L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leçons de deyryck

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Lun 26 Fév 2018 - 13:40

Presque parfait !
Deux erreurs seulement, bravo !! Very Happy

Exos:
 

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatem

avatar

Messages : 844
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Lun 26 Fév 2018 - 23:22

Exos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Lun 26 Fév 2018 - 23:35

Eh bien tu vois ! A l'exception d'un petit cafouillage, c'est un sans faute ! Bien joué !! Very Happy

Exos:
 

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 1 Mar 2018 - 15:11

Leçon 7 : Le pluriel (PART I)


Le pluriel est une des notions les plus importante à comprendre en deyryck. Fort heureusement, c'est également une des plus simples. En revanche, il y a pas mal de chose à voir et, comme ce n'est pas primordiale de tout savoir tout de suite, je préfère donc voir tout cela en deux fois. C'est pourquoi il y a deux parties.


Pluriel faible


Les pluriels forts seront vus dans la deuxième partie (qui ne sera pas la prochaine leçon).
Le pluriel faible est tout simplement le pluriel le plus classique possible. Il s'exprime sous la forme de la marque suffixe (post marque => POST_M) "-n".

Exemple :

dénéram => maison
déréran => maisons

Et .... voilà, vous savez presque tout ce qu'il y a à savoir sur le pluriel faible... Deux précisions à ajouter toutefois :

Les formes filiennes en "is" vont fusionner avec la marque du pluriel pour donner "in".

dénéris => habitant de la maison
dénérin => habitants de la maison
(dénérisn existe mais est très rare)

La deuxième remarque est que TOUT peut être au pluriel. Smile


Interrogation


Cette partie provient directement du fait que tout puisse être au pluriel. L'objectif détermine l'intention qui se trouve derrière une expression. Ainsi, si l'objectif est au pluriel, il indique l'intention qu'il y a derrière plusieurs expressions. C'est pourquoi, le seule moyen de créer une forme interrogative en deyryck est de mettre l'objectif au pluriel.

Exemple :

i tirama a => Tu me regardes.
i tirama an => Me regardes-tu ?

Il existe quatre autres types de pluriel, qui seront vu en détail plus tard, qui permettent d'être plus précis dans l'attente de l'interrogation :


  • -pn : demande d'information, un lieu, une date, une raison, etc...
  • -bn : demande d'action, "tu m'apportes le beurre ?"
  • -tn : question fermée, on peut y répondre : oui, non, peut être, je ne sais pas
  • -dn : approbation, on attend un oui ou un non et on part du principe que ce sera nécessairement la bonne réponse "Maman, je peux sortir dehors ?"


On peut parfois trouver un "ê" avant la marque pour faciliter la prononciation.


Exemples

Phrases en français :

Vous allez voir votre employé qui ne s'est pas présenté au travail hier :

Je suis furieux que tu ne sois pas venu travailler hier, de plus, tu n'as pas prévenu. Comment cela se fait-il ?
Ma femme accouchait, je suis désolé.
Je sais ce que c'est, ça ira pour cette fois. Vous lui avez donner un nom ?
Non, pas encore.

Phrases en deyryck :

métapa tikohosnû o sûzvéanû dôvargasêpn
lakisangûva omos
ikèrkéikéi kahasas naka atn
so o hônû a

La prochaine leçon concernera les contractions, je vous mets en spoiler les versions contractées des phrases d'exemple pour que vous puissiez commencer à comprendre le fonctionnement des contractions :

Contraction:
 

Vocabulaire:
 



Exercices d'abordage

Vous parlez de musique avec votre ami, Jules.

Traduisez en français :


  1. maaha léka apn
  2. klaska a ti apn
  3. pôpa o léka atn
  4. safanû a cûra abn
  5. kah a


Traduisez en deyryck :

Vous êtes à un repas de famille et le mari de votre cousine, Anthony(àtoni) a été invité.
("-" indique quelque chose qui n'a pas d'objectif exprimé. Par exemple, quand vous appelé quelqu'un par son nom. Exemple : "Jules, tu viens ?" => "jul - tikohos an")


  1. Maman, est-ce que le grand-père d'Anthony vient ?
  2. Non, il ne peut pas venir.
  3. J'ai le droit de savoir pourquoi ?
  4. Anthony te le diras.
  5. D'accord.




Exercices de validation

(La leçon étant assez simple, les exercices de validation font également office de validation pour la leçon courente)

Traduisez en deyryck :

Vous voulez parler avec votre père de votre nouvelle école.


  1. Papa, tu veux que je te parle de mon école ?
  2. Oui. Tu as pu te faire de nouveaux amis ?
  3. Non. Nous ne devions pas parler.
  4. Comment ça ?
  5. On était en train de jouer au jeu du silence toute la journée.


Choisissez la bonne réponse :

Pas de contexte particulier


  1. ibêb isprahhos a == Je (suis en train/veux) de parler à mon père.
  2. Mes parents doivent venir. == bûbnkohos(mo/réi) a
  3. tikohosli sakaz iréinû sokos == Je suis content que tu (puisses/veuilles) venir, malheureusement, moi je ne (veux/peux) pas.
  4. sakin iramakéinû a == Je ne (veux/sais/peux) pas regarder les gens heureux.
  5. ti iramaréili a == Je (veux pouvoir/peut vouloir) te regarder.

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 1 Mar 2018 - 16:04

Leçon 8 : Les contractions


On quitte la partie sur les bases pour entrer sur le deyryck plus concret. C'est pour la leçon précédente fusionnait la validation de la leçon précédente avec la sienne. Aussi cette leçon n'aura pas d'exercice de validation. En revanche, les exercices d'abordage seront très conséquents. La leçon en elle-même n'est pas nécessairement compliquée, mais elle peut prendre du temps à assimiler.


Préambule

Qu'est-ce que la contraction en deyryck ? Il s'agit d'une des parties les plus importantes, le deyryck aime contracter autant que possible ses expressions. Les contractions s'accompagnent souvent de nouveaux phénomènes qui leur sont propres. La capacité à contracté correctement une expression indique clairement le passage d'un cap dans la maîtrise du deyryck. Avec les concepts de base vue auparavant, il est techniquement parlant possible d'exprimer presque n'importe quoi avec un peu plus de recherche. Il s'agit maintenant d'entrer dans le vif du sujet.

Contraction d'idée


La contraction d'idée est une des plus importantes. Vous l'avez probablement déjà remarquée puisqu'elle est inhérente au deyryck. On ne cherchera jamais à exprimer plusieurs fois le même concept dans une même expression, ni même dans une suite d'expression. Par ailleurs, on ne cherchera pas non plus à exprimer certains concept évident grâce au contexte. Ainsi, si vous parlez de vous-même, il est courant de ne pas préciser "i". De plus, le fait qu'un fait soit passé ou futur est souvent évident compte tenu du fait, on ne précisera alors pas le temps.

Exemple :

Vous croisez un ami dans la rue qui vous demande ce que vous faites :

korin ikohoshos a = Je suis en train d'aller chez Corine.
Devient alors :
korin kohos a = Je suis en train d'aller chez Corine.


Contraction atomique

Il existe certains termes en deyryck qui, au cas par cas, possèdent une contraction possible. C'est très souvent le cas pour les termes possédant en eux les suites de caractères suivantes : "ûrû", "ûhû", "ûû".

Ainsi le jeu qui est originellement "mûhûa" donne comme terme équivalent : "mûûa", puis "mê", et a fini par créé un nouveau terme "ma" qui a presque le même sens mais implique souvent une notion de "partie".

Certains terme sont presque toujours contracté, c'est le cas de "kohos" qui sera presque systématiquement contracté : "ko".

Notre expression de tout à l'heure donnera alors :

korin kohos a


Contraction de rythmée

Les rythmées (notées R) sont le nom que le deyryck donne à ce que vous appelerez "voyelles". Et celles-ci possèdent de nombreuses contractions qu'il faut connaitre lorsqu'elles se suivent entre deux termes.


  • a a : a'
  • o R : wR
  • û R : wR ou juste R
  • i R : yR
  • R i : Ry
  • R o : Rw



Ainsi, reprenons quelques fin d'expression que l'on peut avoir l'habitude de voir :

...pa a => ...pa'
...nû a => ...na
...rama a => ...rama'

A cela s'ajoute quelques exceptions dues à l'usage. Certains termes se finissant par "o" vont se contracter comme si c'était un "û" laissant le "o" disparaître.

On retrouve parmi ceux là :

  • ihimbo
  • ko (de kohos)
  • mo (de démo)


Ainsi, peut contracter encore plus l'expression vue plutôt :

korin ka

Comme ces contractions sont des exceptions assez grosses, on les indiquera parfois avec une apostrophe :

korin k'a

Mais ce n'est pas obligatoire.

La distinction entre : "korinka" et "korin ka" sera vue plus en détail dans la leçon suivante sur la promotion syntaxique.



Le h


Pour cette partie, il vous faut prendre un camp, et ce sera de plus en plus le cas. Vous pouvez soit décidé d'adopté un deyryck sudiste soit un deyryck centriste (je ne vous enseignerai pas le nordique, parce que je n'aime pas ça :p). Le vision centriste (et nordique) est que la contraction derrière un "h" est vulgaire et à éviter autant que possible. Du point de vue du camp sudiste c'est une contraction banale.

Cela implique majoritairement deux contractions :

ha a => ha'
ah a => ah'


Exemple :

ikah a => Je suis d'accord.
Deviendrais
kah'


Mon conseil et d'utiliser cette contraction pour ne pas être déstabilisé lorsque vous la rencontrerez, puis de l'utiliser ou non par choix quand vous saurez sûr de la maîtriser.


Exemples

Expressions des examples précédents :

Leçon 1 :
aro isprah a
piµa arorama a
ti ilaka a
piµa i arosprah a

Leçon 2 :
ibêb isprah a
lakam ilaka a
idajarki a
idlizisûnis irama a

Leçon 3 :
ti na ibêb isprah a
dajkia nè ti irama a
ivèdla ni isaki a
nid ti iodika a

Leçon 4 :
miimanivav ti mirama a
i mitabêb ti aro mikohos a
bêb itamani bab a
sprah tita sprah a

Leçon 5 :
mriz iriréya a
nassé tiféra séléséas
arolékisstari sérayaz pasp ata môds
maahacûspéi èndmaras

Leçon 6 :
ti ikohosli a
tiramaréinû a
o ti iataréi a
id arobéramo a

Leçon 7 :
métapa tikohosnû o sûzvéanû dôvargasêpn
lakisangûva omos
ikèrkéikéi kahasas naka atn
so o hônû a

Contractions :


Leçon 1 :
ro sprah'
piµa rorama'
ti laka'
piµa i rosprah'

Leçon 2 :
bêb sprah'
laka laka'
dajarkya
idlizis rama'

Leçon 3 :
ti na bêb sprah'
dajkia nè ti rama'
vèdla ni sakya
nid ti odika'

Leçon 4 :
miimanivav ti mirama'
i mitabêb ti ro mika
bêb tamani bab a
sprah tita sprah'

Leçon 5 :
mriz riréya'
nass' tféra séléséas
rolékisstari sérayaz pasp ata môds
maahacûspéi èndmaras

Leçon 6 :
ti kolya
tramaréina
o ti ataréya
id robéram'a

Leçon 7 :
métapa tkono sûzvéanû dôvarg'sêpn
lag'zagûva omos
ikèrkéikéi kahasas naka'tn
swo hôna

Contractions:
 



Exercices d'abordage

Vous l'aurez peut être déjà compris. Il y a ici deux exercices. Le premier consiste à reprendre toutes les expressions que vous eut dans les exercices précédents et à vous entraîner à les contracter. Inutiles de TOUTES les faire si vous pensez avoir bien prit le coup de main après quelques unes. L'autre objectif et de revoir un peu toutes les autres leçons avant de passer à la suite.

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatem

avatar

Messages : 844
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Sam 21 Avr 2018 - 17:12

Un moment sans deyryck et l'impression d'avoir complètement perdu la main... Mais j’essaye.
Exercices d'abordages - leçon 7:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 22 Avr 2018 - 13:27

cheers Sans faute ! cheers

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatem

avatar

Messages : 844
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 26 Avr 2018 - 0:34

Exercices:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 26 Avr 2018 - 22:51

Exercices:
 

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 21 Oct 2018 - 1:07

Spoiler:
 

En tout cas, cette grille de lecture syntaxique est vraiment rafraichissante et allie souplesse interprétative et rigueur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 21 Oct 2018 - 1:51

J'admire l'effort de reflexion que tu mets dans tes réponses ! J'ai essayés d'être aussi complet que possible dans les réponses que je t'ai apporté, mais vu l'heure, n'hésite surtout pas à me demander si je ne suis pas clair !

(J'ai retiré les passages où il n'y avait rien à redire)

Spoiler:
 

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanhól Hoguèm

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Bèljik

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 21 Oct 2018 - 2:41

Citation :
Citation :
Je regarde dehors.
[ORIGINE (=je) CŒUR (=regarde) CIBLE (=dehors) (sauf si l'on considère "dehors" comme stimulus amorçant le procès, auquel cas il est l'ORIGINE, et donc "je" la CIBLE), ou encore, plus francocentré comme analyse, on pourrait traiter "dehors" comme CONTEXTE, par ex si le stimulus est plus spécifique (et alors sous-entendu)]

Pour rappel, l'origine fait partie, avec le fait, du coeur. Il ne peuvent pas être discossié. Donc je vais partir du principe que quand tu dis coeur, je dois comprendre "fait".

Ta première analyse est très clairement celle attendue... Mais tu vas plus loin. (Nos conversations vont être intéressantes si tu continues à pousser le truc comme ça :p)

J'y compte bien, sinon pourquoi trainerais-je ici ? Very Happy

Citation :
Citation :
(sauf si l'on considère "dehors" comme stimulus amorçant le procès, auquel cas il est l'ORIGINE, et donc "je" la CIBLE)

Je dois faire le même effort que toi pour comprendre tes termes, haha ! Je vais me coucher plus cultivé aujourd'hui qu'hier. Smile

Pour aller au plus simple, que se passe-t-il si "dehors" devient l'origine et "je" la cible.

i piµarama'

Il y a deux possibilités :

Il s'agit d'un ordre classique : "Dehors me regarde." Ce qui hors contexte pourrait presque être interprêté "Quelqu'un me regarde de dehors."
Il s'agit d'une promotion syntaxique : pour rester simple, traduisons par un passif : "dehors est regardé par moi."


En générale une promotion syntaxique si proche du coeur est notifiée via la synthèse "i piµarama sa".

Donc, il est globalement très improbable que le "dehors" devienne cible. D'autant que "i piµarama sa" serait plus équivalent à "C'est moi qui regarde dehors.".
Cela dit, dans la théorie, cela reste possible en effet ! Smile

Citation :
ou encore, plus francocentré comme analyse, on pourrait traiter "dehors" comme CONTEXTE, par ex si le stimulus est plus spécifique (et alors sous-entendu)

Ca, par contre, ce n'est pas possible. Si dehors était le contexte alors la phrase aurait un sens différent, cela voudrait dire que "Je suis dehors et que je regarde ."

En gros, c'est sur le fonctionnement de structure d'actance (désolé du terme indigeste, pour compenser : https://fr.wikipedia.org/wiki/Structure_d%27actance) du deyryck que je reste hésitant quant à le classer comme accusatif ou actif-statif, ou à part (dans lequel cas je suis preneur d'explications supplémentaires Wink ).

Citation :
Citation :
Dehors, il fait froid.
[CONTEXTE (=dehors) CŒUR (=il fait froid), mais on pourrait analyser "dehors" comme l'expérient (en olyen, c'est possible en tt cas), donc en terminologie deyrykologique comme la CIBLE]

Oui et non. Le description d'un état en deyryck ne place pas l'objet qui a l'état comme cible d'un fait mais comme l'origine. Le fait est l'état en lui-même, cet état, s'il n'est pas causé, à pour origine ce qui est à cet état. Ainsi, si je suis heureux, le fait "être heureux" a pour origine ma personne. Non pas parce que je me rends heureux, mais parce que JE suis heureux que je dis que je suis heureux. Il peut y avoir plusieurs origines à un même fait. C'est le locuteur qui choisi le fait qui est à l'origine du fait qu'il exprime le fait.

Je reviens un peu sur le point que je n'avais pas voulu détaillé. Tu n'as pas compris ce que j'avais voulu dire parce qu'il y a un bug d'affichage qui masquait un bout du truc x)
Dans cette partie :
F(CC) - OF - E(CC)
On a F(CC), une cible et un contexte pour le fait.
Puis E(CC) à la fin, une cible et un contexte pour l'expression.
Le fait est le fait.
Mais l'origine est un mixte, elle porte à la fois sur l'expression et le fait. C'est l'origine du fait qui est à l'origine de l'expression du fait. (quand un choix est fait)

Donc dans je suis heureux, je pourrais vouloir dire pourquoi je suis heureux, et c'est cette raison qui serait l'origine. Mais je veux parler de moi, donc c'est moi l'origine.

Je saisis tout à fait la logique à l'œuvre, et par là mon erreur, qui fut d'interpréter la fonction d'origine comme déclencheur volontaire du procès, donc -mea culpa- en me calquant sur l'alignement actif-statif en vigueur en olyen. Ma confusion, comme je l'ai mentionné plus haut, était d'avoir interprété erronément la structure d'actance du deyryck Wink

Citation :
Citation :
Mon frère et moi sommes heureux.
[CIBLE (=mon frère et moi) CŒUR (=sommes heureux)]

Du coup, même chose ici, "mon frère et moi" est l'origine.

Doooooooooonc, tu as raison sur l'idée : "Dehors, il fait froid." et "Dehors est froid." sont deux phrases qui indiquent globalement la même chose. Mais dans "Dehors est froid." alors ici dehors est bien origine et non cible. C'est en partie pour éviter ce genre de problématique aux gens qui suivent cette leçon que j'évite de trop mentionner la décomposition du coeur. Very Happy

De fait, le fait que je peinasse à saisir la pertinence du regroupement systématique de l'ORIGINE et du CŒUR d'une proposition (ou oiseau) est résolu une fois ayant compris que l'alignement deyryck n'était pas actif-statif, càd que le concept d'ORIGINE est littéral et ne dénote pas un agent, mais le prime actant quelle que soit sa volition/agentivité (son ascendant sur le procès (FAIT), contrairement à l'alignement en olyen).

Citation :
Citation :
Je veux voir mon père.
[ORIGINE (=je) CŒUR (=veux (voir)) CIBLE ((voir) mon père), mais "mon père" pourrait être analysé comme l'OBJECTIF, limitant alors la CIBLE à "voir"]

Bien, l'objectif pose problème (c'est tellement plus simple quand on a la personne en face pour celui là haha).
Je vais reprendre la traduction que j'ai fait tout à l'heure du seigneur des anneaux, cette phrase là :

Ne le mettez pas au doigt, car les serviteurs du Seigneur des Ténèbres sont attirés par son pouvoir.

La partie soulignée est un objectif. Pourquoi ?
Parce que cela décrit la raison pour laquelle : "Ne pas mettre au doigt" est exprimé. L'objectif ne peut pas appartenir à la partie fait, il ne traite que de l'expression. L'objectif doit répondre à la question "Pourquoi je dis ça ?".

Effectivement, pour moi, la partie soulignée est un second oiseau coordonné au premier plus qu'un de ses composants (OBJECTIF), il me faudra donc creuser davantage cette nature grammaticale. Very Happy

Sur ce, merci pour ces éclaircissements à profusion et bonne nuit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest
Modérateur
avatar

Messages : 2095
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 21 Oct 2018 - 11:38

Hanhól Hoguèm a écrit:
Effectivement, pour moi, la partie soulignée est un second oiseau coordonné au premier plus qu'un de ses composants (OBJECTIF), il me faudra donc creuser davantage cette nature grammaticale. Very Happy

Comme le reste à l'air plutôt clair, je reviens juste sur ce point là. Smile
Il est tout à fait possible de voir la partie soulignée comme une seconde expression. Il n'y JAMAIS qu'une seule manière de traduire quelque chose en deyryck. Mais j'espère que l'exemple permet quand même de saisir un peu la nature de l'objectif. En général, l'objetif est plus une chose qu'on utilise en deyryck et qu'on peine à traduire ensuite en français qu'une chose que l'on voit en français et que l'on transcrit en deyryck. Comme il n'y a pas d'équivalent. Smile

_________________
FC BF CA WM FE
Motahaséjya Sa ho sa nass'kalica' Sa léhi'néwin'sarya
Time is a funny thing. Would it disappear that none would notice. Though even the Gods are affraid of it.

Te nikon ke
Chraestnù
Tonen caesto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçons de deyryck
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Cours en ligne-
Sauter vers: