L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deux environnements...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant
AuteurMessage
djingpah

avatar

Messages : 1374
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Dim 25 Oct 2015 - 0:55

Anoev a écrit:
En fait, la réflexion principale est « peut-on échanger de l'affection avec un robot, même d'apparence humaine ? même s'il est suffisamment perfectionné pour donner l'impression qu'il a une âme ? ».

Échanger, je ne sais pas... En éprouver je pense que c'est très possible. Mais de là à franchir le pas vers l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Dim 25 Oct 2015 - 1:22

Anoev a écrit:
En fait, la réflexion principale est « peut-on échanger de l'affection avec un robot, même d'apparence humaine ? même s'il est suffisamment perfectionné pour donner l'impression qu'il a une âme ? ».
djingpah a écrit:
Échanger, je ne sais pas... En éprouver je pense que c'est très possible. Mais de là à franchir le pas vers l'amour...
L'amour est assez vaste. "Aimer" signifiant "avoir de l'empathie, vivre pour, avoir de la peine à la disparition de, etc", je suppose qu'on peut sincèrement s'attacher à un objet, aussi curieux que ça puissent paraître. Voir les très jeunes enfants avec leurs doudous. Voir aussi ces courts-métrages, ne sont-ils pas touchants ?

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3088
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Dim 25 Oct 2015 - 20:36

Anoev a écrit:
En fait, la réflexion principale est « peut-on échanger de l'affection avec un robot, même d'apparence humaine ? même s'il est suffisamment perfectionné pour donner l'impression qu'il a une âme ? ».

Une gynoïde = ours en peluche (pour l'affection) + poupée gonflable (pour le sexe)

Un enfant sait bien que son ours en peluche n'est pas un être vivant, mais il l'utilise comme un substitut de présence maternelle : au lieu de serrer sa maman contre lui, il serre son ours en peluche, parce que ça lui fait le même effet (sécrétion d'ocytocine, une hormone qui rend heureux).

Il n'y a pas d'échange d'affection, mais comportement affectif réciproque.

D'ailleurs, ne nous faisons pas une montagne de l'affection. C'est juste l'effet d'un certain nombre d'hormones. L'affection, c'est du biochimique.

odd a écrit:
(En vérité la négation de l'humanité de ses partenaires en société en les remplaçant par (ou en les considérant comme) des robots...)

Je ne pense pas que ce soit vrai. Un enfant qui serre son ours en peluche contre lui nie-t-il l'humanité de sa mère en la remplaçant (provisoirement, le temps de s'endormir) par une peluche ? Certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Dim 25 Oct 2015 - 22:12

En matière de robot d'apparence juvénile, j'ai davantage été touché par le film DARYL que par A.I.* que j'ai trouvé un tantinet larmoyant. Je me faisais pourtant un grand espoir de ce film, réalisé par deux géants du cinéma de science-fiction, à savoir Spielberg et Kubrick. Malheureusement, ces deux monstres sacrés ont donné l'jour à un p'tit robot geignard pas crédible du tout en tant qu'être "cyberumain", du moins, tel que je me l'imaginais. Daryl (interprété par Barret Olivier) est, à mon sens du moins, plus attachant que David (représenté par Haley Joel Osment). Bon, faut admettre que le fond de l'histoire est différent : d'un côté, une société en perdition, de l'autre (parce que le film a été tourné plus tôt), une société insouciante et convaincue de sa supériorité et qui se croit permise de faire n'importe quoi (y compris chercher à détruire une vie, fût-elle cybernétique). Je m'intéresse également aux robots intelligents, mais je pense que, s'il y en avait en Aneuf, il n'y aurait sans doute pas les problèmes rencontrés dans ces deux films.

----------------------------

'Tout cas, y en aurait, en Aneuf, qui verraient d'un assez mauvais œil l'arrivée d'humanoïdes de charme, ce seraient les prostituées humaines, qui y verraient une concurrence déloyale. L'attrait pour les ersatz serait qu'ils accepteraient n'importe quelle pratique (notamment le EliPròdektan Golàjat : sexe sans protection) puisqu'ils n'auraient aucun risque d'attraper une quelconque maladie sexuelle. Du coup, çe serait également un terrible manque à gagner, surtout pour les filles. Mais les garçons à clientèle masculine seraient aussi à la peine.


*Ah, au fait, dans ce film, Jude Law joue un rôle qui ne déparerait pas du quartier de Zodonie, à Hyltendale, puisqu'il interprète un androïde de charme.


_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Mer 28 Oct 2015 - 18:15

Vilko a écrit:
Des idées noires lui traversaient l'esprit. La prison, la brutalité des co-détenus caractériels, la nourriture infecte, les cafards courant sur le sol de la cellule... Quatre ans de cette vie abrutissante ! Il en sortirait complètement détruit physiquement, intellectuellement et psychiquement.
Pour faire de la prison ferme, même A, en Aneuf, il faut quand même enfoncer l'clou : récidive de délit à l'encontre de personnes privées, récidive d'abus de position dominante, menaces verbales ou écrites et autres joyeusetés du genre. Le trafic de drogue douce entre également dans cette catégorie, là aussi en récidive. Pour l'escroquerie à l'encontre de l'État, tout dépend si le délinquant peut rembourser, du moins en bonne partie, ce qu'il a volé. Zheroom Kervileri (???) n'aurait pas été embastillé, cependant, il n'aurait pas été libre pour autant. Ce n'est pas un individu dangereux à mettre en cage.

En revanche, à l'encontre des individus violents (braquages, agressions, viols, assassinats et j'en passe), la justice aneuvienne est une des plus répressives qui soient. Il n'y a quasiment pas de récidive, et la multirécidive n'est seulement pas envisageable. Déjà 3 ans de prison B, c'est un peu l'enfer sur terre, mais 5 ans renouvelés par simple caprice d'un juge des libertés qui n'aime pas les types au coup de poing américain, au surin ou à la gâchette facile et le condamné sort de son trou à l'état de légume. Les prévenus sont... prévenus.

Sinon (rien à voir), voici la carte de Lakùr :



Une autre, plus détaillée, est en projet.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: L'AKP change de nom   Dim 8 Nov 2015 - 23:28

Ça faisait déjà un certain temps que l'idée bouillonnait au sein des fédérations et du comité national, mais l'ex-AKP ne pouvait garder ce nom, tout en se déclarant solidaire du peuple kurde, même s'il y a des milliers de kilomètres entre Analicka et Ankara. Le dernier congrès a donc voté l'adoption d'un nouveau nom qui remplacera l'ancien, l'UAK : ùtyn Anoevene Konsertesedune : l'union des communistes aneuviens, et restera une des composantes de l'ASA : (anoeven sosjeneset alkáṅvet), avec d'autres partis comme le SPS, le HP et des petites formations comme l'AFP*.










*L'AFP (atofræjden° partet : parti antilibéral) est un petit parti qui a l'essentiel de ses militants aux Santes, et comme le rappelle son nom s'est fait l'ennemi juré du courant libéral (économique) représenté dans cette province par le FdPA (pour son audience) et par le FPA (pour son radicalisme). Pour l'instant, la représentativité de ce partie est encore nulle au parlement santois, mais ses partisans comptent bien marquer des points aux prochaines élections des santes (régions de cette provinces ainsi appelées).
°Ne pas oublier le D, initiale de diner (argent).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Dim 22 Nov 2015 - 0:17

Vilko a écrit:
Il lui était arrivé une fois de se retrouver vraiment seul, pendant la période du solstice d'hiver, qui est une fête très importante au Padzaland.


Le solstice (mais d'été) est également un jour très important pour les Thubs, c'est même un jour hors mois (ce jour, c'est l'Eɵerӄynamiгbu). Il correspond au 21 décembre chez nous. Les festivités correspondent un peu à un mélange de 14 juillet et de fête de la musique. C'est aussi la fête des cadeaux pour les enfants (et même les plus grands).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Panneau d'agglomération dégradé   Mar 8 Déc 2015 - 2:04

Exemple de panneau pandais dégradé par les activistes du KOO en 1973 :



Ces énergumènes écrivaient également (entre autres) après leurs actions terroristes contre la nouvelle Pande : Er mir slaage quav ea tev mir velle! (nous frapperons où et quand nous voudrons !).

Le mouvement fut démantelé et interdit un an plus tard suite à la tentative de pronunciamento sécessionniste en Alfazie. Toutefois, il fallut attendre une dizaine d'année avant que les relations interpropvinciales entre les Santes et la Pande fussent enfin normalisées. Entre l'attentat contre l'hôpital de Neđanka (KOO) et la reprise de la libre circulation entre les Santes et la Pande, la frontière entre les deux provinces était aussi gardée que celle entre les deux Allemagnes, entre les États-unis et le Mexique, ou bien entre Israël et la République de Palestine. Et c'étaient deux provinces d'un même pays. Un peu comme s'il y avait un rideau de fer entre la région Rhônalpes et la Provence.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 21 Déc 2015 - 23:45

Vilko a écrit:
Dans l'ensemble, on vit plutôt bien à Céléphaïs, bien que la moitié de la population vive dans des bidonvilles et que la violence et le crime y soient endémiques.
Assez différent de la situation à Hocklènge, (la ville la plus "proche" du mode de vie européen et/ou américain, nord & sud).

Les habitations les plus pauvres (hors lotissements de rejet, qui n'existent pas dans le Pelliant) sont des bâtiments de type HLM qui sont dans l'ensemble relativement bien entretenus pas les offices publics et où le loyer est effectivement modéré. Qui plus est, s'il y a un peu plus d'actes d'incivilité (déchets jetés par les fenêtres, ascenseurs pris pour des urinoirs et j'en passe et autres  vitres plus ou moins ébrèchées) au Pelljant qu'ailleurs, ils ne sont pas monnaie courante comme certaines de nos riantes cités franciliennes. On évitera simplement de flâner trop nuitamment dans certaines d'entre elles, notamment si on est muni d'un équipement susceptible d'attirer des convoitises. Mais la journée, on ne craint pas grand chose. En fait, les quartiers périphériques d'Hocklènge (et encore, pas tous) sont un peu plus à craindre que la banlieue elle-même : c'est notamment à Heskvertine et dans une moindre mesure à Hekelle (bordure ouest de la ville) ainsi qu'à l'ouest de Knechlastvenege que se trouvent les plus grands squatts. Knechlastvenege est un quartier étrange : tout l'est, jusqu'à la gare est assez riche, c'est la partie qui touche les quartiers "centraux" d'Æstskovaan et le sud de Lixeψestrevelle. Puis, une fois passé la place de la gare et la gare elle-même, ça se dégrade progressivement : tags, poubelles éventrées... mais pas carcasses de voitures : les véhicules personnels sont vraiment très chers et tout ce qui peut se récupérer : portières, pare-brise, moteurs rétroviseurs, se récupère, et le reste va dans des ferrailles agréées et soigneusement contrôlées soit par le gouvernement provincial, soit par l'État fédéral. Il n'y a pas à proprement parler de bidonvilles : les taudis sont en dur (briques ou béton). Ensuite, il y a un îlot mieux soigné, qui correspond à Flynged, là où se trouve une gare de quartier ainsi que la gare routière de l'ouest d'Hocklènge, et après, c'est la banlieue. Pas vraiment rouge la banlieue, par là (contrairement au sud), et s'il y a rivalité dans les débats municipaux, c'est plutôt entre le RPA et la frange populiste de l'ADF. La banlieue riche (Abroeve, Abrite, Abœle) se trouve à la limite nord, proche des quartiers de Lixeψestrevelle (encore, mais la partie nord, cette fois) et de Noblenge (là où siégeait le gouvernement fédéral, avant qu'il ne quittât Hocklènge pour Kesna). Là, l'ADF s'y sent comme un poisson dans l'eau, mais aussi la frange la plus extrémiste et la plus élitiste de la droite aneuvienne : le FPA (parti libéral, libéral au sens écoomique du terme : fræjden). La proche banlieue Est située entre l'ancienne capitale et la nouvelle, est plutôt multicolore, politiquement parlant, la population est assez diversifiée, plutôt travailleuse, tant dans les branches traditionnelles (en légère perte de vitesse, peut être pas autant que chez nous, mais ça se sent quand même) que celles d'"avenir". Les branches dites traditionnelles, c'est surtout le secteur secondaire, certes encore vivace dans d'autres villes aneuviennes qui ont plutôt bien résisté aux délocalisations, mais beaucoup moins au Pelliant, région plutôt acquise aux idéaux des marchés financiers et qui ont transformé la banlieue sud, à tradition ouvrière (et plutôt communiste) en zone à peu près sinistrée. Pour l'ADF (qui succéda à la FUA), c'était faire coup double. Des heurts violents eurent lieu au début des années 1990. Le gouvernement santois et le conseil régional du Pelliant eut à rendre des comptes. Maintenant, la colère est moins explosive, mais elle couve. Durant les campagnes électorales, les élus ADF ne trainent pas trop dans les marchés de Rellaka ou d'Asberfe : le climat y est assez malsain pour eux. C'est encore pire pour ceux FPA : quand ceux-ci traversent les villes du sud, c'est en voiture blindée, ou escortés de plusieurs gorilles du KDO en costume sombre. Bref, l'ambiance au Pelliant, sans ressembler à celle de Los Angeles, de Johannesburg ou de São Paulo, est nettement plus tendue que celle de mégapoles comme le Surroenyls (ou pourtant des grandes cités politiquement opposées ont des banlieues qui voisinent) ou du Sanflod (dont Nakol est une véritable mosaïque de religions), ou bien le Sarimat (où les deux gauches se sont plus ou moins déchirées dernièrement).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 28 Déc 2015 - 10:05

Aujourd'hui, c'est la Fête Nationale dans tout l'Aneuf : c'est l'anniversaire de la proclamation de la Première République, celle remplaçant le régime dictatorial de Deskerrem.

Le drapeau royal



est remplacé par celui-ci* :



Bref : l'or du sceptre a été fondu.

Les nobles qui ont combattu Deskerrem ont gardé leur titre, mais celui-ci est purement honorifique et ne leur confère aucun privilège. Quant à ceux qui l'ont soutenu, ils ont pour geôliers les citoyens qu'ils avaient emprisonnés.



*D'autres suivirent, notamment celui-là, celui-là et enfin celui-ci : . Sans oublier les drapeaux des différentes provinces.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Jeu 17 Mar 2016 - 14:22

L'essentiel des ambassades se situe maintenant à Kesna, même si certains pays ont préféré garder toutes leurs représentations à Hocklènge. L'ambassade d'URSS resta à Hocklènge jusqu'en décembre 1991, année de l'éclatement du pays. Certains pays, n'ayant pas assez de moyens pour s'installer à Kesna, comme la République de Palestine (reconnue par l'Aneuf, au grand dam d'Israel) ou le Soudan du sud, par exemple, ont une ambassade non plus à Hocklenge, mais dans la banlieue est, entre l'ancienne capitale et la nouvelle. Dans la Cité internationale de Kesna, ce sont donc une multitude d'ambassades, ça va de grands palais ultramodernes à des locaux très modestes empilés dans des bâtiments de plusieurs dizaines d'étages, non loin du ministère de la diplomatie et de celui des relations commerciales internationales, ceux-ci faisant, en quelque sorte, la limite entre la cité internationale et le quartier des ministères.

Parlons maintenant des consulats. Leur nombre, pour un pays donné dépend de tout un tas de facteurs, entre autres, le nombre de ressortissants réguliers desdits pays en Aneuf. Des pays comme l'Indonésie, la Malaisie ou le Cambodge, par exemple, où on trouve une immigration assez importante ont chacun une quinzaine de consulats ; d'autres (la plupart) n'en ont que quatre, chacun dans les quatre métropoles (Hocklènge, Sfaaraies, Nakol et une des villes du Surroenyls, Nevwarkling par exemple, mais pas toujours). Un certain nombre de pays n'ont qu'une ambassade à Kesna et un consulat à Hocklènge, d'autres n'ont qu'une ambassade regroupant des services consulaires, à Hocklènge (la RDA, jusqu'en octobre 1990), en banlieue (déjà cités) ou à Kesna (par exemple, Israël et l'Arabie Séoudite, avec lesquels l'Aneuf entretient des relations plutôt frisquettes, et qui ne subsistent pour ainsi dire que pour motif religieux). Il y a entre autre plus de représentations néozélandaises qu'australiennes à cause de parenté qu'y aurait pu (???) y avoir entre les Maori et les Akrig. Pour des raisons ethnique également, il y a un consulat français à Lakib*, eu égard à la (très) relative proximité de la Polynésie française. Le Chili est un cas particulier puisque les relations furent rompues en 1973 (suite au coulage du Nakol par la marine de guerre de José Toribio Merino Castro (amiral de Pinochet)), les locaux furent saisis par le ministère de la Défense nationale (les militaires chiliens en avaient fait autant vis à vis de l'ambassade et des consulats aneuviens à Santiago, Valparaiso et Concepción) et ne furent rendu qu'à la mort du dictateur.


*En plus de ceux d'Hocklènge, Sfaaraies, Nakol et Seblir (Surrpoenyls).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: L'ambassadeur des USA convoqué par ole Ministère de la Diplomatie   Lun 21 Mar 2016 - 1:31

L'ambassadeur des USA en Aneuf a été sommé de s'expliquer sur ses insinuations suite à la décision de plusieurs ministères aneuvien de s'engager à accorder un abri dans le pays à plusieurs milliers d'orphelins de zones de conflits dans le monde, dont principalement au Moyen-Orient.

Celui-ci aurait insinué que ces adoptions alimentaient en fait plusieurs réseaux "pédopiles" opérant dans le pays. Il a été sommé de s'expliquer et notamment de donner des preuves de ses insinuations. Celui-ci a préféré "botter en touche" mais l'affaire n'en est pas restée là. L'individu, membre de la frange la plus extrémiste du Parti Républicain US a été prié de quitter le territoire national et l'Aneuf a demandé au Département d'État US un changement d'ambassadeur en alléguant que le précédent avait causé un problème grave par ses calomnies. Au sein de la gauche, certaines personnalités politiques montèrent au créneau en déclarant tout de go que les USA, par la voix de leur ambassadeur, ne manquaient pas d'un culot phénoménal, surtout lorsqu'on sait que la situation catastrophique dans la région (Syrie + Irak + République de Palestine) n'est que la conséquence de la politique US soucieuse d'y préserver ses intérêts économiques, et que la "compassion" sur le sort des enfants qui y (sur)vivent est à géométrie variable.

Le comportement de cet individu (l'ambassadeur US)* risque de mettre à mal une opération humanitaire de grande envergure qui ne toucherait pas que le moyen orient, mais aussi l'Afrique, d'autres régions d'Asie ainsi que le Mnar.


*La calomnie entraînant le soupçon envers l'entité (personne, association, État) calomniée.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3088
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 21 Mar 2016 - 10:55

Le roi Andreas du Mnar est loin d'être le chef d'État étranger le plus populaire en Aneuf, pour des raisons évidentes à tous ceux qui suivent l'actualité concernant le Mnar.

En revanche, les Mnarésiens ont plutôt une bonne opinion de l'Aneuf : le premier ministre mnarésien, Renat Igloskef, y avait envoyé sa femme et ses enfants pour de longues vacances, lorsqu'il craignait d'être démis de ses fonctions et banni à Hyagansis. En réalité, il voulait leur éviter d'être bannis à Hyagansis avec lui. Mais finalement tout s'est bien terminé, et Renat Igloskef est toujours premier ministre au Mnar.

Sa femme et ses enfants, toutefois, continuent d'étudier la langue aneuvienne : on ne sait jamais de quoi l'avenir sera fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 28 Mar 2016 - 13:07

Vilko a écrit:
En Aneuf, ses fantasmes bizarres faisaient de lui un homme dangereux.
En fait, pas vraiment, car à la grande différence des Américains (tous hémisphères confondus) et des Européens, les Aneuviens n'entretiennent pas la porosité entre les fantasmes et la réalité, bien au contraire. Les cas de dérapages sont rarissimes, et Eneas n'est pas de ceux-là. Il eut à garder ses cousins(e)s et neveux/nièces à tous âges de leur enfance et il n'y eut rien à redire contre lui. Les parents les lui reconfièrent, justement parce que c'était un homme fiable, pourtant, il n'avait pas tari d'éloge sur certains aspects des mœurs de l'empire romain et avait rappelé que, dans la mythologie romaine, le désir sexuel était représenté par un jeune enfant : Cupidon* (alors qu'en Grèce, Éros était plutôt représenté par un ado). Cette différence de mentalité mit plusieurs fois l'Aneuf sur la brèche quant à ses relations, en matière de justice avec des pays plus rigoristes, notamment en matière d'iconographie (photos anciennes, imagerie 3D, dessins japonais etc). Plusieurs voix vertueuses invoquèrent la Protection de l'Enfance pour amener les Autorités aneuviennes à plus de fermeté vis à vis de collectionneurs d'imagerie illicite, ce qui fit bien rire certains : en Aneuf, le taux d'analphabétisme avoisine le zéro absolu ; de même, le taux de mortalité infantile est un des plus bas du monde ; les mauvais traitement envers les enfants sont parmi les plus réprimés du monde. Sans oublier que dans certains pays donneurs de leçons, des entreprises font appel à des sous-traitants dans des pays où la main d'œuvre est encore très loin d'avoir atteint l'adolescence (si toutefois elle l'atteint, dans certains cas). Eneas Tond savait tout ça, et il s'était orienté vers l'immobilier plutôt que dans l'industrie en toute connaissance de cause. Même si l'industrie aneuvienne était relativement préservée de la mondialisation, il y avait quand même des fuites, et il savait que quelques millionnaires compatriotes, sexuellement clean, eux, n'étaient guère étouffés par les scrupules quant à la provenance de leurs dividendes. Eneas faisait du mal à personne et le savait, il faisait bien attention à ce que ses opérations immobilières ne débouchent pas sur des expulsions de familles aux revenus modestes, son rayon d'action était plutôt les édifices publics. Il espérait avoir de nouveaux contrats à Hyltendale, mais il savait que, en matière de bâtiments ferroviaires, ce serait plutôt le calme plat.
*Qupidoṅ en aneuvien, ayant donné qud (désir sexuel).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.


Dernière édition par Anoev le Dim 19 Aoû 2018 - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3088
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 28 Mar 2016 - 13:57

Anoev a écrit:
les Aneuviens n'entretiennent pas la porosité entre les fantasmes et la réalité, bien au contraire.

Ils pratiquent le refoulement sexuel systématique ?

Anoev a écrit:
son rayon d'action était plutôt les édifices publics. Il espérait avoir de nouveaux contrats à Hyltendale, mais il savait que, en matière de bâtiments ferroviaires, ce serait plutôt le calme plat.

Pour décrocher un contrat avec la mairie d'Hyltendale, il est "recommandé" de se faire bien voir en achetant un tableau à l'un des cinq ou six peintres les plus en vue de l'École d'Hyltendale. Ces peintres sont tous des cyborgs.

Un tableau par l'un de ces peintres, qui ne font que de l'abstrait, vaut plusieurs millions de ducats. Pour un petit contrat, un tableau à 200 000 ou 300 000 ducats peut suffire. La valeur d'un ducat mnarésien est voisine de celle d'un vir aneuvien, ou d'un dollar américain.

Le généreux mécène offre ensuite le tableau au musée Locsap, qui l'exposera dans sa grande galerie avec une plaque rappelant le nom du donateur. Les entreprises étrangères de travaux publics comptent parmi les donateurs les plus généreux.

Eneas n'envisage pas, pour l'instant, de signer un contrat avec la mairie d'Hyltendale... À moins que, qui sait... Quand la ville d'Hyltendale se décidera enfin à s'équiper de lignes de tramways...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 28 Mar 2016 - 14:21

Vilko a écrit:
Ils pratiquent le refoulement sexuel systématique ?
Pas systématique : tout dépend s'il s'agit d'une paraphilie* ou non, et si paraphilie il y a, de quel type il s'agit.

Il faut simplement se rappeler que le domaine du fantasme reste... fantastique, donc non destiné à être imité dans le réel. Le fantasme (quel qu'il soit, sexuel ou non), c'est un peu le space opéra, si on le compare avec la vraie science fiction.

Je pense plutôt que le refoulement systématique et total est opéré (du moins envers une certaine paraphilie°) dans nos contrées.

1 Đ ≈ 1,01 Ṿ ≈ 1,04 € ≈ 1,17 $us.


Pour les tableaux, faut voir. Si c'est des horreurs que j'ai vues l'aut'jour, y faudrait gager qu'Eneas Tond n'ait pas les mêmes goûts que les miens.



*Olqúd en aneuvien : ol- = autour de (...la raison : seule concession implicite) + qud, dont j'ai déjà parlé.
°Et pas seulement : le sexualité, y compris entre mineurs est sévèrement contrôlée, voire réprimée. On a vu, aux États-unis#, une affaire complètement grotesque où un garçon de huit ans environ avait eu sur le dos une plainte pour viol de la part des parents d'une camarade de classe parce qu'il l'avait touchée. Et comme l'Europe se met à singer les USA dans ce qu'ils ont de pire...
#Ils étaient beaucoup moins regardants, à l'époque de la guerre du Vietnam, quand les gars, après des campagnes, allaient se soulager dans les bordels de Saïgon. Main'nant que la mondialisation tourne à plein régime (depuis l'éclatement de l'URSS), les multinationales ont besoin d'une main d'œuvre corvéable à merci.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Jeu 31 Mar 2016 - 14:29

On peut trouver quelques points communs entre Kastenexhelle et Zodonie, notamment les bars ouverts tard le soir, ainsi que la prostitution institutionnalisée (comme ailleurs en Aneuf). Toutefois, quelques différences :

  • Il n'y a pas de robots humanoïdes, la technologie aneuvienne n'en est pas encore là.
  • Les seuls endroits où on sert des alcools de catégorie IV (eaux-de-vie) sont les clubs privés et les bordels (et encore, pas tous).


La prostitution est très réglementée, les personnes qui s'y livrent doivent avoir une carte professionnelle, obtenue sur diplôme (deux niveaux possibles : équivalent CAP ou BTS). Une personne se livrant à la prostitution sans ces bagages peut, en plus d'avoir à payer une amende, être poursuivie en justice par les vrai(e)s professionnel(le)s. Ça peut alors monter à plusieurs milliers de virs. Idem pour les julots-casse-croûte. Pratiquer honnêtement (!!!) le proxénétisme n'est guère lucratif, à moins de se prostituer soi-même. Les débutant(e)s travaillent en principe comme employé(e)s dans un bordel, la plupart font les deux huit (matinée*/soirée ou matinée/nuit), voire les trois huit (matinée/soirée/nuit), mais d'autres, après deux ou trois ans de service, choisissent un créneau horaire fixe, certains de trouver, en principe, la même clientèle. Les tarifs sont fermes et définitif : pas de p'tit cadeau. Le préservatif est de rigueur pour toute pénétration, même buccale. Un(e) prostitué(e) peut, par la suite, s'établir comme artisan (diplôme supérieur requis). S'il a toujours la protection de la justice et de la police, ses revenus ne sont plus garantis. Elle ou il a intérêt à la jouer honnête avec la clientèle si elle/il veut la garder. Les prostitué(e)s légaux(-ales) peuvent être payés en espèces, en chèque-emploi ou par carte bancaire. Ils (elles) sont tous majeur(e)s, de même que leur clientèle. Il y a les prostitué(e)s légaux (-ales) et... les autres. Pour ceux-là, qu'ils travaillent en indépendants (rares, qdm̂) ou pour quelqu'un (plus explicitement : sous la coupe de qqn), il n'y a aucune protection, et leur proxénète risque d'autant plus gros que son "protégé" (disons plutôt : son esclave) est jeune, car dans la prostitution illégale, il n'y a pratiquement pas d'âge minimal ; mais là, la clientèle prend aussi des risques : recel d'exploitation de mineur, en plus de recel de prostitution illégale), et les personnes soumises doivent pratiquement tout accepter (non port du condom, par exemple).

Il n'y a pas vraiment plus de discothèques à Kaxh' qu'ailleurs à Hocklenge, mais il y en a deux ou trois, sur plusieurs niveaux, qui sont réputées. Le personnel de surveillance surveille les entrées, bien sûr, mais également tous les endroits de l'établissement et signale tout détail suspect (notamment, ils ne répugnent pas à fouiller dans les poubelles ou passer la main dans les chasses d'eau si des fois un sachet de potion magique ou une seringue y serait cachée : port de gros gants en latex noir). La musique est aneuvienne (y compris thub, ptax ou akrig) ou internationale. Tout le monde ne va pas forcément en discothèque pour danser, boire un coup ou draguer, il y en a aussi qui vont pour écouter de la musique, tout simplement, dans un endroit où l'acoustique est meilleure que chez soi, et où on peut rencontrer des mélomanes avec qui on pourra parler de tels compositeur, interprète ou morceau. Là comme ailleurs, la rencontre ne se termine pas systématiquement entre une paire de draps... mais elle peut.







*Comme au théâtre : l'après-midi, pirláṅcha en aneuvien.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Ven 1 Avr 2016 - 16:58

L'archevêque de Nakol a acheté une nouvelle voiture de fonction (pour l’archevêché, qui couvre quand même un térritoire englobant tout le Roenyls, l'Æstmor et le Kanolthe)*. L'ancienne voiture, une Kljakus Oseanja datant des années '60 coûtait trop cher en entretien. Monseigneur Kàrlus s'est rendu à la concession Klaarove à Nakol pour voir les modèles. Le concessionnaire, qui a le sens de l'humour lui a proposé une 666. L'archevêque, déclinant la proposition, a finalement opté pour une plus modeste 652 (presque même carrosserie, un poil moins longue, mais non hybride, avec moteur un peu moins puissant. Moins d'équipements). L'humilité chrétienne, sans doute.










*Se rappeler que le catholicisme ne représente que 18% environ des croyants, donc un peu plus de 9% de la population.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Jeu 28 Avr 2016 - 12:08

La politique en Aneuf a d'autres aspects que celle de l'Europe, du fait de sa population et de son histoire, du coup, les formations politiques ont elles aussi un autre aspect.


bedal a écrit:
Un "Front de Gauche" Romanais est à l'étude, alliant le PCR, le FS, et quelques partis anticapitalistes, ouvriers ou trotskistes... il pourrait être crédité de 10 à 15% des voix aux prochaines législatives (2017) toujours hors de toute coalition qui appliquerait des principes capitalistes et trop libéraux...
L'audience de l'AKP (devenu UAK) s'est certes érodé, mais ce n'est guère dû aux évènement d'Europe centrale de la fin du siècle dernier (l'AKP, contrairement à l'AKA qui, elle a complètement fondu, n'était pas du tout solidaire des Brejnev, Honecker, Jivkov et consorts et utilisait le mot "communiste" beaucoup plus en référence à Marx (manifeste) qu'à Lénine. Certes l'AKP fut né en 1935, pendant la toute puissance stalinienne (adhésion au Komintern), mais il y eut une scission au congrès de 1946 er la majorité du Parti prit ses distances (en plus, Alban Gonterg (de son vrai prénom Jiċak) était juif et c'était de notoriété publique, Staline n'aimait pas les juifs ; mais Alban était une grande figure de la résistance contre la dictature et sa popularité joua pour lui à la liberté reconquise) ; les staliniens firent sécession et fondèrent l'AKA (anoeven konserteset aljas). Les deux formations étaient d'importance à peu près comparable, mais le XXe congrès du Parti soviétique (déstalinisation) fur un premier coup dur pour l'aljas, l'écrasement du Printemps de Prague en fur un deuxième, la Pérestroïka un troisième et la disparition de l'URSS fur le coup de grâce. L'AKP ne ressentit pas ces évènements de la même manière, mais l'encadrement vieillissait lentement : les jeunes allaient ailleurs. Mais une alliance se forma avec le SPS et d'autres formations de gauche, pendant que le SPA se "droitisait".


bedal a écrit:
L'extrême droite, avec 22 sièges est également en train de s'installer, mais son influence est plus limitée que dans d'autres pays européens... pourtant l'immigration, et sa position méditerranéenne aurait pu laisser penser le contraire.
Contrairement à beaucoup d'autres pays, l'essentiel des Aneuviens est nationaliste à l'exception des deux extrêmes... dont l'extrême droite. La nation aneuvienne est déjà multiethnique, et ses valeurs sont sa culture et ses lois, plutôt que l'apparence physique de ses habitants (y a des polynésiens, des mélanésiens, des blancs, mais aussi une immigration indienne, indonésienne et amérindienne... La seule extrême-droite purement ethnique est la "Conscience thub". L'extrême-droite blanche est affiliée aux partis nazis mondiaux et/ou au KKK ou assimilés : difficile pour eux de se prétendre "défenseurs de la Nation aneuvienne". Le KDO, leur mouvement, n'est éligible qu'aux Santes où ils flirtent avec la barre des 2%. Ils sont alliés au FP (parti libéral), un parti de la droite dure, qui s'est scindé en deux quelque temps auparavant, le FdPA (parti libéral-démocrate d'Aneuf) refusant  ces alliés encombrants et un peu trop agités.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.


Dernière édition par Anoev le Jeu 13 Avr 2017 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal
Modérateur
avatar

Messages : 5415
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Lyon, France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Jeu 28 Avr 2016 - 13:14

Très intéressant ce topo sur la politique aneuvienne Very Happy

j'ai l'impression que les sociaux-démocrates et libéraux démocrates sont les 2 courants dominants et suivent une tendance centriste,  et que ce mouvement vers le centre a détruit l'audience des partis centristes...

parallèlement cela a conduit à des scissions je vois ! les branches "dures" (les plus à gauche/à droite) créant un nouveau parti...

Bref, une situation très similaire à la situation romanaise Smile

_________________
"L'Atelier" alas a bin jerli foromte! : L'Atelier est le meilleur des forums

Like a Star @ heaven Idéolangues : algardien, nardar, helfina, mernien, syrélien, brakin, nurménien, leryen, romanais.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Heimdalir, Iles Romanes

Non au terrorisme et à la barbarie. Oui à la paix, la fraternité et la solidarité. Quelles que soient notre religion, notre langue ou notre couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Jeu 28 Avr 2016 - 13:50

Y a une autre différence avec la France, c'est la position du centre : chez nous, le centre, c'est la droite (à peine) déguisée, y compris le MODEM qui, un moment, a tenté de faire illusion. En Aneuf, s'il y a effectivement un centre-droit, représenté par le DPS, il y a aussi un centre-gauche, représenté par le SdPA (lequel a rejoint le LPA). On a vu des députés de centre-droit voter pour des lois proposées par des élus de gauche et vice-versa. le DPS ne veut rien avoir à faire avec le FP (au point que certains représentants reprochent au FdPA comme une porosité entre les deux formations, les interpellés répondant « ben alors, pourquoi restez-vous au sein de l'ADF*? »).







*Anoeven demokratik forum, regroupant le DPS, le FdPA er des petites formations locales comme Pand Anoew. Le RPA, sollicité, déclina l'"offre" d'y intégrer.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Dim 8 Mai 2016 - 23:12

Vilko a écrit:
Dans l'usage hyltendalien, un "salon de thé" (tebar) désigne un café conçu pour les femmes, où les hommes sont simplement tolérés. D'ailleurs, il existe presque toujours dans ces établissements une salle exclusivement réservée aux femmes.
Pas du tout le cas en Aneuf, ou le tojèstam est, comme les kàffe, lakèstam, vinèstam, cervoozram et wadrèstam des établissement réservés à un type de boisson. Dans ce cas-là, on peut trouver des thés de toutes provenances, certains proposent d'autres types d'infusions, mais le terme de tojèstam leur est parfois contesté par les puristes. Beaucoup de tojèstame sont tenu par des Indiens ou des Chinois, mais on trouve aussi des Srilankais, des Russes ou des... Aneuviens. La clientèle est aussi mixte dans ces établissements que dans d'autres æstame.

Les seuls établissements (bars, restaurants, cantines etc) où consomme une clientèle non mixte sont ceux qui sont agréés par l'AAI*.


*Anoeven asjúdentyn imqúdune : association aneuvienne des homosexuel(le)s.

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3088
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 9 Mai 2016 - 9:36

Anoev a écrit:
Les seuls établissements (bars, restaurants, cantines etc) où consomme une clientèle non mixte sont ceux qui sont agréés par l'AAI*.

*Anoeven asjúdentyn imqúdune : association aneuvienne des homosexuel(le)s.

Comment se fait la sélection à l'entrée ? Les femmes se font-elles refouler des bars homo, et les hommes des bars pour lesbiennes ? Cette discrimination est-elle autorisée par la loi aneuvienne, ou s'agit-il simplement d'une coutume ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 22808
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 9 Mai 2016 - 9:58

En fait, non, puisque l'AAI défend les droits pour les deux sexes (imqúdake & imqúkade), mais il est implicitement recommandé aux intru(se)s une conduite correcte, sous peine d'accompagnement vers la sortie d'une façon peu amène (quoi que discrète). Les personnes les plus "surveillées" (n'exagérons rien quand même) sont celles qui sont du sexe requis, mais qui ne partagent pas les inclinations générales de la clientèle de la boîte (qu'est-ce qu'y viennent y faire ? si ce n'est que danser, ça va, si c'est pour y prêcher la morale, la sortie n'est jamais très loin).

_________________
Eg dem ere kred Anoew, do eg ere òniren: Eg • Fraṅsev = Je me croyais en Aneuf, mais je rêvais : je suis en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 3088
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Deux environnements...   Lun 9 Mai 2016 - 10:39

Anoev a écrit:
Les personnes les plus "surveillées" (n'exagérons rien quand même) sont celles qui sont du sexe requis, mais qui ne partagent pas les inclinations générales de la clientèle de la boîte (qu'est-ce qu'y viennent y faire ? si ce n'est que danser, ça va, si c'est pour y prêcher la morale, la sortie n'est jamais très loin).

Les lesbiennes d'Hyltendale ont créé leur propre boîte de nuit, la Mytilena, dont l'entrée est réservée aux membres du Club Sappho. Non pas par crainte des prêcheurs de morale (ils fuient ce genre de lieux comme la peste, car ils auraient bien trop peur d'y perdre leurs convictions) mais des machistes stupides (et il n'en manque pas, au Mnar), pour qui une boîte de nuit pleine de lesbiennes, c'est avant tout un lieu plein de femmes sans hommes, donc disponibles...

Pour un macho mnarésien, le fait que ces femmes soient lesbiennes n'est pas un problème. Au contraire, ça leur donne un charme supplémentaire : "Ta copine peut venir aussi, j'assure pour deux !"

Lorsqu'une femme se présente à l'entrée de la Mytilena, elle verse dix ducats pour adhérer au Club Sappho. Ça prend une minute, et, munie de sa carte d'adhérente, elle peut entrer.

Il arrive qu'une femme se présente à l'entrée de la Mytilena, accompagnée, par exemple, de son frère. L'employée chargée du contrôle de l'accès lui dit : "Je suis désolée pour votre frère, mais pour adhérer au Club Sappho il faut être une femme. Donc, votre frère ne peut pas entrer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux environnements...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux environnements...
Revenir en haut 
Page 11 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux environnements...
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» LOI DU PRODUIT DE DEUX VARIABLES ALEATOIRES UNIFORMES
» Nausées atroces depuis deux jours
» QUESTION DE DEBUTANT sur le khi deux (sous excel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Diégèses :: Sur Terre-
Sauter vers: