L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aneuvien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 33 ... 44  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Les petits enfants   Mar 16 Sep 2014 - 19:15

Silvano a écrit:
Enfants ou petits enfants? Que dit l'original grec? Quelqu'un peut-il nous éclairer?

Ὁ δὲ Ἰησοῦς προσκαλεσάμενος* αὐτὰ εἶπεν, Ἄφετε τὰ παιδία ἔρχεσθαι πρός με, καὶ μὴ κωλύετε αὐτά: τῶν γὰρ τοιούτων ἐστὶν ἡ βασιλεία τοῦ θεοῦ.

*προσκαλεσάμενος αὐτὰ εἶπεν → προσεκαλέσατο αὐτὰ λέγων
Bon, je ne connais pas un traitre mot de grec, ni d'hébreu, ni de...

Pour "petits enfants", on se perd en conjectures ! Y a-t-il un trait d'union ? Ça m'étonnerait.
Si oui, je devrais proposer loejadur ;
si c'est des enfants de petite taille (plus petits que la taille moyenne pour leur âge), je proposerai qite nexàvdur (j'ai des doutes aussi) ;
si ce sont de jeunes enfants (< 6~7 ans), je proposerai ifàndur ;
si ce n'est qu'un abus de langage et qu'il se propose d'accueillir les enfants (non ados) de tous âges, je proposerai nexàvdur.

Sankta Luko (18:16-17) a écrit:
Sed Jesuo alvokis ilin al si, dirante : Lasu la infanojn veni al mi, kaj ne malhelpu ilin ; ĉar el tiaj estas la regno de Dio. Vere mi diras al vi : Kiu ne akceptos la regnon de Dio kiel infano, tiu neniel eniros en ĝin.
Y faudrait que je sache à quelle tranche d'âge correspond l'espéranto infano. Quand je saurai, je pourrai déduire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12803
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 16 Sep 2014 - 19:33

Anoev a écrit:
Y faudrait que je sache à quelle tranche d'âge correspond l'espéranto infano. Quand je saurai, je pourrai déduire.

Selon PIV, infano a deux sens:
par rapport à ses parents (sans limite d'âge)
jusqu'à 12-13 ans (essaie de traiter un ado d'enfant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 16 Sep 2014 - 19:43

Silvano a écrit:
Selon PIV, infano a deux sens:
par rapport à ses parents (sans limite d'âge)
jusqu'à 12-13 ans
C'est qui PIV ? En V je crois reconnaître Vortaro. Je croyais qu'un enfant par parenté, c'était ido ?

Citation :
essaie de traiter un ado d'enfant...
En tout cas, impossible en aneuvien ! En espéranto, normalement, dans le doute (non connaissance de maturiĝanto), on devrait pouvoir s'en sortir avec adolesko, et si vraiment la personne concerné est à la limite enfance/adolescence, y a toujours knab(in)o, traduisible en aneuvien par zhùnjordu (0 < âge < 20 ans).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12803
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 16 Sep 2014 - 19:56

Anoev a écrit:
En tout cas, impossible en aneuvien ! En espéranto, normalement, dans le doute (non connaissance de maturiĝanto), on devrait pouvoir s'en sortir avec adolesko, et si vraiment la personne concerné est à la limite enfance/adolescence, y a toujours knab(in)o, traduisible en aneuvien par zhùnjordu (0 < âge < 20 ans).

Où es-tu allé pêché le mot maturiĝanto? Je n'ai jamais entendu un espérantiste l'utiliser.

On dit plus junulo ou adoleskanto.

Mais... miaj infanoj estas adoleskantoj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 16 Sep 2014 - 20:05

Silvano a écrit:
Où es-tu allé pêché le mot maturiĝanto? Je n'ai jamais entendu un espérantiste l'utiliser.
Dans le dictionnaire Français-Espéranto édité  en 1992 par l'association du Espéranto-France, 4 bis rue de la Cerisaie à Paris (4me arrt).

Malheureusement, pas d'ihèsbéhenne ni au début ni à la fin du bouquin, mais voici leur site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 12803
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 16 Sep 2014 - 20:07

Anoev a écrit:
C'est qui PIV ? En V je crois reconnaître Vortaro.

Plena Ilustrita Vortaro de Esperanto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 16 Sep 2014 - 20:16

Silvano a écrit:
Plena Ilustrita Vortaro de Esperanto.
La page en lien m'a l'air lapidaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater

avatar

Messages : 1654
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 17 Sep 2014 - 18:59

En Uropi, on a beb/a jusqu'à l'école maternelle, puis kid/e jusqu'à 12 ans à peu près, puis desalden/a, normalement jusqu'à 19 ans, mais y'en a pour qui l'adolescence ne finit jamais

Silvano a écrit:
Selon PIV, infano a deux sens:
par rapport à ses parents (sans limite d'âge)
jusqu'à 12-13 ans (essaie de traiter un ado d'enfant...)

En Uropi, c'est exactement la même chose. (un se talvos de kid siu genoris)
desalden signifie littéralement âgé (alden) de 10 ans (des jare) et +, comme en anglais teenager.

On emploie aussi u jun, u juna, june… qui peut se poursuivre… presque jusqu'à 30 ans (tout dépend du comportement).

Petit enfant = miki kid, kidit, jun kid ≠ petit-enfant = poskìd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 17 Sep 2014 - 20:52

Pour beb, là, on a la correspondance aneuvienne baabdu/-dak/-kad ; c'est donc limpide.

Pareil pour desalden (calqué sur l'anglais et (à peu près) le russe*), chez moi, j'ai zhùvendu, pompé au latin.

Jun a sans doute son cuurrespondant dans jœndu ; chez moi, jœngdu va de 0 à ~26 ans et englobe donc baabdu, nexàvdu & zhùvendu. Ces deux termes (jun & jœngdu) sont très proches. J'en ai deux en plus, à savoir :
  • zhùnjordu : âgé 0 à de 20 ans (pas confondre avec zhùvendu)
  • lexhùndu : mineur, lui-même de
    • lek = loi
    • zhùnjor, déjà évoqué, mais l'âge change, chez nous, c'est 18 ; son antonyme étant lekváxdu, tiré du radical vaxèn, du suédois vuxna pour "adulte". Main'nant, tu vois d'où j'ai tiré nexàvdu, hein ?
Restent les enfants. Comme tu nous a dit, en uropi, c'est kid aussi bien pour la parenté que pour l'âge. Un peu dommage, pour le premier (la traduction de neràpdu), j'aurais bien vu posgèn, un terme qui existe bel et bien. Sinon, j'ai ajouté un terme pour les enfants de moins de 7 ans, à savoir ifàndu (jun kid, je crois, en uropi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater

avatar

Messages : 1654
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 18 Sep 2014 - 12:06

Effectivement, on peut rajouter minalden & majalden
minalden = mineur (lit. moins âgé)
majalden = majeur (lit. plus âgé)

Posgèn existe bel et bien et signifie "descendant" (ceux qui sont nés après), alors que
forgèn signifie "ancêtre" (ceux qui sont nés avant); cf italien gli antenati
Ne pas confondre avec forgenore = les grands-parents (qui sont aussi des ancêtres, mais ça ne concerne qu'une génération)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 18 Sep 2014 - 12:23

Doj-pater a écrit:
Posgèn existe bel et bien et signifie "descendant" (ceux qui sont nés après), alors que
forgèn signifie "ancêtre" (ceux qui sont nés avant); cf italien gli antenati
Ne pas confondre avec forgenore = les grands-parents (qui sont aussi des ancêtres, mais ça ne concerne qu'une génération)
Aïe ! C'est donc pas tout-à-fait pareil : pour "né après" (et non spécifiquement "enfant" : fils/fille), j'ai dvonàt (pour deux ou le deuxième de plusieurs) et ulnàt pour le dernier de plusieurs. Ce sont des adjectifs :

ed ulnàt frànkad = sa sœur cadette (c'est la dernière née)
ed dvonàt kœsyndak = son cousin cadet (il est né juste après lui).

Ces deux termes, vu le véritable sens de posgèn seraient plus à même d'assurer la correspondance du mot uropi. Bon, y a bien son & dota, mais pour "leurs enfants" (même si ceux-ci sont devenus adultes), on n'a rien d'autre que li kide. Comme j'disais : dommage. Mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Alphabet aneuvien   Jeu 18 Sep 2014 - 18:56

Un'p'tit'piqûre de rappel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater

avatar

Messages : 1654
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 21 Sep 2014 - 11:49

Pour une fois l'Uropi et l'espéranto sont sur la même longueur d'ondes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 21 Sep 2014 - 18:35

Doj-pater a écrit:
Quand aux anglais qui semblent se distinguer avec leur "pink", en fait, ça veut dire "oeillet"… couleur de rose, couleur d'oeillet… il n'y a pas de quoi pavoiser !
En fait, c'est vrai ; moi, j'l'ai bien pompé au grec soit, mais s'il y avait là une réféerence au rhododendron, ce serait tout faux, puisque la fleur de cette plante tire plutôt sur le violet. N'empêche que la racine grecque donne bien la couleur rose.

Bref : faut s'accrocher.... Ah... ironie ! et le latin ROSA, y vient d'où ? Eh bien, du grec ῥόδον qui signifit... rose (la... fleur !). Eh m... !!! Bon ! J'vais pas tout changer, hein ! Chez moi, une rose jaune se dit quand même ùt zhàl rooz, et, un'fois d'plus, tant pis pour l'étymologie !

Un exemple que j'ai... trouvé sur le site du noxilo :

Vous le trouverez coupable.

Chez moi, ça donne :

Or mir stum das dyrdar

Par contre, "vous trouverez le coupable", donne :

Or mir vœnde àt dyrdus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Lun 22 Sep 2014 - 12:19

Doj-pater a écrit:
En uropi, avec seni (vieux) + diminutif -it on peut former senit / senita = petit vieux/petite vieille, comme viejecito / viejecita (maljunulineto ?????)
Même si je je l'ai pas dans mon dico, y a toujours une manière de l'sortir en aneuvien :

geroṅtindak = 'tit vieux
geroṅtinkad = 'tit'vieille.

Ar ere làporar devèr ed ifànetev in ùr stonaréave sùlfen pœr àr internàtynene reeneme koṁpanise; gerev minus qua pentek, àr ere kusímene geroṅtindur. = Ils avaient travaillé deptuis leu plus tendre enfance dans des carrières de soufre pour les grandes compagnies internationales ; à moins de cinquante ans, ils ressemblaient à des petits vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sájd Kuaq

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 1 Oct 2014 - 22:29

Bon, eh bien mz voici alors ^^. L'aneuvien, j'ai toujours eu l' impression, et c'est pour moi quelque chose de magnifique, d'avoir affaire à une langue naturelle. Pas parce qu'elle est complexe ou quoi, mais par son système d'écriture déjà, et ensuite par sa grande recherche dans la grammaire (déclinaison, conjugaison, temps... ) Bref, l' Aneuvien ce n'est pas de l'espéranto, c'est une langue qui fait très vrai. C'est de l'art ce que n'est pas l'espéranto. L' esperanto est outil basique. L' aneuvien a quelque chose en plus qui le rend d'ailleurs globalement plus complexe. Et du coup, je pense que ça en ferait une piètre LAI (Pas pire que l'anglais en même temps... ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Bedal

avatar

Messages : 4837
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 1 Oct 2014 - 22:31

Herr Kouak' a écrit:
Bon, eh bien mz voici alors ^^. L'aneuvien, j'ai toujours eu l' impression, et c'est pour moi quelque chose de magnifique, d'avoir affaire à une langue naturelle. Pas parce qu'elle est complexe ou quoi, mais par son système d'écriture déjà, et ensuite par sa grande recherche dans la grammaire (déclinaison, conjugaison, temps... ) Bref, l' Aneuvien ce n'est pas de l'espéranto, c'est  une langue qui fait très vrai. C'est de l'art ce que n'est pas l'espéranto. L' esperanto est outil basique. L' aneuvien a quelque chose en plus qui le rend d'ailleurs globalement plus complexe. Et du coup, je pense que ça en ferait une piètre LAI (Pas pire que l'anglais en même temps... ).


parce que les LAI sont censées êtres simples et fades en fait ?

mais c'est vrai que l'aneuvien m'a beaucoup plu, tout comme l'elko, je découvre le deyrick, le sprakan...

des langues des langues comme si les langues nat' ne suffisaient pas ^^

edit: je suis sur le chat du masicosme kouak si ça te dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 2 Oct 2014 - 0:02

J'ai appris à comprendre la logique des LAI (même si celle du kotava ou du sambahsa m'échappent, ce qui n'est pas péjoratif) bien après avoir élaboré les grandes lignes de l'aneuvien. L'aneuvien est une langue dite "pseudonaturelle" (le sambahsa aussi, par certains côtés). Ce qui la différencie des autres langues artistiques, c'est qu'elle n'est pas truffée d'irrégularités... "parce que !". Ces irrégularités, beaucoup plus rares et moins profondes que dans des vraies langues naturelles sont dues souvent à des "arrangements orthographiques et/ou phoniques". Souvent, des irrégularités rendent le résultat plus fluide que si la règle avait été suivie "à la lettre". J'ai pas des exemples là sous la main, mais j'peux t'en trouver.

Une LAI a selon moi, deux impératifs : pour que des communautés linguistiques aussi diversifiées puissent communiquer, il faut des règles compréhensibles par l'ensemble de ces communautés. Une phonologie simple, mais pas forcément pauvre (l'aneuvien a une phonologie riche, mais des lettres à emmerdes comme le E, le S et le U l'handicapent pour entrer dans le cercle des LAI), et une grammaire, là aussi  pas forcément pauvre, mais régulière ; ce qui fut le cas du volapük. Or malgré l'absence d'exception, un certain nombre de pratiquants trouvaient la langue trop compliquée, surtout par rapport à la nouvelle venue d'alors : l'espéranto. Mais Schleyer n'était pas un bon négociateur, et ce fut fatal à l'audience de sa création. Par certains côtés (une petite touffe d'irrégularités en sus), la grammaire aneuvienne rappelle celle du volapük. Mais comme l'aneuvien est une persolangue, je fais (à peu près) c'que j'veux ! ha-ha ! Razz

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater

avatar

Messages : 1654
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 4 Oct 2014 - 14:34

bedal a écrit:
parce que les LAI sont censées êtres simples et fades en fait ?

Oui, on dirait que les LAI doivent être mathématiquement irréprochables, mais particulièrement moches Rolling Eyes . Pourquoi se met-on à apprendre une langue ? Nat ou auxi-, c'est la même chose: parce qu'on est attiré par elle: plus on la connaît, plus on la trouve belle et on a envie d'approfondir, de la connaître à fond. C'est le défi que doivent relever toutes les LAI: être aussi belles et aussi attrayantes que les natlangs… et c'est pas gagné !  Rolling Eyes

Pourquoi ne pas se contenter des natlangs ? Parce qu'elles sont trop complexes, aussi belles soient-elles. J'en ai appris un certain nombre, et je continue à les parler en faisant des fautes… et je me dis que quels que soient mes efforts, je ne serai jamais bilingue dans ces langues-là; c'est extrêmement frustrant: quels que soient nos efforts de séduction, la "belle" ne veut pas de nous. Inutile de se dire "une de perdue, dix de retrouvées": aucune des dix ne voudra de nous… Embarassed

Anoev a écrit:
Mais comme l'aneuvien est une persolangue, je fais (à peu près) c'que j'veux ! ha-ha ! Razz

Tu sais, parfois je t'envie et que je regrette que l'Uropi ne soit pas resté une persolangue. Rester libre de faire ce qu'on veut sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit !
Et surtout, ne pas avoir à subir cette critique permanente qui finit par vous user les nerfs. Quelques compliments de temps en temps, ça fait du bien.

Citation :
Une LAI a selon moi, deux impératifs : pour que des communautés linguistiques aussi diversifiées puissent communiquer, il faut des règles compréhensibles par l'ensemble de ces communautés. Une phonologie simple, mais pas forcément pauvre (l'aneuvien a une phonologie riche, mais des lettres à emmerdes comme le E, le S et le U l'handicapent pour entrer dans le cercle des LAI), et une grammaire, là aussi  pas forcément pauvre, mais régulière ;

Je plussoie, je plussoie, comme dirait un certain… Very Happy

Citation :
ce qui fut le cas du volapük. Or malgré l'absence d'exception, un certain nombre de pratiquants trouvaient la langue trop compliquée, surtout par rapport à la nouvelle venue d'alors : l'espéranto. Mais Schleyer n'était pas un bon négociateur, et ce fut fatal à l'audience de sa création.

Je crois que l'apprentissage des langues, c'est comme l'escalade: il nous faut des prises, des branches pour pouvoir grimper: face à une paroi parfaitement lisse, on glisse, on glisse… jusqu'au fond du trou.

Pour moi c'est ça, essentiellement le problème du volapük… ce n'est pas l'abbé Schleyer: vol fait penser à vouloir plutôt qu'à "monde", et pük à des tas de choses, mais pas à "parler". De même mag, rig, pot, nim, plin (image, origine, poste, animal, prince)
löfob, löfol (j'aime, tu aimes…), älöfob, olöfobs (j'aimais, nous aimerions)…

Où sont les branches où on peut se raccrocher ?
Pas étonnant que l'espéranto, beaucoup plus naturel, ait supplanté le Vp en quelques décennies:
bildo, origino, poŝto, besto, princo…
ami, amas, amos … mi amis, ni amus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Balchan-Clic

avatar

Messages : 793
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Durham, Royaume-Uni

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 9 Oct 2014 - 22:27

Anoev, comment arrives-tu à écrire à l'ordinateur l'aneuvien avec tous ces diacritiques, ligatures et psi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 9 Oct 2014 - 22:43

Balchan-Clic a écrit:
Anoev, comment arrives-tu à écrire à l'ordinateur l'aneuvien avec tous ces diacritiques, ligatures et psi ?
Pour certains caractères, j'ai les "séquences-clavier", comme Alt+0243 pour le ó. Pour les caractères pour lesquels je n'ai pas de séquence-clavier, comme je marche sous Windows, j'utilise un de ses outils, charmap :



Je copie/colle ou glisse le caractère qu'il me faut à l'endroit où il faut.

Si j'étais doué, je me créerais un clavier. Mais comme je ne suis pas doué, j'fais avec mes moyens.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater

avatar

Messages : 1654
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 11 Oct 2014 - 12:52

Sur mon Mac,
Le visualisateur de caractères propose "alphabet latin accentué" où l'on a:
ą ć č ĉ đ ĝ ğ ģ ĥ ñ ń ø ő ŏ ŕ ř ŧ ţ ű ů ž Ð ð ſ ß þ
et bien d'autres encore

Sinon on peut ajouter aux favoris des caractères comme:
ʒ ə ṃ ṇ ṛ ṝ ṣ ∫ ɛ ð þ Þ Ð ɔ ẽ ṭ ḍ θ ṗ ɒ ṅ
ou n'importe quel autre caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 11 Oct 2014 - 13:12

Doj-pater a écrit:
energij
elemènt
embriòn
entusiasma
epidemij
epitàf
epòk
epik
episòd
epilepsij
erotic
eskòrt
espèrt
estetik
etimologij
etèr
etik
etnic
…
Je ne pense pas les avoir tous. Bon, certains s'en rapprochent, et pas d'autres (y en avait que je croyais avoir, que j'avais pas et qu'y va bien falloir que j'crée, enerzhi, par exemple).

epidemij, je l'ai : chez moi c'est numgráṅgat au sens propre.
elemènt aussi : deux mots : cok & inèst
embriòn, j'l'ai pas, entusiasma non plus,  epitàf non plus. Embarassed  Embarassed
epòk, j'ai epoq
epik, j'ai espig
episòd, j'ai pas Embarassed epilepsij non plus Embarassed
erotic, j'ai qudántig (j'ai dû modifier l'orthographe : le point sur le N était en trop !)
eskòrt, j'ai mukœmat
espèrt, j'ai ipírdu, du moins, pour le nom ;
estetik, je l'ai pas, etimologij non plus, etèr non plus Embarassed  Embarassed
etik, je l'ai pas trouvé dans l'dikopi
etnic, j'l'ai pas.

Parmi ceux que j'ai pas, y en a pas mal que je peux obtenir facilement, pour les autres, va falloir que je gratte un peu.


Comment faites-vous quand il vous manque un mot ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal

avatar

Messages : 4837
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 11 Oct 2014 - 15:35

quand il me manque un mot: si ce mot peut être obtenu pas dérivation ou agglutination avec d'autres mots existants c'est parfait!

sinon ben google trad : fusion de hongrois, suédois, arabe ou japonais ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19482
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Sam 11 Oct 2014 - 20:57

bedal a écrit:
quand il me manque un mot:  si ce mot peut être obtenu pas dérivation ou agglutination avec d'autres mots existants c'est parfait!

sinon ben google trad : fusion de hongrois, suédois, arabe ou japonais ^^
Quand j'ai les éléments basiques pour le mot, c'est aussi ce que je fais. Toutefois, ça me donne des fois de drôles de surprises !

Prenons un exemple : j'ai pas "embryon". Si je prenais vraiment la def du wiktio, je partirais de quelque chose comme "début de fœtus". Ça me fait une belle jambe ! j'ai pas "fœtus" non plus ! Je pourrais m'en sortir avec "vie qui commence" (liv qua enpèze) et comprimer tout ça : enplív. Gardons-le sous l'coude. Voyons aut'chose : pour "vie", j'ai donc liv, pour élément, j'ai cok ; pour  "embryon", je pourrais avoir livok ; sauf que cette construction pourrait tout aussi bien définir une cellule. Or, pour une cellule, j'ai déjà l'à-postériori (et peu original) zæl. Bref, selon toute vraisemblance, à la prochaine réforme lexicale, livok (qui était prévu pour "embryon") pourrait très bien remplacer (ou compléter) zæl et l'embryon pourrait avoir enplív pour traduc aneuvienne.

Pour "ethnie", j'ai, là, vraiment rien et je me demande si là, je ne vais pas devoir faire appel à l'à-postériori total pour m'en sortir.


Le lendemain : Je crois que j'ai trouvé quelque chose pour "ethnie" : pobtul, construit à partir de pobl (peuple) et de tœl (ensemble) : le peuple pris comme un ensemble de personnes ayant des points communs, ou bien un ensemble de peuples proches. On aurait alors
pobtulen = ethnique (un mot qui, pour une fois, ne finirait pas par -ig)*
pobtulòget = ethnologie
pobtulògdu = ethnologue.

Pour "enthousiasme", j'ai trouvé zholajœnet ;
spulskríptyn pour "épitaphe" ;
pour "épilepsie", j'allais pas m'attaquer à une description d'une crise par une agglutination aussi interminable que morbide, alors j'me suis fendu d'un epileψet peu original. Epileψig pour l'adjectif.
pour "épisode", j'ai eu recours à l'agglutination : saginèst, avec sàg pour "récit" & inèst pour "élément".
Rien de folichon pour "esthétique" :
pour quelque chose d'esthétique, j'me foule pas et je garde le mot ryln qui signifie aussi "beau".
pour le jugement, l'appréciation, la note, etc... un nouvel adjectif, dérivé du précédent, et un calque des langues naturelles pour ce qui est du suffixe : rylig. Quant au nom, il en découle : rylik. Et voilà l'travail !

Pour l'étymologie, là aussi, j'avais les éléments... étymologiques, même si le premier est complètement à-priori : eredet (on retrouve toutefois, dans cette traduction du mot "origine", l'infinitif et l'imparfait du verbe ere = être ; le D est vraiment, lui, tombé d'nulle part !) & lokat pour "parole". Lokædet me paraît équilibré ; du coup, lokædig pour "étymologique".

On revient à glàt (mot traité récemment dans l'idéolexique) :

On a, en français, en plus de "traiter un sujet" (traden chez moi), traiter une personne, et là, on la deux sens :
-à savoir "àgir à l'égard de" (ils nous ont bien traités)
-qualifier, et en français, le terme qu'il y a derrière est toujours dépréciatif : traiter de con, de salope, de vaurien, de tous les noms...
En aneuvien, ces deux sens utilisent le verbe glàt. Seulement glàt est également utilisé pour les termes élogieux, comme par exemple :
Da cem glàtă kàreldak per àt durtœlev = il fut traité de héros par la foule.




*Mais, pour les amateurs de calques, je n'exclus pas pobtulig, pas si vilain qu'ça, après tout....

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aneuvien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aneuvien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 44Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 33 ... 44  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'aneuvien langue officielle en Europe
» Aneuvien
» Chronologie des espérantoïdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: