L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:29

Je vous colle post par post le récapitulatif du briquet.

15/04/2017 8:13
Ziecken a écrit:
Je vous propose aujourd'hui la traduction d'un nouveau texte :Le briquet

Cette traduction se fera phrase à phrase. Seul ou à plusieurs. Elle permettrra aux locuteurs de s'entraîner, aux curieux de découvrir le fonctionnement de la langue. Mais aussi et surtout, elle sera le lieu de propositions ou de suppressions de règles visant à faire évoluer la langue.

La phrase du jour :

Un soldat s'en venait d'un bon pas sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:29

15/04/2017 10:08
Yatem a écrit:
Allez! Je commence! Very Happy
. wedu , balsabe Otuwo waki hegoe .
Pour balsabe, j'ai traduit littéralement du français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:30

15/04/2017 10:24
Anoev a écrit:
Une deux, une deux ! sac au dos et sabre au côté. Il avait été à la guerre et maintenant, il rentrait chez lui.
. nar nut nar nut ! rozoe rabe tu ginoe sere . wedu Ego wedu kiwa rezoe tu hode denaki pele Egoe .

Bon, j'suis pas sûr de moi, notamment pour Egoe. Y a-t-il (comme en aneuvien) une forme réflexive (chez soi) en elko ? Chez moi, on aurait dit : itèmp, da ere ropùze dem ad et non pas dav ad.

Sinon, dans l'ensemble, j'ai fait du mot à mot. J'ai pas mis -ta aux chiffres, pour montrer que ce ne sont pas des cardinaux (quantité), mais plutôt une expression exprimant une marche au pas (mais peut-être y a-t-il une expression purement elkanne, va savoir !). Pour les mots, justement, j'ai consulté Elkodico. Pour la concordance des temps, je m'suis souv'nu de la structure "musicale" de cette concordance : wedu en début de proposition pour indiquer le passé, et on répète wedu pour le premier verbe pour indiquer un passé plus antérieur encore. Sinon, j'ai mis Ego plutôt que Ogo, car vu l'armement du trouffion (un sabre, et non pas un fusil mitrailleur), ça donne une idée de l'époque, et y a plus de chance que ce soit un homme qu'une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:31

15/04/2017 10h42
Yatem a écrit:
Sur la route, il rencontra une vieille sorcière sur la route. Qu'elle était laide!! sa lippe pendait jusque sur la poitrine.
. wedu , Ego lari dina Asydo hegoe . Ago wedu kyla a !! pamo ga gopi wese dumbahoe .
Je suis pas sure pour "wese dumbahoe", je ne sais pas comment le traduire sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:32

15/04/2017 11h18
Ziecken a écrit:
Arrow  Un soldat s'en venait d'un bon pas sur la route.

Yatem a écrit:
Allez! Je commence! Very Happy
. wedu , balsabe Otuwo waki hegoe .
Pour balsabe, j'ai traduit littéralement du français.

Le connecteur

La virgule après le connecteur indique que le mot placé dans le précaryon agit sur la phrase entière (donc, jusqu'au prochain point).
Le pont utilisé après le connecteur indique que le mot influe sur tout le texte ( ou le paragraphe).

Ainsi :

. wedu , balsabe Otuwo waki hegoe .

Mettre toute la phrase au passé. Alors que :

. wedu . balsabe Otuwo waki hegoe .

Mettra tout le texte au passé.

Un soldat

Otuwo

Le préfixe ne donne pas d'indication sur le genre car le préfixe masculin est E-. Alors, cela vaut-il la peine d'utiliser un préfixe.

La réponse peut être oui, car cela précise qu'il s'agit d'un être humain et dans certains cas, comme nous le verrons, ce sera très pratique.
Si le contexte est clair, il n'est cependant pas obligatoire.

s'en venait

waki

C'est une combinaison première (clé+suffixe), donc c'est un verbe simple et vague. Mais je pense qu'il est adapté ici.

On ne traduit pas exactement "s'en venait" mais plus "aller" mais le fait d'utliser un verbe très vague me paraît satisfaisant.

d'un bon pas

balsabe

C'est un mot issu d'une traduction littérale. Et les traductions littérales sont dangereuses. Nous, francophones nous les comprenons, mais est-ce qu'un chinois ou un indonésien comprendrais le sens.

Je pense que l'on peut trouver un spécificateur plus approprié qui traduit la notion de "franc, décidé, déterminé", comme SET (âne) par exemple qui véhicule cette notion.

→ setsabe

sur la route.

hegoe = wego (indéfini) → hego (défini) → hegoe (locatif

j'aurais traduit de la même manière.

Anoev a écrit:
Une deux, une deux ! sac au dos et sabre au côté. Il avait été à la guerre et maintenant, il rentrait chez lui.
. nar nut nar nut ! rozoe rabe tu ginoe sere . wedu Ego wedu kiwa rezoe tu hode denaki pele Egoe .

Bon, j'suis pas sûr de moi, notamment pour Egoe. Y a-t-il (comme en aneuvien) une forme réflexive (chez soi) en elko ? Chez moi, on aurait dit : itèmp, da ere ropùze dem ad et non pas dav ad.

Sinon, dans l'ensemble, j'ai fait du mot à mot. J'ai pas mis -ta aux chiffres, pour montrer que ce ne sont pas des cardinaux (quantité), mais plutôt une expression exprimant une marche au pas (mais peut-être y a-t-il une expression purement elkanne, va savoir !). Pour les mots, justement, j'ai consulté Elkodico. Pour la concordance des temps, je m'suis souv'nu de la structure "musicale" de cette concordance : wedu en début de proposition pour indiquer le passé, et on répète wedu pour le premier verbe pour indiquer un passé plus antérieur encore. Sinon, j'ai mis Ego plutôt que Ogo, car vu l'armement du trouffion (un sabre, et non pas un fusil mitrailleur), ça donne une idée de l'époque, et y a plus de chance que ce soit un homme qu'une femme.

Je me doutais que certains brûleraient les étapes et passeraient directement aux phrases suivant, c'est pour cela que j'ai hésité à donner le lien.

C'est beau de voir cet enthousiasme. Mais le but de ce fil réside surtout à la réflexion approfondie dans les traductions.


Je souhaite que l'on fasse une phrase par jour. Qu'on la décortique bien, qu'on l'analyse en détail. Que cela nous permette de compléter Elkodico et d'enrichir la grammaire. Que vous me suppreniez avec vos créations audacieuses et que l'on s'interrogent ensembles sur les traductions.

Je ne souhaite pas pour cet exercice me placer au-dessus, mais au contraire, au même niveau en mélangeant nos réflexions.

La deuxième phrase, si tu le veux bien, sera reprise demain. j'étudierais ta traduction à ce moment là et les autres pourront alors la confronter à la leur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:33

15/04/2017 12h17
Anoev a écrit:
Oupses !

En fait, j'avais attaqué celle-ci car elle me semblait plus facile. J'ai du mal en français avec la locution verbale "s'en venir" qui me semble guère claire (moins claire que "s'en aller"), alors, tu penses, en elko !

J'vais donc attendre demain (ou aprèdm') pour la correction de ma traduction.

Pour celle d'aujourd'hui, après mûre réflexion, j'aurais :

. Etuwo wedu bunaki bala saboe kebe hau bapegoe .

Ziecken a écrit:
. wedu . balsabe Otuwo waki hegoe .

Mettra tout le texte au passé.
Alors là, j'connaissais pas ! Du coup, ça va r'mettre en cause ma phrase suivante. Je savais pour la phrase (encore que j'avais oublié la virgule, je ne savais pas qu'elle existait dans la ponctuation elkanne, l'abde étant une transcription du rundar, où j'ai des doutes quant à l'existence d'une ponctuation conventionnelle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:34

15/04/2017 14:08
Ziecken a écrit:
Anoev a écrit:
Oupses !

En fait, j'avais attaqué celle-ci car elle me semblait plus facile. J'ai du mal en français avec la locution verbale "s'en venir" qui me semble guère claire (moins claire que "s'en aller"), alors, tu penses, en elko !

Oui, je te comprends.

Ce fil est l'occasion de se pencher en profondeur sur ce genre de traduction et même de mieux en saisir la teneur sémantique française.

"s'en venir" pourrait se traduire littéralement en elko, mais la question de traduction va bien plus loin car qui dit traduction littérale, ne dit pas traduction fidèle.

aller = waki → s'en aller wakai
venir dodi = s'en venir = dodai

Anoev a écrit:
J'vais donc attendre demain (ou aprèdm') pour la correction de ma traduction.

“Avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout.”  Wink

Anoev a écrit:
Pour celle d'aujourd'hui, après mûre réflexion, j'aurais :

. Etuwo wedu bunaki bala saboe kebe hau bapegoe .

Arrow Un soldat s'en venait d'un bon pas sur la route.

Etuwo

un soldat (homme)

wedu bunaki

Faire le choix de mettre l'auxiliaire temporel du passé (wedu) devant le verbe implique de le répéter devant chaque verbe du texte et entraîne une lourdeur à l'oral. C'est pourquoi, je pense que dans la cas qui nous concerne aujourd'hui, il est préférable de le mettre en facteur, c'est-à-dire de la placer dans le connecteur.

bunaki est un des verbes qui traduit le verbe "venir", il était surtout utilisé avant la validation de la clé DOD (arrivée) le 28 février 2016.

dodi = venir, arriver
buni = devenir présent (cela sous-entend que l'on était absent avant)
bunaki = ajoute la notion de déplacement

bala saboe

bala = bon
sabo = pas

je pense que l'utilisation du locatif n'est pas des plus judicieux.

Il y a ici 2 possibilités :

- le locatif : il est utilisé pour décrire les circonstances de l'action : où ? quand ?
- l'adverbialisation : il est utilisé pour qualifier l'action : comment ?

De plus, le locatif, comme tous les cas se place dans le connecteur, le constituant syntaxique mobile qui se place après le sujet, le verbe ou l'objet, mais bala ne peut pas constitué un constituant seul.

Sans oublier le "bala" qui me pose problème car il résulte d'une traduction littérale du français. Qui, je doute, soit comprise parfaitement par des étrangers. C'est pour cela que je propose d'utiliser plutôt la clé SET (âne) qui traduit les actions bien décidées, déterminées.

Etuwo setsabe dodi = le soldat arrive d'un pas déterminé.

kebe hau bapegoe

kebe est une préposition. Si préposition, il y a, le locatif n'est alors pas nécessaire. C'est "préposition" ou locatif, mais pas les deux.

bapego = chemin artificiel, le "artificiel" me semble surperflu.

Anoev a écrit:
Alors là, j'connaissais pas ! Du coup, ça va r'mettre en cause ma phrase suivante. Je savais pour la phrase (encore que j'avais oublié la virgule, je ne savais pas qu'elle existait dans la ponctuation elkanne, l'abde étant une transcription du rundar, où j'ai des doutes quant à l'existence d'une ponctuation conventionnelle).

Dans le Rundar, il existe 2 symbole de ponctuation : la pause et l'arrêt qui sont respectivement retranscrits au moyen de la virgule et du point.

Le point-virgule quant à lui n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:34

15/04/2017 14:22
Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
Je pense que l'utilisation du locatif n'est pas des plus judicieux.
J'ai commis une erreur (aneuvisme), c'est saboa que j'aurais dû plutôt mettre (d'un (bon) pas), le génitif elkan est plus adapté à l'instructif (comment ? d'un bon pas). Mon erreur vient du fait que le locatif (lieu, temps) n'est pas le calque du circonstanciel aneuvien (tous les compléments circonstanciels sauf la destination et la limite temporelle postérieure (accusatif)).

Comme quoi (heureusement, d'ailleurs) toutes les langues à déclinaisons ne se ressemblent pas : V'là trois langues à quatre cas (volapük, elko, aneuvien) dont l'utilisation des cas ne coïncide pas, pour trois raisons différentes :
pas d'accusatif en elko
pas de datif en aneuvien
pas de locatif/circonstanciel en volapük.

Et du coup, ça change tout !

La provenance d'un lieu s'exprime :
au génitif en elko
au circonstanciel en aneuvien
au nominatif en volapük.

la destination s'exprime :
au datif en elko
à l'accusatif en aneuvien et en volapük.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:35

15/04/2017 14:43
Ziecken a écrit:
Anoev a écrit:

J'ai commis une erreur (aneuvisme), c'est saboa que j'aurais dû plutôt mettre (d'un (bon) pas), le génitif elkan est plus adapté à l'instructif (comment ? d'un bon pas). Mon erreur vient du fait que le locatif (lieu, temps) n'est pas le calque du circonstanciel aneuvien (tous les compléments circonstanciels sauf la destination et la limite temporelle postérieure (accusatif)).

En elko, le génitif exprime la provenance et le datif la destination.

ex : ro waki peloa = je viens de la maison
ex : ro waki peloi = je vais à la maison

en disant "saboa" on obtient une expression intéressante qui sous entend que depuis son lieu de départ, il s'en vient d'un bon pas.

Mais en elko l'instructif s'exprime par le biais des adverbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:36

15/04/2017 19:36
Velonzio Noeudefée a écrit:
Un soldat s'en venait d'un bon pas sur la route.

. wedeu , Otuwo dodi wakie tame tu dade kebe hego .

Mais l'allitération en "e" me parait un peu lourde, donc effectivement locatif mais moins précis:

. wedeu , Otuwo dodi wakie tame hegoe .

De mon point de vue "wakie tame tu dade" en marchant régulièrement et rapidement traduira plus clairement d'un bon pas... Mais ce n'est qu'une proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:37

15/04/2017 20:19
Ziecken a écrit:
Velonzio a écrit:
Un soldat s'en venait d'un bon pas sur la route.

. wedeu , Otuwo dodi wakie tame tu dade kebe hego .

Un mot prenant le suffixe -eu se traduit par un mot (généralement un connecteur logique). Le mot que l'on place dans le connecteur doit avoir la même forme que dans la phrase.

. wedu , Otuwo ...

Ensuite pour dade, je comprends et c'est même une bonne idée mais étant un adverbe, il doit se placer avant le verbe.

dade dodi voire daddodi = arriver vite

En revanche, je n'ai pas compris pourquoi "tame" ? qui peut se traduire par "habituellement" ou "régulièrement". Cela voudrait dire qu'il marchait vite et de manière régulière. Ce n'est pas ainsi que je comprends "d'un bon pas". Comme quoi nous ne comprenons pas tous les mêmes choses avec notre propre langue maternelle.  Wink

Velonzio a écrit:
Mais l'allitération en "e" me parait un peu lourde, donc effectivement locatif mais moins précis:

. wedeu , Otuwo dodi wakie tame hegoe .

Oui c'est vrai, mais je suis convaincu que l'on peut faire plus synthétique. Et utiliser l'agglutination pour faire des mots plus courts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:37

15/04/2017 21:03
Velonzio Noeudefée a écrit:
Oui, pour moi d'un bon pas voulait dire en marchant régulièrement et vite.
Régulièrement, ce d'autant plus qu'il est précisé que l'acteur est un soldat.
donc "tame tu dade" correspondaient à "wakie".
Comme tu me dis que les adverbes se placent avant le verbe, mais wakie n'est pas considérée comme une forme verbale en elko, si j'ai bien compris, j'aurais du écrire
. wedu, Otuwo dodi dade tu tame wakie hegoe .
De toute manière je veux réviser les leçons 2.7 et 2.8 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:37

16/04/2017 15:11
Velonzio Noeudefée a écrit:
Une deux, une deux ! sac au dos et sabre au côté.

. Nar nut, nar nut ! rozo ribe rabo tu gino ribe damo .

ou bien:

. Nar nut, nar nut ! ribeu, rozo rabo tu gino damo .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:38

19/04/2017 9:18
Ziecken a écrit:
Velonzio a écrit:
Oui, pour moi d'un bon pas voulait dire en marchant régulièrement et vite.

Alors c'est bon, puisque ta traduction correspond à ton interprétation de "un bon pas".  Wink

Velonzio a écrit:
Comme tu me dis que les adverbes se placent avant le verbe, mais wakie n'est pas considérée comme une forme verbale en elko, si j'ai bien compris, j'aurais du écrire
. wedu, Otuwo dodi dade tu tame wakie hegoe .

En fait, l'elko distingue les mots en -e des mots en -ie. Les premiers sont des adverbes et son placés avant le nom. Les suivants sont des gérondifs sont placés après. Pour être plus précis, ils n'appartiennent généralement pas aux mêmes constituants.

Ainsi les mots en -ie sont forcément dans le constituant verbal.

go waki gėlie peloe = il vient à la maison en chantant

go = sujet
waki gėlie = verbe
peloe = circonstant

Velonzio a écrit:
De toute manière je veux réviser les leçons 2.7 et 2.8 .

Réviser ne sera jamais inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:39

19/04/2017 9:50
Ziecken a écrit:
Anoev a écrit:
Une deux, une deux ! sac au dos et sabre au côté. Il avait été à la guerre et maintenant, il rentrait chez lui.
. nar nut nar nut ! rozoe rabe tu ginoe sere . wedu Ego wedu kiwa rezoe tu hode denaki pele Egoe .

Je pense que l'on peut utiliser la virgule ici : . nar' nut' , nar' nut' !
Il faut utiliser l'apostrophe pour les mots dont on a sous-entendu le catégorisateur.

Attention car "rozoe" = dans le sac / sur le sac
Je dirais plutôt : rozo raboe tu gino seroe
Cependant transformer rabo et sero en adverbe n'est pas une mauvaise idée, pour obtenir rabe et sere. Mais dans ce cas rozo et gino doivent être sur leur forme nue -o.

. wedu Ego wedu kiwa rezoe tu hode denaki pele Egoe .


Les dangers de la traduction littérale  Very Happy

Mettre wedu en facteur c'est possible. Pour cela il faut utiliser la virgule pour le détacher du reste de la phrase : . wedu ,
Ensuite on ne le rencontrera plus de tout la phrase.
Quant à kiwa, il se traduit bien par "être" mais pas dans sa fonction d'auxiliaire. Seulement lorsqu'il est traduit par lui-seul : "être ou ne pas être, ...." = kiwa du ne kiwa

Il avait été à la guerre et maintenant, il rentrait chez lui.

. wedu , Ego bau waki resoi tu hode denaki peloi sa .

Bau sert à traduire le perfectif (sert à construire les temps composés). Passé + bau = passé composé
"été" correspond ici au verbe "aller" et non au verbe "être".
Attention, il y a eu confusion de clé. RES (guerre) / REZ (éducation)

Pour le reste de la phrase : "chez lui" tu l'as traduit par "peloe Egoe"  je le traduirais plutôt par peloi sa. peloe = dans la maison / peloi = vers la maison.
Ainsi le "chez" elko peut ainsi traduire la notion de mouvement.


Anoev a écrit:
Bon, j'suis pas sûr de moi, notamment pour Egoe. Y a-t-il (comme en aneuvien) une forme réflexive (chez soi) en elko ? Chez moi, on aurait dit : itèmp, da ere ropùze dem ad et non pas dav ad.

ga = son, sa, ses (à lui) → mais ici cela peut se référer à un autre "il"
sa = son, sa, ses (à lui-même)

peloe ga = chez lui
peloe sa = chez soi

Anoev a écrit:
Sinon, dans l'ensemble, j'ai fait du mot à mot. J'ai pas mis -ta aux chiffres, pour montrer que ce ne sont pas des cardinaux (quantité), mais plutôt une expression exprimant une marche au pas (mais peut-être y a-t-il une expression purement elkanne, va savoir !). Pour les mots, justement, j'ai consulté Elkodico. Pour la concordance des temps, je m'suis souv'nu de la structure "musicale" de cette concordance : wedu en début de proposition pour indiquer le passé, et on répète wedu pour le premier verbe pour indiquer un passé plus antérieur encore. Sinon, j'ai mis Ego plutôt que Ogo, car vu l'armement du trouffion (un sabre, et non pas un fusil mitrailleur), ça donne une idée de l'époque, et y a plus de chance que ce soit un homme qu'une femme.

Le mot à mot peut aider au début mais conduit inévitablement à des constructions lourdes et à des erreurs de traduction.

Quant aux chiffres, ordinaux ou cardinaux, ils utilisent tous deux le catégorisateur -ta., l'apostrophe sert à éviter la répétition successive du même catégorisateur.

Concernant la concordance des temps, elle n'existe pas en elko. Pour marquer un passé plus antérieur on utilise les profixes :

wedu = passé
thedu = passé proche
njedu = passé lointain / antérieur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:40

19/04/2017 10:09
Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
Ensuite on ne le rencontrera plus de tout la phrase.

(...)

Concernant la concordance des temps, elle n'existe pas en elko. Pour marquer un passé plus antérieur on utilise les profixes :

wedu = passé
thedu = passé proche
njedu = passé lointain / antérieur
Aïe ! Alors tout ce paragraphe est faux et complètement à refaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:41

19/04/2017 10:13
Ziecken a écrit:
Velonzio a écrit:
Une deux, une deux ! sac au dos et sabre au côté.

. Nar nut, nar nut ! rozo ribe rabo tu gino ribe damo .

ou bien:

. Nar nut, nar nut ! ribeu, rozo rabo tu gino damo .


Cette traduction est vraiment très intéressante. Tu exprimes les choses d'une manière différente de moi, mais tout à fait pertinente.

Néanmoins, il faut mettre l'apostrophe sur les mots tronqués, pour signifier l'omission du catégorisateur. La règle étant qu'un catégorisateur peut être omis lorsque celui-ci est répété successivement. Mais l'apostrophe est alors nécessaire.

La virgule doit être entourée d'espace.

Dans ma traduction j'ai proposé sero de SER (côté), mais damo de la clé DAM (flanc) est plus judicieuse, c'est celle que l'on retiendra ici.

Anoev a écrit:
Aïe ! Alors tout ce paragraphe est faux et complètement à refaire.

Effectivement, cela correspond à une version très antérieure de la langue.

Ce fil permet bien des mises à jour. C'est une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:42

20/04/2017 8:24
Ziecken a écrit:
L'extrait à traduire en elko aujourd'hui :

Arrow Sur la route, il rencontra une vieille sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:42

20/04/2017 11:27
Anoev a écrit:
. bapegoe, Ego wedu lari dina Asėdo .


J'ai mis wedu en gris, car s'y a déjà un . wedu . en début de texte, c'est pas la peine de l'mettre. Par contre, si on considère cette phrase comme indépendante, il est de mise. C'est pas évident, des fois, les particules temporelles dans la traduction d'un texte en morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:43

20/04/2017 11:44
Ziecken a écrit:
Anoev a écrit:
. bapegoe, Ego wedu lari dina Asėdo .


J'ai mis wedu en gris, car s'y a déjà un . wedu . en début de texte, c'est pas la peine de l'mettre. Par contre, si on considère cette phrase comme indépendante, il est de mise. C'est pas évident, des fois, les particules temporelles dans la traduction d'un texte en morceaux.

La traduction est tout à fait juste. La remarque aussi. Wink

Pour ma part j'aurais fais plus simple et noté hegoe en place de bapegoe, qui est juste mais plus lourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:43

26/04/2017 18:18
Ziecken a écrit:
La phrase du jour, à traduire en elko :

Arrow Qu'elle était laide ! ! sa lippe lui pendait jusque sur la poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:43

27/04/2017 20:41
Yatem a écrit:
(. wedu .) . Ago kaala a ! pumo aga gopi wese dumbaoe aga .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:44

28/04/2017 99:23
Ziecken a écrit:
Arrow  Qu'elle était laide ! ! sa lippe lui pendait jusque sur la poitrine.
Yatem a écrit:
(. wedu .) . Ago kaala a ! pumo aga gopi wese dumbaoe aga .

Très bonne traduction.

- kėla signifie "laid, moche", il équivaut à kaala.
- Etant donné que kaala se termine déjà par un -a, la particule exclamative "a" devient facultative.
- Pour aga, je pense qu'il n'est pas nécessaire de répéter le préfixe a-, déjà présent sur le pronom.
- pumo = lèvre, lippe. Pour n'obtenir que la traduction "lippe", on peut recourir à l'agglutination suivante : mumpumo. MUM (menton) désigne ce qui proémine et part vers l'avant.
- Il faut distinguer gopi et gopa, les deux peuvent se traduire par "pendre" mais il y a une subtilité :
gopa = pendre, être pendant (état)
gopi = pendre, se mettre à pendre (action)

Ma traduction aurait été :

. Ago kėla ! (mum)pumo ga gopa wese dumbaoe ga .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:44

28/04/2017 16:38
Yatem a écrit:
J'ai encore et toujours ce problème avec la distinction entre les verbes en -a et ceux en -i, la distinction n'est pas toujours évidente ^^.
J'avais gardé le -a de aga car le langage de cette histoire me semblait assez soutenue ("lippe", notamment) et que le simple ga me faisait plus penser au langage familier. Dans ma traduction du discours d'Aragorn, je les avais laissés pour retranscrire le côté solennel et soutenu, je me suis dis que c'était la même chose ici. C'est pour la même raison que j'avais conservé le a après kaala.
Je suis surprise d'avoir vu juste pour la traduction de "jusque sur" Very Happy, j'te cache pas que j'ai fait un peu comme j'le sentais pour le traduire Razz .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1101
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   Jeu 22 Juin 2017 - 21:44

28/04/2017 17:04
Velonzio Noeudefée a écrit:
Pour lippe, je trouve le terme assez péjoratif (de base) surtout qu'avant le texte précise bien "Qu'elle était laide !", donc en partant de pumo, je m'interroge si pumuo ou encore puisque la lippe: lèvre proéminente à tel point qu'elle pend jusque sur sa poitrine, berau pumo ne serait pas des formulations intéressantes dans le cadre de cette traduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elko - Traductions de texte : Le briquet (Andersen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elko - Traductions de textes
» Elko - Traductions de textes : Les moutons de Panurge (Le Quart Livre, Rabelais)
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» Le texte "Mère-Nature" de Amada
» Voici un merveilleux texte du Père Henri Caro sur la Famille dans le Coeur de Dieu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: