L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aneuvien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 7 Fév 2017 - 23:56

Doj-pater a écrit:
Bon c'est vrai que le futur lingala ne se forme pas comme ça, mais ils ont une forme progressive avec le verbe être kozala Wink.
L'aneuvien a également un aspect progressif. Il utilise le participe du verbe. Le verbe être (ere) n'est présent (sous forme d'une particule) qu'à l'imparfait.

Eg ere ckopun lóm à telves cektep ed neràpkad inkòmă = je regardais déjà la télé lorsque ma fille entra.
Or nep iprtúnit es; e spiysun = Ne me dérange pas, je déjeune.
Or nep mir hrupidest tev o mir inkòm: eg mir sliyfun = Ne fais pas de bruit quand tu rentreras: je dormirai.

Il n'y a que ces trois-là. Pas de parfait ni de conditionnel progressif comme en anglais. Encore que le système flexionnel aneuvien n'y soit pas incompatible, du moins pour le premier (e sliyfuna) ; pour le deuxième, ce serait un peu plus difficile : le conditionnel passé étant basé sur le subjonctif, un verbe ne peut pas avoir à la fois une flexion participe et une flexion subjonctive : e kjas puzúna) Pour le conditionnel présent, c'est kjas, mais ce qui suit est soit à l'indicatif, soit au subjonctif.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Une bousculade lexicale !   Dim 12 Fév 2017 - 1:24

... et une compression salutaire.

Seul'm'ent, l'problème, c'est qu'un mot va, dans cette bousculade, changer de sens entre l'ancienne version et la version actuelle !


L'adverbe "même", se disait akh (de l'italien anche pour "aussi"), lequel est passé brièvement à aṅk, puis anq (sans même être passé par aṅq, ou alors encore plus brièvement).

Parallèlement, j'avais le préfixe aṅto- (anti-) qui a perdu sa nasalité et est devenu anto.


At (avant, du latin ANTE pour "avant", même signification) ne change pas, ouf ! Cependant, aṅtek, qui était plutôt lourdingue, puisqu'il gardait le mot latin en entier pour cause de voisinage consonantique douteux avec le K de klœt (lieu), s'est comprimé et a pris la place laissée libre par ak. Donc, ak ne signifie plus "même" mais "devant".

Comment repérer l'ancien du nouveau ? Grâce aux déclinaisons et/ou à la syntaxe, pardine !

Aṅk² àt bàjgdu kjas nep poténa vermyd das = Même un cycliste n'aurait pas pu l'éviter.
Da dem ere zlàta ak àt xeliysev = Il s'était jeté devant la voiture.
Ar • seg metreve ak = Ils sont à six mètres devant.

Les mots (verbes, adverbe) suivent évidemment le mouvement, de même que posk, qui remplace postek1 qui n'avait pas eu le temps de figurer dans l'dico d'Idéopédia et qui n'avait fait que de furtive apparitions ailleurs dans ce wiki3.




1Le problème, pour le E de postek était encore plus aigu que celui de aṅtek, car si pour ce dernier, j'pouvais effectiv'ment me raccrocher aux branches avec le mot latin d'origine (ANTE), il n'en était plus de même pour celui-ci, venant du latin POST4, sans E, et le E était purement euphonique, faisant donc pousser une syllabe en plus à ce mot.
2Anq, main'nant.
3Allez vite voir si ça vous intéresse, car dans quelques jours, je mets à jour.
4D'autant plus que, chez moi, post, c'est LA poste, raison pour laquelle, pour "après", j'avais créé pos.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 25 Fév 2017 - 14:24

Doj-pater a écrit:
Quant à l'italien (officiel); je ne parle pas des dialectes: le sci, sce se prononce bien /ʃʃ/. Voir le dictionnaire Robert-Signorelli qui fait autorité (Wikip. peut aller se rabiller!).
Les phonèmes longs sont, dans l'aneuvien standard (si j'puis dire) d'une fois et demi la durée des phonèmes courts. Cette durée va d'à-peine 1,1 (Santes) à presque 2 fois (nord du Roenyls, nord et ouest de l'Æstmor). Cependant, l'orthographe reste la même : reenem reste reenem, même s'il est presque prononcé /'ʁenəm/, (et non /'ʁɛnəm/ (rènem)) du côté du Pelliant.

Pour les consonnes, c'est un peu du pareil au même, sauf, peut-être là où les consonnes géminées entrainent un phonème différent, comme BB, HH, PP & RR, où les phonèmes sont en principe plus courts que si on prononçait deux lettres l'une derrière l'autre. Mais là encore, le nord-ouest de l'Æstmor se distingue et orron (entier) se prononce quasiment ['ɔr:ɔn] là où ailleurs on a plutôt ['ɔʀɔn], le sud de l'Æstmor se situant entre les deux (['ɔrɔn]).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 1 Mar 2017 - 23:01

Eclipse a écrit:
Par contre, on peut préciser le nombre et le genre, mais il faut savoir que de base, ni l'un ni l'autre ne sont précisés par défaut.
Intéressant : je suppose que ce radical est utilisé comme référence lexicale. Je ne connaissais pas, y fallait y penser.

Chez moi, même pour ùdat gat (au moins un chat), j'ai le nombre de référence au singulier.

Eclipse a écrit:
Idem pour le genre.
et il, elle, iel
eta elle
eto il
Entre autres variantes.
J'ai quelque chose de semblable chez moi :
et = a
eta = ka
eto = da
.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclipse

avatar

Messages : 612
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Nantes ou Poitiers, France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 1 Mar 2017 - 23:17

Anoev a écrit:
Intéressant : je suppose que ce radical est utilisé comme référence lexicale. Je ne connaissais pas, y fallait y penser.

Si je ne dis pas de bêtise, ça existe aussi en japonais, et sans doute dans d'autres langues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://langues-ensemble.forumactif.org
Chaest

avatar

Messages : 1881
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 1 Mar 2017 - 23:40

Eclipse a écrit:
Si je ne dis pas de bêtise, ça existe aussi en japonais, et sans doute dans d'autres langues.

Ainsi qu'en deyryck, et en elko, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4825
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 1 Mar 2017 - 23:47

AEM a écrit:
Eclipse a écrit:
Si je ne dis pas de bêtise, ça existe aussi en japonais, et sans doute dans d'autres langues.

Ainsi qu'en deyryck, et en elko, il me semble.

et en algardien ^^ (sur le nom du moins)

Heureusement que le pluriel est marqué par la particule/déterminant "E" devant le nom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 2 Mar 2017 - 9:28

AEM a écrit:
Eclipse a écrit:
Si je ne dis pas de bêtise, ça existe aussi en japonais, et sans doute dans d'autres langues.

Ainsi qu'en deyryck, et en elko, il me semble.
Encore qu'en elko, le U- du singulier n'est qu'optionnel (sauf erreur de ma part) et ne sert qu'à des fins emphatiques :

. ro wedu lama Emano . = eg vedja ùt dax = j'ai vu un homme
. ro wedu lama nuwa Emano . = eg vedja ùt sol° dax = j'ai vu un homme seul
. ro wedu lama Eumano . = eg vedja ùt nor dax = J'ai vu un seul homme.

Dopa a écrit:
Ernibreno = marquer au fer rouge (lit. brûler au fer < ern = fer + breno = brûler)
Chez moi, y a jabùrne*, le seul cas où on utilise bùrne quand il s'agit de brûler par quelque chose de chaud ; puisque ignes & igen ne peut l'être QUE par le feu (de igin, pris lui-même de IGNIS) donc par des flammes. Comme synonyme de jabùrne, y aurait bien jamárq, synonyme aussi de obmárq.



°Y a aussi elikœman pour "non accompagné", mais bon, on ne l'utilisera que si on veut insister sur l'absence d'accompagnement, pa'c'qu'y est un peu lourdingue.
*Joli cas d'imbrication (valise), puisque la charnière, commune à n et à bùrne est à la fin du radical du mot.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Ven 3 Mar 2017 - 18:48

brimlar a écrit:
J'ai trouvé le système assez simple...

Me ia parla = eg lokùta = J'ai parlé
Me ia parla ja = eg reen lokùta = J'ai encore parlé (utilisé pour une sorte de passé parfait)
Me ia ta parla = e kjas lokùta = J'aurais parlé
Me ia es parlante = eg ere lokùtun = Je parlais
Me veni de parla = e dhep lokùta = Je viens de parler
Me parla = eg lokùt = Je parle
Me es parlante = eg lokùtun = Je suis en train de parler
Me vade a parla = eg aukdhep lokùt = Je vais parler
Me ta parla = e kjas lokùt = Je parlerais
Me va parla = eg mir lokùt = Je parlerai
Me va es parlante = eg mir lokùtun = Je parlerai (English: I shall be speaking)
Me va parla ja = eg mir reen lokùta = J'aurai encore parlé (une sorte de futur parfait).

Et j'en ai d'autres ! comme ar dhep lokùtăr (ils venaient de parler), malheureusement, je ne connais pas la traduction en franca nova.

J'ai, pour ma part, évité d'utiliser le verbe aller (pùze) pour une simple idée de futur proche :
la phrase eg pùzun sliyfun (je vais dormir°) évoque explicitement quelqu'un qui quitte un endroit pour aller dormir. Par ailleurs, le futur aneuvien (avec mir) est souvent la traduction du futur proche français, quand celui-ci est utilisé en lieu et place du futur simple : da mir studen Sorbonne-v posviċ jàrev = il va étudier à la Sorbonne l'année prochaine.

°On est pas trop loin (usage du participe) de eg buskun ùt poctis ber sliyfun = je cherche un endroit pour dormir.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater

avatar

Messages : 1651
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 4 Mar 2017 - 13:46

Anoev a écrit:
Dopa a écrit:
   Ernibreno = marquer au fer rouge (lit. brûler au fer < ern = fer + breno = brûler)

Chez moi, y a jabùrne*, le seul cas où on utilise bùrne quand il s'agit de brûler par quelque chose de chaud ; puisque ignes & igen ne peut l'être QUE par le feu (de igin, pris lui-même de IGNIS) donc par des flammes. Comme synonyme de jabùrne, y aurait bien jamárq, synonyme aussi de obmárq.

Le problème, c'est que tu ne nous dis pas à quoi correspond le : au fer je présume ?

Quand au système verbal de la LFN, il parait très simple en effet, mais j'ai bien peur que des formes aussi semblables que:
Me ia parla, me ta parla, me va parla… ne soient confondues, surtout à l'oral quand elles sont prononcées rapidement.

C'est pour ça qu'en Uropi, on a choisi des formes plus contrastées:

Me ia parla = eg lokùta = J'ai parlé > i vokì (passé) ≠ i av voken (parfait)
Me ia parla ja = eg reen lokùta = J'ai encore parlé (utilisé pour une sorte de passé parfait) ?????? je ne comprends pas: quel est le sens de encore ici ? A nouveau ? Déjà ?
Me ia ta parla = e kjas lokùta = J'aurais parlé > i avev voken
Me ia es parlante = eg ere lokùtun = Je parlais > i sì vokan
Me veni de parla = e dhep lokùta = Je viens de parler > i av pen voken
Me parla = eg lokùt = Je parle > i vok
Me es parlante = eg lokùtun = Je suis en train de parler > i se vokan
Me vade a parla = eg aukdhep lokùt = Je vais parler > i se po voko (cf it. sto per parlare)
Me ta parla = e kjas lokùt = Je parlerais > i vokev
Me va parla = eg mir lokùt = Je parlerai > i ve voko
Me va es parlante = eg mir lokùtun = Je parlerai (English: I shall be speaking) > i ve so vokan (je serai en train de parler = durée)
Me va parla ja = eg mir reen lokùta = J'aurai encore parlé (une sorte de futur parfait).????? Même chose: quel sens donner à encore ?

"Et j'en ai d'autres ! comme ar dhep lokùtăr (ils venaient de parler), malheureusement, je ne connais pas la traduction en franca nova." > Lu avì pen voken

Citation :
J'ai, pour ma part, évité d'utiliser le verbe aller (pùze) pour une simple idée de futur proche :
la phrase eg pùzun sliyfun (je vais dormir°) évoque explicitement quelqu'un qui quitte un endroit pour aller dormir.

Même chose en Uropi: ito sopo (aller dormir) = ito a led: aller au lit, aller se coucher (le verbe ito garde son sens de déplacement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aneuvien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aneuvien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» L'aneuvien langue officielle en Europe
» Aneuvien
» Chronologie des espérantoïdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: