L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 présentation du graphieros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Ven 4 Aoû 2017 - 22:31

Graphieros a écrit:

et j'ai essayé de prononcer "pikigivuschujfosvojsoch" et j'ai failli y laisser ma mâchoire lol

Après comme le disait Anoev, ça peut permettre de classer les glyphes selon un ordre, par exemple ceux qui ont un diamètre débuteront par pi et auront di, par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Ven 4 Aoû 2017 - 22:34

Velonzio Noeudefée a écrit:
Graphieros a écrit:

et j'ai essayé de prononcer "pikigivuschujfosvojsoch" et j'ai failli y laisser ma mâchoire lol

Après comme le disait Anoev, ça peut permettre de classer les glyphes selon un ordre, par exemple ceux qui ont un diamètre débuteront par pi et auront di, par la suite.

Oui, je vois, ça pourrait permettre de faire une base de données.
Très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lal Behi

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Ven 4 Aoû 2017 - 22:43

Incroyable ! Je n'avais pas vu passer ton syllabaire...
Il me fait penser au système que j'ai mis au point pour la langue d'Eve pour indiquer les noms propres (superpositions des initiales du nom et du prénom). Mais la question de la prononciation ne se posait pas puisque la langue d'Eve n'est qu'écrite.

J'avais emprunté au graphieros la trame hexagonale à sept points et je me suis aussi posé la question du classement des glyphes (pour l'instant uniquement selon la traduction française). Je vais mettre au propre une idée qui pourrait évidemment s'adapter aussi bien au graphieros qu'à la langue d'Eve, vu leurs similitudes graphiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Lal Behi

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Sam 5 Aoû 2017 - 20:15

J’ai donc cherché un système qui permette de classer les glyphes hexagonaux. Cela s’applique évidemment au graphieros et à la langue d’Ève. Je poste cette proposition dans le fil du graphieros qui contient beaucoup de glyphes, beaucoup plus en tout cas que la langue d’Ève pour laquelle un classement n’est pas encore utile.

Je me suis inspiré de la méthode des 4 coins qui permet un classement des caractères chinois.

J’ai pris comme point de départ les sommets de l’hexagone, en partant du sommet en haut à droite (noté A), puis en tournant dans le sens horaire jusqu’à F. Ce qui donne :


J’ai ensuite numéroté toutes les combinaisons possibles de traits à partir d’un sommet, en les classant par nombre de traits.
Dans le tableau ci-après, l’exemple est donné pour le sommet A (mais s’applique évidemment aux cinq autres sommets).
La lettre est suivie de 2 chiffres, le premier indiquant le nombre de traits. Cependant, dans la première ligne du tableau ci après, les chiffres (1)0 à (1)4 sont notés simplement 0 à 4 puisqu’il ne peut y avoir de confusion avec d’autres combinaisons. De même, dans la dernière ligne, l’unique combinaison à 5 traits est notée 5 au lieu de 50.

Pour info, j’avais au début numéroté les combinaisons tout simplement de 1 à 31, mais je trouve qu’il est plus facile de s’y retrouver avec un nombre indiquant le nombre de traits de la combinaison.

L’ensemble donne donc (à partir du sommet A) :

EDIT : J'ai interverti les glyphes 40 et 41 !!!

Le trait diagonal peut, dans toutes les combinaisons où il est présent, être réduit à sa moitié et s’arrêter au point central de l’hexagone. Dans ce cas, on notera la combinaison de la même manière en y ajoutant une apostrophe. Ex. ci-dessous :

EDIT : Pour les sommets ne comportant qu'une seule demi-diagonale (ex. A2' ci-dessus), j'ai réduit la nomenclature à la lettre seule (ici A2' devient A). Cela parce que les demi-traits sont fréquents et que la notation ne peut être confondue avec une autre.

Pour chaque autre sommet (de B à F), la numérotation suit le même principe ; il suffit d’effectuer à chaque fois un sixième de tour.

Comment référencer les glyphes :

On commence par le sommet qui a le plus de traits, en partant du sommet A jusqu’à F. Puis les sommets avec un (ou moins) de traits, toujours de A à F. Et ce, jusqu’à ce que tous les traits soient notés.

Quelques exemples en graphieros (qui vaudront sans doute mieux qu’un long discours) :

Pour les glyphes ne comprenant que des traits simples, il suffit de les référencer de A à F.

EDIT : avec la simplification du demi-trait unique, on aurait simplement A1 C2 D.

Si les sommets ont des nombres de traits inégaux, on commence donc par celui qui en possède le plus :


Si plusieurs sommets ont le même nombre de traits, on les note dans le sens horaire (à partir de A) :


Le système est particulièrement effectif pour les glyphes avec beaucoup de traits (dans l’exemple qui suit, on commence la notation par le premier sommet à trois traits en D) :


Puisque les nombres ne dépassent pas 50, j'avais imaginé créer des catégories supplémentaires à partir de 60 pour, par exemple, des triangles types. Mais cela m'a semblé après coup trop complexe.

Il ne reste plus qu'à classer les glyphes simples et composés de A1 à F5 (pour la langue d'Ève). Pour le graphieros qui a une phonologie, on peut, comme dans un dico chinois, envisager un classement alphabétique précédé d'une table des caractères indiquant la page ou la prononciation.

Voilà ! Le système peut sans doute être amélioré et il faudrait créer un début de dictionnaire avec ce classement pour juger de sa pertinence.
Je vais peut-être m’aventurer à le faire avec mes quelques glyphes en langue d’Ève pour voir s’il fonctionne.

re-EDIT : Je viens de finir de classer selon cette méthode les glyphes de la langue d'Eve (environ 320). C'est un sacré boulot mais le résultat est assez probant car, même sans connaître toutes les combinaisons par cœur, on repère très facilement le sommet avec le plus grand nombre de trait et on peut tout de suite aller vers le chiffre correspondant (par ex. sommet A, série des 30aines [si 3 traits]) avant d'affiner.
Évidemment, faire la même chose pour un lexique aussi étendu que la graphieros serait What a Face !!!


Dernière édition par Lal Behi le Lun 7 Aoû 2017 - 20:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Graphieros

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Lun 7 Aoû 2017 - 11:20

Lal Behi a écrit:
J’ai donc cherché un système qui permette de classer les glyphes hexagonaux. Cela s’applique évidemment au graphieros et à la langue d’Ève. Je poste cette proposition dans le fil du graphieros qui contient beaucoup de glyphes, beaucoup plus en tout cas que la langue d’Ève pour laquelle un classement n’est pas encore utile.

Je me suis inspiré de la méthode des 4 coins qui permet un classement des caractères chinois.
(...)

Super boulot, Lal cheers !

Effectivement, son application pour les 5600 entrées actuelles du graphieros nécessiterait un investissement temporel conséquent What a Face
Mais un jour la nécessité d'établir une base de données va devenir indispensable, ton système a l'air de permettre d'avoir quelque chose de clair. Comment traduis-tu le glyphe qui comporte l'ensemble des connexions possibles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4836
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Lun 7 Aoû 2017 - 11:26

C'est génial Lal-Behi

Voilà une classification qui me semble fort utile et tout à fait adaptée au graphieros !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Lal Behi

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Lun 7 Aoû 2017 - 13:36

Graphieros a écrit:
Comment traduis-tu le glyphe qui comporte l'ensemble des connexions possibles?
En commençant par le sommet A à 5 traits, puis les sommets suivants en nombre décroissant de traits, on obtient : A5 B44 C39 D29 E4.

Et merci à toi et Bedal pour votre appréciation.

En fait, une fois qu'on a pris le pli, la nomenclature n'est pas si longue à faire (toute proportion gardée, bien entendu). Si tu as besoin d'un coup de main pour nomenclaturer, je peux t'aider ; c'est tout à fait le genre de truc un peu répétitif que j'aime bien faire (et oui, y'a des cinglés partout... Very Happy )

ps. (et qui n'a rien à voir avec le fil) : je ne reçois plus aucun mail de l'Atelier m'avertissant que de nouveaux messages sont postés ! Help ! Un admin, quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Lun 7 Aoû 2017 - 21:51

Graphieros a écrit:
Lal Behi a écrit:
J’ai donc cherché un système qui permette de classer les glyphes hexagonaux. Cela s’applique évidemment au graphieros et à la langue d’Ève. Je poste cette proposition dans le fil du graphieros qui contient beaucoup de glyphes, beaucoup plus en tout cas que la langue d’Ève pour laquelle un classement n’est pas encore utile.

Je me suis inspiré de la méthode des 4 coins qui permet un classement des caractères chinois.
(...)

Super boulot, Lal cheers !


Effectivement, bravo, je plussoie Graphieros.
Toutefois, je pense que mon système ou bien celui d'Anoev permettent tout autant un classement et sont plus simples.
Il suffit après d'appliquer un classement alphabétique à la forme du glyphe transcrite

Le mien après avoir repris et corrigé des choses:
humain - ka - bi-ki-gi-po(z)/
sujet - pkae - bi-ki-gi-vu-chu-po(z)-bo(j)-to(ch)/
végétal - pio - ti-gi-po(z)-do(j)-cho(p)/
mineral - mnea - bi-ti-fu-vu-su-zu-chu-ju-bo-to(ch)/
passé - psoi - pi-di-po(s)-ko(f)/
futur - ftu - pi-di-bo(z)-do(j)/
conditionnel - hi - po(s)-ko(f)-bo(z)-do(j)/
chance - tea - pi-di-to-do
peuple - kwe - bi-ti-ki-gi-po-bo
intelligence -kea - pi-bi-ti-ki-gi-bo-do-go
glyphe multi-connexions-pibitidikigi-fuvusuzuchuju-pobotodokogo

Formes simplifiées et réduites (deuxième forme)
humain - ka - bik-gi-po
sujet - pkae - bik-gi-po-vu-b(o)-chu-t(o)
végétal - pio - tig-pod-cho
mineral - mnea - bi-ti-wu-bo-to
passé - psoi - pid-pok
futur - ftu - pid-bod
conditionnel - hi - pok-bod
chance -tea - pid-tod
peuple - kwe - bik-tig-pob
intelligence - kea - pi-bik-tig-bodog
glyphe multi-connexions-wi-wu-wo

Selon la deuxième forme, on reconnait tout de suite la plupart des glyphes qui possèdent des éléments graphiques communs.

d'où

bi-ti-wu-bo-to -> mnea : mineral
big-gi-po -> ka : humain
big-gi-po-vubochuto -> pkae : sujet
bik-tig-pob -> kwe : peuple
pi-bik-tig-bodog ->kea : intelligence
pid-bod -> ftu : futur
pid-pok -> psoi : passé
pid-tod -> tea : chance
pok-bod -> hi : conditionnel
tig-pod-cho -> pio : végétal
wi-wu-wo -> (glyphe multi-connexions)

alors que l'ordre alphabétique des traductions donnerait: ftu-hi-ka-kea-kwe-mnea-pio-pkae-psoi-tea)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lal Behi

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Lun 7 Aoû 2017 - 22:32

Velonzio Noeudefée a écrit:
Toutefois, je pense que mon système ou bien celui d'Anoev permettent tout autant un classement et sont plus simples.
Il suffit après d'appliquer un classement alphabétique à la forme du glyphe transcrite
Oui, c'est vrai. D'ailleurs, j'avais mis au point un système à base de lettre inspiré des vôtres.

Mais j'aime bien ma nomenclature que je trouve "visuelle" grâce au binôme lettre+nombre qui décrit le nombre de traits par sommet. Effectivement, il y a quand même 31 combinaisons de traits différentes, même si certaines reviennent plus fréquemment que d'autres. Avec votre système de lettre, à combien de combinaison CVcoda arrive-t-on ?

Mais, de fait, chaque système à ses avantages (et sans doute ses partisans).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 0:08

pour ma part:
a-pi-bi-ti-di-ki-gi-fu-vu-su-zu-chu-ju-po-bo-to-do-ko-go + wi-wu-wo (quand tu as tous les segments d'un type)
donc de base, j'ai
1 syllabe V
18 syllabes CV
auxquelles pour raccourcir l'écriture, j'ajoute
3 syllabes CV, synthétiques
total: 22
Le plus long glyphe en système de base est composé de 18 syllabes CV, mais synthétisé en 3 de types CV,
sinon en système de base j'ai mnea avec 10 syllabes CV.


Dans le système simplifié et réduit, tu as l'exemple de
pkae avec 7 syllabes variables
par exemple bi-ki qui sont 2 rayons opposés, forme bik le diamètre, la forme de boite de pkae pourrait être écrite en un seul mot vubochut(o), mais ça reste toujours parmi mes exemples, le glyphe transcrit le plus long avec 6 syllabes: bik+gi+po+vu+bo+chut
Plus simplement, cela revient à combiner 4 systèmes pour décrire les 4 types de liaison géométriques (rayons, diamètres, côtés hexa, côtés étoile de David) à chaque fois tu as 6 possibilités+le a du point central pour un glyphe qui ne serait constitué que de lui seul, soit sommairement 25. Mais je pense en avoir plus.
a 1
pi à gi 6
fu à ju 6
po à go 6
+ pid/bik/tig 3
+pot/bod/tok/dog/kop/gob 6
+ triangles équilatéraux internes potok/bodog 2
+ la boite vutochug(o)
+ les 3 wi/wu/wo
Je suis à 34.
Faut-il considérer d'autres formes géométriques particulières comme les 6 petits triangles équilatéraux (exemple au sommet du glyphe mnea ou encore les deux triangles latéraux de la boite comme à gauche et à droite du glyphe mnea ou non?)
mnea pourrait ainsi donner bit-vutochug-suzuot-jufup simplifiable en bit-vutochug-suzwot-jufup (il a alors 8 syllabes), mais on ne distingue plus qu'il a tous les côtés de l'hexagone.


Mais un autre système résultant d'une fusion entre le tien et le mien donnerait pour ka
po-bii-gi les consonnes représentant l'un des 6 sommets, les voyelles un trait.
Plusieurs voyelles, plusieurs traits ou un i double un trait prolongé (passage du rayon au diamètre)
donc en reclassant les syllabes dans l'ordre de la longueur des traits bii-po-gi
i (rayon) et u (côtés hexa) se valent et sont inférieurs à o (côtés étoiles), lui même inférieur au diamètre soit à un i long (i/u < o < ii)

Le glyphe pkae donnerait bii-gi-po-bu-to-ku-go d'où biiu-goi-po-to-ku
mais, ainsi tu te sépares du tracé...
Comme tu le dis: chaque système a ses avantages et ses inconvénients.

A moins de combiner encore
consonne: sommet, nombre de voyelles = nombre de trait, voyelle: typologie des trait
et soit une consonne 2, soit une consonne code de queue pour le tracé, pour le glyphe ka ça ferait
bii-po-gi+pbg (tracé)
Pour le tracé,
en faisant correspondre les 6 occlusives au 6 fricatives p-f, b-v, etc. alors
synthèse bviipf-pfobv-gchigch.
Soit les possibilités suivantes:
biif-pov-gich* (celui que je préfère à la prononciation)
viip-fob-chig
biip-pob-gig
b 2ème sommet (en partant de l'ouest et tournant dans le sens des aiguilles d'une montre)
ii diamètre (équivalent à 2 rayons, trait prolongé, le plus long)
f 1er sommet du tracé: 1er sommet de l'hexagone (à l'ouest)
p 1er sommet
o côté de l'étoile_toujours sens ouest+montre_, taille intermédiaire
v 2ème sommet du tracé: 2ème sommet de l'hexagone
etc.

Bien que Graphieros doivent voir s'il trace le glyphe ka en commençant par les bras du glype (env. po ou f coda de la 1ère syllabe) ou en finissant par eux, auquel cas c'est biiv-pog-gif pour le glyphe /ka/ ou bien, je garde mon principe de sens pour le tracé et le glyphe ka donne biif-pov-gich (et non pas une bitch en pov quiche  Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lal Behi

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 0:56

J'avais aussi imaginé une méthode mixte.
Consonnes aux six sommets (en commençant en haut à droit puis dans le sens horaire) : G, R, P, H, Y et S (en hommage au GRaPHYeroS*). Mais on pourrait évidemment prendre les six premières consonnes de l'alphabet pour s'y retrouver plus facilement (B, C, D, F, G, H).
Voyelles sur le même principe que mes 5 combinaisons à 1 trait (A0 > a, A1 > e, A2 > i, A3 > o, A4 > u).
* Je sais qu'on écrit graphieros, mais j'avais besoin au moins d'une semi-consonne...

Les voyelles se lisent en fonction de la consonne de base, en faisant un sixième de tour pour chacune d'elles.
Pour le demi-trait central (correspondant à la voyelle "i"), on peut le noter par exemple "î" ou, si on veut pouvoir le différencier à l'oral, y ajouter une coda ("in).

Pour le sens de notation, je commence comme précédemment par tous les traits du sommet G, puis je passe aux sommets suivants dans le sens horaire.

Ainsi, le glyphe /ka/ - humain donnerait : gepihî ou gepihin. /tea/ - chance, donnerait goriro.

Mais en fait, c'est quasiment le même principe que ma nomenclature par nombre de traits, sauf que l'on ne peut traiter qu'un seul trait à la fois, ce qui multiplie la longueur de noms, surtout pour les glyphes complexes. C'est cette raison qui m'avait fait pencher vers le système lettre + 2 chiffres.
En revanche, c'est plus simple en terme de mémorisation puisqu'il suffit de se souvenir de la position des six consonnes et cinq voyelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 1:59

@Lal Behi

Dans ton système alphanumérique très bien trouvé (présenté le 5 août),
je ne comprends pas vu ton sens de rotation pourquoi A0 n'est pas F4?
Vu ton sens sur le côté de l'hexagone, F ne peut aller que vers A et A que vers B.
Comme tu cumules départ et arrivée, il me semble que tu te compliques les choses.

Du coup pour moi, pas d A0 et tes
A24, A25, A26 deviendraient A12, A13, A14
A27, A28 et A29 -> A23, A24 et A34
A36, 37, 38, 39 -> A123, 124, 134, 234
et A44 -> A1234
en repartant de ton principe lettre
1 e, 2 i, 3 o, 4 u
et G, R, P, H, Y, S
(personnellement j'aurais pris G, R, F, Y, X, S_x comme /x/, mais je reste sur ton système),
tu aurais
ge, gi, go, gu
gei, geo, geu
gio, giu et gou
geio, geiu, geou, giou
et geiou
le glyphe /ka/ ferait A1C2D2', simplifié en A1C2D, soit GePiH
le glyphe /tea/ ferait B23A3, d'où RioGo
/kwe/ A12F23 = GeiSio
/kea/ D123E2'3F23 = HeioYi'oSio
L'idée que j'indiquais était d'indiquer en coda le tracé ainsi dans ton sens, /kea/ donnerait
point central, 2ème sommet (B syst1, R syst2), 3ème sommet (C syst1, P syst 2)
En appelant le point central x de heXagone, ce qui rappelle la croix du centre lorsque tu traces, ça donnerait
Heiox-Yi'or-Siop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 17:08

Très chers Velonzio et Lal,

vous m'impressionnez ! study

Je  prends connaissance de vos échanges suite à la proposition de Lal (je suis au bureau, et n'ai pas le temps de cerveau disponible indispensable à une compréhension pleine de ceux-ci).

Je ne pense pas pouvoir départager les deux méthodes, donc je dis "sagesse" sur ce coup-là ^^

(edit)
Velonzio a écrit:
Bien que Graphieros doivent voir s'il trace le glyphe ka en commençant par les bras du glyphe (env. po ou f coda de la 1ère syllabe) ou en finissant par eux, auquel cas c'est biiv-pog-gif pour le glyphe /ka/ ou bien, je garde mon principe de sens pour le tracé et le glyphe ka donne biif-pov-gich (et non pas une bitch en pov quiche Very Happy )

Je commence par le corps, puis la jambe, et termine par les bras cheers



Dernière édition par Graphieros le Mar 8 Aoû 2017 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 17:21

J'avais également planché sur la question. Comme quoi, le grahieros inspire beaucoup les idéolinguistes, mais je n'ai pas eu le temps de d'approfondir la question.

Moi, c'était, juste une réflexion personnelle, que je ne pensais pas partagée. Je me disais, si j'avais inventé le graphieros comment aurai-je fait pour y associé une écriture déductible afin d'éviter à apprendre tous les glyphes et leur prononciation par coeur.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 17:47

Merci.

Je pense que le Graphieros est très motivant.
Les solutions proposées par Anoev et Lal Behi sont aussi très intéressantes et pleines de potentiel, elles n'en sont que plus intéressantes, c'est pourquoi j'ai embrayé dessus.

(Encore une petite idée comme ça)
Je me disais que si, jamais la question d'un classement de glyphe se posait réellement, Graphieros pourrait proposer un concours avec par exemple les 20 ou 25 ou 30 ou 50 glyphes les plus fréquents, chaque participants propose une méthode de classement.
Au final Graphieros choisit celle qui, soit lui plait le mieux, soit lui parait le mieux convenir au Graphieros ou même combine les éléments les plus intéressants de chacune.
C'est sa langue après tout, il est seul décideur.
Bien sûr, il n'y a rien d'obligatoire, ni rien d'urgent et surtout, ami Graphieros, fait comme tu l'entends.

Continue de nous éblouir avec ton Graphieros, c'est un plaisir des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 17:59

Velonzio Noeudefée a écrit:

Je me disais que si, jamais la question d'un classement de glyphe se posait réellement, Graphieros pourrait proposer un concours avec par exemple les 20 ou 25 ou 30 ou 50 glyphes les plus fréquents, chaque participants propose une méthode de classement.

Bonne idée.

Seulement moi je n'étais pas partie sur une méthode de classement mais une méthode logique de lecture des glyphes pour qu'en observant le tracé on puisse en déduire sa prononciation.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Lal Behi

avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 18:49

Vellonzio Noeudefée a écrit:
je ne comprends pas vu ton sens de rotation pourquoi A0 n'est pas F4?
Vu que je commence toujours par le sommet A, la trait seul A0 peut être présent. Mais, effectivement, pour les sommets suivants, le numéro 0 est théorique puisque B0 est déjà présenté par A4, C0 par B4; etc. (le F4 n'existe de fait pas du tout seul, mais il peut faire partie d'une combinaison de traits partant du sommet F)

La première version de cette nomenclature était d'ailleurs basée sur 4 traits au total et toutes les possibilités à partir d'un point. Le A0 n'existait pas et le premier trait commençait à A1 ; s'ensuivaient toutes les possibilités jusqu'aux 4 traits complets. Et ce, pareillement pour chaque sommet. De cette façon, pas de A0 qui se confondrait avec un F4.

Mais j'ai revu ma copie car je voulais que le nombre de lettre/chiffre par glyphe soit le plus réduit possible. Intégrer les 5 traits présente cet avantage.

Mais effectivement, tous les systèmes ont des atouts. Pour la langue d'Eve, j'ai adopté ma nomenclature, non parce qu'elle est la meilleure, mais parce qu'elle correspond bien à ma "logique".
Je trouve ça bien qu'il y ait plusieurs types de nomenclatures : ainsi, chaque inventeur de glyphes hexagonaux pourra choisir celle qui lui convient le mieux Very Happy . Ou en créer une autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 8 Aoû 2017 - 21:40

Lal Behi a écrit:

Mais effectivement, tous les systèmes ont des atouts. Pour la langue d'Eve, j'ai adopté ma nomenclature, non parce qu'elle est la meilleure, mais parce qu'elle correspond bien à ma "logique".
Je trouve ça bien qu'il y ait plusieurs types de nomenclatures : ainsi, chaque inventeur de glyphes hexagonaux pourra choisir celle qui lui convient le mieux Very Happy . Ou en créer une autre...

C'est certain, parfaitement d'accord.
D'ailleurs l'un ou plusieurs des systèmes de transcription pour classement peut être utilisé pour créer quelques mots a priori.

J'en ai envisagé un nouveau en calquant un hexagone sur le tableau API...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 9 Aoû 2017 - 8:44

Velonzio Noeudefée a écrit:

(...)
Je me disais que si, jamais la question d'un classement de glyphe se posait réellement, Graphieros pourrait proposer un concours avec par exemple les 20 ou 25 ou 30 ou 50 glyphes les plus fréquents, chaque participants propose une méthode de classement.
Au final Graphieros choisit celle qui, soit lui plait le mieux, soit lui parait le mieux convenir au Graphieros ou même combine les éléments les plus intéressants de chacune.
(...)

C'est une bonne idée:)
Je ne suis pas certain en revanche d'être en mesure de juger quelle méthode est la plus adéquate, d'où le fait de botter en "sagesse" #Anoev Wink

Ziecken a écrit:
Seulement moi je n'étais pas partie sur une méthode de classement mais une méthode logique de lecture des glyphes pour qu'en observant le tracé on puisse en déduire sa prononciation.

Tu touches au point faible du graphieros, son absence totale de lien entre la forme des glyphes et la phonologie. J'ai opté pour des modules courts de type:

consonne - voyelle (exemple: [ma])
consonne - consonne - voyelle [kto]
consonne - voyelle - voyelle [me.a]
consonne - consonne - voyelle - voyelle [pta.e]

ce qui a certes l'avantage de limiter le nombre de syllabes à prononcer dans une idéolangue descriptive agglutinante, tout en permettant la prononciation de toutes les combinaisons de glyphes possibles sans conflit, mais qui force le locuteur à tout connaître par cœur (ce qui n'est pas encore mon cas, du moins pour les glyphes les moins utilisés dans la liste des 400 glyphes de base). L'autre avantage c'est que j'ai pu utiliser des sons proches d'autres langues, ou mettre des clins d'oeil (par exemple le glyphe "déchet" se dit [tri.e], ou "conflit" [tro.i]). J'ai pris l'habitude de prononcer le graphieros, qui sonne plutôt pas mal de la sorte, et j'ai bon espoir un jour de pouvoir devenir bilingue lol.

Si challenge il y a, il consisterait donc à concilier les contraintes suivantes:
1. ne pas dépasser 2 syllabes pour un glyphe
2. parvenir à faire le lien entre sa forme et sa phono
3. faire en sorte qu'aucun conflit phonologique ne soit possible dans les combinaisons de glyphes

Je vous avoue que cela ressemble pour moi à une quadrature du cercle, mais quand je vois le niveau de ce que vous avez proposé, peut-être que ce carré peut devenir un cercle^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Jeu 10 Aoû 2017 - 20:54

Graphieros a écrit:


Si challenge il y a, il consisterait donc à concilier les contraintes suivantes:
1. ne pas dépasser 2 syllabes pour un glyphe
2. parvenir à faire le lien entre sa forme et sa phono
3. faire en sorte qu'aucun conflit phonologique ne soit possible dans les combinaisons de glyphes

Je vous avoue que cela ressemble pour moi à une quadrature du cercle, mais quand je vois le niveau de ce que vous avez proposé, peut-être que ce carré peut devenir un cercle^^

Eureka, j'ai trouvé une méthode à proposer qui réponde à tes critères.
Je propose de la présenter sur un fil général à part où tout idéocréateur y ayant réfléchi pourra intervenir et éviter ainsi de polluer ce fil.
Pour ce faire j'ai besoin de temps afin de réaliser quelques dessins et schémas pour essayer de rendre cela compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Ven 11 Aoû 2017 - 9:07

Velonzio Noeudefée a écrit:
Graphieros a écrit:


Si challenge il y a, il consisterait donc à concilier les contraintes suivantes:
1. ne pas dépasser 2 syllabes pour un glyphe
2. parvenir à faire le lien entre sa forme et sa phono
3. faire en sorte qu'aucun conflit phonologique ne soit possible dans les combinaisons de glyphes

Je vous avoue que cela ressemble pour moi à une quadrature du cercle, mais quand je vois le niveau de ce que vous avez proposé, peut-être que ce carré peut devenir un cercle^^

Eureka, j'ai trouvé une méthode à proposer qui réponde à tes critères.
Je propose de la présenter sur un fil général à part où tout idéocréateur y ayant réfléchi pourra intervenir et éviter ainsi de polluer ce fil.
Pour ce faire j'ai besoin de temps afin de réaliser quelques dessins et schémas pour essayer de rendre cela compréhensible.

cheers

Magnifique, quelle rapidité!
Je suis d'accord pour transférer cela sur un fil dédié, quitte à basculer ici le résultat définitif.
J'ai hâte de voir ce que tu proposes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Sam 12 Aoû 2017 - 13:46

Ce matin une idée m'est venue, telle une apparition.
Ce serait une autre manière d'écrire le Graphieros, donc à la place d'un trait vertical.
Bien évidemment c'est juste une idée et rien n'impose son application.

J'appelle cette méthode le bonomo, simplification de bonhomme-mot.

Inspiration:
- les chimérogrammes du Diaosxat (ça me plait tellement que depuis hier soir, j'étais en train de réfléchir à une écriture logographique simplifiée et d'un coup, paf, ce matin, une illumination pour le Graphieros).
- l'évolution du dessin du bonhomme chez le jeune enfant

Combinaison:
Possibilités avec l'écriture fractale ou celle, moléculaire.

Possible développement:
l'assemblage des hexel d'un mot formant un bonhomme, la manière d'arranger ces bonhommes pourrait d'écrire une autre scène. L'artiste Graphieros pourrait atteindre une triple mise en abîme (hexel logographique, exemple ka, mnea, pio; scène bonomo, tableau).

Dans les deux schémas suivants, je montre des dispositions bonomo possibles pour des mots constitués de 1 à 10 hexels. J'ai mis aussi un dessin, je pense, maximum, constitué de 22 hexels.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Sam 12 Aoû 2017 - 14:48

Velonzio Noeudefée a écrit:
Ce matin une idée m'est venue, telle une apparition.
Ce serait une autre manière d'écrire le Graphieros, donc à la place d'un trait vertical.
Bien évidemment c'est juste une idée et rien n'impose son application.

J'appelle cette méthode le bonomo, simplification de bonhomme-mot.

Inspiration:
- les chimérogrammes du Diaosxat (ça me plait tellement que depuis hier soir, j'étais en train de réfléchir à une écriture logographique simplifiée et d'un coup, paf, ce matin, une illumination pour le Graphieros).
- l'évolution du dessin du bonhomme chez le jeune enfant

Combinaison:
Possibilités avec l'écriture fractale ou celle, moléculaire.

Possible développement:
l'assemblage des hexel d'un mot formant un bonhomme, la manière d'arranger ces bonhommes pourrait d'écrire une autre scène. L'artiste Graphieros pourrait atteindre une triple mise en abîme (hexel logographique, exemple ka, mnea, pio; scène bonomo, tableau).

Dans les deux schémas suivants, je montre des dispositions bonomo possibles pour des mots constitués de 1 à 10 hexels. J'ai mis aussi un dessin, je pense, maximum, constitué de 22 hexels.

Bonjour Velonzio,

je suis heureux de voir ce que le graphieros t'inspire en ce moment (je suis encore entrain de digérer tes propositions brillantes concernant la phono)!

L'utilisation du trait vertical est liée directement à ce que je fais du graphieros pour mes tableaux actuellement, à savoir que j'ai besoin d'une écriture linéaire et sans espace. Ci-dessous, mon avant-dernier tableau ("L'envol", huile sur toile, 30x30cm):



La structure hexagonale est tellement souple qu'on peut imaginer tout plein d'assemblages, à ce titre, le bonomo est très ludique (j'emets une réserve toute personnelle sur l'étirement des hexels, en raison d'une passion irrationnelle pour l'hex régulier^^) et s'accorderait peut-être à des tentatives littéraires de type poétique, ou philosophique (d'ailleurs, le moléculaire convient également à ces genres, à moins que je parvienne à l'intégrer intelligemment dans mes tableaux, j'ai quelques pistes...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyeronimus

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Sam 12 Aoû 2017 - 15:50

J'avoue n'avoir pas pris le temps de lire le fil en entier, alors pardon si je répète des choses déjà dites. Je trouve ces tableaux très intéressants par la tension entre l'image réaliste et le graphisme abstrait (j'entends abstrait plastiquement, indépendamment de ce que ça pourrait signifier). As-tu envisagé de varier les rapports entre les deux? Par exemple avec le graphieros ne remplissant pas tous les hexagones, ou bien des hexagones plus grands qui obligeraient de reculer pour comprendre l'image, un peu comme avec "Gala nue regardant la mer qui à 18 mètres apparaît le président Lincoln" (comparaison qui n'a pas grand chose à voir mais ça expliquera ce que j'ai en tête).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chymeres.org/wordpress/ En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1094
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Sam 12 Aoû 2017 - 15:54

Graphieros a écrit:


La structure hexagonale est tellement souple qu'on peut imaginer tout plein d'assemblages, à ce titre, le bonomo est très ludique (j'emets une réserve toute personnelle sur l'étirement des hexels, en raison d'une passion irrationnelle pour l'hex régulier^^) et s'accorderait peut-être à des tentatives littéraires de type poétique, ou philosophique (d'ailleurs, le moléculaire convient également à ces genres, à moins que je parvienne à l'intégrer intelligemment dans mes tableaux, j'ai quelques pistes...).

Effectivement, j'ai oublié de le dire, mais ce principe de Bonomo ou la souplesse d'emploi des hexels pourrait être au Graphieros, ce que les Calligrammes d'Apollinaire sont au français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: présentation du graphieros   

Revenir en haut Aller en bas
 
présentation du graphieros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» présentation du graphieros
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."
» Ma présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: