L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 présentation du graphieros

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Jeu 27 Sep 2018 - 17:25

Ziecken a écrit:
Bedal a écrit:
Si l'association voit le jour, ce genre de document en sera la vitrine ^^

Oui tout à fait. Et même sans association, rien n'empêche de tenir des stands et de présenter nos diverses créations linguistiques et paralinguistiques.

Il faudra un lieu pour présenter tous ces projets afin de ne pas avoir à chercher longtemps le jour où l'on en aura besoin.


Merci chers amis Smile

"Parfait"?
Allons, on sait bien ici que ce mot-là fait référence à une passoire!

J'ai en tête une troisième édition de "La clé", avec:
. un système phonologique alternatif #Vélonzio (mais que j'arriverais à comprendre, ou à expliquer à un enfant de 5 ans Mister Green )
. une grammaire plus éloignée du français. J'écris en graphieros tous les jours, espérant trouver des pépites par hasard.

J'ai aussi commencé à mettre en forme un bouquin entièrement en graphieros, je ne vous en dit pas plus, mais je suis très excité par ce projet bounce alien bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 9060
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Jeu 27 Sep 2018 - 18:01

Graphieros a écrit:
J'ai aussi commencé à mettre en forme un bouquin entièrement en graphieros, je ne vous en dit pas plus, mais je suis très excité par ce projet  bounce  alien  bounce

Hâte de voir le résultat fini. Le graphieros est très graphique. Un livre écrit en graphieros serait non seulement une oeuvre d'art en soi mais également une belle vitrine de la diversité de l'idéolinguistique française.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2682
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Jeu 27 Sep 2018 - 22:02

Graphieros a écrit:
J'ai en tête une troisième édition de "La clé", avec:
. un système phonologique alternatif #Vélonzio

Dur et j'ai beau réfléchir seule une simplification des débuts de syllabes des transcriptions des mots courants sauraient quelque peu égaler tes sonorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Troubadour mécréant

avatar

Messages : 1630
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 10:23

Je tombe un peu par hasard sur cette image, et cela fait un gros tilt dans ma tête...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 11:51

Troubadour mécréant a écrit:
Je tombe un peu par hasard sur cette image, et cela fait un gros tilt dans ma tête...

lol! génial ils ont tout compris farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 9060
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 16:23

Je crois que nous pensons tous à la même chose. A chaque fois que je vois ce genre de motif, je pense au graphieros, et la structure en nid d'abeille est partout. Comment cela se fait-il que personne n'est eu le génie de l'utiliser comme écriture auparavant ? scratch

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 16:45

Ziecken a écrit:
Je crois que nous pensons tous à la même chose. A chaque fois que je vois ce genre de motif, je pense au graphieros, et la structure en nid d'abeille est partout. Comment cela se fait-il que personne n'est eu le génie de l'utiliser comme écriture auparavant ? scratch

je pense savoir pourquoi: parce qu'il est assez difficile de dessiner des hexagones réguliers à main levée, ou d'avoir la structure des 7 points en tête quand il faut tracer les glyphes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23447
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 17:15

Graphieros a écrit:
Je pense savoir pourquoi: parce qu'il est assez difficile de dessiner des hexagones réguliers à main levée, ou d'avoir la structure des 7 points en tête quand il faut tracer les glyphes.
C'est vrai. L'hexagone est un polygone fascinant mais exigeant ! J'avais imaginé, y a lontemps une structure en hexagones, mais ça s'est transformé en bouillie illisible, même pour moi ; au point que j'ai complètement abandonné ; et du coup, j'ai trouvé quelque chose qui n'a rien à voir, mais qui m'a fait découvrir des tas d'choses bien sur la symétrie dans l'écriture : l'akrig.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 17:26

Anoev a écrit:
Graphieros a écrit:
Je pense savoir pourquoi: parce qu'il est assez difficile de dessiner des hexagones réguliers à main levée, ou d'avoir la structure des 7 points en tête quand il faut tracer les glyphes.
C'est vrai. L'hexagone est un polygone fascinant mais exigeant ! J'avais imaginé, y a lontemps une structure en hexagones, mais ça s'est transformé en bouillie illisible, même pour moi ; au point que j'ai complètement abandonné ; et du coup, j'ai trouvé quelque chose qui n'a rien à voir, mais qui m'a fait découvrir des tas d'choses bien sur la symétrie dans l'écriture : l'akrig.

Oui, avec des angles simples, des cercles, des courbes, qui sont plus naturels que la rigueur maniaque nécessaire pour écrire lisiblement en graphieros.
En fait, le graphieros est une idéolangue complètement élitiste, pour les scribes. Je viens de m'en apercevoir affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23447
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 16 Oct 2018 - 17:48

Graphieros a écrit:
En fait, le graphieros est une idéolangue complètement élitiste, pour les scribes. Je viens de m'en apercevoir affraid
Bref : splendide, mais pas pour moi. Chez moi, ça sort comme ça vient, avec un minimum de filtres (car il y a quand même quelques filtres), raison pour laquelle, pour l'aneuvien et le psolat, j'écris plus facilement en alphabet conventionnel qu'en vadora*.




*Un comble, quand on sait qu'le vadora, dans la diégèse, c'était la sauce aneuvienne de l'Initial Teaching Alphabet de James Pitman.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23447
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 21 Nov 2018 - 0:03

J'ai lu plusieurs pages du livre de la Clé. J'suis notamment tombé, page 51, sur cette phrase (grosso-modo) : Les genres sont dérivés du glyphe KA (humain).

Comment le graphieros fait-il la différence de sexe chez les animaux (c'est peut-être dans une aut'page, peux-tu me dire laquelle ?), entre la poule et le coq, entre l'étalon et la jument, entre le lièvre et la hase, entre la truie et le verrat ? Quand en est-il de l'escargot (hermaphrodite simultané) ? du mérou (hermaphrodite séquentiel) ? Bon, rassure-toi, pour ces deux derniers, de mon côté, j'ai rien, de particulier (j'ai mêm'pas "mérou" : une lacune). Les noms qui sont ni féminins ni masculins, ou bien qui sont féminins ET masculins (y compris un groupe comprenant des êtres féminins et d'autres masculins) sont neutres, chez moi. Les glyphes [mna] et [mno] correspondent chez moi, respectiv'ment à -kad et -dak. Pour les animaux genrés et non humains (zor, tyyre...), j'ai -k et -d. Comment ça se passe en graphieros ?


J'ai beaucoup aimé, page 71, ta traduction en français, du subjonctif futur. J'aurais pas pensé mieux. L'existence d'un subjonctif futur en graphieros me met en pays de connaissance. J'ai fait entrer le subjonctif futur en aneuvien après avoir appris son existence en castillan. Le glyphe [ftu] correspond chez moi à mir (mais peut-être aussi à auk, si le futur est proche). Je vais lire plus attentivement la conjugaison graphieros, car les manières différentes d'aborder les temps et les aspects d'un procès (on a parlé des procès c't'aprème) d'une langue à l'autre (elko, uropi, espéranto, volapük etc.) m'intéresse beaucoup, car j'ai, comme ça, des bases de comparaison. Si, entre le graphieros et l'aneuvien, on a une coïncidence de méthode pour le futur ([ftu]/mir), par contre, pour le passé, on est complètement disjoints*. Cependant, et je l'ai bien vu page 72, il y a bel et bien une concordance des temps en graphieros.




*Pour le conditionnel itou, on dirait. Moi, j'ai ça. Pour "ils auraient ri", te sers-tu du glyphe [pso.i] ? devant, ou derrière [hi] ? À quelque chose près (ça ne coïncide pas parfaitement), j'ai kjas comme "équivalent" de [hi].

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 21 Nov 2018 - 5:59

Merci Anoev, tes questions mettent en lumière des lacunes qui seront comblées dans une troisième édition.
Le sexe des animaux est résolu par l'utilisation du préfixe /pki.a/ (animal) suivi du genre, et de la famille de l'animal. Fonctionne aussi /pki.a/ puis famille puis genre. Le genre est basé sur /ka/, car l'humain part de lui pour décrire le monde.

Concernant le conditionnel, pour "ils auraient ri", je mets /hi/ en premier puis /pso.i/ (l'inverse sonnant très curieux et impraticable, et ressemble à un rire de jeune fille)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23447
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 21 Nov 2018 - 10:00

Graphieros a écrit:
l'inverse sonnant très curieux et impraticable, et ressemble à un rire de jeune fille
Charmant ! Razz

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2682
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Lun 26 Nov 2018 - 23:04

J'avais mis un lien vers une page de ton blog récapitulant les glyphes principaux, pas moyen d'y aller pour l'instant.
Même en désactivant mon adblock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 27 Nov 2018 - 6:59

Le mieux c'est d'aller sur le pdf de "la clé", qui est plus à jour que le site. Le lexique des glyphes est à la fin du bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2682
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 27 Nov 2018 - 9:12

Oui c'est ce que je me disais aussi.
L'avantage, j'ai le bouquin sous la main Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Deuma-Alpesko

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 10/11/2017
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 27 Nov 2018 - 17:16

Graphieros a écrit:
Le mieux c'est d'aller sur le pdf de "la clé", qui est plus à jour que le site. Le lexique des glyphes est à la fin du bouquin.

Je me le tiens de côté pour quand j'aurai le temps, là, avec mes propres langues à mettre au propre (je compte compiler toutes les langues de mon idéomonde en un seul ouvrage, lexiques non compris), mes lectures en attente, j'ai pas trop le temps de m'y mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lemondedelorbe.tumblr.com/
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Transcription musicale du graphieros   Mar 11 Déc 2018 - 9:48

TRANSCRIPTION MUSICALE DU GRAPHIEROS

Les lecteurs de ce fil savent que l'absence de lien direct entre la forme des glyphes et la phonologie représente pour moi le talon d'Achille du graphieros. Je me contente du système phonologique arbitraire que j'ai mis en place, considérant que son fonctionnement est pour le moment satisfaisant, malgré le fait que l'apprentissage de l'idéolangue en devienne plus difficile, car elle contraint son apprenant à mémoriser les phonèmes associés à chaque glyphe.

Je souhaite présenter ici une méthode de transcription musicale du graphieros, qui résout ce hiatus, puisque les sons sont directement dérivés de la forme des glyphes, et plus exactement de leur tracé. Cette méthode donne naissance à deux types de transcriptions musicales, ce que j'appelle "le chant traditionnel", et le "système à clés", plus adapté à l'instrumentation.

Ces deux méthodes de transcription musicale du graphieros sont fondées sur le principe qu'à chacun des points d'un glyphe correspond l'une des sept notes que nous connaissons: do, ré, mi, fa, sol, la, si:


Les notes sont distribuées selon ces règles:
. le point central héberge la clé
. les sommets hébergent les autres notes, qui suivent la clé dans une progression horaire, en commençant par le point supérieur gauche.
. les durées des notes sont fonction des 3 types de liaisons autorisées par les points de l'hexagone

Selon la méthode de transcription, ces deux règles seront traitées de façon différente. Voyons pour commencer à quoi ressemble le "chant traditionnel".

1
LE CHANT TRADITIONNEL

Le chant traditionnel doit permettre de traduire d'une façon immuable chacun des glyphes du lexique, autorisant l'auditeur qui connaîtrait à la fois les glyphes et cette transcription de comprendre l'idéolangue alors qu'elle serait jouée par un instrument.

On comprend rapidement que la clé, représentée par la note au centre du glyphe, doit rester toujours identique, ainsi que la répartition des notes des sommets.

Voici en exemple la transcription musicale du glyphe [ka] (humain), composé des 3 types de liaisons possibles:



La première liaison (1) étant tracée depuis le point supérieur gauche vers le point inférieur droit, passant par le point central, la transcription harmonique donne donc le module: ré - do -sol. J'ai assigné à cette liaison la durée (arbitraire, certes) suivante: croche - noire - blanche (j'hésite encore avec croche - noire - blanche pointée pour faire 4). Ces travaux étant encore très récents (avant-hier), il est quasi certain que je finirai par arriver vers une mesure à 6 temps, voire 7. Mais pour l'instant restons-en au 4/4.

La deuxième liaison (2) est la plus courte, elle est traduite par deux croches. Le sens du tracé donne donc ici: la - do

La troisième liaison (3) est traduite par deux noires, avec un sens qui donne: si - mi

On jouera (ou chantera) ces trois séquences successivement. A elles trois, elles représentent la signature harmonique du glyphe [ka], qu'une oreille accoutumée saura reconnaître.

Que se passe-t'il maintenant si je veux chanter le mot "moi" (ou "je), qui est composé des trois glyphes [ka - fy- go] ("humain - refléter - avoir")? Il suffira de transcrire avec la même méthode les deux autres glyphes, en intercalant entre chaque glyphe la note de la clé (do), avec une durée longue (une ronde par exemple). La fin d'un mot serait signifiée par un silence.

Voici un lien permettant d'entendre le mot "nature" [mea-hae-to-trae-frey] dans le mode traditionnel:
mea-hae-to-trae-frey

Le chant traditionnel se rapproche de l'essence du graphieros, qui est plus lente, et prend le temps de savourer chaque concept en déroulant peu à peu sa forme.
Toutefois, le chant traditionnel est limité par le fait qu'il n'autorise qu'une seule clé, une seule répartition des notes sur le plan de l'hexagone. Il nous fallait pouvoir proposer à l'artiste une transcription du graphieros où il pourrait bénéficier d'une marge de manoeuvre plus importante.

2
LE SYSTEME A CLES

Dans le système à clés, la hauteur de la note associée au point central restera la même pour un mot donné, et pourra changer pour le mot suivant.
Par exemple:

[ka-fy-go] clé: do au centre pour les 3 glyphes
[ma] clé: ré au centre pour les 2 glyphes
[...-kfa]: mi au centre pour les 2 glyphes
[ka-tae]: fa au centre pour les 2 glyphes

La répartition des notes changera donc à chaque mot.

Par ailleurs, là où le chant traditionnel impose la succession des transcriptions de chacune des liaisons (je rappelle pour le glyphe [ka] par exemple, on aurait 3 mesures), le système à clés peut les superposer, créant ainsi des accords. On aurait pour un glyphe une seule mesure, avec autant de lignes superposées qu'on aurait de liaisons (pour le glyphe [ka], on aurait une seule mesure, avec 3 lignes superposées).

Voici un exemple de transcription pour le mot "moi" (ou "je") [ka-fy-go]:


A chaque mesure correspond chaque glyphe du mot. Première mesure: [ka], avec les trois lignes instrumentales nécessaires pour représenter les 3 liaisons. Ainsi des deux autres mesures.

Voici à quoi ressemble la phrase: [ka-fy-go sa-kme ka-fya-fy] ("Humain qui a un reflet vit pour humain qui donne un reflet", autrement dit: "moi aimer toi", ou "je t'aime"):

ka-fy-go sa-kme ka-fya-fy

La clé, représentée par la contrebasse, change ici à chaque mot, ainsi que la tonalité de chaque glyphe qui les composent.


Dernière édition par Graphieros le Mer 12 Déc 2018 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2682
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 11 Déc 2018 - 14:25

Que te dire, ça semble génial.
Du coup tu apparentes cela au Solrésol quelque part, génial.

Je ne peux t'apporter que les mathématiques, en désigant r le rayon du cercle circonscrit ou le segment reliant le point central à un sommet.
Sur l'exemple Ka :
- trait 1 : 2r
- trait 2 : r
- trait 3: rV3 (V représente la racine carré)

Tu peux ainsi adapter les longueurs : trait 1: blanche, trait 2: noire, trait 3: une croche s'approchant de V3 environ 1,73.

Plus loin encore Ka = (ré-do-sol)+(la-do)+(si-mi)
cons+voy+cons -> rds+ao+sm = radsosm, contractable en radossm le double ss pour un son en ch ?

Après il faudrait modifier do-ré-mi-fa-sol-la-si pour avoir une consonne différente par note et une voyelle différente.
Mais bon il faut qu'aucun glyphe ne dépasse 3 traits.

En reprenant mes essais précédents, tu décomposes Ka en rayon arrête corde, soit
ré-do+la-do+sol-do / 0 / si-mi
(ré+la+sol)do+0+si-mi

donc cela ferait = clé de do : ré la sol / pause / (sans clé) si-mi ou [...]/clé de si : mi

(Je ne suis absolument pas musicien, donc je en sais aps ce qui peut être fait ou non).

Bon pour finir en dodécaphonie (soit douze si je compte bien, intéressant pour une maille hexagonale, non ?), ça donnerait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 11 Déc 2018 - 15:01

Velonzio Noeudefée a écrit:

Du coup tu apparentes cela au Solrésol quelque part, génial.

Excellent, je ne connaissais pas Smile

Velonzio Noeudefée a écrit:

Je ne peux t'apporter que les mathématiques, en désigant r le rayon du cercle circonscrit ou le segment reliant le point central à un sommet.
Sur l'exemple Ka :
- trait 1 : 2r
- trait 2 : r
- trait 3: rV3 (V représente la racine carré)

Tu peux ainsi adapter les longueurs : trait 1: blanche, trait 2: noire, trait 3: une croche s'approchant de V3 environ 1,73.

Mmh... 1,73 c'est faisable si on fait la musique sur ordinateur. Pour un humain avec une guitare, une flûte ou sa voix, il faut descendre à 1,5, soit la durée d'une noire pointée.

J'ai volontairement proposé un module bizarre croche - noire - blanche, pour introduire un rythme reconnaissable, mais je vais tester avec des durées plus "rigides".

Velonzio Noeudefée a écrit:

Plus loin encore Ka = (ré-do-sol)+(la-do)+(si-mi)
cons+voy+cons -> rds+ao+sm = radsosm, contractable en radossm le double ss pour un son en ch ?

Après il faudrait modifier do-ré-mi-fa-sol-la-si pour avoir une consonne différente par note et une voyelle différente.
Mais bon il faut qu'aucun glyphe ne dépasse 3 traits.

En reprenant mes essais précédents, tu décomposes Ka en rayon arrête corde, soit
ré-do+la-do+sol-do / 0 / si-mi
(ré+la+sol)do+0+si-mi

donc cela ferait = clé de do : ré la sol / pause / (sans clé) si-mi ou [...]/clé de si : mi

(Je ne suis absolument pas musicien, donc je en sais aps ce qui peut être fait ou non).

Je vois que mon idée relance les tiennes sur la quadrature du cercle graphierosienne Wink
Le problème réside toujours dans les glyphes où le nombre de liaisons est important (glyphe [sa] (vivre); [tew] (tout) et encore plein d'autres). Curieusement, là où on n'imagine pas prononcer un seul mot pendant 30 secondes, cela fonctionne avec la musique...

Velonzio Noeudefée a écrit:

Bon pour finir en dodécaphonie (soit douze si je compte bien, intéressant pour une maille hexagonale, non ?), ça donnerait quoi ?

Eh oui! je n'ai pas encore regardé ce que donne l'écriture fractale, où la superposition de deux glyphes permettrait d'utiliser des altérations Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2682
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 11 Déc 2018 - 19:35

[quote="Graphieros"]
Velonzio Noeudefée a écrit:

Velonzio Noeudefée a écrit:

Plus loin encore Ka = (ré-do-sol)+(la-do)+(si-mi)
cons+voy+cons -> rds+ao+sm = radsosm, contractable en radossm le double ss pour un son en ch ?

Après il faudrait modifier do-ré-mi-fa-sol-la-si pour avoir une consonne différente par note et une voyelle différente.
Mais bon il faut qu'aucun glyphe ne dépasse 3 traits.

En reprenant mes essais précédents, tu décomposes Ka en rayon arrête corde, soit
ré-do+la-do+sol-do / 0 / si-mi
(ré+la+sol)do+0+si-mi

donc cela ferait = clé de do : ré la sol / pause / (sans clé) si-mi ou [...]/clé de si : mi

(Je ne suis absolument pas musicien, donc je en sais aps ce qui peut être fait ou non).

Je vois que mon idée relance les tiennes sur la quadrature du cercle graphierosienne Wink
Le problème réside toujours dans les glyphes où le nombre de liaisons est important (glyphe [sa] (vivre); [tew] (tout) et encore plein d'autres). Curieusement, là où on n'imagine pas prononcer un seul mot pendant 30 secondes, cela fonctionne avec la musique...

Dis-moi, par hasard : as-tu déjà les 7 notes de musiques en Graphieros ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 9060
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 12 Déc 2018 - 10:14

... et le génie d graphieros continue... cheers

Je m'étais attaqué à la représentation musicale en elko, mais pas au solfège. Sacré chantier ! Bon courage, mais le résultat est magnifique d'autant qu'il unit deux arts. Cool

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 12 Déc 2018 - 13:04

Velonzio Noeudefée a écrit:
Dis-moi, par hasard : as-tu déjà les 7 notes de musiques en Graphieros ?

Eh non, ça fait partie du gruyère Wink
Je vais voir si je peux m'en sortir autrement qu'avec une balise musicale, mais je pense que c'est sans doute le meilleur moyen d'y parvenir (comme avec les couleurs, cf. la clé seconde édition).

Ziecken a écrit:

... et le génie d graphieros continue... cheers

Je m'étais attaqué à la représentation musicale en elko, mais pas au solfège. Sacré chantier ! Bon courage, mais le résultat est magnifique d'autant qu'il unit deux arts. Cool

Merci Ziecken, tout le génie va à la géométrie, je ne fais qu'assembler.
Pour ma prochaine expo, j'espère pouvoir transcrire musicalement tout un tableau (potentiellement 30mn ou 1h de musique). J'ai trouvé un site excellent pour écrire de la musique très rapidement, et pouvoir entendre à quoi ça ressemble: c'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 9060
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 12 Déc 2018 - 18:36

Graphieros a écrit:
Merci Ziecken, tout le génie va à la géométrie, je ne fais qu'assembler.
Pour ma prochaine expo, j'espère pouvoir transcrire musicalement tout un tableau (potentiellement 30mn ou 1h de musique). J'ai trouvé un site excellent pour écrire de la musique très rapidement, et pouvoir entendre à quoi ça ressemble: c'est ici

Je viens de m'y inscrire, cela me sera très utile pour mes compositions.

Hâte d'enfin pouvoir assister à l'une de tes expos.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Graphieros

avatar

Messages : 365
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Jeu 13 Déc 2018 - 8:23

TRANSCRIPTION MUSICALE DU GRAPHIEROS
de la durée

Voici une excellente proposition de Guillaume de Gramont, mathématicien, physicien et musicien, à propos de la durée:

"(...) Je ne me suis pas penché dessus mais pour moi la durée ne doit pas dépendre de la taille du segment, sinon do-ré aura toujours le même rythme. L'information note/rythme est redondante, alors qu'on pourrait superposer davantage de données en découplant les deux.

Par exemple mettre un max de croches pour les segments qui s'enchaînent, et une noire pour le dernier point qui indique qu'on va lever le stylo et passer au trait suivant. Une blanche pour finir le mot, ou bien une croche mais qui reprend le pénultième point (convention intéressante qui donne une info sans tracer de trait indésirable, tout en gardant une esthétique musicale).

L'idée est d'optimiser par défaut le parcours du graphe, sauf cas particulier ou tournure littéraire. Soit le rythme aide pour le découpage des mots; soit on l'utilise pour superposer une toute nouvelle notion; soit on le choisit de façon arbitraire ou du moins purement esthétique."

A tester."


A venir, donc, des tests avec cette méthode de transcription de la durée Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: présentation du graphieros   

Revenir en haut Aller en bas
 
présentation du graphieros
Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» Ma présentation
» Présentation de Deidara
» Ma présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: