L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Caractéristique des lettres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
AuteurMessage
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 0:31

bedal a écrit:
Anoev a écrit:


En aneuvien, le D est une lettre sans surprise, doublable ([d:]), sans diacritique,


je connaissais pas cette notation API ! ... le [d:], je pense l'avoir en algardien je pense le doublement de consonne.

Mais en pratique, c'est comme en japonais ou en arabe:  ADDA = [ad.da] en séparant bien les deux D
En méhien , je n'aime doubler, aussi bien phonétiquement que graphiquement, que les l, m, n et le d au hasard de composition comme dans Addat: ajouter. ( < ad+Dat <=> ADDERE)
Par contre, au plan phonétique, les compositions "bilitères" comme ch, gh, et même , rh sont à considérer comme les doubles respectivement de c ( prononcé "k") , g ( toujours "dur") , r ( qui, du coup n'est plus roulé mais grasseyé).
Enfin, le -tt- ( = ð) intervocalique et le š ( = s+ ç) en revanche ne doivent pas être confondus avec d'hypothétiques doubles respectifs de t et s.


Dernière édition par SATIGNAC le Sam 18 Oct 2014 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 0:32

bedal a écrit:
Je connaissais pas cette notation API ! ... le [d:], je pense l'avoir en algardien je pense le doublement de consonne.

Mais en pratique, c'est comme en japonais ou en arabe:  ADDA = [ad.da] en séparant bien les deux D
Sauf erreur de ma part, je pense que si on prononçait deux D distincts, on devrait avoir quelque chose comme [adəda] pour avoir deux coups d'langue entre les dents, ce qui n'apparaît pas dans le [d:] prolongé.

SATIGNAC a écrit:
Enfin, le -tt- ( = ð) intervocalique et le š ( = s+ ç) en revanche ne doivent pas être confondus avec d'hypothétiques doubles respectifs de t et s.
Comment les reconnaître ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 0:49

Anoev a écrit:

Sauf erreur de ma part, je pense que si on prononçait deux D distincts, on devrait avoir quelque chose comme [adəda] pour avoir deux coups d'langue entre les dents, ce qui n'apparaît pas dans le [d:] prolongé.


la pause est minime entre les deux lettres...

bref j'ai pas présenté le D!

-en algardien, il se prononce [d], le digramme DZ se prononce [d͡z]

sinon, (je sais pas si tu vas la présenter dans un autre post donc j'anticipe), il y a le ð qui se prononce...[ð]

-en nardar, présence aussi de d [d] et ð [ð]

-en helfina , la transcription latine note:

D, la lettre correspondant au son [d] et note DH la lettre correspondant au son [ð]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 0:54

bedal a écrit:
...il y a le ð qui se prononce...[ð]
Si je comprends bien, en algardien, le ð est donc monocaméral : il n'y a pas, comme en islandais, d'équivalent majuscule comme le Ð ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 0:57

Anoev a écrit:
bedal a écrit:
...il y a le ð qui se prononce...[ð]
Si je comprends bien, en algardien, le ð est donc monocaméral : il n'y a pas, comme en islandais, d'équivalent majuscule comme le Ð ?

Oui, c'est ça, car je...n'aime pas la majuscule du ð... (Ð) d'ailleurs le ß n'a pas de majuscule et le þ on remarque à peine la différence avec sa majuscule Þ !

donc ces trois lettres sont mono-camérales...

d'ailleurs en rune il n'y a même pas de majuscules...et les diacritiques sont très rares voire absentes sur les runes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 1:13

bedal a écrit:
Oui, c'est ça, car je...n'aime pas la majuscule du ð... (Ð) d'ailleurs le ß n'a pas de majuscule et le þ on remarque à peine la différence avec sa majuscule Þ !  

donc ces trois lettres sont mono-camérales...

d'ailleurs en rune il n'y a même pas de majuscules...et les diacritiques sont très rares voire absentes sur les runes...
En fait, l'écriture naturelle de l'algardien, c'est l'écriture runique, et l'alphabet latin est, en somme, un pis-aller pour la transcription courante, raison pour laquelle de ces "manques". Ça rejoint en somme l'elko, qui dispose du rundar comme écriture naturelle, mais qui est retranscrit en abde (coïncidence ? les mêmes 4 premières lettres) pour la commodité des forums & encyclopédies dont l'écriture principale est latine.

"Chez moi", j'ai fait la démarche à peu près l'inverse : l'alphabet aneuvien, c'est l'alphabet latin courant avec les trois lettres en plus. Y compris dans la diégèse. Le vadora est un système marginal (encore qu'il ait un peut plus de "poids" en psolat et qu'il serve d'alphabet de référence, toujours dans la diégèse, pour l'apprentissage du ptahx dans les écoles de langues anciennes)*.


*Toutefois, à Żenek, dans le nord-est des Santes, on trouve, et pas seulement à l'entrée de la ville, des inscriptions en aneuvien conventionnel, en vadora et en thub.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Sam 18 Oct 2014 - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 1:19

Oui c'est à peu près ça...sauf que intra diégèse la translittération est officielle et tend à s'imposer chez les personnes peu lettrées qui ont du mal avec les runes (car il n' ya pas l'accentuation, les diacritiques, la ponctuation y est sommaire...)...et surtout pour les échanges internationaux (vampires...et la Terre)


oui une coincidence car on a juste tous les deux viré la lettre C ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 17:54

Anoev a écrit:


SATIGNAC a écrit:
Enfin, le -tt- ( = ð) intervocalique et le š ( = s+ ç) en revanche ne doivent pas être confondus avec d'hypothétiques doubles respectifs de t et s.
Comment les reconnaître ?

En méhien, il n'y a pas besoin de reconnaître phonétiquement les doubles "t" et les doubles "s" car il n'existent pas en tant que tels. En effet j'ai délibéré (dans mon projet de "cuisine" pseudo-étymologique) de translitérer les doubles T latins ou les doubles "tau" grecs en "t" simple, d'une part et de transformer le double "S" latin ou double sigma grec en "š" [ s+ç ] d'autre part. Ex: SAGITTA > sayta: flèche, OS/OSSIS: > oše: os
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11690
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 17:57

Rien à signaler sur le D, sinon qu'en sambahsa, on utilise dh pour s'assurer que, dans les dérivations, le d reste un d et ne se transforme pas en t. On retrouve aussi dh en respect des certaines étymologies, comme buddha-dharma pour bouddhisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 20:33

Rien à dire sur le D [d].
Oh, pour le C j'ai oublié: Ć [ʃ] et l'approchant CÇ [ʃtʃ].
Revenir en haut Aller en bas
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 20:53

/d/ en sprakan, /d/ en... Ko-spräk. (mais nous en reparlerons ailleurs très bientôt...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Balchan-Clic



Messages : 724
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 21:07

Rien à signaler concernant le D en iNedjena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 22:37

Peut-on s'attaquer à un gros morceau (le E) ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balchan-Clic



Messages : 724
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 22:50

En iNedjena, le E se prononce formellement [e̞] mais [e] et [ɛ] sont des allophones courants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 23:05

E, c'est /é/ en sprakan. umlaoké, il devient /e/.
Ses deux versions apparaissent dans les terminaisons -ën (infinitif) -en (adverbe) et leurs prononciations respectives tendent à se confondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 23:16

Le E… E /è/, Ë [e], É schwa, EE [ej].
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Sam 18 Oct 2014 - 23:50

Avant d'entrer vraiment dans le vif du sujet, je voudrais simplement évoquer le Æ qu, en aneuvien est une lettre distincte du E. Cette lettre, située juste devant notre sujet, se prononce toujours [ɛ:], est donc toujours longue et accentuée. Quand un élément de mot (radical, notamment) qui contenait cette lettre est raccourci, voire désaccentué (agglutination ou subjonctif passé), il se retrouve avec un... E, sequel se prononce [ɛ] voire [ə].

Main'nant, le gros morceau : le E.

Cette lettre est presque aussi versatile qu'en français ; elle est juste un peu moins irrégulière, des mots comme "berger" ont peu de chances d'avoir cours dans la langue à l'étoile bleue.


  • Tout d'abord l'amuïssement. Le E n'est une lettre muette qu'en fin de mot*, derrière un seul phonème, celui-ci n'étant ni doublé ni affriqué.
  • Ensuite le [e]. Celui-ci apparait dans trois cas :

    • Dans une syllabe ouverte (se terminant donc par ledit E). Celui-ci étant en principe accentué (première syllabe ou diacritique)
    • Avec un accent aigu. Celui-ci forçant donc la fermeture du E, quelle que soit sa position dans la syllabe : lék : ['lek].
    • Doublé : celui est long et toujours  fermé : reenem : [ʁeːnəm]


  • Ensuite le [ɛ] ; trois cas.

    • Accentué dans une syllabe fermée (par une consonne)
    • Avec un accent grave forçant sont aperture, même en syllabe ouverte : rènem : ['ʁɛnəm]
    • non accentué dans une syllabe fermée, mais la syllabe suivante comporte en E muet ou un schwa :
      làjdene [lajdɛn].


  • Ensuite le schwa ([ə]) ; jamais accentué, jamais diacrité, en principe dans les cas qui restent.
  • Ensuite le [œ], court, il correspond au Ĕ, long ([œ:]), il correspond au OE. Il se prononce en principe ouvert, même dans une syllabe ouverte (stĕ), contrairement à ce qu'on pourrait s'attendre, et le [ø] (rare) correspond jamais qu'à un EU qui aurait été raccourci (agglutination ou subjonctif)


Les digrammes, on les a vus :
EA [ɑ:] en étudiant le A
EE [e:]
EU [ø:]
OE [œ:]
Attention, le Œ n'a rien à voir avec le E et je vous en parlerai plus tard, en même temps que le... U (bien qu'il n'y soit pas situé à proximité dans l'ordre alphabétique aneuvien).

Si vous avez des questions, vous gênez pas : le E aneuvien, sans être aussi emm... que son homologue français (un [e] est toujours rendu par un ou deux E et non tantôt É, tantôt AI) est, je reconnais, une lettre problématique.


Bientôt, au tour du psolat et du thub, et p'is de l'alphabet vadora.


*Et risquant même d'être "désamuï" en cas de prononciation difficile : eg pùze ċyv [əkˈpyzəˈt͡sɪf] = j'y vais.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Jeu 15 Sep 2016 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 0:24

j'ai une question...qui m'aidera pour bien prononcer les mots aneuvien...

qu'est-ce qu'une syllabe ouverte ou fermée?

si j'ai bien suivi, hors accents, un e dans une syllabe ouverte se prononce [e]?

et le e dans une syllabe fermée se prononce [ε]?

c'est important puisqu'en algardien et en nardar la prononciation du e est au feeling...

sauf si je comprends l'histoire des syllabes...

je vais poster un truc...dites moi si c'est pas incohérent...


Dernière édition par bedal le Dim 19 Oct 2014 - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 0:37

en algardien le E se prononce [e] ou [ε]

-il n'est jamais amuï, puisque toutes les lettres se prononcent en algardien...

-ensuite,s'il est à la fin d'une syllabe, il se prononce toujours [e] :

-si la syllabe où il se trouve se termine par une consonne, il se prononce [ε]


Les digrammes: EE [e.e] , EI [εj], IE [je]


En nardar le e se prononce toujours [e], puisque c'est le ε qui se prononce [ε] !

en helfina, le E se prononce toujours [e]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 9:39

bedal a écrit:
j'ai une question...qui m'aidera pour bien prononcer les mots aneuvien...

qu'est-ce qu'une syllabe ouverte ou fermée?
Comme dit Wikipédia, Une syllabe ouverte est une syllabe qui ne dispose pas d'une coda (consonne finale) susceptible de la fermer.

Pertite remarque sur le E final. Si celui-ci est amuï, il ne génère pas de nouvelle syllabe.

Ainsi, ka peze (elle pèse), se prononce /kɐˈpɛz/, tout comme (tep) ka pez (au subjonctif présent).

S'il n'est pas amuï (deux phonèmes consonnantiques avant, ou bien une affriquée) ou bien amuïssement difficile, une syllabe spontanée apparaît :
ar vloxe /ɐʁˈvlɔkˑ/ = ils fondent (du métal) ; eg pùze ċyv /əkˈpyˑˈt͡sɪf/ = j'y vais (déjà évoqué).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3314
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 9:51

En arwelo, le E se prononce /e̞/
C'est un "e" avec une descente (avec une augmentation de l'aperture), ce qui représente en fait une prononciation entre le /e/ et le /ɛ/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 9:59

Le thub est à la fois plus simple et plus compliqué que l'aneuvien : il y a trois "sortes" de E, à savoir
Ɛ, ɛ  [ɛ]
E, e [e]
Є, є [œ]
mais ceux-ci ne laissent aucune mauvaise surprise quant à la prononciation. Les longues sont doublées (l'aneuvien (inspiré lui-même partiellement du finnois) est passé par là lors de la latinisation du thub). Pas d'amuïssement.

En psolat, le E se prononce toujours, comme le E aneuvien (mais sans amuïssement), à savoir [e] ou [ɛ] selon que la syllabe soit ouverte ou fermée : grande, grandes : /'gʁande 'gʁandɛs/.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11690
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 17:03

En espéranto, E est /ɛ/, parfois /e/ ou quelque chose entre les deux. Je crois que la lingwa de planeta a quelque chose de semblable.

En sambahsa...
Le E final ou en position ouverte non accentuée est /ə/.
Le E en position fermée est /ɛ/.
Le E ouvert accentué est /e/.
Le EE final est /e:/
Le digramme EU est /ø:/
Le trigramme EAU est /o:/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 18:28

Silvano a écrit:
Le E ouvert accentué est /e/.
Je suppose que tu voulais dire "le E accentué dans une syllabe ouverte", non ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Dim 19 Oct 2014 - 18:40

Anoev a écrit:
bedal a écrit:
j'ai une question...qui m'aidera pour bien prononcer les mots aneuvien...

qu'est-ce qu'une syllabe ouverte ou fermée?
Comme dit Wikipédia, Une syllabe ouverte est une syllabe qui ne dispose pas d'une coda (consonne finale) susceptible de la fermer.

Pertite remarque sur le E final. Si celui-ci est amuï, il ne génère pas de nouvelle syllabe.

Ainsi, ka peze (elle pèse), se prononce /kɐˈpɛz/, tout comme (tep) ka pez (au subjonctif présent).

S'il n'est pas amuï (deux phonèmes consonnantiques avant, ou bien une affriquée) ou bien amuïssement difficile, une syllabe spontanée apparaît :
ar vloxe /ɐʁˈvlɔkˑ/ = ils fondent (du métal) ; eg pùze ċyv /əkˈpyˑˈt͡sɪf/ = j'y vais (déjà évoqué).

est-ce que la prononciation du O suit les mêmes règles? [o] ou [ɔ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caractéristique des lettres   Aujourd'hui à 8:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Caractéristique des lettres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Caractéristique des lettres
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société
» caractéristique d'une tension alternative
» Sur une caractéristique grammaticale de quelques sarcophages d’el-Bersheh
» Dossier sur les caractéristiques des ovnis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: