L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)

Aller en bas 
AuteurMessage
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Mer 13 Déc 2017 - 13:29

Présentation du contexte :
Nous sommes au beau milieu d'un monde totalement imaginaire (quoique réaliste tout de même). Mon idée était de créer un monde qui me ressemble mais qui suivent à la fois une logique réaliste et s'inspire de nôtre histoire.

Spoiler:
 

Dans ce monde, 7 peuples différents coexistes avec ≈8 races différentes (dont chacune peuvent être divisées en sous-races).

Pour ce monde-ci, il était important pour moi d'avoir pour chaque peuple une langue propre (excusez le peu d'originalité pour les noms) :
         -> langue "ange"
         -> langue "géant"
         -> langue "homme1"
         -> langue "homme2"
         -> langue "homme3"
         -> langue "démon"
         -> langue "nécromancien"
Chacune de ces langues peuvent observer des variations selon la région et donc voir l'émergence de variantes (vocabulaires, prononciations ...) ou de dialectes plus ou moins proche de la langue dite standard.

Dans ce poste, je vais vous présenter au fur et à mesure la langue "homme3" qui fait parti de ce monde (les autres langues seront présentées dans des postes différences et l'histoire également).



LANGUE "HOMME3"

Cette langue est de type SOV (Sujet-Objet-Verbe), elle est tripartitale, flexionnelle et a recourt à grand nombre de noms verbales pour construire des phrases simples ou complexes.

La langue en elle même possède un phonétique relativement simple (API):

a e i o u ɑ
b d f g h j k l m n p q r s t v w x z
ʔ t͡ʃ d͡ʒ θ ʃ ʒ ɣ ħ

La transcription de cette langue peut se faire au moyen d'un alphabet latin (agrémenté de variations et de diacritiques) mais s'écrit au moyen d'un autre système d'écriture.
Cette langue adopte un alphabet consonantique (abjad) bien qu'un certain nombre de caractères soit de type logographique ou idéographique. Il s'inspire très fortement des caractères cunéiformes utilisés en Mésopotamie au début de notre histoire.

La langue s'inspire des langues sémitiques avec une construction trilitères (mots, adjectifs et verbes). Elle construit ses mots à partir d'une racine à laquelle on ajoute un affixe, on effectue un doublement de consonne ou bien un changement de voyelle.

Elle possède deux genres : la masculin et le féminin (plusieurs formes du féminin avec affixe)

Il existe 3 nombres : singulier, pluriel et duel (seulement pour les paires naturelles telles que mains, yeux, oreilles …)

Elle possède trois cas : ergatif, absolutif et accusatif.

Les verbes sont inspirés du fonctionnement de l'akkadien mais avec de grosse variation. Ainsi la langue ne fait pas de distinctions entre les temps, mais plutôt les aspects :
-> Inaccompli/présent : présent, futur, passé habituel, plus largement procès non achevé au moment où l’on parle (doublement de la consonne ?)
-> accompli/prétérit : action passé, ponctuelle et morphologiquement simple
-> parfait : décalage entre deux actions, une action qui vient de s’achever (ex: je viens de chevaucher, j’ai ensuite chevauché)
-> étatique : pour les verbes d'état, pour exprimer une constatation générale ou encore une vérité générale que l'on ne peut situer ni dans le temps, ni dans l'aspect.


Il existe seulement 2 modes : l'indicatif et le nom verbal (qui sert à marquer l'infinitif).
À partir de l'indicatif il est possible de créer d'autre forme.



L'ALPHABET "HOMME3":

Il faut tout d'abord s'avoir que la présence de nombreux homophones a conduit à la création de plusieurs caractères ayant la même prononciation.
Cela implique que certaines lettres aient différentes variantes à l'intérieur d'un même mot. D'autre part il existe deux types de lettre spéciale : les finales simples et les finales avec voyelle (c'est seulement le cas pour le L).

Notation de la langue en Alphabet Latin :


◌ = lettre normale
◌₁ = variation de la lettre (1)
◌₂ = variation de la lettre (2)
◌₃ = variation de la lettre (3)
◌ₓ = lettre finale (sans voyelle)
◌ᵥ = lettre finale (avec voyelle)

x = X, X₁, X₂
l = L, L₁, Lₓ, Lᵥ
a/ɑ/ʔ = A, A₁
h/‧ = H, H₁, H₂, H₃
d = D, D₁
v/w/o/u = V, V₁,
ɑ/a: = Â, Âₓ
m = M, Mₓ
q = Q, Q₁, Q₂
n = N, N₁, N₂, Nₓ
ħ = Ħ, Ħ₁
j/i = J, J₁, Jₓ
ʔ/‧ = ʾ, ʾ₁ ou  ʔ, ʔ₁
t = T, T₁, T₂
g/ɣ = G, G₁, G₂
z = Z
w/u = W
ʃ = Š, Š₁, Šₓ
s = S, S₁, S₂, S₃
b = B, Bₓ
p = P
f = F
t͡ʃ = Č
k = K, K₁, K₂
θ = Ṭ, Ṭ₁
r = R
d͡ʒ = Ď
ʒ = Ž


Pour transcrire un mot en alphabet latin, on peut faire le choix de suivre le modèle sémitique et donc de transcrire uniquement les "Consonnes" ou bien d'inclure les voyelles qui elles seront notés obligatoirement en minuscule.

Exemple : homme : ŠNH (Latin sans voyelle) -> ŠuNaH (Latin avec voyelle) /ʃuna/(API)

Notation de la langue en Alphabet "Homme3" (inspiration cunéiforme) :
(l'écriture est en cours de création, vous ne verrez donc pas pour l'instant les caractères, sauf dans un bref exemple plus bas).

L'alphabet consonantique de base est composé de 64 caractères bien définis.
À cette alphabet s'ajoute une liste de caractère (logogramme ou idéogramme) qui transcrive diverses choses :
-> un affixe (sauf quand l'affixe est une simple voyelle ou un redoublement de consonne).
-> les prépositions ou les mots bilitères (ils peuvent s'écrire soit lettre par lettre ou au moyen d'un seul et même logogramme ou idéogramme).


Exemple :
Règle importantes : les affixes sont retranscrits en alphabet latin, ils se marques en minuscule et entre crochet.


(cette exemple n'est là que pour montrer la construction et l'enchainement des caractères)

(la préposition ÂX signifiant : un tout, un ensemble composé de toutes les unités ; en haut la préposition est écrite en style logographique à partir des lettres  et X ; en bas la préposition écrite avec les lettres  et X)


Dernière édition par avicolas le Jeu 21 Déc 2017 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuruphi

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Mer 13 Déc 2017 - 17:48

Cette langue est super ! J'ai hâte de voir la suite et de voir les autres langues de cette diégèse.

Petite question : Tu parles de trois cas : ergatif, absolutif et accusatif. Je ne m'y connais pas, mais je pensais que l'accusatif fonctionnait avec le nominatif et l'ergatif avec l'absolutif. Comment ces deux systèmes se mélangent ? Quelles fonctions ont ces cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Mer 13 Déc 2017 - 21:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuruphi

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Mer 13 Déc 2017 - 22:41

Je comprends mieux Very Happy Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1927
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Jeu 14 Déc 2017 - 18:02

L'idée est très intéressante.
J'apprécie l'inspiration sémitique, celle de l'écriture cunéïforme.
(Renseigne toi sur le Lugal et le Gyel de Lal-Behi, ces idéogramems étaient magnifiques)

L'alternace cunéïforme, voyelles latine et idéo-logo-gramme pour les suffixes et particules me plait particulièrement.

Ces influences ont-elle avoir avec la diégèse, comem par exempel provenance des voyelles latines et des idéo-logo-grammes des écritures d'une ou plusieurs des autres langues ?

Sinon en terme d'inspiration, est-ce que la dernière vidéo de Linguisticae ou bien le sort de la Syrie ont joué en faveur de cette création ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Jeu 21 Déc 2017 - 15:28

Salut, d'abord merci pour ton commentaire et désolé d'y répondre que maintenant.

Je dois te dire que je n'ai eu aucune influence extérieur (par rapport à la/aux vidéo(s)).

J'ai toujours eu une attirance assez forte pour toutes ces civilisations mésopotamiennes. Elles ont apporté une telle richesse et tellement de chose à nos civilisations modernes et contemporaines que je les trouve fascinantes. Il ne faut pas oublier que c'est le berceau de l'humanité (bien qu'il existe en réalité d'autre spot à travers le monde et sur des continents bien différents).

J'ai voulu créer une civilisation qui s'en inspire, et en particulier la civilisation akkadienne (ou assyrienne, ça dépend de quel point de vu l'on se place). On y trouve une telle richesse que c'est très intéressant.

Je vois par exemple avec cette langue que je commence tout juste à créer, que l'inspiration va être importante, par rapport à l'écriture, la gramme et la syntaxe de la langue. Mais ce côté purement consonantiques me déplait et c'est pour cela que j'y ai ajouté des voyelles (2) et des semi-voyelles pour pouvoir faire en sorte d'être plus accessible (pour ma part). Ensuite, j'ai voulu associer le côté homophone très présent dans la langue avec les finales que l'on peut trouver en hébreu ou en arabe et que je trouve esthétiques. J'ai même créer une finale qui supporte obligatoirement une voyelle (qui n'est pas marquée) et qui est donc différente de la finale normalement de la lettre : l = L, L₁, Lₓ, Lᵥ

Ensuite, j'ai agrémenté cette abjad arrangé et j'y ai incorporé des idéo-logogrammes que l'on peut retrouver quand certaines langues mésopotamiennes. Mais j'ai limité cet emploi aux offices et aux prépositions (ou mots bilitères qui servent à la composition des phrases et qui ne sont pas des noms ou des adjectifs).

J'ai part ailleurs finalisé l'intégralité de cet alphabet consonantique (j'ai mes 64 lettres ^^).

Mais il faut bien comprendre que cette langue et par extension la civilisation qui l'emploie font parti d'un tout qui découle d'un même groupe bien que très divergents. En faite ces peuples (qui font partie de la famille des hommes) suivent la logique des langues humaines, autrement dit, nous possédons des civilisations très diverses et des milliers de langues et pourtant nous sommes tous des hommes au sens stricte du terme, nous descendons tous du singe par conséquent nous sommes des sous-groupes de l'Homme.

Je ne sais cependant pas encore comment certains éléments vont s'emboiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: SUITE (1)   Jeu 21 Déc 2017 - 22:04

ALPHABET CONSONNATIQUE DE LA LANGUE "HOMME3".

Comme dit précédemment, cet alphabet est très fortement inspiré du cunéiforme. Aussi, bien que l'aspect soit là, rare sont les lettres à être exactement identique à celle de l'alphabet cunéiforme.



REVENONS EN ARRIÈRE :
La langue "homme3" reprendre et s'inspire de l'akkadien.
Nous allons donc reprendre point par point et ajouter des points importants.



GENRE :
Il existe donc deux genres : le masculin et le féminin.

•Les mots sont par nature masculin (autrement dit, ils sous-entendent le genre masculin)

•Le féminin existe sous forme d'affixe exclusivement.
Nous commenceront avec l'affixe du féminin dans sa forme la plus simple.
Pour passer d'un mot masculin à un mot féminin (quand il s'agit d'un être vivant) l'on utilise l'infixe -tV- (-t+voyelle).
Ce dernier ce place toujours sur la seconde consonne du mot et si cette consonne supporte une voyelle, elle disparaît. (ex: ŠuNaH „homme“ -> Šu-N-taH „femme“).
L'infixe -tV- change de voyelle selon le nombre (singulier, pluriel et duel).
Ainsi :
-ta- : féminin singulier
-ti- : féminin pluriel
-Vta- : féminin duel (cas particulier, la voyelle supportée par la consonne précédente est conservée, cependant si elle n'existe pas, l'infixe -Vta- devient -ata-)

Exemple : on sait que homme se dit ŠuNaH (ŠNH), donc :
-femme : ŠuN-ta-H (ŠN-ta-H) /ʃunta/
-deux femmes/deux femmes jumelles : ŠuNa-ta-H (ŠNa-ta-H) /ʃunata/
-des femmes : ŠuN-ti-H (ŠN-ti-H) /ʃunti/


NOMBRE :
Pour former le pluriel masculin, on ajoute le suffixe -t à la fin du mot (ou -ut si le mot fini par une consonne qui ne supporte pas de voyelle)
Pour former le duel masculin, on utilise le suffixe -tu.

Exemple : on sait que homme se dit ŠuNaH (ŠNH), donc :
-homme : ŠuNaH (ŠNH) /ʃu.na/
-deux hommes/deux hommes jumelles : ŠuNaH-tu (ŠNH-tu) /ʃu.na.tu/
-des hommes : ŠuNaH-T (ŠNH-T) /ʃunat/


LES CAS :
Il existe 3 cas :
- l'ergatif (qui marque le sujet d'un verbe transitif)
- l'absolutif (qui marque le sujet d'un verbe intransitif)
- l'accusatif (qui marque l'object d'un verbe transitif)

NB : En général, les deux premiers cas ne se distinguent pas à l'écrit, mais seulement à l'oral.
Ainsi : ŠNH peut se dire ŠuNaH /ʃu.na/ (ergatif) ou ŠaNaH /ʃa.na/ (absolutif).



1 EXEMPLE :
Nous allons traduire : "Je suis un homme".
Pour cela il nous faut connaître plusieurs éléments : le mot homme, le verbe être et une partie de la conjugaison.

"Je suis un homme" se traduit par : ŠaNaH ĦaŽaL-W (ŠNH ĦŽL-W)  /ʃan.a‿ħ.ʒa.lu/
/!\ Dans ce cas là, la prononciation suit une règle que nous verrons plus tard /!\

Décortiquons ensemble cette phrase.
Elle est composée simplement de 3 éléments importants : le mot "ŠaNaH", le verbe "ĦaŽaL" et le pronom personnel "-W".
Il est important de se rappeler que la phrase est de type SOV (sauf dans le cas où le sujet est un pronom personnel directement attaché au verbe)!

•Le mot "homme" : "ŠaNaH" est au singulier et à l'absolutif, car même si on pourrait penser que le verbe est une verbe transitif, en "homme3", il ne l'est pas puisque dans la phrase "je suis un homme" le groupe "un homme" est directement rattaché à sujet (dans ce cas là, le mot homme est un attribut du sujet).

•Le verbe "être" : "ĦaŽaL" ("ĦaŽaLᵥ" au Thème 1, à l'infinitif et à l'aspect Étatique ; mais nous verrons ça ultérieurement) est le verbe être conjugué au thème 1, à l'indicatif étatique. Le verbe se place à la fin de phrase.

•La terminaison "-W" qui dans la conjugaison correspond à la première personne du singulier (soit "je").

Donc ŠaNaH(homme, singulier, absolutif) ĦaŽaL(être, indicatif étatique) -W(première personne du singulier).

(désolé pour l'erreur, c'est ŠaNaH et pas ŠuNaH)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuruphi

avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Jeu 21 Déc 2017 - 22:23

Magnifique langue, complexe mais super !

Les lettres en "cunéiforme" sont très belles.

Eh ben, faut pas être pressé pour écrire "H2" xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Jeu 21 Déc 2017 - 22:29

Nan ça c'est sûr lol, après le cunéiforme est en soit long à écrit, du moins plus long à écrit que l'alphabet latin ou arabe.
Mais bon, tu verras plus tard, les logogrammes ça va pas être de la tarte XD

Merci en tout cas pour tes compliments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5283
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Ven 22 Déc 2017 - 9:06

Oui c'est bien pensé franchement l'idée des cunéiformes, ça donne un très beau rendu mésopotamien Very Happy

ça me donne une idée pour le brakin finalement, je verrais bien mes Nains graver des signes cunéiformes dans la pierre

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Ven 22 Déc 2017 - 14:01

Merci Bedal, oui ça peut être une idée sympa en effet, je dois dire que ça m'inspire beaucoup perso et puis cette univers Oh c'est enthousiasmant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1927
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Ven 22 Déc 2017 - 18:44

Je vous plussoie pour vos nains et l'écriture cunéïforme, je pourrais faire pareil.
Car, d'une certaine manière l'écriture cunéïforme est une proto imprimerie.

En effet pour aller plus vite au lieu de tracer dans les tablettes d'argile, ils [je ne suis pas sûr de ça dans l'exactitude] retournaient ou coupaient leur calame[fin] et l'enfonçait pour en laisser l'empreinte en forme de clou ou triangulaire dans la tablette.

D'autre part comme les hyéroglyphes ou sinogrammes, il y a une vraie évolution ou au départ, les mots étaient vraiment dessinés avec des clous (parfois beaucoup), puis peu à peu les formes se sont simplifiées stylisées devenant abstraites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avicolas

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 17/06/2017

MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   Ven 22 Déc 2017 - 19:32

Oui exactement, en faite l'écriture cunéiforme suit la même logique d'évolution que le chinois, l'égyptien ancien, le maya (ou autre), et toutes les langues utilisant une écriture logographique et/ou idéographique.
Au début ils dessinaient des objects, des formes connues et réelles. Et petit à petit, la forme a évolué pour finir par former un tableau d'idéogramme comme en chinois moderne, un alphabet, ...

Dans le cas des sumériens, ils est vrai qu'au début, ils dessinaient dans l'argile franchement travaillée à l'aide d'une calame, mais étant trop long, les angles, les arrondis, les ronds ... ont disparu et laissé place à des lignes, des triangles, facile à inscrire.

L'étape suivant a été la transformation de cette écriture logogriphe en alphabet consonantique. On ne se retrouve donc plus avec des symboles mais des lettres qui composent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Langue "Homme3" (une des 7 langues d'une diégèse, d'une histoire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche] Langue Elfique inventée.
» Le sanskrit
» Idéolangues sans verbe être et sans adjectifs
» La traduction française du coran
» Latin et nouveaux programmes epi(cétout): on a le droit de pleurer?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: