L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Persolangue: Swanskju

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Persolangue: Swanskju   Mar 18 Avr 2017 - 21:00

Ma perso langue est le Swanskju, que je vais développer ici.
Le nom provient de la transcription phonétique en cette langue, puis de la fusion des deux mots suivants :

  • Velonzio Noeudefée → Walzu Nujtsu
  • usine à gaz. → Uzinagaz (->Uzinka->Swinska)



Petit à petit je vais donner les principes premiers, qui pourront évoluer.
Je présente aujourd'hui les premiers éléments avant de partir une semaine en vacances, vous aurez le temps de me donner vos idées et vos réactions.


Pour l'instant je suis en cours d'élaboration des mots et du lexique.
J'utilise un principe logographique dans les tableaux (voir ordre alphabétique) pour les tout premiers mots selon une liste courte que je me suis créée, sur la base de la pyramide des besoins de Manslow, des auxiliaires et des verbes très irréguliers (faire, aller), des verbes modaux, du vocabulaire de perception par les 5 sens, du vocabulaire à incidence grammaticale dont j'ai besoin (numération, oui, non).
Parfois aussi, je combine à partir de l'existant, puis fusionne, et enfin je réduis à une ou deux syllabes.
Mais je ne suis pas encore convaincu par cette méthode.
Les choix grammaticaux, eux me plaisent.

I Lexique et mots

Inspiré du chinois et de ses clés, le Swanskju partage ce trait commun avec l'Elko, je souhaite qu'il fonctionne sur un principe de clé.
Je cherche à ce que le nombre de clé de base soit très réduit (pas sûr que j'y parvienne).
A cette fin je vais le constituer en m'inspirant du Toki pona, de l'Elko, mais aussi de la manière dont j'avais classé les mots de « 1000 premiers mots en allemand ».
1.1 Niveau de classe
      1.1.1 Niveau 1
Au premier niveau, il y aura une distinction entre :
- ce qui relève de la nature/l'environnement et aj
- ce qui relève de l'être humain pa.
   1.1.2 Niveau 2 ou sous classe de 1er ordre
Ensuite il y aura un 2ème sous niveau qui distinguera ce qui relève :
- de la matière/du matériau ju
- du résultat/produit/résidu ja
- de l'énergie, la force, l'onde, le corpuscule, la particule ou les sciences dures (physique-chimie)
bu
- l'action/le moment/l'activité ti
- l'outil/l'instrument/le matériel ka
- la machine di
- la langue (parlée) jad
   1.1.3 Niveau 3 ou sous classe de 2ème ordre ou sous sous classe
Puis un 3ème fera la distinction entre :
- anatomie dja
- faune ki
- flore ud
- géographie/paysage tak
- fonction/statut pi
- construction wa
- infrastructure nwa
- information lid
- métier kup
- famille adu
- mythe/conte/légende/littérature isu
- ressenti/point de vue si


1.2 Déformation consonnantique
Un concept très important est le principe des règles de déformation des consonnes (sinon des voyelles aussi) dans les syllabes.
Par exemple la consonne d'attaque de la clé 2 ne pourra débuter par sa consonne propre puisque selon la règle sa consonne propre au rang 2 se déforme de telle manière.

II Pronociation

2.1 Ton
Etant français et ne mettant que peu de ton, a priori cette langue ne possède pas de ton. Je réfléchirai quant à donner des précisions pour qui veut.

2.2 Phonologie et prononciation
    2.2.1 Principe
- J'ai choisi mes phonèmes sur la base des phonologies trouvées pour quelques langues (au moins 2) par grande famille linguistique et des isolats sous la réserve de la qualité des documents trouvés.
- Pour les voyelles, j'ai remarqué de

  • rares systèmes vocaliques binaires opposant /a/ et /ǝ/
  • un nombre important de système ternaire /a/, /i/ et /u/
  • au-delà la conservation des 3 phonèmes précédents auquel s'ajoute d'autres phonèmes avec une grande variation

- Pour les consonnes lors de mon étude, j'avais trouvé 8 archi- phonèmes, c'est à dire qu'un archi phonème regroupe la réalisation de plusieurs phonèmes, dont au moins une paire sourde sonore.
m – n - pb – td – kg – sz* - l* - r*
* très nombreuses réalisations allophoniques acceptées
La distinction l/r me paraît délicate dans certaines langues asiatiques.


   2.2.2 Voyelles et glides

Comme en voyelle, j'ai /a/, /i/ et /u/, j'aurai les glides correspondants au /u/ et au /i/ à savoir /w/ et /j/.
le i suivi d'une voyelle donne /j/, le u suivi d'une voyelle donne /w/ et ils s'écrivent comme tel.
Ainsi pour le a, pourront être constituées : aa – ai – au – aj – ja – wa – aaj – aij – auj
Les voyelles longues, personnellement je crois ne pas savoir bien prononcer les voyelles longues, donc j'en double la prononciation.
" aa " peut aussi s'écrire A

   2.2.3 Phonologie
Phonèmes :
3 voyelles : /a/ /i/ /u/
2 glides : /j/ /w/
12 consonnes : 2 nasales /m/ /n/
6 occlusives /p/ /b/ /t/ /d/ /k/ /g/
4 spirantes /s/ /z/ /l/* /ʁ/*
* Toutes les versions allophoniques possibles sont acceptées tant que ces deux lettres sont distinguées.

   2.3 Concept de l'a-i-u ou aju
Les voyelles sont placées dans un triangle vocalique et réalise le conncept de l'A-i-u ou Aju
i    u

  a
Le soleil donnant plus au sud et se levant à l'est, on part de a, ce qui donne a-i-u.

L'Aju représente le tout, la globalité, la nature, l'environnement, y compris l'être humain (et son mode de vie), la notion de bien, bon, bonheur.
Pour vocaliser les syllabes ce sens est respecté, sauf quand une notion péjorative veut être donnée (a_u, wi, ja)

Le a représente le concept du passé, du présent, du concret, du sol, ce sur quoi on se base.
Le i représente le concept du futur, de l'irréel, de l'idée, de l'objectif, mais aussi l'activité.
Le u représente ce qui a été fait, le chemin parcouru, le fruit du travail. Il est sous entendu qu'en visant l'objectif, on n'y parvient peut être, voire plutôt pas, mais que l'on obtient quelque chose, l'on parvient à quelque chose, du chemin a été parcouru, qu'on a été transformé.


III Ecriture


Cette langue peut s'écrire-transcrire simplement au moyen de l'alphabet latin ou des systèmes d'écritures que j'ai développés : alphasyllabaire et EFTC.
'a i u j w m n p b t d k g s z l r
ou ( a b d g i k l m n p r s t u w j z )
A noter qu'à une époque archaïque cette langue s'écrivait de gauche à droite et de bas en haut, ainsi l'alphabet pouvant la retranscrire serait un alphabet symétrique de l'alphabet latin (type celui de Léonard de Vinci).

IV Ordre alphabétique
4.1 Ordre anamatique
a na ma ga i ti di ki u bu pu lu ar az as uj wa

Le principe est de classer les lettres des moins contraignantes à prononcer au plus contraignantes, en gros des spirantes aux occlusives, puis nasales et du fond de la gorge au lèvre.
Mais j'avais besoin d'une matrice carré 3x3 consonnes puis environ 2x2 sauf les glides.

La raison en est la suivante : l'utilisation d'un principe logographique (rapide) pour la création des premières racines et générer un ordre de déformation des consonnes.

4.2 Matrices logographiques et déformatives
Je sors les fricatives s z et r, je place les autres selon mon ordre dans un tableau
 
l
p
b
t
d
k
g
m
n
Le soleil donnant plus au sud et se levant à l'est, on part du coin inférieur droit « n » et on tourne vers le l.
Ainsi lors de l'agglutination, les consonnes seront déformées ainsi :
n → m → g → t → l → p → b → k (→ n)

Le d semble ne pas se déformer, il est donc placé dans un 2ème tableau avec les trois fricatives selon le même principe
s
z
r
d
Il donne l'ordre de déformation suivant
d → r → s → z

Comment cela fonctionne un n en 2ème position deviendra un m, en troisième un g...
Pour un l en 2ème position il deviendra p, en troisième b, et ainsi de suite.
Je me suis inspiré de la déformation du /k/ de kastel dans Plougastel ou encore de l'évolution des langues celtes, germaniques ou encore du finnois qui déforme certaines lettres initiales.
Je ne sais pas encore si j'ajoute une déformation ou harmonie vocalique.

4.3 Niveaux d'usages et réflexion
Il y a deux niveau d'usage :
Les clés-racines s'agglutinent. (cas agglutinant)
Les noms et verbes aussi, les morphèmes grammaticaux aussi et sont tous soumis aux déformations. Mais ce n'est pas obligatoire et les morphèmes peuvent être séparés (cas isolant).
Ainsi le cadre isolant conviendra aux débutants et aux enfants.
   4.3.1 Avantages :
Le cadre agglutinant permettra d'apporter plus de subtilité et de nuance en créant un lexique très riche, aux nuances différentes. Les mots sembleront différents, cela donnera une coloration naturelle aux mots.
J'espère pourvoir aller jusqu'à un pseudo polysynthétisme en accrochant tout.
Autre avantage adjectifs, adverbes, prépositions, voire conjonctions n'existent pas et s'ajoutent en tant que clés ou morphème.
   4.3.2 Inconvénient-limite :
En ingénierie, c'est ce qu'on appelle une belle usine à gaz, d'où le nom de la langue.
Peut être les morphèmes s'agglutineront entre eux et se déformeront mais seulement entre eux, et il s'ajouteront restant invariables. Cela sera un niveau intermédiaire.

V Genre, nombre, numération, voire pronom
5.1 Numération: vers le nombre
Numération : base 5 (la plus proche du système de numération que j'ai développé : le runémation).
Ce devrait être la même racine pour un, pouce, premier, je
5 devrait se dire auriculaire, mais ce sera plutôt main qui sera utilisé.
0 wi (poing, nul, vide, rien, néant, personne)
1 ga (pouce, un, premier, 1ère personne : je, nous)
2 kut (index, deux, second, deuxième, deuxième personne: tu, vous, duel)
3 gil (majeur, trois, troisième, grand, troisième personne : il, elle )

4 mi (annulaire, quatre, quatrième)
(5) noté 10 na (auriculaire, petit, voire cinq, cinquième),
mais la quantité 5, une cinquaine, sera plutôt dit main, soit « kjan »


5.2 Genre
Le genre sera déterminé par au moins deux morphèmes cumulés :
Pour le premier morphème, il y a deux cas :
l'abstrait (ma)
le non abstrait ou concret (is)
Le deuxième morphème, traduira selon ses formes la subdivision possible du premier.
Dans le cas de l'abstrait, il y aura

  • l'abstrait majeur (is+tu)
  • l'abstrait mineur (is+na)

Avec le principe de déformation appliqué aux morphèmes
_ islu
_ isma

La distinction entre abstrait majeur et mineur dépendra essentiellement du point de vue de l'auteur.
Par exemple l'idéocréation peut être considérée comme un passe-temps occupationnel, futile qui soit une perte de temps pour l'individu et la collectivité, alors ce locuteur considérera l'idéocréation dans le genre abstrait mineur.
Mais l'idéocréation pourra aussi être considérée comme passion, motivation, source forte d'apprentissage, origine de quelques grandes langues auxiliaires, réflexions linguistiques et métalinguistiques dans le cadre d'une démarche de recherche active, apportant un plus à l'ensemble de la communauté par la dimension recherche et développement et en outre, le développement de compétences propres à l'idéocréateur auquel cas le locuteur considérera l'idéocréation dans le genre abstrait majeur.
Dans le cas du concret seront distingués

  • le concret humain (ma+pa) → maba
  • le concret animé ma+jul → majup
  • le concret inanimé ma+an → maam ou mAm


5.3 Divers: masculin, féminin, utilité, nombre
Les racines sont a priori neutres, une marque pourra permettre de préciser masculin, féminin, lorsque c'est utile dans le discours, mais ce n'est pas une distinction première.

Telle qu'indiquée, l'idée c'est que le nom ainsi multi genré introduise une voix ou forme verbale particulière.

Enfin le nombre, seul les nombres comptables pourront porter une marque de nombre
singulier ta
duel ut réservé à quelque rares mots
pluriel ji
Seuls ces mots ainsi nombro- genrés permettront aussi de distinguer le déterminé (le nombro- genré) de l'indéterminé (celui qui ne l'est pas), qui ne fonctionnera pas comme en français.

VI Noms communs, propres et verbes

  • noms communs : reconnu par les morphèmes de genre
  • verbe : reconnu par les morphèmes verbaux

Les noms propres sont transcrits phonétiquement, possèdent une majuscule en première lettre et sont mis entre guillemet ' (simple quote pour gagner de la place_merci Ziecken), ils peuvent être accompagné si besoin est de la racine 0, rien, vide, néant, personne, point « wi » qui portera pour le nom propre les morphèmes de genre, sans quoi le nom propre risquerait d'être déformé.

Dans chaque mot on part du moins important aux plus important, le plus important est mis à la fin.
Exemple le groupe nominal : La belle voiture rouge de mon père sera transcrit en :
de mon père-rouge-belle-voiture.

VII Cas, formes verbales et voix

Une racine pour être verbale devra être classée (comme le nom) et portée les marques de verbe.
En Swanskju, il est primordial de privilégier verbes, puis les noms qui portent les marques.
Au départ, c'est une langue archaïque de chasseurs-cueilleurs, donc des phrases autosuffisante comme : Il dort, Il boit, Il mange, Attaque !, Lance ! Une moto ! Une moto-roule ! sont considérées comme parfaites.
Le premier cas est donc un absolutif, impératif, exclamatif. Il remplace les prédicats en français (C'est, il y a), une racine transformé en verbe pourra signifier : « Une moto roule ! »
ou en nom Une moto ! Signifiera « C'est une moto. » « Il y a une moto ».

Je suppose un ordre VSO.
Le datif ou les verbes à double complémentation sont interdits.
« J'offre un cadeau à Jean. » ne pourra être traduit directement, mais plutôt par : « J'achète, je prépare un cadeau et il est reçu par Jean ».
Ainsi au verbe offrir pourra correspondre plusieurs verbes :
offrir
ne pas offrir
ne plus offrir
ne pas encore offrir
aétéàoffert, qui introduira directement le destinataire
Selon la même règle de privilégier les verbes plutôt que d'utiliser des prépositions spatiales, leurs formes verbales correspondantes seront préférées

  • être à côté : jouxter
  • être derrière : suivre
  • être devant : précèder
  • être au-dessus : surplomber, survoler (dépasser en/par la taille)

etc.
On le traduira par une action (directif) si le genre est animé ; par un état si le genre est inanimé.

D'autre part, il y aura comme autre déclinaison que OS (ordre VOS) deux génitif :

  • un génitif de possession réelle ma voiture (celle que j'ai achetée et dont je suis propriétaire) qui pourra concerner bétail, terre, construction, famille (parents, enfants) → marque dam


  • un génitif de liaison qui concernera les autres cas (ma voiture mais en leasing, de fonction, etc. ou bien mon train que je dois prendre) → marque num


Dans le mode autre (que absolutif-impératif-exclamatif, soit environ déclaratif-transitif)
Le genre définira différent type de voix

  • action de l'abstrait majeur sur le reste : lui même, les 3 concrets et l'abstrait mineure système d'actance inverse-directe, l'ordre devra être plus strict. La marque du direct est tik et est peu employée car facultative, elle n'est employée que pour lever une éventuelle ambiguïté. La marque de l'inverse est dwar et est obligatoire.


  • action selon la gradation du concret humain vers le concret animé vers le concret inanimé vers l'abstrait mineure fonctionnera selon un système d'actance à double voix (philippin ou alignement austronésien)
    C'est à dire qu'un système absolutif-ergatif sera utilisé en voix principale et un système nominatif-accusatif en voix secondaire.
    Absolutif ou nominatif → non marqué
    Ergatif → kwa
    Accusatif → wat

Indirect (fusion des 2) → kwat

En cas d'égalité de genre entre les deux pendants de l'action, la hiérarchie suivante pourra être appliqué :
nous pluriel (inclusif) > ils/elles > il/elle > tu > vous duel > nous duel (exclusif) > vous pluriel > je
(Donc si un genre inférieur est sujet, on doit passer en voix secondaire).


Chaque verbe sera ainsi constitué:

  • les classificateurs
  • la clé racine d'importance, soit le radical du verbe à la fin
  • d'autre clé racine indiquant dans l'ordre d'importance (de la fin au début)

mode, état (affirmatif, négatif et tout autre formé avec une clé adverbe), la voix, éventuellement une clé de modalité, aspect perfectif*/statif/imperfectif* si non donné par le sens.
qui subira les règles de déformation ou pas, qui sera utilisé avec les marques, suivant selon la hiérarchie

  • temps (passé, présent, futur) (ta, id, ku)
  • aspect (marques à développer)
  • pronoms personnel selon l'ordre de l'objet vers le sujet


aspect par défaut : inaccompli, sécant, semelfactif

*perfectif : Il faut finir l'action pour qu'elle ait lieu, exemple : trouver, sortir, naitre, traverser
*imperfectif : Il suffit d'entamer l'action pour qu'elle ait eu lieu, exemple manger
statif : ni l'un, ni l'autre, sans précision un verbe est considéré comme statif

Aucune racine n'indique l'opposition télicité/atélicité en terme d'aspect, c'est le sens du verbe qui déterminera ce phénomène.

VIII Liste générale des aspects et mode de transcription ou non en Swanskju
L'information transcrit indique qu'il sera rendu par une marque grammaticale (morphème utilisée,soit isolé ,soit en suffixe agglutiné).
- aspect accompli/inaccompli rendu par Je viens de chanter ou J'ai chanté (cessatif/terminatif) contre
Je suis en train de chanter (progressif) → cumul de deux aspects


- aspect sécant/non sécant transcrit                             (passage au premier plan : aspect non sécant par diphtongaison en w)
- aspect multiplicatif (criailler contre crier)              non transcrit ou lexical
- aspect perfectif/statif/imperfectif éventuellement transcrit (lexical)
- aspect par défaut                                                        transcrit i
- aspect « aller+infinitif »                                                transcrit ji
aspect inchoactif «commencer à »                                transcrit aj
aspect progressif et inaccompli « être en train de »      transcrit ij
aspect cessatif ou terminatif 1 « finir de+infinitif »         transcrit ja
aspect cessatif ou terminatif 2 « venir de+infinitif »       transcrit  a
et accompli
aspect accompli ou terminatif 3 «passé composé »      transcrit  aa
et accompli

aspect itératif « avoir l'habitude de »                              transcrit  ii


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mer 19 Avr 2017 - 13:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3138
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mar 18 Avr 2017 - 23:11

Hahaha je comprends pourquoi tu l'as nommée ainsi ! Je te conseille de réorganiser un peu ce long poste avec plus de niveaux de titre, afin de le rendre plus lisible.

Je n'ai pas lu en détail, mais il y a plusieurs choses qui me plaisent ici :
— Le système de voyelles simple en /a i u/, et leurs connotations mystiques un peu plus poussées que juste "passé/présent/futur". Cela dit, je ne vois pas en quoi prononcer les voyelles longues est compliqué. Comment dis-tu "fête" ou "pâtes" ?
— La stricte limitation à deux arguments du verbe. Le chinois fonctionne un peu comme cela, par construction sérielle de verbes. J'ai aussi pensé au lojban, qui code toujours les relations nécessaires directement dans le verbe, comme tavla "parler à x2 au sujet de x3 en langue x4" : mi1 tavla do2 ti3 la lojban.4 "je te parle au sujet de ceci en lojban".

Maintenant, j'aimerais des examples, pour mieux comprendre l'usage de phénomènes tels que la mutation consonantique.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mar 18 Avr 2017 - 23:44

J'ai commencé à réorganiser avec des sous-titres, je dois encore restructurer mes parties VII et VIII.
Je suis encore pauvre en exemple car je dois développer le lexique.
Je finis le tableau des pronoms, mais il est immense: 3 pluriels, 5 genres, 6 déclinaisons et un principe de déformation décliné sur 3 niveaux d'usage (ça fait environ 810 formes), puis je développe le lexique pour donner plus d'exemple.

Pour les déformations, tu as les exemples simples suivants:
- is+lu=istu
- is+na=isma
- ma+pa=maba
- ma+jul=majup
- ma+an=maam


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mer 19 Avr 2017 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6868
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 19 Avr 2017 - 8:57

Je viens de publier une ébauche de présentation du swanskju sur Idéopédia. N'hésitez pas à le compléter. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Mardikhouran

avatar

Messages : 3138
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 19 Avr 2017 - 12:05

Donc, si je comprends bien, les consonnes se déforment suivant la place de la clef dans le mot. Ainsi, une suite composée de trois fois la même clef aura toujours des consonnes différentes. Par exemple, na+na+na = namaga ? À l'inverse, une suite de trois clefs différentes pourra potentiellement être allitérative : na+ka+ba = nanana ?

Un conseil (valable pour toutes les présentations de nouvelle langue) : distinguez votre idéolangue du reste du texte avec de la mise en forme. Vous n'êtes pas obligés de mettre de la couleur systématiquement, simplement du gras ou de l'italique (à la rigueur, une police distinctive) permettront une meilleure lisibilité.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6868
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 19 Avr 2017 - 12:40

Mardikhouran a écrit:
Un conseil (valable pour toutes les présentations de nouvelle langue) : distinguez votre idéolangue du reste du texte avec de la mise en forme. Vous n'êtes pas obligés de mettre de la couleur systématiquement, simplement du gras ou de l'italique (à la rigueur, une police distinctive) permettront une meilleure lisibilité.

J'ai déjà réfléchi à une utilisation conventionnelle des éléments graphiques disponibles. Mais j'ai pas envie d'imposer une utilisation trop stricte. La flexibilité a du bon.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19678
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 19 Avr 2017 - 12:53

Certes oui. J'm'en suis tenu, pour les mots (dans ou hors texte) dans une langue, à la présentation suivante (mais chacun fait c'qu'y veut) :

Italique : les mots d'une langue, validés par le concepteur ou l'académie de la langue considérée (lexique), pour une langue construite, ou bien d'usage (langue naturelle).
Georgia : Les mots déduits, mais ne figurant pas dans le lexique, les projets (aneuvien, psolat et (éventuellement) thub) ou propositions.
Comic sans MS : Mots n'ayant plus cours (abandons), projets mots-nés et autres incohérences.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 19 Avr 2017 - 13:21

Grand merci pour idéopédia, Ziecken!
C'est tout à fait ça, Mardikhouran, tu as bien compris l'idée, ça devrait permettre de bien personnaliser le lexique, mais ça justifie aussi le nom tiré de "usine à gaz".
Je vous présenterai le pronom à la 1ère personne du singulier à toutes les sauces dans un tableau.
Je vais tenir compte de vos conseils pour la présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6868
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Jeu 20 Avr 2017 - 8:22

Velonzio Noeudefée a écrit:
Grand merci pour idéopédia, Ziecken!

De rien. N'hésites pas à t'inscrire pour compléter la page. Contactes- moi ou Anoev en mp pour la procédure d'inscription. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 31 Mai 2017 - 21:51

Bien que je développe d'autre chose, je n'abandonne pas le Swanskju, mon intention étant de pouvoir participer au manuscrit L'Atelier avec une vraie idéolangue, soit le Swanskju.
J'ai relu la grammaire ou les choix grammaticaux récemment. Bien qu'extrêmement complexe, je la trouve très intéressante et je ne regrette rien.
Je limiterai probablement les procédés de déformation afin de s'y retrouver.
Si je n'avance pas, mon problème réside dans le vocabulaire et le lexique.

Je vais donc partir de ce que j'ai.
Je vais garder le procédé logographique comme l'un des procédé pour créer des mots.
Je vais y adjoindre le fait d'avoir les 3 voyelles qu'elles représentent aussi les dimension, repères orthonormé, mailles, cubes, etc.
ainsi
a -> l'axe des abscisse, la ligne, la longueur, la taille*, la grandeur*, l'horizon, l'horizontalité
*sens figuré
i -> l'axe des ordonnées, l'autre dimension, la hauteur, (la profondeur) la verticalité, l'aplomb, l'a-pic, l'arête d'un solide
u -> l'axe des z, la troisième dimension, la perspective
Elles pourront représenter aussi champs électrique, magnétique et inductance.
En créant leurs opposées
a -> ju
i -> wa (merci Anoev)
u -> aj plan, plat, 2D
le point O ou origine sera le poit ju+wa, soit jwa, mais aussi le sommet d'un solide


i midi/minuit
a et 15, un quart-d'heure
wu et 30, une demi-heure
ju et 45, trois quart-d'heure
ji, et 60, une heure


De plus je peux construire les racine-concepts:
ja le plan, attention en clé c'est le réultat, produit, résidu
aju le volume, le cube, la maille


Cela me permet par exemple de définir un concept de:
droit, vertical, colonne, grand -> pim
si je l'associe de différente manière avec les clés
droit+flore+outil/machine/élément+nature => arbre
pim+ud+ka+aj => pimudnaaj:arbre, genre concret inanimé: pimudnaaj maam
mais
droit+anatomie+matière/matériau+nature
pim+dja+ju+aj => pimsjajuaj:colonne vertébrale, genre concret animé: pimsjajuaj majup

D'autres racine-concepts auquel j'ai pensé
dwa -> la graine, la gamète, l'ovule, la cellule-oeuf, mais aussi début, commencement, origine
pwim -> oeuf, ovale, ovoïde

Mais insatisfait de ce seul procédé je souhaitais en ajouter un autre, celui se baserait sur les 12 premiers éléments de la classification périodique à chacun desquels on associerait des qualités un concept et une consonne ou une syllabe type CV ou VC.

Rappel: pour dire toutes les choses suivantes, il n'y a qu'une seule manière en Swanskju.
Un arbre!
C'est un arbre./!
Il y a un arbre./!
Un arbre vit/pousse/grandit.
Voilà un arbre./!
Regarde l'arbre./!
= Pimudnaad maam!


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Mer 31 Mai 2017 - 22:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19678
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 31 Mai 2017 - 22:07

Velonzio Noeudefée a écrit:
En créant leurs opposées
a -> ju
i -> wu
u -> aj
Sauf erreur de ma part, l'opposé de I, ce serait plutôt la diphtongue AU. Non ?

Mais ton système est intéressant, et on pourrait pousser plus encore, en créant deux types d'opposés par nuance sémantique, et on aurait :

A ¬ JU & WI
I ¬ AU & WA
U ¬ JA & AJ.

À partir de là, on peut développer...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 31 Mai 2017 - 22:24

Effectivement Anoev, merci.
Sauf que ju, wa et aj sont positifs/mélioratifs (sens aju)
tandis-que wi, au et ja sont négatifs/péjoratifs (sens opposé à aju)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19678
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mer 31 Mai 2017 - 23:28

Velonzio Noeudefée a écrit:
Effectivement Anoev, merci.
Sauf que ju, wa et aj sont positifs/mélioratifs (sens aju)
tandis-que wi, au et ja sont négatifs/péjoratifs (sens opposé à aju)
Bien vu !Quelle différence (par exemple) y a-t-il entre chacun des trois d'une catégorie ? Y a-t-il, par exemple, un mélioratif absolu, un mélioratif relatif et un mélioratif émotionnel (la même chose pour les péjoratifs) ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Sam 3 Juin 2017 - 8:58

Anoev a écrit:
Velonzio Noeudefée a écrit:
Effectivement Anoev, merci.
Sauf que ju, wa et aj sont positifs/mélioratifs (sens aju)
tandis-que wi, au et ja sont négatifs/péjoratifs (sens opposé à aju)
Bien vu !Quelle différence (par exemple) y a-t-il entre chacun des trois d'une catégorie ? Y a-t-il, par exemple, un mélioratif absolu, un mélioratif relatif et un mélioratif émotionnel (la même chose pour les péjoratifs) ?

Merci Anoev, pour l'instant pas du tout, ma langue n'est pas assez développée, mais je garde l'idée au cas où.
Quand je dis péjoratif/mélioratif, c'est plus dans un sens sémantique comme certaines terminaisons en français en -ard ou en -asse, en -atre aussi:
jaune -> jaunasse
vin -> vinasse
vert -> verdatre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19678
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Sam 3 Juin 2017 - 9:48

Velonzio Noeudefée a écrit:
Pour l'instant pas du tout, ma langue n'est pas assez développée, mais je garde l'idée au cas où.
T'en fais pas, y a pas puéril en la mineur, comme on dit.

Par ailleurs, le péjoratif est rendu chez moi par un seul préfixe (au lieu de trois affixes chez toi, c'est pour ça que j'posais la question) chez moi, et il n'est pas systématiquement appliqué°.





°Ce préfixe, c'est nech-, qui provient du nom næch (orthographé à l'époque næçh), qu'on retrouve dans nechkàrna (= viande à mouches, barbaque : premier mot ainsi formé), mais par contre, pour "vinasse", on a pas nechviyn, mais pikràt. Pour les mots en, "-âtre", c'est selon, puisqu'ils ne sont pas tous péjoratifs. Si c'est seulement "qui tire vers", on mettra -on comme pour hrænon pour "verdâtre". Mais on peut trouver, effectiv'ment nechwỳt pour les plaques blanchâtres d'une eau polluée.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Lun 19 Juin 2017 - 23:41

J'avance à pas de tortue, mais je suis en train de construire mon autre principe de création de racine (sur la base du tableau périodique).

Le discours direct, quand on s'adresse à quelqu'un fait partie du premier mode absolutif-impératif-exclamatif, en fait il correspond à tout éclat de voix.

Le principe a-i-u va définir trois temps en
- a le concret (passé-présent, avec des conséquences sur le présent que l'action soit finie ou non)
- i le futur et hypothétique, probable, possible mais aussi imaginaire et fantasque
- u le conséquent qui exprime la conséquence aussi bien passée, présente que a venir, mais elle parait certaine.

Leçon 1
Quelques mots-phrases utiles
- bonjour: ajmiul
- bonne journée: ajtilkim/ajtilk
Avec un point d'exclamation, ils suffisent à traduire: je vous souhaite (je vous passe) le bonjour, une bonne journée.
- bonsoir: ajpwan
- bonne nuit: ajtkim

La racine aj- (venant de aju) signifie bon/bien,
tilkim: la durée du jour
tilk: la période lumineuse
Le suffixe -im exprime peut être la notion de moyenne.
pwan: soir
atkim: nuit
L'aube, le lever du soleil et par extension le matin sera la racine mjul.

autosatisfaction:
 









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   Mar 27 Juin 2017 - 17:48

En travaillant mon Swanskju avec les autres langues vélonzquiennes (parlées en Vélonzquie), j'ai déterminé que le préfixe aliku, marquait le paucal, qui me permet de transformer
- jour en journée takataka -> takaliku (la répétition de taka est positive, mais avec aliku ce serait trop long, donc je raccoucis)
- soir en soirée zéfolomo -> zéfolomaliku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Persolangue: Swanskju   

Revenir en haut Aller en bas
 
Persolangue: Swanskju
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: