L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Subjonctif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
bororo



Messages : 475
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Subjonctif   Sam 15 Mar 2014 - 23:21

Olivier Simon a écrit:
Non, M.Landais a raison, c'est bien un conditionnel.

Dans l'article sur le conditionnel,
Wiki a écrit:
In Russian, the conditional mood is formed by the past tense of the verb with the particle бы by, which usually follows the verb. (...)This form is sometimes also called the subjunctive mood.
D'où la confusion...

Par ailleurs je pense que Troubadour voulait dire qu'un verbe conjugué au conditionnel peut prendre d'autres valeurs :
- Si j'avais des forces, je monterais
- J'aurais des forces, je monterais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Subjonctif   Sam 15 Mar 2014 - 23:35


Mais si tu dis "я шёл бы" sans rien à côté, ça veut dire "j'irais" et non pas "que j'aille".

L'usage de ce temps dans l'exemple que tu cites est en effet conditionné par la présence de бы. Mais en son ensemble et séparément, чтоб(ы) signifie "pour que".

Si tu veux dire "que j'aille", alors c'est пусть иду, donc une particule différente et le présent de l'indicatif. Ca ne se recoupe vraiment pas avec le subjonctif français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Sam 15 Mar 2014 - 23:53

Pour un nombre relativement important de verbes aneuviens finissant par des consonnes (sauf les verbes en -en), l'indicatif présent et le subjonctif présent, sont, au singulier, homonymes parfaits. Quand on utilise la particule kjas, ça passe inaperçu (conditionnel) et la traduction en français (et d'autres langues) ne pose pas de problème. Mais avec des conjonctions comme sortep (de sorte que), qui peuvent appeler les deux modes (conséquence ou but). Heureusement, les temps utilisés dans ce cas ne sont pas homophones (utilisation calque du français dans ce cas : passé simple et imparfait)

Nep lug ere sortep er progăr bizlas = il n'y avait pas de lumière de sorte que nous avançâmes discrètement.
La doră ese lehùsun àr lugse sortep er ere prog bizlas = On nous fit éteindre les lumières de sorte que nous avançassions discrètement ( Rolling Eyes ).

Au présent et au futur (concordance des temps), c'est pas le même genre d'exercice, parce que là, on trouve les mêmes temps, donc des flexions homophones. Heureusement, il n'y a pas d'ambigüité de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 16 Mar 2014 - 6:31

Olivier Simon a écrit:
Mais si tu dis "я шёл бы" sans rien à côté, ça veut dire "j'irais" et non pas "que j'aille".

L'usage de ce temps dans l'exemple que tu cites est en effet conditionné par la présence de бы. Mais en son ensemble et séparément, чтоб(ы) signifie "pour que".

Si tu veux dire "que j'aille", alors c'est пусть иду, donc une particule différente et le présent de l'indicatif. Ca ne se recoupe vraiment pas avec le subjonctif français.

En réalité, parler de conditionnel ou de subjonctif est très impropre. Strictement parlant, il n'existe en russe que le présent, le passé, l'impératif, les gérondifs et les participes. Et l'axe fondamental de la grammaire verbale est celui qui oppose perfectifs/imperfectifs (et secondairement déterminés/indéterminés).

Pour le conditionnel et le subjonctif, comme dit par Bororo, les russes parlent d'hypothétique (cf. par ex. Grammaire de Davydoff et Pauliat), introduit par des particules comme бы ou  чтобы (+ verbe au passé), пусть (+ futur perfectif la plupart du temps, quelquefois le présent), ли (+ temps du discours direct, pour le discours indirect), если (+ passé ou infinitif selon les cas, pour les conditions réalisées, если  бы , sinon), ou encore до того, как (+ passé ou futur).

Dans Tchékhov (Беда), on trouve par exemple :
- Гляди, Иван Данилыч, как бы и тебе ие досталось! = Prends garde, Ivan Danilovitch, de ne pas attraper toi aussi quelque chose!
C'est typiquement un hypothétique (subjonctif en français).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 16 Mar 2014 - 11:23

Troubadour a écrit:
Dans Tchékhov (Беда), on trouve par exemple :
- Гляди, Иван Данилыч, как бы и тебе ие досталось! = Prends garde, Ivan Danilovitch, de ne pas attraper toi aussi quelque chose!
C'est typiquement un hypothétique (subjonctif en français).
C'est la notion qu'on retrouve en comunleng sous le nom d'"irréel" (mode regroupant le subjonctif et le conditionnel), en basque (temps) et en ŧhub (un des trois modes remplaçant le subjonctif et le condittionnel) sous le nom d'"éventuel".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Lun 17 Mar 2014 - 14:49

Doj-pater a écrit:
Un mot sur le subjonctif
Après, promis, je n'en reparlerai plus sur ce fil. Embarassed
Pourquoi n'en as-tu pas parlé sur ce fil-ci ? c'est un mystère qui me dépasse.

Doj-pater a écrit:
Ok, Anoev, j'aurais dû mettre des gants et dire "n'existe pratiquement plus"… mea culpa Embarassed
Disons qu'il est très peu employé (encore plus rarement qu'en français) mais il existe réellement. On va pas r'venir là d'ssus.

Le problème avec le subjonctif, du moins en français, c'est qu'il est méconnu. Soit on ne l'utilise pas du tout (imparfait, plus-que-parfait) soit on l'utilise à tort et à travers (subjonctif passé derrière "après que"). Alors du coup, pas mal de linguistes le regardent un peu comme s'ils avaient affaire à un bâton merdeux. Or, comme son nom l'indique, le subjonctif, c'est la perception du procès par le sujet, et non pas seulement un impératif sous d'autres oripeaux (ce qui a donné le volitif en espéranto).



Doj pater a écrit:
Remarquons que pour bien des verbes fr. il n'y a pas de différence entre certaines formes du subjonctif présent et de l'indicatif: je lave, tu travailles, et ça ne choque personne ! Pourquoi est-ce que cela choquerait davantage en Uropi ?
C'est vrai, du moins si on excepte les 2me et 1re personnes du pluriel : j'ai la même chose au singulier d'un nombre non négligeable de verbes aneuviens (des verbes ne se terminant ni par -E ni par -EN (plus open) et qui n'ont pas de voyelle longue dans leur radical), et en plus, cette similitude se retrouve à l'imparfait (à la différence du français, mais ça évite les flexions baroques) puisque le subjonctif imparfait aneuvien, c'est simplement ere + le subjonctif présent. Les 2*3 temps du subjonctif aneuvien sont invariables*

Doj pater a écrit:
Que le subjonctif imparfait n'existe plus en français que sous la forme de vestige (comme le subj. anglais); selon moi, une excellente évolution
Il eut fallu que vous fissiez  Laughing  Laughing
À cause de ses flexions. Et pourtant, toi qui parlais d'homonymie de flexions : l'imparfait du sub' des verbes du deuxièmes groupe (-iss-) est tout-à-fait potable.
Doj pater a écrit:

Qu'apportent de plus les "sache, fasse, puisse, veuille…" par rapport aux "sais, fait, peux, veux…" ? Si ce n'est une difficulté supplémentaire et souvent insoluble pour les malheureux apprenants qui n'ont pas de subjonctif dans leur langue.
L'usage du subjonctif, à savoir le procès filtré par le sujet par rapport au sujet (ou une nécessité) pas filtré du tout (indicatif).

Ce qui me paraît  Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes en français, c'est l'expression d'un fait hypothétique par un verbe à l'indicatif :

ils auront eu un empêchement.

Traduit en aneuvien par : ar mir habéa ùt osdòraċ et en psolat par :  havaran haved un impesimente.

Je pense qu'avec des flexions simples et faciles à retenir (comme en volapük), on peut obtenir, dans une idéolangue, un subjonctif aussi limpide qu'un conditionnel. Bon, m'direz-vous, pourquoi alors ne pas utiliser le conditionnel, dans ces conditions, ou bien avoir un mode commun aux deux, comme en Comunleng ?

Tout dépend comment on voit les choses. La solution comunleng est intéressante et ouvre la voie à un vrai mode hypothétique, différent de ce qu'on trouve en espéranto. Ce n'est cependant pas encore celle que j'ai choisie pour l'aneuvien (libre aux autres de voir les choses autrement). En aneuvien, le conditionnel est utilisé vraiment des conditions... de condition : "si... alors... sinon" ; ou bien "au cas où". Et la particule du conditionnel (kjas) voisinent aussi bien avec des verbes conjugués à l'indicatif présent qu'au subjonctif (présent ou passé) pour permettre des nuances calquées du latin : SI VENIAS LÆTVS SIM ; SI VENIRES LÆTVS ESSEM ; SI VENISSES LÆTVS FVISSEM. On trouve des nuances à peu près analogues derrière kosev quan.

Je pourrais ajouter comme ça une pleine page d'utilisations aneuvienne du subjonctif, mais pour l'instant, je m'en tiens là.


Dernière édition par Anoev le Lun 17 Mar 2014 - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subjonctif   Lun 17 Mar 2014 - 16:37

Olivier Simon a écrit:

Mais si tu dis "я шёл бы" sans rien à côté, ça veut dire "j'irais" et non pas "que j'aille".

L'usage de ce temps dans l'exemple que tu cites est en effet conditionné par la présence de бы. Mais en son ensemble et séparément, чтоб(ы) signifie "pour que".

Si tu veux dire "que j'aille", alors c'est пусть иду, donc une particule différente et le présent de l'indicatif. Ca ne se recoupe vraiment pas avec le subjonctif français.

Parfaitement! Aucune ambiguité.
Revenir en haut Aller en bas
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mer 19 Mar 2014 - 23:02

Anoev a écrit:
Satignac a écrit:
Ceux qui ont eu la bonne grâce d'avoir la curiosité de lire mes sujets et messages sur le méhien (...)
GAVDEMVS: Goim, ORAMVS: Adoram, ESCOGE = Eslèio

Merci, Djino d'avoir "recalé" le message de Satignac.

L'essentiel, Satignac, est que toi, tu t'y retrouves. C'est, je pense, le propre d'une persolangue.

Pourquoi le G (qui semble être la "marque de fabrique" du subjonctif présent), n'apparaît pas aux premières personnes (s & p) ? Sensog'h & sensogim n'auraient-ils pas été plus "faciles à assimiler" ? connaissant les autres...

Pour l'usage, seule différence avec l'aneuvien : dans ce dernier, il n'y a pas de subjonctif utilisé comme impératif. Pour le conditionnel, ils se rejoignent.

Je dois avouer que les formes du subjonctif en méhien ont évolué suivant ma fantaisie, au fil des "époques", les "lubies" de  construction des formes verbales et les adoptions phonétiques . Pour résumer, à la première époque les désinences de la conjugaison de tous les verbes suivaient un même paradigme copié sur le latin avec le -s final pour la 2ème personne, le-t final pour la 3ème du singulier, le -nt final pour la troisième du pluriel etc... qui s'ajoutaient chacune au thème du temps et du mode; aussi dans le cas du présent dans la "première" conjugaison le thème désinentiel est "a" à l'indicatif et "ai" au subjonctif, et dans la "deuxième" conjugaison le thème désinentiel est "i" à l'indicatif et "oi" au subjonctif. Sensit , Sensoit
À la deuxième époque, j'ai voulu réformer d'abord les paradigmes désinentiels en me référant à une enclise sur le thème verbal du pronom personnel sauf à la première personne du singulier qui restait thématique et à la première personne du pluriel qui gardait le "-m" et le garde jusqu'à ce jour. Pour "encliser" un pronom tels que "hu: tu" , "o/-a: il, elle", "œlas/-es" sur une diphtongue j'ai eu un problème de confusion possible avec d'autre formes temporelles, alors j'ai interposé un "-g" comme je le fait partout en méhien surtout lorsque je veux interdire certains "hiatus" , donc pour les personnes où ce problème-ci se posait. Sensio, Sènsogo
À la troisième époque, j'adoptais d'autre phonèmes, le "v" vocalique et atone , puis la consonne gutturale notée "x" ou "c'h" en finale , je l'ai naturellement adoptée pour "encliser" le "hy" non seulement  sur l" -ai" ou "-oi" des groupe de conjugaison initiaux mais aussi sur le "-ye" des autres groupes dérivés , ainsi on a Sensoi+hy > Sensoc'h etc...
Coye+hy > Coyec'h .


Dernière édition par SATIGNAC le Jeu 20 Mar 2014 - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mer 19 Mar 2014 - 23:30

J'ai eu, moi aussi j'ai eu des hésitations, mais c'était aux tous premiers temps de l'aneuvien (portait-il déjà c'nom-là, d'ailleurs), et ce n'était pas à propos du subjonctif. L'idée d'en faire un mode invariable mais personnel, m'est venue dès que j'ai introduit ce mode en aneuvien (c'est-à-dire... quelques mois, au plus un an après l'indicatif ; le conditionnel et l'impératif ont suivi). Les plus grosses hésitations que j'ai eu, c'a été pour le participe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Étrangeté grammaticale   Dim 13 Juil 2014 - 0:24

Lisez ces deux phrases :
Citation :
Bien qu'il ait plu, je suis sorti

Même s'il avait plu, je serais sorti.
Ne trouvez-vous pas quelque chose d'étrange ?

Réponse lundi si vous n'avez pas trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 0:29

Anoev a écrit:
Lisez ces deux phrases :
Citation :
Bien qu'il ait plu, je suis sorti

Même s'il avait plu, je serais sorti.
Ne trouvez-vous pas quelque chose d'étrange ?
Si ! C'est du français ! Donc c'est pas toujours très logique Laughing J'imagine que c'est le constat au subjonctif et la supposition à l'indicatif qui te chagrinent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 0:42

Pomme de Terre a écrit:
J'imagine que c'est le constat au subjonctif et la supposition à l'indicatif qui te chagrinent ?
Bravo Pomme de terre ! T'as trouvé du premier coup !

J'ai pas été malin, su'c'coup-là : j'aurais dû demander les propositions par messagerie privée. Mais c'est bien ça. Main'nant, je m'demande s je ne vais pas modifier ce que j'ai écrit là et de prescrire l'indicatif, puisqu'il s'agit d'un fait avéré (il me connait), ce qui donnerait :

Lootep da kógste es, da sàlansa nep es!

Par contre, aṅktet préconise déjà le subjonctif (imparfait ou plus que parfait) : j'ai donc rien à changer là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 11:07

Anoev a écrit:
Bravo Pomme de terre ! T'as trouvé du premier coup !

Faut dire que sur le fil "subjonctif" et au vu des débats sur les pages précédentes (et qui reviennent toujours lorsque l'on parle du subjonctif notamment français), ce n'était pas difficile à trouver Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 11:46

Le problème, c'est qu'au départ, ma "quête du graal" du subjonctif aneuvien était vraiment d'en faire un mode vraiment hypthétique et non une relex du subjonctif français. Mais c'était plus compliqué  que ça n'y paraissait. Résultat du truc, j'ai dû laisser quelques zones d'ombre. En tout état de cause, s'il y a des ressemblances avec le français

  • subordonnées concessives (finalement, je vais laisser comme c'est)
  • subordonnées postérieures (aṅtep)
  • subordonnées d'objet de verbes comme vel (vouloir), fàl (falloir), esàp (souhaiter)...
  • subordonnées de but...

Il y a aussi des différences, pas seulement pour empêcher la relex pure et simple, mais aussi pour obéir (à peu près) à une certaine logique :

  • Pas d'utilisation à sens impératif : l'impératif est en aneuvien à toutes les personnes et convient très bien, même là où on ne le trouve pas en français, à savoir dans les phrases interrogatives et les propositions subordonnées.
  • subordonnées d'objet des verbes kred (croire) dœm (penser) & aates (espérer)  à toutes les tournures (y compris affirmative) et à tous les modes (y compris indicatif).
  • subordonnées conditionnelles si condition souhaitée ou crainte (tet) et à valeur oppositive (aṅktet = même si).
  • Une version de la subordonnée relative commençant par kosev quan (au cas où).
  • Utilisation des flexions du subjonctif dans le conditionnel présent 2me* forme (avec kjas devant), le conditionnel passé aneuvien étant, lui, un calque du français (cond. pa. 2me forme*).



*Ne pas confondre : en français, il y a une forme au présent (encore que...) et deux formes au passé ; en aneuvien, c'est le contraire.


Dernière édition par Anoev le Dim 13 Juil 2014 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 12:05

En moschtein* le subjectif est réellement le mode de l'hypothétique. Seulement son utilisation n'est pas induite systématiquement par certains verbes ni ne fait doublon avec ceux-ci, au contraire du français comme dans "je veux qu'il vienne" par exemple. En moschtein, on peut très bien dire "je veux qu'il vient": l'utilisation d'un mode ou de l'autre recouvre divers degrés de certitude ou d'hypothèse.
Ainsi l'objectif peut malgré tout décrire une condition remplie ou une probabilité proche de 1. Ici par exemple, "je veux qu'il vienne" quand je ne suis pas sûr qu'il vienne, et "je veux qu'il vient" quand j'en suis sûr (ou par effet de style: si je le veux beaucoup).
Il y a bien certaines situations où c'est presque toujours le subjectif qui est utilisé, comme dans les subordonnées de but ou de condition, mais c'est plus par usage que par systématisation grammaticale.

*Faudrait que j'arrête de commencer la moitié de mes messages comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 12:10

Pomme de Terre a écrit:
*Faudrait que j'arrête...
Ben tu vois : encore un subjonctif... Et comme le verbe de la proposition principale est au conditionnel, je suppose (tiens ! un verbe que j'ai oublié de mentionner) que le verbe moschtein sera au subjonctif, comme en français, comme en aneuvien... Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Subjonctif   Dim 13 Juil 2014 - 13:02

Anoev a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
*Faudrait que j'arrête...
Ben tu vois : encore un subjonctif... Et comme le verbe de la proposition principale est au conditionnel, je suppose (tiens ! un verbe que j'ai oublié de mentionner) que le verbe moschtein sera au subjonctif, comme en français, comme en aneuvien... Cool 

Dans le cas précis de "falloir" on aurait un infinitif en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Phrase   Mar 5 Aoû 2014 - 21:54

Citation :
Nous serons partis avant qu'ils viennent.
Avez-vous remarqué une particularité dans cette phrase ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mar 5 Aoû 2014 - 22:22

Qu'est-ce que tu veux dire par particularité ? Au niveau du subjonctif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mar 5 Aoû 2014 - 22:50

Kotave a écrit:
Qu'est-ce que tu veux dire par particularité ? Au niveau du subjonctif ?
Non, ce n'est pas au niveau du subjonctif lui-même : t'es encore froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mar 5 Aoû 2014 - 22:52

Ne dit-on pas "avant qu'ils NE viennent" en bon français standard / international / académique ?

Où veux-tu en venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mar 5 Aoû 2014 - 23:49

Je ne pense pas que le NE explétif soit d'usage dans les subordonnées circonstancielles de temps* (sauf erreur de ma part, en tout cas, ça ne vient pas de là).


Si personne n'a trouvé demain, je mange le morceau.



*Contrairement à "de peur qu'ils ne viennent", par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mer 6 Aoû 2014 - 0:52

Anoev a écrit:
Je ne pense pas que le NE explétif soit d'usage dans les subordonnées circonstancielles de temps* (sauf erreur de ma part, en tout cas, ça ne vient pas de là).


Si personne n'a trouvé demain, je mange le morceau.



*Contrairement à "de peur qu'ils ne viennent", par exemple.

 J'ai souvent entendu, et crois souvent correct " avant qu'il ne vienne" . Le "ne" explétif appelle une action inaccomplie , il est l 'héritier du "NE" latin qui n'est pas toujours le "négatif" de "ut" ( = "ut non" ) il aussi  une valeur affirmative propre après les verbes de souhait et de crainte: TIMEO NE VENIAT: Je crains qu'il(ne) vienne ; TIMEO NE NON VENIAT: Je crains qu'il ne vienne pas ;
En méhien , je suis moins ambigu: àntiqe Comòsiv: avant qu'il ne vienne. Timii asqve Comòsiv: je crains qu'il ne vienne. Timii nisqve Comòsiv: je crains qu'il ne vienne pas. Le "nisqve" reprend le "NE" latin mais dans sa valeur de "négatif" de UT = asqve, quand le sens de la phrase l'impose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mer 6 Aoû 2014 - 1:01

Le subjonctif et l'indicatif sont confondus dans la troisième personne pluriel de venir...
C'est ça ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Subjonctif   Mer 6 Aoû 2014 - 1:18

Mardikhouran a écrit:
Le subjonctif et l'indicatif sont confondus dans la troisième personne pluriel de venir...
C'est ça ?

C'aurait pu être... mais c'est pas ça.

Bon, allez, un indice : si on parlait un peu... de la concordance des temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Subjonctif   Aujourd'hui à 4:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Subjonctif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: