L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'aneuvien et l'uropi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 9 Mai 2018 - 9:24

Silvano a écrit:
http://uropi.wikia.com/wiki/Niz_-_dictionnaire_étymologique
Merci ; confirmation du fait : c'est bien le russe qui sert véritablement d'origine, et l'bulgare itou. L'allemand peut-être, en forçant un peu (D → Z).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 13086
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 9 Mai 2018 - 15:43

Fais-tu exprès de ne pas consulter le wikia quand tu cherches de l'info sur l'uropi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 9 Mai 2018 - 18:46

J'ai bien consulté le wikia, c'est ce qui m'a amené cette conclusion. Les deux premières lignes du paragraphes me paraissent explicite. J'vois pas c'que j'pourrais avoir oublié de lire : j'ai tout lu*.



*Y compris ta signature ici même.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 13086
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 9 Mai 2018 - 19:18

Anoev a écrit:
J'ai bien consulté le wikia, c'est ce qui m'a amené cette conclusion. Les deux premières lignes du paragraphes me paraissent explicite. J'vois pas c'que j'pourrais avoir oublié de lire : j'ai tout lu*.



*Y compris ta signature ici même.

Tu n'as pas consulté le wikia, tu as simplement cliqué sur le lien que je t'ai donné après que tu eus écrit que tu n'avais pas trouvé la réponse, qui n'était quand même pas cachée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 16 Mai 2018 - 0:57

J'ai traité foj chez Idéolexique. Mot intéressant, puisque j'y ai mis les seize mots dérivés que j'ai trouvé dans le Vordar (j'ai pas mis la Terre de Feu, qui est un nom propre : on a d'jà pas mal à faire avec les noms communs et quelques gentilés traînant par ci par là).

J'ai vu notamment "échelle d'incendie" et "lueur d'incendie", alors que "incendie" se dit... brenad, pris de bren pour "brûlure". Un mot bien fourni en dérivés, même si je ne suis pas trop la démarche. J'en déduirais que sia breno, ce serait brûler par le feu exclusivement*. Alors comment dirait-on "brûler par le grand froid, ou par corrosion" ? Chez moi, pour brûler par le feu, j'ai igen ou ignes (ça vient de igin, venant du latin IGNIS, t'as pu t'en douter). Mais pour les autres manières de brûler, j'ai le verbe bùrne, qui ne vient pas de l'argot signifiant "testicule" (même si ça s'prononce à peu près pareil  Razz ), mais de l'anglais to burn.

Aut'chose, le pompier, j'ai vu fojìst : bon, c'est vrai que c'est devant le feu qu'on les voit le plus à l'œuvre, mais durant les inondations de ce début d'année, nos gars et filles en casques chromés n'ont pas ménagé leur peine ; et y sont là aussi dans les urgences sanitaires. Raison pour laquelle j'ai deux termes très généraux : sàlvordu & emĕrgdu°. Pœṁpordak est un terme de l'histoire des soldats du feu, à l'époque où il fallait pomper pour faire passer l'au dans les lances. Et pour rester dans l'tournant du XXe siècle, j'ai l'adjectif "pompier" (art) qui se traduit staṅdemig, c'est-à dire qui est resté (stana) dans l'académisme, malgré la poussée des courants novateurs dans les galeries.  


*Mais j'ai bien apprécié brenivòd (eau de vie, eau de feu, comme dans les albums de Lucky-Luke de ma jeunesse).
°Par contre, un médecin urgentiste se dit emĕrgdíkdu.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1702
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 16 Mai 2018 - 11:47

L'art pompier je verrais plus ça comme de l'art populaire, un rien brut, frustre, naïf, que comme un standard académique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 16 Mai 2018 - 13:14

Velonzio Noeudefée a écrit:
L'art pompier je verrais plus ça comme de l'art populaire, un rien brut, frustre, naïf, que comme un standard académique...
Voici un article de Wikipédia qui en parle : les peintres pompiers peignirent au XIXe siècle comme on peignait encore aux XVIIe et XVIIIe. Seule différence notable : la technologie (usage de tubes de peinture, nés, justement au XIXe). Comme dit l'article, les pompiers ont j'té l'éponge (ou plutôt la palette) en 1897, année où les impressionistes entrèrent à l'Académie par la Grande porte.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Olivier Simon

avatar

Messages : 4200
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 16 Mai 2018 - 13:28

Le Sambahsa a "pompier" pour l'adjectif artistique.

"pompier" (artistiquement parlant) ne signifie pas "venant du peuple" mais désigne un certain art académique de la fin du XIX° siècle où les sujets portaient souvent sur l'Antiquité. Si, techniquement, ces peintres étaient talentueux, un manque d'originalité leur était reproché. Un jour, un critique qualifia de "pompiers" les personnages antiques casqués sur l'une de ces toiles, et le terme est resté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Mer 16 Mai 2018 - 13:49

C'est bien ça. Le terme "pompier" vient bien des casques en question. En ce qui me concerne, j'avais du mal à adapter mes mots aneuviens des services d'assistance d'urgence pour ce type de tableaux, et d'autre part, les protagonistes ne portant pas systématiquement des casques, j'me suis rabattu sur aut'chose (qui reste (staṅ) dans l'académisme, sous entendu : alors que l'avant-garde (impressionnistes) innove). Mais bon, ça, j'l'ai d'jà dit autrement : là, c'est juste pour expliquer pourquoi j'pouvais pas utiliser pœṁpor-.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Ven 18 Mai 2018 - 1:22

Une racine que nous avons en commun (et qui est d'actualité), c'est l'anglais strike.

Chacun de nous l'a arrangé à sa sauce.

Le mot uropi strajk reprend la prononciation du mot anglais, mais l'adapte à l'orthographe uropi, plus instinctive, du moins pour un non anglophone, à savoir pour la totalité des habitants du continent européen.

Le mot aneuvien (que je croyais avoir dans la liste des mots en G mais qui ne figure que , une mise à jour s'impose donc !) est une adaptation un peu plus personnelle (normal : on a affaire à une... persolangue) : on prend le mot anglais strike et on le prononce comme un français qui ne connaîtrait pas l'anglais : [stχik], là d'ssus, on tire bien sur le I pour bien l'allonger, ce qui donne l'orthographe IY, et on voise la dernière consonne. Et v'là l'travail : striyg. Certains mots anglais ont, en aneuvien, des transformations moins radicales, ainsi, stick devient styg, un mot pas trop éloigné de l'uropi stik. Par contre, pour le vélo (bike), j'ai pris la prononciation et adapté à l'orthographe aneuvienne, toujours en transformant le [k] en [g] : bàjg. Là, on s'est éloignés : l'uropi prend sikel, un paronyme (alvéolaire au lieu de postalvéolaire) de cikel (cycle, dans le sens de "période"). Chez moi, "cycle", eh ben... la lacune ! comme "libertin" chez toi.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 20992
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   Hier à 0:09

Doj-pater a écrit:
Par ex. le latin malum (pomme) apparenté au grec μήλο, n'a donné que mela en italien et măr en roumain, alors que la racine indo-eruropéenne *h2ebōl- se retrouve dans 30 langues, de l'anglais apple au russe iabloko, en passant par le breton aval, d'où Uropi apel
Ben ça, c'est marrant que tu parles de ça, car en aneuvien, pour la pomme (le fruit du pommier), manzán prend de plus en plus le pas sur apaal au point que, pour le pommier, manzátend a remplacé appaaltend. Reste pour apaal, la pomme de pin, le pommeau et le dérivé paaldu. Quant à la pomme d'arrosoir ou de douche (que j'ai pas vu dans l'Vordar), j'ai pedisk (de pek = trou (percé°) et disk ou disq = disque.



*Le trou creusé se dit lul, mot très figuratif : les deux L représentent les parois et le U, le trou.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aneuvien et l'uropi   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aneuvien et l'uropi
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Uropi et Kotava
» Uropi / espéranto
» L'aneuvien langue officielle en Europe
» Aneuvien
» Uropi : réformes et vocabulaire 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Idéogénéral :: Idéolangues comparées-
Sauter vers: