L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Défis lexicaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Ven 14 Avr 2017 - 11:04

Et je suppose qu'y a aussi Oniaso pour "une personne ennemie".

On aurait alors :

. iro bau niki niaso .* = on (nous) avons vaincu l'ennemi.
. nesi nuno Agi !! Ka Aniaso .* = ne lui confie rien : c'est une ennemie.

Fox Saint-Just a écrit:
Pour le novbasa, c'est dushman.

Et l'adjectif  ?

Sinon, je n'ai pas trouvé "ennemitié" dans le Wiktio ; alors je l'ai remplacé par "hostilité".

*Ce sont les exemples que j'ai choisi pour hostid & hostidu ; (uniquement) si tu veux, tu peux les reprendre quand tu traiteras niaso. En atterndant, je complète le pavé.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fox Saint-Just

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 01/02/2017
Localisation : Italie

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Ven 14 Avr 2017 - 13:51

Anoev a écrit:


Fox Saint-Just a écrit:
Pour le novbasa, c'est dushman.

Et l'adjectif  ?


C'est le même. Je ne l'ai encore ajouté sur le wiki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Ven 14 Avr 2017 - 17:14

Fox Saint-Just a écrit:
C'est le même. Je ne l'ai encore ajouté sur le wiki.
C'est fait ! Y avait pas grand chose à modifier

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Ven 14 Avr 2017 - 19:19

En algardien :

Like a Star @ heaven numo (contraction de "naumo", litt : non-ami) = un ennemi

Like a Star @ heaven numi (contraction de "naumi", litt : pas-ami) = ennemi, hostile

Like a Star @ heaven numia (contraction de "naumia" litt : non-amitié) = inimitié, hostilité, aversion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Sam 15 Avr 2017 - 1:46

bedal a écrit:
Like a Star @ heaven numia (contraction de "naumia" litt : non-amitié) = inimitié, hostilité, aversion
Pendant que j'y étais, j'ai traité l'mot (comme d'hab : si t'as des choses à ajouter... tsoin... tsoin...*). J'ai même fait l'pavé (local, beeen sûûr, vu les trois définitions).


Tout'fois, pour l'étymo, j'crois qu'j'ai fait au mieux, avec les éléments que j'avais. Seul'ment, j'ai été plutôt lapidaire quant au suffixe nominal -A. Faute d'infos suffisantes ; à toi d'parler, par conséquent.

Sinon, "hostilement", ce s'rait pas numim ? J'ai rien mis, parce que j'ai des doutes : j'ai vu (pour l'instant) qu'un seul adverbe (non traité) algardien : nadim, pour "contrairement" : ça fait peu pour faire une déduction, non ? Mais y suffit d'un coup d'bol. Mais bon, si c'est pas ça, tant pis pour mon esprit d'déduction : j'aurai "tapé à côté". Après tout, les adverbes aneuviens ne se terminent pas tous en -as.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SATIGNAC



Messages : 1037
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: En méhien je vois deux traductions:   Sam 15 Avr 2017 - 23:46

Anoev a écrit:
Ça fait presque une semaine et pesonne n'a trouvé un autre mot ?

J'en ai un : ennemi (adjectif et nom) Arrow

J'ai trouvé pas mal de traducs, mais surtout pour le nom. Bon, pour l'arwelo, l'elko et l'espéranto, j'ai bien été tenté de remplacer le O par un A pour l'adjectif, mais des fois, une lecture vaut mieux qu'une déduction.

L'interlingua, le kotava, l'uropi et le volapük avaient les deux distinctement. Le sambahsa a deux mots bien distincts, mais impossible d'en connaître la nature. Jusque là, je n'avais que hostid et hostidu. Un peu léger, quand même (surtout qu'UN ennemi n'est pas forcément UNE personne, ça peut être toute une armée). J'ai arrangé un peu tout ça, et ça me donne, main'nant :
hostid = ennemi (nom)
hostiden = ennemi (adjectif)
hostidu = ennemi (si c'est UNE personne).

En méhien on a hostil: membre des forces ennemis ( au fief, à la ville , à la nation!) > hostilina/-e: de l'ennemi, mais aussi aenmica/-e: indésirable, détestable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 16 Avr 2017 - 1:28

SATIGNAC a écrit:
aenmica/-e: indésirable, détestable.
Chez moi :

elivélyndar = indésirable
ekbedar = détestable
misdar = haïssable*
mison = odieux* (ne pas confondre avec misor = haineux)
elidrœgon = inamical.



*En fait, il s'agira plutôt de "traductions croisées" : on utilisera plutôt misdar pour un état de fait, un comportement, des conditions inacceptables erc. et mison pour une personne ou un groupe (confrérie, famille, classe sociale, parti...).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 16 Avr 2017 - 1:28

Anoev a écrit:

Tout'fois, pour l'étymo, j'crois qu'j'ai fait au mieux, avec les éléments que j'avais. Seul'ment, j'ai été plutôt lapidaire quant au suffixe nominal -A. Faute d'infos suffisantes ; à toi d'parler, par conséquent.

Sinon, "hostilement", ce s'rait pas numim ? J'ai rien mis, parce que j'ai des doutes : j'ai vu (pour l'instant) qu'un seul adverbe (non traité) algardien : nadim, pour "contrairement" : ça fait peu pour faire une déduction, non ? Mais y suffit d'un coup d'bol. Mais bon, si c'est pas ça, tant pis pour mon esprit d'déduction : j'aurai "tapé à côté". Après tout, les adverbes aneuviens ne se terminent pas tous en -as.

C'est parfait pour l'étymo.

Oui, "numim", ça peut traduire "hostilement" tout à fait.  Tu vois que ça commence à venir ! ^^  (bon après la ressemblance avec l'uropi ça aide !)

Donc bonne déduction Wink    L'avantage de l'algardien côté adj et adv dérivés c'est qu'ils sont tous réguliers. (-I et -IM), donc aucun risque de te tromper normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 16 Avr 2017 - 1:36

Ça y est : j'ai ajouté, dans les mots dérivés, numim  (hostilement) à la suite de numia. Y a p'us qu'à traiter l'adverbe français, et les traductions qui en découlent (si tu veux, j'me charge de numim (vu que j'connais l'étymo), sinon, j'ten laisse le soin. Avant de m'coucher, j'vais traiter hostidas et l'pavé d'traduction.

Bedal a écrit:
Oui, "numim", ça peut traduire "hostilement" tout à fait.  Tu vois que ça commence à venir ! (bon après la ressemblance avec l'uropi ça aide !)
J'me suis pas inspiré de l'uropi pour l'aneuvien, mais plutôt pour le psolat, qui est une langue totalement à-postériori, puisque le calque de "-ment", c'est -em.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6624
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 18:20

Anoev a écrit:
Et je suppose qu'y a aussi Oniaso pour "une personne ennemie".

On aurait alors :

. iro bau niki niaso .* = on (nous) avons vaincu l'ennemi.
. nesi nuno Agi !! Ka Aniaso .* = ne lui confie rien : c'est une ennemie.

Oui c'est tout à fait juste

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Djino

avatar

Messages : 4071
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 18:26

Anoev a écrit:
ennemi (adjectif et nom) Arrow

En arwelo :
dimika (adjectif)
dimiko (nom)

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Yatem

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 18:43

Anoev a écrit:
ennemi (adjectif et nom)
En yatem:
adjectif: tècn-.


On fait la distinction entre l'ennemi abstrait (un concept) et l'ennemi concret (une personne, une chose).
ennemi abstrait: tycüno.
ennemi concret: tècne/a/u.


Par exemple, tycüno est le terme employé pour traduire ennemi dans la phrase:
"Le plus grand ennemi de l'homme est le temps."
"Tsanv tycünom fyrùm sojdiam tiat."

Mais tècne/a/u est le terme employé pour traduire ennemi dans la phrase:
"Samia est ma pire ennemi!"
"Kü tècnag Samiüa tiat!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 12770
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 18:48

Djino a écrit:
Anoev a écrit:
ennemi (adjectif et nom) Arrow

En arwelo :
dimika (adjectif)
dimiko (nom)

J'aimerais qu'on m'explique en quoi le préfixe di- est supérieur au préfixe mal-. Après tout, il est semblable au français dé-, qui signifie souvent l'origine, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 18:50

Mais "ennemi", dans le sens de "l'armée ennemie, un État ennemi", c'est quoi ? bon, l'adjectif, d'accord, c'est tècn- (accolé au nom ?) ; mais "on a vaincu l'ennemi" ? Concret ou abstrait ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Djino

avatar

Messages : 4071
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 19:06

Silvano a écrit:
J'aimerais qu'on m'explique en quoi le préfixe di- est supérieur au préfixe mal-. Après tout, il est semblable au français dé-, qui signifie souvent l'origine, non?

Je trouve que di- est beaucoup plus facile à lier à d'autres mots, comme ceux qui commencent par un L.
dilonga est plus facile à prononcer que mallonga.

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Yatem

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 19:11

Anoev a écrit:
Mais "ennemi", dans le sens de "l'armée ennemie, un État ennemi", c'est quoi ? bon, l'adjectif, d'accord, c'est tècn- (accolé au nom ?) ; mais "on a vaincu l'ennemi" ? Concret ou abstrait ?
Tout dépend de qui est l'ennemi: si la phrase "on a vaincu l'ennemi" parle d'une armée qu'on a battu, alors dans ce cas, on utilisera tècne/a/u. L'armée, les soldats, ce sont des gens, on a eu une interaction avec eux.
Si l'ennemi est le pouvoir, alors on utilisera tycüno, parce que c'est un concept et non des gens. Le pouvoir est représenté par des gens, mais le pouvoir en lui-même n'est pas matériel (comme la liberté, la tristesse, le bonheur, etc).
Mais c'est vrai que ce qui est concret et ce qui est abstrait diffère d'une personne à l'autre, c'est très subjectif.

L'adjectif tècn- est toujours accolé et placé avant le nom en yatem.


Dernière édition par Yatem le Mar 18 Avr 2017 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 19:29

Cpmris-saisi. Comme le yatem réside dans Idéolexique, je vais compléter les pavés au mieux, mais ça va pas être simple, vu qu'y a qu'un seul pavé pour les deux natures de mots. Cependant, je devrais pouvoir y arriver. Y faudra que tu crée les pages correspondantes dans ta langue.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12770
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 19:34

Djino a écrit:
Je trouve que di- est beaucoup plus facile à lier à d'autres mots, comme ceux qui commencent par un L.
dilonga est plus facile à prononcer que mallonga.

Si c'est juste ou avant tout une question d'euphonie, je suis d'accord. J'en ai seulement un peu marre que quelques francophones reviennent toujours sur le sens qu'a mal en français pour disqualifier le préfixe espéranto. C'est malheureux. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 19:48

Moi, je trouve que mal- a un côté néfaste (pas seulement en français, ça vient du latin MALVS -a -VM), assez dépréciatif surtout dans des mots comme malriĉa, maldekstro (alors que malutila, ça peut tout-à-fait se comprendre, pour "nuisible"), même si mal- ne signifie que "contraire".

À c'compte-là, l'Akademio peut bien valider malverda pour "magenta", malruĝa pour "cyan" et malblua pour "jaune" ; voire malpaŭpra pour "riche".

En tout cas, en face du norda poluso, c'est bien le suda poluso, et non le malnorda poluso. Pourtant, c'est bien le contraire, puisqu'on noit, depuis le zénith du pôle sud, la terre tourner dans le sens des aiguilles d'une montre, bref exactement l'inverse de ce qu'on voit depuis le zénith du pôle nord*.

Bref, y a des mots dont les antonymes (réels ou considérés comme tels) "ne mettent pas à l'aise" avec des affixes.



*Par contre, c'est bien vu de ne pas avoir mis maloriento pour "ouest" ! parce que, quand on va sans arrêt vers l'est, on se retrouve à son point de départ depuis l'ouest.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12770
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 20:51

Bien sûr que tu peux dire malnorda. Ou malpovra. Ça fait bizarre, inhabituel, mais tu as le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Djino

avatar

Messages : 4071
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 20:55

Anoev a écrit:
Moi, je trouve que mal- a un côté néfaste (pas seulement en français, ça vient du latin MALVS -a -VM), assez dépréciatif surtout dans des mots comme malriĉa, maldekstro (alors que malutila, ça peut tout-à-fait se comprendre, pour "nuisible"), même si mal- ne signifie que "contraire".

Seulement devant des verbes. Dans toutes les langues romanes, le préfixe mal- (ou -) est très bien compris comme étant "le contraire de" devant les noms, adjectifs et adverbes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Silvano



Messages : 12770
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mar 18 Avr 2017 - 21:00

Bien sûr que tu peux dire malnorda. Ou malpovra. Ça fait bizarre, inhabituel, mais tu as le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
SATIGNAC



Messages : 1037
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mer 19 Avr 2017 - 0:06

Silvano a écrit:
Djino a écrit:
Je trouve que di- est beaucoup plus facile à lier à d'autres mots, comme ceux qui commencent par un L.
dilonga est plus facile à prononcer que mallonga.

Si c'est juste ou avant tout une question d'euphonie, je suis d'accord. J'en ai seulement un peu marre que quelques francophones reviennent toujours sur le sens qu'a mal en français pour disqualifier le préfixe espéranto. C'est malheureux. Rolling Eyes


Et oui Silvano c'est râlant, de s'entendre rappeler par des grincheux que mal-heureux ( qui connaît de mauvais moments ) est le contraire de bien-heureux ( qui connaît de bons moments) , alors qu'ils sont infoutus d'expliquer pour quoi heureux ( qui connaît des... moments bons ou mauvais) suffit à remplacer bienheureux, depuis assez longtemps pour qu'on prenne mal- comme un préfixe "contrariatif" ou "antonymant". c'est comme la "male" chance ( la mauvaise chose qui te choit sur la tête) que l'on oppose à la "chance" ( la chose qui choit, qui, du coup, se passe du qualificatif "bonne" !). Ex: deslonga contraire de longa.
Moi, je pense que le choix, dissident s'il en est, des idistes d'adopter, en espéranto, plutôt que "mal"  le préfixe "des" à l'usage "contrariatif" pourrait plaire aux  franchouillards ( d'autant que la langue dissidente a été forgée par des Français à commencer par  Beaufront).
En méhien, j'ai essayé d'introduire un "antonymant" à l'instar de ces deux L.A.I , inspiré du latin VE- , qui est un [size=16]"ù" toujours accentué dans le cas d'adjectif: ùsana-e: malade / opposé à sana/-e : guéri, sain, ùlledia/-y: vide[/size]
ùnecesa/-e : sans intérêt, contraire de nècesa/-e: intéressant.


Dernière édition par SATIGNAC le Jeu 20 Avr 2017 - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dworkin



Messages : 119
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Mer 19 Avr 2017 - 0:52

En l2m,

un ennemi personnel : inim
un ennemi du groupe auquel on appartient : exθr, mais on utilisera le pluriel exθri pour l'ennemi au sens de l'armée des ennemis
ennemi (adjectif) : exθr@f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19152
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Défis lexicaux   Dim 7 Mai 2017 - 10:42

Arrow Arts ménagers

Dokùrsatul

De

dom = logement, logis, foyer
akùrad = entretien (ici au sens large)
sat = outil (ici aussi au sens large, inclut également sente (appareils évolués : four, lave-linge, lave-vaisselle etc.)
tœl = ensemble.

Une charnière : le T.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défis lexicaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défis lexicaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» champs lexicaux
» exercices de vocabulaire sur les champs lexicaux
» Mots grammaticaux et mots lexicaux:
» Mots grammaticaux et mots lexicaux:
» Phonogramme / morphogramme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: