L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des mots à-postériori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16241
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Des mots à-postériori   Lun 14 Mar 2016 - 21:33

... je voudrais bien causer avec vous.

Non seulement les mots présents dans les langues à-postériori et les langues mixtes, mais également les différents types de mots à-postériori, car je suis convaincu qu'on ne peut pas les ranger tous dans l'mêm'... tiroir !


  • Il y a, bien sûr, des mots très limpides, n'ayant subi que peu de transformation (voir pas du tout) depuis une ou plusieurs langues naturelles, et on peut citer
    birdo, central, comfort, diamànt et d'autres mots dans la même veine. Les LAI (à vocation internationale, rappelons-le) solnt friandes de ce genre de mots, facilement reconnaissables.
  • Mais ce sont loin d'être les seuls, et dans des langues comme le volapük (LAI à-postériori) ou l'aneuvien  (persolangue mixte), certains mots sont plus difficilement reconnaissables, comme neif (de l'anglais knife, pour le couteau), ou bien kalh (du français "cal" pour le cor... au pied). On pourrait aussi avoir, dans l'algardien fa (5), une parenté avec le suédois fem ? Qu'en penses-tu, Bedal ?
  • Et on continue avec une spécialité que se sont partagée l'elko et l'aneuvien (mais y en a sans doute d'autres !), je veux parler des mots issus de noms propres, mais les autres langues ne sont pas en reste, y compris les langues naturelles comme le français où on trouve "poubelle, montgolfière, vespasienne". Dans les deux idéolangues citées, on peut voir des noms propres dans plus de la moitié des mots elkans, on trouve en aneuvien lhemtel (arbalète, de Wilhelm Tell), lugoch (vampire, de Bela Lugosi), zhùlnat (cascade, de Rémy Julienne)... Qui oserait prétendre que ces mots ne sont pas à-postériori, puisqu'ils ont été pompés à des personnages ou des divinités, comme la clé RAN (ciel), venant de VRANVS, lui-même de Οὐρανός.
  • Il y a aussi des à-postériori par agglutination et/ou racines métissées, un peu à l'instar du français "thermonucléaire". Ce type d'agglutination métissée est une marque de fabrique de l'uropi (liam, mand), mais on trouve aussi quelques mots aneuviens comme hrupid (bruit) taillés sur le même modèle.
  • Et pis, y a les à-postériori "improbables" : ils partent bien d'une racine ou d'un mot existant, mais ils ont été tellement charcutés, bringuebalés, retournés, pipés, qu'on n'en reconnait plus du tout l'origine. La transformation est encore plus radicale que pour les mots volapük. L'aneuvien s'est fait une spécialité dans le domaine, avec dos pour "acide", une toupie depuis sop (base), pris lui-même de l'anglais soap (savon). D'autres mots, sûr ! D'autres langues peut-être ? Pourquoi pas ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
phollaxeurassa



Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2016
Localisation : Belgique

MessageSujet: bonne refléxion   Dim 27 Mar 2016 - 16:26

2ème point:certains mots en Nûraën sont aisément reconnaissable "Faz" pour "face" ou "Zûmmer" pour été dans la même langue ... ou "Madh" :mère dans la langue d'Anoev ressemblant au "mother" en anglais ou "Koepel" pour couple

3ème point:dans le mot Tûfftrûmmûr: perturbateur de l'ombre (issu du début de mon nom de famille "Tuff" signifiant :perturbateur ou semeur de zizanie et de l'association du mot Bûmmûr :ombre)ont retrouve a moins que je me trompe , une association d'un nom a un mot pour créé un nom de personnage . a savoir que Tûfftrûmmûr dans mes légendes est le dieu des enfers et de la mort

4ème point:Phollaxeurassa mon surnom est une agglutination de deux mots :Phollixë (en Nöurchöeusso :maître) et de Axëurassaïr (en Nöurchöeusso songe tourmentée ... soit cauchemar)

5ème point :en effet il y a des mots qu'ont forment et qu'au fur et a mesure des années , évolue jusqu'à donner un mot dont la difficulté de retrouver la racine est très présente. (comme pour le "Raïssim" en Nöurchöeusso découlant du mot "Rîz" :voyage issu du mot allemand "reise")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des mots à-postériori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un post de vocabulaire à propos des langues
» A priori, A posteriori
» À postériori, mixtes et à-priori
» À postériori ? ou non ?
» mots croisés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: