L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leçons de deyryck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 19:48

Reprise des leçons de deyryck.
Je vous pris de faire comme si j'avais fais une belle introduction à la chose comme l'aurait fait une personne qui n'a pas la flemme.
Les leçons s'adapteront à vos commentaires, donc, eh bien, euh..., faites en ! Very Happy

Leçon 1 : L'oiseau


Le deyryck décompose sa langue en deux parties : l'oiseau (molgas'lûwia) et le plumage (molgas'imbia).
L'oiseau est à la fois la syntaxe et l'esprit du deyryck. Le plumage lui est tout ce qui concerne le vocabulaire.

Esprit


L'esprit du deyryck se décompose en 5 idées.


  • Oral : Il s'agit là de l'idée principale du deyryck. C'est une langue qui a pour vocation d'être parlée. La langue est principalement basée sur la communication directe aussi sa version écrite peut parfois sembler étrange. C'est de cette idée mère que presque toutes les autres découlent.

  • Contextuelle : Le deyryck est une langue excessivement contextuelle. Cela implique, entre autre, qu'une phrase deyryck peut être impossible à traduire sans son contexte. Cela implique surtout qu'aucune phrase deyryck ne possède réellement de sens défini. C'est en partie pour cela que le terme de "phrase" n'est pas tout à fait approprié.

  • Contractée : Le deyryck est une langue qui aime beaucoup contracter. Cela implique deux choses qu'il faut bien garder à l'esprit. Une phrase deyryck sera généralement plus courte qu'une phrase française. Et il faut aussi comprendre que si la langue à tendance à contracter cela veut aussi dire qu'il est possible de ne pas contracter. Ce qui offre donc de nombreuses possibilités.

  • Rapide : Le deyryck est une langue rapide. Elle a pour but d'exprimer les choses aussi vite que possible. Cela amène à des concepts parfois complexes à maîtriser et apporte des formulations étranges. Il faut également garder ce point à l'esprit pour bien comprendre que si votre phrase deyryck est trop longue c'est probablement qu'elle est mal formulée. En général, on préférera couper en deux ou plus une phrase trop longue.

  • Adaptable : Dernier point mais pas des moindres. Le deyryck est une langue qui s'adapte. C'est très important. Il faut toujours avoir à l'esprit qu'une même chose sera rarement exprimée de la même manière. Il n'est pas possible de pouvoir affirmer, pour qui que ce soit, que telle chose se dit de telle manière en deyryck. On peut uniquement dire qu'elle "peut" se dire de telle manière. Par ailleurs, la langue doit aussi pouvoir s'adapter à n'importe quelle espèce, cela aura son importance plus tard.


Tout ces points apportent une seule conclusion sur le deyryck. Le deyryck n'est pas une langue qu'il faut apprendre mais bien une langue qu'il faut comprendre.



Syntaxe


La syntaxe du deyryck est simple : CCCO pour : "Contexte Cible Coeur Objectif".
(Il se peut que vous ayez entendu parler de CCCO>R<, on verra ça plus tard.)

Descriptions :


  • Contexte : Le contexte est la partie qui permet d'exprimer le ... CONTEXTE ! Extraordinaire, n'est-ce pas ?

    Exemple :
    Je me balade dans la rue.

  • Cible : La cible est la cible du fait décrit par la phrase. Cela ressemble la plupart du temps à l'objet, mais évitez autant que possible de raisonner de manière classique pour le deyryck. Cela vous piégerait à coup sûr.

    Exemple :
    Je me regarde.

  • Cœur : Si les deux parties précédentes étaient facultative, les cœur fait partie de la partie obligatoire d'une phrase. Le cœur est la partie qui contient le fait en lui-même.

    Exemple :
    Je marche près de chez toi.

  • Objectif L'objectif est la partie qui permet d'exprimer la raison pour laquelle vous dîtes la phrase en question. Pour des raisons de facilité, on utilisera toujours "a" pour l'objectif.


Chaque partie est donc normalement composée d'un seul terme. Ainsi, la plupart du temps le deyryck exprimera les choses dans le sens inverse du français.

Exemples

Phrases en français :

Je lui parle.
Il regarde dehors.
Je t'aime.
Il me parle dehors.

Phrases en deyryck :

Aro isprah a
Piµa arorama a
Ti ilaka a
Piµa i arosprah a

Avec pour vocabulaire :

Je = I
Tu/Toi = Ti
Lui/Il = Aro
Parler = sprah
Regarder = rama
Aimer = Laka
Dehors = piµa

Les exercices utiliseront ce vocabulaire.
Ces leçons comporterons deux types d'exercices. Les exercices d'abordage porteront sur la leçon courante. L'objectif et de donner des exercices assez compliqués pour que vous puissiez comprendre par vous mêmes la logique de la leçon. Il est normal de ne pas les réussir donc. Puis, dans la leçon suivante, viennent les exercices de validation qui sont là pour vérifier que vous avez acquis la connaissance grâce aux corrections qui vous auront été données. Cette première leçon n'a donc forcément que des exercices d'abordage.

Exercices d'abordage

Traduisez en français :


  1. Aro ilaka a
  2. Piµa ti arorama a
  3. I tirama a
  4. Tisprah ti irama a
  5. Tisprah irama a


Déterminez quelles parties de ces phrases françaises appartiennent à quelles parties de la syntaxe deyryck :


  1. Il pleut sur elle.
  2. Je regarde dehors.
  3. Dehors, il fait froid.
  4. Mon frère et moi sommes heureux.
  5. Je veux voir mon père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 19:57

Exercice 1:
 


Dernière édition par FairyDemon le Mer 19 Juil 2017 - 20:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:01

Exercice 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:06

FairyDemon a écrit:
Exercice 1:
 



Exercice 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OriginalOldMan



Messages : 29
Date d'inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:08

Exercice 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:12

OriginalOldMan a écrit:
Exercice 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OriginalOldMan



Messages : 29
Date d'inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:19

Exercice 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:25

OriginalOldMan a écrit:
Exercice 2:
 


Dernière édition par Chaest le Mer 19 Juil 2017 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4718
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:27

Exercice 1:
 

Exercice 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:32

bedal a écrit:
Sans faute pour le premier exercice.

Exercice 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:35

Allez j'ai jamais fait de leçons auparavant, mais disons que je vais commencer par le deyryck (je supporte pas de rien y comprendre lol).

Exo 1:
 

Exo 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 20:46

Pomme de Terre a écrit:
Exo 2:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Mer 19 Juil 2017 - 23:19

Déjà la leçon numéro 2 ???
Oui, comme je l'ai précisé à certains, je m'en vais bientôt partir pendant presque un mois sans savoir si je pourrais passer sur le forum. Aussi je poste déjà la deuxième leçon pour palier à cette absence momentanée.

Leçon 2 : Le plumage

Les niveaux


Le deyryck décompose son plumage selon plusieurs niveau. Chaque niveau correspond à un niveau de précision du type de terme. On parlera bien ici de terme et non de mot.
La "science grammaticale ikienne" reconnait dix niveaux, mais on en traitera ici seulement 5. C'est à dire, la quasi totalité du deyryck.


  • Niveau 1 : Ce niveau est le moins précis de tous. Un y retrouve un seul type d'élément : les clefs. Les clefs sont les éléments les plus basiques du deyryck et elles composent tous les autres termes. Ces constructions ne sont tout de fois pas forcément apparentes et ne permettent que rarement de bien comprendre le sens d'un terme. Plus précisément appelées clefs simples, on en retrouve plusieurs types (primaires, secondaires, post-clefs, etc...). Dans tous les cas, chacune porte une idée simple et celle-ci va pouvoir être élargit énormément selon la situation.

    Exemple :

    La clef secondaire "vaalz' " est la clef du ciel. Ainsi donc elle pourra traduire le ciel, mais aussi tout ce qui attrait au ciel (nuage, orage, nuit, étoile, jour, oiseau, pluie, etc...) ou tout ce qui peut avoir le ciel comme image (tête, plafond, premier, préférence, au dessus, etc...). Pour bien comprendre une clef, le mieux est de rester aussi près de son sens d'origine que possible tant que le contexte ne permet pas d'être plus clair. On remarquera qu'elle est suivit d'une apostrophe, c'est presque toujours le cas pour une clef.

  • Niveau 2 : Le niveau 2 du deyryck comprend globalement tout ce qui se base sur la construction. C'est à dire tout terme créé à partir de clefs et dont seule la construction et le contexte permet de comprendre le sens. On s'en servira assez peu dans un premier temps, donc je vais laisser ce niveau là de côté.

  • Niveau 3 : Le niveau 3 du deyryck est le plus classique. C'est le niveau dit de la thématique. Dès lors qu'un terme est lié à un thème précis et s'y tient, il appartient au niveau trois. On y retrouve en particulier les filiens. J'explique ces derniers dans la partie suivante. On y retrouve également... les faits. Qu'est-ce qu'un fait ? C'est que l'on pourrait appeler une phrase (avec ou sans objectif pour le coup). En effet, les faits peuvent être considérés comme des termes à part.

    Exemple :

    I tirama ivèyli a = Je veux que tu me regardes.

    Ici "ivèyli" (je veux) est un coeur mais "tirama" (tu regardes) en est un aussi. Ainsi, "i tirama" (tu me regarde) est un fait qui est utilisé comme cible du coeur "tivèyli".


  • Niveau 4 : Le niveau 4 comprend tout les termes qui ont comme premier objectif de porter leur "thème" sur un autre terme. Les deux principaux sont les synthétiseurs et les marques. Les synthétiseurs sont tous les termes qui vont modifier la syntaxe de base vue auparavant. Les marques sont tous les termes qui vont se coller à d'autres termes (suffixe, préfixe, infixe, téléfixe). On y retrouvera également les clefs complexes pour ceux qui connaîtrait déjà ça. Tous ces termes seront vu un à un.

  • Niveau 5 : Et enfin le niveau 5 est le niveau des termes dis précis, c'est à dire qui vont posséder le même sens tout le temps. Attention. En deyryck, un sens est un thème précis, en français le sens pourra varier. En effet, il n'y a pas de distinction adjectif, verbe, nom ou autre en deyryck. Cela plus les synonymes du français, ces mots auront quand même de nombreuses différentes traductions en français.


Vous l'aurez devinez, ce qui va nous intéresser le plus ce sont d'abord les termes de niveau ... 3 ! Les termes de niveau 5 fonctionneront de la même manière et sont généralement issue de la tolérance ou du crochetage et comme vous n'avez aucune idée de ce que sont ces deux choses, on va éviter de s'y risquer. Les termes de niveau 1 seront vu de temps en temps. Les termes de niveau 4 seront vu au cas par cas, mais malgré le peu de temps écoulé depuis le début des leçons vous en avez déjà vu 3. Une idée ?
Ce sont les pronoms. Ils seront vus plus en détails dans la leçon suivante.



Les filiens


Les filiens sont des termes rassurants, ils sont les seuls à posséder plusieurs formes. Nous ne verrons que quatre d'entre elles (même si on verra plus tard qu'il n'y en a en faite que 2). Mais avant de voir ces dernières, qu'est-ce qu'un filien ? Eh bien, c'est ce avec quoi vous avez travaillé depuis le début (exceptions faites des pronoms et de sprah). Les reconnaître et assez simple, il se terminent tous par "a". Et c'est bien cette terminaison qui va changer.

Formes filiennes :


  • -a : Il s'agit de la forme de base, elle n'apporte techniquement aucune précision. En revanche, elle implique un peu plus une action que les autres.

  • -am : Cette forme implique que l'on parle d'une chose.

  • -i : Cette forme indique une description. Cette forme est la plus particulière de toute. Elle peut se coller à un autre terme pour le décrire.

    Exemple :

    Starisûnis da = C'est une bonne personne.
    Stari = bien/bon
    Sûnis = personne

  • -is : Cette forme indique que l'on parle d'une personne.


Ne pas chercher à se raccrocher au français encore une fois, les choses ne sont pas des noms, les descriptions ne sont pas des adjectifs (mêmes s'ils vont beaucoup y ressembler).

Exemple :
"Idajarkam a" peut signifier "Je suis une maison", "C'est ma maison", "Je vis dans une maison", "Je le fais dans une maison", etc...

On va toutefois rester gentil et rester avec la façon la plus simple de faire. Regardez bien les exemples pour y trouver un autre moyen d'utiliser les pronoms.
Pour rappel, il y a toujours maintes manières de traduire une phrase en deyryck, aussi vous pourriez vous demander pourquoi telle phrase est traduite de telle manière et pas d'une autre. N'hésitez pas à proposer votre traduction pour vérifier, elle sera probablement tout aussi juste !

Exemples

Phrases en français :

Je parle à mon père.
J'aime l'amour.
J'habite une maison.
Je regarde cette petite personne.

Phrases en deyryck :

Ibêb isprah a
Lakam ilaka a
Idajarki a
Idlizisûnis irama a

Avec pour vocabulaire :

Je = I
Tu/Toi = Ti
Lui/Il = Aro
Parler = sprah
Regarder = rama
Aimer = Laka
Dehors = piµa
Bêb = père
Liza = petitesse
Dajarka = maison
Sûna = personne
Id = ce/cette/cet
Kasiya = pluie/pleur
Kayéa = froid
Saka = bonheur
Fio = voir
Sara = peur
Vèyli = vouloir (vèyli n'et pas la forme déscriptive de vèyla, ce n'est pas un filien, vèyli et la seule et unique forme possible)

Exercices d'abordage

Traduisez en français :


  1. Arodajarka irama a
  2. Arodajarkam irama a
  3. Dajarkam ipiµi a
  4. Piµis isprah a
  5. Ipiµam idsûnis tidajarka a


Traduisez en deyryck :


  1. Il pleut sur elle.
  2. Je regarde dehors.
  3. Dehors, il fait froid.
  4. Mon père est heureux.
  5. Je veux voir mon père.




Exercices de validation

Traduisez en français :


  1. Ti isara a
  2. Tisari ti isprah a
  3. Ibêb irama a
  4. I ibêbrama a
  5. Isari ti ibêbsprah a


Déterminez quelles parties de ces phrases françaises appartiennent à quelles parties de la syntaxe deyryck et traduisez :


  1. Pendant que tu parles, je l'aime..
  2. Quand tu étais dehors, je lui parlais. (Dans le context, il est évident que la personne était dehors, ne vous embêtez pas à traduire le passé)
  3. Je vois une petite personne.
  4. Mon petit père a froid.
  5. Tu me donne froid.


Dernière édition par Chaest le Jeu 20 Juil 2017 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OriginalOldMan



Messages : 29
Date d'inscription : 14/05/2017

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 20 Juil 2017 - 8:58

Exercice:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 20 Juil 2017 - 12:07

CORRECTIONS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 20 Juil 2017 - 12:53

Exo 1:
 

Exo 2:
 

Exo 3:
 

Exo 4:
 

Edit: pas mal d'erreurs donc, dont une faute d'inattention: j'ai presque systématiquement confondu -is et -i et il y a une phrase comme ça que j'ai oublié de recorriger, d'où l'erreur. Pour le reste c'était de la devinette, j'avais aucune idée de comment ranger les mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Jeu 20 Juil 2017 - 13:47

Pomme de Terre a écrit:
Exo 1:
 

Exo 2:
 


Exo 3:
 

Exo 4:
 

Edit: pas mal d'erreurs donc, dont une faute d'inattention: j'ai presque systématiquement confondu -is et -i et il y a une phrase comme ça que j'ai oublié de recorriger, d'où l'erreur. Pour le reste c'était de la devinette, j'avais aucune idée de comment ranger les mots.

Si on omet les quelques erreurs d'inattention, il n'y a qu'une faute me semble-t-il, vraiment très bien ! Bravo !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 20 Aoû 2017 - 15:48

Leçon 3 : La synthèse de contexte

Rappel sur la synthèse

La synthèse regroupe tout ce qui va d'une maniyère où d'une autre modifier la syntaxe vue auparavant. En générale, on parle surtout de synthétiseurs, des termes qui sont à l'origine de cette modification et qui possèdent leur propre syntaxe.
La partie de la syntaxe qui à la plus tendance à être modifié est la partie contextuelle. Pour ceux qui ont le mieux réussis les exercices précédants, que ce soit par vous même ou via mes corrections, vous avez pu vous rendre compte qu'il y avait rapidement une grande incertitude entre deux cas. En effet, si la cible est un fait, elle peut être accompagné de sa propre cible. Il devient alors problématique de savoir si le premier élément est une cible ou un contexte.

Exemple :

Séda tirama irama a

Si séda est le contexte :
Ici, je te regarde regarder.

Si séda est la cible du fait ciblé :
Je te regarde regarder ici.

Aussi, il est assez rare d'avoir un contexte nu comme on les a vu jusqu'ici. Ils vont généralement être accompagné de synthétiseurs pour préciser, d'une part, leur rôle et, d'autre part, le fait qu'il soit un contexte. Les synthétiseurs sont généralement groupés dans trois catégories : les synthétiseurs mariens (mari-S), les post-synthétiseurs (post-S), les pré-synthétiseurs (pré-S).
Ce sont ces deux derniers groupes qui vont nous intéresser. Leurs noms sont assez explicites. Les post-S vont se placer après le contexte, les pré-S vont eux situer avant le contexte. En général, le deyryck aime permettre la précision comme l'imprécision. Aussi les synthétiseurs sont souvent regroupé sous la bannière du terme le moins précis du groupe, les plus précis étant ses dérivés. Aussi on ne verra techniquement que deux synthétiseurs : èn et ond durant cette leçon.



Les post-S : ÈN

Èn est donc un post-synthétiseur. Sa syntaxe sera donc :

[contexte] èn

Tel quel, il n'apporte globalement que l'information d'un contexte. Cependant, il permet déjà un peu plus de liberté sans crainte. Il devient plus facile d'utiliser un fait comme contexte.

Il possède 3 dérivés :


  • nè : contexte spatial
  • ni : contexte temporel
  • na : contexte mental, le propos (très similaire au "ha" (wa) japonais pour ceux qui connaissent)


Exemple :

Èkto(bataille) èn(post-S) isari(j'ai peur) a(objectif)
Le contexte de la peur est la bataille, sans plus de précision.

Èkto isari a = Sur le champ de bataille, j'ai peur.
Èkto ni isari a = Durant une bataille, j'ai peur.
Èkto na isari a = La bataille me fait peur.

Il est ici assez difficile pour le dernier exemple de bien voir la différence avec "Èkto isari a". Je rajoute donc deux exemples pour rendre cela plus claire :

(sprah = parler)
Èkto na ti isprah a = Je te parle de bataille.

(dnala = s'occuper de, gérer, arranger)
Tisari na idnala a = En ce qui concerne ta peur, je m'en occupe.

/!\ Il est possible de trouver "na" sous la forme "nà" (ce qui se prononcera comme "nan" en français). Cette forme sert, entre autre, à éviter certaines confusions possibles.


Les pré-S : OND


Vous l'aurez compris, "ond" est un pré-S et sa syntaxe est la suivante :

ond [contexte]

Ond peut servir à décrire un bénéficiaire, un objectif ou une cause. De façon générale, il définit la raison d'un fait.

Il possède quatre dérivés :


  • nôd : objectif
  • môd : cause
  • nid : bénéficiaire
  • nad : propos (presque identique à "na")


Exemple :

Nôd tisari isari a = J'ai peur pour que tu ais peur.
Môd tisari isari a = J'ai peur parce que tu as peur.
Nid ti isari a = J'ai peur pour toi.
Nad tisari isari a = En ce qui concerne le fait que tu as peur, j'ai peur.


Grâce à ces synthétiseurs, il est possible d'avoir plusieurs contexte (enfin !). En règle générale, on préférera mettre les post-S avant les pré-S, car les pré-S sont plus susceptibles de contenir des post-S, dans le cas où un fait est utilisé comme contexte.

Exemples

Phrases en français :

Je parle à mon père de toi.
Je te regarde à l'église.
Quand je mange, je suis content.
Je survis pour toi.

Phrases en deyryck :

Ti na ibêb isprah a
Dajkia nè ti irama a
Ivèdla ni isaki a
Nid ti iodika a

Avec pour vocabulaire :

Je = I
Tu/Toi = Ti
Il/Elle = Aro
Parler = sprah
Regarder = rama
Lieu de prière, de pratique religieuse, église = dajkia
Manger = vèdla
Bonheur = saka
Survie = odika
Marche = sélyoa
Herbe = léalwa
Mort = likwa
Force = afa
Peur = sara
Aide = ata
Hier = métapa
Venir = kohos
Expliquer = kûfésa
Bataille = èkto
Savoir = safa

Dans les exercices : ski = belle

Exercices d'abordage

Traduisez en français :


  1. Môd aroski aro irama a
  2. Isari ni isprah a
  3. Nôd tiafi tièkto a
  4. Arosélyoa nè léalwalikwa a
  5. I na aro tisprah a


Traduisez en deyryck :


  1. Si elle sait quelque chose, je le sais aussi.
  2. Là où tu manges, il fait froid.
  3. Tu lui parle de la fois où tu m'as aidé.
  4. J'explique à mon père que hier tu es venu chez moi pour m'aider.
  5. Hier, chez moi, pour m'aider, pour ton père, tu es venu.



RAPPEL : ne vous occupez pas du passé.


Exercices de validation

Vrai ou Faux : Est-ce que la traduction proposé peut correspondre, sinon, pourquoi ? :


  1. Ikohos aro tisari a = A chaque fois que je viens, tu as peur de lui.
  2. I aro tikohos a = Tu viens avec moi chez lui.
  3. Métapa aro irama a = Hier je t'ai regardé.
  4. Ilaki isari a = J'ai peur d'être amoureux.
  5. Sara sara sarasara a = Quand on a peur, la peur fais peur à la peur.


Ces faits sont-ils correctement exprimés ? Si oui, traduisez. :


  1. Ti irama a
  2. Tikéno irama tisari irama a
  3. Ti isari
  4. Ti ilaki a
  5. A


Dernière édition par Chaest le Dim 10 Sep 2017 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 859
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 27 Aoû 2017 - 22:55

Exercices leçon 1
(Pour voir si j'ai rien compris et si je passe complètement à côté)

Exercices Leçon 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Lun 28 Aoû 2017 - 12:40

Corrections exercices Leçon 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 10 Sep 2017 - 15:56

Allez c'est parti pour la troisième leçon, ça se complique !

Exercice 1:
 

Exercice 2:
 

Exercice 3:
 

Exercice 4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 10 Sep 2017 - 18:39

Exercice 1 ::
 

Exercice 2:
 



Exercice 3:
 

Exercice 4 ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 10 Sep 2017 - 20:49

Ca va je m'en sors bien, mieux que ce que à quoi je m'attendais à vrai dire !

Chaest a écrit:
J'ai oublié savoir en effet, je l'ai rajouté, dis moi si tu veux essayé de la faire quand même. C'est la plus dure, mais elle est faisable.
Tentative:
 

Chaest a écrit:
Ce que tu as fait n'est pas vraiment faisable, même si ce serait compris. Le problème c'est qu'au finale c'est exactement pareil de la phrase précédente.
C'est ce que je me suis dit, je savais pas si le fait de faire une autre phrase changeait quelque chose ; maintenant je suis fixé.

Chaest a écrit:
Non, c'est bien dans le bon ordre. L'endroit où l'on se déplace est bien "lui", c'est donc la cible. Le contexte c'est la personne avec qui tu y vas, donc "avec moi".
J'avais pas vu ça comme ça. Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1795
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 10 Sep 2017 - 23:20

Pomme de Terre a écrit:
Ca va je m'en sors bien, mieux que ce que à quoi je m'attendais à vrai dire !

Très bien même ! Bravo !

Pomme de Terre a écrit:

Tentative:
 

Pomme de Terre a écrit:
Chaest a écrit:
Ce que tu as fait n'est pas vraiment faisable, même si ce serait compris. Le problème c'est qu'au finale c'est exactement pareil de la phrase précédente.
C'est ce que je me suis dit, je savais pas si le fait de faire une autre phrase changeait quelque chose ; maintenant je suis fixé.

Chaest a écrit:
Non, c'est bien dans le bon ordre. L'endroit où l'on se déplace est bien "lui", c'est donc la cible. Le contexte c'est la personne avec qui tu y vas, donc "avec moi".
J'avais pas vu ça comme ça. Intéressant.

Tout ça reste issue de bonnes réflexions ! Ca me plait beaucoup ! Very Happy[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   Dim 10 Sep 2017 - 23:35

Chaest a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
Ca va je m'en sors bien, mieux que ce que à quoi je m'attendais à vrai dire !

Très bien même ! Bravo !
Merci ! Very Happy

Chaest a écrit:
Oui ! Il sera mieux de mettre : "Nad [...]". Mais ce n'est pas très important.

Je t'avoue avoir hésité entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçons de deyryck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçons de deyryck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Étude comparative elko - deyryck

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Cours en ligne-
Sauter vers: