L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aneuvien 2

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Mer 12 Sep 2018 - 12:28

Le problème, c'est que chez moi, "monter" et "haut" (topographie°) ont des radicaux différents, histoire de pouvoir mettre "l'hélicoptère est descendu en haut de l'immeuble"*.


°J'ai aussi deux mots pour "haut" : hoog (haut placé) et vad (grand en hauteur).
*"Sur le toit de l'immeuble" serait plus esthétique, mais là, c'était pour montrer. Eh p'is on peut très bien monter sans aller tout en haut : "j'ai monté deux étages par l'ascenseur, j'ai fait le reste à pied".

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Sam 6 Oct 2018 - 22:25

Je refais une deuxième tentative de lexique, après la première que j'ai complètement échouée (et effacée). J'espère que celle-ci sera la bonne.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Ven 12 Oct 2018 - 13:54

Chez moi, ça donne :

Eg fàkta olyg rekòraże = j'ai fait peu d'enregistrements
Eg fàkta ùr qite rekòraże = j'ai fait de petits enregistrements
ùt qit nexàvkad = une fille (enfant) petite (taille)
ùt qit vaxènkad = une petite femme
med nùpkadin* = ma p'tit'femme
ùt nexàvkad = une petite fille
med neràpkadin* = ma petite fille
ed loejakadin = ma petite-fille.


*Le diminutif, ici hypocoristique  peut, avec précaution, faire remplacer l'adjectif personnel indirect par un possessif.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2506
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Ven 12 Oct 2018 - 15:23

T'as vu mon inter sur le fil Idéolexique, via Idéolexique : ne pourrais-tu pas te simplifier la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Ven 12 Oct 2018 - 18:15

Velonzio Noeudefée a écrit:
T'as vu mon inter sur le fil Idéolexique, via Idéolexique : ne pourrais-tu pas te simplifier la vie ?
J'ai vu le tableur Excel en ligne, mais j'ai pas trop compris : pourquoi y avait-il deux fois le nom aneuvien, au lieu du nom et sa traduction ? Tu l'as fait comment ? Tu as bien dû le faire à partir de la première page de catégorie ? Moi, je ne suis même pas passé par le tableur. Qu'est-ce que le tableur m'apporte de plus ? puisque de toute manière, je dois mettre les mots en italique et les faire commencer par une astérisque (moi, je préférerais par rien du tout).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2506
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Sam 13 Oct 2018 - 16:56

Oui, à partir de la 1ère page.

2 fois aneuvien, je ne sais pas.
1ère colonne c'est avec les mots comme des hyperliens, tu cliques dessus et ça s'ouvre.
L'autre colonne, ils ne sont plus des hyperliens (30s)

J'ai beaucoup de mal à comprendre ton message, car il y a je crois malentendu.

Quand tu as écrit ça
Anoev a écrit:
Je refais une deuxième tentative de lexique, après la première que j'ai complètement échouée (et effacée). J'espère que celle-ci sera la bonne.

J'ai cru que tu avais besoin de te créer ton lexique personnel de l'Aneuvien sur par exemple tableur et non pas un lexique sous Idéopedia, alors que peut-être c'était de cette dernière chose, dont tu parlais.
ah ah, j'avais rien compris Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Sam 13 Oct 2018 - 17:16

Velonzio Noeudefée a écrit:
J'ai cru que tu avais besoin de te créer ton lexique personnel de l'Aneuvien sur par exemple tableur et non pas un lexique sous Idéopedia, alors que peut-être c'était de cette dernière chose, dont tu parlais.
ah ah, j'avais rien compris Very Happy Wink
Ah mais non ! mon échouage, c'est pour créer un lexique dans Idéolexique, j'avais fait quelque chose dans l'genre "tableau" (comme c'que j'ai fait dans Idéopédia, mais là, ça marche). Du coup, les deux lexiques : celui d'Idéopédia, et celui d'Idéolexique (quand j'arriverai au Z*) seront complémentaires : un version et un thème. Le "version" (Idéolexique) renverra aux pages de mots, le "thème" renvoyant (c'est j'jà l'cas) aux pages de commentaires.


*Un jour de griserie profonde (et pourtant je n'avais rien consommé de particulier), j'avais imaginé faire un lexique selon l'ordre QZERTI, et puis, revenu à la raison, j'ai r'culé devant l'énormité d'la tâche. J'ai même perdu l'dessin du clavier (là, c'est dôômachh !).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Mar 16 Oct 2018 - 23:50

J'ai fait une découverte assez étonnante (du moins, pour moi). J'avais, y a déjà d'ça un certain temps, parlé du A aneuvien et de ses multiples variantes.

Y a main'nant pas une heure que j'tombe sur ces deux pages de Wikipédia, notamment concernant

La ressemblance de ces deux pages du célèbre ouiki est saisissante ! À croire qu'on a traité l'même phonème!

Or pourtant, le [ä] est bien central, comme ils le disent justement dans la première des deux pages. En aneuvien, c'est même un allophone du /ɐ/, qui est le A standard "académique".

Seulement, cette coïncidence entre le [ä] et le [a], elle existe bel et bien dans la diégèse aneuvienne ! Notamment en Æstmor, où le A non diacrité se prononce justement [a].
Quant au A avec un accent (droit ou gauche) :
Sur la côte nord (grosso modo entre l'est d'Akæl et Nalpèrga), le Á se prononce comme le A, mais accentué (['a]) et le À se prononce ['æ].
Partout ailleurs, le Á (et uniquement diacrité a droite) se prononce [ä], les autres (A et À) se prononcent [a]. Quant au EA, où qu'on soit, il est toujours postérieur non arrondi (['ɑː]), et le Ă se prononce [ɔ], accentué ou non.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Mer 17 Oct 2018 - 13:13

Diachroniquement, n'as-tu pas peur que les aneuvophones confondent ces trois phonèmes en un simple /a/ ? Rien qu'en anglais, qui distingue classiquement les phonèmes /ɑ/ et /æ/, cela se constate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Mer 17 Oct 2018 - 14:45

Comme les Aneuviens (les plus accomplis des aneuvophones) sont des êtres fictifs, je m'inquiète pas trop. Et s'y risque d'y avoir confusion entre un Malyrois et un Æstmorien, ce ne sera pas vraiment plus problématique qu'entre un Ch'ti et un Provencal (en France) ou entre un Northumbrien (Newcastle) et un Cockney (London), ou entre un Aragonais et un Andalou, si on réfléchit bien. Y a, comme on dit, les dialectes et le français, anglais, castillan académiques, eh ben, en Aneuf, c'est un peu pareil. Les spiqueurs des télés et radios à diffusion nationale sont tenus de parler l'Aneuvien de Nakol. Cependant, pour les antennes purement locales, c'est, beeen sûûr, plus relâché. Les trois /a/, je les ai en Aneuvien depuis à peine six ans après sa création, c'est dire si ça date de vieux, le quatième, le [ä] n'est qu'un allophone du [ɐ]... mais pas du [a]. Le [a] académique (À) est un phonème À PART ENTIÈRE. C'a été, environ les six premières années de l'aneuvien le A standard aneuvien (dans la réalité), et ce A standard s'est centralisé pour devenir ce qu'il est aujourd'hui. Alors, du coup, le [a] qui a subsisté, s'est vu attribuer un diacritique : l'accent gauche, quand les accents sont apparues en aneuvien, l'accent droit, pour le A et d'autres lettres, ne faisait que localiser l'accent tonique sans modifier le phonème. Quant au [ɑ], comme j'ai dit plus haut, il a toujours existé lui aussi : long et accentué dans sa version académique (EA), il n'existe en court qu'en dialecte malyrois. Quant au [æ], il n'existe qu'en dialecte du nord de l'Æstmor.

Cette règle, je l'ai créée (avec les diacritiques qui vont avec) justement en réaction à l'anglais et au français, qui n'ont quasiment aucune règle orthographique qui fait distinguer un [ɑ] d'un [a], même pas l'accent circonflexe, car on a bien, avec cet accent "pâle" /pɑl/, mais aussi "(nous) puisâmes" /pɥizam/. C'est peut-être pour ça qu'il y a confusion dans ces deux langues ?


Ah, aut'chose, pour s'amuser un brin : Alex Métayer utilisait les tracés des routes comme frontières dialectales ; pour l'Aneuf, ce sont les lignes de train qui tiennent ce rôle. Pourquoi pas ?

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Apocalypse   Jeu 18 Oct 2018 - 10:17

Bon, tout compte fait, voici c'que j'compte faire, concernane l'effondrement et l'apocalypse :

Je garde le radical à-priori ràg qui, après tout, en vaut bien un autre.

Donc pour "s'effondrer", au sens propre, lovràge ne bouge pas. Par contre, pour le sens figuré, on aura plutôt menràge, avec men-, plus court et plus apte à servir de préfixe que anyméa, qui de toute façon, sera à changer, le suffixe nominal en -éa étant réservé aux espaces (aréa), délimités ou non.

On aura donc ràg ou ràgad pour l'effondrement. Ce qui permettra, notamment de réviser certains mots :

dinràg = krach, faillite
menràg = effondrement du moral
lovràgad = effondrement (d'un édifice)
orràg = apocalypse. Nous y voilà ! Mais pour "apocalyptique", pas question de prendre le suffixe calque habituel -ig, qui provoquerait une allitération (GiG)  avec le radical. l'adjectif sera donc plutôt orràgon. le premier élément or- venant lui de orron signifiant "entier", le  deuxième R étant par conséquent une charnière. En tout cas, pas de danger qu'on le confonde avec un orage, même apocalyptique : en aneuvien, "orage" se dit lifùlg, de liyl pour "ciel" et fùlg pour "(la) foudre".

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 11:58

Orràg paraît plutôt correspondre à un concept comme celui de conflagration, chez les stoïciens. Pourquoi ne pas traduire "Apocalypse" par "Révélation" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCR-g-hxQrmTmYd_BK5WGNwQ?view_as
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 12:39

Chez moi, y a usýgrentyn pour "révélation", autrement dit

de
ùs = hors de
sygren = secret
tyn : calque de "tion".



_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 13:26

Et comment traduirais-tu "conflagration" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCR-g-hxQrmTmYd_BK5WGNwQ?view_as
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 13:51

Comme "incendie" (igoψhàk), avec orron- devant.

Bref, c'est pas "s'effondrer", c'est "prendre feu". Qu'est-c'tu préfères ?


Sinon, s'il s'agit d'une détonation (déflagration), c'est plutôt kabáṅgyn (kabang !!!).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 14:04

Y compris pour traduire ce terme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCR-g-hxQrmTmYd_BK5WGNwQ?view_as
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 14:18

Kotave a écrit:
Y compris pour traduire ce terme ?
J'en ignorais jusqu'à l'existence, et j'ai eu beau lire deux fois l'info de Wikipédia, c'est de la philo de haut vol, qui survole mon intellect de plusieurs kilomètres d'altitude. Désolé. Demande à d'autres : y sauront p't'êt'.

Je sais à peu près ce qu'est un philosophe stoïcien (d'où "stoïque" = inébranlable) et les grandes lignes de ladite philosophie. Main'nant, pour ce qui est de creuser dans les profondeurs, navré, j'ai oublié d'acheter des boîtes d'Efferalgan par stock de 400.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 18 Oct 2018 - 14:31

@Kotave, copie-colle ton lien dans l'un des fils lexicaux (celui intitulé "Des mots durs à traduire" par exemple), et j'y soumettrai une tentative de traduction Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 25 Oct 2018 - 20:41

Bedal a écrit:
Les digrammes en H ?  Razz  Que j'ai aussi en algardien héhé...

Seule différence entre nos langues et le baronh, c'est que pour le baronh, c'est de la transcription.

Du reste, en c'qui m'concerne, si j'écrivais l'aneuvien en vadora*, y aurait plus de digramme ; mais bon : c'est plus facile d'appuyer sur la touche H derrière une aut'touche que d'aller chercher le bon caractère dans un tableau et faire un glisser/déplacer.

Y a deux digrammes qui ont quasiment ou complètement disparu en aneuvien, et ça depuis d'jà assez longtemps :
KH, remplacé par Q
PH remplacé par QB.

La lettre q, avec ou sans U ne chôme pas chez moi, alors qu'elle est interdite de séjour en elko, en espéranto (mais pas en ido), en kotava, en uropi et en volapük. Comme elle a deux symétries axiales (une avec le d, une avec le p) et une symétrie de rotation avec le b, j'allais pas la laisser dehors : elle me permet d'écrire des mots comme qbos (tête brûlée, l'antonyme de soqb = sage), qob (tourniquet), et j'compte pas m'arrêter là !



*Par contre, dans cet alphabet, j'ai laissé tomber le þ pour le ɸ, beaucoup plus prometteur en fait de symétries, té !

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Un système d'écriture runique pour l'aneuvien ?   Mer 31 Oct 2018 - 10:26

J'me suis rendu compte que j'pouvais pas utiliser le futhark pour l'aneuvien parce que certaines lettres aneuviennes, comme le Q ou le Ψ (cette dernière abondamment utilisée dans la conjugaison de verbes en -pes, de même que dans la déclinaison de noms en -P) n'existaient pas dans les runes. Alors, bien sûr, je pourrais bien utiliser le ᚦ à contremploi... mais encore, mêm'pas ! car le phonème [θ], représenté par cette lettre, existe bel et bien en aneuvien., donc ça ne pourrait pas aller. Il faudrait une sorte de futhark étendu, mais alors là, adieu les unicodes ! à moins que je fasse comme pour le vadora : piôôger dans d'autres systèmes d'écritures. J'préfère laisser tomber. Le vadora suffira amplement (malheureusement, l'akrig, l'adnébou et l'arkitanco ne sont pas unicodifiés).

Tout au plus, j'pourrais toujours rentabiliser le point suscrit (diacritique déjà copieusement utilisé en aneuvien : sur 4 consonnes) et le mettre sur le W (Ẇ) pour lui coller le phonème /ɥ/, lettre API utilisable en vadora, avec comme majuscule (contremploi*) : Ч. Joli, séduisant, mais, comme pour le son [ɢ] (digramme gh), y faudrait p't'êt'leur trouver des mots !


*Ben ouais : son véritable usage, c'est le [t͡ʃ] ! de l'alphabet cyrillique... on est loin de l'huile dans la cuiller.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Jeu 1 Nov 2018 - 20:47

Voici où j'en étais :

Anoev a écrit:
J'vais en profiter, tiens ! eliqúd pourrait bien aussi traduire "frigidité", que je n'ai pas. Encore que, à bien y réfléchir, eliqúd conviendrait mieux à "frigidité" qu'à "chasteté", si on y réfléchit bien. À réfléchir, donc.

En attendant, j'ai réfléchi, et j'ai été voir si j'avais "retenue" dans le Slovkneg. Manq'de bol, je l'ai mais ça ne correspondait pas à l'idée : J'ai staṅtènys, que j'compte bien comprimer en staṅtys, mais là, ce serait plutôt une retenue d'une soustraction, une retenue d'eau devant un barrage, etc. Mais LA retenue (faire preuve de retenue), c'est pas vraiment ça. Là, ce serait plutôt staṅet. Main'nant, y va falloir agglutiner qud avec staṅet, voilà tout.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Sam 3 Nov 2018 - 21:44

Wojnicz a écrit:
Diha mauka-i meha pon tummo-tummo: le chat de la fille est entré dans ma maison
Diha mauka meha pon mo: le chat de la fille est dans ma maison
Diha mauka meha pon mo-mo: le chat de la fille était dans ma maison
Cinka meha mau-i nan: le gâteau est mangé par mon chat
Cinka yeha mau-i nan: le gâteau est mangé par son chat
Cinka yeha mau-i nan-nan: le gâteau a été mangé par son chat
Mauka-ei di nan: le chat mange la fille sans s'en rendre compte.
Ça donne, chez moi :

Àt gat àt kaden ingæna àt hoos
Àt gat àt kaden in àt hoosev
Àt gat àt kaden ere in àt hoosev
Àt kaag cem inzha per med gatev
Àt kaag cem inzha per sed gatev
Àt kaag cem inzhă per med gatav
Àt gat inzhun àt każ sin sygun.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22865
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien 2   Ven 9 Nov 2018 - 11:03

Djino a écrit:
Par exemple, en mundezo on traduit différemment bouger et commencer selon que l'action s'applique au sujet ou à autre chose.
Je bouge = me movi
Je bouge la chaise = me movifi sedilo (je fais bouger la chaise)
Le cours commence = kurso sepi
Il commence le cours = lo sepifi kurso (il fait commencer le cours)

-ifi étant le suffixe causatif/factitif, comme vous l'aurez deviné.

Il y a des verbes comme ça, comme api ou breki qui perturbent beaucoup de gens.
- api signifie "être ouvert" ou "ouvrir" ?
Pour "J'ouvre la porte", on doit dire me api doro ou me apifi doro ? "La porte est ouverte" = doro si apia, doro si apa ou doro si apifia ?
- breki signifie "être cassé" ou "casser" ?
"Je casse la porte" = me breki doro ou me brekifi doro ? "La porte est cassée" = doro si brekia, doro si breka ou doro si brekifia ?
J'm'en suis sorti (partiellement, parce que l'aneuvien est une langue naturaliste, donc avec des imperfections, pas trop graves heureusement) y a d'jà un certain temps avec des verbes en -es, qui sont des verbes toujours transitifs actifs, avec un sujet et un COD, comme dans
àt kœnditordak vlòkes choklades = le pâtissier fond le chocolat.
Korvizart partùrsa Màrilwiz = Corvisart accoucha Marie-Louise.
et les verbes en -en, souvent intransitifs, mais pas toujours (peuvent éventuellement être transitifs directs en aneuvien, transitifs indirects en français) :
àt choklad vlòken = le chocolat fond.
Màrilwiz partùrna àt regdax Ròman = Marie-Louise accoucha du roi de Rome.
Y a bien sûr, en guise d'exception notable, le verbe open, pris directement de l'anglais, et que je n'ai pas eu le culot de transformer en opes. Ce verbe s'utilise comme les verbes en -es. Même si son participe est régulier (opun), le subjonctif présent est, lui, identique à l'itif, du moins, au singulier, sinon, au pluriel : aṅtep er ere open àr tœrse = avant que nous ouvrissions les portes (au lieu de opne).

Bref, quand y a pas d'écorchures notables et que le couple -es/-en est présent pour les radicaux verbaux considérés, ça marche plutôt bien. Il peut arriver que -es soit remplacé par -E, comme snyfe. Là, y a le problème du participe (et des temps découlent de ce mode), commun aux deux verbes :
la ere snyfun benzynen nep tel fran iyr = on sentait de l'essence pas loin d'ici
benzyn ere snyfun tinek stàpeve = ça sentait l'essence à vingt pas.
Pour couper court à toute ambigüité, on peut mettre :
benzyn cem ere snyfun tinek stàpeve.
C'arrive aussi pour des verbes comme àċes ou surizes qui ont un parfait (et donc un participe) irréguliers, eu égard à la dernière lettre du radical : -ċsa et zsa ne sont pas pris en compte en aneuvien.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aneuvien 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aneuvien 2
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» L'aneuvien langue officielle en Europe
» Chronologie des espérantoïdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: