L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quoique, quoi que

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 11:27

Comment faites vous pour distinguer "quoi que" de "quoique" ?

Chez moi, ils sont totalement disjoints puisqu'on retrouve, pour "quoique", la conjonction lootep (calque de "bien que"), alors que "quoi que" se dit quahas qui est une imbrication de deux quas, dont la réunion est bornée par un H afin d'éviter la confusion avec un quas unique. En plus du subjonctif, quahas peut éventuellement précéder un conditionnel passé.

Quahas da ere kanía dor = quoi qu'il eût pu faire
quahas da kjas kanía dor = quoi qu'il aurait pu faire.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AEM



Messages : 1439
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 12:30

En Ygglish aussi la distinction est totale :

Quoique :

Azqù (qui vient de : as + though)

Quoi que :

êvèkaz (qui vient de : ever + kasi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 13:58

chez moi, je différencie arete (quoique) et devariz (quoi que, quel que soit...)

les deux appellent un subjonctif.

Devariz haris, ewadrelas = quoi qu'il fasse, il perdra.

Arete kuris ewadreğo, alas skazi da weli alğena. = Quoiqu'il ait perdu, il est fier de son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Silvano



Messages : 11711
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 14:38

Anoev a écrit:
Comment faites vous pour distinguer "quoi que" de "quoique" ?

Je ne vois pas le problème. Ce sont énoncés tout à fait différents. Le premier veut dire n'importe quoi, l'autre est une conjonction et veut dire bien que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 14:59

Le problème est uniquement dans la langue française, dans la mesure où les deux sont homophones. Comme le présent forum est d'expression française, il est légitime que la question soit posée, non ? Si l'atelier avait été slovaque, italien ou gaélique, la question n'aurait pas eu lieu d'être. Je pourrais très bien poser comment on fait la différence, dans nos idéolangues, entre l'infinitif présent et le participe passé de certains verbes, puisque certains (pas d'noms !) font la confusion pour les verbes du premier groupe. Là aussi, le français, langue du forum, est concerné. Je pourrais aussi poser la question de la confusion de ce même participe passé et du passé simple pour les verbes du deuxième groupe (finit/fini), d'autant plus que, dans ce cas, on trouve des convergences également en anglais (finished).

scratch D'autres remarques ? scratch

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11711
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 15:04

En espéranto:
quoique = kvankam (plus infinitif)
quoi que : kion ajn (plus infinitif ou fictif, selon le sens).

En sambahsa :
quoique = quayque (/'kwajk@/)
quoi que : quodkwe (/'kwOdkw@/) (en fait, c'est le suffixe -kwe ajouté au relatif).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 17:55

En yolik:  

Quoi que > ol ke + ...i
Quoique > i si

Quoi qu'il fasse, il perdra > ol ke (il) fabi, il lozo.

Quoiqu'il ait perdu, il est fier de son fils >  i si il lozida, il gorda on (si) son.
Revenir en haut Aller en bas
Djino



Messages : 3321
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 17:57

Je propose de corser les choses... Comment faites-vous, dans vos idéolangues respectives, pour distinguer :

- bientôt / bien tôt
- un neuf / un œuf
- davantage / d'avantage
- ces / c'est
- peut être / peut-être
- plutôt / plus tôt
...

Bonne chance !

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Silvano



Messages : 11711
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 18:03

Djino a écrit:
Je propose de corser les choses... Comment faites-vous, dans vos idéolangues respectives, pour distinguer :

- bientôt / bien tôt
- un neuf / un œuf
- davantage / d'avantage
- ces / c'est
- peut être / peut-être
- plutôt / plus tôt
...

Baldaŭ/ja frue
naŭ ou nova / ovo
pli / de avantaĝo
tiuj / tio estas
povas esti / eble
prefere / pli frue ou pli baldaŭ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 18:11

silvano est sympa de jouer le jeu :-)

je ne le ferai pas, mes mots sont très différents Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Silvano



Messages : 11711
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 18:23

On peut continuer longtemps.

Ma sœur / masseur
mammaire / ma mère
étai / était
geai / jet (d'eau)
été (saison) / été (participe passé)
fût (de bière) / fut, fût (verbe être)
scène / seine
chat / chas
lapin / là pain
éléphant / et les faons affraid

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 18:25

Djino a écrit:
Je propose de corser les choses... Comment faites-vous, dans vos idéolangues respectives, pour distinguer :
Citation :

- bientôt / bien tôt
- un neuf / un œuf
- davantage / d'avantage
- ces / c'est
- peut être / peut-être
- plutôt / plus tôt
...
lomir/ loot pyl
ùt nov/ùt óv
mulster/erpòten, ergèvaten
ær/æt •|ep
kàn ep/kànep
noger/pyler
(...)
lefaṅt/ea'r nexèrvede


Bon, j'aurais pas l'culot d'vous demander la différence entre
un œuf et un mouton : óv|ov
vrais & différents (indéfini) : veryde|weryde
tôt & poil : pyl|piyl
nous soyons : er er
Et y en a d'autres ! Bref : en toute langue pseudonaturelle, l'aneuvien a aussi son lot d'embûches. Mais ç'est quand même rien par rapport à l'anglais, au castillan ou bien au français. 'Tout cas, chez moi, pas de "nous portions des portions" ni "les fils coupent les fils" ; malgré les vissicitudes imposées par certaines lettres (E, S, U).

En tout cas, en uropi, j'aim'bien les p'tites nuances entre nivel (niveau, comme en aneuvien) et nivèl (niveau... à bulle). C'est quand deux mots sont proches mais pas identiques que nos sens sont en alerte et qu'on fait gaffe de pas les confondre.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 19:09

Ces défis n'en sont pas puisque l'homophonie n'existe qu'en français...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 19:22

Patrick Chevin a écrit:
Ces défis n'en sont pas puisque l'homophonie n'existe qu'en français...
Raison pour laquelle j'ai commencé ma phrase par "j'aurais pas l'culot de...", puisque ces homophonies (weryde, er)/paronymies (autres) concernent l'aneuvien. Toutefois, il y a une homonymie francophone qui débouche sur une paronymie aneuvienne, c'est nov (9)/nóv (neuf = non usagé)). On pourrait croire à une relex partielle du français ? En fait, non. Tout comme ov vient du latin OVIS et óv de OVVM, on a aussi deux origines latines* pour ces mots : NOVEM pour nov et NOVVS pour nóv. Mais ce qui m'a paru étrange (depuis que j'ai attaqué l'latin, en vérité), c'est qu'en français on ait le même mot pour

  • même (adjs. adv. & pron.)
  • tout (nom, pron. adj).

Et celle-là, j'l'adore : « c't'été, je fais des sports divers ».



*Mais toutes mes paronymies n'ont pas forcément une origine étymologique unique ! J'ai kàrd qui vient du grec καρδία (cœur) et kard qui vient de l'anglais card.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 20:28

On a bien une tentative de distinction avec neuf (9) et nouveau..

Romanes: nove / novo/a

Par contre hors romanes:

néer. negen / nieuw

bret. nav (nao) / neve(z)

rus. девять / новый
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 20:50

Mais il y a même une distinction (plus ténue il est vrai, mais bien réelle) entre "neuf" (non usagé) et "nouveau" (surtout que ce dernier mot a plusieurs sens).

"J'ai acheté une nouvelle moto"

Ça laisse à penser que j'en avais une autre avant.
Mais cette nouvelle moto achetée n'est pas nécessairement une moto neuve (occasion ?).

"J'ai acheté une moto neuve"

Bref : elle n'a pas plus de 15~20 km au compteur, bref la distance parcouru pour vérifier qu'elle roule correctement.
Mais ça ne dit pas que ce soit la première, la suivante ou la dernière.

Mais "J'ai acheté LA dernière 500cc Yakasuda"
On peut supposer qu'elle est neuve, si c'est le tout dernier modèle.

Pour "nouveau", j'ai nev, l'antonyme, c'est ven (ancien, précédent etc.).
Pour "neuf", j'ai nóv (pg prec.), l'antonyme, c'est von (vieux, largement usagé).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 21:33

Citation :
comment on fait la différence, dans nos idéolangues, entre l'infinitif présent et le participe passé de certains verbes, puisque certains (pas d'noms !) font la confusion pour les verbes du premier groupe.
Pour ma défense, il est des langues (pas d'noms !) qui ne s’embêtent pas de la différence écrite quand l'un et l'autre... eh bien... ne font qu'un !

Citation :
Devariz haris, ewadrelas = quoi qu'il fasse, il perdra.

Arete kuris ewadreğo, alas skazi da weli alğena. = Quoiqu'il ait perdu, il est fier de son fils.

Lá-se straßai li möḣt, li lo-ablostoz-lá : [Il] n'est-pas [de] moyen [qu']il fasse*, il [ne-]perdra-pas.

Sam ek li lostiz, li hulumaz lí ibn liares : Même si il a-perdu, il est-fier par son[gén.]

*Lá-se straßai [illa] (il n'est pas de moyen [sauf]) est une formule rigide qui peut servir à d'autres choses encore. Le langage courant parlé annexe même le verbe "être" (se).

Citation :
- bientôt / bien tôt
- un neuf / un œuf
- davantage / d'avantage
- ces / c'est
- peut être / peut-être
- plutôt / plus tôt

Nex kron ùt (près dans le temps) / zo frü
o nön / op afaj
mer vült (plus nombreux) / on kaablai
diz / (o)'staz / se
- (n'existe pas) / vïltë
- (n'existe ps) / frühër

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 21:36

Herr Kuak' a écrit:
- (n'existe pas) / vïltë
- (n'existe ps) / frühër
Ça n'existe VRAIMENT PAS ou bien t'as pas encore traduit ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 21:38

ça n'existe vraiment pas en tant que tel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 21:47

Comment traduirais-tu donc : « il peut être ailleurs° » ?




°Chez moi :
da kàn ere aliklút
da kàn ere alj klœtev = il peut être en un autre lieu.
da kànep • aliklút = il est peut-être ailleurs.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Jeu 2 Avr 2015 - 22:04

Dans ce cas, je conjugue le verbe "être" au volitif I : li stoz nejek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
odd



Messages : 4335
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Sam 4 Avr 2015 - 18:23

...


Dernière édition par od² le Mer 3 Juin 2015 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Sam 4 Avr 2015 - 19:15

od² a écrit:
Herr Quoiqkuak' ne s'est pas exprimé sur quoique/quoi que... Bizarre...
Ah, bon...

Herr Kuak' a écrit:

Citation :
Devariz haris, ewadrelas = quoi qu'il fasse, il perdra.

Arete kuris ewadreğo, alas skazi da weli alğena. = Quoiqu'il ait perdu, il est fier de son fils.

Lá-se straßai li möḣt, li lo-ablostoz-lá : [Il] n'est-pas [de] moyen [qu']il fasse*, il [ne-]perdra-pas.

Sam ek li lostiz, li hulumaz lí ibn liares : Même si il a-perdu, il est-fier par son[gén.]

*Lá-se straßai [illa] (il n'est pas de moyen [sauf]) est une formule rigide qui peut servir à d'autres choses encore.  Le langage courant parlé annexe même le verbe "être" (se).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
odd



Messages : 4335
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Sam 4 Avr 2015 - 21:20

...


Dernière édition par od² le Mer 3 Juin 2015 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Dim 5 Avr 2015 - 19:50

Silvano a écrit:
Après le fil quoique/quoi que, devrons-nous avoir un fil quelque/quel(le)(s) que? Rolling Eyes
Citation :
Oh... on peut les mettre dans l'même fil, après tout :

  • C'est une question d'homonymie.
  • C'a trait à des pronoms/adjectifs indéfinis.

Bon, ben voici : j'en avais deux, y me manque le troisième.


  • Pour "quelque" adjectif, j'ai okèn, qui s'accorde uniquement en nombre. Uniquement utilisé avec un nom, les locutions pronominales "quelque chose" et "quelqu'un" se disent okènut et okèndu*.
  • Pour "quel(le) que (soit/fût) X", je carotte "que" et ça donne quat X er.
  • Maintenant, pour "quelque Y que soit X", on voit clairement ici que "quelque" n'a pas la même fonction que dans le premier exemple. Ici, on a l'équivalent de "pour Y que soit X". Le wiktio le définit comme un adverve. C'est tout-à-fait ça, puisqu'il qualifie un adjectif qualificatif. Là, j'hésite. Une première intuition me ferait pencher pour okas. Il y a, pour l'adverbe, une deuxième option. Là, j'vais bien m'sentir obligé de trouver quelque chose de différent de okèn, parce queb "quelque vingt" est largement différent de "quelques vingtaines". Je garde okas sous l'coude pour la première ; par contre, pour la deuxième, si je me réfère à ce que dit le wiktion, il est clairement possible que j'opte pour sypas (environ).


*Ai-je suivi l'école anglaise avec some & any ? Toujours est-il qu'aux autres tournures (sauf à l'interrogative de conviction), pour ces deux pronoms, j'ai :


ep ùt
epdù
nep ùt
nepdù

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoique, quoi que   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoique, quoi que
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quoique, quoi que
» Réconfortant quoique triste......
» Code binaire : à quoi ça sert ?
» quoi faire avec des poivrons ?
» farine de riz, oui mais j'en fais quoi???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: