui l'Italie, c'est très inquiétant ».

Du côté du Front Socialiste, de gauche radicale, son dirigeant Marco Leone a appelé le gouvernement de Pontes à « bien interpréter les signaux, et à ne pas commettre les mêmes erreurs que Renz, qui s’est converti à la doxa libérale. » « La gauche doit se ressaisir et proposer une vraie alternative à la mondialisation libérale et capitaliste, sous peine d’être balayée par l’histoire par le dégagisme ambiant», allègue-t-il.

Même son de cloche chez les Verts Romanais, qui plaident pour « une Europe plus démocratique, plus sociale et plus écologique. »  Sa dirigeante, la députée d’Albarone Sofia Regina, et ministre de l'Environnement, rappelle que si «L’immigration a occupé une grande place du débat, elle ne peut pas être tenue seule responsable des maux italiens. Le réfugié n’est pas responsable de la grande crise sociale que traverse l’Italie»

A droite, sans surprise, le discours est tout autre. Le leader du Parti Populaire Romanais, le principal parti d’opposition, Alesandro Delbosco ne cache pas sa satisfaction de voir la coalition de droite en tête des élections italiennes, puisqu’il caresse le rêve de prendre le pouvoir aux prochaines élections générales de 2019.
Il a notamment surfé sur la vague anti-immigration, en annonçant que si « le gouvernement continuait d’avoir une politique aussi complaisante à l’égard des migrants, les Romanais sauraient le sanctionner un jour ou l’autre.»  Il réclame ainsi depuis plusieurs années une réforme drastique de la loi sur l’immigration, qu’il trouve beaucoup trop laxiste.

Il a toutefois rappelé que « la vague populiste était inquiétante » et qu’il faudrait « une droite forte et unie» pour endiguer la montée dans les sondages du parti nationaliste et "néo-fasciste" Nacione Romanese. Un appel du pied aux libéraux et aux démocrates-chrétiens, dont le positionnement diverge sur de nombreux points avec celui du PPR.


En ce qui concerne le Nacione Romanese justement, plusieurs de ses responsables ont affiché leur joie après cette journée électorale, et ont adressé plusieurs messages de félicitations au M5S et à la Ligue.  Davide Ianpetro, le secrétaire du parti, a notamment twitté : « La progression spectaculaire du M5S et l'arrivée en tête de notre ami Matteo Salvini sont une excellente nouvelle pour nous.  #Eleciones2019 »

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2437
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Mar 17 Avr 2018 - 20:34

J'aime beaucoup et je suis toujours le direct depuis Superbia des actualités Romanaises Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Mer 18 Avr 2018 - 9:06

Velonzio Noeudefée a écrit:
J'aime beaucoup et je suis toujours le direct depuis Superbia des actualités Romanaises Very Happy

Merci ^^

Je vais essayer d'en mettre encore d'autres, l'actualité ne s'arrête jamais dans ce bas monde Razz

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Dim 17 Juin 2018 - 20:20

Curriere de Superbia

La comedia dell'arte de l'Aquarius

Lundi 11 juin, 629 migrants venus d’Afrique étaient stationnés en Méditerranée, à bord du vaisseau Aquarius, à une trentaine de milles nautiques de Malte et des côtes siciliennes.

Ils étaient en route pour le port sicilien de Messine, dimanche midi, lorsqu'ils ont appris que le  tout nouveau ministre de l’intérieur, le fameux Matteo Salvini a décidé de refuser à l’Aquarius l’entrée dans les ports italiens.
Mais, et c'est ce qui fut le plus burlesque, la décision fut accompagnée d’une injonction à débarquer les demandeurs d’asile à Malte : « Le port le plus sûr, c’est celui de Malte. »  En bref, Salvini demandait au gouvernement des Iles-Romanes d'accueillir les migrants, alors même que la province de Malte est engorgée de migrants et dont les centres d'accueil sont déjà saturés.  « Il est temps que les autres Etats membres de l’UE, y compris les Iles-Romanes, prennent leur part, pas seulement en paroles », a ainsi déclaré la porte parole de Silvio Berlusconi.

Fort logiquement, Superbia, par la voix du ministre des Affaires Etrangères, Luca Rivere, a refusé de se faire forcer la main, soulignant que les secours avaient été coordonnés à Rome et n’étaient donc pas de leur ressort. Pendant une journée, la situation était bloquée et les deux pays frères se renvoyaient la patate chaude. Puis l'ONU s'en est mêlée et a appelé Superbia et Rome à débloquer la situation, qualifiée d’« impératif humanitaire urgent ».

Que le gouvernement populiste italien s'entête dans sa décision anti-immigration était attendu, mais que Superbia s'engage dans ce bras de fer qui ne l'honore absolument pas et ternit sa réputation de pays progressiste et ouvert, fut amplement critiqué au Front de Gauche, et même au sein de la coalition. Notamment chez les Verts et à l'aile gauche du PSDR, ne comprenant pas la déclaration de Rivere.
Ainsi le maire communiste de Porto-Rubio, Luvio Almaggo a proposé d’ouvrir son port à l’Aquarius, avant d’être suivi dans la soirée par la socialiste Diana Martina, maire de Calares.

L’embarras devient plus gros lorsque le ministre de l'Intérieur Estiano Domingues a cafouillé sur les ondes de Radio Superbia, dimanche soir, en expliquant que le royaume n'avait pas encore pris de décision officielle sur la question et que le gouvernement étudiait la possibilité d'accueillir le navire, mais essayait d'abord de faire plier Rome sur la question.

Mais la situation s'est finalement débloquée dans la matinée, après une réunion exceptionnelle de quatre heures à la Villa Imperiale (siège de la présidence du conseil romanaise).  A 15h, le Président du Conseil, Riccardo Pontes a finalement annoncé que les Iles-Romanes prendraient acte de la décision italienne et que l'Aquarius,serait accueilli dans le port de Calares, en Sardaigne, après une courte escale à Malte pour être ravitaillé en vivres. Le périple devrait s'achever vers mercredi ou jeudi et les réfugiés devraient être hébergés dans les centres d'accueil pour migrants de l'île sarde où leur cas sera étudié individuellement.

"Les Iles-Romanes vont honorer leurs engagements internationaux et accueillir dans le port de Calares le navire Aquarius dans lequel se trouvent plus de 600 personnes, dont des mineurs. Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un havre sûr à ces personnes abandonnées à leur sort. Superbia a toujours eu une politique humaniste et compte montrer l'exemple." précise le communiqué gouvernemental.

Certains pourraient être accueillis en France ou en Espagne, après proposition de leurs gouvernements respectifs, s'ils respectent les critères du droit d'asile.

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5378
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   Dim 5 Aoû 2018 - 17:18

Le Mundo Romanese


Grandes manoeuvres politiques en vue des élections de 2019




Les prochaines élections générales sont dans huit mois et les partis politiques ont déjà commencé à s'organiser en vue de l'échéance du 9 mars.

Une alliance bleu foncé

Tout a commencé le 31/07, au Palais des Congrès de Superbia, lors de l'Assemblée estivale annuelle du Parti Populaire Romanais (PPR), où son président charismatique Alesandro Delbosco a lâché une véritable bombe médiatique. Devant plusieurs milliers de militants chauffés à blanc (dans une moiteur étouffante que la clim poussée à fond n'a pas su endiguer totalement), il a annoncé ni plus ni moins, une alliance électorale avec Nacione Romanese, le sulfureux parti d'extrême-droite qui grimpe à vitesse grand V dans les sondages. Le nom de la coalition ? Grupamento Populare Romanese, qui reprend habilement le "populaire" du PPR, et le "romanais" de NR.

A l'évidence, Alesandro Delbosco a décidé de tourner le dos à ses alliés traditionnels du centre-droit, pour se rapprocher de "l'Estrema Destra".  Il y a de quoi en rester choqué, dans un pays où toutes les personnalités politiques avaient l'habitude d'ostraciser le parti dirigé par Davide Ianpetro, volontiers qualifié de néofasciste. A commencer par Delbosco lui-même, qui avait violemment attaqué le parti populiste romanais dans un discours à l'Université de Florence, l'hiver dernier.  

Mais voilà, le vent a tourné. S'allier à l'extrême droite devient à la mode (Italie, Autriche...) et le parti devient fréquentable et surtout stratégique. Les sondages actuels créditent le NR de plus de 15% des voix, ce qui le placerait tout simplement en 4e position, du jamais vu depuis 1945 dans le royaume !  Lutte contre l'immigration et le terrorisme, euroscepticisme, affirmation de l'identité nationale... des thèmes en vogue en Europe actuellement et qui commencent à percer au sein de la société romanaise, de tradition très tolérante et résiliente. Malgré les nettes divergences idéologiques, le PPR semble donc prêt à séduire cet électorat substantiel en forgeant cette alliance contre-nature, au prix d'un glissement très net vers la droite. La récompense en serait néanmoins un chiffre allant jusqu'à 40% des voix aux prochaines élections, ce qui serait pratiquement l'assurance de pouvoir fonder un gouvernement. 

Ianpetro, le nouveau Salvini ?

Quelle est la teneur de ce "contrat" d'alliance ? Rien n'a encore filtré et tout porte à croire que les néogciations seront houleuses. Nos toutes dernières informations indiquent que, en cas de victoire, Alesandro Delbosco serait Président du Conseil, tandis que Davide Ianpetro hériterait du ministère de l'Intérieur, tout un symbole. 

Mais cette stratégie est risquée pour le plus vieux parti du royaume. Les Iles-Romanes ne sont pas l'Italie ou la France, et le rejet du fascisme et du populisme y est encore très fort. Pour preuve, le NR n'a jamais dépassé les 10% aux élections générales (son record est de 9% en 2004). Le risque est donc qu'une partie de l'électorat de droite rejette cette alliance (qui devra de toute manière être soumise au vote des militants), et se tourne vers le centre-droit. Une fuite d'électeurs centristes serait l'effet contraire de ce que prévoit l'homme fort du PPR, mais reste très probable. Toutefois, le vote utile primant souvent, cela passera par une alternative crédible au centre, ce que les différents partis concernés, de plus en plus en désaccord avec le virage nationaliste de la droite conservatrice, semblent avoir compris.

Manoeuvres au centre

Même si rien n'est officiel, il se murmure ainsi que les quatre partis centristes, qui faisaient traditionnellement chacun bande à part, de manière indépendante ou rejoignant soit la gauche, soit la droite au gré des diverses élections, vont cette fois proposer une union électorale à leurs militants en vue de 2019. 

De fait, Destra Liberala (Libéraux Démocrates, anciens alliés du PPR), Liga Democratica Unita (Démocrates-Chrétiens, qui avaient  fait partie du gouvernement de droite de 2004), le Centro Democratico (frange libérale-centriste du centre-gauche) et le Partito Radicalo Centristo (Radicaux, qui participent à l'actuelle coalition gouvernementale du gouvernement Pontes) ont annoncé qu'ils travaillaient à la création d'une union de partis fédérant les partis du centre (Unione dele Centro), et ce malgré les nettes différences qui peuvent exister entre radicaux et démocrates-chrétiens, par exemple. 

Comment en est-on arrivé là ? En fait, il s'agit de la conjonction de différents facteurs : 
Tout d'abord, le glissement vers le centre du principal parti au pouvoir, le PSDR, qui siphonne les voix des habituels électeurs centristes, qui ne sont pas forcément tous de gauche. Menacés, le PRC et le CD ont tout de suite vu qu'ils étaient condamnés à faire figuration, à moins d'un rapprochement avec le centre-droit. Centre droit qui est appélé à prendre de plus en plus d'importance avec la "droitisation" du PPR. 

La nature a horreur du vide, et la politique ne fait pas exception. Si les partis traditionnels n'en prennent pas conscience, un "ovni" politique peut apparaître du jour au lendemain pour l'exploiter, (du type M5S italien ou LREM français) sans parler qu'une scission du PPR n'est pas à exclure non plus. 

Quoi qu'il en soit, les partis du centre penchent clairement pour créer une coalition du centre, qui serait créditée de 15% des voix. A noter que le parti musulman démocrate (UMDR) d'Amine Mecheri aurait demandé à en faire partie, et donc de faire partie d'une liste nationale, ce qui serait une première pour un parti musulman en Europe.

Ambiance sinistre à gauche.


Toutes ces stratégies électorales sonnent clairement comme une très mauvaise nouvelle pour Riccardo Pontes, dont le parti brigue bien sûr un 3e mandat consécutif. L'union centriste signifie que les radicaux quitteraient la coalition de gauche et surtout, crée une dispersion des voix au centre, complètement néfaste pour les sociaux-démocrates romanais.

En effet, si le PSDR a su être réélu en 2014, c'est uniquement grâce aux voix des centristes qui avaient été séduits par la nouvelle politique progressiste de Pontes à accent libéral. Bien sûr le président du conseil romanais peut tenter de refaire la même chose, mais au risque de faire grincer des dents, la frange la plus à gauche du PSDR. Et donc de perdre le vote des électeurs traditionnels de gauche. 
Ce qui était un scénario catastrophiste pourrait bien se réaliser : que les votes traditionnellement socialises de Toscane et d'outre-mer tombent entre les mains du principal rival du PSDR au sein de la Senestra Romanesa : le Front Socialiste de Marco Leone. 

Volontiers provocant, la grande gueule de la "vraie gauche romanaise" et admirateur du français Jean-Luc Mélenchon, veut faire de 2019, une année historique pour son parti. Pour cela, il a d'ores et déjà peaufiné sa stratégie. Dès septembre 2017, il avait enterré la hache de guerre avec le Parti Communiste et les deux partis ont ainsi provisoirement fusionné sous le nom de Frente de Senestra, (augmenté de plusieurs partis satellites ouvriers) crédité de 20% des voix, ce qui le placerait tout simplement en 3e position.

Clairement, le PSDR est en mauvaise posture pour rester au pouvoir. Entre l'usure du pouvoir, la crise identitaire de la social-démocratie dans toute l'Europe, la poussée du FS sur sa gauche et la concurrence du centre, les voyants sont loin d'être au vert. Surtout que le parti n'a pas encore tranché sur l'identité de la tête de liste. Riccardo Pontes briguera-t-il un troisième mandat - ce qui serait une première en Iles-Romanes - ou bien laissera-t-il la place à son "fils spirituel", Luca Rivere, l'actuel ministre des Affaires Etrangères ? Ce dernier est populaire et jeune, ce qui semble un atout politique en cette époque de jeunisme ambiant.

Les Verts, un partenaire clé ? 

En tous cas, il y a au moins une bonne nouvelle pour le parti au pouvoir. Les Verts Romanais, qui ont longtemps menacé de quitter la coalition de gauche, ont annoncé, par la voix de sa Première Secrétaire Sofia Regina, la députée d'Albarone, se maintenir dans l'alliance électorale pour 2019 au prix de garanties sociales et environnementales claires. Si cela pourrait se prêter à sourire dans d'autres pays, en Iles-Romanes, le poids des écologistes est non négligeable.

D'autant plus qu'il vient d'annoncer sa fusion prochaine avec le MSL, (Movemento Sociale-Liberale), pour créer le Partito Ecologiste e Sociale (PES) dont le premier congrès est prévu à la rentrée. Il se veut un parti défendant des valeurs environnementales et à la pointe des questions de société. L'objectif est clairement de séduire la jeunesse romanaise, dont le vote pourrait être décisif.

Vers un Quadripartisme romanais ?


Pour conclure, on peut dire qu'il est impossible de prédire le résultat des prochaines élections. Le contexte politique romanais, historiquement fait de compromis, est trop particulier pour appliquer les grilles de lecture française ou italienne, par exemple. La droite semble bien partie, grâce à son alliance avec Nacione Romanese, mais en raison du repoussoir de l'extrême-droite, une coalition du PSDR et du centre est sans doute possible.

Une chose est sûre, c'est qu'on semble se diriger, pour la première fois depuis 2004, vers une réduction drastique du nombre de partis politiques et à terme, vers quatre "méga-partis" : un front contestataire d'extrême-gauche se réclamant de la gauche radicale (le FS),  un parti social-démocrate qui se réinventerait par le libéralisme social et écologie (alliance PSDR-PES), une alliance de droite modérée et libérale, (UC) et un grand parti de droite conservatrice, nationaliste et anti-immigration (GPR).

Est-ce une situation temporaire propre aux élections de 2019, pour mieux éclater par la suite, faisant resurgir les vieux démons en cas de défaite, ou une réelle tendance de fond amenée à persister durant plusieurs années ? La question reste totale, et le temps nous en donnera la réponse.

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités en Iles-Romanes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités en Iles-Romanes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Widget actualité
» Actualités traduites
» Triste actualité - Triste évolution
» Actualités: Le bonheur fait des progrès dans le monde
» Astro actualité divers. A compléter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Diégèses :: Sur Terre-
Sauter vers: