L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation du Kiétoréen.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Levas/Alis

Levas/Alis

Messages : 358
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : Posé tranquille en banlieue parisienne

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Lun 28 Mai 2018 - 16:52

Merci pour la ref (les connaisseurs savent que le fil de l'arkchénique est mal organisé, en plus des multiples fiches Drive ^^)
Sinon, y a-t-il différents phonèmes (/ä/ au lieu de /a/, /y/ au lieu de /u/ ...) ?
______________________________________
On juge avec l'esprit, on apprécie avec le coeur
Nobis kum animuk eȝæstima, nobis kum kɔrdik ama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Lun 28 Mai 2018 - 17:02

Levas/Ali a écrit:
en plus des multiples fiches Drive ^^
ça ne me dérange pas, j'aime bien ouvrir et feuilleter pour découvrir la langue ^^

En kiétoréen il existe 5 voyelles + quelques allophones :

/ɐ/ , /e/ et /ɛ/ , /ɔ/ et /o/ , /i/ et /j/ , /u/

N'hésite pas à poser d'autres questions, je me ferai une joie d'y répondre. Smile

NB : voici le lien vers la liste des phonèmes : http://bergheim.no-ip.biz/ideolexique/index.php/Cat%C3%A9gorie:Ki%C3%A9tor%C3%A9en
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Jeu 12 Juil 2018 - 0:02

Un peu d'informations de temps en temps pour le plaisir !

Le superlatif :

Il se forme avec les verbes et les adjectifs avec un même élément mais de deux façons différentes.

Le superlatif est symbolisé par l'élément ef, avec un adjectif il est un suffixe, alors qu'avec un verbe, il a le rôle d'un adverbe.

Exemples :


I ileref pala. = La plus belle fille.

I lípŕ ef elda. = Le pays que j'aime le plus.


Remarque si la dernière lettre d'un adjectif possède dans sa forme syllabique, elle peut prend cette forme avec le suffixe ef.

Exemple :

Pies = Petit  --> Pieśf (Piesef)  = Le plus petit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Levas/Alis

Levas/Alis

Messages : 358
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : Posé tranquille en banlieue parisienne

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 12:40

Le superlatif sur le verbe est original, mais j'aurais plutôt tendance à le traduire comme " Le pays le plus aimé " (même si on perd la notion d'agent ^^), car avec si peu de mots, j'me vois mal traduire naturellement par une proposition subordonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 13:50

Levas/Alis a écrit:
j'me vois mal traduire naturellement par une proposition subordonnée.

C'est ce que je me disais également.
Le problème, tu l'as justement dit, c'est  qu'on perd la notion d'agent.

Le truc c'est que je dois simplifier la création de subordonnées, car au niveau syntaxe, ma langue ressemble à des poupées rusees ^^, les subordonnées se trouvent DANS la principale, donc dès qu'on ajoute des subordonnées on se retrouve avec plusieurs propositions enchevêtrées dans d'autres.

C'est le cas de certaines phrases que j'ai du traduire ici.

I[Sú i Omeŕ f́ BergiÍ f́ Dant́ f́ Šekspiŕló II[sú elioń pieś difaśló pŕkiaś] látat i omośló lagias śś i lón maneśf́ aŕló pŕkias látat.]

[Dont les Homère et Virgile et Dante de [que seulement petites variations œuvres] sont Les hommes de langues elles-mêmes les plus grandes art de œuvres sont.]


I[Ń sú arda II{sú ie lia III(ń sú kieteria) sinat} lát].
[Ce que je-fais [que moi à (ce que je-cherche) apprend est.]

C'est le , le pronom relatif qui indique où commence la subordonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Levas/Alis

Levas/Alis

Messages : 358
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : Posé tranquille en banlieue parisienne

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 14:27

Les subordonnées, ça casse toujours le cerveau quand elles sont nombreuses, et donc enchevêtrées ^^

- Pourquoi pas ajouter un agent en tant que COI ?
Le pays - le plus - aimé - par moi
C'est cependant impossible en sivazien : le système tripartite l'en empêche, sauf à changer l'ordre ergatif-accusatif dans la phrase, mais c'est alors un pseudo-système vois active/passive (on a alors juste une emphase sur l'agent/patient)

- Écrire une subordonnée (pardon ?)
Le pays - que - je - aime - le plus
Ici, le plus serait un adverbe et on aurait un pronom "que" de subordonnée
Vu que tu as le "sù" qui marque la subordonnée, pourquoi cela ne suit pas directement le nom complété ?

Et aussi éviter les formulations (c'est [..] que) car ça complique la construction de phrase et cela n'altère pas le sens de la phrase après suppression.
Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 13 Juil 2018 - 15:15

-Si je devais traduire : "Le pays que j'aime le plus." en kiétoréen ça donnerait ça : Sú I ef elda Lípŕ. (Que-le-plus-aime-(1. sg.)-pays)
Puisque la subordonnée est liée à un nom qui la suit.

Levas/Alis a écrit:
-Pourquoi pas ajouter un agent en tant que COI ?

-Le problème c'est que dans "Le pays le plus aimé" et avec le COI "par moi", c'est qu'on est à la forme passive, alors que dans la phrase  I lípŕ ef elda., on est à la forme active, la phrase donne ceci : "Le pays le plus j'aime". à la forme passive on a : I ef eldet lípŕ. : "le pays le plus aimé". (La forme passive se forme avec la forme passée du verbe, qui correspond à un participe et a un rôle d'adjectif, donc il se place avant le nom associé et se le verbe garde ses conjugaisons.)

Levas/Alis a écrit:
- Écrire une subordonnée (pardon ?)

-Cette forme est possible (celle citée au début): Sú i ef elda lípŕ.(lát.). Puisque la subordonnée précède le nom auquel elle est rattachée, ça donne ça : que j'aime le plus pays. (c'est). En français : (C'est) le pays que j'aime le plus.


-Je pense que la forme avec subordonnée est plus que correcte, puisqu'elle respecte strictement la syntaxe du kiétoréen, mais je pense que : I lípŕ ef elda. l'est aussi, ça permettra de diversifier la structure de la langue et la différencier du français, une subordonnée en français ne veut pas forcément dire une subordonnée en kiétoréen.

Il faut voir par la suite, si cette forme (sans subordonnée) n'entraîne pas d'incohérences, si tel était le cas, ce serait la forme aec subordonnée qui resterait.

Dans le cas présent, les deux se valent.
Merci pour tes propositions ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 3 Aoû 2018 - 22:23

Il y a pas mal d'images pour apprendre telle ou telle idéolangue et j'ai fait de même pour le kiétoréen avec le mot chien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 2874
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Dim 5 Aoû 2018 - 21:58

J'ai pas trop retrouvé comment ça devait se lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Lun 6 Aoû 2018 - 20:41

Ah excuse-moi, le n avec accent se lit /ne/ et le r avec accent se lit /ɾɐ/ et pour le s avec accent ça se lit /θe/

Problème c'est que je peux l'écrire en idéoscript donc je dois transcrire en latin comme je peux, techniquement la transcription ci-dessus est la plus fidèle à mon idéoscript.
Si jamais c'est illisible avec les accents je peut le refaire sans accents (qui n'apparaîtraient que sur les voyelles longues) '-'.

Explications : il s'agit d'une spécificité de l'orthographe du kiétoréen, certaines consonnes possèdent deux formes, une forme consonantique et une autre syllabique, la plupart du temps la forme syllabique est indiqué par un diacritique transcrit en alphabet par l'accent aigu.


Dernière édition par Iúle le Lun 6 Aoû 2018 - 20:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Lun 6 Aoû 2018 - 20:48




Voici la version sans consonnes avec accents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 19 Oct 2018 - 22:37

J'apporte une mise à jour au sujet des propositions subordonnées relatives.

Il éxiste en kiétoréen 2 types de propositions subordonnées, les déterminantes (qui apportent un complément d'information sur un nom) et les relatives (qui apportent un complément d'informations de façon générale).

- tabiet i kańŕ widie, én uteló lát. / J'ai vu le chien qui mangeait, c'est le tien ?

Celle-ci est une déterminante, on la reconnait car on a la particule qui indique le commencement d'une proposition subordonnée et qu'il n'y pas de pronom relatif qui sont pour le moment : qm [kwεm] (Quand) - ibi [ibi] (Où) ("Qui", "que", "quoi", "dont" n'existent pas puisqu'ils sont traduits par la déterminante.)

-Sú baliat qm paraliat. / Il parle quand il boit.

Ici on a une relative, elle apporte un complément d'informations sur la temporalité de l'action de la principale, on la reconnaît encore grâce à la particule et cette fois-ci on trouve le pronom relatif qm.

-ilet ibi wia ilo.
/ J'irai là où il est allé.

Dans ce dernier cas on une relative qui apporte un complément d'informations sur un déplacement spatial. On retrouve la particule et le pronom relatif ibi.

Remarque : Une proposition subordonnée précède toujours la principale à laquelle est liée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
Anoev

Messages : 23913
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 19 Oct 2018 - 23:18

En somme, la proposition déterminante (qui agit comme un déterminant, comme un adjectif, par exemple) kiétoréenne équivaut à la proposition relative française, et la relative kiétoréenne (qui signifie "mise en relation", et pas forcément à un nom) équivaut à la conjonctive française, c'est bien ça ?

_________________
— Ep or lokùt ċhubs?
— Nep, do e gæs intelun as.


— Parlez-vous thub ?
— Non mais j'essaie de le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Sam 20 Oct 2018 - 8:20

Oui maintenant que je regarde c'est bien ça.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Mar 23 Oct 2018 - 22:13

J'ai essayé de préparer une leçon pour le kiétoréen, si l'envie vous en prend je vous invite à y faire un tour, et à me donner vos retours : http://aphil.forumn.org/t4217-leons-de-kitoren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Jeu 1 Nov 2018 - 15:26

J'ai publié une introduction de ma diégèse en rapport avec le kiétoréen et vous invite à y jeter un oeil !

http://aphil.forumn.org/t4230-l-empire-galactique-kitoren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Sam 3 Nov 2018 - 18:10

Je suis actuellement en train d'écrire une grammaire, elle n'est pas complète mais comme je suis loin de la finir, je préfère vous la partager tout de suite : https://drive.google.com/file/d/17TYqR17CFQnKP9nS13UnGs5xqcnQaWQ2/view

N'hésitez pas à faire part de vos remarques et/ou conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Jeu 29 Nov 2018 - 22:00

Voici un petit poème que j'ai écrit en kiétoréen et que j'ai traduit en français.

Kiél sí eleis widia,
Nefrótat, ló,
I omos eleis sili, ló.

Sous le ciel j'observe les étoiles.
Elles disparaîtront mais je demeure.
Les hommes, comme elles, mais je demeure.


Dernière édition par Iúle le Ven 7 Déc 2018 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

Velonzio Noeudefée

Messages : 2874
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 30 Nov 2018 - 19:02

C'est le poème d'un dieu ? A propos d'un astre ? Une comète ?
J'aime assez, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Ven 7 Déc 2018 - 22:26

Je reposte mon poème mais corrigé, car je l'ai posté dans la précipitation ce qui a entraîné des erreurs...

I kiél sí,
I Eleis widia,
Infrátat, ló,
I omos i eleis sili, ló.

Sous le ciel,
J'observe les étoiles,
Elles disparaîtront mais je demeure,
Les Hommes comme elles, mais je demeure.

Velonzio Noeudefée a écrit:
C'est le poème d'un dieu ? A propos d'un astre ? Une comète ?
J'aime assez, bravo !
Merci à toi ! Very Happy
L'interprétation est libre ! Je peux dire cependant que ce poème fait partie de ma diégèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Mar 8 Jan 2019 - 14:21

Bonne année à tous !
J'apporte du nouveau, je n'ai pas beaucoup eu le temps d'être présent ni de travailler ces derniers temps avec mes partiels qui ont fini ce matin même.  Very Happy

J'ai quand même eu le temps de réfléchir à de la conjugaison :

-Obligation
-Potentiel

L'obligation sert tout simplement à indiquer que l'action du verbe doit être réalisée, elle se note grâce à la terminaison : -anae et on ajoute la voyelle qui correspond à l'aspect et à la personne voulue.

exemple : eldae (aimer radical : eld-) -->eldana (je dois aimer) / etae(ajouter radical : et-) --> etanat

Le potentiel sert à indiquer qu'une action est réalisable, il se note avec la terminaison -ŕe(-rae) mais il y a quelques particularités selon le radical du verbe.

On a trois cas différents lors de l'utilisation du potentiel :

-Lorsque le radical d'un verbe se termine par une voyelle alors on applique directement la terminaison -ŕe dessus.

Exemple : eliae (briller radical : eli-) --> eliŕe (pouvoir briller)

-Lorsque le radical d'un verbe se termine par une consonne qui possède une forme syllabique alors elle la prend puis on ajoute la terminaison, (si le radical du verbe se termine par une consonne qui ne possède pas de forme syllabique alors on ajoute la terminaison comme pour le premier cas)

Exemple : sanae  (entendre radical : san-) --> sańŕe (sanerae) (Pouvoir entendre) / widae (voir radical : wid-) --> widŕe

-Lorsque le radical d'un verbe se termine par un "r"  alors celui-ci garde sa forme consonantique et la terminaison deviens -ĺŕe. (Note : le r prend sa forme syllabique si il est précédé d'une consonne)

Exemple : kietoŕe (kietorae) (Gagner radical : kietor-) --> kietorĺŕe (kietorlarae) (Pouvoir gagner)  / sietrae (couper radical : sietr-) --> sietŕĺŕe (Pouvoir couper)

N'hésitez pas à questionner je me ferais une joie de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Aujourd'hui à 10:00

Bonjour à tous, même si je suis très occupé et donc suis absent en ce moment du forum, je travaille quand j'en ai le temps et étant donné que je viens de terminer la traduction d'un texte je vous en fait part ici ! Il s'agit d'un extrait de la "Route Perdue" de Tolkien.

Français :

« Bëor mourut alors qu'il n'avait vécu que quatre-vingts ans, dont cinquante passées au service de Felagund ; et il est dit que lorsqu'il mourut, non par les armes ou la maladie, mais terrassé par la vieillesse, les Elfes virent pour la première fois la mort par lassitude, et ils déplorèrent la courte existence accordée aux mortels. »  La Route Perdue. Page 452


Kiétoréen : (Version avec formes syllabiques)

« Sú aĺt́ fieŕ imníś F́ĺguńló śrdaḿ lia, sú tieŕ imníś lí ińt́ q́ḿ Beor infret. Q́ḿ infret, i kierdaś f́ i agań ńf́ lies, i agáiĺ lies, i Eldaras i wilés lies inf́ eprian widétat  f́  sú i fetŕ lám i infaraś lia falet faterátat sili diet. »

Kiétoréen : (Version avec formes syllabiques les voyelles avec accents sont des voyelles allongées)

« Sú alat́ fiera imníse F́laguneló serdame lia, sú tiera imníse lí inete qeme Beor infret. Qeme infret, i kierdase fe i agane nefe lies, i agáila lies, i Eldaras i wilés lies infe eprian widétat  fe  sú i fetra lám i infarase lia falet faterátat sili diet. »

N'hésitez pas à donner votre avis !


Dernière édition par Iúle le Dim 24 Mar 2019 - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Levas/Alis

Levas/Alis

Messages : 358
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : Posé tranquille en banlieue parisienne

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Aujourd'hui à 10:29

J'ai tout de suite remarqué les propositions subordonnées à leur endroit propre, différent du français, c'est dépaysant !
À quand une version avec ton magnifique idéoscript ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Aujourd'hui à 10:35

Levas/Alis a écrit:
J'ai tout de suite remarqué les propositions subordonnées à leur endroit propre, différent du français, c'est dépaysant !
Les subordonnées sont toujours devant la principale.

Levas/Alis a écrit:

À quand une version avec ton magnifique idéoscript ?

Je me dépêche de faire ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iúle

Iúle

Messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   Aujourd'hui à 11:39

Et voilà ! (Désolé s'il y a des bavures ou des ratures, j'écris un peu trop vite x) je posterais sûrement une autre photo plus propre )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation du Kiétoréen.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation du Kiétoréen.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» Ma présentation
» Présentation de Deidara
» Ma présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: