L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Batailles lexicales 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42, 43  Suivant
AuteurMessage
SATIGNAC



Messages : 1067
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Mer 30 Nov 2016 - 23:32

Silvano a écrit:
Anoev a écrit:
Arrow (Nombre) premier.

eo: primo (pour nombre premier)
sam: prim numer.

mh: rimnumre: le préfixe rim- ne signifie pas "premier "au sens "de tête de liste" , mais: qui est le plus important à considérer dans une sorte de "hiérarchie" des objets arithmétiques "entiers naturels"
Je pense aussi à protarìdeme < prote: essentiel+ arìdeme: chiffre, nombre, qui rappelle la définition des nombres premiers :entièrement divisible seulement par lui même et un, de telle sorte que tout nombre "non premier"(mh: aenprote )
est le produit de plusieurs nombres premiers.


Dernière édition par SATIGNAC le Jeu 1 Déc 2016 - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 12800
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 1 Déc 2016 - 14:10

Je propose Arrow la face cachée de la Lune.

Notons qu'en anglais, on dit plutôt the far side of the Moon (la face éloignée...)

Eo: ici, on parle de la kaŝita flanko de Luno.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 1 Déc 2016 - 14:44

J'aurais antosan bauq moonen (face opposée de la lune).

Expliqûres :

J'ai mis "face opposée", mais opposée par rapport à quoi ? Ben par rapport à la face exposée (exhíman bauq), celle qu'on voit, du moins quand ce n'est pas la nouvelle lune (usmón).

J'ai bien entendu mis moon (/'mo:n/) et non Selen, parce qu'ici, c'est la lune, telle qu'elle est vue de la terre. Les cosmonautes, astronautes, spationautes, taïkonautes et autres -nautes à venir, ont Selen comme référence, et pour eux, plus de face cachée : y voient la lune entière.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SATIGNAC



Messages : 1067
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 1 Déc 2016 - 14:57

Anoev a écrit:
J'aurais antosan bauq moonen (face opposée de la lune).

Expliqûres :

J'ai mis "face opposée", mais opposée par rapport à quoi ? Ben par rapport à la face exposée (exhíman bauq), celle qu'on voit, du moins quand ce n'est pas la nouvelle lune (usmón).

J'ai bien entendu mis moon (/'mo:n/) et non Selen, parce qu'ici, c'est la lune, telle qu'elle est vue de la terre. Les cosmonautes, astronautes, spationautes, taïkonautes et autres -nautes à venir, ont Selen comme référence, et pour eux, plus de face cachée : y voient la lune entière.


En méhien : lunadorse, selenòpisde, opisdaluna: le "derrière" de la lune. Ou bien lunanucha: la nuque de la lune ( qui est perçue , à la manière enfantine, comme un visage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 2 Déc 2016 - 12:47

Arrow La face cachée de la Lune

En elko : riabo Seloa

Explications :

- riabo : "verso, face arrière d'un objet" vient de RIB (face avant, recto)
- Seloa : "de la lune" est la forme génitive de Selo "la Lune"

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
dworkin



Messages : 119
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 2 Déc 2016 - 16:27

En l2m,
nombre premier : psilaf raqm ou ηebaxлeblaf raqm, psil@f signifiant simple comme dans epsilon ou upsilon, baxл part (il s'agit d'un croisement de l'arabe بَعْض, [baʕḑ] qui peut prendre le sens de part, portion et du persan بخت [baxt], fortune, chance, sort, destin), -ebl- capable de, comme en esperanto et raqm nombre.
face cachée de la Lune : lunpuшt, où lun désigne notre Lune (sinon le terme générique est gamr) et puшt, du persan پشت [poʃt], signifie dos.


Dernière édition par dworkin le Ven 2 Déc 2016 - 18:27, édité 1 fois (Raison : Correction de qamr par gamr.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 2 Déc 2016 - 17:57

dworkin a écrit:
Sinon le terme générique est qamr.
Qamr = "satellite", donc ? ou bien plutôt (comme c'est le terme générique de "lune") spécifiquement "satellite naturel" ? Pas de mot d'un seul tenant chez moi : natùren satil*.





*Teqnal satil, pour le satellite artificiel, ce qui a donné le nom à l'agence spatiale aneuvienne : "Teqnatil". Foin de mots à consonance ou orthographe anglo-US en Aneuf pour des réalisations nationales.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dworkin



Messages : 119
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 2 Déc 2016 - 19:07

Anoev a écrit:
Qamr = "satellite", donc ? ou bien plutôt (comme c'est le terme générique de "lune") spécifiquement "satellite naturel" ? Pas de mot d'un seul tenant chez moi : natùren satil.

Oups, je voulais écrire gamr et non qamr, mais gamr vient de l'arabe قَمَر [qamar], lune et désigne indifféremment la Lune du Premier Monde, dont le nom est lun (ou oltaf gamr) ou une lune du Deuxième Monde, dont les noms sont, de la plus (apparemment) grosse/rapide à la plus petite/lente, gimr, gumr (dont les douze mois correspondent à peu près à l'année locale de 443.2 jours de 25,5 heures terrestres environ, et a été logiquement choisie pour avoir une année lunaire) et gymr. La langue ne connaît pas le concept de satellite artificiel, toutefois la lunette astronomique permet de voir les gros satellites des autres planètes du Deuxième Monde (que je n'ai pas encore caractérisées), que l'on nomme également (au pluriel) gamri.
En fait, beaucoup de mots d'usage courant qui faisaient double emploi au temps des premiers ressuscités, comme lun et gamr, ont pris des sens complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 0:55

Arrow Sadique.

J'ai rien trouvé en espéranto ni en uropi, ni en elko.

Chez moi, y a dokralàjig, une agglutination mixte formée de

do-, de dor (de l'anglais to do) pour "faire"
kraje, de kraj, lui-même de "aïe!", pour "souffrir"
jden (de l'anglais to like) pour "aimer, apprécier"
-ig, suffixe-calque de "-ique", -ico, ischer...

Bref : qui aime faire souffrir. J'pourrais bien aussi y mettre la variante vekralàjig, du premier élément pris de vedj (voir), pour "qui aime voir souffir".

En interlingua, il y est, mais bon, c'est un peu les vacances côté trouvaille : c'est pas la grande originalité : sadic. Je croyais que "sadique" était purement "franco-français", comme on se plait à dire, pris directement d'un certain marquis. En plus, cadeau bonus, j'viens d'apprendre que ce n'est mêm'pas l'marquis qui a inventé c'nom (ce s'rait l'comble !), mais un psycho autrichien répondant au nom de Richard von Krafft-Ebing (à vos souhaits ! si vous voulez, y m'rest'deux klinesques). Mais bon, avant Sade, y en a eu quand même quèqu'z'uns entre les pattes de qui valait mieux pas tomber. Alors pourquoi çui-ci plutôt qu'un autre ? J'ai donc navigué à contre courant, contrairement à certains mots comme zhùlnat, gabet ou lugóchdu, voire lwisæz. Là, j'ai pas pris référence sur celui que quasiment tous (les psychos, les psychopathes, les réalisateurs de thrillers et leurs spectateurs) connaissent. Ça change un peu. Là où j'vais avoir du mal, c'est avec le psolat : créer un mot purement à-postériori sans aucune référence au Marquis, quand même un peu trop éloigné de l'Aneuf pour être une référence (même du Mal), ça va être une épreuve.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12800
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 3:04

Anoev a écrit:
Arrow Sadique.

J'ai rien trouvé en espéranto ni en uropi, ni en elko.

Eo: sadista.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 9:55

Tiens ! le M de sadismo s'est transformé en -T- pour l'adjectif qualificatif ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Emanuelo

avatar

Messages : 1268
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 10:19

En fait, la racine est sad-, et donc sadista et sadisma existent tous deux, mais avec un sens légèrement différent. Sadista renvoie à une personne qui fait preuve de sadisme, sadisma renvoie à une chose qui montre une qualité sadique. Sadista ulo havas sadismajn sintenojn.

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Rashi).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / CV de glossopoète / CRÉTEG / Esperantlingva blogo


Dernière édition par Emanuelo le Jeu 8 Déc 2016 - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 10:19

"sadique" se dit gostasa en elko, de GOS (douleur) et de TAS (bonheur, plaisir)

sadique :

- adjectif : gostasa
- nom : Ogostaso

Le problème dans la construction GOS (douleur) + de TAS (bonheur, plaisir) = plaisir à la douleur est qu'elle peut sous-entendre les deux mots antonymes suivants :

sadique et masochiste

La différence c'est "à soi-même" vs à "autrui". Et cette différence peut s'exprimer de différentes manières :

- notamment avec les clés NAR (ego, soi-même) et TĖL (alter ego) : nargostasa et tylgostasa
- ou avec un phénomène endémique à la grammaire elkanne : la désagglutination:

La désagglutination consiste en la séparation des clés par un tiret et à la conservation du suffixe du spécificateur

gosi-tasa
gosai-tasa

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 10:48

Ziecken a écrit:
notamment avec les clés NAR (ego, soi-même) et TĖL (alter ego) : nargostasa et tylgostasa
Là, t'as fait l'plein (quatre éléments), selon ta règle, impossible de pluraliser le nom correspondant (inargostaso, itylgostaso) : tu crèv'rais l'plafond.



Ziecken a écrit:
- ou avec un phénomène endémique à la grammaire elkanne : la désagglutination:

La désagglutination consiste en la séparation des clés par un tiret et à la conservation du suffixe du spécificateur

gosi-tasa
gosai-tasa
C'est une solution plus élégante, car moins lourde que celle faisant appel aux asauras. J'suppose que c'est gosi-tasa qui signifie "sadique" ? ("une sadique" donnerait Agosi-taso) ?

Chez moi, "masochiste", c'est kralàjig : y a rien qu'à enlever le do- de dor.

Par contre, pour "sadomasochiste" (aspect, relation), ce serait plutôt akralàjon. Ab exprimant un "échange" (ici de sévices).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 11:00

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
notamment avec les clés NAR (ego, soi-même) et TĖL (alter ego) : nargostasa et tylgostasa
Là, t'as fait l'plein (quatre éléments), selon ta règle, impossible de pluraliser le nom correspondant (inargostaso, itylgostaso) : tu crèv'rais l'plafond.

Je n'aime pas utiliser les adjectifs possessifs pour parler des idéolangues, en particulier de l'elko. Je ne dis jamais "ma langue" mais "l'elko", je ne pas faire la même erreur égoïste que Schleyer.

C'était juste une précision au passage, je sais que beaucoup disent ici "ma langue, ou chez moi" mais cela me choque à chaque fois. Dans le cadre d'une persolangue ça peut se comprendre, mais pour les autres, je ne comprends pas cette très mauvaise habitude. Shocked

Pour en revenir à la règle des 4 éléments de l'elko. Effectivement ces mots sont dans la limite. L'astuce est de compter les voyelles. Pas plus de 4 voyelles par mot.

Mais l'elko abhorre les mots trop longs et favorise les mots les plus courts, surtout lorsque le contexte s'y prête.

Concernant le pluriel comme tous les affixes utilisés en elko, ils peuvent être isolés. Pour rappel, les affixes sont tous des formes réduites de formes indépendantes plus longues.

hilau est l'asaura du pluriel est a donné le préfixe i- donc hilau pelo = ipelo (=maisons)

Si les affixes ne peuvent pas se mettre sur l'agglutination, ils sont exprimés au moyen des Asauras correspondants.


Anoev a écrit:
C'est une solution plus élégante, car moins lourde que celle faisant appel aux asauras. J'suppose que c'est gosi-tasa qui signifie "sadique" ? ("une sadique" donnerait Agosi-taso) ?

Oui c'est cela le fonctionnement est ainsi. Le but de la désagglutination est de permettre de conserver les affixes de tous les composants de l'agglutination. Cela permet d'apporter des nuances et de faire disparaître des ambiguités.




_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Jeu 8 Déc 2016 - 12:06

Ziecken a écrit:
Je n'aime pas utiliser les adjectifs possessifs pour parler des idéolangues, en particulier de l'elko. Je ne dis jamais "ma langue" mais "l'elko", je ne pas faire la même erreur égoïste que Schleyer.
Le défaut de Schleyer fut qu'il considérait comme sa langue, une langue à laquelle il voulait donner une vocation auxiliaire (et donc une langue d'échange pour breque 100 000 locuteur : une performance, à l'époque ! dommage que...). Nos langues étant des persolangues, on a moins de scrupules à avoir.  Mais bon, je comprends ton point d'vue.

Ziecken a écrit:
C'était juste une précision au passage, je sais que beaucoup disent ici "ma langue, ou chez moi" mais cela me choque à chaque fois. Dans le cadre d'une persolangue ça peut se comprendre, mais pour les autres, je ne comprends pas cette très mauvaise habitude.
Si l'aneuvien n'était pas ma langue, je devrais faire appel à un comité pour valider des transformations, comme par exemple, une partie des -at en -ad, la compression de certains affixes (idem- en im-, retro- en ro-). En plus, quand j'dis "chez moi", ce n'est pas par instinct de possession exacerbé, c'est plutôt pour dire simplement : « voici comment j'traite cet aspect lexical ou grammatical. C'est ma vue personnelle. C'est pas un jugement de valeur, c'est pas une règle universelle (y manqu'rait p'us qu'ça !) ».

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 12:33

Anoev a écrit:
Le défaut de Schleyer fut qu'il considérait comme sa langue, une langue à laquelle il voulait donner une vocation auxiliaire (et donc une langue d'échange pour breque 100 000 locuteur : une performance, à l'époque ! dommage que...). Nos langues étant des persolangues, on a moins de scrupules à avoir.  Mais bon, je comprends ton point d'vue.

Ce qui me dérange, même à notre niveau, c'est qu'en utilisant des termes comme "ma langue, ma grammaire, mon dictionnaire, chez moi", cela crée une sorte d'appropriation et donc d'exclusion de l'autre. L'autre ne se sent pas chez lui et a l'impression de pénétrer l'intimité de l'autre. C'est en fait, assez désagréable.

Anoev a écrit:
En plus, quand j'dis "chez moi", ce n'est pas par instinct de possession exacerbé, c'est plutôt pour dire simplement : « voici comment j'traite cet aspect lexical ou grammatical. C'est ma vue personnelle. C'est pas un jugement de valeur, c'est pas une règle universelle (y manqu'rait p'us qu'ça !) ».

Je me doute bien. Je comprends pourquoi certains, dont toi, sur le forum ont tendance à parler en ces termes, et je comprends ce que vous voulez dire. Je ne vais pas faire la fine bouche, même si je suis assez psycho-rigide et rigoriste. Pour ma part, je fais attention à la justesse des mots, déformation professionnelle sans doute. Rolling Eyes

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Chaest

avatar

Messages : 1887
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 13:00

Ziecken a écrit:
Le problème dans la construction GOS (douleur) + de TAS (bonheur, plaisir) = plaisir à la douleur est qu'elle peut sous-entendre les deux mots antonymes suivants :

sadique et masochiste

Le deyryck a une construction similaire et se débrouille avec la clef suffixe -éa (action).

LAG(clef primaire pour amour) + [gyama](filien pour douleur/souffrance) + -EA(action) => sadique(lagyaméis)

LAG(clef primaire pour amour) + [gyama](filien pour douleur/souffrance) => masoschiste(lagyamis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6800
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 13:23

Le deyryck et l'elko ont parfois des constructions et une logique assez proches. Je vais étudier le deyryck d'un peu plus près. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Bedal

avatar

Messages : 4836
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 20:52

je les ai pas mais je vais tenter pour l'algardien :


-masochisme : dokarjerißo (plaisir dans la souffrance) de
"dokar"(souffrance) + "jeria" (plaisir) + "ißo" (suffixe d'idéologie, de comportement, calque de "isme")

-sadisme : dokirjerißo (plaisir dans le fait de donner de la souffrance à autrui)

de "dokar" (souffrance) , "kire" (donner) et "jeria" (plaisir)


On a un paronyme, pour 2 noms opposés, c'est très rare en algardien, et assez marrant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 22:04

bedal a écrit:
On a un paronyme, pour 2 noms opposés, c'est très rare en algardien, et assez marrant.
Les paronymes antonymes, faut s'en méfier. Heureusement, les lettres qui font la différences sont assez opposées elles aussi, puisqu'on a un A (ouverte) et I (fermée).

Comme il s'agit d'agglutinations, tu pouvais guère faire autrement. Sinon, t'aurais pu remplacer le A par un O [o], à savoir, l'exacte opposé du I, à moins que le A de dokarjerißo soit un [ɒ]. Dans c'cas là, c'est vraiment totalement opposé : une postérieure ouverte arrondie contre une antérieure fermée non arrondie ! Aucune confusion possible !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal

avatar

Messages : 4836
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 22:06

oui le a dans ce mot tend à se postérioriser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
SATIGNAC



Messages : 1067
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Ven 9 Déc 2016 - 23:05

Silvano a écrit:
Anoev a écrit:
Arrow Sadique.

J'ai rien trouvé en espéranto ni en uropi, ni en elko.

Eo: sadista.

Et en méhien non plus ? Mais c'est facile à deviner : sadensa/-e: qui a une attitude dans le goût allégué au marquis de Sade si on se réfère à son œuvre. De là on déduit sadenoy: attitude sadique, propos sadique, sadisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19470
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Lun 12 Déc 2016 - 22:59

Arrow Sangle

Chez moi, y a lixat, un nom à-priori, fait de l'agglutination d'éléments tout-aussi à-priori :

lik, pour "bande"
sat, pour "outil, dispositif simple"*.

Le X est la charnière de ce nom.

Il a pour dérivé vixat, pour "ceinture" (de sécurité).





*Ce qui laisse supposer l'existence d'un dispositif d'attache et/ou de serrage : ce n'est pas qu'un simple ruban.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12800
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   Mar 13 Déc 2016 - 0:27

Anoev a écrit:
Arrow Sangle

eo : rimeno (= courroie)
sam: yesmen (ceinture = yeusmen; courroie = resmen, bien que je ne saisisse pas vraiment la différence).
ldp: ce que j'ai trouvé de plus approchant, c'est belta (= ceinture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Batailles lexicales 6   

Revenir en haut Aller en bas
 
Batailles lexicales 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42, 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» Batailles lexicales 4
» Batailles lexicales 5
» Batailles lexicales 3
» Batailles lexicales 2
» Batailles lexicales 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: