L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Thématisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Thématisation   Mer 19 Nov 2008 - 23:46

En m’intéressant à la grammaire du Japonais, je découvre qu’y existe un mécanisme important, celui de la thématisation qui, si j’ai bien tout compris, permet de mettre en relief un prédicat quelconque dans une phrase, indépendamment de la notion de sujet, au moyen d’une particule "wa".

Or je me rends compte que le Kotava dispose d’une faculté somme toute assez proche, peu employée toutefois. Il existe deux adverbes (batse, traduit le plus souvent par « voici », primauté) et banse (« voilà », secondaire) qui peuvent être apposés à un prédicat pour insister sur un élément particulier.
Exemples :
- Va konaka neva pu batse Mitsuko ziliyí =
- plusieurs livres à voici Mitsuko j’ai donné (j’ai donné plusieurs livres à Mitsuko)
- qu’on traduirait le plus précisément en : c’est à Mitsuko que j’ai donné plusieurs livres. L’important est « à Mitsuko », ici c’est le complément d’attribution qui est mis en exergue par batse

- Va batse konaka neva pu Mitsuko ziliyí =
- Voici plusieurs livres à Mitsuko j’ai donné (j’ai donné plusieurs livres à Mitsuko)
- qu’on traduirait le plus précisément en : ce sont plusieurs livres que j’ai donné à Mitsuko. L’important est « plusieurs livres », ici c’est le complément d’objet qui est mis en exergue par batse

Deux questions :
1) En Japonais, ce marquage thématique est-il obligatoire dans toute phrase ou bien est-il optionnel ?
2) Dans vos idéolangues, avez-vous des mécanismes de ce genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Adaptation aneuvienne   Jeu 20 Nov 2008 - 4:37

Pour la première question, je ne sais pas, je n'ai aucune notion de japonais.


Même si la phrase noormale aneuvienne (SVOC) ne prévoit pas, en général, ce genre de finesse, la mise en avant de l'élément auquel on veut donner de l'importance est néanmoins possible:
Eg gevàrna numbar knegse ni Micuko-s æt enbav = J'ai donné plusieurs livres à Mitsuko ce matin (j'ai repris votre exemple)

On peut avoir

Æt enbav, eg gevàrna numbar knegse ni Micuko-s. (c'est ce matin que j'ai donné...)

Ni Micuko-s, eg gevàrna numbar knegse æt enbav. (C'est à Mitsuko que...)

Numbar knegse, eg gevàrna ni Micuko-s æt enbav. (Ce sont bien plusieurs livres que...)

Numbar ep knegse, eg gevàrna ni Micuko-s æt enbav. (ce sont bien des livres (en nombre) que...)
Cette dernière forme est moins recommandée. On préfère utiliser EP à proximité du verbe pour donner une tournure interrogative ou emphatique à celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Thématisation   Jeu 20 Nov 2008 - 5:05

Sab a écrit:
Deux questions :
1) En Japonais, ce marquage thématique est-il obligatoire dans toute phrase ou bien est-il optionnel ?
2) Dans vos idéolangues, avez-vous des mécanismes de ce genre ?

1) Obligatoire, lorsqu'il y a changement de thème. C'est qu'en japonais, c'est essentiellement le thème qui joue le rôle de pivot dans la phrase, la conjugaison y étant lié, selon ce qui est indiqué dans le thème.

2a) En espéranto, il existe le trio ja/cxu/ne qui est assez près de ça. Ja s'utilise pour les thèmes positifs, ne pour les thèmes exclus et cxu pour un thème mis en doute :

Ja mi iras. = C'est moi qui y vais.
Cxu mi iras. = Est-ce que c'est moi qui y vais.
Ne mi iras. = Ce n'est pas moi qui y va.

Mais c'est un usage peu fréquent.

2b) En français québécois, tous les arguments suivent le verbe dans la phrase non-marquée :

J'y vais moi là-bas.
Je te le lui achète moi le jouet à lui pour toi.

(Ces phrases sont corrects, mais en français québécois)

Cependant, si l'on veut thématiser, on place le thème devant le verbe :

Moi, j'y vais là-bas.

Bien sûr, il peut y avoir deux thèmes :

Moi, làbas, j'y vais.
Pour toi à lui je te lu lui achète le jouet moi.

Ou plus...

2c) En Thenqol, le premier argument est nécessairement le thème et nécessairement le pivot de la phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Thématisation   Jeu 20 Nov 2008 - 14:05

2) En Proto-Plije, j'ai songé à utiliser un mécanisme de thématisation similaire... cependant, il n'est pour l'instant fonctionnel qu'au niveau de la troisième personne et ce seulement parce que ce n'est pas purement qu'un mécanisme de thématisation. C'est la distinction proximate/obviative : elle sert à distinguer différentes troisième personnes. Voici un exemple avec ta phrase, Sab, un peu modifiée car le mot "livre" n'existe pas (cette langue remonte à des temps bien avant l'écriture) et que je n'ai pas encore pensé à des tournures incluant des mots tels que "plusieurs" et "ce matin"...

J'ai donné des baies à Mitsuko
Ḍyburyk'e Mitshukeshun sin-baṭouryḍaṇa
(si des carrés s'affichent, c'est que des caractères spéciaux manquent... dans l'ordre : d-point-souscrit, t-point-souscrit, d-point-souscrit, n-point-souscrit)

Ici, on a deux troisièmes personnes : Ḍybury, "baie" et Mitshuke, Mitsuke. J'ai mis l'emphase sur l'une d'elle, à savoir : Mitsuke. Cela est exprimé par le -n ajouté au suffixe -shu, le "datif", et également avec le suffixe -ṇa, l'accord d'objet indirect exprimé sur le verbe. Ces deux marques signifient que Mitsuke est la personne tierce proximate, celle qui nous intéresse le plus.

Dans certaines langues qui utilisent cette distinction, je crois que c'est parfois purement sémantique : par exemple, un animal ne peut être proximate s'il y a un humain dans la même phrase. Ici, non. C'est utilisé pour, en quelque sorte, thématiser un élément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Thématisation   Jeu 20 Nov 2008 - 15:21

En cosmopolite, on utilise "si" (ainsi, oui,...) de plusieurs manières:

Wo don acumo go Micuko = J'ai donné/je donne des livres à Mitsuko

L'emphase à la façon du Kotava:
Wo don acumo go Micuko si = C'est à Mitsuko que j'ai donné des livres
Wo don acumo si go Micuko = Ce sont des livres que j'ai donnés à Mitsuko

L'emphase plus redondante:
Micuko si wo don acumo go i = C'est à Mitsuko que j'ai donné des livres [Mitsuko que/ainsi j'ai donné des livres à elle]
Acumo si wo don imo go Micuko = Ce sont des livres que j'ai donnés à Mitsuko [Des livres que/ainsi je les ai donnés à Mitsuko]

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Thématisation   Jeu 20 Nov 2008 - 16:56

En Elko on utilise la clé réduite M (affirmation) :

Ero bewi tabo ladore
Je pose un livre sur la table

* Accompagné du suffixe "e" elle traduit l'emphase : me

Ero me bewi tabo ladore
Je pose bien un livre sur la table

dans le sens :" c'est bien ce que je fais"

* Accompagné du suffixe "u" elle traduit l'insistance : mu

Ero bewi mu tabo ladore
C'est un livre que je pose sur la table

Ero bewi tabo mu ladore
C'est sur la table que je pose le livre

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thématisation   Aujourd'hui à 4:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Thématisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thématisation
» [Physique-chimie] Collège : Jeu de dominos, circuits électriques 3D et schématisation & formules et modèles moléculaires
» petite rechute
» dissertation sur l'espagne
» L'ennemi Sujets Autrui: un début de problématisation ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: