L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Défis lexicaux

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 8146
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 15 Avr 2018 - 9:41

C'est pour éviter ce genre d'écueils que j'ai proposé de préciser sa glossographie dans sa signature, comme tu l'as fait Velonzio. Et je trouve cela vraiment très pratique, cela m'aide aussi lors des inscriversaires.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Leo

avatar

Messages : 2114
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 11 Juin 2018 - 0:57

Je relance?

Arrow Vague scélérate

En pas-encore-de-nom: kramab (vague (mab) pic (kra))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 11 Juin 2018 - 7:12

Le nom (plutôt) "vague" est traduit en aneuvien par aqsín* (de àq = eau & sinua = onde), ce terme traduisant également la houle. Mais là, il s'agit plutôt d'un mur d'eau (aqvál), tant par sa raideur que par sa hauteur.




*Une vague déferlante étant traduite aqríċys, autrement dit "cassure d'eau" ; on a également le terme aqromàl pour "rouleau" (d'eau) "familier" des surfeurs. Un tsunami est traduit par kowaqsín ou bien par l'à-postériori direct ċunami.

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 8146
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 11 Juin 2018 - 9:48

Pour "vague scélérate", je propose terbaro pour l'elko se qui peut se traduire par "vague-éclair".

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Leo

avatar

Messages : 2114
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 12 Juin 2018 - 0:13

Juste une précision: Il existe toutes sortes de vagues scélérates, causées par des phénomènes différents. Elles n'ont pas forcément toutes la même forme (comme celle d'un mur) ou des durées de vie éphémères (certaines voyagent sur des centaines de kilomètres). Egalement, contrairement à ce que dit l'article wikipedia en français, ces vagues ne sont pas exclusivement océaniques; elle peuvent apparaître sur les grands lacs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 12 Juin 2018 - 0:45

Leo a écrit:
Elle peuvent apparaître sur les grands lacs.
J'en ai pas vu sur le lac Daumesnil Razz .

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Leo

avatar

Messages : 2114
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 12 Juin 2018 - 0:51

Anoev a écrit:
J'en ai pas vu sur le lac Daumesnil Razz .

C'est pask'on y a pied tout du long. Faudrait creuser un peu de fond Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 12 Juin 2018 - 1:02

Leo a écrit:
C'est pask'on y a pied tout du long. Faudrait creuser un peu de fond Razz
Ah... c'est vrai ! j'ai pas vérifié : c'est interdit de s'y baigner, alors pour savoir si on a pied...

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Leo

avatar

Messages : 2114
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Peut-être

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 12 Juin 2018 - 1:34

Wikipédia a dit: Profondeur: Au plus profond 1,80 m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 1187
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 12 Juin 2018 - 23:21

Leo a écrit:
Je relance?

Arrow Vague scélérate

En pas-encore-de-nom: kramab (vague (mab) pic (kra))

En méhien: cᵫmaste mattary, mattacᵫmuʃe
Spoiler:
 
la grosse vague qui tue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 0:15

Là, ce qui est proposé, ce n'est pas un mot plein, ni même un mot-outil, mais un suffixe : "-able, -ible, -uble"  Arrow  désignant une capacité passive : portable = qui peut être porté.

Je parle, bien sûr des cas généraux, mais un intervenant pourra bien sûr aborder les étrangetés du style "passible", qui n'a rien à voir avec "passable"*.

En aneuvien, l'essentiel de ces adjectifs se terminent par le suffixe à-priori -dar.

En espéranto, c'est -ebla, assez limpide.

En interlingua, c'est l'à-postériori venant de l'italien -bile.

En psolat : -abel, un à-postériori roman (pour une fois !)

En uropi : -li, probablement assimilable à l'anglais -ly, mais y peut y avoir une source IE plus profonde.

Pour le volapük, je n'ai rien trouvé de particulier, dans la mesure où on a le suffixe adjectif courant (-ik) dans fidik (mangeable) par rapport à fidön (manger).

Eh ben, y reste, tout ceux qu'j'ai pas cités !



*Et même "passable" est une particularité, dans la mesure où il signifie "qui peut passer" (fig.) et non "qui peut être passé". Itou pour "capable", c'est un adjectif "actif".

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Djino

avatar

Messages : 4560
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 0:46

En mundezo (arwelo), c'est aussi -ebla pour la possibilité passive.
Il y a quelques suffixes qui lui ressemblent :
-abla pour la capacité (comme dans capable)
-ibla pour le mérite (comme dans comestible)

À partir du verbe wi (voir), ça donne :
- webla = visible
- wabla = doué de la vue
- wibla = qui vaut la peine d'être vu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mundezo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 10:46

Djino a écrit:
À partir du verbe wi (voir), ça donne :
- webla = visible
- wabla = doué de la vue
- wibla = qui vaut la peine d'être vu
Donc les adjectifs "respectable, considérable, estimable" etc. se termineraient en -ibla ? Intéressant !

Chez moi, ils se terminent en -nd*.

Par contre, y a pas, en aneuvien, de distinction entre les deux autres, puisque "capable" se dit pòdar.



*Par contre, les mots en -ynd sont des noms et n'ont rien à voir ! ce sont souvent des calques de noms communs en -if : oblèktynd, olzhèktynd = objectif.

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 8146
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 11:36

En elko, tous ces suffixes sont exprimés au moyen de la clé GĖK (possibilité). La clé inverse est GUK (impossibilité)

WAM (aliment) → amgėka "comestible" / amguka "non comestible"
WOM (boisson) → omgėka "buvable, potable" / omguka "imbuvable, non potable"

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Hyeronimus

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 13:25

En Diaosxat j'ai le préfixe Ca ( Car devant une voyelle) qui est l'équivalent du "able"/"ible"' français. Par contre, en plus des adjectifs, on peut s'en servir pour construire un nom (qui équivaut à "abilité" ou "ilité"). 
Par exemple avec meciag'(na) "manger" on peut faire momeciag "mangeable". Et avec meciager "action de manger", momeciager donne "comestibilité" (je ne m'en suis pas servi pour construire aussi des adverbes ou des verbes, mais doit y avoir moyen)
 Pour l'impossibilité j'y avais pas pensé. Normalement je mettrais le suffixe de négation xat à la fin de l'adjectif: momeciagxat pour dire "non mangeable"
Ça ne me parait pas incohérent de le mettre après le préfixe (faut voir si "immangeable" et "non mangeable" ont vraiment le même sens, dans ce cas je ne vois pas de nuance)
Par contre (mais c'est un des principes de base du Diaosxat) on peut s'en servir pour inventer librement des mots (un peu comme si "découpable", ou "rangeable" "pêchabilité" seraient acceptés en Français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chymeres.org/wordpress/ En ligne
Levas/Alis

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 17:46

Pour exprimer la possibilité passive en arkchénique (-i/a/uble en français), on rajoute le suffixe -bis à un verbe pour former un adjectif déclinable :
edi : manger -> edibis : mangeable
Pour la possiblité active (inexistante en français à ma connaissance), c'est le suffixe -pis :
edi : manger -> edipis : pouvant manger, apte à manger

Particularité : comment ça se passe pour le verbe poti (pouvoir) ? Ben en fait c'est pas flou comme en français (pu ou possible ?) :
poti : pouvoir -> potibis : possible
poti : pouvoir -> potipis : capable, qui peut, apte à
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyeronimus

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 18:37

Ha oui c'est une bonne idée la possibilité active.
J'y ai réfléchi, avec mon système j'ai moyen de faire des verbes sans équivalent français:
Takœer momeciag'nea dirliki  "la cuisson rend la viande mangeable" (ou traduit littéralement "la cuisson mangeablilise la viande") 
Là par contre la place de la négation changerait le sens:
 Takœer fakxat momeciag'neaxat dirliki  "pas assez de cuisson ne rend pas la viande mangeable"
Takœer badi moxatmeciag'nea dirliki       "trop de cuisson rend la viande immangeable"

Doit y avoir moyen de trouver d'autres usage. Cette question m'aura été bien utile, elle me fait voir des possibilités que je n'avais pas soupçonnées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chymeres.org/wordpress/ En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 20:05

@Levas/Ali : entre le participe présent pouvant être utilisé comme un adjectif mangeant et des suffixes lexicaux, qui certes changent selon les familles, comme par exemple -vore: qui (peut) manger/mange de la viande : carnivore, je pense que le français a des adjectifs actifs comme par exemple sucrant: le pouvoir sucrant

@Hyeronimus : mangeable = comestible, "comestibiliser"


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Lun 18 Juin 2018 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Levas/Alis

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 27/01/2018
Localisation : France, Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 20:36

Original l'idée du -ibiliser applicable a n'importe quel verbe, perso en arkchénique on preferera un passif complété par un CC de moyen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 20:48

Hyeronimus a écrit:
Là par contre la place de la négation changerait le sens:
 Takœer fakxat momeciag'neaxat dirliki  "pas assez de cuisson ne rend pas la viande mangeable"
Takœer badi moxatmeciag'nea dirliki  "trop de cuisson rend la viande immangeable.
C'est normal que le sens change : d'un côté, on a une négation sur un verbe, de l'autre, on a un adjectif antonyme, mais pas de négation sur le verbe.

Ne pas rendre la viande mangeable signifie : la viande au départ était immangeable (on suppose) et le procès (cuisson) a été insuffisant pour en changer l'état : la viande reste immangeable.

Rendre la viande immangeable signifie : la viande est passée par un état où elle était mangeable (via la cuisson), mais comme celle-ci fut excessive, la viande est redev'nue immangeable.

Chez moi, ça donnerait (du moins, pour ceux qui ne prisent guère la viande crue), respectiv'ment :

elirècun kœgtyn dor nep kàrnas inzhdar (la cuisson insuffisante ne rend pas la viande mangeable)
enèris kœgtyn dor kàrnas elínzhdar (la cuisson excessive rend la viande immangeable).

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SATIGNAC



Messages : 1187
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 18 Juin 2018 - 23:56

Anoev a écrit:
Là, ce qui est proposé, ce n'est pas un mot plein, ni même un mot-outil, mais un suffixe : "-able, -ible, -uble"  Arrow  désignant une capacité passive : portable = qui peut être porté.

Je parle, bien sûr des cas généraux, mais un intervenant pourra bien sûr aborder les étrangetés du style "passible", qui n'a rien à voir avec "passable"*.

En aneuvien, l'essentiel de ces adjectifs se terminent par le suffixe à-priori -dar.

En espéranto, c'est -ebla, assez limpide.

En interlingua, c'est l'à-postériori venant de l'italien -bile.

En psolat : -abel, un à-postériori roman (pour une fois !)

En uropi : -li, probablement assimilable à l'anglais -ly, mais y peut y avoir une source IE plus profonde.

Pour le volapük, je n'ai rien trouvé de particulier, dans la mesure où on a le suffixe adjectif courant (-ik) dans fidik (mangeable) par rapport à fidön (manger).

Eh ben, y reste, tout ceux qu'j'ai pas cités !



*Et même "passable" est une particularité, dans la mesure où il signifie "qui peut passer" (fig.) et non "qui peut être passé". Itou pour "capable", c'est un adjectif "actif".

Eh bé , y a par exemple _ je vous dis pas le suspense_ le méhien!

Pour traduire la possibilité passive, à partir du radical verbal ( gérondif) on construit les adjectifs verbaux en :
-anda/-e /-o < première conjugaison , "nominal" en "-a": barhanda/-e/-o: portable de Barhat: porter
-enda/-e/-o < deuxième conjugaison, "nominal" en "-o": reprenda/-e/-o: trouvable de Repeit/ repro: trouver
-onda/-e/-o < troisième ou (pour quelques verbes) deuxième conjugaison, "nominal" en "-u": solonda/-e/-o: soluble de Solut: dissoudre, résoudre.

Il ressemblent aux adjectifs verbaux "gérondisants" du latin , mais il ne marquent pas l'obligation dans le futur. DELENDVS/-A/-VM: à détruire de DELERE, delenda/-e/-o < Delet : destructible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 30 Juin 2018 - 6:37

Arrow Ennuyant, ennuyeux.

Ces deux-là, j'ai pas pu faire autrement que de les mettre ensemble, car ils ont vraiment une analogie étroite (depuis le verbe "ennuyer", té !).

Pour le Wiktio, l'adjectif verbal et l'adjectif qualificatif sont rigoureusement synonymes ; et pourtant le Littré fait une petite nuance. Par contre, le Larousse considère cette nuance lexicale comme surannée, du moins en France. Pour la Wallonie et Bruxelles, ça passe°.

Chez moi, y a rovœrun pour l'adjectif "ennuyant". Pas confondre avec le participe présent du verbe rovœres qui donne (naturellement) rovœrsun (inv.).

L'adjectif "ennuyeux" donne chez moi un calque : rovœron*. Le suffixe -on est abondamment utilisé en aneuvien comme calque de "-eux, -euse").



°J'aimerais savoir si ces deux types d'usages diffèrent également sur les rives du Congo (fleuve). Et y a pas que pour ça : je suppose qu'on dit "soixante-dix" à Brazza et "septante" à Kinshasa. Djino, tu dois bien avoir une idée sur la question, non ?
*Cependant, à l'inverse du français, j'ai, par analogie, deux adjectifs pour l'antonyme "intéressant" :
blòvun est l'antonyme de rovœrun ;
blòvon est l'antonyme de rovœron.
Ces deux-là pris de blòven.

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 8146
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 30 Juin 2018 - 11:33

Anoev a écrit:
Arrow Ennuyant, ennuyeux.

Ces deux-là, j'ai pas pu faire autrement que de les mettre ensemble, car ils ont vraiment une analogie étroite (depuis le verbe "ennuyer", té !).

Je comprends ton raisonnement mais je ne le partage pas. Dans l'idée de conception d'un dictionnaire de langue je conserve l'idée qu'il faille absolument suivre une ligne de rédaction rigoureuse et régulière et ne pas se perdre dans les méandres de la personnalisation.

Un mot = une page

Je suis pour le tout "sans exception", pour la trame unique, pour l'uniformité. Et ceci pour plusieurs raisons : efficacité, rapidité et à cause surtout de la multicontribution. Mais aussi en vue de la futur mise à jour des logiciels.

Mais nous en reparlerons dans la commission Idéolexique, qu'il nous faudra former et réglementer. Nous aurons donc tout le loisir de reparler de cela. En attendant rien ne t'empêche de faire ce que bon te semble. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 21881
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 30 Juin 2018 - 16:30

Ziecken a écrit:

Un mot = une page.
D'accord avec toi : si "un mot → une page", alors deux mots → deux pages.

Par ailleurs, si "un mot → une page", ça n'empêche pas "un mot → plusieurs traducs possibles chacune d'entre elle occupant une page". C'est pas toi qui vas m'démentir, surtout lorsqu'on sait l'immense champ sémantique de la plupart des lexèmes elkans.

_________________
Kervœnte nep; nor soluntyne ep. = Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 8146
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 1 Juil 2018 - 18:32

Oui, mais nous verrons tout cela le moment venu. Je pense qu'à la rentrée j'aurais tout le loisir de me pencher sur la question.


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défis lexicaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défis lexicaux
Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» champs lexicaux
» exercices de vocabulaire sur les champs lexicaux
» Mots grammaticaux et mots lexicaux:
» Mots grammaticaux et mots lexicaux:
» Phonogramme / morphogramme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: