L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans la langue des songes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dans la langue des songes...   Ven 11 Déc 2015 - 12:36

24 juillet,


C'est la première fois que je suis aussi loin de ma maison. Ça fait bizarre.Hier, on a visité la vieille ville puis on est allé au concert du soir. Sympa, sans plus. J'espère que ce sera plus intéressant cette nuit.  a bu quelques bières en rentrant à l'auberge puis je suis montée me coucher. Les autres ont continué la fête. Quand j'ai rejoint mon lit, il y avait un corbeau à la fenêtre. Il m'a tenu compagnie dans mes rêves.

Il y avait plein de souvenirs des montagnes. Le corbeau, qui me parlait, et qui était aussi une fleur de Cempasuchil. Je voyais tous les animaux de la maison, tous les insectes du jardin. L'odeur de la terre et des fleurs. Je voyais des flamboyants qui conversaient gaiment entre eux. C'était beau, et c'était chaleureux. Fin.



Je me réveille et je note : Psa, ça veut dire "nostalgie de la terre natale". Je crois que c'est la dernière chose que le corbeau m'a dite. Ou c'est peut-être moi qui le lui ai dit. 



Note : "Psa" avec un "p" étrange, sifflant et tremblant ; je lui ajoute un "s" ; et un "a" amoureux, languissant... Impression étrange : c'est comme si ce mot avait été l'un des premiers mots du monde entier... A suivre, au prochain rêve !
Revenir en haut Aller en bas
Ombadjak



Messages : 80
Date d'inscription : 16/02/2015
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Lun 21 Déc 2015 - 13:29

Ixchel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Dim 27 Déc 2015 - 6:08

Certes...

--------------------------

30 juillet,


Revenue de voyage.  Mon chien va très mal. Il perd l'usage de ses pattes. Il ne peut plus aller et venir dans le jardin. Il a très mal... Je suis restée endormie à côté de lui. Il m'a parlé, en rêve.e me souviens de quelques mots : 

"wli", c'est la tendresse. Dit de façon... rouge... : wli

il y a aussi "llem", qui signifie quelque chose comme "inquiétude", envers quelqu'un
et puis aussi "ma", qui exprime quelque chose de différent quand c'est moi qui le dit ou quand c'est lui... ça se dit de différentes couleurs, aussi : ma ma ma ma



ça m'a rendue plus tranquille de lui parler, comme ça. J'ai l'impression qu'il est plus détendu, lui aussi. Tiens, en dormant, il bouge encore les pattes. Il doit rêver qu'il est en train de gambader..?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Mar 29 Déc 2015 - 1:33

31 juillet, de retour à la maison.


Ça fait déjà plusieurs semaines que je ne comprends pas ce qui est dit dans mes rêves. Je me souviens de ce que j'ai vu, de ce que j'ai fait, mais pas des paroles, même si j'en perçoit ou j'en devine le sens. Je ne m'en suis rendu compte que depuis quelques jours, quand j'ai commencé à transcrire ces mots bizarres, dans ce cahier à rêves.



Bref.



Le dernier jour du voyage, on avait décidé, les filles et moi -sauf Ceci, parce qu'elle avait repéré un beau mec et qu'elle tenait absolument à se faire troncher-, de passer par Xilitla. Il y a là une maison inachevée à l'architecture très Art Deco. Le tout envahi par la végétation luxuriante de la région : c'était prometteur. J'avais préparé mes appareils photo et un carnet à croquis.
On a pas été déçu du spectacle ! C'était splendide. J'ai fait plein de photos ! Mais il m'est arrivé un truc étrange, que j'ai un peu mieux compris grâce à un de mes rêves de cette nuit.  A un moment, je m'étais posée dans un endroit isolé. J'étais dans un état second, entre sueño y vigilia. lors, les papillons qui voletaient autour sont venus se poser sur moi, tous en même temps. Ça n'a duré qu'un instant, mais ce que j'ai senti à l'intérieur de moi, ça a été un changement inexplicable.

Cette nuit, du coup, j'ai revécu la scène, en rêve. Mon chien était près de moi, et il était aussi l'homme qui avait construit cette demeure, sans jamais l'achever. Je me souviens qu'il m'avait fait comprendre qu'achever cette maison ne l'avait, de toute manière, jamais intéressé. Alors, il me montra le ciel, qui se déchira pour laisser place à l'obscurité. On ne voyait plus qu'une longue ligne brillante, au fond d'un abîme vertigineux, et c'était un mur de feu. Alors, il me dit -et c'est la première phrase dont je me souviens clairement depuis bien longtemps ! :



pravtum dm tsy=bhm kog/!ø


ça voulait dire, en gros, "regarde ! Voici la porte du monde des anges et des démons". Les mots que je sépare avec un / sont en fait dites en même temps que la syllabe qui précède, comme si on était sur deux plans de paroles parrallèles. Je les mets en couleur parce que... ben, parceque je peux pas faire autrement : je les ai entendu comme ça, colorés. Rouge-désir, bleu-création, orange-destruction, noir-néant... 

Quand je dis "anges", ce "kog/!ø", ça me semble vouloir dire "les non-rêveurs". Je ne comprends pas trop ce que ça peut bien signifier. On verra.


 Ensuite, on est revenu à Xilitla.  Les papillons sont venus, à ce moment-là. Ils m'ont recouverte, à nouveau, et j'ai entendu dire : 


Vtum øjø l'mtsikut


Ça voulait dire : "tu deviendras un être de désir change-forme". Je ne sais pas trop ce que c'est, mais ça ne me ait pas peur. Et je sens que c'est sans doute vrai ! Alors, les papillons se sont envolès, et m'ont emmené très loin : par-delà la Lune, par delà une mer immense qui se confondait avec le ciel, ils m'ont montré le mur de feu, puis on est allé plus loin, et j'ai vu des visages inconnus : une fille jeune t pourtant millénaire, une autre jeune fille, douce et valeureuse, et son double -sanguinaire et obscur-, un corbeau qui était aussi une pieuvre... et j'ai vu, en elles et au-delà d'elles, d'autres visages de jeunes hommes, lointains et qui pourtant m'acceuillaient et me comprenaient...


Puis, ils m'ont ramenée, et je me suis réveillé. Mon chien avait pu se lever sur ses deux pattes avant. Je l'ai carressé tout en le félicitant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Dim 10 Jan 2016 - 1:16

7 août, chez mes grands parents.
Il a fait drôlement chaud hier. Même les animaux ont préféré rester à l'abri. Je profite de la nature en repensant à cette première année de fac' qui s'est achevée... J'aimerais bien avoir appris davantage de technique, et moins de théorie. C'est à la limite de la caricature, parfois : certains profs, et certains élèves, se prennent pour les plus grands génies de l'art moderne...Enfin bon...

La semaine a été tranquille, beaucoup de jeux vidéos au cyber café, j'ai revu Sharon, aussi, toujours aussi sympa. Elle m'avait manqué. Comme mon chien va mieux, on va sans doute se faire une excursion au Pic d'Orizaba, d'ici deux semaines.



J'ai revu le corbeau.Il est revenu interrompre mes rêves.  Ou plutôt, il est revenu me parler, dans cette étrange langue que je ne comprends qu'à peine. Ce corbeau n'est pas comme ceux de l'éveil : il connait les tréfonds de nos rêves, il a voyagé jusqu'aux Limbes ; il me semble que c'est aussi une pieuvre. Il change d'apparence tout le temps. Il dit s'appeler ... Cllaúln. ou Cllawlm.

Il m'a montré une fine membrane faite d'un liquide argenté et translucide, et j'ai vu comme une montagne immense qui se dessinait derrière, avec la Lune, à son zènith. J'ai voulu étendre la main, pour toucher cette membrane. Plusieurs papillons sont venus se poser sur ma main tendue. Ce n'était pas encore le moment. Ils m'ont donnée des mots, alors. Au réveil, j'avais encore ces mots :



ku : le désir

o : le transport

ta : le plaisir

lhv : lanostalgie de la terre natale

wli : la bienveillance

lly : la fierté

da : l'impatience

pv : la pitié

xi : le dégoût

ña : l'ardeur



tous ces mots sont rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Steřsofh ex Massam



Messages : 127
Date d'inscription : 07/10/2015
Localisation : Genève,Suisse

MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Dim 10 Jan 2016 - 11:26

Une sorte de "roman-forum"?
Intérressant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Dim 10 Jan 2016 - 13:21

... et une manière un peu différente de présenter une nouvelle création idéolinguistique ! Merci à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Dim 10 Jan 2016 - 13:35

J'ai l'impression que le système des couleurs correspond dans sa fonction à un système tonal.
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Dim 10 Jan 2016 - 21:16

Der industrielle Mensch a écrit:
... et une manière un peu différente de présenter une nouvelle création idéolinguistique ! Merci à toi...

Oui tout à fait, c'est exactement ce que je pensais aussi.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Mer 13 Jan 2016 - 1:19

@ Genou : il y a de cela, oui. Au tout dèbut de la création de cette langue, j'y avais pensé, en prenant des intonations, plus que des tons. Ixchel, la narratrice, ayant une intelligence visuelle très dèveloppée, elle interprète ces intonations comme des couleurs. J'y reviendrai bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Mer 13 Jan 2016 - 12:10

Der industrielle Mensch a écrit:
Il m'a montré une fine membrane faite d'un liquide argenté et translucide, et j'ai vu comme une montagne immense qui se dessinait derrière, avec la Lune, à son zènith. J'ai voulu étendre la main, pour toucher cette membrane. Plusieurs papillons sont venus se poser sur ma main tendue. Ce n'était pas encore le moment. Ils m'ont donnée des mots, alors. Au réveil, j'avais encore ces mots :

ku : le désir

o : le transport

ta : le plaisir

lhv : lanostalgie de la terre natale

wli : la bienveillance

lly : la fierté

da : l'impatience

pv : la pitié

xi : le dégoût

ña : l'ardeur


tous ces mots sont rouges.

Un procédé narratif qui serait peut-être intéressant à exploiter serait que ta narratrice (Ixchel, la mauvaise déesse maya?) se réveille en ayant une sorte de phrase mixte à l'esprit, qu'elle s'ingénierait à essayer de décortiquer ensuite, plutôt qu'un tableau de termes, du genre :

...Il y a très loin, dans les rues d'Ixtaczoquitlan, Ku avait désiré qu'O fût transportée de plaisir loin de sa terre natale, comme Lhv et le bienveillant Wli l'avaient prédit. Mais son double, le fier Lly plein d'impatience et sans aucune pitié, l'avait prise en dégoût, en prononçant ce borborygme énigmatique : "Da ppv xi". Que restait-il de son ardeur initiale, tout était rouge dans ses songes? Ña l'aurait-il abandonnée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Mer 13 Jan 2016 - 19:57

Oui, c'est intéressant, merci de ton comm', j'y ai pensé et ça viendra bientôt. Pour l'instant les rêves sont encore fragmentaires, mais cela va se préciser ! Maintenant, Le tout est de respecter la forme du journal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Mar 2 Fév 2016 - 2:12

15 août, 
De retour chez les parents, pour quelques jours seulement !
Mamie s'inquiète de plus en plus de me voir passer toujours plus de temps à me promener dans la nature. Je lui en veux pas, mais j'en ai besoin. J'ai dû me calmer un peu, au final. Mais bon, il y aura toujours l'excursion avec Sharon, la semaine prochaine ! Un peu de nature sauvage et de fraîcheur, ça me fera du bien.
On dit que, sur les pentes du Pic, il y a un chien qui a été abandonné là, il y a quelques années de cela. Mais il est resté et, depuis, il aide les randonneurs perdus à trouver le chemin du refuge... Ils l'ont appelé "Citla", comme le citlatepetl, et comme mon second prénom... J'espère pouvoir le voir. J'ai rêvé de lui d'ailleurs. Bon, il avait l'apparence de mon chien, mais c'était lui. Dans mon rêve, il souriait comme un corbeau. 
J'ai revu la membrane d'argent, j'ai revu la clarté et les transparences, j'ai touché la membrane et je me suis rappelé : c'était comme revenir à l'origine, dans le ventre de maman... Et je me suis souvenue d'un mot (ou peut-être que je l'ai présenti ?).
Alors j'ai dit :

ibdi





J'ai franchi la membrane, pour un instant. J'ai vu cet autre monde et j'ai foulé son sol. J'ai vu ses millions de couleurs, ses milliards de ruisseaux d'argent qui convergent tous vers la grande montagne aux dix sommets, et j'ai vu le fleuve qui partait du sommet pour se jeter dans le ciel... 
J'ai vu les cllcll se détendre et s'étendre vers le passè et vers le futur. J'ai vu d'étranges formes voyager dans cette mer céleste, tout en haut, qui se rêvait elle-même, encore et encore.
Alors que j'étais prise d'une terrible lhv, je terminais de prononcer ce mot-miroir, et je retraversais la membrane d'argent.
Citla m'attendait, et il me dit : 

Mp ygumtso Z*s's mbh(cllZ')bhmZ"ø







J'ai compris ça de cette façon : "Je t'attends, là où les grandes ombres tombent..."
Quand je me suis réveillée, il était déjà presque trois heures de l'après-midi. Papa et maman m'attendaient pour les aider au resto...
Ça, je vais pas le décevoir, je peux le garantir...
Là où mbh(cllZ')bh tombent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Sam 9 Avr 2016 - 18:07

20 août,  Citlatepetl


Une chaleur de dingue aujourd'hui. Nous sommes parties il y a quelques heures, pour commencer l'ascencion

et bivouaquer avant la nuit.

Mes rêves ont été de plus en plus intenses, cette dernière semaine, je sens qu'il va se passer quelque chose et, d'une certaine manière, j'y suis prête. Mais je ne peux pas dire si ce sera en bien ou en mal.

J'entends toujours les étranges mots, dans mes songes. Avec ma première nuit dans la montagne, je me demande comment seront mes rêves Je me rends compte que j'ai une plus grande emprise sur eux. Il y a trois jour, je parlais avec le corbeau, Clawlm, et  j'ai réussi à me faire moi aussi corbeau -mais j'étais un corbeau doré. Nous avons volé aux limites de mon rêve, et j'ai vu la montagne.
 ...

Pendant que nous mangieons, Citla, le chien de la montagne qui guide les randonneurs jusqu'au refuge* est venu nous voir. Il avait l'air content. On a partagé notre repas avec lui. Mes rêves étaient donc bien prémonitoires. Je suis impatiente de retrouver mes songes... Je vois que les grandes ombres longilignes tombent : ce sont les arbres qui s'étirent dans le couchant, et j'ai déjà sommeil...







*Ce détail est authentique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la langue des songes...   Aujourd'hui à 22:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la langue des songes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Genèse racontée dans la langue Chinoise
» Quels sont les mots les moins usités dans la langue française ?
» (6e) SOS "les animaux dans notre langue"
» ???? ??????? ??????? ?? ????? ???????? / Termes arabes dans la langue farsi
» Invoquer dans une langue autre que l’arabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: