L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vieux Nûraën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 1:28

bonsoir a tous,voila je me présente Phollaxeurassa jeune écrivain amateur et linguiste passionné .j'essaye depuis des années de construire un langage fictif ,pour servir de base a des histoires de nains.il y a peu , j'ai remis au goût du jour ce fameux langage . désolé à l'avance pour le coté archaïque des mots . je m'inspire principalement des langues germaniques . voici un petit aperçut de la conjugaison j'espère que cela vous plaira ...

Vieux Nûraën

Etre au présent
Sîtëer :être
Sît :singulier (comme dans Tvir Sît Tûllo :je suis mort)
Sîtëelle :2ème singulier (comme dans Y Sîtëelle Yorëerêrt :tu est belle)
Biêkoke :1er pluriel (comme dans Uz Biêkoke Rôfëerirt :nous étions euphoriques)
Biêtinelle :2ème pluriel (comme dans Vîr Biêtinelle Rêmereme :vous étiez merveilleux)
Etre au passé
Tvir’k Sîtê :j’était
Y’ëer Sîtëllê :tu était
Ni Sîtôntor :il était
Se Sîtintîr:elle était
Uz Biêkîoke :nous étions
Vîr Biêkelleïre :vous étiez
Etre au futur
Tvir’ê Sîtûn :je serait
Y Sîtillûn :tu sera
Ni Sîtiëerôr : il sera
Se Sîtiëenîr :elle sera
Uz Biêkîokike :nous serions
Vîr Biêkîelleïre :vous serez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 1:39

phollaxeurassa a écrit:
bonsoir a tous,voila je me présente Phollaxeurassa jeune écrivain amateur et linguiste passionné .j'essaye depuis des années de construire un langage fictif ,pour servir de base a des histoires de nains.il y a peu , j'ai remis au goût du jour ce fameux langage . désolé à l'avance pour le coté archaïque des mots . je m'inspire principalement des langues germaniques . voici un petit aperçut de la conjugaison j'espère que cela vous plaira ...

Vieux Nûraën

Etre au présent
Sîtëer :être
Sît :singulier (comme dans Tvir Sît Tûllo :je suis mort)
Sîtëelle :2ème singulier (comme dans Y Sîtëelle Yorëerêrt :tu est belle)
Biêkoke :1er pluriel (comme dans Uz Biêkoke Rôfëerirt :nous étions sommes euphoriques)
Biêtinelle :2ème pluriel (comme dans Vîr Biêtinelle Rêmereme :vous étiez êtes merveilleux)
Être au passé
Tvir’k Sîtê :j’était -s
Y’ëer Sîtëllê :tu était  -s
Ni Sîtôntor :il était
Se Sîtintîr:elle était
Uz Biêkîoke :nous étions
Vîr Biêkelleïre :vous étiez
Être au futur
Tvir’ê  Sîtûn :je serait
Y Sîtillûn :tu sera -s
Ni Sîtiëerôr : il sera
Se Sîtiëenîr :elle sera
Uz Biêkîokike :nous serions
Vîr Biêkîelleïre :vous serez
Salut et bienvenue dans le forum francophone des langues.

Pour le Nûraën, ça démarre bien avec une conjugaison.

Ce serait bien que tu te présentes , et notamment, de nous dire si le français est ta langue maternelle. Dans le cas contraire, on tâchera d'être indulgents vis à vis des fautes de conjugaison que tu as faites dans la présente inter. Mais bon, tâche de vérifier ça : on est quand même dans un forum linguistique.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Dim 27 Mar 2016 - 10:09, édité 1 fois (Raison : Erreur nun vue à ma relecture, mais qui n'a pas échappé à Djino ; comme quoi...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: retour   Dim 27 Mar 2016 - 1:45

en effet je suis bien français ... seulement je reconnait qu'il y a quelques fautes d’orthographe, et surtout la conjugaison sur laquelle il faudra que je retravaille, merci de me donner ce petit conseil

sinon comment trouve tu la lecture et la sonorité selon toi du Nûraën?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: Vieux Nûraën 2   Dim 27 Mar 2016 - 2:24

Diphtongues: le "ëe" se prononce comme un "i" allongé ,quand au "aë"lui se dit comme dans "aède" en français alors que pour le "Oë" ont trouve la même sonorité que dans "euphémisme"

les accents :le "î" se prononce comme "aie" . le "ê" comme "allée" et le "û" comme dans "fou" et pour finir le "Y" comme dans "appuyé"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3328
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 2:27

Lômô, et bienvenue !
Juste une question...

phollaxeurassa a écrit:
Biêkoke :1er pluriel (comme dans Uz Biêkoke Rôfëerirt :nous étions euphoriques)
Biêtinelle :2ème pluriel (comme dans Vîr Biêtinelle Rêmereme :vous étiez merveilleux)

"Nous étions euphorique", ça ne devrait pas plutôt se traduire par "Uz Biêkîoke Rôfëerirt" ?
"Vous étiez merveilleux", ça ne devrait pas plutôt se traduire par "Vîr Biêkelleïre Rêmereme" ?

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: réponse 2 au vieux nuraën   Dim 27 Mar 2016 - 2:34

nan car il y a un temps qui s'adapte aux pronoms :ex Uz Biêkiok le (kiok) sert a désigner le présent mais pour le 'nous" donc "Uz Biôkiok" nous . et le verbe décliné est Bio . autre exemple Tvirk Sît signifiant le "je suis" mais au présent . en fait chaque verbe s'associe avec un pronom. es ce que je t'éclaire a présent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3328
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 2:37

En fait je n'y comprends rien du tout, mais je ne suis pas nain Razz

Au fait, pour répondre tu dois cliquer sur "postreply", pas sur "nouveau"

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: retour sur le Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 2:42

merci pour l'info ^^... bien, écoute en français les pronoms ne se mélangent pas aux verbes non? et bien en nain il place selon les régions dans lesquelles ils vivent ,le verbe fusionner au pronom, donc "Trëemtûn" signifie "que ton interlocuteur rêve", le "ûn" veut dire "tu ou tiers personne ,et le Trëemt veut dire "rêver" au présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3328
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 2:49

Attends...

phollaxeurassa a écrit:
Etre au présent
(...)
Biêkoke : 1er pluriel (comme dans Uz Biêkoke Rôfëerirt :nous étions euphoriques)
Biêtinelle : 2ème pluriel (comme dans Vîr Biêtinelle Rêmereme :vous étiez merveilleux)

Nous sommes d'accord que "nous étions euphoriques" et "vous étiez merveilleux", c'est du passé et non du présent ?
Au présent, tu dis que le verbe se conjugue "biêkoke", donc "Uz Biêkoke..." devrait normalement vouloir dire "nous sommes...". Non ?

phollaxeurassa a écrit:
Être au passé
(...)
Uz Biêkîoke : nous étions
Vîr Biêkelleïre : vous étiez

Si "nous étions" se dit "Uz Biêkîoke", donc "nous étions euphoriques" devrait se traduire "Uz Biêkîoke Rôfëerirt" au lieu de "Uz Biêkoke Rôfëerirt".
Si ce n'est pas ça, je ne comprends alors rien du tout.

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: rectification   Dim 27 Mar 2016 - 3:03

plus simple

Uz Biokoke: auprésent
Uz Bîokioke :au passé

par contre
Vîr Biotinelle:nous sommes au présent
et Vîr Biêkelleîr:vous êtes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: Les éléments    Dim 27 Mar 2016 - 12:16

forcément quand ont aborde l'aspect imaginaire de chaque langue quel soit fictive ou naturelle , ont en vient a évoqué les éléments et la consistance du monde dans lequel évolue la langue. en vieux Nûraën les matières sont très présentes , car les nains ont un profond rapport avec les minéraux d'une part (après tout ces créatures troglodytes entretiennent une relation passionnelle envers la roche et ses dérivés)et d'autre part la nature les entourant .

les minéraux possèdent pour chacun d'entre eux au moins trois ou quatre synonymes
ex: Kar'billô :pierre bleu (Billô:bleu /Oz'Voffir :pierre de l'océan (Voffir:océan /Stôniforere:pierre des cieux (Forere:cieux)

quand aux éléments floraux il existe des noms familiers
ex: Ziv'Bëelû :bille de sang (Ziv :bille ou petite sphère/et Bëelû:sang)signifiant framboise
ex : Fîlorer'Giëel:fleur verte (Fîlorer :mot commun pour fleur/ et Giëel:vert)signifiant menthe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 12:27

phollaxeurassa a écrit:
Sinon comment trouve tu la lecture et la sonorité selon toi du Nûraën?
Entreprise courageuse, car complètement à-priori, ce qui donne des mots d'un exotisme certain. On va voir comment ça va évoluer. Y en a qui sont plus à l'aise dans l'à-priori que dans l'à-postériori. J'avais créé deux langues, après l'aneuvien (langue mixte) : le thub (à-priori) et le psolat (à-postériori). Mais ces deux langues patinent (surtout le thub, Idéolexique semblant avoir donné des ailes au psolat), surtout en comparaison avec l'aneuvien.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 12:35

Salut phollaxeurassa, je viens de créer une ébauche de présentation du vieux nûraën sur Idéopédia, n'hésites pas à t'inscrire pour le compléter.

Quelques questions sur le vieux nûraën :

Question En quelle année fut créée cette idéolangue ?
Question D'où provient le vocabulaire ?
Question Le vieux nûraën utilise-t-il un alphabet spécifique ?
Question Existe-il un monde associé ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: interrogation    Dim 27 Mar 2016 - 12:43

j'ai du mal a saisir le mot "à posteriori" et " l'après posteriori" ? en vérité je n'ai jamais entendu ce mot ^^'

quand au second message je répondrait ceci :
1:le premier Nûraën (qui a l'époque s'appelait "Nwraen")basique remonte à 2006 quand au Nûraën complexe il date d'il y a quelques semaines (et oui j'ai mis un certain laps de temps entre les deux)
2:le vocabulaire est fortement inspiré de l'allemand et de l'anglais
3:le Nûraën utilise l'alphabet classique qui plus tard lorsque les autres langues (à savoir le Nöurchöeusso et le Quorellinor) se créerons, le Reïff qui lui est un alphabet typiquement nain apparaitra
4:il existe effectivement une contexte historique qui lui est plus complexe et mieux travaillé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Dim 27 Mar 2016 - 15:07

phollaxeurassa a écrit:
j'ai du mal a saisir le mot "à posteriori" et " l'après posteriori" ? en vérité je n'ai jamais entendu ce mot ^^'
Moi aussi, j'me perds en conjectures quant au deuxième.

L'à-postériori (orthographe très variable : ça limite les risque de fautes), c'est, comme te l'a dit Odd, un système d'obtention de mots, soit directement d'après des mots de langues vivantes ou mortes, soit par juxtaposition de racines de ces langues (issues d'une même langue ou de plusieurs langues différentes, comme pour le mot français "thermonucléaire").

L'à-postériori direct est la méthode de prédilection de beaucoup de langues auxiliaires, gage d'une reconnaissance aisée des racines et permettant un apprentissage plus rapide pour des personnes d'origines diverses.

L'à-postériori agglutiné est également utilisé par une langue auxiliaire : l'uropi, permettant à certains mots de pouvoir être compris d'horizons plus larges encore, le système, dit de métissage est différent de celui qui permit la construction du mot français "thermonucléaire" : il s'agit d'une juxtaposition ou d'une imbrication de racines ayant la même signification. Ainsi en est-il de liam (amour) formé d'une racine germano-slave (Liebe/любовь) et d'une racine latine (AMOR) ; mais aussi mand, l'imbrication de MANVS avec hand. Ce système d'à-postériori est aussi une pratique largement utilisée en aneuvien : une langue personnelle. un mot comme sokísal en est l'un des représentants (som + kinat + sal) pour "gymnase".

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: retour sur l'après posteriori   Dim 27 Mar 2016 - 15:27

il est possible que j'ai fait une erreur dans le mot "après posteriori" et je m'en excuse
pour revenir sur l'à posteriori je dirait qu'il s'agit d'une emploi facile de ma part, pour bien démarrer ma langue fictive . et puis le vieux Nûraën n'en est point a sa forme finale ,je devrait donc le remanier pour en faire une langue personnelle et unique . mais ce que tu dit sur la juxtaposition de racines similaires pour crée un second mot est intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: l'histoire servant de base au langage ou l'inverse    Lun 28 Mar 2016 - 3:00

j'ai commencé à inventé mes premiers mots en Nwraën a l'âge de quatorze ans et en une décennie je n'ai eu de cesse de construire mes langues , sans succès par contre les bêtes mots de vocabulaire j'y parvenait avec facilité malheureusement près de la moitié de mes écrits linguistiques m'ont été arraché des mains cruel destin non?

enfin bref tout ceci pour expliquer qu'a maintes reprises, j'ai rédigé des centaines de descriptions, de lieux de personnages ou d'évènement historiques ,seulement cela s'arrêtait a des mots nommant des peuples et l'environnement les entourant .et non d'imaginer la grammaire et la conjugaison ,et bien vous savez quoi "Ore Tôvazare" ou "mes amis" depuis que j'ai déniché ce site, mon amour des langues s'est enflammé m'amenant à toujours d'avantage donner vie aux règles permettant ensuite d'approfondir le monde sur lequel j'oeuvre depuis dix ans

troisième partie qui revient sur le titre

bien avant que je prenne une certaine maturité , je concevait avec excès des histoires ,qui perdait beaucoup d'une touche "exotique" comme dirait Anoev, offrant ainsi au lecture une découverte d'un peuple connut ,mais dont les clichés du nain muni d'une hache et buvant beaucoup de bière ,sont écartés pour en faire des légendes uniques .pour chacun des trois clans nains ayant leur propre culture les uns des autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Lun 28 Mar 2016 - 10:59

phollaxeurassa a écrit:
pour revenir sur l'à posteriori je dirait qu'il s'agit d'une emploi facile de ma part, pour bien démarrer ma langue fictive . et puis le vieux Nûraën n'en est point a sa forme finale ,je devrait donc le remanier pour en faire une langue personnelle et unique . mais ce que tu dit sur la juxtaposition de racines similaires pour crée un second mot est intéressant.

Il semblerait que la plupart des idéolinguistes commencent par de l'a posteriori, même si certains passent à l'a priori après.

Phollaxeurassa a écrit:
j'ai commencé à inventé mes premiers mots en Nwraën a l'âge de quatorze ans et en une décennie je n'ai eu de cesse de construire mes langues , sans succès par contre les bêtes mots de vocabulaire j'y parvenait avec facilité malheureusement près de la moitié de mes écrits linguistiques m'ont été arraché des mains cruel destin non?

Beaucoup d'idéolinguistes commencent vers l'âge de 13 ou 14 ans ! C'est aussi mon cas. J'ai commencé avec le goumek en 1993 (à 13 ans) et j'ai créé ma langue la plus aboutie, l'elko, une dizaine d'années après en 2002 (à l'âge de 22 ans)

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Lun 28 Mar 2016 - 11:26

À l'inverse, l'aneuvien avait, à l'origine, beaucoup plus de mots à-priori (en proportion, parce que le lexique était plutôt maigre) que maintenant. Comme c'était de l'à-priori non motivé, il était plus difficile de les retenir (sauf des noms comme pùze (partir), pàteze (arriver), strægen (train, té !)...), et petit à petit, au fur et à mesure de l'arrivée des mots à-postériori directs (vaxèn), indirects (nexàv), à-priori motivés (qob) et mixtes (blajtœr*), les mots à-priori non motivés cédaient la place. Bon, il en reste, mais la proportion est nettement moindre, l'augmentation de la proportion des à-postériori a été la conséquence de mon apprentissage de langues étrangères, de mes voyages à l'étranger, ou de simples consultations en ligne. Quant aux à-priori motivés et à-postériori indirects, ils ont été le fruit d'expérimentations personnelles : anacycliques, ambigrammes directs ou par le biais de systèmes d'écriture imaginaires, soit de mon seul fait (akrig), soit par emprunts (vadora, adnébou, arkitanco).



*Un à-postériori non motivé comme blàj a "tenu bon" grâce aux agglutinations qui en découlèrent, comme blajtœr (porte-fenêtre), oblaaj (œil-de-bœuf), biladàj (fenêtre basculante), qiblà (guichet) etc. Autre exemple d'à-priori spontané à avoir "tenu bon" : (personne), eu égard aux nombreux mots dont il sert de suffixe (-du).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: retour pour Anoev   Lun 28 Mar 2016 - 20:56

voila ou nous en sommes :les séjours ou voyages linguistiques ,expatrié français en Belgique et habitant du coté francophone (à savoir la wallonie) je me suis néanmoins intéressé au flamand langue aux sonorités gutturales se parlant dans la partie septentrionale du plat pays d'ailleurs ce langage qui à la lecture m’agace me fascine pourtant sur le plan oral et forcément ce dialecte a trouver une bonne place dans la liste de mes langues d'influences pour le vieux Nûraën .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Ven 1 Avr 2016 - 11:22

phollaxeurassa, je te conseille de commencer par présenter la phonologie de ta langue, ce sera plus clair ! Smile

(voyelles et cosonnes, dipthongues...)

puis tu peux commencer par décrire la grammaire simple : noms, déclinaisons, adjectifs conjugaisons (avec des tableaux peut etre ?) Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: me revoilà !!   Sam 2 Avr 2016 - 10:16

tu a raison une petite explication est nécessaire ^^

les diphtongues sont les suivantes :"Ëe" =se prononçant tel un "i" prolongé" /le "Öe"= se dit "eu" comme dans "feu" ou "milieu" / le "û" se prononce "ou" comme dans "houx" /le "Aë" =se dit "aé" comme dans "aérosol" (je n'ai pas trouvé beaucoup de mots français se terminant de cette manière la ^^) /

les consonnes en vieux Nûraën sont

B,F,G,H,K,L,M,N,R,S,T,V,Z

les voyelles sont

A,E,I,Y,O,U,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: Question sur le pourquoi du comment   Sam 2 Avr 2016 - 10:34

Ma passion pour les langues remonte a une décennie en arrière,et m'a toujours permis de m'évader .
je suis franco-espagnol (chose a préciser)et cela peut paraitre étrange ,mais je n'aime pas tant que ça la langue française quand à l'espagnol ma mère ne me l'a jamais apprise toutefois ce langage ne m'attirait aucunement.

j'en vient donc à l'origine du Vieux Nûraën . j'était en cours de français et j'était occupé a rêvasser plutôt qu'à montrer une grande assiduité au collège (que je n'ai jamais eu), quand je décida soudainement de sortir un cahier ou j'écrivit quelques mots calligraphiés que j'inventa sur le moment ,puis en rentrant de l'école et comme à mon habitude je fit une partie d'un célèbre jeu vidéo ou se trouvait des nains , à la fin de ma partie j'eu une sorte de "révélation" . résultat quelques mois passèrent quand j'entama l'élaboration d'une langue pour le peuple nain , je identifia aux métallurgistes car le physique disgracieux me renvoyait l'impression que je me faisait de moi à l'époque , j'eu également le profond désir de construire un monde plein de majesté comme eux fabricant de beaux bijoux .

le vieux Nûraën fit partie intégrante de ma propre conception des nains, il permettait d'innover une nouvelle manière de voir les humanoïdes troglodytes ,et eu pour but d'approfondir leur culture à peine évoqué chez Tolkien .

ps:si vous avez d'autres questions n'hésitez pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Sam 2 Avr 2016 - 12:39

phollaxeurassa a écrit:
B,F,G,H,K,L,M,N,R,S,T,V,Z

Juste une petite remarque : le système des consonnes n'est pas très équilibré...

?/BT/?K/G
F/VS/Z

Les fricatives possèdent sourdes et sonores, ce qui n'est pas le cas de toutes les occlusives...
Ou bien, on a B->D, ou bien T->P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Sam 2 Avr 2016 - 12:54

hum non, Patrick a raison, en chuchotant un B, ça donne un P, et en chuchotant un D, on a T

difficile d'avoir qu'une seule des deux...


Sinon, le passé simple à la 1ere personne c'est pas le même qu'à la 3e personne ^^ (j'inventai pas j'inventa etc...)

Mais tu as précisé avoir du mal avec les conjugaisons... bah ! utilises le passé composé alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vieux Nûraën   Aujourd'hui à 12:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Vieux Nûraën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» numéro INE pour les vieux ?
» Les "vieux"
» besoin de vous, grands manitous du vieux français!!
» Fontaines du vieux village de Vandoeuvre
» je croyais que vous écriviez en vieux françois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: