L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alek (et langues mères)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 18:29

Idéomonde associé
à venir mouhahaha

Explication du projet

Il existe plusieurs langues dites alékennes. Cependant, elles ne sont pas encore toutes reconstituées. Celle qui est étudiée actuellement se nomme Alek moyen. Elle est issuée d'une langue appelée Alek ancien, elle-même issue du proto-Alek.
Cependant, les locuteurs de l'Alek moyen comprennent très bien l'Alek ancien, qui correspond pour eux à un langage très soutenu doublé de quelques archaïsmes et les plus instruits peuvent comprendre le proto-Alek au pris de beaucoup d'efforts, du moins lorsque celui-ci est translittéré en écriture latine (est-ce vraiment du proto-Alek du coup ?).
L'Alek moyen est une langue qui se veut globalement régulière (adieu français et anglais), notamment dans sa prononciation ! Cependant, on raconte que le proto-Alek serait encore parlé, du moins écrit, sous forme d'un dialecte par quelques sociétés occultes... On a retrouvé quelques documents dans un alphabet qui demeure encore incompris, peut-être est-ce une forme encore plus ancienne, une langue morte apparentée ? Bref, nos connaissances sûres s'arrêtent à l'Alek ancien. Smile

Alek moyen

Alphabet et prononciation

L'Alek moyen s'écrit traditionnellement au moyen d'un alphabet latin étendu, de 30 lettres. A savoir :
A, B, C, D, E, F, G, H, I, , J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, ù, V, W, X, Y, ÿ, Z, ão

Prononciation:
 

Il est à noter que les lettres en gras ne sont que des transcriptions informatiques, choisies pour leur facilité à être tapées sur nos claviers.
a, e, i, o, u, y sont appelés voyelles simples et ão, ù, ÿ voyelles complexes. Leur prononciation peut être modifiée, à l'aide entre autres de diacritiques.
Les consonnes n'ont qu'une prononciation possible. Celles des voyelles est toujours spécifiée.

Morphologie et syntaxe

Il s'agit d'une langue essentiellement SVO, bien que certaines tournures peuvent changer cet ordre (pas de particule d'interrogation par exemple). C'est aussi une langue flexionnelle, bien que quelques agglutinations et de rares isolations (?) puissent exister, comme une vaste majorité de langues flexionnelles en fait. Smile
Je dis ça pour ceux qui pourraient être rebutés par ce genre d'appellations ! Smile
Elle n'a pas de réel accent tonique si ce n'est celui imposé par les voyelles longues. Il faut d'ailleurs respecter cela, il existe de rares paires minimales faisant la différences, là tout de suite, j'en vois une belle : gehn, geen, x-gen. Mais même sans cela, c'est ce qui donne le rythme à la langue.

Verbe et conjugaison

Il existe 3 grands groupes de verbes :
-ceux en EN
-ceux en -HN (voyelle longue ah, eh ou ih + n)
-ceux en -R (voyelle simple courte i ou e + r)
-les runenveerbs, ce sont d'anciens verbes dont seul le ātpas irrégulier a été conservé, ils disposent toujours d'un équivalent classique (un des 3 premiers groupes) : waarptsen (très certainement du proto-Alek conservé) <=> agvarmen BOULLIR

Leur conjugaison est régulière à l'intérieur de ces groupes !

Conjugaison dans les 4 principaux temps (indicatif):
 

La conjugaison étant très régulière, on ne donne dans les tableaux destinés aux élèves que la première personne du singulier et la 3ème du pluriel.

PS : le swaa dans le ātpas est la conjugaison au présent du verbe SWAHN, il se conjugue normalement

pronoms

Les pronoms sont les suivants.
1ère personne : wa -> Je, was -> Nous (inclusif)
2ème personne : tu -> tu, vocu (toujours omis au nominatif, on ne l'apprend même pas et il est souvent noté ø dans les manuels) -> tutoiement respectueux, Vu -> Vous (forme de politesse), il n'y a guère que vocus/øs utilisé au pluriel
3ème personne : e -> il (inanimés), ee -> il (général), eto -> il (masculin), ezi (féminin) ; ajouter un s pour former les pluriels ; Ves -> Nous (exclusif)
4ème personne : do -> on + il impersonnel, Dvoh -> Forme de respect intime (Dieu, prête, sage...) ; aucun pluriel

Elles sont souvent omises, sauf pour tu, Vu et Dvoh qui change la compréhension et lorsque préciser eto/ezi peut clarifier le sens. Ou pour créer une répétition "MOI, je nininin" -> Wa, veerb+a
La conjugaison est alors très simple, le radical change pour exprimer le temps, et on ajoute la dernière lettre de la personne (a, u, e, o) suivi d'un s dans le cas du pluriel.
voir tableau de conjugaison au dessus
Détails sur les pronoms:
 

Cas des pronoms

En Alek moyen, il ne reste plus que les pronoms qui se dérivent en cas. Officiellement il en existe 5, sauf que le avif een a disparu, même dans le registre soutenu. Cependant il était encore utilisé par certaines personnes âgées il y a quelques années. Il est cependant encore appris car il permet de comprendre certains textes "classiques" écris en Alek ancien et le cas est parfois transcris. Un équivalent niveau fréquence d'usage pourrait être le thou en anglais, le subjonctif plus-que-parfait en français ou le Vo's du portugais. Le airif est également peu utilisé lui aussi, mais à un degré moindre, il demeure présent à l'écrit. On peut faire une analogie avec le passé simple en français. L'avif een est si peu usité qu'il s'appelle, avif EEN justement : ce cas a convergé vers le datif, que l'on appelle parfois datif-avif dvå dans les manuels pour étrangers notamment. Le xirif converge quand a lui dans le langage courant vers l'akuzatif.

Tableau des pronoms:
 


La suite viendra Surprised


Si vous avez des questions, remarques ou commentaires... Very Happy


Dernière édition par Etsyhtéma le Lun 24 Nov 2014 - 1:48, édité 4 fois (Raison : cas des pronoms)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 18:57

très intéressant! Very Happy

j'aime bien ton projet : ta diégèse promet d'être instructive (sociétés occultes ^^)

j'aime bien la phonologie !

mais pourquoi avoir noté i° le son [j] , qui peut être fréquent...j'opterais pour ï que tu n'as pas utilisé ...

et comme tu as un y et un ÿ ...

par contre tu n'as pas traduit les temps de l'indicatif ?

atpas, pisterpas, newpas een, pospas...

j'en déduis : présent, passé, parfait, futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 19:44

En fait c'est plutôt : parfait, prétérit, présent, futur Smile

Ca veut dire : temps d'avant/d'antant, temps de la veille, temps de maintenant, temps d'après/de l'avenir
Pas a été remplacé par tsaat depuis, mais les appellations ont été conservé. J'essaie de rendre par ces petites irrégularités l'évolution naturelles des langues, les mots basiques sont les moins réguliers.

Quand à l'usage du i°, en fait c'est parce que instinctivement, le rond en chef  note les voyelles mouillées à l'origine, comme å /ja/ et je ne m'étais pas posé la question de l'écrire un jour sur PC. Et ça permet de mettre le son /j/ ou combiné avec une voyelle (dans ce cas, il devient un diacritique) ou de le mettre après
Le ão a été directement repris du portugais, et le o permet de lui mettre un rond en chef en cas de besoin (très rare cela dit, j'ai que deux exemples d'utilisation en tête).
De la même manière, ù à la base est une double ligature, puis je me suis rendu compte que ù existait sur mon clavier, donc je l'ai choisi et ÿ pour un y stylisé on va dire.
Ceci dit, le y° n'existe pas...
Donc les accents des voyelles complexes ne sont là que pour pouvoir être écris sur un PC en fait :/.
Je prendrai peut-être des photos de mes notes pour que tu vois leur vraie écriture. Very Happy
Je rajouterai les pronoms et les diacritiques ce soir et ça devrait être plus clair. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 19:53

si j'ai bien compris le rond en chef se met sur toutes les voyelles sauf le y ?

le i° est le seul qui peut pas porter de rond en chef, c'est dommage.

car sinon tu peux avoir le Å, le E̊, le O̊ et le Ů
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 20:19

En fait je ne veux pas "surcharger" la prononciation.

j'aime beaucoup les spoilers:
 
C'est compliqué, disons qu'il existe le i° semi-voyelle notant le phonème /j/ et i° la voyelle mouillée /ji/.
Vu que j'ai pas d'exemple comme ça, je vais transcrire phonétiquement du français Smile

soleil => solei° /sol3j/
voiler => vwali°e /vwalje/

Plus compliqué : quille => kii°(ÿ) /kij(schwa* ?)/

*ÿ me semble être le son le plus proche du schwa

Seulement si i° précède une voyelle, celle-ci portera un rond en chef, si le i° est après, il restera tel quel. Sleep
On peut même imaginer un son tordu i°i° /jij/, pas utilisé et le sera certainement jamais Razz


Dernière édition par Etsyhtéma le Dim 16 Nov 2014 - 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 20:28

On y retrouve quelques traits du portugais I love you et en même temps de l'allemand !

Le choix des lettres / diagrammes n'est pas ordinaire, c'est le moins que l'on puisse dire Smile
(le ° me fait penser à une de mes nouvelles langues, le luprais qui l'utilise massivement, å e̊ i̊ o̊ ů, c'est décalé : comme on peut le voir, pas possible de le retranscrire sur le forum, d'où ma question, c'est un i° ou un i̊ ?)


Dernière édition par Setodest le Dim 16 Nov 2014 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 20:31

je commence à comprendre, mais je pense que c'est pas une bonne idée de mettre 2 phonèmes pour une seule lettre...

i° peut signifier la voyelle mouillée [ji]

mais une autre lettre pour la semi-voyelle [j] serait plus indiquée tu trouves pas? comme Ï ou y (dans ce cas ce serait ø qui servirait pour ...le son [ø])

mais bien sûr tu fais comme tu veux!

mais juste que je trouve un peu bizarre qu'une lettre puisse signifier [ji] et [j] à la fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 20:58

Setodest a écrit:
On y retrouve quelques traits du portugais I love you et en même temps de l'allemand !

Le choix des lettres / diagrammes n'est pas ordinaire, c'est le moins que l'on puisse dire Smile
(le ° me fait penser à une de mes nouvelles langues, le luprais qui l'utilise massivement, å e̊ i̊ o̊ ů, c'est décalé : comme on peut le voir, pas possible de le retranscrire sur le forum, d'où ma question, c'est un i° ou un i̊ ?)

C'est un i rond en chef, avec le rond en chef à la place du point. Very Happy
D'ailleurs je ne connaissais pas cette façon d'écrire le rond en chef décalé, peut-être serait-ce plus adapté et couperait moins les mots.




Citation :
je commence à comprendre, mais je pense que c'est pas une bonne idée de mettre 2 phonèmes pour une seule lettre...

i° peut signifier la voyelle mouillée [ji]

mais une autre lettre pour la semi-voyelle [j] serait plus indiquée tu trouves pas? comme Ï ou y (dans ce cas ce serait ø qui servirait pour ...le son [ø])

mais bien sûr tu fais comme tu veux!

mais juste que je trouve un peu bizarre qu'une lettre puisse signifier [ji] et [j] à la fois

Parce que ce ne sont pas les mêmes lettres, c'est o°dzasãodsīmbol et voyelle i°. Le o°dzasãodsīmbol est toujours précédé ou suivi de quelque chose, et le fait que i° s'écrive de cette façon explique pourquoi les voyelles mouillées portent un rond en chef.
Je ne pense pas changer ça, mais qui sait à l'avenir.
La comparaison est peut-être mauvaise mais w peut aussi bien être utilisé pour /wa/ que pour /aw/ ?
Pour le cas du ø, je n'y avais pas vraiment pensé, désirant utiliser la totalité de l'alphabet latin + quelques autres lettres. Mais quand j'ai écris cet alphabet, je l'ai d'abord écris à la main, sans penser à l'ordi, et donc un ø serait déjà étrange écrit je trouve, et laisserait penser qu'il y a un rapport avec le o, que je ne vois pas. Nan j'ai pas cherché bien loin, les voyelles simples sont notées avec les 6 de l'alphabet latin (en évitant un y inutile comme en français) et les complexes avec une graphie que j'ai inventé. Le /j/ utilise la voyelle que je juge la plus proche en français, le i.

Quand je l'ai créé, ça me paraissait simple, je veux vraiment éviter les complications, mais du coup, je me dis que ce n'est simple que dans ma tête. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 21:02

ah donc il y a la lettre i°   et la lettre i avec le diacritique ° ...

hum ça peut causer beaucoup d'ambiguité ça !

une lettre "homographe" avec une autre diacritée ...

c'est comme si en espagnol ñ et la lettre n diacritée avec la tilde n'avaient pas le même son ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 23:25

Peut-être cela paraîtra plus clair à l'avenir >_<

En tout cas, je n'ai, pour l'instant, jamais eu de problème avec.

En français (et encore c'est moins régulier que ça vu qu'il n'y a pas de rapport phonétique visible au premier coup d’œil), bien souvent l'accent circonflexe vient d'un ancien s. Pourtant, il n'y a aucune confusion possible entre ê et se, et la lettre s existe seule ? La combinaison "ses" existe, et je n'ai pas d'exemple mais la combinaison sê pourrait exister en tout et dans l'alphabet "s" se dit "es". Et bien dans l'alphabet i° se dit /ji/. Mais là c'est l'inverse, c'est un i° qui précède une voyelle qui devient diacritique, tandis que si i° succède une voyelle, on le laisse tel quel. Enfin, s'il n'y a de voyelle ni avant, ni après (cas rare au demeurant), i° signifie forcément /ji/

En tout cas je vois que cette lettre fait polémique Twisted Evil
Je n'aurais peut-être pas du donner son étymologie en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Dim 16 Nov 2014 - 23:32

Personnellement ça ne me choque pas du tout, je l'utilise aussi en masse Smile
Même si quand j'ai découvert le caractêre a rond en chef finnois, ça me paraissait étrange au début.

Ce qui est plus déroutant est qu'il y a beaucoup de diacritiques à usages unique, °, ù, ÿ et ã (ça n'est absolument pas un reproche). Y'a t-il une raison particulière ?

Edit : relecture, effacement d'une phrase présente en deux exemplaires.


Dernière édition par Setodest le Lun 17 Nov 2014 - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 0:16

bedal a écrit:
c'est comme si en espagnol ñ et la lettre n diacritée avec la tilde n'avaient pas le même son ...
Ce qui est d'alleurs le cas, y m'semb'ben, puisque le N s'appelle ene et le Ñ, eh ben... eñe (ben tiens ! et non ene con tilde).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 0:23

C'est par facilité pour l'informatique.
Par contre, tu l'as sûrement compris mais ã n'existe pas, c'est forcément une ligature ão. Je l'ai choisi car il évoque le portugais, tout simplement. De plus le o libre me permet de rajouter un rond en chef sur le o en cas de besoin. Il est assez facile à réaliser.
Le ù est une lettre immédiatement accessible sur le clavier.
Et ÿ représente un son qui ressemble un peu à y.

J'aurais utilisé aleph, le iou russe et le oméga ça aurait été pareil, mais pas aussi facile à écrire et pas logique pour moi de jongler entre les deux.

En version manuscrite, ces lettres n'ont pas de diacritiques, je ne m'étais pas posé la question de partager ma langue auparavant. Smile
Dans la semaine j'enverrai une photo de leur version manuscrite (j'écris pas très bien mais pour quelques lettres ça devrait aller Shocked), je ne peux pas le faire maintenant car j'ai du prêter ma carte SD cet aprem, désolé. :/


J'ai ajouté les pronoms aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 1:47

Etsyhtéma a écrit:
Peut-être cela paraîtra plus clair à l'avenir >_<

En tout cas, je n'ai, pour l'instant, jamais eu de problème avec.

En français (et encore c'est moins régulier que ça vu qu'il n'y a pas de rapport phonétique visible au premier coup d’œil), bien souvent l'accent circonflexe vient d'un ancien s. Pourtant, il n'y a aucune confusion possible entre ê et se, et la lettre s existe seule ? La combinaison "ses" existe, et je n'ai pas d'exemple mais la combinaison sê pourrait exister en tout et dans l'alphabet "s" se dit "es". Et bien dans l'alphabet i° se dit /ji/. Mais là c'est l'inverse, c'est un i° qui précède une voyelle qui devient diacritique, tandis que si i° succède une voyelle, on le laisse tel quel. Enfin, s'il n'y a de voyelle ni avant, ni après (cas rare au demeurant), i° signifie forcément /ji/

En tout cas je vois que cette lettre fait polémique  Twisted Evil
Je n'aurais peut-être pas du donner son étymologie en fait.

c'est clair maintenant!

désolé de pinailler ^^

j'attends avec impatience le reste ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 1:50

Etsyhtéma a écrit:
Par contre, tu l'as sûrement compris mais ã n'existe pas, c'est forcément une ligature ão.
La preuve du contraire en image.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 1:58

il fallait au moins un train anoev! Laughing incorrigible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 2:06

Anoev a écrit:
Etsyhtéma a écrit:
Par contre, tu l'as sûrement compris mais ã n'existe pas, c'est forcément une ligature ão.
La preuve du contraire en image.

Non je sais bien, je parlais pour l'Alek. Wink

Il y a plus simplement maçã (pomme) en portugais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Lun 17 Nov 2014 - 11:58

Etsyhtéma a écrit:
Non je sais bien, je parlais pour l'Alek. Wink
Au temps pour moi.
Etsyhtéma a écrit:
Il y a plus simplement maçã (pomme) en portugais.
Bien vu aussi. Comme dit Bedal, j'ai sauté sur l'occase.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mar 18 Nov 2014 - 0:49

Espèces, états, genres et nombres

L'Alek moyen possède 6 "genres" et 2 nombres.
Commençons par le plus simple, le nombre. Il en existe 2 : singulier et pluriel. Le singulier est la forme de base et le pluriel se forme... avec un s ! Systématiquement, il n'y pas un seul pluriel irrégulier et il n'y a pas de raison qu'il y en ait. Si jamais un mot venait à se terminer pour x raison par deux consonnes, on pourrait placer un ÿ, qui serait alors équivalent à un schwa en français.
Pour ceux qui tomberaient sur cette page par hasard, en gros le schwa c'est la voyelle neutre par excellence : le e de vendrEdi, de jE etc
Le pluriel ne se note habituellement qu'une fois par proposition (si le terme est mal choisi, j'imagine qu'on me le fera savoir. Laughing
Ainsi, s'il y a un adjectif, adverbe etc avant le nom au pluriel, il prendra le s. Ceci permet de clarifier la phrase le plus tôt possible. Il n'y a pas à attendre une seconde à l'oral ou 1/2 mots à l'écrit pour savoir que ce qui suit est au pluriel. Toutefois, le fait que le pluriel ne soit marqué qu'une fois (voire deux s'il y a déterminant, cela est autorisé) vous permet de rectifier votre phrase en cours de route à l'oral en cas d'omission du pluriel, pratique et permet d'insister sur des points précis ou de créer votre style Very Happy

PS : On peut imaginer que certains dialectes ou une certaine catégorie sociale peut jouer sur cette usage du pluriel...

Passons maintenant au gros du sujet.

L'Alek moyen fait la distinction entre animés et inanimés, qui sont appelés états/wans
L'animé fait globalement référence à tout ce qui est vivant. Enfin par vivant on entendu principalement vertébrés complexes (mammifères, reptiles, oiseaux, humains...) et certaines plantes. Il serait étrange de dire qu'un banal champignon serait animé, bien qu'il s'agit d'un organisme vivant, par exemple, mais vous en avez le droit, mais cela posera facilement problème, vous comprendrez par la suite Smile
Lorsque que l'ont utilise l'animé, il convient de faire la différence entre 3 espèces/specaqs : masculin, général et féminin.
Le général s'emploie pour quelque chose de général ou dont on ne peut déterminer le sexe (champignon ?) : il est marqué par nin ou non marqué.
Le masculin pour les mâles, marqué par to, et le féminin pour les femelles marqué par zi.
On l'utilise également pour les métiers.
Ainsi on peut faire la différence entre un professeur, une professeure et un prof en général, même au pluriel. Smile
Il y a également les inanimés, c'est-à-dire le reste : les concepts, les objets etc. Il y a 3 specaqs : kōnkret (knk), nytr (ntr) et abzted (bzd ou abz) que l'on peut aisément traduire par concret, neutre et abstrait. Il est très simple de reconnaître le genre d'un animé selon sa lettre finale (au singulier évidemment). le tableau sera fourni prochainement le temps que je le passe du manuscrit à l'informatique
On peut ainsi dériver des mots pour leur donner des sens figurés. Une photo/image s'écrit tof (knk), mais on peut lui donner un sens abstrait comme dans l'expression "se faire une image de" ou image sera traduite par tov (bzd), il existe un sens intermédiaire utilisé dans l'expression "l'image que l'on renvoie", dans ce cas image sera traduit par tol (ntr).
A chaque lettre finale correspond une autre dans les autres specaqs. Il est à noter que l'on ne pourrait pas forcément traduire toutes les nuances apportées par ce principe ou bien que les mots n'existent pour l'instant pas. Ce procédé assure variété phonétique, aide à la compréhension/création de vocabulaire et je l'espère pour vous, un certain exotisme. Smile

bonus, traduction de "manque":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mar 18 Nov 2014 - 0:59

Etsyhtéma a écrit:
Passons maintenant au gros du sujet.

L'Alek moyen fait la distinction entre animés et inanimés, qui sont appelés états/wans
L'animé fait globalement référence à tout ce qui est vivant. Enfin par vivant on entendu principalement vertébrés complexes (mammifères, reptiles, oiseaux, humains...) et certaines plantes. Il serait étrange de dire qu'un banal champignon serait animé, bien qu'il s'agit d'un organisme vivant, par exemple, mais vous en avez le droit, mais cela posera facilement problème, vous comprendrez par la suite Smile (...) On peut ainsi dériver des mots pour leur donner des sens figurés. Une photo/image s'écrit tof (knk), mais on peut lui donner un sens abstrait comme dans l'expression "se faire une image de" ou image sera traduite par tov (bzd), il existe un sens intermédiaire utilisé dans l'expression "l'image que l'on renvoie", dans ce cas image sera traduit par tol (ntr).
A chaque lettre finale correspond une autre dans les autres specaqs. Il est à noter que l'on ne pourrait pas forcément traduire toutes les nuances apportées par ce principe ou bien que les mots n'existent pour l'instant pas. Ce procédé assure variété phonétique, aide à la compréhension/création de vocabulaire et je l'espère pour vous, un certain exotisme. Smile
Jolie manière de traiter. Bel équilibre, d'une part entre vivant, concret, masculin, épicène, neutre, etc. On voit là une recherche. J'avais fait quelque chose d'un peu moins étoffé pour le thub ; malheureusement (largement à cause de moi... et de l'aneuvien, y faut bien l'dire) n'ayant guère dépassé le statut de langue bleue. J'espère que tu iras plus loin.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mar 18 Nov 2014 - 0:59

j'adore ton système de genres pour les animés et ô combien original pour les inanimés ! cheers

pouvoir différencier nostaja, nostajaa et nostajah est bien trouvé! Very Happy

Anoev doit être heureux: une langue de plus qui équilibre les genres! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mer 19 Nov 2014 - 1:16

Il me paraissait tout naturel ou de n'avoir aucun genre, ou d'en avoir qui aient un vrai rôle. En tant que locuteur d'une langue romane, la distinction masculin/féminin m'a paru évidente, mais elle ne devait pas être arbitraire.
Et je ne raconterai pas toute l'histoire de l'élaboration des genres, mais finalement j'en suis arrivé à ce nombre qui peut paraître impressionnant mais il me semble juste (mettre le féminin avec l'abstrait et le masculin avec le concret, NON), productif et il n'a pas eu l'air de vous rebuter. Smile


Et oui Anoev c'est finalement assez similaire au thub même si je vois que tu as trois nombres, j'ai d'ailleurs pensé à un moment à un collectif, mais le simple préfixe grup- suffit en fait, sinon j'aurais fait les choses en grand et crée une nouvelle 3ème personne mais nan... je veux que les choses soient simples sans être minimalistes.


Dernière édition par Etsyhtéma le Mer 19 Nov 2014 - 20:34, édité 1 fois (Raison : fautes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mer 19 Nov 2014 - 1:30

Etsyhtéma a écrit:
je veux que les choses soient simples sans être minimalistes.
Je pense qu'on se comprend. Je ne suis pas non plus pour le minimalisme, vecteur d'ambigüités et au bout du compte pas si simple que ça. Ce qui est VRAIMENT difficile, ce n'est pas une grammaire avec des modes verbaux et des déclinaisons nominales bien alambiquées, c'est toute une kyrielle de cas particuliers, d'irrégularités et d'exceptions, à un tel point qu'on se demande à quel mots s'appliquent les règles de base. Pour donner une idée, ce n'est pas l'existence d'un subjonctif qui rend une langue difficile, c'est qu'il y ait tellement de manières de conjuguer ses temps qu'on ne sache plus vraiment comment faire. Les verbes du troisième groupe en français sont un véritable cauchemar pour beaucoups d'apprenants, y compris français : pourquoi "coudre" ne se conjugue-t-il pas comme "moudre" ? C'est des pièges comme ça qu'il convient d'éviter, du moins dans les LAI*.



*Dans les persolangues, à fortiori dans les langues artistiques, on fait c'qu'on veut !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3670
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mer 19 Nov 2014 - 1:49

en même temps, je trouve que l'équilibre des genres ne peut pas être respecté par toutes mes langues :

c'est une manifestation de la culture des peuples locuteurs :

Masculinisme Mernien, absence de genre en algardien et helfina, équilibre en nardar...

donc l'Alek apparaît comme une langue d'un peuple qui n'est pas affecté par un déséquilibre homme-femme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Mer 19 Nov 2014 - 18:00

Encore une fois, je vous renvoie au turc et au chinois, deux langues qui ne connaissent pas du tout le genre. Qu'est-ce que cela peut nous apprendre sur les sociétés qui les parlent ? Wink

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alek (et langues mères)   Aujourd'hui à 12:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Alek (et langues mères)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alek (et langues mères)
» Fête des mères,,,
» Pour la fête des mères????
» Tu sais que tu crées des langues quand...
» Les treize grands mères indigènes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: