L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation du Kiétoréen.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Levas/Alis

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Lun 28 Mai 2018 - 16:52

Merci pour la ref (les connaisseurs savent que le fil de l'arkchénique est mal organisé, en plus des multiples fiches Drive ^^)
Sinon, y a-t-il différents phonèmes (/ä/ au lieu de /a/, /y/ au lieu de /u/ ...) ?
______________________________________
On juge avec l'esprit, on apprécie avec le coeur
Nobis kum animuk eȝæstima, nobis kum kɔrdik ama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Lun 28 Mai 2018 - 17:02

Levas/Ali a écrit:
en plus des multiples fiches Drive ^^
ça ne me dérange pas, j'aime bien ouvrir et feuilleter pour découvrir la langue ^^

En kiétoréen il existe 5 voyelles + quelques allophones :

/ɐ/ , /e/ et /ɛ/ , /ɔ/ et /o/ , /i/ et /j/ , /u/

N'hésite pas à poser d'autres questions, je me ferai une joie d'y répondre. Smile

NB : voici le lien vers la liste des phonèmes : http://bergheim.no-ip.biz/ideolexique/index.php/Cat%C3%A9gorie:Ki%C3%A9tor%C3%A9en
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Jeu 12 Juil 2018 - 0:02

Un peu d'informations de temps en temps pour le plaisir !

Le superlatif :

Il se forme avec les verbes et les adjectifs avec un même élément mais de deux façons différentes.

Le superlatif est symbolisé par l'élément ef, avec un adjectif il est un suffixe, alors qu'avec un verbe, il a le rôle d'un adverbe.

Exemples :


I ileref pala. = La plus belle fille.

I lípŕ ef elda. = Le pays que j'aime le plus.


Remarque si la dernière lettre d'un adjectif possède dans sa forme syllabique, elle peut prend cette forme avec le suffixe ef.

Exemple :

Pies = Petit  --> Pieśf (Piesef)  = Le plus petit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levas/Alis

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 12:40

Le superlatif sur le verbe est original, mais j'aurais plutôt tendance à le traduire comme " Le pays le plus aimé " (même si on perd la notion d'agent ^^), car avec si peu de mots, j'me vois mal traduire naturellement par une proposition subordonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 13:50

Levas/Alis a écrit:
j'me vois mal traduire naturellement par une proposition subordonnée.

C'est ce que je me disais également.
Le problème, tu l'as justement dit, c'est  qu'on perd la notion d'agent.

Le truc c'est que je dois simplifier la création de subordonnées, car au niveau syntaxe, ma langue ressemble à des poupées rusees ^^, les subordonnées se trouvent DANS la principale, donc dès qu'on ajoute des subordonnées on se retrouve avec plusieurs propositions enchevêtrées dans d'autres.

C'est le cas de certaines phrases que j'ai du traduire ici.

I[Sú i Omeŕ f́ BergiÍ f́ Dant́ f́ Šekspiŕló II[sú elioń pieś difaśló pŕkiaś] látat i omośló lagias śś i lón maneśf́ aŕló pŕkias látat.]

[Dont les Homère et Virgile et Dante de [que seulement petites variations œuvres] sont Les hommes de langues elles-mêmes les plus grandes art de œuvres sont.]


I[Ń sú arda II{sú ie lia III(ń sú kieteria) sinat} lát].
[Ce que je-fais [que moi à (ce que je-cherche) apprend est.]

C'est le , le pronom relatif qui indique où commence la subordonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levas/Alis

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 14:27

Les subordonnées, ça casse toujours le cerveau quand elles sont nombreuses, et donc enchevêtrées ^^

- Pourquoi pas ajouter un agent en tant que COI ?
Le pays - le plus - aimé - par moi
C'est cependant impossible en sivazien : le système tripartite l'en empêche, sauf à changer l'ordre ergatif-accusatif dans la phrase, mais c'est alors un pseudo-système vois active/passive (on a alors juste une emphase sur l'agent/patient)

- Écrire une subordonnée (pardon ?)
Le pays - que - je - aime - le plus
Ici, le plus serait un adverbe et on aurait un pronom "que" de subordonnée
Vu que tu as le "sù" qui marque la subordonnée, pourquoi cela ne suit pas directement le nom complété ?

Et aussi éviter les formulations (c'est [..] que) car ça complique la construction de phrase et cela n'altère pas le sens de la phrase après suppression.
Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 15:15

-Si je devais traduire : "Le pays que j'aime le plus." en kiétoréen ça donnerait ça : Sú I ef elda Lípŕ. (Que-le-plus-aime-(1. sg.)-pays)
Puisque la subordonnée est liée à un nom qui la suit.

Levas/Alis a écrit:
-Pourquoi pas ajouter un agent en tant que COI ?

-Le problème c'est que dans "Le pays le plus aimé" et avec le COI "par moi", c'est qu'on est à la forme passive, alors que dans la phrase  I lípŕ ef elda., on est à la forme active, la phrase donne ceci : "Le pays le plus j'aime". à la forme passive on a : I ef eldet lípŕ. : "le pays le plus aimé". (La forme passive se forme avec la forme passée du verbe, qui correspond à un participe et a un rôle d'adjectif, donc il se place avant le nom associé et se le verbe garde ses conjugaisons.)

Levas/Alis a écrit:
- Écrire une subordonnée (pardon ?)

-Cette forme est possible (celle citée au début): Sú i ef elda lípŕ.(lát.). Puisque la subordonnée précède le nom auquel elle est rattachée, ça donne ça : que j'aime le plus pays. (c'est). En français : (C'est) le pays que j'aime le plus.


-Je pense que la forme avec subordonnée est plus que correcte, puisqu'elle respecte strictement la syntaxe du kiétoréen, mais je pense que : I lípŕ ef elda. l'est aussi, ça permettra de diversifier la structure de la langue et la différencier du français, une subordonnée en français ne veut pas forcément dire une subordonnée en kiétoréen.

Il faut voir par la suite, si cette forme (sans subordonnée) n'entraîne pas d'incohérences, si tel était le cas, ce serait la forme aec subordonnée qui resterait.

Dans le cas présent, les deux se valent.
Merci pour tes propositions ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation du Kiétoréen.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."
» Ma présentation
» Policopié des 6 variables de la représentation cartographique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: