L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un phonème = une lettre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Un phonème = une lettre
Oui, pour mon idéolangue ou toutes mes idéolangues
50%
 50% [ 9 ]
Oui pour certaines, pais pas toutes
44%
 44% [ 8 ]
Non : homophones possibles
0%
 0% [ 0 ]
Non : homographes possibles
0%
 0% [ 0 ]
Non
6%
 6% [ 1 ]
Total des votes : 18
 

AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Un phonème = une lettre   Ven 3 Fév 2017 - 13:43

Utilisez-vous ce principe ?

Si oui, pourquoi ?
Sinon pourquoi ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Ven 3 Fév 2017 - 13:58

J'ai répondu oui, parce que c'est plus simple ainsi. Si j'avais un système d'écriture "natif" pour une idéolangue, cependant, je ne me priverais pas d'introduire des homographes ou des homophones hétérographes, suivant l'histoire de la langue.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 2829
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Ven 3 Fév 2017 - 15:15

Saiwosh : quelques digraphes en alphabet latin (sh, ch...) mais pas en alphabet Deseret.

Dibadien : quelques digraphes aussi bien en alphabet latin qu'en alphabet Deseret, et quelques homographes aussi. Les homographes (sh/sz, ch/sz, l/lz) ont pour fonction d'indiquer que le son originel était différent du son actuel. Par exemple, sz se prononce comme sh, mais vient de /ʒ/ ou de /k/.

Ainsi, le mot dibadien iszta correspond au Jargon Chinook et au saiwosh ikta.

Le digraphe lz se prononce comme /l/, et est utilisé surtout pour transcrire le son /r/ (qui n'existe pas en dibadien) dans les noms étrangers. "Paris" devient ainsi Palzi (prononcé comme "pali"), et "Bruxelles", Bëlzusel, prononcé /bəlusel/. Précisons que la lettre z est muette en dibadien.

Mnarruc : aucun digraphe, mais de nombreux homophones. Ainsi, le son /k/ peut se transcrire de six façons différentes : c k q ch kh qh. Le shwa /ə/, simple voyelle d'appui servant à éviter des accumulations de consonnes, ne s'écrit pas : "sentr" se prononce /sentər/.

Il n'est pas toujours évident de savoir où placer le shwa, d'autant plus que l'usage diffère selon les régions et les groupes sociaux. "Institut" se prononce habituellement /insətitut/, mais certaines personnes ne prononcent pas le shwa, qui de toute façon ne s'écrit pas !

En général les noms étrangers gardent leur orthographe d'origine, même si elle correspond à une prononciation différente. Ainsi, le nom du baron Chim, qui se prononce /kim/ en mnarruc, est d'origine étrangère, et se prononçait originellement /tʃim/. Logiquement, il aurait dû être transcrit Tshim en mnarruc, et se prononcer /tsim/ (la lettre h étant toujours muette après une consonne et ne modifiant pas la prononciation de celle-ci. Le son /ʃ/ n'existe pas en mnarruc). Mais les Chim, qui étaient un peu snobs, ont insisté pour garder l'orthographe étrangère, censée à l'époque être plus prestigieuse, quand le Mnar était encore un pays très pauvre et arriéré. Mais les temps ont changé, et les Chim contemporains du roi Andreas essayent, au contraire, de faire oublier leurs origines étrangères. Ils se sont donc mis eux-mêmes à prononcer leur nom comme s'il s'écrivait Kim...

Un Mnarésien qui voit le nom de la ville de Bruxelles mentionné dans un article de journal le prononce spontanément /bəruxeles/, avec un "x" comme le "ch" de l'allemand "Bach" ou une "jota" espagnole...

De même, la ville d'Hyltendale, fondée par des marins britanniques sur l'emplacement de l'antique Dylath-Leen, se prononce /hiltendale/ en mnarruc, et non pas /hiltəndel/, les fonctionnaires mnarésiens, quelque peu négligents, ne s'étant pas donnés la peine de transcrire le nom pour le rendre conforme aux règles de l'orthographe mnarruc, ce qui aurait donné Hiltndel.

/hiltəndel/ est une ancienne prononciation dialectale, disparue avec le dialecte spécifique parlé dans cette ville avant l'arrivée des cybersophontes et des fembotniks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Ven 3 Fév 2017 - 16:54

Vilko a écrit:
De même, la ville d'Hyltendale, fondée par des marins britanniques sur l'emplacement de l'antique Dylath-Leen, se prononce /hiltendale/ en mnarruc, et non pas /hiltəndel/, les fonctionnaires mnarésiens, quelque peu négligents, ne s'étant pas donnés la peine de transcrire le nom pour le rendre conforme aux règles de l'orthographe mnarruc, ce qui aurait donné Hiltndel.
Eneas Tonnd la prononcerait /ˈɪltəndɐl/. Ce qui, en fait, est un peu un intermédiaire entre la prononciation mnarruque et la prononciation anglaise. Le A reste plus ou moins un /a/, même s'il est centralisé à la mode aneuvienne, le E final (derrière consonne unique et simple) est amüi, comme en français et en anglais. Le E central est un schwa, parce que la voyelle qui suit immédiatement n'est pas un autre E, mais le A.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4825
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Ven 3 Fév 2017 - 17:50

En nardar, syrélien, helfina et j'en passe, c'est un phonème = une lettre, pas de digrammes, homophones ou diphtongues



En algardien, c'est différent.

En général j'ai bien un phonème = une lettre sauf que :

Like a Star @ heaven j'ai des digrammes (consonne + H)

Bon ces digrammes ont une prononciation unique et différente de celles des lettres simples, donc on peut les considérer comme des lettres spéciales.

Mais les variantes dialectales atténuent ce fait :

les digramme ĞH [ɟ] et BH [β] sont prononcés [ʒ] et [v] et dans l'Est et dans le Nord, et deviennent donc homophones de J et V.

Like a Star @ heaven j'ai des voyelles qui se pronconcent de manières identiques :

- ĕ et y (comme voyelle) sont pronconcés tous les deux [ɪ]

- ă normalement /æ/ mais parfois /ɛ/ (dialecte oriental), devenant homophone de E

quant aux diphtongues :

AU et AO se prononcent de la même manière. /aʊ/

EU et EW se prononcent presque pareil... /eʊ/ et /ew/


Bref, parfois c'est pas évident, mais ça reste exceptionnel.



Quant au mernien... non j'en parle pas... il ne se prononce PAS comme il s'écrit donc on va oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Greenheart
Modérateur


Messages : 2467
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 0:22

Je distingue trois niveaux de transcription d'un mot dans mes langues construites.

Le signe (idée).
Le son articulé (phonème).
Le caractère.

Pour construire une langue et déployer le lexique, je construis un système univoque (signe = son articulé = caractère).

Par contre, comme j'intègre forcément des mots étrangers à mes langues construites, comme n'importe quelle langue naturelle, je prévois un système permettant de transcrire davantage de sons articulés à l'oral comme à l'écrit que mes langues construits en nécessite.

Par exemple, si une ville s'appelle San Christobaldo, (San Kristobaldo), je dois pouvoir l'écrire dans ma langue avec un script qui permettra d'entendre à peu près le mot prononcé dans sa langue originale.

Il y a aussi le fait qu'en rémaï on doit pouvoir transcrire la totalité de ce qui peut se prononcer ou écrire avec seulement les 12 signes idées, ce qui permet d'ouvrir à l'infini le nombre de caractères (sons, gestes etc.) pouvant ensuite se lire comme un seul phonème (son articulé) ou un seul caractère. C'est très pratique pour pouvoir rapidement apprendre à parler / écrire / signer d'une manière complètement différente sans avoir à réapprendre la langue elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 1:05

Le thub et dans une moindre mesure, le psolat obéisse plus ou moins fidèlement à ce principe. J'ai bien entendu de "une lettre = un phonème et non une lettre = un son, dans la mesure d'un E ou d'un O peut varier selon l'ouverture de la syllabe. De même, un A accentué psolat sera plus antérieur qu'un A non accentué, mais ça ne prête pas trop à conséquence, en fait. Par ailleurs, l'orthographe psolat et l'orthographe thub font éviter au maximum les digrammes et les homophones. Et pourtant, c'est sur l'aneuvien que je consacre le maximum de mon temps idéolinguistique° ! Le thub est une langue quasiment complètement à-priori. S'il n'y avait pas l'aneuvien, elle évoluerait certes un peu plus vite (du moins dans le réel, parce que dans la diégèse, elle va plutôt bien, merci !) mais la création de mots venus de nulle part, sans possibilité de faire venir des mots qu'on a appris à droite~à gauche, et de pouvoir les assembler de manière logique, c'est pas si simple que ça. Le psolat a fait un bond grâce à Idéolexique, mais bon, ça reste un peu l'interlingua ou l'occidental* des Aneuviens. L'aneuvien est une langue mixte, et c'est ce qui fait son poids, son influence... en Aneuf (té !). Il a pris de langues européennes (finnougriennes incluses), du ptahx, de l'akrig, et même d'autres idéolangues comme le kotava, l'elko ou l'algardien, ce qui lui permet un développement assez rapide. Par ailleurs, l'orthographe, pour ne pas être aussi limpide que celle du thub, du psolat, du kotava ou de l'uropi, n'est quand même pas si piégeante que ça, si on la compare y compris à celle du russe ou du danois (j'ai des souvenirs de la première, je ne connais de la deuxième que des infos dans Ouikipédia). Malgré ses quelques lettres à emm... comme le E (prévisible), le S (prévisible), le Y (plutôt imprévisible mais assez souple) et le U (vraiment ch... si non accentué), l'aneuvien reste LA référence... en Aneuf (encore un coup ! Rolling Eyes ).


°Hormis mes participations idéolexicales pour d'autres langues que les miennes.
*L'occidental qui s'appelle aussi "interlingue". J'voulais pas quelque chose comme "interlingu" pour ma langue issue de racines latines, d'où le psolat (pseudo-latin) : issu de racines latines, mais avec une orthographe alternative aux orthographes romanes : bien plus régulière, si on y observe de plus près.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6776
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 3:14

Le principe de "une lettre pour un son, un son pour une lettre" était une volonté de Zamenhof pour l'espéranto. Lorsque j'ai découvert cette idéolangue je me suis dit que cette règle est fondamentale pour toute idéolangue à vocation auxiliaire ou internationale.

Je l'ai appliquée pour certaines de mes créations idéolinguistiques mais pas toutes car j'aime aussi le caractère irrégulier et les exceptions.

Elko : Pour cette langue j'ai voulu la simplicité, car cette langue a toujours été celle que je voulais développer le plus. J'ai utilisé pour son élaboration les règles de la "charte des langues imaginaires" (dont je n'arrive plus à retrouver le document ni sur Internet ni Ailleurs), je me souviens que cette règle d'un phonème = une lettre y figurait. L'elko respecte donc cette règle de base même si dans certains parlers, dialectes ou registres certaines variantes sont possibles.
L'elko n'a pas de vocation auxiliaire ou internationale, mais elle est construite comme si c'était le cas.

Autres de mes idéolangues qui respectent cette règle : agosien, arésien, daarh, englo, gäko, goumek, inuque, kelep, maouaque, nauko, odarique, t'ilu, urque, ...


Kunbé : cette idéolangue ne la respecte en revanche pas du tout. Non seulement les digrammes et trigrammes nombreux créent de nombreux phonèmes supplémentaires mais en plus certaines lettres peuvent se prononcer différemment selon la place qu'elles occupent dans le mot.

Autres de mes idéolangues qui ne respectent pas cette règle : chimérique, ganya, nénarun, ...

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 11:00

Parle-t-on ici du système d'écriture de la langue ou bien de sa romanisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Fox Saint-Just

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 01/02/2017
Localisation : Italie

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 11:32

Dans la première version de Novbasa, j'ai utilisé ce principe, mais j'ai remarqué que ça ne donnait beaucop de realisme aux mots. Ainsi j'ai fait des changes, en utilisant des combinations de deux lettres pour certains phonèmes et x pour ks. Aussi, y entre deux consonnants se lit comme la ü allemande, et près d'une voyelle comme une i.

Dans le Babela, je utilise encore ce principe, même si je pense qu'il est plus approprié pour l'alphabet cyrillique que pour l'alphabet latin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 11:48

Le moschtein utilise l'alphabet latin (moins Q et X, ce qui fait écho à une discussion sur un autre fil Laughing ), et son orthographe, bien que pas particulièrement difficile est loin d'être un phonème = une lettre. Il existe des digrammes (CH, SZ) et même un trigramme (SCH), des cas de consonnes doublées complètement inutiles à la transcription de ce qui est entendu, et inversement, un même son peut être rendu par différentes lettres (par exemple [ɛ] par e ou ä). Il existe en plus quelques exceptions en matière d'orthographe.

Le pluviôsan dispose d'un alphabet propre, et son orthographe n'est pas non plus phonétique. En effet on note la présence des lettres transcrites par K, V et X, qui notent respectivement [kɾ], [vj] et [ks], ainsi que celle transcrite par E, qui note différents sons ou même simplement un allongement de la voyelle précédente.

Le tenda dispose lui aussi d'un alphabet propre, mais sa particularité est que les sourdes et les voisées sont rendues par une même lettre. C'est d'autant plus simple à écrire, mais ça peut poser problème pour lire des mots qu'on ne connaît pas.

Le norkhais est écrit de manière plus phonétique que le suédois, mais il ne l'est pas complètement. De la même manière mon dialecte du français (sobrement nommé dialèq) est bien plus régulier et phonétique que le français actuel dans son orthographe, mais là encore il existe des digrammes ([u] écrit OU).

Et enfin le solongamam est écrit avec un alphasyllabaire, qui est tout de même assez compliqué. On est très loin d'une lettre = un phonème, mais au moins l'orthographe est régulière, ouf !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 11:54

Anwelda a écrit:
Parle-t-on ici du système d'écriture de la langue ou bien de sa romanisation ?
Pas forcément sa romanisation : imagine que quelqu'un veuille, par exemple créer une langue "celtique" avec un alphabet grec ou cyrillique*, ou bien des lettres scandinaves comme le Ø ou le Æ (à condition que ça s'y prête, beeen sûûr).






*J'avais bien (par imagination gigogne) cogité à une écriture aneuvienne en cyrillique, où on aurait eu клим pour l'amour et клым pour le climat. Mais ça n'a pas été plus loin que ça... Ah si ! ç'a donné l'alphabet vadora : un mélange des trois alphabets, permettant plus de symétries qu'avec un seul, certes, mais beaucoup moins qu'avec l'akrig ou l'adnébou. Le seul inconvénient de ce dernier est qu'il ne distingue pas les différents sons du A (a ɐ ɑ), du E (e ə ε...), du Y etc : il sert plutôt pour la transcription ; il en est de même pour l'arkitanco. L'akrig ne permet ces nuances que dans sa version intégrale).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2467
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 13:46

Anwelda a écrit:
Parle-t-on ici du système d'écriture de la langue ou bien de sa romanisation ?

En ce qui me concerne, système d'écriture + système phonique + système sémantique.

La romanisation ou translittération à l'usage du lecteur français n'est qu'une aide à l'apprentissage d'une langue.

Par exemple, si un français ne sait pas encore lire le japonais, on romanise - mais il s'agit d'une approximation limitée par l'ignorance des tons, ce qui fera qu'un français qui apprend seulement par romanisation aura des problèmes à se faire comprendre d'un japonais (les japonais distinguent les homophones par la succession des tons haut ou bas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1881
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 14:04

C'est rarement le cas dans mes langues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6776
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 16:04

Anwelda a écrit:
Parle-t-on ici du système d'écriture de la langue ou bien de sa romanisation ?

Des deux, me semble-t-il. Mais surtout du système d'écriture de la langue car la translittération n'est qu'un outil pédagogique.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 16:22

Pour ceux que ça intéresse, y a un article dans Idéopédia sur la transcription, qui y inclut la translittération, un type de transcription bien précis.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6776
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 17:04

Anoev a écrit:
Pour ceux que ça intéresse, y a un article dans Idéopédia sur la transcription, qui y inclut la translittération, un type de transcription bien précis.

On pourrait parler aussi de la romanisation ... Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 21:08

Ziecken a écrit:
On pourrait parler aussi de la romanisation ... Wink
Si cette transcription est faite en direction de l'alphabet latin. On pourrait parler aussi, dans d'autres cas, d'héllénisation, de cyrillisation, de devanagarisation, d'abjadisation (arabe ou hébraïque), de kanjisation etc.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balchan-Clic

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Durham, Royaume-Uni

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Sam 4 Fév 2017 - 21:32

C'est le cas en iNedjena, où chaque lettre représente un phonème, qui est la plupart du temps le même qu'en API, sauf:

C : /ǀ/
E : /e~ɛ/
J : /ʒ/
O : /o~ɔ/
Q : /ǃ~ǂ/
R : /ɹ/
X : /ʃ/
Y : /j/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6776
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Lun 6 Fév 2017 - 0:22

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
On pourrait parler aussi de la romanisation ... Wink
Si cette transcription est faite en direction de l'alphabet latin. On pourrait parler aussi, dans d'autres cas, d'héllénisation, de cyrillisation, de devanagarisation, d'abjadisation (arabe ou hébraïque), de kanjisation etc.

Oui, tout à fait. Ces points ne sont pas encore abordés sur Idéopédia.

Je te sens inspiré, tu peux renseigner Idéopédia sur ce point Anoev en partant de la page "transcription". Quant à moi je continue de publier une définition de linguistique par jour.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19423
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Lun 6 Fév 2017 - 1:10

Inspiré, certes, mais n'ayant guère de notion dans les domaines autres que roman. Tout au plus puis-je donner quelques noms de nos personnalités hexagonales en bulgare*, grec etc. Pour les autres systèmes d'écritures, ça m'échapperait complètement et ce ne serait qu'un banal copier-coller que je ne comprendrait même pas, ne connaissant pas lesdits systèmes. Eh oui ! quand on sait pas, eh ben... on sait pas.


*Le bulgare étant la base de l'alphabet cyrillique, autant lui faire honneur. Mais on peut toujours en ajouter d'autres, ne serait-ce que pour détecter des différences.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Lun 6 Fév 2017 - 1:53

Pour moi, j'ai deux versions :

- J'utilise le un phonème = une lettre plus pour moi, parce que je n'aime avoir deux lettres pour un son (peut porter à confusion)
- Je "transcris" avec les standards français pour mon livre pour que le lecteur puisse savoir comment le prononcer

Ex : Õüiõasæ /ɔ̃uiɔ̃asæ/ = Onouionasæ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino

avatar

Messages : 4101
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   Lun 6 Fév 2017 - 2:33

Un jour j'avais imaginé comment on pourrait retranscrire l'arwelo avec le cyrillique, et j'avais utilisé des caractères biélorusses (ґ et ў) pour pouvoir approprier un graphème à chaque phonème Smile

LettreAPIPrononciationAppellation
Voyelles
а/a/amoura
e/e̞/essai (entre é et è)e
o/o̞/odieuxo
и/i/idéei
у/u/ouvriru
Semi-voyelles
й/j/yéti (jamais syllabique comme un i)ya
ў/w/weekend (jamais comme un v)wa
Consonnes sourdes
к/k/kiwika
ш/ʃ/choseca
с/s/soleil (jamais comme un z)sa
т/t/toujoursta
ф/f/facilefa
п/p/pouvoirpa
Consonnes voisées
ґ/g/guerre (toujours dur, jamais comme un j)go
ж/ʒ/jourjo
з/z/zèbrezo
д/d/diredo
в/v/vouloirvo
б/b/bienbo
Consonnes sans allophone
г/h/« h » légèrement aspiré (comme « hope » en anglais)ha
л/l/lumièrela
н/n/nouveauna
х/x/jota espagnole (Khalid, Bach)xo
р/r/r rouléro
м/m/mèremo

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un phonème = une lettre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un phonème = une lettre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle(s) lettre(s) pour quel phonème
» Une lettre soi-disant ummite: un stupide canular!
» Phonogramme / morphogramme
» 1ière lettre de Saint Jean (Texte et avec audio)
» Lettre aux Galates (Texte et avec audio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: