L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Luprais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Luprais    Jeu 19 Fév - 17:29

Luprais - Lupridal

Le luprais est une langue parlée en Lupranie, un pays situé au nord-ouest de Seto. C'est une langue à laquelle j'ai voulu donner un aspect scandinave, ce qui se voit rapidement je pense.




Alphabet et phonétique


Les voyelles




Les semi-voyelles




Les consonnes




Quelques précisions :

Le "e" se prononce /ɐ/ excepté :
- en fin de mot où il se prononce /ø/
- quand il précède ou suit une voyelle, où il prend la valeur d'un /j/. Ce n'est néanmoins pas la seule manière de transcrire le son /j/ dans les cas décrits. En début de mot, ce sera toujours un "j".

Lupreldak se prononce [ɫuprɐɫdak]. C'est la capitale de la Lupranie, lupre signifie lac et dak ville.





Les genres


Il y a plusieurs genres en luprais, genre neutre/inanimé et genre animé. Le genre animé admet 5 genres : le neutre, le masculin I, masculin II, féminin I et féminin II.


• Le genre animé

Prenon l’exemple du mot råk, chien.



Cette logique se retrouve aussi dans les prénoms luprais, qui évoluent donc entre l’enfance et l’âge adulte. Ex. Luka, Maeda deviendront Luke et Maede.


• Le genre inanimé

Il est de la même forme que le neutre du genre animé.





La phrase



L’ordre syntaxique est S-O-V. Le COD est marqué par l’accusatif, possédant plusieurs déclinaisons, selon les genres et pluriels.



• Les articles

Définis :

Il suffit de suffixer –en aux mots terminant par une consonne, et –n pour ceux terminant par une voyelle : råken , råko̊n  , råkan , råke̊n , råkin.
L’article défini pluriel est –ena aux mots terminant par une consonne, et –na pour ceux terminant par une voyelle : råkena , råko̊na (masc I, pas råkena !) , råkana , råke̊na , råkina.


Indéfinis :

Pour les objets inanimés, l’article sera da et ne sera pas marqué au pluriel. Pour le genre animé, ce sera en. Ex. en råk (un chien) , da dak (une ville, quoique il n’est pas rare d’utiliser le genre animé pour ville, ce qui donne un aspect vivant à la chose)



• L’accusatif

L’accusatif va servir à distinguer le sujet du COD qui se suivent directement dans la phrase.
Il n’y a pas de marque généralisé de celui-ci, il se reconnait au cas par cas, selon le genre et le nombre, mais aussi selon l’article, défini ou indéfini.
Les articles indéfinis changent à l’accusatif :
Da → de
En → e̊n
Pour les articles définis et les mots normaux, ils sont modifiés de la manière suivante :




Ex. Le chien regarde un chat – un chien regarde le chat →  Råken e̊n vade olea – En råke vadei olea
* Pour les mots se finissant déjà par un s, l’accusatif se forme comme montré avec mis → misn.


• Le Datif

Il sert à indiquer les COI du verbe.
Les articles indéfinis changent à l’accusatif :
Da → det
En → ett





• Les pronoms


Les pronoms personnels avec leurs déclinaisons :


Dans les cases bleues est indiquée la construction avec le masculin II, la construction étant similaire pour les autres genres.

Je te donne un chien = jag e̊n råks kanj da.
Tu me vois = kan jags jo̊




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron



Messages : 393
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Luprais    Jeu 19 Fév - 19:53

Tu t'es inspiré du "style scandinave" ou  de langues scandinaves (si oui, lesquelles) ?

Je ne m'y connais pas beaucoup au niveau des familles de langues, mais y aura-t-il une ou des lénitions ? Vu comme tu as commencé, je pense qu'il y a un caractère agglutinant?

Autrement, on sent (en tout cas moi, oui Smile ) de solides bases!*

*à part si je me trompe (évidemment...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Luprais    Jeu 19 Fév - 20:37

A prime vue, dans cette langue, je retrouve surtout du suédois...
Tout au moins d'après ce que je connais des diverses langues scandinaves, y compris l'islandais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16275
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Luprais    Jeu 19 Fév - 20:53

Y a des choses étranges.

Comment fais-tu tenir tes ronds-en-chef sur les E, les O et les R ?

Le E peut se prononcer soit [ɐ] soit [ø] ? Dans quelles circonstances ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Luprais    Jeu 19 Fév - 22:53

Ulfëo a écrit:
Tu t'es inspiré du "style scandinave" ou  de langues scandinaves (si oui, lesquelles) ?

A vrai dire, des deux. Le style et de certains points grammaticaux, par exemple du suédois pour les pronoms définis et indéfinis. PatrikGC a donc tapé dans le mille !

Ulfëo a écrit:
Je ne m'y connais pas beaucoup au niveau des familles de langues, mais y aura-t-il une ou des lénitions ? Vu comme tu as commencé, je pense qu'il y a un caractère agglutinant?

Des lénitions, tu me laisses curieux, où en as-tu idéntifié ? Pour le caractère agglutinant, tu as vu juste Smile


Anoev a écrit:
Comment fais-tu tenir tes ronds-en-chef sur les E, les O et les R ?

Avec lexilogos (d'ailleurs c'est grâce à toi que j'ai découvert ce site), puis pour éviter que le rond-en-chef soit décalé, j'ai mis la police d'écriture Arial.


Anoev a écrit:
Le E peut se prononcer soit [ɐ] soit [ø] ? Dans quelles circonstances ?

Je l'ai indiqué après les tableaux des phonèmes. Ma présentation reste à revoir, c'est pas très visible Neutral

" Quelques précisions :

Le "e" se prononce /ɐ/ excepté :
- en fin de mot où il se prononce /ø/
- quand il précède ou suit une voyelle, où il prend la valeur d'un /j/. Ce n'est néanmoins pas la seule manière de transcrire le son /j/ dans les cas décrits. En début de mot, ce sera toujours un "j".
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16275
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Luprais    Jeu 19 Fév - 23:13

Setodest a écrit:
Quelques précisions :

Le "e" se prononce /ɐ/ excepté :
- en fin de mot où il se prononce /ø/
- quand il précède ou suit une voyelle, où il prend la valeur d'un /j/. Ce n'est néanmoins pas la seule manière de transcrire le son /j/ dans les cas décrits. En début de mot, ce sera toujours un "j".
"
Au temps pour moi : j'avais shunté c'passage, je je comprends pas pourquoi, il était pourtant bien placé. Bref, le E lupridal est largement aussi problématique que le E aneuvien, on dirait ?

Mais z'alors dans quel cas il prend la valeur d'un [ɐ] ? Devant un R ? comme en allemand (Hannover /hanːofɐ/) ?

Chez moi, c'est quand (il y a longtemps) j'ai eu à régler le cas du E que je m'suis rendu compte que je ne pourrais jamais faire comme en espéranto (une lettre = un phonème).

Setodest a écrit:
Puis pour éviter que le rond-en-chef soit décalé, j'ai mis la police d'écriture Arial.
Moi, pour pouvoir avoir des Ṅ*, je me sers de la police Tahoma et de charmap (Windows).



*Je m'suis rendu compte que je ne l'avais pas avec Arial. Avec Lexilogos, ça me ferait une manœuvre de plus.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Luprais    Jeu 19 Fév - 23:28

Je pense que des exemples seront plus parlants que de longues explications (celles que j'ai données sont confuses):

Par exemple dans le mot neprede :
- les deux premiers e se prononcent /ɐ/
- le dernier e, étant en fin de mot, se prononce /ø/

Maintenant, le mot nepre̊der:
- le premier e reste un /ɐ/
- le deuxième, diacrité, se prononce /ɛ/
- le troisième maintenant suivi d'un "r" se prononce /ɐ/

Il prend la valeur d'un /j/ dans les mots comme neaterra, kaela, lear... Par contre, eagar ne se prononcera pas [jagar]. Quoique maintenant que je l'ai écrit, je trouve ça plutôt esthétique.... silent


Anoev a écrit:
Moi, pour pouvoir avoir des Ṅ*, je me sers de la police Tahoma et de charmap (Windows).

Je connaissais pas ces polices, peut-être que ça m'en fera des nouvelles capables de retranscrire tout le sétolais et ces caractères spéciaux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Luprais    Mar 24 Fév - 11:06

Je viens de rédiger une ébauche pour le lubrais sur Idéopédia. N'hésites pas à la compléter.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Luprais    Mar 24 Fév - 14:58

D'accord merci.

Mon seul problème c'est le langage de mise en page Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Luprais    Mar 24 Fév - 20:53

Setodest a écrit:
D'accord merci.

De rien ! Wink

Citation :
Mon seul problème c'est le langage de mise en page Neutral


C'est à dire ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Luprais    Mar 24 Fév - 21:18


J'ai juste du mal à le manier, mais rien d'insurmontable Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Luprais    Mer 25 Fév - 18:22

La phrase


• L'ordre syntaxique est Sujet - Objet - Verbe, SOV.

• Il y a plusieurs cas, présentés dans le poste précédent, excepté le génitif. D'autres se rajouteront peut-être par la suite.

• L'objet direct vient avant l'objet indirect : S - OD - OI - V.



Les verbes, introduction.

Ceux-ci sont situés en fin de phrase. A l'infinitif, ils suivent le schéma suivant : radical + voyelle + r ou radical + n.
Seuls ceux de la première catégorie se conjuguent au présent de l'indicatif, leur terminaison sont résumés dans le tableau suivant :




La négation du verbe :

Elle se forme en ajoutant ig devant le verbe conjugué. La seule modification qu'elle implique au niveau de la conjugaison concerne les verbes en -ar, qui conjugués auront cette fois ci un -e. Exemples :

il ne mange pas - jan ig jado̊
je ne suis pas grand - jag o̊nkars ig sule


La négation admet d'autres formes, dues à la "fusion" de celle-ci avec des adverbes au cours du temps.
Exemple, igen signifie pas vraiment. Jag o̊nkar igen sule - je ne suis pas vraiment grand.



Les mots composés


• la compisition directe :

C’est la composition simple, où il suffit d’accoler deux mots, qui peuvent être de différentes natures, suivant le schéma suivant :
Elément secondaire + élement principal
L’élement secondaire décrit une qualité du principal. Quelques exemples :
forêt + fleur  -  flo̊rea + jůlon = fleur de forêt  -  flo̊reajůlon
porc + viande = viande de porc  -  gur̊ + karn = gur̊karn


• la composition avec –l– ou –i–

Elle s’utilise dans les compositions dont le premier élement est déjà composé :
Lupre – lac, est composé de lu – eau et de pre – étendue finie, on obtient donc lupreldak. La composition avec l est utilisée quand on a les schémas suivants : V + V (voyelle + voyelle) , V + C , C + V.

Dans le cas C + C , c'est un i qui est inséré.

On retrouve toutefois quelques irrégularités, comme dans lupridal.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luprais    Aujourd'hui à 9:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Luprais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: