L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le passif dans vos langues construites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Jeu 3 Jan 2013 - 14:05

Vilko a écrit:
Anoev a écrit:
La mid àt nakládys dàtev en tinex heptaw = On (quelqu'un) met (...) à jour...
La mide àt nakládys dàtev en tinex heptaw = On (nous) met (...) à jour...
Les deux phrases ne sont-elles pas homophones ?

Si : comme en français, d'ailleurs. Ce qui renforce l'aspect "gallicisme" de ces deux dernières phrases. En aneuvien "soutenu", on utiliserait :
-soit la voix passive (premier exemple)
-soit okèndu mid àt nakládys dàtev en (quelqu'un met...)
-soit er mide àt nakládys dàtev en (nous mettons...)

Le bon sens aurait voulu que ce fût lar mide... (pluriel de la), mais il aurait semblé plus lourd que le pronom personnel académique er (pluriel de eg). Par ailleurs, l'homonymie disparaît si le complément (ou l'adverbe) commence par une consonne, si le verbe est un verbe du premier groupe, ou bien au passé :
la dem perve cys = on (quelqu'un) s'en charge
la dem perver° cys = on (nous) s'en charge.
la mir kom dær /lɐmiʁˈkɔmˈdɛʁ/ = on (quelqu'un) viendra là.
la mir kome dær /lɐmiʁˈkɔməˈdɛʁ/ = on (nous) viendra là.
la hidda à xeliys ; la hiddar à xeliys = on a pris la voiture



°Attention ! faux ami !


Dernière édition par Anoev le Jeu 3 Jan 2013 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Jeu 3 Jan 2013 - 14:28

De façon amusante, ce pb ne se pose pas dans la plupart de mes conlangs car je pratique plutôt la distinction Agent/Patient que Sujet/Objet.
Et comme je mets aussi toujours le focus en première place, la tournure passive sera donc rendue par :
Patient Verbe Agent ou Patient Agent Verbe

Je pense en effet que le passif a été créé pour mieux mettre en relief le COD de la phrase. Si vous avez une distinction nette entre l'agent et la patient, que l'ordre des mots soit libre, alors le passif en tant que construction grammatical n'a pas à exister.

Bonne Année Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Jeu 3 Jan 2013 - 14:47

Encore un coup, s'il n'y a pas d'agent, la voix passive est à peu près irremplaçable (sauf en mettant un indéfini comme sujet d'une voix active).

En aneuvien, on peut aussi trouver ce genre de phrase, assez difficilement traduisible :

Àr erkùrtyne çem hiddar per lav = Les précautions ont été prises par on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Jeu 3 Jan 2013 - 16:05

silent 


Dernière édition par lsd le Sam 6 Juil 2013 - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Jeu 3 Jan 2013 - 20:03

Anoev a écrit:
Encore un coup, s'il n'y a pas d'agent, la voix passive est à peu près irremplaçable (sauf en mettant un indéfini comme sujet d'une voix active).
Sans agent, ça marche très bien aussi.
Il suffit de mettre le patient en 1ère position et ça fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Mer 29 Oct 2014 - 23:27

Silvano a écrit:
En latin, pour le passif, dans la moitié des temps, on utilise simplement d'autres terminaisons.
Je vois: video
Je suis vu: videor.
Mais j'ai été vu: visus sum (et sum est au... présent).
Ce qui laisserait à penser que le présent passif français (et autres) viendrait du parfait de cette même voix au latin+.


+Ce qui me permet un petit hors-sujet : l'imparfait du subjonctif français avec ses formes un peu surannées (-sse ... -ssions ... -ssent) seraient plutôt proche du pékupé du latin (-VISSEM -VISSET -VISSEMVS -VISSENT) que de l'imparfait du même mode dans la même langue, plus fluide : -REM -RET -REMVS -RENT.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AEM



Messages : 1439
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Lun 3 Nov 2014 - 1:37

Quatre méthodes :

Avec èmér :

èmér fonctionne comme un verbe :

irama' = Je regarde

rama yémèr a = Je suis regardé.


Avec suffixe :

S'il y a un suffixe sur le verbe, il suffit de rajoute une apostrophe entre les deux, qui se prononcera comme une légère pose :

Ti iramapa' = Je te regardais.
Ti irama'pa' = J'étais regardé par toi.


Avec la consonne principale :

Si on sait trouver la consonne principale d'un verbe, on placera avant celle-ci sa faible ou sa forte pour former un passif. (N/m devient alors un couple forte(m) faible(n))

Tirama' = Tu regarde.
Tiranma' = Tu es regardé.

Mais ce passif est très fort en sous-entendu.Un sujet au passif est presque toujours sous-entendu.
Ainsi :
Tilagka' = Je t'aime.

Il s'agit par ailleurs d'une traduction plus correcte que "Ti ilaka'" car ce passif est utilisé partout en Deyryck, il est vraiment très courant!

Avec sû :

Sû est un petit suffixe qui sert à former un passif. Au niveau sous-entendu il est entre un passif normal et les passifs classiques, mais il peut être précisé :

ôsû : passif classique
zû : passif sous-entendant

Il se place en suffixe d'un point, mais surtout d'un "da". (Le "da" remplace couramment le "a" par habitude de langage, cette habitude est triplée pour ce passif)

Tirama' = Tu regardes.
Tirama da = Tu es regardé.
Ou
Tirama swa(a) = Tu es regardé. (même si peu courant)

Et :

Tirama ôsûda = Tu es regardé.
Tirama zûda = Je te regarde.


Je préciserais par ailleurs que le passif est excessivement courant en Deyryck, sous toute ses formes (èmér beaucoup moins que les autres toutefois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1044
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Lun 3 Nov 2014 - 2:19

En moschtein, c'est comme en français: auxiliaire être (sunt) + participe passé (radical +oni).
Ex: Bird vrüchoni sanat. = L'oiseau est mangé. (Avec ici un verbe être dispensable puisque nous sommes à la troisième personne au présent). (Actif: Bird vrüchat.)

En fragduzoga, le passif n'existe pas. On en rend compte en utilisant le pronom da qui indique quelque chose d'indéfini, d'inconnu.
Ex: lulo gdu da (littéralement quelque chose/quelqu'un a mangé l'oiseau). (Actif: gdu lulo.)

Dans ma langue-qui-n'a-toujours-pas-de-nom, pas de forme passive pour le verbe, on peut donc coller sujets et compléments que l'on veut, il suffit de mettre aux noms la bonne désinence. Ici ce qui nous intéresse, c'est le suffixe du patient -ak.
Ex: Rotak ciSpifta. (Actif: Rotez ciSpifta. (-ez suffixe de l'agent))

En pluviôsan, où on adore les verbes modaux, c'est le modal obt qui indique la passivité. Il suffit de le conjuguer et de le faire précéder le verbe à l'infinitif.
Ex: Wog oboy guden. (Actif: Wog gudil.) (L'existence ou non d'articles n'est pas encore déterminée. Blague subtile.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron



Messages : 393
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Lun 3 Nov 2014 - 22:24

Après bien des recherches, l'Arcan exprime son passif comme suit:

Il voit Leo = amasai Leo [verbe + -ai]
Il est vu par Leo= amasai Leo n'en [verbe + -ai] + [complément d'agent] + [pronom complément]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le passif dans vos langues construites   Aujourd'hui à 23:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Le passif dans vos langues construites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le passif dans vos langues construites
» Liste des langues construites citées dans la Wikipédia
» La Vallée du Bizarre appliquée aux langues construites ?
» Sonorité intrinsèque des mots en langues construites
» Pourquoi et comment l’Afrique doit investir dans les langues africaines et l’enseignement multilingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: