L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le deyryck

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mar 19 Déc 2017 - 0:22

Le BIG BOSS à l'écrit (deyryck cursif en haut ; classique en bas) :



EDIT :

Pour rappel le deyryck fonctionne presque en boustrophédon (la lettre reste dans le même sens).

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mar 19 Déc 2017 - 12:04

J'aime beaucoup la version cursive, plus dynamique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mar 19 Déc 2017 - 20:33

Velonzio Noeudefée a écrit:
J'aime beaucoup la version cursive, plus dynamique.

Moi aussi ! La version cursive a un fonctionnement assez différent de la version classique d'ailleurs. Ce n'est pas seulement une version différente des caractères. Very Happy

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Jeu 25 Jan 2018 - 0:44

:: Articulation ::

Rappel :

Il est nécessaire pour comprendre la suite, d'avoir en tête la notion de mot lié. Pour rappel, un mot lié est un mot dont l'idée qu'il réfère ne peut se concevoir qu'à travers un autre élément. Ainsi, un "mère" ne peut être une "mère" sans avoir d'enfant, le mot est donc lié aux enfants. Il est possible d'explicité ou même de forcer un lien non-naturel d'un mot à travers le MARI_S "djidé" en deyryck. Il est également possible de délier un mot avec "djédé", c'est un peu plus complexe et non nécessaire à ce qu'il va suivre.

Lien articulé

L'articulation, en deyryck, est tout ce qui concerne la manipulation de liens dits articulés. Un terme possède un lien articulé lorsqu'il est lié mais que l'objet de son lien est supposé évident. Les formes descriptives possèdent souvent un lien articulé. Un exemple simple sera "petit", petit en soit n'a pas de sens. Un humain est petit face à l'immensité de l'univers mais gigantesque devant un atome. Petit, plus qu'une simple description, est en faite une comparaison. L'objet de cette comparaison est ici la norme par rapport à l'objet décrit. Un verre n'est pas petit, un verre est petit par rapport aux autres verts. Ou pas...
Des fois, la norme est une norme plus proche du locuteur que de l'objet. Ainsi le lien s'articule sur le locuteur. Un verre est petit par rapport aux êtres humains, par rapport à moi. On peut imaginer de nombreux axes d'articulations. Vous l'aurez deviné, le deyryck va utiliser un MARI_S pour expliciter l'axe d'articulation du lien. On parlera plus simplement d'articulation. Le MARI_S d'articulation est : "cci".

Exemple :

lizi mahkat'cci ya = un/le verre est petit par rapport à moi.

Le sens est bien différent de :

i mahkat'lizit da = un/le verre est plus petit que moi.

Dans le premier cas, on est même pas certains que le verre est plus petit que moi.

L'articulation peut également permettre de créer un équivalent au "the" anglais ou aux "le/la" français. La différence c'est que la nature de la définition sera forcément explicitée.

jûyêra cci:ûm tûno' odôla djaé = Peux-tu me passer le sel (celui qui est sur la table), s'il te plait ?




Désarticulation

De la même manière que l'on délier avec "djédé", il est possible de désarticulé avec "ccé". La désarticulation, comme pour lorsque l'on délie, possède un double usage. Il est possible d'avoir une désarticulation articulée ou désarticulation désarticulée. Dans le premier cas, on libère le terme d'une articulation, dans le second on le libère de toute articulation.

lizi mahkat'ccé éta' = un/le verre est petit quelque soit la taille des autres verre.
(NB : contraction logique : lizi mahkat'ccé'ta')

lizi mahkat'ccé a = un/le verre est petit peu importe ce à quoi on le rapporte.


Chaîne d'articulation

/!\ Demande une maîtrise correcte de la forme marienne et du mariage
Il est possible de créer des chaînes de mariage, la méthode pour le faire étant assez évidente, je vous laisse avec des exemples :

mahkat'miccé tahar lizi micci manimbo yâj étin da = un verre, qu'il soit de la Terre ou non est petit considérant à quel point je suis grand par rapport aux autres.

lizi cci mani â sakai iccé'tin da = peu importe par rapport à qui, je suis petit vis à vis d'à quel point c'est facile.

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mer 21 Fév 2018 - 13:35

:: Existence et évolution ::

Existence :

L'existence est la façon dont un object existe dans l'environnement du réel. En général, il s'agit du nombre de dimension qu'utilise son corps pour être représenté. Ainsi, l'existence de Mario est 2, celle de l'être humain est (à priori) de 3. Nous réfléchissons ici en deyryck, nous ajoutons donc la dimensions temporelle ou plutôt, la dimension du mouvement ainsi que la dimension booléenne (0), ce qui rajoute deux dimensions à notre totale. Ainsi, un être humain à une existence de 5.

Expression de l'existence :

Maintenant que l'on sait ce qu'est l'existence, reste à savoir comment l'exprimer.  On utilisera un DAR (descripteur adaran relatif) qui, pour une fois, ne sera pas subjectif.
Il s'agit du terme "hyaè".

Exemple :

hyaèé'sûn da = c'est une personne en 3D.




Evolution :

L'évolution est cette fois le nombre de dimension dans lequel un objet évolue. L'évolution d'un objet est rarement purement défini. Par exemple, un photon peut se déplacer sous la forme de particule (déplacement 3D (2D + dim 0)) ou sous la forme d'une onde (déplacement 4D (3D + dim 0)). Ainsi, on utilise généralement l'évolution pour parler du déplacement d'un objet.


Expression de l'évolution :

Il existe trois DAR pour exprimer l'évolution.


  • L'évolution pure : nombre de dimension dans lesquelles évolue l'object. Le terme est "hyôè".
  • L'évolution positive : défini le fait d'"avancer" dans la dimension donnée. Le terme est "hyéè".
  • L'évolution négative : défini le fait de "reculer" dans la dimension donnée. Le terme est "hyèè".


Exemples :

hyéèz => apparaître
hyéèa => avancer
hyéèp => aller à gauche
hyéèk => monter
hyéèt => avancer dans la quatrième dimension ~

hyèèz => disparaître
hyèèa => reculer
hyèèp => aller à droite
hyèèk => descendre
hyèèt => reculer dans la quatrième dimension ~

Cumulable via "è"/"é" :

hyéèahèp => avancer vers la droite

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22870
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mer 21 Fév 2018 - 14:28

Chaest a écrit:
hyéèp => aller à gauche
(...)
hyèèp => aller à droite...
J'sais pas si c'est possible avec le reste, mais moi, à ta place, j'aurais fait l'inverse : hyéèp pour la droite et hyèèp pour la gauche. Sachant la "direction" de l'accent du premier E.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mer 21 Fév 2018 - 22:02

Anoev a écrit:
J'sais pas si c'est possible avec le reste, mais moi, à ta place, j'aurais fait l'inverse : hyéèp pour la droite et hyèèp pour la gauche. Sachant la "direction" de l'accent du premier E.

N'oublions pas que ce n'est qu'une représentation du réel système d'écriture du deyryck, en aucun cas le deyryck ne s'écrit via l'alphabet latin. Donc cette réflexion est inapplicable. De plus, c'est contraire à la façon dont est construit ce terme. Le fait que l'un soit la gauche et l'autre la droite n'est en aucun cas un choix arbitraire. Il s'agit d'un choix rationnel.



Sur cette image, si on se plaçait, x serait la fameuse deuxième dimension (déclinante p). L'avant est défini par le plus de l'axe "z". Donc le "+" de l'axe "x" est bien la gauche. Ainsi, il s'agit d'une évolution positive pour la gauche. La seule possibilité est donc "hyéèp".

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mar 14 Aoû 2018 - 10:57

:: Lien ::

Mots fortement liés :

Un mot ou une idée fortement liée existe lorsque le sens présenté est en réalité totalement dépendant d'un autre acteur. Un exemple simple est un "père". Un père ne peut être un père sans avoir d'enfant, c'est via ces enfants qu'il se défini comme étant père. Ainsi, même si le terme père existe, il se définit par rapport à un autre composant.

Le deyryck permet (via le marien dé ou djidé) de spécifié ce lien :

bêb déy : par via moi

De par son fonctionnement, le "dé" sera souvent traduisible par "de". Ce qui peut facilement amener à certaines erreurs :

nééra dé ra' : fête de elle / sa fête
Ici, l'expression affirme qu'il s'agit d'une fête parce que 'elle' le voit ainsi. On pourrait imaginer cette phrase sur un ton sarcastique pour une personne qui s'amuse d'une situation qui pour n'importe qui d'autre serait interprété tout autrement.

Dé est une marque :

La coexistence de dé et djidé n'est pas un hasard. Dé est devenu marien mais est originellement une marque : êdé.
Cette marque est une marque spécialisée, elle n'est destinée qu'aux formes descriptives. Ainsi djidé est en réalité la forme marienne la plus correct où dé est ici marque de la forme descriptive de la marque de politesse djaê (dji).

Dé est né du fait que la majeur partie des descriptions sont en réalité très subjective et tenter de les rendre absolu rend leur sens faux. Ainsi, le froid et le chaud n'existe pas. Il s'agit nécessairement d'une comparaison de température par rapport à une température de référence. Un humain a froid lorsqu'il a plus froid que la température basse limite à laquelle il se sens bien. Une étoile est froide quand sa température est nettement inférieure à la température moyenne de étoile.
Donc il est assez commun d'avoir expression comme les suivantes :

manidé pa' : tu as grandi. (grand par rapport à passé)

gémargidé vûvn da : l’aîné  (âgé parmi les frère et soeur)

Les liens faibles :

Il est possible de rendre des liens visible, mais il est également possible d'ajouter des liens qui à priori n'existent pas. Un premier exemple à déjà été donné plus tôt :
nééra dé ra'

Une fête peut être une fête quoi qu'il arrive, ici on lui force un lien pour imposer que sans ce lien, elle n'existerait pas.

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto


Dernière édition par Chaest le Mar 14 Aoû 2018 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22870
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mar 14 Aoû 2018 - 11:44

Chaest a écrit:
manidé pa' : tu as grandis. (grand par rapport à passé)
Là, j'ai pas osé corriger (car il y a bel et bien une erreur en français) :

Est-ce que c'est

tu as grandi (passé composé)

ou

tu grandis (passé simple*).



*C'est l'problème en français des verbes du deuxième groupe : pas mal de formes homonymes, comme par exemple les trois premières personnes du passé simple, ou bien les deux temps simples du subjonctif, à l'exception de la troisième personne du singulier : il grandisse, il grandît. En tout cas, "grandi", c'est comme "sorti", pas comme "pris". Du reste, pour éviter de s'faire piéger, on met, si on peut, le participe au féminin : ce triomphe l'a grandie, elle n'a pas été prise (/pʁiz/).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mer 15 Aoû 2018 - 1:45

De la même façon qu'on peut forcer un lien sur ce qui ne s'y prête pas forcément, est-ce qu'on peut le rompre sur ce qui en exige? Par exemple une planète, qui se définit normalement en référence à une étoile et son système, peut aussi être errante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Mer 15 Aoû 2018 - 14:18

Leo a écrit:
De la même façon qu'on peut forcer un lien sur ce qui ne s'y prête pas forcément, est-ce qu'on peut le rompre sur ce qui en exige? Par exemple une planète, qui se définit normalement en référence à une étoile et son système, peut aussi être errante.

Oui, c'est tout à faire possible !
En revanche, pour bien le faire il faut bien maîtriser les différents type de lien (que je n'ai pas encore exprimé ici).
Par exemple, pour l'exemple de la planète, le lien n'est ni fort ni absolu, donc c'est un lien simple à rompre (au niveau du sens j'entends).
Rompre le lien entre un mari et sa femme devient plus complexe. (Mais bel et bien possible, avec un vrai sens haha)

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Le deyryck   Jeu 16 Aoû 2018 - 1:47

Merci! Alors j'attends impatiemment la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Ven 14 Sep 2018 - 23:44

:: Traduction ::



Paroles originales :

Spoiler:
 


Paroles deyryck :

Spoiler:
 

Traduction en deyryck :


Cruel and cold like winds on the sea:
 

Will you ever return to me:
 

Hear my voice sing with the tide:
 


My love will never die:
 


Over waves and deep in the blue:
 

I will give up my heart for you:
 

Ten long years I'll wait to go by:
 

Come, my love, be one with the sea:
 


Rule with me for eternity:
 


Drown all dreams so mercilessly:
 

And leave their souls to me:
 

Play the song you sang long ago:
 


And wherever the storm may blow:
 

You will find the key to my heart:
 

We'll never be apart:
 


Wild and strong you can't be contained:
 



Never bound nor ever chained:
 

Wounds you caused will never mend:
 

And you will never end:
 

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto


Dernière édition par Chaest le Ven 12 Oct 2018 - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Ven 12 Oct 2018 - 14:19

:: Cassure ::

Cassure parfaite :

La cassure s'exprime sur le synthétiseur marien du lien : "djidé" ou sur forme première : "dé". Assez simplement, le 'é' devient 'ué', 'éu' ou 'u'.

Une cassure parfaite est le fait détruire un lien fort qui unit un terme et l'idée qui sert à le définir. Les cassures sont généralement très situationnelles et il n'est pas forcément aisé de bien les saisir.

Elle peut servir d'exagération. Par exemple une cassure sur la beauté, si la beauté n'est plus liée (skidu) à un point de vue, c'est qu'elle devient universelle et indéniable. Mais elle sert plus souvent à définir des concepts assez compliqués. Généralement on retrouve trois catégories :


  • Les terminaisons : Le lien existait mais n'est plus.
    Exemple :
    bêb djidéu/djidu = Père dont le(s) enfant(s) est(sont) mort(s).
  • Les semblons : Le lien n'existe (à priori) pas mais il semble exister.
    Exemple :
    bêb djidué/djidu = Un homme qui n'a pas d'enfants mais dont on dirait qu'il est père.
  • Les négations : Le lien n'existe simplement pas.
    Exemple :
    bêb djidu = Un père sans enfants.



Cassure mineure :

Une cassure simple est une cassure qui brise un lien qui aurait pu exister. Par exemple, on pourrait être joyeux pour une raison mais si l'on souhaite dire que l'on ne l'est sans raison particulière: sakidu.

La construction d'une cassure mineure est la même que celle d'une cassure parfaite.


Cassure simple :

La cassure simple est assez particulière. Dans certains cas, il existe des éléments qui sont liés à plusieurs choses. Pour cela, on utilisera les formes de "mé" couplé avec "dé".

Par exemple :

Une parole (d'une personne vers une autre avec un certains propos)

Dèr : contenance
Dès : origine
Sèd : destination



On pourrait avoir :

sprah (parole)

  • sprah djidur : une parole pour ne rien dire
  • sprah djidus : une parole énoncé par personne
  • sprah djisud : une parole sans destinataire (dans le vent)



Mouvure

La mouvure est une utilisation assez instinctive de la cassure. En effet, parfois, on souhaite non pas casser un lien mais simplement changer sa destination.
Aussi, il n'est pas surprenant de trouver des expressions comme la suivante :

sprah rodjidur tyadta fûlas
Que l'on pourrait traduire par :
Tu es dans l'erreur, alors sache que, contrairement à ce que tu sembles penser, il parle pour te venir en aide.

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Le deyryck   Ven 12 Oct 2018 - 14:44

J'admire ta créativité chaest, même si je dois avouer ne pas avoir encore totalement saisi tous les concepts brassés par ta langue Smile D'ailleurs, quelle serait, penses-tu, la typologie du deyryck selon le référentiel "humain" (sachant qu'il s'agit d'une langue extraterrestre) ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Ven 12 Oct 2018 - 14:57

Hanhól Hoguèm a écrit:
J'admire ta créativité chaest, même si je dois avouer ne pas avoir encore totalement saisi tous les concepts brassés par ta langue Smile D'ailleurs, quelle serait, penses-tu, la typologie du deyryck selon le référentiel "humain" (sachant qu'il s'agit d'une langue extraterrestre) ?

Merci ! ^^

Le Word Order ne peut pas vraiment s'appliquer ici. La notion de "sujet" en deyryck étant assez dangereuse à utiliser (ikasiya' qui peut vouloir dire "je pleure" peut aussi vouloir dire "il me pleut dessus") et la notion de verbe y étant absente.

Le deyryck est assez libre dans sa façon de fonctionner, mais on peut globalement dire qu'il sera majoritairement utilisé comme une langue agglutinante.

Je ne sais pas si je réponds à la question comme tu l'attends, si ce n'est pas le cas, dis le moi. Smile

Par ailleurs, la catégorisation du deyryck dans la diégèse est : déyam tolérante crochetée polysyntaxée.

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Le deyryck   Ven 12 Oct 2018 - 21:07

Chaest a écrit:
Hanhól Hoguèm a écrit:
J'admire ta créativité chaest, même si je dois avouer ne pas avoir encore totalement saisi tous les concepts brassés par ta langue Smile D'ailleurs, quelle serait, penses-tu, la typologie du deyryck selon le référentiel "humain" (sachant qu'il s'agit d'une langue extraterrestre) ?

Merci ! ^^

Le Word Order ne peut pas vraiment s'appliquer ici. La notion de "sujet" en deyryck étant assez dangereuse à utiliser (ikasiya' qui peut vouloir dire "je pleure" peut aussi vouloir dire "il me pleut dessus") et la notion de verbe y étant absente.

Donc cela implique que c'est davantage le thème qui est proéminent, à l'instar du japonais (ou de l'olyen) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Le deyryck   Sam 13 Oct 2018 - 2:02

Chaest a écrit:
sprah rodjidur tyadta fûlas
Que l'on pourrait traduire par :
Tu es dans l'erreur, alors sache que, contrairement à ce que tu sembles penser, il parle pour te venir en aide.

Ro signifie pensée/penser? Ou alors je suis complètement paumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Sam 13 Oct 2018 - 11:51

Leo a écrit:
Chaest a écrit:
sprah rodjidur tyadta fûlas
Que l'on pourrait traduire par :
Tu es dans l'erreur, alors sache que, contrairement à ce que tu sembles penser, il parle pour te venir en aide.

Ro signifie pensée/penser? Ou alors je suis complètement paumé.

Je m'excuse, j'aurais du expliquer explicitement cette traduction.
Le deyryck a toujours deux manières d'exprimer les choses, la manière "littéraire" qui consiste à ce que tout soit clairement explicité et la manière "classique" qui consiste à utiliser beaucoup le contexte. C'est la raison pour laquelle je parle d'expression et non pas de phrase pour le deyryck et que je parle presque systématiquement de traduction possible et non pas de traduction tout court.

Ici, le contexte, que je n'ai pas explicité, mais qui semble logique, c'est que l'on s'adresse à quelqu'un.
(Je t'assure, c'est pas hors sujet x) )
Pour le "ro", il faut comprendre le fonctionnement de la forme marienne en deyryck.
Pour rappel très rapide, il y a cinq types de synthèses majeurs en deyryck :

  • La post synthèse : synthétiseur après le terme.
  • La pré synthèse : synthétiseur avant le terme.
  • Le marquage : synthétiseur affixé au terme.
  • La synthèse marienne : synthétiseur entre deux termes.
  • La synthèse forte : comportement synthétique imprévisible.


La synthèse marienne, au delà de sa forme (X s Y) a certains particularités, dont le fait que le synthétiseur devient un terme qui représente toute la forme marienne.

Ainsi, dans :
bab ta bêb (mère et père)

Il faut bien comprendre qu'il faut laisser de côté bab et bêb et voir le tout comme étant uniquement ta :
bab ta bêb

Du coup, pour dire "ma mère et mon père" on ne dira pas :

ibab ta ibêb

Mais :

bab ita bêb

En faite on dirait plutôt : ibab t'ê mais ça n'a pas vraiment d'intérêt de la préciser ici x)

Doooonc, tout ça pour bien garder à l'esprit que dans :
sprah rodjidur tyadta
Le ro porte bien sur "sprah djidur tyadta" et non sur "djidur".
Alors, voyons un peu ce qu'est "sprah djidur tyadta".

Tyadta ce sera ici, "il t'aide".
Précisions si voulues:
 

Donc ici, "tyadta" est la destination de la mouvure. "djidur" fait une mouvure sur le contenu du "sprah". Le contenu de la parole est donc "il t'aide".

Donc on pourrait juste traduire par "il parle pour t'aider". Mais ce serait faut, il y a une mouvure. On devrait donc simplement traduire par "Il parle MAIS, pour t'aider."
On pourrait juste laisser le "mais" tel quel. Mais en général, on ne s'embête pas à utiliser des concepts poussés comme la mouvure pour dire si peu. Donc, on aura souvent tendance à partir du principe qu'on connait l'origine de ce "mais".
C'est là qu'il est important de rappeler qu'il s'agit d'une possible traduction. Dans ma traduction j'ai choisi d'opposé cette nouvelle définition du propos des paroles par rapport à celle que le destinataire le pensait être.


Je donne un exemple plus concret :

Le père cri sur son enfant.
L'enfant trouve ça injuste parce qu'il pense que le père n'a aucune raison de lui crier dessus.
La mère lui explique que ce que dit son père, c'est pour l'aider, CONTRAIREMENT, à ce que l'enfant avait perçu de ses paroles.

Donc ici, ro signifie simplement 'il' ce qui pourrait désigner le père.

Je viens de me lever, donc surtout si ce n'est pas clair dis le moi, je tenterai une autre explication quand je serais mieux réveillé. ^^


@Hanhól Hoguèm
Oui c'est exactement ça !

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Le deyryck   Dim 14 Oct 2018 - 2:01

J'étais sûr de m'être planté Very Happy Je comprends mieux maintenant, merci!
J'ai une question plus générale, Chaest, si tu as le temps: Je suis curieux de connaitre les étapes de l'évolution du deyryck. Est-ce que tu as commencé tout de suite avec les structures originales actuelles, qui correspondaient peut-être à ta façon de penser, ou bien est-ce que tu as testé des innovations qui se sont accumulées, et peut-être entre-générées, dans la langue?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Le deyryck   Dim 14 Oct 2018 - 11:23

Chaest a écrit:
Leo a écrit:
Chaest a écrit:
sprah rodjidur tyadta fûlas
Que l'on pourrait traduire par :
Tu es dans l'erreur, alors sache que, contrairement à ce que tu sembles penser, il parle pour te venir en aide.

Ro signifie pensée/penser? Ou alors je suis complètement paumé.

Je m'excuse, j'aurais du expliquer explicitement cette traduction.
Le deyryck a toujours deux manières d'exprimer les choses, la manière "littéraire" qui consiste à ce que tout soit clairement explicité et la manière "classique" qui consiste à utiliser beaucoup le contexte. C'est la raison pour laquelle je parle d'expression et non pas de phrase pour le deyryck et que je parle presque systématiquement de traduction possible et non pas de traduction tout court.

Ici, le contexte, que je n'ai pas explicité, mais qui semble logique, c'est que l'on s'adresse à quelqu'un.
(Je t'assure, c'est pas hors sujet x) )
Pour le "ro", il faut comprendre le fonctionnement de la forme marienne en deyryck.
Pour rappel très rapide, il y a cinq types de synthèses majeurs en deyryck :

  • La post synthèse : synthétiseur après le terme.
  • La pré synthèse : synthétiseur avant le terme.
  • Le marquage : synthétiseur affixé au terme.
  • La synthèse marienne : synthétiseur entre deux termes.
  • La synthèse forte : comportement synthétique imprévisible.


La synthèse marienne, au delà de sa forme (X s Y) a certains particularités, dont le fait que le synthétiseur devient un terme qui représente toute la forme marienne.

Ainsi, dans :
bab ta bêb (mère et père)

Il faut bien comprendre qu'il faut laisser de côté bab et bêb et voir le tout comme étant uniquement ta :
bab ta bêb

Du coup, pour dire "ma mère et mon père" on ne dira pas :

ibab ta ibêb

Mais :

bab ita bêb

En faite on dirait plutôt : ibab t'ê mais ça n'a pas vraiment d'intérêt de la préciser ici x)

Doooonc, tout ça pour bien garder à l'esprit que dans :
sprah rodjidur tyadta
Le ro porte bien sur "sprah djidur tyadta" et non sur "djidur".
Alors, voyons un peu ce qu'est "sprah djidur tyadta".

Tyadta ce sera ici, "il t'aide".

Ca, c'est très malin, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Le deyryck   Dim 14 Oct 2018 - 11:32

Sinon, si possible, pourquoi ne pas accompagner tes exemples de gloses ? Histoire de bien nous approprier le squelette morphologique du deyryck Wink

D'ailleurs, j'ai tenté de décortiquer l'exemple en question :
sprah rodjidur tyadta fûlas [parler CONNECTEUR_ADVERSATIF-?EMEPERSONNE-juger 3EMEPERSONNESG-aider 2EMEPERSONNESG-se_tromper] (les affixes sont indiqués en capitales et les racines en minuscules),
cela correspond-il à peu près ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2091
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le deyryck   Dim 14 Oct 2018 - 12:22

Leo a écrit:
J'étais sûr de m'être planté Very Happy Je comprends mieux maintenant, merci!
J'ai une question plus générale, Chaest, si tu as le temps: Je suis curieux de connaitre les étapes de l'évolution du deyryck. Est-ce que tu as commencé tout de suite avec les structures originales actuelles, qui correspondaient peut-être à ta façon de penser, ou bien est-ce que tu as testé des innovations qui se sont accumulées, et peut-être entre-générées, dans la langue?

Alors, l'évolution du deyryck s'est faite de manière très simple. Smile
Dans un premier temps, il y avait une idée simple, je voulais une langue pour l'empire ikien, j'ai toujours su son nom, mais elle n'avait pas de corps. Elle était opposée à l'autre langue de l'empire ikien (le fikji) qui elle était destinée à l'écrit. Aussi, le deyryck était majoritairement destiné à l'orale et devait pouvoir être apprise n'importe où dans l'univers. Ca risque de vous paraître étrange vu la réputation qu'a le deyryck aujourd'hui, mais le maître mot dans sa création a toujours été : simplicité.
Sur ce modèle, l'idée était de rester aussi dénudé de quelqu'un concept du type verbe, nom, accusatif, déclinaison, conjugaison et autres. C'était facile pour moi, puisque que j'étais très mauvais en langue. :p
Cela créé la syntaxe du deyryck.
Par la suite, le deyryck n'a jamais été qu'une longue accumulation d'outil. J'ai toujours créé ces outils en essayant de me mettre à la place des gens qui parlent le deyryck.

Pour ce qui est du fait de tester, ce n'est pas trop possible pour moi. Comme toute chose dans mon univers, je ne reviens jamais sur une chose que j'ai créé, ainsi, même si cela ne fonctionnerait pas dans un test, eh bien tant pis, ce serait comme ça quand même. Smile
Ce qui a beaucoup évolué en revanche, c'est ma manière de présenter le deyryck. Au départ j'essayais de présenter la langue en restant aussi proche du français que possible, pour la simple et bonne raison que je présentais ma langue à des gens de mon âge qui ne pouvaient pas trop l'apprendre autrement. Mais je me suis rapidement rendu compte, que c'était une très mauvaise manière de faire. Au final, presque aucun concept ne correspondait vraiment et, en restant proche du français, ça amenait plus d'erreur et d'incompréhension qu'autre chose.

Donc pour faire un historique simple :

Le deyryck a subit une évolution de la sorte :

système d'écriture >> syntaxe >> vocabulaire >> synthèse >> (vocabulaire + synthèse) >> évolution de la présentation >> TODAY!!

Par ailleurs, de la même manière que ce que j'avais expliqué une autre fois (et c'est en partie pour ça que je tiens à ne jamais rien modifié de ce que je créé), très régulièrement, il y a des parties du deyryck qui ont commencée à s'emboîter parfaitement, et ce, sans que je l'ai prévu ou anticipé. C'est ce qui, à mon sens, est le plus beau dans cette langue, toutes ces choses que je présente comme une évidence qui se sont en faite créé devant moi sans que je n'y sois pour rien. Smile

Hanhól Hoguèm a écrit:
Sinon, si possible, pourquoi ne pas accompagner tes exemples de gloses ? Histoire de bien nous approprier le squelette morphologique du deyryck Wink

D'ailleurs, j'ai tenté de décortiquer l'exemple en question :
sprah rodjidur tyadta fûlas [parler CONNECTEUR_ADVERSATIF-?EMEPERSONNE-juger 3EMEPERSONNESG-aider 2EMEPERSONNESG-se_tromper] (les affixes sont indiqués en capitales et les racines en minuscules),
cela correspond-il à peu près ?


Je l'ai fait pendant un temps, mais je ne me retrouve pas dans les descriptions classiques, j'ai donc établis le miens :

parole 3PS-PUR_S:MOUVURE+MARI_S:contenant 2PS-aide+STROM erreur+POST_M:COBJ

Explications :

Je préfère nommer les thèmes avec des noms plutôt que des verbes, donc :
parler ~> parole
aider ~> aide
se_tromper ~> erreur

PS : personne singulier (j'aime quand ca ne prend pas trop de place)
Tout ce qui est en majuscule relève de ce qui est purement conceptuel.

PUR_S : synthétiseur pure (ce que j'ai appelé synthèse forte plus haut, c'est la même chose)

MOUVURE : mouvure...

MARI_S : synthétiseur marien

STROM : STRONG PROMOTION (promotion forte)
(C'est un peu long a expliquer la promotion, mais pour faire simple, c'est quand un élément de la syntaxe se rapproche de l'objectif :
context devient cible : 1PROM
cible devient origine : 2PROM (c'est ce que j'appel le passif pour simplifier, mais il y a plusieurs type de 2PROM dont la STROM)
origine devient fait : 3PROM
objectif devient fait : 3PROM)

POST_M : post marque

COBJ : objectif complet


Maintenant pour comparer avec ta décomposition :

parler CONNECTEUR_ADVERSATIF-?EMEPERSONNE-juger 3EMEPERSONNESG-aider 2EMEPERSONNESG-se_tromper

(je ne sais pas d'où viens ton "juger")

Il faudrait déjà la modifier un peu pour qu'elle soit correcte :

parler 3EMEPERSONNESG-CONNECTEUR_ADVERSATIF? 2EMEPERSONNESG-aider se_tromper

Cela reste trop imprécis à mes yeux.


Velonzio Noeudefée a écrit:
Ca, c'est très malin, je trouve.

Merci !

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Le deyryck   Dim 14 Oct 2018 - 13:01

Citation :
Je l'ai fait pendant un temps, mais je ne me retrouve pas dans les descriptions classiques, j'ai donc établis le miens :

parole 3PS-PUR_S:MOUVURE+MARI_S:contenant 2PS-aide+STROM erreur+POST_M:COBJ

Explications :

Je préfère nommer les thèmes avec des noms plutôt que des verbes, donc :
parler ~> parole
aider ~> aide
se_tromper ~> erreur

Idem en olyen, je préfère, par rigueur, désigner les racines par des noms, ce y compris dans les gloses, mais s'agissant de langues d'autres personnes, je m'en tiens plus à la traduction dans le doute.

Citation :
PS : personne singulier (j'aime quand ca ne prend pas trop de place)
Tout ce qui est en majuscule relève de ce qui est purement conceptuel.

PUR_S : synthétiseur pure (ce que j'ai appelé synthèse forte plus haut, c'est la même chose)

MOUVURE : mouvure...

MARI_S : synthétiseur marien

STROM : STRONG PROMOTION (promotion forte)
(C'est un peu long a expliquer la promotion, mais pour faire simple, c'est quand un élément de la syntaxe se rapproche de l'objectif :
context devient cible : 1PROM
cible devient origine : 2PROM (c'est ce que j'appel le passif pour simplifier, mais il y a plusieurs type de 2PROM dont la STROM)
origine devient fait : 3PROM
objectif devient fait : 3PROM)

POST_M : post marque

COBJ : objectif complet


Maintenant pour comparer avec ta décomposition :

parler CONNECTEUR_ADVERSATIF-?EMEPERSONNE-juger 3EMEPERSONNESG-aider 2EMEPERSONNESG-se_tromper

(je ne sais pas d'où viens ton "juger")

Il faudrait déjà la modifier un peu pour qu'elle soit correcte :

parler 3EMEPERSONNESG-CONNECTEUR_ADVERSATIF? 2EMEPERSONNESG-aider se_tromper

Cela reste trop imprécis à mes yeux.

Il va me falloir me pencher davantage sur la grammaire deyrycke, mais allant être un peu occupé en ce début d'après-midi, je te fournirai un retour plus constructif dans quelques heures Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo

avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Le deyryck   Lun 15 Oct 2018 - 0:55

Chaest a écrit:
Par ailleurs, de la même manière que ce que j'avais expliqué une autre fois (et c'est en partie pour ça que je tiens à ne jamais rien modifié de ce que je créé), très régulièrement, il y a des parties du deyryck qui ont commencée à s'emboîter parfaitement, et ce, sans que je l'ai prévu ou anticipé. C'est ce qui, à mon sens, est le plus beau dans cette langue, toutes ces choses que je présente comme une évidence qui se sont en faite créé devant moi sans que je n'y sois pour rien. Smile

C'est l'impression que j'avais Smile Quand on part de principes originaux et qu'on s'y tient, toute une architecture finit par se dégager, magnifique mais difficile à partager avec qui n'a pas fait le cheminement. Je crois aussi deviner que cette architecture reflète ta façon de penser, ou une de tes façons de penser, car en partant de principes simples on peut aboutir à toutes sortes de structures selon sa façon de voir les choses, et sans forcément en avoir conscience.

Dans le deyrick et la terminologie de sa grammaire, je vois aussi ta capacité à t'abstraire du langage, à commencer par ta langue maternelle, ce qui est un énorme atout pour la création ainsi que pour l'apprentissage d'autres langues par immersion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le deyryck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le deyryck
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: