L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Moschtein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 10 Avr 2014 - 19:42

Comme je suis actuellement dans un délire "géographie et toponymie", il y a quelques jours, je me suis amusé à faire une version moschtein d'un célèbre jeu:


(Cliquez pour agrandir)

La ville représentée est Moschbourg, capitale et plus grande ville du Moschtein. J'ai créé à cette occasion pas mal de vocabulaire, ainsi qu'une géographie plus précise (que ce que j'avais déjà en tête) de la ville (pas de carte disponible pour le moment).

Dites-moi ce que vous en pensez  Wink

Au fait si ça intéresse quelqu'un de faire sa propre traduction (ou version pour ceux qui ont une diégèse) avec d'autres idéolangues, j'ai conservé l'image avec les cases vierges Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16241
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 10 Avr 2014 - 21:02

Pomme de Terre a écrit:
Au fait si ça intéresse quelqu'un de faire sa propre traduction (ou version pour ceux qui ont une diégèse) avec d'autres idéolangues, j'ai conservé l'image avec les cases vierges Wink
Ça m'intéresse ! J'en avais fait une, seulement, comme tu peux voir, elle est loin d'être terminée ! En plus, j'ai failli choper l'tournis en mettant les noms. La grille représente plusieurs villes aneuviennes et les 4 plus grandes gares du pays. J'ai encore à mettre
SKŒV (chance)
DINKOṄTŒR KONSERTETEN (caisse de... j'sais mêm'pas si ça va rentrer dans la case)
OR PÙZET ZHOOLS (j'remplacerais bien l'image du geôlier US par celle d'un juge)
ZHOOL
ANOELEK (avec une ampoule)
Remplacement des locos à vapeur par des modèles (aneuviens) un peu plus modernes.
VIKPÁRK (là aussi, actualisation du modèle)
Et enfin, la case PÙZAT.

Ce qui serait intéressant aussi, ce serait detraduire chacune des cartes "chance" & "caisse de communauté" dans nos idéolangues, comme :

Reano baṅken, or vègent 20 000 virse ou bien Or pùzet à statyns Hakertas, tet or pas per àt kazev "pùzatev", or vègent 20 000 virse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 12 Avr 2014 - 16:24

Oups, je n'avais pas vu la première fois que tu en avais tant écrit (peut-être en as-tu rajouté par la suite ?) !

Personnellement j'ai gardé les dessins de la version classique. Ceci dit, les dessins ne figuraient pas sur le plateau utilisé (le seul qui me convenait était en fait un détournement), et en plus il a fallu effacer les inscriptions déjà présentes. En tout j'ai dû passer 5 ou 6 heures dessus, car je manquas de beaucoup de vocabulaire, et que la plupart des noms ne préexistaient pas au jeu !

Citation :

DINKONTŒR KONSERTETEN (caisse de... j'sais mêm'pas si ça va rentrer dans la case)

Mais si, ça rentre bien ne t'en fais pas, par exemple j'avais le mot "ikkonenmuns" à placer:
IKKONENMUNS
KONSERTETEN
même taille et c'est rentré. J'ai utilisé Tahoma 18* sur Paint, tout est rentré, bien que ça rende un effet assez terne. A toi de voir.

Anoev a écrit:

Ce qui serait intéressant aussi, ce serait de traduire chacune des cartes "chance" & "caisse de communauté" dans nos idéolangues, comme :

Reano baṅken, or vègent 20 000 virse ou bien Or pùzet à statyns Hakertas, tet or pas per àt kazev "pùzatev", or vègent 20 000 virse.
Je l'avais prévu aussi, mais ça ne sera pas pour tout de suite: je manque de beaucoup trop de vocabulaire à mon avis.

Du reste, le plateau est envoyé sur ta boîte Wink


Edit: finalement j'ai obtenu assez facilement les traductions de la plupart des cartes, si je me mets à faire un peu de vocabulaire ça sera vite fait !

Par exemple:
Or pùzet à statyns Hakertas, tet or pas per àt kazev "pùzatev", or vègent 20 000 virse.
Walefu sel Abriszosbánaufe. Zi nuch "Ludaleszir!" fiktok tutrie, 200Ç angrále.


*J'avais dit 17, mais en fait c'est 18 alors tu vois, y a assez de place je pense !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 26 Avr 2014 - 13:31

Voici enfin une carte de l'Europe telle qu'elle est dans mon idéomonde.



Je remerice Atíel qui m'a bien involontairement fourni l'image de base que j'ai prise ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2508
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 26 Avr 2014 - 14:12

Pomme de Terre a écrit:
Cette situation appellée "le Moschtein stable-instable" perdure aujourd'hui encore. De nos jours quasiment personne ne se soucie de cet état de fait, les relations inter-états et avec l'étranger étant pacifiques, la situation bien que non-durable n'est pas inquiétante dans l'immédiat.
La paix civile et entre les Etats : lorsqu'un taux de natalité faible est associé à une économie prospère. Une situation exceptionnelle dans l'histoire de l'humanité...

Taux de natalité élevé, économie en expansion rapide : Etats-Unis au 19e siècle (conquête et annexation du tiers du Mexique, dépossession des Amérindiens, guerre de Sécession), Allemagne nazie, URSS sous Staline (conquête de l'Europe de l'Est), Grande-Bretagne au 19e siècle (expansion coloniale sans précédent).

Taux de natalité faible, économie en déclin : Ukraine et Grèce actuelles... deux pays au bord de l'effondrement politique, s'ils ne bénéficiaient pas de l'aide de l'UE.

Taux de natalité élevé, économie en déclin : la plupart des pays du Moyen-Orient actuel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 26 Avr 2014 - 15:54

Pomme de Terre a écrit:
Je remerice Atíel qui m'a bien involontairement fourni l'image de base que j'ai prise ici.

Mais je remercie de même Kotave pour la carte (fournie involontairement aussi ; voir le fil du Chilloïen) ^^

Je vois que les pauvres polonais ont perdu un beau bout de leur territoire actuel, mais ils ont récupéré Kaliningrad (involontairement là aussi ?). Au passage, je remarque qu'il manque le Kosovo (bon, sa traduction n'est pas difficile à effectuer !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 26 Avr 2014 - 16:50

Citation :
Mais je remercie de même Kotave pour la carte

Qui lui-même remercie GoogleImages Razz
J'aime bien la forme du Moschtein Very Happy Tu aurais même pu grignoter un peu d'Allemagne drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 26 Avr 2014 - 16:56

Pomme de Terre a écrit:
Je remerice Atíel qui m'a bien involontairement fourni l'image
Atíel a écrit:
Mais je remercie de même Kotave pour la carte
Kotave a écrit:
Qui lui-même remercie Google Images
Trafic de cartes !

Sinon il me semble qu'il y a une erreur, au vu des deux cartes, ladite erreur est de Atíel: ce que tu appelles "Israël" c'est le Liban  Twisted Evil 

Citation :

Je vois que les pauvres polonais ont perdu un beau bout de leur territoire actuel, mais ils ont récupéré Kaliningrad (involontairement là aussi ?).

En fait dans le monde dans lequel est situé le Moschtein, ils ne l'ont jamais "perdu", puisqu'il n'a jamais été à eux, hormis le Culembourg et une partie des Trollomuns. La Salonnie, beaucoup plus intéressante du fait de l'accès à la mer a failli être polonaise, mais la Pologne n'a pas réussi à la garder très longtemps. Quant à l'oblast de Kaliningrad, il n'a jamais été allemand, pas plus que russe, par contre il fût moschteinien avant que le territoire ne soit rendu à la Pologne, qui bien qu'elle l'ait souvent disputée avec la Lituanie le conserve depuis le 18e siècle. Le seul accès à la Baltique pour la Russie actuelle se trouve au niveau de la Finlande. Remarquons aussi que les îles de Bornholm (Danemark) et de Rügen (Allemagne) ont disparu, et dans le cas de la seconde remplacée par une île bien plus petite nommée Svønlag (danoise donc). Notons également que si la Pologne perd du terrain, l'Allemagne en gagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 1 Mai 2014 - 21:08

La diplomatie du Moschtein

A l'international, le Moschtein essaie de conserver une attitude neutre. Il est membre de l'ONU depuis 1945, mais n'est pas très concerné par ce qu'il se passe dans le monde. Il fut membre de l'OTAN pendant la Guerre Froide. A l'échelle européenne, il ne fait pas partie de l'Union Européenne, et n'utilise pas l'euro. En revanche il fait partie de l'espace Schengen et de l'Espace Economique Européen. Voyons maintenant les relations qu'entretient le Moschtein avec ses voisins, assez différentes suivant le voisin dont il est question.


Allemagne (Deutstein)
L'Allemagne tout d'abord, a longtemps fait office de parent protecteur à tendance très envahissante. Pour le Moschtein il s'est agi de se démarquer de l'emprise allemande, ce qui n'était pas toujours facile. En temps normal, le Moschtein n'avait pas grand chose à craindre de ses voisins de l'est, relativement instables politiquement et territorialement. Cependant, pendant certaines périodes, lorsque les pays à l'est devenaient trop puissants et donc menaçants, le Moschtein passait sous la houlette de l'Allemagne, heureuse de pouvoir étendre son influence au delà des Schtrakmuns, ce qui lui garantissait une ouverture sur l'est plus aisée. Mais lorsque les voisins de l'est faiblissaient, le Moschtein, n'ayant plus de raison d'être pris dans l'influence de l'Allemagne cherchait à s'en extirper. La géographie a grandement facilité ces indépendances, puisque les montagnes rendaient les attaques bien plus difficiles qu'à l'est, et donc il n'y a jamais eu de vraies conséquences (type représailles militaires).

Aux XIXe et XXe siècles, le Moschtein est dans une phase de grande proximité, voire de dépendance à l'Allemagne. Celle-ci laisse le Moschtein libre de faire ce qu'il veut, du moment qu'il n'agit pas de manière contraire à ses intérêts et qu'il entretient son armée grâce à l'envoi d'hommes ou de tributs. Ainsi, lors de la Première Guerre Mondiale, des bataillons furent donnés à l'Allemagne, et lors de la Seconde Guerre Mondiale le Moschtein garda sa neutralité, mais il dut cependant offrir une coopération à l'Allemagne, notamment pour le transport d'unités, dans les deux cas plus par peur d'invasion que par réel soutien.
A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le Moschtein reprend son indépendance véritable.
Actuellement les relations entre les deux pays sont très cordiales, et si les années RDA ont refroidies les relations avec le voisin direct, la réunification eut tôt fait de normaliser la situation.


Pologne (Polentein)
Il en va tout autrement pour la Pologne. En effet, le Moschtein et la Pologne se sont partiellement et mutuellement envahis à plusieurs reprises. Pendant la période moderne, c'est surtout le Moschtein qui a occupé des terres peuplées de Polonais, plus que l'inverse. Elles furent presque toutes restituées au cours des XVIIIe et XIXe siècles, mais les tensions restèrent palpables. Le soutien plus ou moins affiché du Moschtein envers l'Allemagne lors des Guerres Mondiales n'a pas arrangé les choses. L'appartenance -bien que timide- au bloc occidental n'a pas arrangé les choses non plus. Bien qu'aujourd'hui, bien que le régime communiste soit du passé, il existe une continuité dans les Etats et dans les mentalités qui perpétue une certaine méfiance et/ou défiance entre les deux pays. Bien évidemment, des efforts sont faits pour calmer le jeu: ils passent surtout par beaucoup d'échanges commerciaux, un peu touristiques également.


Suède (Swedintein)
Mais le plus important des partenaires du Moschtein reste la Suède. Les relations avec la Suède sont plus que cordiales, et sont autant diplomatiquement que culturellement et qu'économiquement très actives. Le partenariat est sans cesse mis en avant comme un gage de réussite des deux pays. Il faut dire que la Suède et le Moschtein ont partagé une histoire similaire les siècles derniers.
En effet, avec la restitution des terres polonaises au XVIIIe siècle, le Moschtein s'efforça de garder une position internationale neutre, et cela fut d'autant plus renforcé en 1865 avec la Fédération. Malheureusement, l'influence de l'Allemagne ne permit cette neutralité qu'en demi-teinte. Ainsi à l'instar de la Suède, il dut coopérer avec  l'Allemagne, en fournissant des moyens de transport aux armées allemandes pendant la Seconde Guerre Mondiale. La Guerre Froide voit le Moschtein contraint d'intégrer rapidement l'OTAN (regardez la carte un peu plus haut, vous ne vous demanderez pas longtemps pourquoi). Il prend très largement ses distances avec le bloc occidental lors des évènements de 1968-1969, bien qu'il se maintienne dans l'OTAN. Il en sort en 1988 sentant le vent tourner, et heureux de se débarrasser de cette alliance pesante.
Bien que la neutralité de la Suède soit plus effective que celle du Moschtein, cette position parfois dure à tenir a tissé des liens tout particuliers entre les deux pays. Rappelons aussi que le Norkh est le premier ravi de ce partenariat, tant sur le plan économique, que sur le plan culturel, étant un carrefour entre les deux cultures.


Danemark et Tchéquie (Dentein kaj Schetein)
Le Moschtein entretient aussi des relations avec le Danemark. L'entente est très cordiale, surtout pour faire du commerce dans la Baltique. Son statut est à mi-chemin entre la Suède (mais pas aussi proche) et l'Allemagne (mais pas aussi rival).

Enfin, dernier voisin, certainement celui sur lequel il y a le moins à dire: la Tchéquie. Partageant peu de frontières, séparés par les Schtrakmuns, ayant une histoire très différente, le deux pays entretiennent des relations diplomatiques en bons termes, sans plus.


Russie et Etats-Unis (Rostein kaj Guchonon Staton)
Viennent ensuite la Russie et les Etats-Unis. Les contacts avec la première sont anciens. Du fait de l'appartenance du Moschtein à la sphère d'influence allemande, ces contacts sont partagés entre la rivalité et l'entente cordiale. Ainsi les diplomates russes surnommèrent pendant longtemps le Moschtein "petite Allemagne", tradition qui connaît quelques restes actuellement. Lorsque le Moschtein était dans une phase d'éloignement de l'Allemagne, il entretenait tout de même de bonnes relations avec le géant russe, bien que n'étant pas de taille à rivaliser.
La Russie actuelle comprend bien le statut "cul entre deux chaises" qu'a le Moschtein depuis longtemps, et ne lui tient pas rigueur des quelques combats et affronts dont il a pu faire preuve. En effet la Russie sait que le Moschtein ne sera jamais vraiment un grand allié, mais peut être une épine dans le pied euro-américain. Les Etats-Unis le savent très bien aussi, mais ils peinent encore à accepter le Moschtein pour ce qu'il est: un partenaire en électron libre. Ainsi, les Etats-Unis envoient régulièrement des injonctions au Moschtein de ne pas se rapprocher de la Russie, et essaient éventuellement de le faire entrer dans l'UE et dans l'OTAN (bon courage à eux).
On pourrait penser que la Russie paraît donc bien plus agréable que les Etats-Unis aux yeux des diplomates moschteiniens. C'est vrai. Mais ceux-ci ne se méprennent pas sur les intentions des deux géants, ce qui les pousse à  rester des "partenaires libres" autant avec l'un qu'avec l'autre.


Union Européenne (Europana Asenbina)
Quant à l'Union Européenne, elle se fait plus calme à propos d'une éventuelle intégration du Moschtein: l'Allemagne, la Suède et le Danemark sont bien contents de la situation comme elle est, et la Tchéquie s'en fout littéralement. Ne reste que la Pologne qui préfererait que pour une fois, Pologne et Moschtein soit réunis sous une même bannière histoire de calmer définitivement les vieux démons. Les diplomates du Moschtein voient justement cette insistance comme une manière d'entretenir ces vieux démons; bref c'est compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 1 Mai 2014 - 22:21

Pomme de Terre a écrit:
La Guerre Froide voit le Moschtein contraint d'intégrer rapidement l'OTAN (regardez la carte un peu plus haut, vous ne vous demanderez pas longtemps pourquoi). Il prend très largement ses distances avec le bloc occidental lors des évènements de 1968-1969, bien qu'il se maintienne dans l'OTAN. Il en sort en 1988 sentant le vent tourner, et heureux de se débarrasser de cette alliance pesante.

Un pays du bloc occidental dans le bloc rouge : comment ça se passait au niveau des frontières ? Y avait-il parfois quelques frictions, au point que les habitants du Mosytaín n'avait plus que la Baltique comme "horizon libre" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 1 Mai 2014 - 22:44

Atíel a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
La Guerre Froide voit le Moschtein contraint d'intégrer rapidement l'OTAN (regardez la carte un peu plus haut, vous ne vous demanderez pas longtemps pourquoi). Il prend très largement ses distances avec le bloc occidental lors des évènements de 1968-1969, bien qu'il se maintienne dans l'OTAN. Il en sort en 1988 sentant le vent tourner, et heureux de se débarrasser de cette alliance pesante.

Un pays du bloc occidental dans le bloc rouge : comment ça se passait au niveau des frontières ? Y avait-il parfois quelques frictions, au point que les habitants du Mosytaín n'avait plus que la Baltique comme "horizon libre" ?

D'abord il faut que je précise qu'à cette époque, les deux Talire forment un état unique indépendant de la Fédération, et le Culembourg est un état satellite de Moscou, cela pour des raisons qui prennent leurs racines dans les années 30, et que je crois il va falloir que je détaille, parce qu'expliquer l'histoire à reculons c'est un peu difficile. (A venir.) La République Démocratique du Culembourg fait partie du bloc de l'est, alors que la Fédération du Moschtein et le régime dictatorial qui sévit alors en Talire font partie du bloc de l'ouest. La frontière entre la Talire et la Fédération est déjà très peu perméable, hormis pour les troupes de l'OTAN. Toutes les frontières entre les blocs sont quant à elles totalement fermées. Il y a bien des est-allemands qui ont tentés de fuir à travers les montagnes, quelques uns y sont parvenus, mais généralement les frontières étant hypermilitarisées des deux côtés le passage semblait impossible. Reste qu'en effet la seule ouverture pour la Fédération c'était la Suède, et encore! La Baltique était une zone de tension quasi-permanente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: La politique au Moschtein, partie I: la Fédération   Mer 30 Juil 2014 - 19:00

Bonjour à tous !

Depuis quelques mois j'avais dans l'idée de vous présenter le fonctionnement administratif et politique du Moschtein, à l'occasion des 37e Élections Fédérales, qui si le Moschtein était réel se dérouleraient dans quelques mois. A défaut d'avoir l'histoire du pays (pourtant déjà bien avancée) ou une géographie mieux faite et plus détaillée, vous aurez donc cette semaine ces petits épisodes de présentation de la politique au Moschtein, que j'essaierai de poster tous les soirs à 18H (heure France et Belgique).

Aujourd'hui pour commencer, une présentation du fonctionnement général du Moschtein.

Il s'agit d'un état fédéral constitué de onze états fédérés: le Loden, la Rupie, Token, la Vertinie, le Norkh, la Salonnie, la Tarre, l'Austrarie, la Talire du Nord, la Haute-Talire et le Culembourg. Officiellement tous sont nommés "Etats" par la Fédération mais certains ne se nomment eux-mêmes pas "Etats" mais "Ville Libre" pour Token, "Territoire" pour la Rupie et "Comté" pour le Norkh, cela pour des raisons historiques et culturelles, mais tous les Etats disposent strictement des mêmes droits.
Dans les faits ces droits sont très larges: droit de mener n'importe quelle politique du moment qu'elle respecte un minimum les Droits de l'Homme, ne déclenche pas de guerre (entre Etats ou avec l'étranger) et reconnaît la souveraineté du Moschtein.
Cette souveraineté passe par l'interdiction d'avoir une diplomatie indépendante, la reconnaissance de l'armée fédérale, de la police fédérale, de la Super Dan (Cour Suprême), du Chtok et du moschtein comme respectivement armée, police, justice, monnaie et langue officielles (bien qu'il soit possible d'en développer en propre à d'autres échelons que national), et enfin de payer un impôt pour le fonctionnement de la Fédération.
Toutes ces choses sont stipulées dans ce qui tient rôle de Constitution au Moschtein: la Pjedis (Charte), signée en 1865 lors de la fondation de la Fédération.

La Fédération (qui n'est ni plus ni moins qu'une République Fédérale, mais qui là encore pour des raisons historiques rechigne à s'identifier comme "République") fonctionne comme suit.
Le pouvoir exécutif est détenu par le Chancelier ou la Chancelière (actuellement Uda Delzur, MP*), élu(e) par le Parlement -donc bien souvent il ou elle est membre de la coalition majoritaire- et constituant un gouvernement. Il/elle est chef de l'Etat et du Gouvernement et représentant du Moschtein à l'étranger. Des ministres de la Chancellerie sont eux responsables de la police fédérale et de l'armée fédérale. Pour décider des lois fédérales (peu nombreuses vu l'autonomie des Etats fédérés), la Chancellerie est en consultation régulière avec le Parlement.
Celui-ci est formé de deux chambres: l'Assemblée Nationale, représentant les Moschteiniens, et l'Assemblée des Etats qui représente... Oh mon Dieu comme c'est difficile à deviner ! Les 130 députés de l'Assemblée Nationale sont élus au suffrage universel proportionnel de listes (SPL) avec le Moschtein pour seule circonscription. Les 121 Représentants de l'Assemblée des Etats sont désignés par les Etats eux-mêmes et de manière différente selon lesdits Etats (12 par Etat). Ces deux chambres ont un pouvoir égal, ce qui pose parfois certains problèmes et ralentit considérablement les délibérations. Cependant cette équité de pouvoir entre la Fédération et ses Etats permet à la Chancellerie de ne pas systématiquement négocier avec les dirigeants des Etats, considérant que ceux-ci sont déjà représentés. Exécutifs et législatif fédéraux changent tous les quatre ans au moment des élections fédérales, les prochaines se déroulant en septembre 2014. L'appareil législativo-éxécutif fédéral est souvent considéré par les Moschteiniens comme lent, inutile et pesant.
En revanche le pouvoir judiciaire fédéral incarné par la Cour Suprême du Moschtein a meilleure image. Son rôle est de veiller au respect de la Pjedis, à juger les crimes tels que la haute trahison ou le terrorisme et d'arbitrer les conflits entre Etats. Elle peut au besoin servir d'auxiliaire dans des démarches impliquant plusieurs juridictions (un Vertinien qui tue un Tarrois en Austrarie par exemple). La Cour Suprême est indépendante; son bras armé, la police fédérale, qui remplit le même rôle au niveau des polices, ne l'est en revanche pas puisqu'elle dépend de la Chancellerie.

Avant de détailler les systèmes propres aux Etats, attardons-nous sur la citoyenneté au Moschtein.
Il existe au Moschtein trois principaux statuts pour les individus: la nationalité, la résidence et la citoyenneté. C'est l'Etat fédéral qui fixe les critères des deux premiers statuts, en revanche ce sont les Etats qui déterminent les droits que ceux-ci accordent au niveau local. L'Etat fédéral considère de fait les nationaux de plus de 18 ans comme des citoyens, et ainsi ils doivent tous être traités comme tels autant au niveau fédéral que fédéré. Ce qui entraîne dans le cas des élections que les Moschteiniens peuvent voter aux élections fédérales et aux élections locales de leur Etat. En théorie, suivant le régime dans l'Etat en question, il est tout à fait possible qu'être citoyen dudit Etat soit en réalité vide de sens, dans le cas par exemple de monarchie absolue ou de despotisme éclairé.
Sont considérés comme résidents toutes les personnes vivant sur le territoire du Moschtein depuis au moins 2 ans (5 ans jusqu'en 2007), et n'étant pas de nationalité moschteinienne. Les résidents ne sont pas considérés comme citoyens au niveau fédéral. Comme la quasi-totalité des droits fédéraux concernent la vie politique, c'est-à-dire la citoyenneté, n'être que résident entraîne une absence presque totale de droits au regard de la Fédération (en dehors des droits fondamentaux et ceux garantis par les traités internationaux). Les résidents peuvent en revanche être citoyens de certains Etats, à l'heure actuelle: à Token, en Rupie, en Tarre et au Norkh, et ainsi y participer à la vie politique, et donc aux élections.
Cela entraîne quelque chose de surprenant dans la politique du Moschtein: l'élection des Députés de l'Assemblée Nationale ne concerne que les Moschteiniens, alors que celle des Représentants à l'Assemblée des Etats peut concerner aussi bien les Moschteiniens exclusivement que les Moschteiniens et les résidents (voire personne: tous les Etats ne désignent pas leurs Représentants par élection...).

Voilà donc le système politique général du Moschtein. Les prochaines parties seront consacrées au(x) fonctionnement(s) des Etats fédérés.

J'espère que cela vous aura intéressé et aura au moins eu le mérite d'éclaircir un peu le sujet. Comme d'habitude, si il y a des questions, des remarques ou des critiques, ne vous gênez pas Wink

*MP: Parti Socialiste, le principal parti national à gauche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emanuelo



Messages : 1198
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Mer 30 Juil 2014 - 21:34

Quelle est la politique internationale de la Fédération ? Elle est membre de l'ONU, de l'OTAN, de l'UE ?

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Mer 30 Juil 2014 - 21:42

Emanuelo a écrit:
Quelle est la politique internationale de la Fédération ? Elle est membre de l'ONU, de l'OTAN, de l'UE ?
Comme je le disais sur la page précédente:
"A l'international, le Moschtein essaie de conserver une attitude neutre. Il est membre de l'ONU depuis 1945, mais n'est pas très concerné par ce qu'il se passe dans le monde. Il fut membre de l'OTAN pendant la Guerre Froide. A l'échelle européenne, il ne fait pas partie de l'Union Européenne, et n'utilise pas l'euro."
Pour un peu plus d'explications je te conseille de lire mon dernier message en page 4, je n'ai pas grand chose à y ajouter, à moins que tu aies des questions plus précises ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Moschtein   Mer 30 Juil 2014 - 21:44

Tout les jours à 18h une semaine… Je serais incapable de soutenir une telle cadence! Je vois maintenant ce que tu attends comme description politique, laisse moi quelques jours pour le Kvéduve ^^.
Citation :
Cette souveraineté passe par l'interdiction d'avoir une diplomatie indépendante
L'état fédéré doit-il passer par l'état fédéral pour TOUTES(culture, transports,…) les politiques extérieures, ou c'est juste qu'il doit suivre une ligne politique déterminée?
Citation :
L'appareil législativo-éxécutif fédéral est souvent considéré par les Moschteiniens comme lent, inutile et pesant.
Un peu comme à beaucoup d'endroits… À quoi ce manque de confiance est-il dû? Corruption?
On se fait justice soi-même?

Le chef de l'état est  la chancellière ou un président "décoratif"?
Revenir en haut Aller en bas
Emanuelo



Messages : 1198
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Mer 30 Juil 2014 - 21:57

Pomme de Terre a écrit:
Comme je le disais sur la page précédente:
...

Oups, je l'avais déjà lu en plus Very Happy .

J'ai pas vraiment de question en plus, mais j'attends avec gourmandise la situation du Moschtein pendant la guerre froide ^^.

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Mer 30 Juil 2014 - 22:14

Ɣovu a écrit:
Tout les jours à 18h une semaine… Je serais incapable de soutenir une telle cadence! Je vois maintenant ce que tu attends comme description politique, laisse moi quelques jours pour le Kvéduve ^^.
Les trois premières parties ont été écrites cet après-midi, et encore il s'agit de reformuler et de synthétiser ce que j'avais déjà sur mon disque. Du coup les suivantes sont déjà presque prêtes.
Mais prends ton temps Wink Et puis je disais ça pour plaisanter, tu n'es pas obligé de le faire, et encore moins de la même manière que moi (les gens apprécient moyennement les pâtés je crois ^^).

Citation :
L'état fédéré doit-il passer par l'état fédéral pour TOUTES(culture, transports,…) les politiques extérieures, ou c'est juste qu'il doit suivre une ligne politique déterminée?

C'est ça ils doivent suivre une certaine ligne politique, une sorte de cahiers des charges en somme. Par exemple si il faut s'accorder pour une route entre un Etat et un pays étranger, le Moschtein est partie prenante aux négociations et supervisera ensuite la construction.

Citation :
Un peu comme à beaucoup d'endroits… À quoi ce manque de confiance est-il dû? Corruption?
On se fait justice soi-même?
Non le Moschtein n'est pas très corrompu. C'est vraiment une question de lenteur inutile. Il faut s'imaginer qu'à chaque décision que veut prendre la Chancellerie, elle consulte en général le Parlement, et quand le Parlement débat une loi, la Chancellerie est consultée pour en voir au préalable la faisabilité, éxécutif et législatif se renvoyant ainsi souvent la balle. Mais à l'intérieur même du Parlement, il faut déjà mettre d'accord les deux Assemblées, qui ont été élues pour des choses différentes et ont donc des intérêts divergents. Et quand on songe qu'il est déjà difficile de mettre d'accord des Députés à l'intérieur d'une assemblée, il faut songer en plus à ce que c'est de mettre d'accord les Représentants qui représentent des Etats différents... Il faut voir aussi le nombre de personnes que cela concerne un tel appareil: plus de 250 personnes pour le seul parlement, alors que, on le verra demain, les Parlements locaux n'excèdent pas 100 personnes. Le tout finalement pour une minorité de lois, puisque les trois-quarts des lois et règlements émanent des Etats fédérés eux-mêmes. C'est donc lent, coûteux, et peu utile en regard de ce que ça coûte. Mais la stabilité est à ce prix, ce qui ne se voit pas forcément au quotidien pour le/la Moschteinien-ne moyen-ne.

Citation :
Le chef de l'état est  la chancellière ou un président "décoratif"?
Non si tu relis bien c'est la chancellière qui est chef de l'Etat, et comme elle est aussi chef du Gouvernement, elle n'est pas décorative Wink

Emanuelo a écrit:
Oups, je l'avais déjà lu en plus .

J'ai pas vraiment de question en plus, mais j'attends avec gourmandise la situation du Moschtein pendant la guerre froide ^^.
Je suis incorrigible  Embarassed Je prends note, j'essaierai de rédiger ça rapidement. J'i bien les évènements de 68-69 d'écrits, mais rien de très détaillé sur la situation avant et après. Peut-être publierai-je une chronologie simplifiée de l'histoire du Moschtein au préalable, histoire de situer un peu les évènements dans le contexte, parce que ca n'est pas très clair de faire sans cesse référence à des évènements antérieurs sans que les lecteurs sachent vraiment de quoi il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 31 Juil 2014 - 12:27

Emanuelo a écrit:
Tiens, c'est marrant, autant je trouve étonnant que le Moschtein ne soit pas dans l'UE, autant je trouve étonnant que le Kvéduve y soit, mais ça doit être parce qu'il est coincé entre l'Islande et la Norvège ^^ (mais proximité géographique ne signifie pas proximité politique !).

Dès l'origine de la Fédération, la neutralité internationale a été un des fondements du nouveau régime. Il faut dire que les différents Etats sont et étaient loin d'être tous d'accord, surtout à cette époque (malgré les découpages au couteau, les Etats étaient une continuité de régions culturelles existantes). Cette neutralité a été difficile à garder cependant: après un 20e siècle passé en première ligne, le Moschtein cherche maintenant à s'éloigner le plus possible des alliances politiques et encore plus des alliances militaires.
Il y a également des choses qui gênent les Moschteiniens d'une entrée dans l'UE: la primauté des lois européennes. Quand les Etats fédérés sont aussi libres (pour certains d'entre eux il y a même plus ou moins démocratie directe) et qu'on tolère déjà difficilement le peu de restrictions imposées par l'Etat fédéral, c'est compréhensible qu'on n'ait pas envie de s'encombrer d'une entité supranationale qui nous retirerait ce droit, en nous faisant payer encore plus d'impôts au passage. Enfin, il y a les critères d'admission qui gênent: par exemple la propriété privée des moyens de production n'est pas une réalité partout au Moschtein; autre exemple: rien n'a été fait depuis la fin de la dictature en Talire pour endiguer de possibles scissions ou putschs locaux, donc niveau stabilité si ça va pour l'instant l'Union ne peut pas prendre le risque d'intégrer une telle bombe à retardement. Tout cela explique le pourquoi de cet isolement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: La politique au Moschtein, partie II: modèle vertinien, modèle talirois   Jeu 31 Juil 2014 - 19:00

Pour cette seconde partie, intéressons-nous maintenant aux fonctionnements politiques et administratifs des Etats, ce qui devrait prendre nettement plus de temps. Les Etats ont des fonctionnements différents les uns des autres. Cependant on distingue assez clairement deux grands fonctionnements partagés par plusieurs Etats: on les appelle modèle vertinien et modèle talirois.

Le modèle vertinien se divise en trois échelons: l'Etat, la Région et la Municipalité. L'Etat dispose d'un pouvoir législatif avec le Parlement (de 60 à 95 Députés élus SPL), d'un pouvoir exécutif avec la Chambre (15 dirigeants élus SPL, de pouvoir équivalent mais de compétences réparties, et qui désignent entre eux un Président, simple représentant de l'Etat) et d'un pouvoir judiciaire indépendant avec la Cour d'Etat. Les Régions (leur nombre est variable) ont un pouvoir exécutif propre avec le Conseil Général (élus SPL), ainsi qu'un pouvoir judiciaire propre avec la Cour Générale. Enfin la Municipalité dispose d'un exécutif local nommé également Municipalité (élus SPL toujours).
Parlement et Chambre sont clairement l'échelon le plus important puisqu'ils décident et appliquent les lois de l'Etat; Régions et Municipalités ont plus un rôle de gestion des infrastructures locales et éventuellement de mise en place locale des décisions prises au niveau étatique. Les Cours Générales sont les tribunaux de proximité, les crimes les plus graves ou n'ayant été résolus par une Cour Générale sont traités par la Cour d'Etat.

Il y a cependant deux états qui s'inspirent de ce modèle sans pour autant fonctionner tout à fait de la même manière. Le Norkh, de par la taille de ses régions, les nomme "Districts". Ils sont gérés par le Conseil Général et leur pouvoir est diminué au profit des Municipalités gérées par le Conseil Municipal. District et Municipalité disposent tous deux d'un petit pouvoir judiciaire: respectivement la Haute-Cour et la Basse-Cour. Le Loden quant à lui a doté ses régions d'un Parlement Régional, qui dans les faits est à l'origine de la plupart des lois et supplante presque le Parlement principal. Les Municipalités y sont nommées Communes et sont gérées par un Conseil Communal mais dans les faits cela ne change rien.

Les 12 Représentants des Etats sont élus au suffrage uninominal majoritaire au niveau des régions. Celles-ci ayant des poids démographiques différents et leur nombre n'étant pas toujours diviseur de 12, elles n'ont pas toutes le même nombre de Représentants à élire.
Les Etats concernés par le modèle vertinien sont donc:
-la Vertinie: 95 députés, 5 régions: Cejan, Lodor, Fadanja, Grunja, Akrín
-l'Austrarie: 90 députés, 4 régions: Wárdon, Theszarja, Holdinberg, Rodjost
-la Salonnie: 70 députés, 3 régions: Zímja, Kafyer, Falstorn
-le Loden: 60 députés, 3 régions autonomes: Dischin, Puffols, Graffenberg
-le Norkh: 60 députés, 5 districts (pour le moment non nommés)

Passons maintenant au modèle talirois. L'Etat est représenté par trois entités différentes: le Gouverneur, le Gouvernement et le Parlement. Le Gouverneur est un simple représentant de l'Etat, son rôle politique est presque neutre. C'est lui qui nomme les grands responsables judiciaires, policiers et militaires (à titre essentiellement honorifique), ainsi que le Premier Ministre et valide ou non son Gouvernement. Le Gouvernement, dirigé par le Premier Ministre incarne le pouvoir exécutif. Il applique les lois validées, dirige l'Etat (y compris les structures dont les chefs sont nommés par le gouverneur), promulgue des décrets, et peut éventuellement proposer des lois. En tant que chef de l'exécutif, le Premier Ministre est celui qui nomme ou dissout un gouvernement (Ministres), et c'est également lui qui doit valider ou non les lois votées par le Parlement. Les membres de celui-ci, les Représentants,  proposent, débattent et votent les lois. En début de mandat, c'est parmi le Parlement que sera élu le Gouverneur.

Pour comprendre concrètement comment cela se passe:
A la fin de chaque mandat, le Parlement, composé par les Représentants, est élu au scrutin proportionnel de listes, sans autre circonscription que l'Etat lui-même. La première séance parlementaire vise à élire un Gouverneur. Tous les Représentants peuvent se présenter, ainsi que l'ancien Gouverneur; le scrutin est uninominal et se fait en deux tours: sont éliminés les candidats recueillant moins de 20% des suffrages, le premier au second tour est élu. C'est seulement à partir de ce moment que les groupes parlementaires peuvent officiellement se constituer. Le Gouverneur choisit alors un Premier Ministre parmi le groupe parlementaire majoritaire. Celui-ci constitue un Gouvernement avec des personnes non-issues du Parlement. Enfin le Gouverneur doit valider le nouveau Gouvernement, sinon le Premier Ministre doit en constituer un autre jusqu'à ce que qu'il soit validé. Une fois validé, le Gouvernement ne peut plus être démis, mais si il est dissout par le Premier Ministre, le nouveau Gouvernement devra à son tour être validé par le Gouverneur. En général, le Gouverneur est un ancien Représentant peu important, très souvent le doyen, et il est élu en dehors des conflits de partis, par pure tradition symbolique. La tradition veut qu'ensuite ce Gouverneur valide systématiquement le nouveau Gouvernement. Ce petit jeu a surtout pour but d'éviter les querelles intestines et de rapidement nommer un exécutif viable.

Aux échelons inférieurs, le modèle talirois est plus divisé que le modèle vertinien. Ainsi, on trouve d'abord les Régions avec un Conseil Régional et une Cour Régionale, les Districts avec le Conseil Général, et les Communes avec la Municipalité. Le fonctionnement des Cour Régionales avec la Cour d'Etat est le même que das le modèle vertinien. Ces échelons ont moins d'autonomie, et les Régions ont des champs de compétence limités du fait de l'existence des Districts. Au Culembourg depuis 1986, les Communes ont des compétences accrues, notamment en ce qui concerne la culture, l'éducation et la langue, ce qui permit l'instauration au niveau local du polonais comme co-langue officielle la même année.

Il est à noter que les 12 Représentants des Etats ne sont pas élus mais désignés par le Gouverneur parmi le Parlement; officieusement il y a consultation du Premier Ministre.
Les Etats concernés par ce modèle sont:
-la Talire du Nord: 82 Représentants, 5 régions: Govon, Badeszja, Wárdon*, Gergen-Folschtrak, Gergen-Pikiras
-la Tarre (dont nous reparlerons): 72 Représentants
-le Culembourg: 70 Représentants, 4 régions (pour le moment non nommées)
-la Haute-Talire: 60 Représentants, 3 régions:  Kárbag, Mizín, Waldín

Vous remarquerez sans doute que ces deux-modèles ne couvrent pas l'ensemble des Etats. C'est l'objet de la prochaine partie.

*Certains se seront peut-être aperçu qu'il existe déjà une région Wárdon en Austrarie: en fait ce mot signifie "Flancs", il y a tout simplement les Flancs des Schtrakmuns et les Flancs des Trollomuns.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16241
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 31 Juil 2014 - 23:26

Anoev a écrit:
J'vais essayer de m'intéresser de près à la liaison Talja-Marlëmburg... Seul'ment, dans l'est, y a encore des points verts (gares) sans nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 31 Juil 2014 - 23:34

Anoev a écrit:
J'vais essayer de m'intéresser de près à la liaison Talja-Marlëmburg... Seul'ment, dans l'est, y a encore des points verts (gares) sans nom.
Je leur en trouverai bien Laughing On pourra voir ça en MP à l'occasion. Mais rien ne presse tu sais, tu as tout le loisir de faire autre chose bien évidemment Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16241
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Jeu 31 Juil 2014 - 23:50

Pomme de Terre a écrit:
Mais rien ne presse tu sais, tu as tout le loisir de faire autre chose bien évidemment Wink
Quelles sont tes priorités ? On peut voir aussi une des relations de l'Axe Central, lequel est pas mal ramifié. Parmi ces ramifications, y aurait bien Moschburg-Köln-Talja-Liberec-Praha, lesquelles seraient assurées par des rames rapides des CF du Moschtein et également par des rames tchèques comme celle-ci. Ou bien les CF secondaires de l'Austrarie (lignes de montagne) parmi lesquels une ligne part de Moschburg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: La politique au Moschtein, partie III: Rupie, Token et Tarre   Ven 1 Aoû 2014 - 19:00

Pomme de Terre a écrit:
Vous remarquerez sans doute que ces deux-modèles ne couvrent pas l'ensemble des Etats. C'est l'objet de la prochaine partie.

En effet, la Rupie et Token n'ont pas été abordés, et j'ai dit que je reparlerais de la Tarre. Nous allons donc voir ça au cas par cas.

En Rupie, le modèle vertinien adopté au début de la Fédération a progressivement laissé place à un système de démocratie directe. La base des décisions est la Commune, c'est elle qui est la division la plus importante (avant même "l'Etat"). Elle dispose d'un pouvoir législatif, éxécutif et administratif en l'Assemblée Communale, constituée par l'ensemble des citoyens. C'est la seule entité qui peut édicter des règlements à valeur de lois. Cependant, en dehors des assemblées plénières, chaque réunion ne réunit pas directement tous les citoyens, mais uniquement ceux qui sont concernés par le sujet. Les assemblées dites banales se réunissent ainsi de manière régulière (souvent le dimanche ou le lundi, une fois par semaine ou toutes les deux semaines) pour discuter de la gestion courante, et d'éventuels petits projets. Les assemblées plénières, elles, concernent l'édiction des lois et les projets de grande envergure. La Commune dispose également d'un pouvoir judiciciare: le Comité, composé de tirés au sort, est chargé de la justice et du règlement des différends en tout genre. En cas de désaccord  sévère avec le jugement, l'affaire peut potentiellement faire l'objet d'une réunion à l'Assemblée Communale. On ne dénombre que 3 cas à ce jour.  Les Communes sont divisées en Quartiers (qui peuvent très bien être de simples villages pour les communes les plus petites). Ces Quartiers se gèrent par l'Assemblée de Quartier, qui fonctionne de la même manière que l'Assemblée Communale, à la différence près qu'elle ne dispose que d'un pouvoir de gestion et d'aministration locales. Il est possible que les deux assemblées entrent en conflit, la résolution dudit conflit est alors variable.
A un échelon géographique -mais pas hiérarchique- supérieur, les Communes se regroupent en Régions. Les Régions ne sont qu'un simple réseau de coopération entre les Communes membres qui vise à harmoniser les décisions, économiques et écologiques principalement, mais aussi en matière légale de manière ponctuelle. Réunies en Assemblée Régionale, les Communes envoient un certain de nombre de Délégués, qui par mandat impératif sont chargés de représenter les citoyens des Communes membres. Les Communes limitrophes ou proches d'une Région peuvent participer aux assemblées de cette région, ceci pour éviter de trop grandes fractures.
Enfin, au dernier échelon, on trouve le Territoire, qui n'est autre que l'Etat de Rupie lui-même. Cependant, les Rupiens récusent le terme d'Etat et appellent la Rupie "Territoire" là où les dirigeants fédéraux à Moschburg l'appellent "Etat". En effet, si constitutionnellement la Rupie de par ses frontières forme un Etat, la comparaison s'arrête là car sa gestion est bien différente. Le Territoire, regroupé en Assemblée Territoriale, n'est encore une fois qu'un organe de coopération, émanant de la volonté des citoyens des Communes par le biais des Députés. Bien souvent l'Etat de Token est amené à y participer.

Théoriquement, Token ne fait pas partie de la Rupie. Token, comme la Rupie, se gère sur le modèle de la Commune (Assemblée Communale, Assemblée de Quartier, Comité) mais constitue une commune unique à elle-seule. Toutefois, elle ne fait partie d'aucune région rupienne, ni du territoire. Elle est cependant amenée à participer en tant que coopérateur éxtérieur, donc comme commune limitrophe dans le cas des Assemblées Régionales, et comme Etat partenaire à l'Assemblée Territoriale. L'Etat du Loden est lui aussi régulièrement invité en tant qu'état partenaire. Si Token n'est toujours pas intégrée à la Rupie, c'est par une volonté triple: celles des habitants d'une part qui pour des raisons historiques et culturelles ne souhaitent pas réintégrer cet Etat; ensuite celle des Rupiens qui ne souhaitent pas que Token (qui est une ville beaucoup plus massive que le reste des villes rupiennes) impose ses visions à la campagne; enfin celle de Moschbourg qui, ayant défini les limites des Etats, considère -par le biais de la Cour Suprême- toute atteinte à ceux-ci comme anticonstitutionnelle. Mais qu'est-ce que cette différence change puisque les Communes de Rupie y sont souveraines ? En fait, concrètement cela permet à Token de payer ses impôts toute seule sans se concerter avec les autres Communes de Rupie, et de disposer à elle seule de 12 Représentants d'Etat.
On retrouve ce modèle de la Commune dans trois Communes limitrophes de Vertinie où elles bénéficient d'un statut spécial.

Enfin la Tarre fonctionne elle théoriquement selon le modèle talirois. On retrouve surtout le même modèle Gouverneur / Gouvernement / Parlement que dans ledit modèle, mais en revanche les découpages administratifs des échelons inférieurs sont bien différents. Originellement, il y avait des Régions, des Districts et des Communes. Mais aujourd'hui la situation est bien moins lisible. Dans les années 50, avec les conflits dûs à la triple influence de la Rupie, de l'Austrarie et de la Talire, les Gouvernements successifs se sont vus contraints d'accroître l'autonomie de certaines subdivisions. Parfois ils ont même créés de nouvelles subdivisions à statut particulier, et dans chacune de ces divisions il peut y avoir à nouveau d'autres subdivisions à statut particulier. La Tarre est un peu un Moschtein dans le Moschtein: tout est surdécoupé, les pouvoirs sont délégués, presque toutes les façons de faire sont tolérées et il y a de nombreux régimes d'exception. Difficile donc d'en faire un résumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 2 Aoû 2014 - 12:08

Eh ben ! Je plains les élèves pour leurs cours d'éducation civique ^^
Des petits schémas auraient peut-être été les bienvenus, histoire d'avoir une vision plus globale et directe de tout ce mille-feuille.

Du coup, y'a pas au Moschtein des partis ou mouvements politiques prévoyant un projet de réforme (voire même pourquoi pas... europhiles ?) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Le Moschtein   Sam 2 Aoû 2014 - 15:35

Atíel a écrit:
Eh ben ! Je plains les élèves pour leurs cours d'éducation civique ^^
En fait ils sont beaucoup moins à plaindre que les Français: ce que tu appelles éducation civique n'existe pas en tant que telle, simplement car il y en a bien moins besoin qu'en France: avec un pays pareil, on se frotte très tôt à tout ce qui est différences administratives. Au Moschtein l'administration ne fait pas peur, elle n'a pas l'air si compliquée parce qu'elle est banale: on y est très tôt confronté quand on franchit la limite pour se rendre chez sa tante dans l'Etat d'à côté; vu la lourdeur du système toutes les familles comportent facilement plusieurs personnes travaillant dans l'administration; si tu habites en Rupie tu fais de la politique quasi-quotidiennement etc...
Il y a bien quelques cours qui sont donnés à propos du fonctionnement administratif et politique dans les cours d'Histoire, mais l'essentiel est appris sur le tas. De toute façon on y apprend plutôt le fonctionnement de son propre Etat et de la Fédération, les Etats des autres on s'en moque.


Citation :
Des petits schémas auraient peut-être été les bienvenus, histoire d'avoir une vision plus globale et directe de tout ce mille-feuille.
C'est vrai et je me le suis dit aussi. Je ne suis vraiment pas doué pour tout ce qui est graphique, y compris de pauvres schémas. Comme vous l'aurez vu je suis plutôt une personne d'écriture, cependant l'écriture n'est pas toujours le meilleur moyen d'intéresser et de se faire comprendre, comme ici. Donc oui des schémas sont prévus. J'en ai déjà des tout simples (et tout pourris), mais je vais essayer de vous pondre quelque chose de plus correct.

Citation :
Du coup, y'a pas au Moschtein des partis ou mouvements politiques prévoyant un projet de réforme (voire même pourquoi pas... europhiles ?) ?
Pas vraiment. Si tu regardes Etat par Etat ça n'a rien -me semble-t-il- de spécialement plus compliqué que d'autres pays*. Il faut juste rajouter aux fonctionnements des Etats le système fédéral, qui n'est pas très compliqué non plus. Je conçois que présenté comme ça, tout d'un coup et sans images, ça paraisse plutôt complexe. J'imagine que vivre dans un pays unitaire et centralisé complique encore un peu la chose. Du coup non je ne vois pas trop pourquoi les habitants voudraient réformer. Après dans chaque Etat, il y a bien sûr des gens qui proposent de modifier le fonctionnement de leur Etat (surtout au sud), mais rien au niveau global.

En revanche il existe bel et bien des mouvements europhiles: sa position géographique et les liens avec ses voisins (qui sont tous membres de l'UE d'ailleurs) font du Moschtein un pays particulièrement propice à une adhésion. Mais comme je l'ai dit plus haut, les europhiles se heurtent à beaucoup de résistance de la part des Moschteiniens qui ne voient pas d'un bon oeil la primauté des lois européennes, alors même qu'ils ont déjà du mal avec les lois fédérales.

*Par exemple la France: jette un oeil à ça ou encore à ça. Je sais que je n'ai pas tout présenté dans le détail mais tout de même: exceptée la Tarre, tous les Etats ainsi que la Fédération ont un système plus limpide que l'exemple français, tout unitaire qu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Moschtein   Aujourd'hui à 17:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Moschtein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Moschtein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: