L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Loʔ, la langue de Po Cang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Loʔ, la langue de Po Cang   Dim 20 Aoû - 15:09

Parce que j'aime bien m'éparpiller...

Je suis en train de composer une nouvelle pièce de théâtre et ai décidé d'inclure un peu plus de diégèse et d'idéolinguistique dans mon écriture. Cette langue que je commence ici ne sera normalement visible que dans les noms propres, mais si j'ai assez de matériel à la fin pour quelques chansons, tant mieux.

C'est une langue très isolante, monosyllabique, à la phonologie simple (en tout cas dans les énoncés religieux, à la prononciation conservatrice), SVO et strictement déterminé-déterminant. Elle possède un grand nombre d'homonymes que seul le contexte peut différencier, comme loʔ qui signifie à la fois "bouche ; langue (idiome)" et "cheval".
Je me suis inspiré du khmer et du chinois pour l'aspect extérieur, et la grammaire risque de lorgner du côté du malais.

Phonologie

On a 12 consonnes et 5 voyelles (brèves et longues).

Consonnes

Occlusives : p t k ʔ
Affriquée : c /t‿s/
Fricative : s
Nasales : m n ng /ŋ/
Spirante : v /ʋ/
Roulée : r
Latérale : l

Voyelles

a e i o u
Les longues sont écrites aa ee ii oo uu

Phonotactique

Structure CV(C) (avec V brève) ou CV:

  • Loʔ li nee vak ʔeng po "Le cheval boit de la bière dans un champ"

Toutes les consonnes peuvent débuter une syllabe (les voyelles sont au minimum précédées de ʔ, sauf parfois u), mais ne peuvent la terminer que p t k ʔ m n ng.

Mots dissyllabiques et syllabes mineures

Un cas particulier de forme de mot est la dissyllabe. Dans la langue liturgique et dans certains dialectes, elles ont la forme CVCV(C/: ), avec première syllabe toujours ouverte et brève. V et l ne se rencontrent pas à l'initiale de telles mots.

  • ranee, sinoʔ, maʔaa, pelang

Dans le reste de la population, cette première syllabe s'est réduite, soit en éliminant totalement la voyelle et en syllabifiant la consonnes (nasales, roulée, fricative), soit en réduisant la voyelle en schwa ultrabref et la consonne en /ʔ/ (occlusives).

  • ranee [r̩neː], sinoʔ [s̩noʔ], maʔaa [m̩ʔaː], pelang [ʔə̆laŋ]

Toutefois, la romanisation ne change pas.

Accentuation

Il s'agit surtout d'un accent tonique de phrase, où les mots les plus importants sont prononcés sur un ton plus haut et plus fort. Pour les mots dissyllabiques, il va de soi que c'est la seconde syllabe qui attire l'accent.

Noms

J'y ai moins travaillé pour l'instant.
Ils sont toujours invariables. Ils sont classés en deux genre, animé et inanimé (ce qui a des effets sur leur syntaxe).

Pronoms personnels

Ils encodent les relations hiérarchiques entre locuteurs.
Il n'y a que deux pronoms personnels purs, mii ("moi" de noblesse) et va ("toi" intime) auxquels correspondent deux déterminants possessifs, respectivement mi ("mon", neutre quand à la politesse) et u ("ton", familier) : loʔ mi "mon cheval".
Tous les autres pronoms sont en réalité des noms utilisés pour se référer à des personnes, comme en japonais, suivant le degré de politesse : kaʔ "serviteur"->"moi, nous (humble)", lap "chef"->"toi, vous, lui, elle (respecté)", meʔ "objet"->"il, elle, ça (chose)", voo "femme"->"elle", etc. Eux n'ont pas de déterminant possessif dédié se suffisant à lui-même, et comme les autres noms, entrent dans une structure avec le déterminant pi : Vak pi voo (bière sa femme) "sa bière (à elle)".

Verbes

Ils sont moins invariables que les noms : il existe des préfixes dérivationnels encore productifs comme ra- "pour soi" qui correspond un peu à la voix moyenne en grec ancien.
nee "manger"->ranee "se nourrir de", paa "dire"->rapaa "penser à".
La conjugaison se fait à l'aide de particules, comme li "en train de", me "habituellement". Le verbe soʔ "être (identité)" peut s'en passer.
À noter que les adjectifs attributs utilisent les mêmes particules, ce qui permet de les classer comme verbes.

Adjectifs attributs

Les adjectifs modifiant un nom se mettent à sa suite : loʔ san "cheval rapide" (le nom d'un personnage de ma pièce).

Onomastique

Les gens n'ont souvent qu'un prénom en deux mots, Nom+Adjectif, et même parfois seulement Nom ; les combinaisons illimités possibles limitent les risques d'homonymie chez les gens du commun.
Les familles nobles et bourgeoises, pour qui les combinaisons sont plus limitées (difficile d'appeler un fils destiné au clergé "lapin malin") rajoutent à la suite le nom (plutôt monosyllabique) du clan précédé de te "famille, clan, maison". La reine actuelle (dans ma pièce) s'appelle Mat te Liʔ (soleil clan Liʔ).

À faire encore

J'hésite à écrire c comme ts, étant donné que la langue est plus ou moins destinée à des comédiens ou tout du moins au grand public, et que ce serait une romanisation plus claire.
Il faudra aussi créer plus de vocabulaire. Au bout d'un moment, les exemples avec uniquement des chevaux, ça ne va plus.

Exercices

(parce que ça encourage les gens à lire ce que j'ai écrit)
Comment traduiriez vous :

  1. Loʔ me san.
  2. Le chef se nourrit de bière.
  3. Je suis une femme.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Eweron

avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Lun 21 Aoû - 10:18

Allez, on essaie !

Si j'ai fait des fautes, montre moi où mais ne les corrige pas s'il te plaît, comme ça je pourrai re-essayer! Very Happy
Spoiler:
 

Si les mots servant de pronoms sont également des noms (kaʔ "serviteur"->"moi, nous (humble)", lap "chef"->"toi, vous, lui, elle (respecté)", meʔ "objet"->"il, elle, ça (chose)", voo "femme"->"elle", etc.), la syntaxe sera-t-elle assez rigide pour éviter les confusions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Lun 21 Aoû - 14:17

Tout est bon ! Voilà une langue qui s'annonce simple (enfin, attends que j'en arrive aux conditionnelles...)

Eweron a écrit:
Si les mots servant de pronoms sont également des noms (kaʔ "serviteur"->"moi, nous (humble)", lap "chef"->"toi, vous, lui, elle (respecté)", meʔ "objet"->"il, elle, ça (chose)", voo "femme"->"elle", etc.), la syntaxe sera-t-elle assez rigide pour éviter les confusions ?
Non. Comme dit, la syntaxe est exactement la même. Mais ce n'est pas plus confondant que les phrases polies du genre "Monsieur a-t-il terminé son dîner ?".

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Lun 21 Aoû - 16:23

Mardikhouran a écrit:
Tout est bon !
Finalement, j'ai un doute sur la deuxième phrase...

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Bedal

avatar

Messages : 4836
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Lun 21 Aoû - 18:34

Mardikhouran a écrit:
Mardikhouran a écrit:
Tout est bon !
Finalement, j'ai un doute sur la deuxième phrase...

il manquerait une particule d'aspect, genre "li" ? Sinon je vois pas où ça pèche scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Lun 21 Aoû - 20:30

Oui, c'est ça, je pense rendre l'aspect obligatoire pour tous les verbes. Il n'y aura ainsi moins de confusion entre verbes et noms.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Mar 29 Aoû - 16:23

Janko Gorenc est passé par ma messagerie, il est donc temps de parler du système numéral (ébauche)

Les nombres

La base est duodécimale (12).

  1. vam
  2. lee
  3. siʔ
  4. long
  5. paa
  6. ʔet
  7. ʔip
  8. maa
  9. noo
  10. san
  11. teʔ
  12. mii


Comme en chinois, les plus grands nombres sont obtenus par composition : long mii "48" (4 x 12), mii ʔet "18" (12 + 6), teʔ mii paa "137" (11 x 12 + 5).

Mais on ne peux pas les utiliser seuls pour compter des choses : un classificateur doit se placer entre le nombre et l'élément déterminé. J'en ai trois pour l'instant :

  • leʔ "personne (également utilisé comme pronom)" : humains lambdas
  • sap "joyau" : titres de noblesse
  • koo "tête" : animaux, bêtes (vertébrés, serpents exceptés)


Ainsi, lee leʔ voo (deux personne femme) est "deux femmes", vam sap um "une seule reine", mii koo loʔ "douze chevaux". Comme le montre le deuxième exemple, vam fonctionne plus comme un singulatif.
Les classificateurs peuvent être employés seuls après le nombre, et l'ensemble fonctionne alors comme pronom : kaʔ li nging lee koo (serviteur être_en_train_de voir deux tête) "j'en vois deux (animaux)".

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Hyeronimus

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Mer 30 Aoû - 20:37

La grammaire m'a l'air bien intéressante à première vue. Mais comment un serviteur s'adresse à un autre serviteur ou un chef à un autre chef?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chymeres.org/wordpress/ En ligne
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Jeu 31 Aoû - 16:21

L'emploi des pronoms est gouverné par la hiérarchie entre les locuteurs, pas par le sens premier de la racine. Ainsi, un serviteur pour dire "tu" à un autre emploiera ree "oncle" si celui-ci est plus âgé, soʔ "neveu/nièce" pour un plus jeune, viʔ "cousin(e)" s'il est du même âge et qu'ils sont simples collègues, va (pur pronom) s'ils sont amis. Pour dire "je", tous deux dirons kaʔ "serviteur".
Deux chefs de rangs égaux feront de même, à ceci près que pour "je" ils utiliseront mii (pur pronom).

En vérité il devrait y avoir bien plus de combinaisons. J'ai en tête au moins la richesse du tsolyáni.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Hyeronimus

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Jeu 31 Aoû - 18:18

Ha bien (c'est un peu ce que j'aurais envisagé mais j'aimais mieux avoir confirmation). J'imagine qu'il y a aussi des pronoms pour exprimer l'amitié ou l'amour (avec plus de nuances que "va") ou au contraire le mépris ou la haine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chymeres.org/wordpress/ En ligne
Mardikhouran

avatar

Messages : 3051
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   Jeu 31 Aoû - 18:22

Oui, ainsi que des pronoms qui expriment l'affection dans certains contextes et le mépris dans d'autres.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loʔ, la langue de Po Cang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loʔ, la langue de Po Cang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des signes avec bébé
» Où est la langue arabe??
» langue et dialecte
» Comment une langue raconte une civilisation ?
» Trace de sang sur la langue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: