L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Défis lexicaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 7 Mai 2017 - 11:05

En elko :

arts ménagers : pelsodo (technologies du foyer)

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 17:56

Frire Arrow

En jouant au scrabble®, je m'suis rendu compte que ce verbe était défectif en français. J'ai le verbe chiper, pompé à l'anglais chips, mais qui peut être adapté à autre chose qu'à des patates. Toutefois, le verbe (récent) lipúges, pris de lip (gras) et kœgesn (cuire) serait, semble-t-il, mieux adapté. Ces deux verbes ne sont pas défectifs. Du coup, comment pourrais-je donc traduire : à skàlop ere lipúgun paṅsas ?

Et chez vous ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Jeu 18 Mai 2017 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano

avatar

Messages : 12349
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 17:58

Anoev a écrit:
Frire Arrow

[...]

Du coup, comment pourrais-je donc trasuire : à skàlop ere lipúge paṅsas ?

Et ça veut dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 18:07

J'dois m'en tirer par une périphrase, puisque l'imparfait de "frire" n'existe pas.

Ça d'v'rait donc donner : le steak était en train de frire lentement.

eskalopo estis fritanta malrapide, sans doute...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano

avatar

Messages : 12349
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 18:12

Anoev a écrit:
J'dois m'en tirer par une périphrase, puisque l'imparfait de "frire" n'existe pas.

Ça d'v'rait donc donner : le steak était en train de frire lentement.

eskalopo estis fritanta malrapide, sans doute...

1: une escalope ou un steak?

2. Friti veut dire faire frire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 18:32

Un steak, c'est pas une escalope version anglaise, des fois ?

Sinon, je croyais que friti, c'était "frire" et fritigi (par conséquent), faire frire.

Là où j'suis, j'ai pas le lien vers le Reta vortaro ni vers Vivo. Mais j'ai vu, tout-à-l'heure, j'avais vu friti pour "frire". Si t'as des sources, merci d'nous en faire part.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano

avatar

Messages : 12349
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 18:51

Du Reta Vortaro:

friti (tr) Kuiri en bolanta oleo aŭ graso: frititaj terpomoj, ovoj, fiŝoj, krokedoj

De Wikipédia:

Citation :
Une escalope est une pièce de viande résultant d'un mode de découpe particulier donnant une tranche mince. Il s'agit généralement de viande blanche - veau, porc ou volaille - ou de poisson.

Une escalope de veau peut être découpée dans le quasi, la noix, la sous-noix, la noix pâtissière ou l'épaule. L'escalope de volaille correspond au muscle pectoral superficiel.

Les escalopes préparées donnent lieu à différentes spécialités :

   Panée, l'escalope s'appelle viennoise (en allemand Wiener Schnitzel) ou à la milanaise (parfois avec du parmesan).
   Roulée dans du jambon, c'est un plat romain.
   Farcie, on l'appelle parfois paupiette.

De nouveau WP:

Citation :
Les termes steak (de l'anglais steak, 'tranche de viande à griller') et bifteck (de l'anglais beef steak, 'tranche de bœuf à griller') désignent toute tranche de viande rouge, le plus souvent de viande bovine, destinée à la consommation humaine. Les termes « steak » et « bifteck » désignent surtout, et d'une manière générale, une tranche de viande rouge à griller ou frire et pas une partie précise de la viande d'un animal. L'entrecôte, le faux-filet et le rumsteck, par exemple, sont des découpes concrètes et distinctes du bœuf, mais chacun de ces morceaux peut indistinctement être appelé un steak ou bifteck.

Et, selon le RV, un steak est épais, et une escalope est mince.

stek/o Dika tranĉaĵo de viando aŭ fiŝo, por rosti aŭ friti: bova, tinusa steko

eskalop/o
Maldika, senosta viandotranĉo (plej ofte bovidaĵo), fritita k kutime kun citronsuka saŭco: eskalopo ovumita k panumita; eskalopo farunita k fritita en butero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Jeu 18 Mai 2017 - 20:10

En fait, sur ce coup-là, effectiv'ment, j'avais bien stæk*, mais le terme aneuvien le plus courant est skàlop pour une tranche de viande sans os à frire ou à griller. Stæk est surtout réservé à la viande rouge bovine et n'est pas exclusive, puisqu'on peut dire ù skàlop nexabooven (une escalope de veau).




*Ce terme, est plutôt usité au sud d'une ligne Erlœ-Sminez, et encore, avec parcimonie, parce que même à l'ouest d'Erlœ et à l'est de Sminez, skàlop reprend le dessus, même pour le bœuf.
Citation :
Et, selon le RV, un steak est épais, et une escalope est mince.
Si on veut vraiment préciser, en aneuvien, on aura skàlopin pour la tranche mince, ùt rĕm (ou rym) skàlop pour une une belle (épaisse) tranche.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal

avatar

Messages : 4267
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 22 Mai 2017 - 20:28

frire ?

En algardien, c'est zeniğhe et il est parfaitement régulier ^^


Etymologie : de "zenal" (huile) et "hiğhe" (cuire), soit littéralement "cuire à l'huile"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 22 Mai 2017 - 20:36

Personne à l'horizon pour proposer un nouveau mot ?

Je propose gouverneur Arrow pour les deux sens principaux :


  • administrateur d'un territoire ou d'une institution (banque, p. ex)
  • précepteur.

J'en ai parlé pour l'espéranto. Ici, je peux parler de l'aneuvien :

pèmetor pour le premier sens
pèmetordu pour le deuxième.

Pèmetordak peut traduire aussi "précepteur", pèmetorkad peut traduire "préceptrice" ou "gouvernante". On peut, éventuellement dire pèmetordak pour le gouverneur d'un État etc. (pèmetorkad pour "gouverneure"), mais vraiment avec une extrême parcimonie. Pèmetordu n'est JAMAIS utilisé dans ce sens.

Ces mots sont à-priori, comme la racine (pèm-) d'origine ptahx qui en est la source, et qui donne des noms comme pèremint (gouvernement).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Lun 22 Mai 2017 - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal

avatar

Messages : 4267
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 22 Mai 2017 - 20:43

en algardien, on aurait hosukor (gouverneur, administrateur d'un territoire, d'une administration, intendant)

à ne pas confondre avec hozekor (chef, dirigeant, leader), qui a la même étymologie évidemment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
SATIGNAC



Messages : 938
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 22 Mai 2017 - 23:36

Anoev a écrit:
Arrow Arts ménagers

Dokùrsatul

De

dom = logement, logis, foyer
akùrad = entretien (ici au sens large)
sat = outil (ici aussi au sens large, inclut également sente (appareils évolués : four, lave-linge, lave-vaisselle etc.)
tœl = ensemble.

Une charnière : le T.

Une notion bien contesté comme le "métier" de ménagère= femme au foyer ( forcément "désespérée" :en anglais desperate is, le sens confine parfois à l'espagnol "[color=#cc3366]desperado"] ) , dont le masculin "ménager" ( de l'occitan de Provence: mainagier: fermier, petit propriétaire rural) n'est guère usité que dans un contexte socio-historique loin de notre sujet .
En méhien, on parle de domescitas: affaires du foyer, de la maison , de domesca/-e: domestique; domescaol: outil qui sert à entretenir un foyer, une maison ( sens du verbe Domescat). On peut déduire: zœmdomescaolia: ensemble des instruments qui font "marcher" une maison , composé qui est en "résonnance" avec l'aneuvien cité en référence ( n'est ce pas ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 27 Mai 2017 - 12:21

Autocar Arrow

Je savais pas où l'mett', çui-là. J'ai remis à jour le pavé de traductions dans Idéolexique.

J'ai rien trouvé en elko ni en algardien. Pas plus pour "car" (véhicule) que pour "autocar".

Chez moi, y a deux mots, selon l'utilisation qui en est faite (plus que pour le véhicule lui-même) :

J'ai (sans originalité aucune, je l'avoue) bus, qui décrit aussi bien ce type-ci de véhicule que celui-là ou bien celui-là.

Par contre, pour une utilisation franchement touristique, ou bien un véhicule réservé pour un voyage bien particulier (enfants et/ou ados en colonies de vacances, équipe sportive vers un stade ou un gymnase où ils sont "visiteurs", tour d'une ville historique), j'ai làmybus, formé du précédent en suffixe, avec pour radical, le mot làmyvad (voyage) tronqué. Alors, on m'dira, on peut bien aussi voyager en prenant des bus réguliers*. Mais c'est moins évident de faire des trajets quotidiens par un bus réservé pour un usage spécifique.

Pour le sambahsa pullman, j'me perds en conjectures. J'ai mis (2), mais  j'voudrais bien qu'Olivier m'en dise un peu plus.

*Du reste, traduit par làmyven busev, bien distinct de faar làmybusev, moins tautologique que làmyven làmybusev.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 27 Mai 2017 - 13:26

Ah ah, je vois que tu n'as vraisemblablement jamais fait de circuit touristique routier en Italie ou en Grèce (euh... moi non plus d'ailleurs)

En Italie et Grèce, un "pullman" est un autocar. Le nom vient de l'industriel américain G.Pullman qui avait aménagé de confortables wagon-lits (les "voitures Pullman") avant que le concept ne fût étendu à des bus routiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 27 Mai 2017 - 13:31

Olivier Simon a écrit:
En Italie et Grèce, un "pullman" est un autocar. Le nom vient de l'industriel américain G.Pullman qui avait aménagé de confortables wagon-lits (les "voitures Pullman") avant que le concept ne fût étendu à des bus routiers.
Je connais bien l'histoire de George M Pulmann et de ses wagons-lits étasuniens. Et même celle de Georges Nagelmackers qui adapta le concept en Europe. Mais j'ignorais qu'on utilisa le même terme pour le concept routier. En tout état de cause, vu la description (voyages touristiques), j'ai bien fait de garder (2), donc la traduction de elàmybus.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 27 Mai 2017 - 16:23

en elko

ziwako = transport public
dawako = transport en commun
petako = véhicule de transport en commun de forme allongée (bu, car, train, tram, ...)
teupetako = autobus, bus de ville
rydpetako= autocar, car de voyage

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 27 Mai 2017 - 22:57

Ziecken a écrit:
teupetako = autobus, bus de ville
rydpetako= autocar, car de voyage
J'aimerais savoir si teupetako peut servir pou un bus de desserte rurale ou interurbaine ; autrement dit, si rėdpetako est exclusivement réservé aux transports réservés (cf ci d'ssus). Mercidavance.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 938
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Au risque de me répéter...   Dim 28 Mai 2017 - 0:44

Anoev a écrit:
Personne à l'horizon pour proposer un nouveau mot ?

Je propose gouverneur Arrow pour les deux sens principaux :



  • administrateur d'un territoire ou d'une institution (banque, p. ex)
  • précepteur.

J'en ai parlé pour l'espéranto. Ici, je peux parler de l'aneuvien :
pèmetor pour le premier sens
pèmetordu pour le deuxième.
Pèmetordak peut traduire aussi "précepteur", pèmetorkad peut traduire "préceptrice" ou "gouvernante". On peut, éventuellement dire pèmetordak pour le gouverneur d'un État etc. (pèmetorkad pour "
gouverneure"), mais vraiment avec une extrême parcimonie. Pèmetordu n'est JAMAIS utilisé dans ce sens.

Ces mots sont à-priori, comme la racine (pèm-) d'origine ptahx qui en est la source, et qui donne des noms comme pèremint (gouvernement).

En méhien, le terme de reç/rego: peut traduire le sens d'administrateur, avec des mots d'origine helléniques tels que :
rounciarx/-argo: "chef" de province; regimerarx/-argo, même sens; il y a aussi: parocosle, et raifeçy, tout droit du latin ( PROCONSVL, PRAEFECTVS)
Rivamàgisre, roprimàgisre: précepteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 28 Mai 2017 - 16:40

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
teupetako = autobus, bus de ville
rydpetako= autocar, car de voyage
J'aimerais savoir si teupetako peut servir pou un bus de desserte rurale ou interurbaine ; autrement dit, si rėdpetako est exclusivement réservé aux transports réservés (cf ci d'ssus). Mercidavance.

Je dirais que non car il désigne le bus qui circulent en ville. Pour traduire cette notion de dessert on peut imager remplacer la clé TEW (ville) par des clés comme :

NUT (pont, lien)
MIK (médiateur)

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
bedal

avatar

Messages : 4267
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 28 Mai 2017 - 18:57

il risque pas d'y avoir d'autocars à Algard...

J'ai par contre les diligences (kujar) et les omnibus (ğekujar) de la Denk.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 28 Mai 2017 - 20:24

Ziecken a écrit:
Je dirais que non car il désigne le bus qui circulent en ville. Pour traduire cette notion de dessert on peut imager remplacer la clé TEW (ville) par des clés comme :

NUT (pont, lien)
MIK (médiateur)
Eh bien pourquoi pas la clé GAR ? Puisque garo signifie "région, pays, département" etc.

Ça donnerait, comme pour les autres, un nom à trois clés :
GAR pour "région, pays"
PET (loutre)  pour "longueur"*
WAK pour "véhicule.

Sinon, je me demande bien comment, en elko, différencier un train d'un bus. Personnellement, pour le train, j'verrais soit
wulako, mais ça exclut d'emblée les autorails & automotrices monocaisses.
segako, le mieux placé, puisque sego signifie "rail".



*Là, j'ai tiqué un peu, parce qu'en consultant Elkodico, j'ai trouvé une autre clé pour la longueur : BIK, encore que cette clé-là détermine davantage une distance que la longueur de quelque chose. Bref, j'dois avouer que j'patine un poil.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6020
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 29 Mai 2017 - 7:56

bedal a écrit:
il risque pas d'y avoir d'autocars à Algard...

J'ai par contre les diligences (kujar) et les omnibus (ğekujar) de la Denk.

Il n'y en a pas non plus dans le Losda ! Very Happy

Anoev a écrit:
Eh bien pourquoi pas la clé GAR ? Puisque garo signifie "région, pays, département" etc.

Oui, bonne idée, cela traduira, "transports régionaux"

Anoev a écrit:
Sinon, je me demande bien comment, en elko, différencier un train d'un bus. Personnellement, pour le train, j'verrais soit
wulako, mais ça exclut d'emblée les autorails & automotrices monocaisses.
segako, le mieux placé, puisque sego signifie "rail".

Train peut se traduire au moyen des clés
- ROM (chaîne) exprimant la notion de petits éléments attachés les uns aux autres
- SEG (rail)

romako ou segako.


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 29 Mai 2017 - 10:29

Ziecken a écrit:
Train peut se traduire au moyen des clés
- ROM (chaîne) exprimant la notion de petits éléments attachés les uns aux autres
- SEG (rail)

romako ou segako.

Voici c'que j'pense : romako peut effectiv'ment signifier un convoi lorsque les élément sont liés les un aux autres (locomotives + voiture/wagons), pour ça, aucun doute ; par contre, vu la clé ROM , il ne saurait définir, par exemple, un convoi de camions*.

Segako pourrait donc définir un train, une automotrice voire une locomotive (encore que, pour ce dernier, je verrais bien (encore un coup) un nom à trois clés, comme absegako (cf WAB pour "moteur", sachant qu'une locomotive peut très bien tirer, pousser, voire même retenir, comme ça peut être le cas en montagne).



*Pour ça, je sèche. Peut-être dawo berakoa (groupe de camions), la clé DAW allant à merveille pour une caravane lorsque le nom complément est un véhicule.Pelako ne convient pas, puisqu'il s'agit là d'une remorque° de villégiature contenant des personnes, voire un camping-car.
°Chez moi, y a roloos, un à-postériori de combinaison, à opposer à kàravan (un à-postériori direct) définissant un convoi (véhicules, animaux de transports).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal

avatar

Messages : 4267
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 29 Mai 2017 - 11:10

chez moi, erğa traduit tout véhicule circulant sur des rails.

A la base, il s'agit de wagons tractés par des chevaux, pour le transport des minerais d'une mine à un canal ou un fleuve d'où il pouvait être chargé sur des barges, jusqu'à la forge.

Par extension, le mot désigne les convois de véhicules ferroviaires (donc les trains).

Ce mot est emprunté au nurménien, (où il signifie simplement "véhicule") car les mines algardiennes sont principalement situées au Nord du pays, dans l'ancien territoire Nurménien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Lun 29 Mai 2017 - 11:54

bedal a écrit:
Par extension, le mot désigne les convois de véhicules ferroviaires (donc les trains).
J'ai fait l'nécessaire (ajout de erğa dans les pavés respectifs : celui de la page "train" et le modèle {{Train (ferroviaire)}} chez Idéolexique. T'as p'us qu'à traiter la page de ton mot*...


*Et, éventuellement, nous communiquer les autres sens. Moi, j'ai stra pour le premier et strœl° pour le troisième.
°J'devrais ajouter karavàn.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défis lexicaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défis lexicaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» champs lexicaux
» exercices de vocabulaire sur les champs lexicaux
» Mots grammaticaux et mots lexicaux:
» Mots grammaticaux et mots lexicaux:
» Phonogramme / morphogramme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: