L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Naran

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23132
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 0:15

Eweron a écrit:
1ère pers. sing.  Lánae

2e pers. sing.     Lána

3e pers. sing.     Lánan - Lánam - Lánat  (masc. - fém. - inanimés) 

1ère pers. plur.  Lanái

2e pers. plur.     Lanáidh

3e pers. plur.     Lanáin - Lanáim - Lanáit  (masc. - fém. - inanimés) 

Rappel: la forme infinitive du verbe est celle de la première personne du singulier.

J'aimerais savoir si ces désinences vous semblent logiques?
Et pour le neutre animé dont on ne connait pas le sexe ? et le pluriel mixte ? T'as prévu quoi ?

Le masculin ? Evil or Very Mad L'inanimé ? Cool ou bien aut'chose ? Very Happy

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 10:54

Atiel a écrit:
Je ne sais pas ce qui pourrait qualifier un schéma unique, pour un mode et un temps, d'« illogique ». Faudrait plutôt comparer les verbes entre groupes (ou schémas de conjugaison), entre temps, entre mode, etc...
Bedal a écrit:
ben logique...illogique... c'est toi qui les crées ces désinences ^^

je me pose pas la question si mes désinences sont logiques
odd a écrit:
La question est peut-être J'aimerais savoir si ces désinences vous semblent naturelles?
Mardikhouran a écrit:
C'est ce que j'ai compris aussi ! et je réponds :
L'allemand est une langue naturelle Et l'anglais aussi, c'est fou !
Pas de souci de ce côté là, donc



Oui, vu comme ça Wink ... Je dois vous expliquer: dans mes premières créations les désinences étaient, je trouve, disparates (je pouvais passer d'un -ost à un -ame, puis un -eiret...). Or, j'aime bien quand l'on retrouve une certaine... continuité! Enfin voilà. Merci, vous m'avez convaincu !

Atiel a écrit:
En revanche, j'aurais une question sur l'accentuation : tu n'as pas encore défini de règles pour celle-ci, tu n'as pas peur de te retrouver avec un accent aigu dans chaque mot ?

Ben justement! ! Si je n'ai rien défini, c'est parce que je me base sur ce que je prononce naturellement. Seulement, dans certains mots, je ne le place jamais l'accent au même endroit! Alors jusqu'au moment où je me mettrai d'accord moi même, je laisse les accents pour, en quelque sorte, m'aider à me rendre compte de l'accentuation... Pouff! Ch'uis compliqué.



Anoev a écrit:
Et pour le neutre animé dont on ne connait pas le sexe ? et le pluriel mixte ? T'as prévu quoi ?
Un neutre animé dont on ne connait pas le sexe ? Le pluriel mixte? Euh... Peux-tu me donner des exemples?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atíel

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 11:08

Eweron a écrit:
Atiel a écrit:
En revanche, j'aurais une question sur l'accentuation : tu n'as pas encore défini de règles pour celle-ci, tu n'as pas peur de te retrouver avec un accent aigu dans chaque mot ?

Ben justement! ! Si je n'ai rien défini, c'est parce que je me base sur ce que je prononce naturellement. Seulement, dans certains mots, je ne le place jamais l'accent au même endroit! Alors jusqu'au moment où je me mettrai d'accord moi même, je laisse les accents pour, en quelque sorte, m'aider à me rendre compte de l'accentuation... Pouff! Ch'uis compliqué.

Dans ce cas, il faut analyser un groupe de mot assez important et essayer de trouver des règles qui régissent l'accentuation...
D'après ton exemple de conjugaison du verbe lánae, et si ái ne forme pas de diphtongue (ce qui semble être le cas d'après tes documents), il semble que ce soit la pénultième syllabe qui est frappée par l'accentuation. Maintenant, c'est un petit panel qui ne peut pas être représentatif ; faut d'autres exemples de mots !

AJOUT : je confirme cela en voyant les pronoms, avec une exception cependant : les finales en - ou -ei poussent l'accent sur l'antépénultième syllabe. On pourrait aussi dire qu'un mot finissant par une syllabe ouverte + une voyelle a le même effet, mais cela est en contradiction avec lanái, sauf si ce dernier est irrégulier (d'où l'emploi de l'accent). Bref, y'a de quoi s'amuser !


Anoev a écrit:
Et pour le neutre animé dont on ne connait pas le sexe ? et le pluriel mixte ? T'as prévu quoi ?
Un neutre animé dont on ne connait pas le sexe ? Le pluriel mixte? Euh... Peux-tu me donner des exemples?[/quote]

Si l'on parle d'un animal dont le sexe est inconnu, on dira "un chien" ou "une chienne" (et comme la conjugaison dépend du genre...) ? Tu en parles dans tes documents ("un mot pour désigner l'animal en général"), mais ce mot, il est de quel genre ? Il appellera quelle conjugaison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 12:36

Atiel a écrit:
Bref, y'a de quoi s'amuser !

Oj Gott ! silent

Atiel a écrit:
Si l'on parle d'un animal dont le sexe est inconnu, on dira "un chien" ou "une chienne" (et comme la conjugaison dépend du genre...) ? Tu en parles dans tes documents ("un mot pour désigner l'animal en général"), mais ce mot, il est de quel genre ? Il appellera quelle conjugaison ?

Je vais donner des exemples:

Wikipédia a écrit:
Le chien (Canis lupus familiaris) est la sous-espèce domestique de Canis lupus, un mammifère de la famille des Canidés (Canidae)

Dans cette phrase, chien est au neutre car il s'agit de l'espèce (mâles et femelles ensembles, on parle du chien en général), d'un collectif > verbe à la 3e pers. sing. inanimés

Dans le même article, Wikipédia a écrit:
La chienne, qui n'accepte le mâle que pendant sa période d'ovulation, est en chaleur deux fois par an.

Le genre du mot sera féminin (pouvant être accompagné d'un suffixe collectif (si j'en invente un) pour renforcer le sens "global").



Après, on peut jouer sur le sens :

Ta chienne est adorable ! / Ton chien est adorable !


Arrow dans la 1ère phrase le mot "chien" au féminin (le locuteur sait que l'animal est de sexe féminin) > verbe à la 3e pers. sing. fém.
Arrow dans la 2é phrase le mot "chien" au masculin (le locuteur sait que l'animal est de sexe masculin) > verbe à la 3e pers. sing. masc.

Littéralement, on pourrait obtenir en naran:
- Les chiennes sont plus douces que les chiens

... alors qu'on aurait tendance à dire en français (en parlant des chiens): 
- Les femelles sont plus douces que les mâles


Globalement, là où on dirait "le mâle", "la femelle" (en parlant d'un animal) en français, on peut employer le nom de l'animal masculin/féminin en naran.

Bref. J'ai mal choisi mes mots lors des explications:

Le masculin concerne tous les animés de sexe mâle (même pour ceux dont on ne voit pas directement le genre, un mot masculin leur est propre (voir l'exemple de l'oiseau plus haut)).
Le féminin concernera, à l'inverse, tous les animés de sexe femelle (cf.: le même exemple).
Le neutre désigne tous les inanimés pouvant être touchés (objets bien sûr mais aussi l'air/les gaz1, liquides...).
L'abstrait désigne des mots définissant une idée, un collectif (l'humanité, la vie, le savoir...).

J'espère que je n'ai rien oublié. Smile



1Ai-je raison ou tord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atíel

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 12:55

Eweron a écrit:
Le neutre désigne tous les inanimés pouvant être touchés (objets bien sûr mais aussi l'air/les gaz1, liquides...).

1Ai-je raison ou tord ?

Raison pour les gaz, tort pour le tord. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23132
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 13:20

Eweron a écrit:
Un neutre animé dont on ne connait pas le sexe (1) ? Le pluriel mixte (2)? Euh... Peux-tu me donner des exemples?

  1. Je n'ai pas pu voir le loup : il était trop loin.
  2. Les employé(e)s ont fait grève lundi dernier.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 14:07

Dans ces cas, le sambahsa, par exemple, n'utilise pas le neutre mais l'indéterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23132
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 15:07

Silvano a écrit:
Dans ces cas, le sambahsa, par exemple, n'utilise pas le neutre mais l'indéterminé.
Chez moi, le neutre est vraiment le genre-maître, en psolat comme en aneuvien. En thub, c'est un peu plus compliqué. Le masculin (Λ) et le féminin (V) ne sont pas des genres grammaticaux, mais de simples sous-genres lexicaux du naturel, parfois d'un des autres genres (artefact* ou abstrait).



*Comme dans ʒɔшєvɛjєm = Toilettes pour dames.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5435
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 15:38

En nardar, langue fétiche d'Anoev, on utilise le neutre dans les deux cas, neutre ou indéterminé donc.

Et bien sûr, il y a un masculin, un féminin bien équilibré comme il faut Smile Pour les pluriels mixtes, ben c'est le neutre


En algardien, on s'en fiche y a pas de genre Razz

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 15:46

Pour une discussion sur les sujet des genres et de sexes...
Revenir en haut Aller en bas
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 18:42

Atiel a écrit:
Raison pour les gaz, tort pour le tord.
Dire que la plume semblait être le chemin de mon âme ! Rolling Eyes
Merci, je corrige.

Anoev a écrit:

  1. Je n'ai pas pu voir le loup : il était trop loin.

  2. Les employé(e)s ont fait grève lundi dernier



Zut, tu m'en poses des colles...

Bon là j'ai plusieurs choix:

1. Je décide que le neutre singulier désigne un indéfini (renforcé par l'article) > un loup
2. ...et le neutre pluriel un indéfini renforcé par l'article pluriel ou par un adjectif indéfini, ou des expressions de quatités > quelques salariés/tous les salariés...

Citation :
Le masculin (Λ) et le féminin (V)
La lame et le calice ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23132
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 18:59

Eweron a écrit:
La lame° et le calice ? Smile
J'avais pas pensé à ça. J'avais plutôt pensé à deux figures symétriques géométriquement, l'un représentant (à peu près) l'utérus en coupe, l'autre par le grand d'un pénis en érection. Les deux figures mises bout à bout représentant un X, chromosome commun aux deux sexes (on retrouve le X dans goox en aneuvien pour une symbolique analogue, ce qui n'a rien d'étonnant, l'aneuvien a quelques parentés dans le thub). Le plus difficilement explicable, c'est ce que vient faire ce chromosome dans des langues nées dans la diégèse bien avant les progrès d'la générique. Mais bon ! si on s'arrête à c'genre de détails...


°La lame n'étant indispensable que si on doit opérer par césarienne, ce qui, Dieu merci, n'est pas systématiquement indispensable.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 19:04

D'accord.

J'ai dis ça parce que ces deux symboles sont réutilisés dans un livre et ils sont appelés "lame" (masculin) et "calice" (féminin), et ils sont la même signification dans l'histoire que ce que tu viens d'expliquer ! Enfin bon. C'était une parenthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 23132
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Naran    Lun 11 Avr 2016 - 19:54

Eweron a écrit:
Enfin bon. C'était une parenthèse.
C'est surtout une b... D... de p... de coïncidence, car je n'en savais absolument rien ! J'peux re l'jurer ! C'est de l'à-priori pur !

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Lun 6 Juin 2016 - 19:05


Et voilà, le projet a 1 an aujourd'hui !

J'aurais bien voulu vous avoir concocté quelque chose de cool, mais je n'ai pas eu le temps de préparer quoi que ce soit ! bounce


Dernière édition par Eweron le Ven 21 Avr 2017 - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Mer 3 Aoû 2016 - 16:38

Bonjour à tous !

Me revoilà  avec des petites nouveautés sur le naran !

Commençons par la phonotactique !
Bon. Oui j'ai encore modifié des trucs. Les voici:

La syllabe narane est formée par la structure suivante : (consonne) + voyelle + (consonne)
Le  noyau peut donc être un son voyelle mais aussi  une diphtongue.

Toutes les consonnes sont permises en initiale, ainsi que les groupes suivants :
Occlusive + r
Occlusives sonores + spirantes (sauf dl)

Toutes les consonnes sont admises en finale (sauf f), ainsi que les groupes suivants :
-Spirantes + nasales (sauf ln et lm qui deviennent syllabiques)
-Nasales + t

Les groupes médiaux autorisés lorsque deux syllabes se rencontrent, sont les suivants :
-Nasales + fricatives (sauf f)
-Spirantes + toutes les consonnes (sauf f, h, tsh,)
- r + toutes les consonnes (sauf spirantes, f, h, tsh,)

Sinon, lorsque deux consonnes se rencontrent sans que leur groupe ne soit permis, voici les changements qui s’opèrent :
- La règle majeure est que lorsque deux consonnes se suivent elles deviennent syllabiques ; la voyelle noyau de la nouvelle syllabe étant a si elle est suivie par une voyelle postérieure ou par elle-même, e si elle est suivie d’une voyelle antérieure ou d’elle-même. 
- La combinaison de consonnes s’opposant par leur voisement ou leur surdité (f/v, p/b…) entraîne la modification de la consonne sourde pour devenir sonore : -fv- → -vv- ; -bp- → -bb- etc.
r + lll ; l + rrr ; m + n nn ; n + mmm

Remarques: j'ai ajouté le son /x/, sous forme de h, ainsi que 4 digrammes : sh /ʃ/, ih /j/, uh /w/.


Prononciation

Accent tonal
En naran, les syllabes d’un mot ne sont pas toutes semblables. Certaines sont marquées par la voix, en les prononçant plus aigües que les autres :
Naran /’na.ran/ (naran)
Sane /’sa.ne/ (ville)
Tiir /’ti:r/ (vent)

Le plus souvent, l’accent est porté par le radical du mot, c'est-à-dire la première syllabe. De même lorsque le radical est dérivé par un suffixe, un préfixe ou raccourci par l’usage, l’accent reste sur le radical.

Lorsque la voyelle frappée par l’accent est longue, il existe deux manières de la prononcer selon son environnement consonantique.  

- Lorsque l’attaque de la syllabe est une consonne sonore (v – b – m – n – d – g), la spirante latérale l ou la roulée r, la voyelle longue du noyau est prononcé en deux fois la deuxième partie étant légèrement aspirée.  
Vaan /va.’han/ (train)
Miid /mi.’hid/ (citron)

- Lorsque l’attaque est autre que les consonnes citées ci-dessus, la voyelle longue est prononcée « liée » :
Tiir /’ti:r/ (vent)
Deir /’dɛ:r/ (moche)
Haan /’xa:n/ (air)

Intonation
L’intonation de la phrase narane met en valeur le ou les mot(s) qui apporte(nt) le sens à l’énoncé.


Conjugaison



Concernant la conjugaison:

En naran, on ne conjugue plus selon la personne mais selon le genre. Ceci implique qu'il faut obligatoirement utiliser les pronoms personnels en respectant l'ordre VSO pour la phrase affirmative et SVO pour la phrase négative.

Un verbe en français en vaut deux en naran: le premier accompli, le second inaccompli. Le premier infinitif est en -oe /o/ et le second en -ae /e/.

Les terminaisons sont:
Masc. sing. = infinitif du verbe
Fém. sing. = on (acc.) / an (inacc.)
Neutre sing. = ot / at
Abstrait sing. = o / a
Pluriel =or / ar

Exemples: lanoe/lanae (travailler)

Lanae ere
V-inacc.-masc_1p
Je travaille ;  je suis en train de travailler

Ere lanor
1p_V-inacc.plur.
Nous n'avons pas travaillé.

Pronoms:
1ère p.: Ere
2ème p.: Sin
3ème p.: Æn

Le passé est exprimé par l'accompli, puisque l'action décrite par le verbe est jugée comme finie, contrairement au présent, exprimé par l'inaccompli. Il existe cependant une forme passé des deux infinitifs: il suffit d'ajouter -nd- entre le radical et la voyelle du verbe a/o : lanoe/lanae --> landoe/landae.
Ces deux formes expriment alors le passé dans un contexte lui même passé (par exemple récits): landoe pour le plus-que-parfait et landae pour l'imparfait.

Si l'on voit les emplois:
- l'accompli exprime une action qui est vue comme finie par le locuteur (≈ passé).
- l'inaccompli exprime une action qui est vue dans son déroulement (≈ présent).
Maintenant, si l'on place le contexte de l'énoncé dans le passé, on aura:
- l'accompli exprimant une action jugée finie par rapport à un autre évènement passé (≈ plus-que-parfait).
- l'inaccompli exprimant une action encore en cours par rapport à l'évènement passé (≈ imparfait).

Passons aux modes: vous venez de voir l'indicatif (le mode de l'affirmation et de la subjectivité). Le subjonctif (incertitude, prise de recul par le locuteur, objectivité) est formé en allongeant la voyelle du radical : laanoe/laanae. Le conditionnel (hypothèse, condition, irréel) se forme par la mutation de la première consonne du mot (NB: je ne sais pas encore laquelle). L'impératif (injonction) se forme avec le radical du verbe (= infinitif sans -oe ou -ae), le pronom exprimant l'ordre à la personne voulue.

Dans chaque mode, les verbes gardent les mêmes terminaisons (sauf l'impératif) est la formation du "passé" du verbe reste la même.

A voir pour le futur sa formation "officielle": pour le moment, il se forme à partir de l'infinitif inaccompli en ajoutant le préfixe me-.

Voilà pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Jeu 10 Mai 2018 - 19:31

Nahilve ! Salutations !

Il était temps de faire une mise à jour du naran (la dernière remontant à avril 2016). J’avais promis une grammaire à la fin de l’été 2017… ce que je n’ai pu faire – et heureusement, car beaucoup de points ont été retouchés.

Je « déterre » le sujet (le dernier message datant tout de même d’août 2016 !), afin de quémander votre aide. Le naran a pris un tournant dans sa conception ; j’aimerais que ce soit une langue plus réaliste désormais. Je me suis vite rendu compte de la tâche difficile que cela représentait, rendue ardue par mon manque de connaissance en linguistique.
Je vais dans les temps à venir publier les éléments de ma grammaire – en reprenant tout depuis le début. Si cela ne vous déplaît pas, donnez-moi votre/vos avis, avertissez-moi d’erreurs, de contradictions que vous avez rencontrées etc. Je vous remercie d’avance ! Very Happy

Pour ceux qui n’étaient pas encore inscrits quand j’ai commencé le naran (en juin 2015) voici une présentation.

Le naran est une persolangue, à la frontière entre langues celtes et vieux norois.

Que cela implique-t-il ?  
Dans la diégèse, l’île du Danar (pays où est parlé le naran, situé entre le Shetland et les Iles Féroé – oui je l’ai déplacé (cf. : ici) autrement ça devenait compliqué de trouver comment des hommes seraient arrivés jusque là bien avant l’an 0…) a subi les invasions celtes (Ier siècle ap. J.-C.) et vikings (IXe siècle ap. J.-C.). Qui dit invasion, dit langue et culture imposées. Il y a, en toute logique, des mots issus de racines celtes ou noroises. Mais cette influence est également phonologique (puisque le naran a hérité des mutations consonantiques) et grammaticale.

Quelles ont été mes motivations ?
J’aime tout simplement l’esthétique celte (regardez ça : drùis, aineolas, feòill… des voyelles en veux-tu, en voilà !! J’adore) et j’aime entendre le norois (bon… on ne sait pas trop comment ça se prononçait, mais les reconstitutions faites à partir de l’islandais sont chouettes).

Je ne vais pas partir sans donner un échantillon :
Lasadaír ór a nachad.  - Je bois la bière.
- lasadaír : verbe « boire » au présent inaccompli.
- ór : « je »
- a : article défini neutre ach, élidé devant un nom commençant par une consonne.
- nachad : nom commun neutre « bière ».

Malanich sin a bochlar – vous lisiez le journal.
- malnich = mala - + -(n)ich : verbe « lire » avec la désinence du passé inaccompli.
- sin : « vous »
- a : idem
- bochlar : « journal », nom neutre.

Je m’arrête ici pour ce soir – en souhaitant que le votre soit agréable ! Halan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iúle

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 19/12/2017

MessageSujet: Re: Naran    Jeu 10 Mai 2018 - 20:20

Je dois dire que j'aime beaucoup les langues celtes et on sent bien l'inspiration, (surtout au niveau de la syntaxe VSO).

J'aime beaucoup la sonorité.
Je serais ravi d'en savoir plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran
Admin
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Naran    Jeu 10 Mai 2018 - 20:29

Eweron a écrit:
Le naran a pris un tournant dans sa conception ; j’aimerais que ce soit une langue plus réaliste désormais. Je me suis vite rendu compte de la tâche difficile que cela représentait, rendue ardue par mon manque de connaissance en linguistique.
C'est en idéolinguant qu'on devient idéolinguiste !
Je suis avocat de la méthode pseudo-diachronique telle que présentée dans mon mémoire pour arriver à plus de naturalisme, mais en pratique je travaille peu souvent autant en profondeur, et je m'inspire plus des langues naturelles (en remontant un peu le temps pour quelques formes, par exemple "oh ben on va dire que dans la forme ancienne de la langue le passé était marqué par une consonne qui a disparu, mais ça a quand même influencé les voyelles du coup voilà pourquoi le passé consiste en un changement de voyelle". Mais pas toujours) ; la méthode pseudo-diachronique a vraiment son intérêt quand on créé une famille entière de langues et qu'il y doit avoir consistence.

La prononciation du naran a-t-elle changée depuis ?

_________________
Fsəm-daɣz fəbrim !
“Rendez-nous notre langue !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Elara

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Naemexe, Canae, Telyra, Sou

MessageSujet: Re: Naran    Jeu 10 Mai 2018 - 21:28

Une langue vraiment magnifique, celte et nordique...

Je dois admettre que réaliser une telle idéolangue est un de mes rêves les plus chers, le naran étant à la fois original, beau, et sûrement complet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 2611
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Naran    Jeu 10 Mai 2018 - 22:31

En ce moment dans mon essai (Le Lanko) pour donner plus de cohérence à ma langue je me crée un jeu de racines premières que je dérive en famille (en gros toki Pona Swadesh+1 liste de Greenheart de 120 mots et une liste des 91 adjectifs français les plus courants).
La démarche est plus complexe en fait.
Mais depuis que je m'y attele, les mots a priori qui tombent proches, sont aussi proches en terme de sens.
Du coup je trouve que c'est un bon indice de cohérence.
Pour le reste je pensais agglutiner, où bien périphraser via les caractéristiques du Lanko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Sam 12 Mai 2018 - 20:29

Bonsoir !

@Iúle
Merci !

@Mardikhouran

Pourrais-tu me décrire la méthode pseudo-diachronique, s’il te plaît ? Je ne crois pas avoir saisi ce que cela signifie.

La prononciation a fondamentalement gardé les mêmes sons (surtout en ce qui concerne les voyelles ; j’ai ajouté des consonnes – la phonologie sera présentée dans un prochain message).
A noter que l’accent aigu du i et du o ne change pas leur prononciation mais indique dans le 1er cas que « aí » est une diphtongue : /ai/ (≠ ai /i/) ; dans le 2nd cas, l’accent sert uniquement à différencier deux mots : ór (« je ») et or (« de ») (à l’instar de notre à et a français).

@Elara

« le naran étant à la fois original, beau, et sûrement complet.. »

J’apprécie ton compliment ; mais je dois dire que le naran ne me plaît pas encore comme je le voudrais ; pour ce qui est du « beau », je dois trouver un moyen de me rapprocher plus de l’esthétique celte (c’est une point qui pose problème et que j’exposerai plus tard). Pour le complet… euh… non honnêtement Smile (il est toujours difficile d’évaluer la progression d’une langue…puisqu’elle n’est jamais totalement terminée. Ce serait un peu dire : sur une échelle de 0 à l’infini, dis moi où tu en es Very Happy!).

@Velonzio

« En ce moment dans mon essai (Le Lanko) pour donner plus de cohérence à ma langue je me crée un jeu de racines premières que je dérive »
J’ai commencé à réaliser la même chose : j’ai créé des bases très simples avec des sens très larges et vagues pour ensuite les dériver, les composer entre elles… Il faudra voir sur le long terme les résultats !

Je ne poste rien de plus, par manque de temps – mais je vous prépare la phonologie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran
Admin
avatar

Messages : 3723
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Naran    Sam 12 Mai 2018 - 21:13

Eweron a écrit:

Pourrais-tu me décrire la méthode pseudo-diachronique, s’il te plaît ? Je ne crois pas avoir saisi ce que cela signifie.
En gros, c'est créer une (bonne) ébauche de grammaire et un vocabulaire et de les faire passer par des étapes de changements phonétiques, sémantiques, syntaxiques, inventer l'influence de langues voisines (emprunts, etc) pour arriver à la langue que tu vas utiliser ; du latin aux langues romanes, de l'arabe classique à la darija, pour prendre des exemples de langues naturelles. Cela done de la profondeur, et des irrégularités qui ont une vraie histoire.
Ça peut être frustrant, en tout cas pour moi, de passer du temps sur une idéolangue même ébauchée que tu n'utiliseras pas telle quelle. Et des idéolangues que je considère naturalistes ne sont pas passé par là.

_________________
Fsəm-daɣz fəbrim !
“Rendez-nous notre langue !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Sam 19 Mai 2018 - 20:42

Bonsoir !

Mardikhouran a écrit:
En gros, c'est créer une (bonne) ébauche de grammaire et un vocabulaire et de les faire passer par des étapes de changements phonétiques, sémantiques, syntaxiques, inventer l'influence de langues voisines (emprunts, etc) pour arriver à la langue que tu vas utiliser ; du latin aux langues romanes, de l'arabe classique à la darija, pour prendre des exemples de langues naturelles. Cela done de la profondeur, et des irrégularités qui ont une vraie histoire.

C'est dingue! J'avais pensé à procéder de cette manière, un moment... Bon je sais ce que c'est maintenant !

Inventaire phonétique

Consonnes



Les consonnes voisées (surtout les occlusives) se dévoisent en fin de mot : cíub /kjup/.

• Voyelles

Elles peuvent être courtes ou longues.



• Diphtongues

ái /aj/ (oui, je me suis trompé dans mon message antérieur – erreur corrigée).
éi /ej/
ia /ja/
ío /jo/
íu /ju/
ói /oj/


Accentuation

L’accent tombe sur le radical.

Orthographe

Pas de surprises pour l’écriture des consonnes :
b, c /k/, d, f, g, h /h/, k /k/, l, m, n, p, r /ɾ/, s, t, v, w /w/

...ni pour les voyelles :

- voyelles courtes : a, æ /ɛ/, e, i, o, u, y /y/
- voyelles longues: aa, ee, ii, oo, uu, yy.

NB: j’hésite encore entre plusieurs orthographes possibles pour les voyelles longues :
1. redoublement écrit de la voyelle (comme précédemment)
2. ou accent grave : à, è, ì, ò, ù…
3. ou alors comme en allemand et luxembourgeois : avant une consonne = longue ; avant deux consonnes = courte (ex : cun = /ku:n/ ; cunn = /kun/).


Problème :
Comme je l’ai expliqué, je souhaite conserver l’esthétique des langues celtes ; vous souvenez-vous ? Toutes ces voyelles… Et bien je voudrais avoir la même chose (par exemple : le ea se prononce /a/ et le ae se prononce /e/) La difficulté se situe dans la justification diachronique.

Dans les langues celtes, les voyelles indiquent la prononciation de la consonne qu’elles encadrent (e ou i = consonne palatalisée / a, o ou u = consonne vélarisée : àite, boireannach… C’est pour cette raison que l’on peut voir des combinaisons farfelues !

En naran, ce sera plus difficile. Pas beaucoup de possibilités :
1. Je dis que le vieux naran, sous l’influence des celtes, a fini par « adopter » l’opposition consonnes vélaires/consonnes palatales. Ceci justifierait l’emploi des voyelles. Question : l’influence d’une langue sur une autre peut-elle se faire à ce point ? Serait-il possible de dire que cette opposition ait totalement disparu de nos jours ?
2. Je trouve d’autres raisons…


A suivre, les Changements consonantiques et vocaliques !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Naran    Lun 28 Mai 2018 - 15:11

Bonjour !

J'avais promis les changements phonétiques… Mais je n'ai pas eu le temps de les préparer !

Par contre, je poste une photo des premiers caractères de l'alphabet naran. La photo est super grande.

ici !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naran    

Revenir en haut Aller en bas
 
Naran
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Autres idéolangues-
Sauter vers: