L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Traduire "à"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Re: Traduire "à"   Jeu 7 Nov 2013 - 3:33

En combien de mots différents avez-vous divisé la préposition à dans chacune de vos langues?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16300
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Traduire "à"   Jeu 7 Nov 2013 - 11:42

viquezug a écrit:
En combien de mots différents avez-vous divisé la préposition à dans chacune de vos langues?
J'ai lu le lien proposé par Silvano :

C'est vrai que c'est impressionnant. Y a

  • Ceux qui sont traduit par d'autres prépositions (ni, yn, dyn, kœm, per...)
  • Ceux qui sont traduits par... rien du tout (un cas différent, sans adposition), comme
    da pùze làpors hoψev hep = il va au travail à 7:00
    eg retrokòma es ad fœntev* = je suis revenu chez moi à pied
    ed mensilatev = à mon avis
  • Ceux que j'ai oubliés.




*Ici, ad est la postposition de es (traduit "chez moi") et non la préposition de fœntev, circonstanciel de fœnt (pied) sans préposition : "à pied".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Traduire "à"   Jeu 7 Nov 2013 - 19:45

...


Dernière édition par od² le Dim 19 Jan 2014 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Vaste question !..   Ven 8 Nov 2013 - 2:20

viquezug a écrit:
En combien de mots différents avez-vous divisé la préposition à dans chacune de vos langues?
....Justement en ce qui concerne le méhien, la question de la "traduction" de la préposition de "À" constitue le premier chapitre d'une vaste ratiocination grammaticale qui m'a fait noircir une centaine de pages de cahier d'écolier, par petits épisodes "inspirés" et étalés sur une période de 20 ans: j'ai intitulé le tout: traduction des principales ( au cas où j'en oublierais une dans un coin) prépositions françaises 

I) "vide de sens" introduit l'objet direct du verbe: si le complément d'objet direct méhien se construit avec le datif, souvent le verbe méhien a une construction différente du verbe français, il peut être transitif quand son correspondant français se construit avec "à".
Noçet aycvnë: nuire à quelqu'un.
Par contre, les composés de Mandre (: demander), sont intransitifs donc se construisent avec le datif , quand le correspondant français est transitif.Risomandre aycvnif: faire rire amuser quelqu'un
Introduit l'objet de certains noms: se traduit par le datif seul ou opi, et paro qui régissent alors ce cas. auçilia 3anosif: aide au diagnostic; hortat'h par' ouçisioi: exhortation au meurtre; vocat'h opi agapeif: appel à la charité
Introduit le complément de certains adjectifs: suivant le sens se traduit par l' ablatif, le génitif et le datif. peridy ploemau : habile à la guerre; gradia specoi: agréable à regarder; proba omsrèœi: bonne à (=pour) tous services ; bone paro nœl sem prady toldi ( datif) : bon à rien mais prêt à tout
II) marque les rapports de direction:
2-1: destination: soit accusatif seul (nom de ville ou de petite île) ou introduit par la préposition ad ( lieu précis et peu étendu) en ( lieu étendu ); Bahii Parisë: je vais à Paris , Unii ad pülae: J'arrive à la porte, Bahii en hortë: je vais au jardin, Com' ad hia: Viens à moi! Dans le cas de ces verbes, les composés formés avec une préposition comme celles-ci, ont un complément au datif seul: Adunii pülaif: j'arrive à la porte.
Ad est essentiellement la préposition de direction, corrélative à "e(s)" : E settentri ad meridie: du nord au sud.
2-3: progression dans une série: E (horai) qvartai usqad (horae) sextae: de 4 à 6 (heures) quand il y a une idée d'approximation on utilise la conjonction "au" , ou l'ordinal traduisant le cardinal le plus élevé: qvin au sex gvires: 5 à 6 hommespucel per rhiçmë'su (anë): un garçon de douze à treize ans.
2-4: aboutissement à un point extrême: usqad + accusatif substantif ou verbal, proposition temporelle "terminative": usqà+ indicatif , usqvom + subjonctif
Unèi usqa Noweg, = usqad nowõ: j'en vins à penser. Charii'lae'sqad transõ:je l'aime à mourir
2-5: destination de choses: but. Avec idée de mouvement, ad ou accusatif verbal seul ; on peut introduire des formes (adjectivales dérivées , propositionnelles finales ) exprimant la destination à un état . Dat supelescã ad comusõ, = comusixë, = asqve Comusìzogo: donner des meubles à brûler.
#Certains infinitifs introduits par "à" se traduisent par le participe futur passif, qui est un déterminant "destinatif" surtout au neutre. Er onei 3enœl consomixo: Nous n'avons plus rien à manger.
2-6: attribution: Avec le datif souvent renforcé par"at": Gloria at huif, roy poestìsime:
Gloire à toi, roi très puissant.
2-7: rapprochement : complément d'adverbe, on traduit par des propositions "idiomatiques" spécialisées. Legai comlixai (= par la loi qui  doit être appliquée) : conformément à la loi ; dammani qve hu, çeu hu comparen: pareillement à toi.

III ) marque un rapport de position:
3-1: position dans un lieu: l'ablatif seul ( noms de ville ou petites îles) ou la préposition locative simple i(-n')
Labvræ i horti patro'muje travaille au jardin de mon père; Vìoï Ludüni: je vis à Lyon; Reoivo Magne Moxol n' Indis: le Grand Moghol régnait aux Indes
On retrouve des expressions "idiomatiques" telles que : domi: à la maison; i citais: à la ville; tras finãs: à l'étranger;


(La nuance de changement de lieu se traduit par l'accusatif pour les noms de ville ou la préposition en + Acc. ( cf + haut: destination 2-1)).# Des prépositions plus précises remplacent "en" pour exprimer la proximité, les abords... Ader rivi hluvi: il est à la rivière; Egio feries lezs mærë, Uliaròi: Il passe ses vacances à la mer, à Oléron;
3-2: Position = situation: la préposition méhienne est i(-n) ou en, voire ad suivant la nuance de fixité ou de changement de situation . Istom i pleomai: nous étions à la guerre; Nosteyam en pacã, nous reviendrons à la paix; Gradeio ad ferie: il accède aux vacances.
#Lorsque "à" se rapporte à un déverbal ou un infinitif, = "en train de" on traduit par la forme progressive: Erstre + participe présent (ou futur) actif. Manet agen qvüs agidv: rester à ce que l'on fait. Manœls perpoÞans, poÞaeres : ils restaient à boire.
#dans le cas où un numéral est complété par un infinitif et lié par "à" on tourne avec une relative.Istè Magallans moneste qvo Çirconauvegvè mundif:Magellan fut le premier à naviguer autour du monde.
#Suivi de l'infinitif : on traduit par le gérondif causal, ou le datif verbal: Dicoi veridû, Asdè hièmberz hidiane meÞy: à dire vrai cet hiver fut doux
3-4: Position dans le temps.Le complément de temps est à l'ablatif seul; cependant il y a des règles particulières pour :
# certaines expressions de procrastination: Dichronidv per hoc dies ( agixës), ..usqad die hoctë: remis à huit jours.Eslegy per panvìe (reydae): élu à vie. Perviletty raisy`:le président à vie
# mentionner l'heure: Horai hoctai: à huit heures; qvarti ante diestae (horae): à dix heures moins le quart.
#introduire l'ablatif absolu : Histi dici, Morešè: à ces mots ( = ceci dit) il mourut.
3-5: Appartenance:
# Le génitif ( cas de la détermination par excellence)  les possessifs ou le datif ( = attributif)
Er viso hio/ hif: c'est à moi; Qou'r/ qibif fel'š ? Er hime: À qui est ce chat ? Il est à moi.
#La locution " C'est à + prédicat de + inf." qui a un sens de devoir d'obligation se traduit par : Devr + datif+ nominal: Devr hif auçìliga'lës: c'est à moi de l'aider. Er casdom'š hio, Devr vof eswo (siši).Cette maison est à moi, (c'est) à vous d'en sortir.
# La même qui a le sens de " Au tour de..." se traduit avec le verbe Foit/ fwo: prendre son tour + accusatif verbal. ou une expression avec le nom "foy": tour, occasion 
Qa Fwèi esloqû: quand ce fut à moi de parler..Foyegv (ludõ/ attã): à toi de jouer.
Rastai foy huif machorë: c'est à toi de combattre désormais.
# Le gallicisme " c'est + qualificatif +à " se traduit par une version littérale.
Erv benìa adçepoi's: [vous êtes/ gentille /d'accepter(cela)]= c'est gentil à vous d'accepter.
# dans le même ordre d'idée: à = de (tournure poulaire), se traduit par un déterminatif ( complément au génitif, composition ): Çoria Paulu: la femme à Paul; pornecopona: boîte à "putes".

IV) Marque la manière d'être ou d'agir.
4-1 : Le moyen , l'instrument : l'ablatif seul : Andit peus: marcher à pieds; Bahit biroÞeqvi: aller (rouler) à bicyclette.
#Dans ce registre,le complément de certains noms, se traduit par un déterminatif ( adjectif spécial ou composition) Lefeneü: bateau à voile, nevaste ammoimoÞen: navire à vapeur,
moÞoricarhe: véhicule à moteur.
4-2: la manière:
#L'ablatif seul, RoÞavo curx magnai cèliriu: l'auto roulait à grande vitesse.
#Quand le complément de manière se rapporte à un nom, on peut utiliser un forme adjectivale, qui elle même se complète à l'ablatif "de qualité" introduit quelquefois par opi ou mani ( = à la manière de) . Hize (façy mani) qvadrelis, hize perqvadrelady :un tissu à carreaux. 
# L'expression "à la +expression de qualité" se traduit par un adverbe de manière, un complément à l'ablatif avec opi ( modèle), mani ou gisa ( situation d'un être animé), une comparative elliptique avec çeu ou tauqve. Ablit aengrauviam: parler à la légère. Nice opi Pürhi = çeu Pürhi ( Ago'lae): victoire à la Pyrrhus.Vìwomandre gisa gresticolu: faire vivre à la paysanne. EsaÞ mani gœri: manger à la cochonne.
# L'expression "à la + mode culinaire" on préfère quelquefois une locution idiomatique méhienne à la locution opi+ qualificatif, plus classique.
Bousarç pisalady= opi "salu su donti": bœuf à la croque-sel. Minesra aliçæpai: soupe à l'ail. Biostidrosel opi "Rossini" : tournedos à la Rossini.
4-3: Le prix. = Complément de mesure , de qualité : à l'ablatif ou au génitif .
Sevim panë bius francus ( cae dimašae) : nous avons le pain à deux francs ( la"marque")
Cae "pasta(gobel)ë" moni franci ! Le pastis à un franc !
4-3: Caractérisation avec accompagnement: = avec, on traduit par co(m) ou qui régissent l'ablatif, quelquefois une tournure adjectivale. Gvir co rìnasi ro3i: l'homme au nez rouge; gastel sü corinduvais = corinduvady: gâteau aux raisins ( de corinthe)
4-4: Association numérique: La numération "distributive" peut se traduire par
# le cardinal simple mais en apposition : Comesn di! Il vinrent à dix= c'est dix qui vinrent. 
# le dérivé distributif quand il existe : dérivé en "-(n)-enos" adjectif épicène pour mona/-e , bia-s/by-es, tria-s/try-es, ainsi que di, ìcos  , ðreca et leurs dérivés respectifs.
Ouçisesn monenœs : ils les tuèrent un à un; Qar Numerattiols sea3imas trïcosnenos? Pourquoi compte t-on les minutes soixante à soixante ?
# pour les autres nombres, par apposition de l'adverbe "clopie" au cardinal. Dinumrat qvin clopie: compter cinq à cinq. Caebammao stærie qvar(-mani) clopie.Il descend un escalier quatre à quatre ( = quatre marches à chaque pas) .


Dernière édition par SATIGNAC le Dim 10 Nov 2013 - 22:58, édité 3 fois (Raison : Je crois qu'enfin j'y suis arrivé; j'ai réadapté et copié mon ancien travail d'après le)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11720
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Traduire "à"   Ven 8 Nov 2013 - 16:19

viquezug a écrit:
En combien de mots différents avez-vous divisé la préposition à dans chacune de vos langues?
Je prépare une réponse un peu longuette pour l'espéranto. Quant à l'uropi, on a a, be, in, ki et po. Voir cette page.

Pour le sambahsa, laissez-moi citer son auteur:

Olivier Simon a écrit:
A: Se rend par le datif. Sinon, ou bien dans un sens locatif avec déplacement: ad ou do. Formellement, le premier se limite à la direction tandis que le second implique l'idée d'entrer dans l'objet de destination. Ex: Fortrehcmos do América = "Nous partons pour l'Amérique".

Hancti tod pineg ad id mur = "Il accroche cette peinture au mur".

"En direction de" se rend précisément par kye, qui se fond avec l'article défini. Ex: Ghancti kyid dom = "Il marche en direction de la maison".
source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Silvano



Messages : 11720
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Traduire "à"   Dim 10 Nov 2013 - 5:05

Je vais à la plage. Mi iras al la plaĝo.
La route de Paris à Versailles. de Parizo ĝis Versajlo.
tant à Ottawa qu'à Québec.  Tiel en Otavo...
Conseiller à la Cour de cassation. Konsilanto ĉe la Kortumo
Puiser de l’eau à une fontaine. ĉe fontano, el fontano
La poésie grecque commence à Homère. komenciĝas kun Homero
À la nuit, on apprit... Nokte, Dum la nokto...
À ma mort... Je mia morto...
Louer à l’année. Laŭ la jaro...
À bientôt. Ĝis baldaŭ.
À la hâte. Haste.
Dessiner à la plume. Desegni plume, per plumo.
Et vous me dites que votre mère a fait acheter à votre père un piano via patrino igis vian patron aĉeti pianon...
Ce livre est à moi. estas mia...
Cette ferme appartient à mon père. apartenas al mia patro
Enseigner la géographie à un enfant. al infano
Écrire à son ami. ... al sia amiko...
Obéir à la loi. Obei la leĝon.
Il demande à sortir. Li petas eliri.
Louer une maison à trois. ...triope.
Prendre quelqu’un à témoin. kiel atestanton...
Table à tiroir. Tablo kun tirkesto.
Ça, c’est la maison à mon père. domo de mia patro
Dîner à trente francs par tête. Manĝo je po 30 frankoj,
Facile à dire. Facile por diri.
C’est un homme à pendre. Pendiginda viron
À Monsieur le Ministre des finances… Al Sinjoro...
Au secours! Helpon!
Dos à dos. Dorso kontraŭ dorso.
Vis-à-vis. Vidalvide.
Pas à pas. Paŝo post paŝo.
Deux à deux. Duope.
Cinq à six lieues. Inter kvin kaj ses leŭgoj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Traduire "à"   Mar 12 Nov 2013 - 10:22

Silvano a écrit:


Pour le sambahsa, je ne sais pas.
.
http://sambahsa.pbworks.com/w/page/10183108/smulk%20mundialect%20parler%20fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traduire "à"   Aujourd'hui à 12:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Traduire "à"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] Comment traduire "thinking on your feet" et "vide-grenier" en anglais ?
» question insolite : traduire l'expression "ni dieu, ni maître" pour un tatouage
» [Anglais] Traduire le mot "race"
» Comment traduire l'expression "Au naturel"
» Latin au collège : un peu inquiète pour "mes" élèves...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: