L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fjathèak (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Fjathèak (en cours)    Lun 1 Sep 2014 - 3:40

Le Fjathèak (ou Langue de Théalia) :

Je précise avant de commencer que c'est une langue en cours de création et il manque pas mal de choses, notamment un lexique conséquent. Mais cela fait un bout de temps que je dis qu'il faut que je mette tout cela ici alors voilà !

L'Alphabet :

 - Voyelles au singulier : A, Ae, E, I, O, U
 - Voyelles au pluriel : À, Àè, È, Ì, Ò, Ù
 - Consonnes théaliennes : B, D, F, G, H, J, K, L, M, N, P, R, S, T, V, Z, Th, Ks (X), Y
 - Consonnes "terriennes" : C, Q, W

La phonétique :

Ae : C'est le [a] de "Arbre" au singulier ; [au] de "Aube" au pluriel.
Aea : C'est le [e] de "Bec" au singulier ; [ai] de "Share" en anglais.
Ea : C'est le [e] de "Année" au singulier ; [e] de "Je" au pluriel.
Iea : C'est le [i] de "Île" au singulier ; [aï] de "Light" en anglais, au pluriel.
Oea : C'est le [o] de "Automne" au singulier ; [oï] de "Boy" en anglais, au pluriel.
Uea: C'est le [ou] de "Fou" au singulier ; [y] de "Pur" au pluriel.

Bea : C'est le [b.] de "Bataille"
Dea : C'est le [d] de "Dragon"
Fea : C'est le [f] de "Faire"
Gea : C'est le [g] de "Gardien"
Hea : C'est le [h] du "Hi!" en anglais où le h est aspiré.
Jea : C'est le [j] de "Joueur" ou, si précédée d'une consonne, c'est le [y] de "Lieu"
Kea : C'est le [k] de "Caramel"
Lea : C'est le [l] de "Livre"
Mea : C'est le [m] de "Mer"
Nea : C'est le [n] de "Nid"
Pea : C'est le [p] de "Prudence"
Rea : C'est le [r] de "Rivage"
Sea : C'est le [s] de "Sagesse"
Tea : C'est le [t] de "Temps"
Vea : C'est le [v] de "Victoire"
Zea : C'est le [z] de "Zombie"
Thea : C'est le [th] du "Think" en anglais
Ksea, devenu Xea : C'est le [x] de "Axel"

Iiea, devenu Yea est particulière car elle ne s'utilise dans une clé mais a sa fonction. C'est le [y] de "Yack"

Cea : C'est le [ch] de "Chute"
Qea : Equivalent de Kea
Wea : C'est le [w] de "Why" en anglais.
Ces trois lettres sont peu utilisées car récemment introduites par les Réincarnés dans le Fjathèak.

La ponctuation :

La ponctuation du Fjathèak se limite à cinq signes, qui sont prononcables et qui n'ont pas pour forme de signes comme , . ! ? : mais celle des 5 voyelles non composées.

Á pour le point et se prononçant [an] comme dans "Ennui"
É pour la virgule et se prononçant [e] comme dans "Peuple"
Í pour le point d'exclamation et se prononçant [in] comme dans "Main"
Ó pour le point d'interrogation et se prononçant [on] comme dans "Monstre"
Ú pour le  deux-points et se prononçant [ui] comme dans "Nuit"

Voilà une bonne partie de faite, bien plus complexe à faire que ce que l'on croit (tout ça pour dire que j'ai galèré comme jamais ^^)

Exemples de phrases :

Originale : Ák i'ji ma'uke ó
Prononciation : Ank iyji mayouké on
Traduction : Où il est mon esprit ?

Voc :

Ák : c'est Ak qui signifie "où" et étant donné que c'est une phrase interrogative, le A prend l'accent de la ponctuation  et sa prononciation donc Ák
i : c'est le pronom "il"
' : cette particule, correspondant à Yea, sert à montrer le rapport entre un mot et un autre sans se tromper, notamment pour bien déterminer la clé utilisée.
Ji : préfixe du présent. Seul, il se traduit comme le verbe être au présent et se rapporte au pronom qui le précéde.
Ma : m', ma, mon
Uke : Clé correspondant au mot "Esprit"
ó : ?

Originale : Atl n'sèt o'jirak Iru é im é rha aep rha é o'hira am eki á
Prononciation : Atl nyset oyjirak Irou eu im eu rha êp rha eu oyhira am éki an
Traduction : La tyrannie des hommes brûle la Terre, ainsi, jour après jour,  elle marche vers la mort.

Voc :
Atl : Clé pour le mot "Tyrannie"
n : Article indéfini "Des"
' : cette particule, correspondant à Yea, sert à montrer le rapport entre un mot et un autre sans se tromper, notamment pour bien déterminer la clé utilisée.
Sèt : Clé pour le mot "Homme" au pluriel.
O : c'est le pronom "elle"
Jirak : Ji est le préfixe du présent. Ici, il est mis avec la clé "Rak", signifiant "Feu". Ainsi les, deux ensembles donnent le verbe brûler au présent.
Iru : Clé pour le mot "Terre"
é : ,
Rha : Clé pour le mot "Jour"
Aep : Après
O : Toujours le pronom "elle"
Hira : H- est le préfixe du présent pour les clés commençant par une voyelle. Ici, c'est la clé Ira pour "Marche". Ensemble on obtient Marcher au présent.
Am : Vers
Eki : Clé pour le mot "Mort"
á : .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mar 2 Sep 2014 - 10:16

Je viens de rédiger une ébauche sur Idéopédia.. N'hésites pas à la compléter.


Concernant le fjathèak, je le trouve très intéressant sur plusieurs points : La phonologie semble riche et la syntaxe pertinente. La morphologie m'intrigue est attire mon attention. study

Par ailleurs, je remarque que le Fjathèak et l'elko utilisent le même type de ponctuation. Des voyelles en place des signes traditionnels. C'est cool. Sa grammaire emploie également le terme de clé comme celle de l'elko, mais je me demande si la valeur de ce terme est identique dans les deux langues ?

J'aimerais en savoir plus sur Théalia et son univers.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Ven 5 Sep 2014 - 0:49

Merci pour l'ébauche Ziecken, je vais pouvoir me familiariser avec Idéopédia Smile

Ca me réjouit de voir que ca plait à quelqu'un car c'est ma première langue et j'ai un peu peur de faire du déjà vu (déjà que ca ressemble pas mal  à l'elko alrs que ce n'est même pas voulu ! ) ou de faire mal !

Concernant Théalia et son univers, je vais bidouiller sous peu, le temps de se mettre dans le bain de cette nouvelle année scolaire Wink

Les Clés :

Alors, d'abord, pourquoi ce terme ? Car ces mots sont la base même de toute la langue.  En plus de créer de nouveaux mots en les mettant ensemble, les clés du Fjathèak permettent de faire des verbes, des adjectifs, etc.
Une clé compte 3 lettres (les doubles lettres et celles comme Th ou Ae comptent comme une lettre).

Exemple avec Shiv, clé du mot "Garde"
SH-I-V -> Trois lettres

Exemple avec Shiv, clé du mot "Garde"
SH-I-V -> Trois lettres

Nom : Shiv "Garde"
Rapport à la personne : Shivva "Gardien"
Verbe (ici infinitif) : Dashiv "Garder"
"Adjectif" ou participe passé : Thashiv "Gardé"
Participe présent : Ksushiv "Gardant"
Mot composé : Shivodg "Garde du Nord"

Concernant les mots composés, je reste limité pour le moment car je manque encore cruellement de mots, mon lexique est très bref. Cela s'explique par le fait que je cherche à établir des règles de création de clés notamment avec des oppositions de voyelles et consonnes, permettant au locuteur, en apprenant une clé, de connaître la clé antagoniste.

Ex : -Thea, clé pour "Île" est opposé à Zeo, clé pour "Continent".
      -Zia, clé pour "Beauté" est opposé à Tio, clé pour "Laideur"
(Règles non définitives)

Pour le rapport à la personne (je ne vois pas comment appeler ça), on rajoute un suffixe à la fin de la clé, ce suffixe change selon la dernière lettre de la clé :

A : -k
B : -at
D : -?
E : -ess
F : -il
G : -a
H : -ra
I : -nn
J : -?
K : -na
L : -ah au dessus de 4 lettres/ -as en dessous de 4 lettres
M : -ra
N : -aa
O : -ja
P : -?
R : -u
S : -il
T : -o au dessus de 4 lettres/ -th en dessous de 4 lettres
U : -k
Z : -?
Th : -ra
Ae : -ss

Ceux avec -? ne sont pas encore définis.

La conjugaison :


Pronoms :

Je : A
Tu : E
Il : I
Elle : O
Neutre (pour un objet ou un animal, là où le genre n'est pas pris en compte) : U
Gardien,  Créateur ou personne ayant un grade supérieur, ou une plus grande expérience etc : Ae

Nous : À
Vous : È
Ils : Ì
Elles : Ò
Neutre (pour des objets ou animaux mais principalement pour des groupes mixtes de personnes) : Ù
Gardiens,  Créateurs ou personnes ayant un grade supérieur, ou une plus grande expérience etc : Àè

Temps :

Il y a dans la version dite familière,  deux préfixes pour chaque temps, un en une consonne pour les clés commençant par une voyelle; et l'autre en deux lettres (CV) pour les clés commençant par une consonne.
Le préfixe en deux lettres, utilisé seul, est l'équivalent de être ou avoir.
La version dite ancienne, un troisième préfixe s' ajoute pour faire une différence entre être et avoir. Dans cette version, le deuxième préfixe est être et le troisième avoir.

Infinitif : B- / Da - / Ba-
Présent : H- / Ji - / Hi-
Passé (Imparfait) : F- / Ge- / Fe-
Futur : K- / Lo- / Ko-
Stratège (Impératif présent) : M- / Nu- /Mu-
Condition présente  (Passé Composé) : P- / Ri- / Pi-
Condition passée (Plus que Parfait) : S- / Te- / Se-
Condition future (Futur antérieur) : V- / Zo- / Vo-
(La condition future est précédée d'un verbe au passé. )
Participe présent : Tha-
Participe passé Ksu- (Xu-)

Exemples :

Soon !


Dernière édition par Daemon le Sam 6 Sep 2014 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Ven 5 Sep 2014 - 9:30

Daemon a écrit:

"Adjectif" ou participe passé : Thashiv "Gardé"
Participe présent : Ksushiv "Gardant"
[...]
Participe présent : Tha-
Participe passé Ksu- (Xu-)
Oups ! il y a une petite coquille, on dirait...

Moi aussi, cette histoire de "rapport à la personne" m'intrigue. Est-ce la même chose qu'un nom d'agent ? (coiffer>coiffeur, prendre>preneur, etc).

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Ven 5 Sep 2014 - 11:18

Daemon a écrit:
Merci pour l'ébauche Ziecken, je vais pouvoir me familiariser avec Idéopédia Smile

De rien. N'hésites pas à me poser toutes les questions qui te viennent à l'espirt. Je me ferais une joie d'y répondre.

Daemon a écrit:
Ca me réjouit de voir que ca plait à quelqu'un car c'est ma première langue et j'ai un peu peur de faire du déjà vu (déjà que ca ressemble pas mal  à l'elko alrs que ce n'est même pas voulu ! ) ou de faire mal !

Ce projet m'intéresse, tout d'abord car c'est une première langue est donc cela permet de voir ton potentiel de création et dans quel voie tu te dirige, ce qui te plaît et ce qui te caractérise ce trouvera dans ton travail. Je suis curieux.

Ensuite, comme tu l'as dit, le fjathèak partage certaines similitudes avec l'elko mais je ne crie pas au plagiat car si c'était intentionnel je m'en réjouirais en étant même flatté mais comme tu le dis ce n'est pas fait exprès !

Les points proches de la grammaire elko sont :

Arrow La ponctuation : Utiliser des voyelles en place des signes de ponctuation, en elko ces particules s'appellent Les particules vocaliques phrastiques.

Arrow Le système de clés, ou du moins l'utilisation du terme de clé. Je vais étudier la morphologie du fjathèak pour voir si la notion de "clé " est identique dans les deux langues.

Pour rappel, il ne feut pas confondre :

Like a Star @ heaven Clé : Une clé est un élément complet qui peut être utilisé seul ou par agglutination.
Like a Star @ heaven Racine : une racine ne peut être utilisée seule, elle nécessite d'être complétée.
Like a Star @ heaven Gabarit : Un gabarit est une racine uniquement composée de consonne, les voyelles s'insèrent pour créer tous les mots du vocabulaire.

Il ne faut pas non plus confondre ces termes avec le terme "mot" qui défini le produit fini, l'élément autonome constitutif de la phrase.

Concernant Théalia et son univers, je vais bidouiller sous peu, le temps de se mettre dans le bain de cette nouvelle année scolaire Wink

Ce rappel n'est pas destiné à te faire la leçon je te rassure mais juste à éviter de tomber dans le panneau comme beaucoup et moi-même on pu le faire à leurs début. L'idéolinguistique, tout comme la linguistique dispose de termes rigoureux qu'il convient de manipuler avec précaution pour éviter toute ambiguïté, c'est pourquoi nous sommes là pour t'aider, te conseiller et te donner les bons termes s'ils existent. En attendant, quand tu ne trouve pas un terme pour définir un fait linguistique tu peux l'inventer et le remplacer lorsque tu auras le terme correct.


Daemon a écrit:
Alors, d'abord, pourquoi ce terme ? Car ces mots sont la base même de toute la langue.  En plus de créer de nouveaux mots en les mettant ensemble, les clés du Fjathèak permettent de faire des verbes, des adjectifs, etc.
Une clé compte 3 lettres (les doubles lettres et celles comme Th ou Ae comptent comme une lettre).

Comme en elko, les clés sont trilitères et de forme CVC. J'en conclue qu'elles peuvent être utilisées seules ou utiliser l'agglutination pour construire des mots plus complexes. Il s'agit donc bien de clés.


Daemon a écrit:
Exemple avec Shiv, clé du mot "Garde"
SH-I-V -> Trois lettres

Nom : Shiv "Garde"
Rapport à la personne : Shivva "Gardien"
Verbe (ici infinitif) : Dashiv "Garder"
"Adjectif" ou participe passé : Thashiv "Gardé"
Participe présent : Ksushiv "Gardant"
Mot composé : Shivodg "Garde du Nord"

Sur Idéopédia, il serait intéressant de détailler les affixes utilisés par le fjathèak afin d'y voir un peu plus clair.

Un risque que j'anticipe est qu'un jour se crée une l'affixe -iv est, une fois fixé à une clé comme dash permettrait d'obtenir le mot dashiv qui signifie déjà "garder". J'ai rencontré ce problème au début de l'elko, problème qui m'a forcé à mettre en place des règles strictes de morphologie pour éviter toute ambiguïté.

Je remarque que tu utilises une agglutination inversée. "shivogd" et non "ogdshiv". Cela signifie que ogd est une clé ? Elle ne possède pas de consonne initiale. Je pensais que les clés du fjathèak étaient de forme CVC et les affixes de forme CV (pour les préfixes) et VC (pour les suffixes).


Daemon a écrit:
Concernant les mots composés, je reste limité pour le moment car je manque encore cruellement de mots, mon lexique est très bref. Cela s'explique par le fait que je cherche à établir des règles de création de clés notamment avec des oppositions de voyelles et consonnes, permettant au locuteur, en apprenant une clé, de connaître la clé antagoniste.


Ne t'inquiètes pas c'est tout à fait normal au début. Après 12 ans d'existence l'elko ne compte que 850 clés. Mais cela suffit à combler tous les besoins de la langue. Je uis suis actuellement en train de traduire le Coran et je n'en ai pas besoin davantage.


Daemon a écrit:
Ex : -Thea, clé pour "Île" est opposé à Zeo, clé pour "Continent".
      -Zia, clé pour "Beauté" est opposé à Tio, clé pour "Laideur"


Là on aborde un aspect de la morpho-étymologie qui m'intéresse beaucoup.

Question Est-ce que les oppositions sémantiques sont motivées par des oppositions phonologiques ? En gros est-ce que le sens de thea est opposé à celui de zeo car leur prononciation s'oppose aussi ?

Question D'où proviennent tes clés, comment les choisis-tu ? pourquoi Thea = île et pas buisson par exemple ? scratch


Daemon a écrit:
Pour le rapport à la personne (je ne vois pas comment appeler ça), on rajoute un suffixe à la fin de la clé, ce suffixe change selon la dernière lettre de la clé :

Aurais-tu des exemples je pensait que c'était le suffixe -va partout, voir un suffixe euphonique : shiv → shiva ; tul → tulla etc.


Daemon a écrit:
Pronoms :

Je : A
Tu : E
Il : I
Elle : O

Là encore l'elko utilise un système similaire pour les pronoms. A là différence qu'il s'agit d'une forme courante de la troisième personne : A = elle, E = il, O = il ou elle, I = ils ou elles, U = lui tout seul...

Daemon a écrit:
Temps :

Il y a dans la version dite familière,  deux préfixes pour chaque temps, un en une consonne pour les clés commençant par une voyelle; et l'autre en deux lettres (CV) pour les clés commençant par une consonne.
Le préfixe en deux lettres, utilisé seul, est l'équivalent de être ou avoir.
La version dite ancienne, un troisième préfixe s' ajoute pour faire une différence entre être et avoir. Dans cette version, le deuxième préfixe est être et le troisième avoir.

Intéressant...

Mais cela confirme que les clés ne sont pas toutes de formes identiques CVC. Le fjathèak n'est donc pas une langue régulière et minimaliste comme l'elko. Il s'agi d'une langue artistique à tendance naturaliste. Intéressant !

Bonne continuation cheers

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Ven 5 Sep 2014 - 11:52

Daemon a écrit:

La phonétique :

[...]
J'allais oublier : entre crochet, normalement, l'on ne met que la transcription phonétique en utilisant l'API. Pour la description de la phonologie, c'est-à-dire des sons de la langues qui permettent d'opposer des mots entre eux, on utilise //. Par exemple, les syllabes [to] et [do] sont des mots différents en français, c'est pourquoi la transcription phonologique sera /to/ et /do/. Par contre, en chinois, [to] et [do] ne sont que des variantes d'une seule syllabe, voilà pourquoi la transcription phonologique sera /do/.
Tu peux ne pas utiliser l'API pour la transcription entre barres, mais je te conseille toutefois de partir du principe un phonème=une lettre.
Ci-dessous un classement phonologique des sons du fjathèak (les lettres de l'alphabet sont à côté ; les sons étrangers entre parenthèses) :

Voyelles simples : /a ɛ e i ɔ u/ a ae e i o u
Voyelles augmentées* : /o eɪ ø aɪ y/ à àè è ì ò ù

*Je te classe ces voyelles en parallèle, quoique elles ne diffèrent guère du point de vue phonétique des voyelles du singulier ; mais chaque langue a sa manière de classer les phonèmes, et si ces derniers n'apparaissent qu'au pluriel...

Occlusives sourdes : /p t k/ p t k(q)
Occlusives sonores : /b d g/ b d g
Fricatives sourdes :/f s (θ) (ʃ) h/ f s (th) (c) h
Fricatives sonores : /v z ʒ/
Affriquées : /ks/ x
Liquides : /l/ l
Nasales : /m n/ m n
Glides : /j (w)/ y (w)

Je ne sais pas où mettre ton r ; est ce que tu le roules, ou bien le prononces-tu du fond de la gorge ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Eweron



Messages : 393
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Sam 6 Sep 2014 - 14:04

J'adore les consonances de ta langue!
Il y a juste quelque chose qui m'intrigue (dans un sens positif):

Que sont  les lettres au pluriel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Sam 6 Sep 2014 - 22:34

@Ziecken

Ziecken a écrit:
Ce projet m'intéresse, tout d'abord car c'est une première langue est donc cela permet de voir ton potentiel de création et dans quel voie tu te dirige, ce qui te plaît et ce qui te caractérise ce trouvera dans ton travail. Je suis curieux.

Le problème que je rencontre avec tout ce travail, c'est celui de pas avoir forcément les mots justes pour parler de certains éléments de la langue.


Ziecken a écrit:
Ensuite, comme tu l'as dit, le fjathèak partage certaines similitudes avec l'elko mais je ne crie pas au plagiat car si c'était intentionnel je m'en réjouirais en étant même flatté mais comme tu le dis ce n'est pas fait exprès !

J'étais tombé sur l'elko y a longtemps, en cherchant des infos sur les langues. En voyant que ça ressemblait au peu que j'avais, j'ai pas cherché plus loin pour éviter de tomber dans une simple copie de ton système mais une fois que j'aurais une certaine indépendance au niveau du Fjathèak, je me pencherais sur l'elko Smile


Ziecken a écrit:
Ce rappel n'est pas destiné à te faire la leçon je te rassure mais juste à éviter de tomber dans le panneau comme beaucoup et moi-même on pu le faire à leurs début. L'idéolinguistique, tout comme la linguistique dispose de termes rigoureux qu'il convient de manipuler avec précaution pour éviter toute ambiguïté, c'est pourquoi nous sommes là pour t'aider, te conseiller et te donner les bons termes s'ils existent. En attendant, quand tu ne trouve pas un terme pour définir un fait linguistique tu peux l'inventer et le remplacer lorsque tu auras le terme correct.

Ce rappel est très utile étant donné que je tiens à être le plus précis  possible si je veux compris par tous alors j'apprécie cette leçon !
Alors, du coup, le Fjathèak est donc en grande partie constitué de clés trilitères pouvant être utilisées seules ou par agglutination pour constituer tout le vocabulaire nécessaire à la fabrication d'une phrase.


Ziecken a écrit:
Comme en elko, les clés sont trilitères et de forme CVC. J'en conclue qu'elles peuvent être utilisées seules ou utiliser l'agglutination pour construire des mots plus complexes. Il s'agit donc bien de clés.
[...]
Je remarque que tu utilises une agglutination inversée. "shivogd" et non "ogdshiv". Cela signifie que ogd est une clé ? Elle ne possède pas de consonne initiale. Je pensais que les clés du fjathèak  étaient de forme CVC et les affixes de forme  CV (pour les préfixes) et VC (pour les suffixes).
[...]
Mais cela confirme que les clés ne sont pas toutes de formes identiques CVC.

Oui c'est ça, les clés ne sont pas toutes de la forme CVC (comme Odg "Nord"). Elles peuvent revêtir toute les formes à l'exception de CCC et VVV. Elles sont par contre toute trilitères avec l'alphabet théalien, avec le nôtre, certaines, possédant les doubles lettres, paraissent être quadrilitères (?).


Ziecken a écrit:
Sur Idéopédia, il serait intéressant de détailler les affixes utilisés par le fjathèak  afin d'y voir un peu plus clair.

C'est à dire les affixes ?


Ziecken a écrit:
Un risque que j'anticipe est qu'un jour se crée une l'affixe -iv est, une fois fixé à une clé comme dash permettrait d'obtenir le mot dashiv qui signifie déjà "garder". J'ai rencontré ce problème au début de l'elko, problème qui m'a forcé à mettre en place des règles strictes de morphologie pour éviter toute ambiguïté.

Ca, c'est un problème qui, normalement, ne devrait pas arriver (bien que ça va probablement me (re)poser problème parfois). Pour la clé dash, le suffixe utilisé serait -ra et on obtient donc le mot dashra donc problème résolu. Avec un lexique plus conséquent, j'aurais peut-être des soucis du genre.


Ziecken a écrit:
Ne t'inquiètes pas c'est tout à fait normal au début. Après 12 ans d'existence l'elko ne compte que 850 clés. Mais cela suffit à combler tous les besoins de la langue. Je suis actuellement en train de traduire le Coran et je n'en ai pas besoin davantage.

C'est bon à savoir ! Et bonne chance Wink



Ziecken a écrit:
Question Est-ce que les oppositions sémantiques sont motivées par des oppositions phonologiques ? En gros est-ce que le sens de thea est opposé à celui de zeo car leur prononciation s'oppose aussi ?
C'est tout à fait ça ! Une clé est opposée à une autre tant par le son que par le sens.



Ziecken a écrit:
Question D'où proviennent tes clés, comment les choisis-tu ? pourquoi Thea = île et pas buisson par exemple ?  scratch
Alors, certaines sont hasardeuses, certaines sont des clins d'oeil (comme Man "Art" qui, avec le suffixe de rapport à la personne, devient Manaa "Artiste", or Manaa = Mise à Niveau en Arts Appliqués), certaines viennent de diverses langues, certaines sont dérivés des mythologies et d'autres sont pour le son. Pour Thea, c'est un hasard principalement. Mais c'est aussi un dérivé de théatre, qui correspond à l'art du drame or les Iles, dans la mythologie théalienne sont "apparues" avec un drame mondial, l'Elèvement.


Ziecken a écrit:
Aurais-tu des exemples je pensait que c'était le suffixe -va partout, voir un suffixe euphonique : shiv → shiva ; tul → tulla etc.

Ah non, ça diffère selon la clé pour justement éviter les problèmes comme ton exemple avec dash et aussi pour donner une certaine diversité sonorité mais cela remonte aussi à la création de la langue (dans l'histoire théalienne)
Par exemple, la clé Khae "invention", devient Khaess "inventeur"


Ziecken a écrit:
Le fjathèak  n'est donc pas une langue régulière et minimaliste comme l'elko. Il s'agit d'une langue artistique à tendance naturaliste. Intéressant !

Langue artistique à tendance naturaliste, j'aime bien  cheers


@Mardihkouran

Mardikhouran a écrit:

Oups ! il y a une petite coquille, on dirait...

Moi aussi, cette histoire de "rapport à la personne" m'intrigue. Est-ce la même chose qu'un nom d'agent ? (coiffer>coiffeur, prendre>preneur, etc).

Merci pour la coquille Wink

Oui c'est plus ou moins ça. Par contre, il y a certaines règles particulières. La majuscule a son importance. Par exemple dae "curiosité"' devient daess "curieux". Par contre, si l'on écrit Daess, ce ne sera plus "curieux" mais "Peuple de la curiosité". Et ainsi de suite. La majuscule change uniquement la portée. Sans, on se focalise sur un individu ; avec, on généralise.
Exemples en vrac : Liak "Peuple du Ciel", Khàèss "Peuple des Inventions"


Mardikhouran a écrit:

J'allais oublier : entre crochet, normalement, l'on ne met que la transcription phonétique en utilisant l'API. Pour la description de la phonologie, c'est-à-dire des sons de la langues qui permettent d'opposer des mots entre eux, on utilise //. Par exemple, les syllabes [to] et [do] sont des mots différents en français, c'est pourquoi la transcription phonologique sera /to/ et /do/. Par contre, en chinois, [to] et [do] ne sont que des variantes d'une seule syllabe, voilà pourquoi la transcription phonologique sera /do/.
Tu peux ne pas utiliser l'API pour la transcription entre barres, mais je te conseille toutefois de partir du principe un phonème=une lettre.
Ci-dessous un classement phonologique des sons du fjathèak (les lettres de l'alphabet sont à côté ; les sons étrangers entre parenthèses) :
[...]
Je ne sais pas où mettre ton r ; est ce que tu le roules, ou bien le prononces-tu du fond de la gorge ?
Merci pour toutes ces précisions utiles et de l'avoir fait au complet selon le Fjathèak !


@Ulfëo

Ulfëo a écrit:
J'adore les consonances de ta langue!
Il y a juste quelque chose qui m'intrigue (dans un sens positif):

Que sont  les lettres au pluriel?

Ravi que ça te plaise Smile

En fait, au lieu d'ajouter un -s à un mot pour marquer le pluriel comme en français, ici, on marque le pluriel en transformant les sons et en ajoutant un accent aux voyelles. Exemple : Lia "Ciel" Lìà "Cieux"
Concernant le r, il se roule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Dim 7 Sep 2014 - 10:48

Daemon a écrit:
Le problème que je rencontre avec tout ce travail, c'est celui de pas avoir forcément les mots justes pour parler de certains éléments de la langue.

Explique les phénomènes linguistiques avec tes mots et nous te donnerons les bons termes s'il s existent. Mais nombre de linguistes inventent leur propre termes et n'utilisent pas ceux communément admis".

Daemon a écrit:
J'étais tombé sur l'elko y a longtemps, en cherchant des infos sur les langues. En voyant que ça ressemblait au peu que j'avais, j'ai pas cherché plus loin pour éviter de tomber dans une simple copie de ton système mais une fois que j'aurais une certaine indépendance au niveau du Fjathèak, je me pencherais sur l'elko

J'ai le même comportement vis à vis du Kotava. Je vais prochainement me pencher dessus. Lorsque tu te pencheras sur l'elko n'hésites pas à me poser tes questions, je me ferais une joie d'y répondre.

Daemon a écrit:
C'est à dire les affixes ?

Idéopédia est le lieu idéal pour centraliser toutes les informations que l'on détient sur les idéolangues du monde entier. C'est aussi l'occasion d'organiser les données. Concernant le Fjathèak , je pense qu'il serait intéressant de lister alphabétiquement les clés et les affixes que tu inventes, ainsi ta page sera continuellement à jour.

Les clés :

Like a Star @ heaven aep (après)
Like a Star @ heaven atl (tyrannie)
Like a Star @ heaven eki (mort)
Like a Star @ heaven ira (marche)
Like a Star @ heaven iru (terre)
Like a Star @ heaven rha (jour)
Like a Star @ heaven sèt (hommes)

Les affixes :

Like a Star @ heaven ji : préfixe du présent.

+ tous les autres préfixes de rapport à la personne que tu as listé dans ton premier message.
Les particules :

Like a Star @ heaven á : particule ponctuelle (le point). Particule déclarative.
Like a Star @ heaven ó : particule interrogative

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mar 16 Déc 2014 - 1:24

Je reviens poster quelques trucs :


Création des prénoms (je remets ça ici car ca fait parti du Fjathèak ) :

Les prénoms se fabriquent avec des préfixes et suffixes. Ils donnent une importance au prénom qui sert de carte d'identité.  Voici le fonctionnement:

En première position :
a = éduqué par sa mère
e = éduqué par son père
ae = orphelin ou bâtard
oe = esclave

Ex : Daemon, ae -> orphelin

Les noms en oe (oe étant la voyelle se rapportant aux chiffres et nombres) sont utilisés par les Lih-Lithra, créatures anthropophages, qui ne prennent pas la peine de nommer correctement leur futur repas. Ils donnent alors des noms avec pour base les chiffres aux humains d'élevage qu'ils gardent.


En dernière position (bien souvent se rajoute au prénom de base) :
à = mère
è = père
àè= suffixe insultant envers notamment les prostitués et leurs enfants.

Ex : Lou -> Louà ( signification : Lou est mère)


En position aléatoire :

o : masculin
i : féminin

Ex : Lira ( fille éduqué par sa mère)

Le o et i peuvent être utilisés comme moquerie ( pour un homme, ajouter un i à la fin de son prénom lorsqu'il a peur par exemple alors que pour une femme, ce sera signe qu'elle est belle) Après,  l'usage peut etre double, selon la façon dont on s' en sert.

Le -u est un cas particulier. Sa position n'a pas d'importance,  mais le nombre de u dans un nom en a. Par exemple, Uluru est un membre de sang plus noble que Lulu car il y a plus de u dans le premier. Évidemment,  n'importe qui ne peut pas mettre de u dans son nom. Cela est reservé aux personnages de haut-sang, dirigeant les Etats ou encore les descendants des Créateurs. Une minorité. Le u peut aussi être utilisé en fin de nom comme marque de respect.


Ce fonctionnement pour créer les noms est utilisé presque partout sur Théalia depuis la chute de la République Sarynienne, ce qui remonte à très loin, avant l'arrivée des Terriens sur Théalia.
Avant cela, il y a eu de nombreuses façons de concevoir les noms, notamment la mode sarynienne avec les doubles ii ou y assez récurrent dans les noms.
L'arrivée des Terriens a aussi créé la mode iruk (Iru = Terre) avec des noms comme Batist, Kloe ou Ksavie (Baptiste, Chloé, Xavier), très apprécié par les jeunes générations théaliennes de l'époque malgré le racisme envers les Terriens qui était très répandu.


Création du Nom :

- Pour un Réincarné :

Daemon Lunnaa Nefiinn Jak Daemonu est un nom simple.
Il se compose, dans l'ordre, d'un prénom, du lieu de naissance (ou ici, de réincarnation), d'un surnom, du prénom Terrien, et si acte important accompli, un prénom de respect ( avec le fameux u)


Daemon Lunnaa Nefiinn Jak Daemonè Ziak Daemonu est un nom complet.  
Il se compose des 5 morceaux vus précedemment + du prénom en tant que père d'un enfant ( Daemonè)  et  du surnom de la personne avec qui il est marié ( Ziak)

Le surnom fait quelque peu office de nom de famille et ont pour base des clés théaliennes.

- Pour un Théalien :

Lena Laorinn Dae' Nimu Orzajani est un nom simple.
Il se compose, dans l'ordre, d'un prénom, du lieu de naissance, d'un surnom, d'un nom de famille court, et d'un nom de famille long.

Les noms de famille longs sont la compression des différents noms de famille courts des différentes unions. Plus ce nom est long, plus la lignée est ancienne.
Orzajani -> Orisi + Zaha + Jalo + Nimu : ici 4 générations. Ce système est issu de l'Elevement où, avec le peu de familles différentes,  il fallait éviter à tout prix la consanguinité.


Lena Laorinn Dae' Nimu Lenaà Peri Orzajanipe Lenau est un nom complet.
Il se compose des 5 morceaux vus précedemment + du prénom en tant que mère d'un enfant ( Lenaà), du nom de famille court de la personne avec qui elle est mariée ( Peri, qui s' ajoute au long), et du prénom de respect (Lenau).


Formules pour interpeller quelqu'un :

Cela se constitue de la ponctuation ( á, é, etc) avec le préfixe S-

S + á ( le point ) : Au revoir ; Sá + Nar -> Sá'nar : Bonne nuit

S + é (la virgule ) : Pardon, Heu.. (connote l'hésitation, on ne veut pas déranger)

S + í (le point d'exclamation ) : Salut, Hé, ; Sí + Rha -> Sí'Rha : Bonjour

S + ó (le point d'interrogation ) : S' il vous plait ! (On réclame un service, c'est avec ce mot que l'on interpelle un vendeur)

S + ú (deux points) : Bienvenue (aussi utilisé en introduction pour un discours)

Lorsque l'on s' adresse à une personne d'un rang supérieur,  le u vient s' ajouter au reste : Sá'u ou S' ó


Construction d'une phrase typique :

La construction diffère quelque peu si le sujet est défini ou pas. Dans le premier cas, le sujet est en première place,  suivi du complément, suivi du verbe.

Ex : Ni'spak an Franse il 'zia ah men i'jispa á
Tr : Un voyageur en France pour la beauté du pays (il) voyage.

Second cas, le complément est en première place,  suivi du sujer indéfini et du verbe.

Ex : An Franse il 'zia ah men i'jispa á
Tr : En France pour la beauté du pays il voyage.

La différence de construction permet tout de suite de savoir ou pas si l'on parle de quelque chose de précis ou pas.
En bref, c'est bien différent de la construction française, presque une sorte d'inversion.

Ex : Ni'spak i'jispa an Franse il 'zia ah men á
Tr : Un voyageur (il) voyage en France pour la beauté du pays á


En bonus, une petite phrase théalienne et sa traduction :

Sí un'è Irùk í
A'jifio 'Irùk é is sù'fjà é sù'fjàè aed su'mun Iru aer "Ter" á
A'lofio da ni'shivva il basu be'mon á

Ni'daess


Salut à vous Terriens !
J'aime les Terriens, avec leurs langues, leurs écritures et leur monde, Iru ou "Terre".
J'aimerais être un gardien pour voir votre univers.

Un curieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mer 17 Déc 2014 - 2:54

Ce tableau, encore provisoire, regroupe une grande partie des adverbes, qui sont regroupés par catégorie, et des conjonctions de coordinations.
Là encore on retrouve la base en voyelles (a, e, i, o, u, ae) qui est utilisé à multiples reprises. Ici, le a correspond aux adverbes de lieu, le e aux adverbes de quantité, le i aix adverbes de manière, le o aux adverbes de temps, le u pour les adverbes relatifs à la personne et le ae est principalement composé de conjonctions de coordinations. Cette organisation d'éviter les quiproquos.



Sur ce, bonne soirée et bonne nuit Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mer 17 Déc 2014 - 2:57

Ça progresse ! Je regarderai ça en détail à mon retour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mer 17 Déc 2014 - 11:26

Daemon a écrit:
Joli tableau en fait...

Mais tu ne t'es pas rendu compte qu'il n'y avait pas que des adverbes ? Ainsi, ad (sur) est une adposition, et l'adverbe qui lui correspond est plutôt "dessus". De même, si og est un adverbe, il devrait plutôt traduire "dedans", "dans" est une préposition. Ok est surtout une conjonction de subordination (temporelle ou interrogative, il n'est adverbe qu'utilisé seul : "je ne sais pas quand"). Quelle différence d'utilisation entre eb, ib & ob dans la traduction de "presque" (ceux-ci sont d'authentiques adverbes) ? Mais ik (quoi) n'en est pas un, ni il... En fait, tu aurais du évoquer, plutôt que "adverbes", des mots corrélatifs, puisque ton tableau est quand même bien ordonné.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mer 17 Déc 2014 - 23:06

Chaest a écrit:
Ça progresse ! Je regarderai ça en détail à mon retour !
Doucement mais sûrement Wink

Anoev a écrit:
Mais tu ne t'es pas rendu compte qu'il n'y avait pas que des adverbes ? Ainsi, ad (sur) est une adposition, et l'adverbe qui lui correspond est plutôt "dessus". De même, si og est un adverbe, il devrait plutôt traduire "dedans", "dans" est une préposition. Ok est surtout une conjonction de subordination (temporelle ou interrogative, il n'est adverbe qu'utilisé seul : "je ne sais pas quand"). Quelle différence d'utilisation entre eb, ib & ob dans la traduction de "presque" (ceux-ci sont d'authentiques adverbes) ? Mais ik (quoi) n'en est pas un, ni il... En fait, tu aurais du évoquer, plutôt que "adverbes", des mots corrélatifs,
Effectivement, maintenant que tu me le dis, c'est vrai que j'avais pris un peu de tout ! (Je réalise que j'ai écris n'importe quoi silent )

La différence entre Ib et Ob c'est par rapport au mot auquel ils se rapportent.
Presque réussi : ib car ca correspond à la manière.
Presque arrivé : ob car relatif au temps.
C'est pareil pour Am (vers le lac), Om (vers 5h) et Um (vers toi) par exemple.

Mots corrélatifs ? J'accepte ce terme qui me convient mieux !

Anoev a écrit:
puisque ton tableau est quand même bien ordonné.
Merci Anoev, au moins un bon point Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Mer 24 Déc 2014 - 15:44

Les déterminants :

Différenciation entre féminin et masculin :

Un mot est féminin si il se réfère à une couleur, un élèment, une émotion ou quelque chose de vivant (bleu, feu, amour, continent). Il est masculin si il se réfère à un concept, une invention, ce qui n'est pas issu de la Nature (volonté, voiture, moteur). Le féminin est caractérisé par le i tandis que c'est le o pour le masculin.

le, l' / les(m) -> do' / dò'
la, l' / les(f) -> di' / dì'
Ex : di'nar, la nuit / do'khae, le invention ; dì'nàr, les(f) nuits / dò'khàe, les(m) inventions

leur(m) / leurs(m) -> ò' / ò' + tout au pluriel
leur(f) / leurs(f) -> ì' / ì' + tout au pluriel
Ex : ì'nar, leur nuit / ò'khae, leur invention ; ì'nàr, leurs nuits / ò'khàe, leurs inventions


K -> Que
quel / quels : ko / kò
quelle / quelles : ki / kì

lequel / lesquels -> do'ko / dò'kò
laquelle/ lesquelles -> di'ki / dì'kì


Non différenciation entre féminin et masculin  :

Pour cette partie, la terminaison des déterminants est plus faite en fonction du son que cela va créer que le sens.
Ainsi donc, la terminaison va dépendre de la dernière voyelle de la clé d'où les ? un peu partout.
Ex : ta'nar, ti'linn, te'lie, tu'ult, etc

un, une / des -> n?' / n?' + tout au pluriel
Ex : na'thea, une île ; nà'thèa, des îles

ce, cet, cette / ces -> b?' / b?' + tout au pluriel
Ex : ba'zia, cette beauté ; bà'zìa, ces beautés

mon, ma / mes -> m?' / m?' + tout au pluriel
Ex : ma'zia, ma beauté ; mà'zìa, mes beautés

ton, ta / tes -> t?' / t?' + tout au pluriel
Ex : tu'mun, ton monde ; tù'mùn, tes mondes

son, sa / ses -> s?' / s?' + tout au pluriel
Ex : su'mun, son monde ; sù'mùn, ses mondes

notre / nos -> à' / à' + tout au pluriel
Ex : à'kas, notre chute ; à'kàs, nos chutes

votre / vos -> è' / è' + tout pluriel
Ex : è'kas, votre chute ; è'kàs, vos chutes

Issus des mots corrélatifs :

Certains mots corrélatifs ont cette fonction et d'autres font partie d'un assemblage.

Tel, telle -> aj, ej, uj
Tels, telles -> àj, èj, ùj

Du -> ah, eh, ih, oh, uh
Des -> àh, èh, ìh, òh, ùh
duquel / desquels -> ?h'ko / ?h'kò
de laquelle / desquelles -> ?h'ki / ?h'kì

À, au -> an, en, in, on, un
Aux -> àn, èn, ìn, òn, ùn
auquel / auxquels -> ?n'ko / ?n'kò
à laquelle / auxquelles -> ?n'ki / ?n'kì
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Jeu 25 Déc 2014 - 13:23

Une petite carte en Fjathèak pour s' entrainer au niveau de la mémorisation des différents sons, un exercice intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Jeu 25 Déc 2014 - 13:43

Pourquoi Jeor-Ji ? On dirait le nom d'un personnage d'anime des années 80... oh, Bæl-Jik ! Je retire ce que j'ai dit, on dirait des noms de personnages Marvel.
Nan, pourquoi le trait d'union ? C'est pourtant une transcription du français, non ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Jeu 25 Déc 2014 - 13:50

J'aimerais connaître la différence entre le O (Portùgal, Marok) et le À (Àtric, Mànakà). Un moment, j'avais pensé (j'aurais plutôt fait l'contraire) au O pour le [ɔ] et au À pour le [o], mais Mànakà, avec les deux /o/, fout en l'air ma théorie.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Jeu 25 Déc 2014 - 17:03

Anoev a écrit:
J'aimerais connaître la différence entre le O (Portùgal, Marok) et le À (Àtric, Mànakà). Un moment, j'avais pensé (j'aurais plutôt fait l'contraire) au O pour le [ɔ] et au À pour le [o], mais Mànakà, avec les deux /o/, fout en l'air ma théorie.

Non non c'est bien ça, je prononce Monaco comme ça aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Jeu 25 Déc 2014 - 17:25

Chaest a écrit:
Non non c'est bien ça, je prononce Monaco comme ça aussi!
D'où ma question : quelle différence entre le À et le O ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Ven 26 Déc 2014 - 17:45

Mardikhouran a écrit:
Pourquoi Jeor-Ji ? On dirait le nom d'un personnage d'anime des années 80... oh, Bæl-Jik ! Je retire ce que j'ai dit, on dirait des noms de personnages Marvel.
Nan, pourquoi le trait d'union ? C'est pourtant une transcription du français, non ?
Le J théalien n'a pas la même prononciation si il y a une consonne que le précéde. Quand on veut le son j, on ne peut avoir une consonne avant donc on doit séparer le nom en deux pour obtenir le bon son.

Anoev a écrit:
J'aimerais connaître la différence entre le O (Portùgal, Marok) et le À (Àtric, Mànakà). Un moment, j'avais pensé (j'aurais plutôt fait l'contraire) au O pour le [ɔ] et au À pour le [o], mais Mànakà, avec les deux /o/, fout en l'air ma théorie.

C'est bien O pour le [ɔ] et À pour le [o] donc je ne vois pas le souci ! Après, pour Monaco, je l'ai écrit comme je le prononce donc je le prononce peut être mal, ca ne m'étonnerait pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Ven 26 Déc 2014 - 21:00

Anoev a écrit:
Chaest a écrit:
Non non c'est bien ça, je prononce Monaco comme ça aussi!
D'où ma question : quelle différence entre le À et le O ?


Celle de ta théorie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Sam 27 Déc 2014 - 1:49

Daemon a écrit:
Une petite carte en Fjathèak pour s' entrainer au niveau de la mémorisation des différents sons, un exercice intéressant !

je remarque le Fjethéak extrait les noms de pays d'un substrat totalement franco-français, en les exprimant phonétiquement, selon ses règles propres. Est ce un fait exprès ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Sam 27 Déc 2014 - 21:08

SATIGNAC a écrit:

je remarque le Fjethéak extrait les noms de pays d'un substrat totalement franco-français, en les exprimant phonétiquement, selon ses règles propres. Est ce un fait exprès ?
Oui, le Fjathèak est, dans sa diégèse associée, ce que l'on pourrait qualifier de Langue Commune (pour reprendre le terme de Vilko ) car parlé par la grande majorité des peuples théaliens et parmi ces peuples, il y a les Réincarnés qui viennent de la Terre. Donc ici, c'est normal que ce soit un simple substrat qui aurait pu etre en anglais ou tout autre langues, le Fjathèak s' adapte plus ou moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fjathèak (en cours)    Aujourd'hui à 4:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Fjathèak (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours. Division B.
» IEJ cours et correction des épreuves
» Cours sur le Modèle Linéaire
» NON à la suppression du cours de Grec en CPGE scientifique !
» Une religieuse assassinée au cours d'un rite satanique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: