L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leçons de deyryck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chaest

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Lun 11 Sep 2017 - 19:08

Leçon 4 : Mi : introduction à la forme marienne

Mi

"Mi" est super synthétiseur. La super synthèse ou pure synthèse consiste en un comportement propre uniquement à un synthétiseur. La modification qu'apporte "mi" à la syntaxe est donc propre à "mi". "Mi" va permettre de diviser le coeur entre la partie "sujette" et la partie "fait". Un premier "mi" sera placé au début de la phrase en préfixe du "sujet" et un deuxième remplacera ce dernier dans le coeur à la fin. On obtiendra une syntaxe comme ceci :

Mi[Coeur] [context] [cible] mi[Coeur] [objectif]

Pourquoi et quand l'utiliser ? Un "sujet" peut vite devenir très gros en deyryck, il devient alors intéressant dans le séparer du reste du coeur. Par ailleurs, cette forme peut également servir à insister sur le sujet, s'il est petit :

Myi ti milaka' = Moi, je t'aime.

Si le "sujet" est décrit par des descripteurs (exemple : lizidajarakam (petite maison)), les descripteurs peuvent être placés avant le mi :

Le grand guerrier te regarde. = Ti maniéktisrama a

Pourra donner :

Mimaniéktis ti mirama a

Ou :

Mani miéktis ti mirama a


Mi possède plusieurs type de synthèse. Il permet également de créer une forme marienne. Reste à savoir ce que c'est. Smile



La forme marienne


La forme marienne est un type de synthèse qui permet de produire quelque chose de cette forme : "X s Y" où X et Y sont des termes quelconques et s est le synthétiseur. Une forme marienne, dans un fait, est considéré comme un terme à part entière, il faut la considéré comme un tout. Elle possède une particularité importante en deyryck, on peut qualifier la forme marienne. On peut ajouter un descripteur sur le synthétiseur, par exemple, pour qu'il décrive toute la forme marienne.
Un synthétiseur qui peut créer une forme marienne naturellement est appelé un synthétiseur marien (mari-S). Un exemple simple de mari-S est "ta". Il signifie tout simplement "et". De la même manière qu'en français, on pourra donc avoir : "ibêb ta ibab" = mon père et ma mère.


Exemples de forme mariennes avec ta :


Ibêb ta ibab  irama a = Je regarde ma mère et mon père.
Ibêb lizita ibab irama a = Je regarde mon petit père et ma petite mère.

Mi, vu plus haut, peut être utilisé sur un forme marienne pour en faire un sujet :

Ibêb mita ibab i mirama a = Mon père et ma mère me regardent.
Ibêb milizita ibab i mirama a = Mon petit père et ma petite mère me regardent.
Lizi ibêb mita ibab i mirama a = Mon petit père et ma petite mère me regardent.

Prenez bien le temps de comprendre ces exemples !


La forme marienne de mi

Qu'elle est donc la forme marienne de mi ? Elle est très simple, elle traduit très simplement notre "de" en français.

Donc : X mi Y = X de Y

Exemple :

Dajarka mi ibab irama a = Je regarde la maison de ma mère.


Exemples

Phrases en français :

Ma grande (taille) soeur te regarde.
Mon père et le tiens vont chez elle.
Mon père et ma mère sont grands.
Tu parle encore et encore.

Phrases en deyryck :

Miimanivav ti mirama a
I mitabêb ti aro mikohos a
Bêb itamani bab a
Sprah tita sprah a

Avec pour vocabulaire :

Je = I
Tu/Toi = Ti
Il/Elle = Aro
Ils/Elles = Arès
Parler = sprah
Regarder = rama
Lieu de prière, de pratique religieuse, église = dajkia
Manger = vèdla
Bonheur = saka
Survie = odika
Marche = sélyoa
Herbe = léalwa
Mort = likwa
Force = afa
Peur = sara
Aide = ata
Hier = métapa
Demain = métapôn
Venir = kohos
Expliquer = kûfésa
Bataille = èkto
Grandeur = mana
Petitesse = liza
Mère = bab
Père = bêb
Soeur = vav
Venir = kohos
Parler = sprah
Jouer = ma
Aimer (amour) = laka
Aimer (amitié) = léka
Pouvoir (être capable de) = kréi
Voir = fio
Croire = fèrfio
Ciel = vaalza
Erreur = fûla
Maintenant = séda
Famille = kûha


Dans les exercices : ski = belle
Dans les exercices : ga (coeur + objectif) = il y a

Exercices d'abordage

Traduisez en français :


  1. Bêb ta bab ti ikohos a
  2. Vav miita lakis bab arota bêb i ta lékis ma mita ma a
  3. Miti aro milaka a
  4. Lizi miivav bêb misprah a
  5. Ti ata ta sprah ikréi a


Traduisez en deyryck :


  1. Je vois mon père et ma mère discuter avec ma soeur.
  2. Je crois que ma soeur vient.
  3. Moi, j'ai peur.
  4. Eux, ils pensent que j'ai peur de jouer et de parler.
  5. Demain, mon père et ma mère viennent chez moi.



RAPPEL : ne vous occupez pas du passé.


Exercices de validation

Donnez une traduction possible en français :


  1. Vaalza nè èkto ga
  2. Ibab ni isaki a
  3. Ti iko ni tivav isprah a
  4. Nad métapa i tibêbsprah séda a
  5. Nôd ti iata ikohos a


Traduisez en deyryck :


  1. Comme tu es venu, je suis heureux.
  2. Quand ma soeur vient, je lui parle.
  3. Quand ma mère joue avec ma soeur, je les regarde.
  4. Sur le champ de bataille, je me bats pour ma famille.
  5. De tout là haut, je te regarde jouer.


Dernière édition par Chaest le Lun 30 Oct 2017 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1084
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mar 12 Sep 2017 - 20:37

Je viens de faire les exercices de la leçon 2, je suis désolé, je n'avance pas très vite.
Mes réponses sont en italique.

Spoiler:
 

Ca m'a paru plus dur que pour la première leçon et il y a certaines de mes réponses dont je ne suis pas sûr du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mar 12 Sep 2017 - 22:44

Velonzio Noeudefée a écrit:
Je viens de faire les exercices de la leçon 2, je suis désolé, je n'avance pas très vite.

Aucun soucis, surtout prends ton temps ! Je sais que c'est dur ! Very Happy


Spoiler:
 

Velonzio Noeudefée a écrit:
Ca m'a paru plus dur que pour la première leçon et il y a certaines de mes réponses dont je ne suis pas sûr du tout.

Tu ne t'en tire pas trop mal au finale. Beaucoup d'erreur proviennent, pour moi, du fait que tu sembles rapprocher le deyryck à des grammaires plus classiques. Ce qui fait que tu es très doué lorsqu'il s'agit de faire de la traduction et beaucoup moins pour la version. Le principale problème pour cette dernière était le fait de vouloir utiliser de la ponctuation, ce qui n'existe pas en deyryck, la seconde sur l'utilisation du contexte. Ce dernier point, le plus important des deux, n'est pas très problématique car tu verras dès la leçon suivante que le contexte et rarement utilisé à nu comme cela. Je pense que ça te simplifiera grandement la vie ! Very Happy Les résultats restent plutôt bons, bravo ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1084
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mar 12 Sep 2017 - 22:52

Merci, je pensais que c'était pire.
J'ai remarqué les 3 erreurs récurrentes que je faisais (ponctuation, confusion simultanéité-complétive, is), parmi les ponctuelles, lol.

Ce qui est intéressant dans ce genre d'exercice, c'est de pousser à réfléchir différemment ce qui est très bon pour développer sa propre langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mar 12 Sep 2017 - 22:58

Velonzio Noeudefée a écrit:
Merci, je pensais que c'était pire.
J'ai remarqué les 3 erreurs récurrentes que je faisais (ponctuation, confusion simultanéité-complétive, is), parmi les ponctuelles, lol.

Rien de bien méchant finalement. Very Happy

Velonzio Noeudefée a écrit:
Ce qui est intéressant dans ce genre d'exercice, c'est de pousser à réfléchir différemment ce qui est très bon pour développer sa propre langue.

Je suis d'accord ! Il y a toujours ce petit quelque chose dans la langue du voisin qui provoque un petit déclique à un moment ou un autre. La beauté de l'inspiration universelle. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4835
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mar 12 Sep 2017 - 23:01

Promis juré, je rattrape mon retard... bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
OriginalOldMan



Messages : 29
Date d'inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 17 Sep 2017 - 7:09

Leçon 3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 17 Sep 2017 - 12:02

OriginalOldMan a écrit:
Leçon 3:
 

Concrètement tu as surtout eut faut, sur le deuxième exercice, à la première (mais avait la bonne syntaxe) et à l'avant dernière qui était, très clairement, un gros teste de résistance bien dur. Excellent !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1884
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 29 Oct 2017 - 15:19

Leçon 5 : Les objectifs


Normalement, un objectif est un terme qui occupe la partie de la phrase qui lui est destinée. La réalité est légèrement plus complexe. Les objectifs sont devenus une forme de terme à part entière. Ainsi, même si leur place ne change pas, on pourrait s'attendre à ce qu'il puisse prendre n'importe qu'elle forme. Ce ne sera jamais le cas (ce serait des objectifs purs, ce que l'on utilisera pas), ils auront une forme clair. Techniquement parlant, cela rend la chose plus simple au finale.


Complétion


Un objectif peut être complet ou incomplet. Un objectif incomplet permet de définir l'objectif d'un fait qui va faire partie d'un plus grand fait ou qui n'a pas fini d'être défini. Cela permet par exemple de rajouter des idées, ou de faire des pauses voire de bâtir des idées plus complexes. Et, de toute évidence, un objectif complet, lui, indiquera que le fait est bien fini.

L'objectif "a", qui indique qu'on le ne précise pas de réel objectif à l'expression de notre fait, est donc un objectif complet. Sa version incomplète sera "o".

Exemple :

Ti irama o ipiµi ni a = Je te regarde, quand je suis dehors.

On remarquera que l'expression est quand même fermée par un objectif complet à la fin.
Les objectifs incomplets sont donc très différents des complets car ils vont modifier la structure original de la phrase, on peut le considérer comme des synthétiseurs. On parle de synthèse d'intention (OBJ_S). De plus, les objectifs incomplets possèdent sont des purs synthétiseurs car ils possèdent une autre possibilité de synthèse qui leur est propre. En effet, comme ils sont incomplets, ils peuvent permettre de définir un fait qui n'a pas été exprimé. Ils sont alors positionné en début de fait. Généralement, on suppose que le fait exprimé se passera à la suite du fait sous entendu.

Exemple :

Je suis en train de jouer à un jeu et ma mère veut que je vienne l'aider, je pourrais dire :

O ikohos a = Je finis de jouer et j'arrive.

On remarquera que dans ce cas précis, seul le contexte peut permettre de comprendre ce que signifie alors le "o" en début de fait. A partir de maintenant, chaque traduction qui sera donnée sera accompagnée de son contexte.


La formation


Un objectif peut être naturel, il appartient alors au plumage et sa classe est "objectif". C'est le cas de tous les objectifs vu jusqu'ici. Mais l'objectif est de pouvoir préciser n'importe quel type d'objectif, ainsi, il est possible de créer des objectifs à partir de n'importe quel autre terme. On parle alors d'objectifs non-naturels.
Le moyen le plus commun de créer un objectif est d'utiliser une des deux marques suivantes : -(ê)z, -(ê)s. La première permet de créer un objectif incomplet et la seconde un complet.
À partir de là, il est difficile de déterminer ce qui se possible de créer comme objectif car tout est possible.

Exemples :

Je parle à mon ami de ma soirée d'halloween :

(ôr')pidza gû kohoss = Il y aura de la pizza, tu devrais venir !
((ôr')pidza : pizza
gû : pronom impersonnel (ici : il y a)
kohos : venir)

Je reprends l'exemple de toute à l'heure avec le jeu :

ûèrviz ikohos a = Je suis concentré là, donc j'arrive après avoir fini de jouer.
(ûèrvi : concentré)


Exemples

Phrases en français :

Je vais en course pour préparer l'anniversaire de mon fils :

Je suis pressé, donc je ferais le gâteau en revenant des courses.
Tu n'as rien à faire, tu pourrais en profiter pour faire le ménage.
Son ami est gentil, je trouve ; il est venu nous aider deux fois après tout.
J'oubliais, j'ai choisis la musique.

Phrases en deyryck :

Mriz iriréya a
Nassé tiféra séléséas
Arolékisstari sérayaz pasp ata môds
Maahacûspéi èndmaras

Avec pour vocabulaire :

Je = I
Tu/Toi = Ti
Il/Elle = Aro
Ils/Elles = Arès
Être pressé = Mri
Gâteau = Riréya
Rien = Nassé
Devoir (obligation d'autrui) = Féra
Ménage = Séléséa
Amitié/Appréciation = Léka
Gentillesse, bonté = Stara
Opinion, avis = Séraya
Deux fois = Pasp
Aide = Ata
(Rappel)PRE_S de cause = Môd
Musique = Maaha
Choix = Cûspéa
Oublie = Èndmara
Fête = Nééra
Merci = Ama
Désolé = Omo
(Rappel)MARI_S de lien = Mi
Mère = Bab
Bon goût = élôrga
Marque de recommencement (faire à nouveau) = Hâ
Graisse/Gros = Vodla
Savoir = Safa
Indifférence = Cagû
Quand même = Léha (Léhi, en début de phrase est toujours considéré comme un contexte)
Manger = Védla
Pouvoir = Kréi
Marque suffixe du passé = pa
Marque suffixe de la négation = nû
Don, Cadeau = Anaza
Venir = Kohos
Content = Saka
Parler = Sprah
MARI_S et = Ta
MARI_S ou = To
Boisson = Vidla
Volonté = Vèyli
Peur = Sara
(ICI)Beau = ski
Chien = (har')daga
Soeur = Vav
Frère = Vêv
Danse = Gaba



/!\ L'EXEMPLE PLUS HAUT EST COMPLEXE, SOYEZ SÛRS DE LE COMPRENDRE AVANT DE FAIRE LES EXERCICES. /!\

Introduction d'un code couleur. Les questions bleues sont de difficultée normale, les vertes un peu plus dures, les rouges très difficiles et les noires triviales.

Exercices d'abordage

Pour tous les exercices d'abordage, on se trouve dans la fête d'anniversaire (du fils) annoncé dans l'exemple. Vous pouvez considérer que tout ce qui est appris dans les phrases traduites sert de contexte aux suivantes.

Traduisez en français :


  1. (Fils à mère) Nééra amas
  2. (Ami au fils) Riréya miélôrgi bab hâs
  3. (Même conversation) O vodli safas
  4. (Même conversation) Léhi védla cagû tas élôrgi
  5. (Ami au fils) Anaza ikréipanû omos


Traduisez en deyryck :


  1. C'est ma mère qui a fait le gateau, c'est pour ça qu'il est bon.
  2. Je suis content que tu sois venu.
  3. Il mange le gateau de ma mère.
  4. Je parle à mon ami.
  5. Mon ami et ma mère me parlent.




Exercices de validation

(Pas de contexte particulier)

Choisissez les bonnes réponses :


  1. Ma mère et moi sommes heureux. = Ibab ta/misaki i a
  2. Je ne sais pas si je veux manger ou boire. = vidla ta/to védla ivèyli isafanû a
  3. Ibab mita ti misaki a = Ta/Ma mère de/et toi/moi est/êtes heureux/heureuse.
  4. Ivèdla a = Je mange/bois.
  5. Riréya mimi tibêb miélôrgi a = Ton père trouve mon gateau bon. / Le gateau de ton père est bon.


Corrigez les fautes dans les phrases françaises :


  1. I tisari a = J'ai peur de toi.
  2. Bêb miita bab miski a = Mon père et moi sommes beaux.
  3. Tidaga iléka a = J'aime tes chiens.
  4. Tivav mita i migaba a = Je danse avec ton frère.
  5. Ti tagaba i ni isari a = J'ai peur quand je danse avec ta soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçons de deyryck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Cours en ligne-
Sauter vers: