L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Solidago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Solidago    Mar 21 Mai 2013 - 23:54

Bonjour à tous et à toutes !

Je vais vous parler d'un projet de langue sur lequel je "travaille". Déjà, pour commencer à décrire cette langue, j'annonce qu'il n'y a pas de prononciation et d'écriture fixe, mais en revanche il existe une prononciation et une écriture "générique" (ou "par défaut") que j'utilise pour les exemples (sinon, ça deviendrait assez difficile à comprendre).

En fait, le sens de cette langue ne réside uniquement que dans la structure de ses supports, qui peuvent être multiples : dessin, tapisserie, musique, chant, danse...

Pour commencer, je vais faire quelque généralités sur le fonctionnement de cette langue : il y a un alphabet de 145 lettres qui peut être codé de n'importe quelle façon. Les mots de base que l'on peut former s'appellent les acteurs primordiaux et leur première lettre s'appelle la flèche (parce qu'elle indique la direction du mot, un peu comme un article).
Un acteur primordial seul peut constituer une phrase qui à du sens, avec tout de même une certaine ambigüité (flou artistique) que le contexte peut aider à résorber. Des phrases plus complexes, que l'on appelle des acteurs composites peuvent être construites en utilisant les constructeurs (les constructeurs représentent un tiers des lettres de l'alphabet de la langue).

Quelques bases :

Le solidago est né à la soixante-douzième année de Vertuankya, crée par une assemblée de savants Shikis afin de pouvoir avoir une langue unifiée. En effet, auparavant, chaque famille avait sa propre langue : difficile donc d'entreprendre des grandes alliances et des grands projets. Les Shikis ayant six doigts par main, établirent une langue basée sur le nombre douze. Leur but était de réaliser un langage scriptable dans la nature, donc pouvant revêtir différents supports. Ainsi, la langue demandait une certaine concentration et une certaine plasticité mentale pour la comprendre, ce qui dota les utilisateurs de cette langue d'une grande capacité de cognition.

Le nom solidago n'est pas un mot solidago, mais il vient d'une autre langue, le Mead Zat Mead Hann, et désigne une forme d'art qui était très en vogue à l'époque. Cet art constituait à piocher aléatoirement dans un sac des pierres sur lesquelles était représentés les différents éléments sémantiques de la langue solidago, et de les assembler pour faire des poèmes. L'artiste devait accorder sa créativité, les pierres aléatoires à sa disposition et les règles de la langue pour s'exprimer. De la vient le mot "pierre" pour parler de'une lettre solidago.

La langue solidago à eu de nombreuses variantes à travers les époques, mais ici sera présentée la langue originelle.

La lettre "voe" :

La lettre "voe" est la base de cette langue, et aussi la lettre la plus utilisée. C'est la lettre qui permet l'invocation la plus neutre possible d'un mot, c'est à dire d'introduire un objet, une personne, un concept ou une chose de manière descriptive dans une phrase (dans la langue, on considère que la chose en question entre en scène dans le théâtre mental de la personne à qui la phrase est destinée, personne qui peur être soi-même).
La signification que l'on peut lui donner est "il y a". Par exemple, "voe[truc]" est un acteur primordial qui signifie "il y a [truc]". C'est descriptif, bête est méchant comme phrase.

Compter :

En solidago, on compte en base 12. Les nombres 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et 11 se disent "voevo", "voekoe", "voega", "voeshae", "voejey", "voete", "voedu", "voesl", "voezi", "voepn", "voebm" et "voefom". Pour dire 12, c'est comme d'habitude, on utilise la numération de position, ce qui donne "voevokoe".

Exemples : 24→"voevoga", 144→"voevovoka"...

Importer un mot d'une autre langue :

Il y a un autre type d'invocation qui peut servir à introduire un mot d'une autre langue (mais cela ne marche pas à tout les coups, il faut avoir explicité une adaptation phonétique de ce nom, qui est faite souvent en utilisant les prononciations "par défaut"). Cette invocation utilise la lettre "po", qui est utilisée exactement comme "voe".

Quelque mots de base :

Élements : Air = "voekn", Vide = "voekm", Eau = "voekom", Feu = "voeko", Foudre = "voegm", Pierre = "voegom", Verre = "voego", Metal = "voegoe".

Moments de la vie : Avant la naissance = "voesho", Enfance/Enfant = "voeshoe", Adulte = "voesha", Vieillesse = "voetoe", Mort = "voeta"

Vocabulaire végétal : Graine = "voejo", Racine = "voejoe", Branche = "voeja", Feuille = "voejae"

Parties du corps : Tête = "voeda", Main/Pied/Patte = "voedae", Ventre/Abdomen = "voedey"

Personnes : Je = "voesae", Il = "voesu", Il (lorsqu'il s'agit d'un objet personnifié ou d'une personne inconnue) = "voese", N'importe qui = "voezae", Tu = "voezl" (ça veut dire bonjour aussi), Tu (pour une personne inconnue ou un objet personnifié) = "voezu", Personne = "voeze"

Sentiments : Peur = "voevn", Bonheur = "voefu", Colère = "voefn", Tristesse = "voevi"

Formes : Droite = "voeshu", Cercle = "voege", Croix/Intersection = "voejl"

Autres mots : Ancêtre = "voeshm", Rien/Vide = "voesm", Tout = "voezm", Ni tout, ni rien, mais des choses bien choisies (ouais, c'est un concept bien assez étranges) = "voeboe"

Utiliser un "pronom personnel" en tant que flèche :

Jusqu'à là, il n'y a eu que des mots introduits avec la lettre "voe" en tant que flèche, mais il est possible d'utiliser une autre lettre pour invoquer un acteur, notamment l'un des pronoms personnels que l'on voit là-haut.

Par exemple, prenons la phrase "voeda" (traduction : il y a une tête), remplaçons "voe" par "sae" (Je/Moi), et on obtient :
"saeda". Il y a pas mal de traduction possibles : "Ma tête", "J'ai une tête"... Dans la logique, "zlda" signifie "Ta tête".
Avec les pronoms vus plus hauts, on peut exprimer de telles affirmations simples (genre : "KiSaeda GnZedaJw", qui veut dire "Ma tête ressemble à rien").

Premier constructeur, l'équivalence :

Comme dit précédemment, les constructeurs sont des familles de pierres (généralement de 4 pierres) permettant de faire des liens entre les acteurs. Ici, nous allons parler de l'équivalence, qui est un constructeur simple à utiliser. Il est représenté par les pierres "ki", "gn", "shm", "jw", et permet de faire l'équivalence entre deux acteurs, avec ou non une condition.
L'emploi est très simple : on place le premier acteur précédé de "ki" (ou "gn"), puis le second acteur précédé de "gn" (ou "ki" si vous avez utilisé "gn" pour le premier acteur). On termine l'enchaînement par "jw" et le tour est joué : on a alors une phrase qui signifie que le premier acteur est le second acteur (ou l'inverse, l'équivalence est parfaitement symétrique).
On peut optionnellement placer un troisième acteur précédé par "shm" (la par contre, c'est "shm", on peut pas changer) avant "jw", acteur qui définit la condition pour que l'on ait l'équivalence entre les deux premiers.
Exemple :
KiSaeshédae GnVoekaedljw → "Je mange un fruit"
SaeShéDae → "Je mange" ou "Je suis l'acte de manger" ou "Je suis de la nourriture" ou "Ce que je mange" (voir le paragraphe sur les pronoms personnels utilisés comme flèche)
VoeKèDl → "Fruit"
On fait l'équivalence, et le sens le moins absurde de l'équivalence est "un fruit" est "ce que je mange".
Pour la condition, voici son utilisation ("VoePl" = "Rêve") :
KiSaeshédè GnVoekaedl ShmVoepljw → "Je mange une pomme si il y a un rêve", ou plus explicitement "je mange une pomme en rêve".
Il est aussi possible de mettre une équivalence dans une autre, voici deux exemples (VoeShoe = "Enfant") :
Ki' SaeFu Gn' KiSaeshédae GnVoekaedljw ShmSaeshoejw Jw' → "Quand j'étais enfant, j'adorais manger des fruits"
Ki' ZuVoe Gn' SaeFu Shm' KiSaeshédae GnVoekaedljw Jw' → "Je serais heureux d'être avec toi si je mange un fruit" (forme un peu bancale), ou "Quand je mange un fruit, ta présence est un bonheur"


Dernière édition par Voekoevaka le Lun 20 Jan 2014 - 23:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 11:50

J'ai fait une chanson un utilisant une variante "compréssée" de cette langue, la voici : https://soundcloud.com/o-1-2-3-4-5-6-7-1-12/girl-with-no-eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16302
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 12:44

Salut Voekoevaka !

Langue originale et (sans doute) expérimentale. Smile Smile Smile 

Je suppose que les exemples proposés sont des transcriptions et que l'alphabet (de 145 lettres*) est en préparation (un syllabaire, peut-être ?).


J'attends la suite avec impatience.

*145 = 12²+1 : y a-t-il un rapport entre l'alphabet et la base numérique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 13:04

Merci !

Anoev a écrit:
Je suppose que les exemples proposés sont des transcriptions et que l'alphabet (de 145 lettres*) est en préparation (un syllabaire, peut-être ?).
Pas d'alphabet fixe dans cette langue. La manière de prononcer les 145 lettres (oui, 12²+1, c'est bien ça, la base 12 est omniprésente dans la langue) résulte d'un choix de l'auteur, le seul point obligatoire est de mettre une correspondance entre la manière de dire (ou d'écrire) et le sens de certains mots, et le reste se déduit. On appelle ça la "clé", où la "grande diagonale" (et même parfois le "carré", qui est utilisé pour le passage d'une correspondance à une autre) : c'est ce que tu peux entendre tout au début de la chanson.

Généralement, les transcriptions sont syllabaires, mais faire une transcription symbolique, musicales ou synesthésique n'est pas interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 14:52

Bonjour Voekoevaka. Surpris de voir que nous avons un compositeur sur ce forum ! Jolie voix, en tout cas. Tu rassembles tes compositions dans un projet, un groupe, etc. ou c'est juste comme ça ?

Voekoevaka a écrit:
il n'y a pas de prononciation et d'écriture fixe, mais en revanche il existe une prononciation et une écriture "générique" (ou "par défaut") que j'utilise pour les exemples (sinon, ça deviendrait assez difficile à comprendre).
J'ai écouté (et lu) les paroles de ta chanson et alors que la langue semble imprononçable, à l'oral, ça sonne plutôt fluide. J'ai du mal à saisir les règles que tu as utilisées pour lire tes lettres.
Ex. "Tzn Szeygshaszeyszmgshaydza", j'entends /tɑ̃ː sɛɟaseːsadʒɛda/.
Tu as été inspiré par le hongrois, au fait ?

Citation :
il y a un alphabet de 145 lettres
Je n'utiliserais "alphabet" que dans le cas d'un mode d'écriture avec à la base (même si la règle n'est pas toujours respectée) une lettre pour un phonème (ex. a = /a/, b = /b/...). Dans ton cas, j'ai plutôt l'impression d'idéogrammes comme en chinois (un mot/une idée = un caractère). Ou alors, on a un mélange d'idéogrammes et d'un autre mode d'écriture (si par exemple certaines "lettres" sont pour des "acteurs" et d'autres pour transcrire des phonèmes précis). Ça existe dans certaines langues (japonais, égyptien...).

Citation :
Les mots de base que l'on peut former s'appellent les acteurs primordiaux et leur première lettre s'appelle la flèche (parce qu'elle indique la direction du mot, un peu comme un article).
Petit côté elko ici. Tu t'entendras bien avec Ziecken.

Citation :
Il y a un autre type d'invocation qui peut servir à introduire un mot d'une autre langue (...). Cette invocation utilise la lettre "po", qui est utilisée exactement comme "voe".
Pourquoi utiliser autre chose que "voe" ? Que ferais-tu si avec le temps la langue intégrait un mot étranger, comme c'est le cas dans toutes les langues du monde ?


Citation :
Vocabulaire végétal : Graine = "voejo", Racine = "voejoe", Branche = "voeja", Feuille = "voejae"
Je vois que les racines qui créent des mots qui ont un sens en commun commencent par la même consonne. Y a-t-il une règle précise pour attribuer des voyelles ou est-ce juste au hasard ?

Citation :
Personnes : Je = "voesae"(...)
(...) il est possible d'utiliser une autre lettre pour invoquer un acteur (...)
Par exemple, prenons la phrase "voeda" (traduction : il y a une tête), remplaçons "voe" par "sae" (Je/Moi), et on obtient :
"saeda". Il y a pas mal de traduction possibles : "Ma tête", "J'ai une tête"... Dans la logique, "zlda" signifie "Ta tête".
Tu utilises l'"acteur" en position "invoquée" comme un possesseur ou comme un sujet ? Peux-tu commencer une phrase par "voesae" suivi d'un verbe, par exemple ? Comment traduis-tu "je suis une tête" ?
Et fais-tu la différence entre "moi, j'ai une tête" (emphase sur "moi") et "j'ai une tête" ?

Citation :
Avec les pronoms vus plus hauts, on peut exprimer de telles affirmations simples (genre : "kisaeda gnzedajom", qui veut dire "Ma tête ressemble à rien").
Je reconnais "saeda" (ma tête), mais pas le reste. Pourquoi "ki-" en début de phrase ? Et je ne trouve pas le mot "rien" (voe)sm dans ta phrase.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 16:04

Salut Nemszev, merci pour les reflexions !

Nemszev a écrit:
Surpris de voir que nous avons un compositeur sur ce forum ! Jolie voix, en tout cas. Tu rassembles tes compositions dans un projet, un groupe, etc. ou c'est juste comme ça ?
Pour l'instant, c'est juste comme ça. C'est un rêve inaccessible de jouer mes musique en live car il me faudrait tout un orchestre.
Je fais des albums (les autres chansons sont sur mon soundcloud).

Nemszev a écrit:
J'ai écouté (et lu) les paroles de ta chanson et alors que la langue semble imprononçable, à l'oral, ça sonne plutôt fluide. J'ai du mal à saisir les règles que tu as utilisées pour lire tes lettres.
Ex. "Tzn Szeygshaszeyszmgshaydza", j'entends /tɑ̃ː sɛɟaseːsadʒɛda/.
Tu as été inspiré par le hongrois, au fait ?
Ça semble imprononçable, car il n'y a pas d'écriture fixe, et que je ne suis pas calé en alphabet phonétique. Inspiration hongroise ? Peut être, mais pas consciente.

Nemszev a écrit:
Ou alors, on a un mélange d'idéogrammes et d'un autre mode d'écriture (si par exemple certaines "lettres" sont pour des "acteurs" et d'autres pour transcrire des phonèmes précis). Ça existe dans certaines langues (japonais, égyptien...).
Je conçois que ce n'est ni un alphabet, ni des idéogrammes. Ce sont juste les briques élémentaires de la langue, qui n'ont pas de support. Je les appelle "pierres".

Nemszev a écrit:
Pourquoi utiliser autre chose que "voe" ? Que ferais-tu si avec le temps la langue intégrait un mot étranger, comme c'est le cas dans toutes les langues du monde ?
Je dirait, c'est parce que "voe" est une invocation neutre, sans connotation. Et pour importer un mot d'une autre langue, il faut l'invoquer avec la pierre "po" (que je décrit ensuite).

Nemszev a écrit:
Je vois que les racines qui créent des mots qui ont un sens en commun commencent par la même consonne. Y a-t-il une règle précise pour attribuer des voyelles ou est-ce juste au hasard ?
C'est pas un hasard, mais c'est assez complexe, j'en parlerais ensuite.

Nemszev a écrit:
Tu utilises l'"acteur" en position "invoquée" comme un possesseur ou comme un sujet ? Peux-tu commencer une phrase par "voesae" suivi d'un verbe, par exemple ? Comment traduis-tu "je suis une tête" ?
Et fais-tu la différence entre "moi, j'ai une tête" (emphase sur "moi") et "j'ai une tête" ?
On n'invoque pas un acteur, car la notion d'acteur comporte déjà son invocation. En fait, "voesae" est un acteur. Et il n'y a pas de verbe dans cette langue (ou plutôt chaque acteur est à la fois nom, verbe et adjectif), je suis une tête se traduit aussi "saeda". Pour l'emphase, on peut utiliser les constructeurs : c'est la notion à laquelle je vais venir.

Nemszev a écrit:
Je reconnais "saeda" (ma tête), mais pas le reste. Pourquoi "ki-" en début de phrase ? Et je ne trouve pas le mot "rien" (voe)sm dans ta phrase.
Ki est un exemple de constructeur, et c'est le plus simple à utiliser. L'acteur juste après "ki" et l'acteur juste après "gn" sont mis en relation d'équivalence, et "jom" permet de mettre fin à l'équivalence.
Pour répondre à ta question, il n'y a pas le mot "rien" (voesm), celui ci est remplacé par "zeda", signifiant "la tête de personne", ou "ze" est une personne au même titre que "je", "tu", ect., mais signifiant "personne". Donc la phrase signifie "ma tête est la tête de personne".
Si on aurait utilisé le mot "rien" (kisaeda gnvoesmjm), la phrase signifierait "ma tête est rien", phrase beaucoup trop forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 21:14

...


Dernière édition par od² le Jeu 20 Mar 2014 - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 21:30

Merci à toi od²

En fait, pour être clair, il y a dans la langue un tableau de 144 (12*12) pierres (plus la pierre spéciale), dans lequel on regroupe les pierres par sens : il y a 36 pierres qui représentent des nombres, 12 des formes, 48 constructeurs, 8 pierres pour les éléments, 8 pierres pour les plantes, 8 pierres pour les animaux, 8 pierres pour les stades de la vie, 8 pierres pour les personnes, 8 pierres pour les mondes, et 8 pierres pour les émotions.

Je vous ferais le tableau plus tard.

Libre à chacun d'associer chaque pierre à une représentation (cela s'appelle la projection), tant que celle-ci respecte la forme du tableau. La projection classique, la plus utilisée dans l'histoire de Veldaki, est celle que je vous présente plus haut, ou les pierres sont représentées par un phonème consonne et un phonème voyelle. Et les douze voyelles et douze consonnes forment les 144 représentations des pierres. C'est d'ailleurs pour ça (comme Nemszev me le faisait remarquer) que les mots en rapport avec la nature se ressemblent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 21:54

...


Dernière édition par od² le Jeu 20 Mar 2014 - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 22:25

Ta langue a l'air très innovante, j'aimerais bien en savoir plus, sur tes pierres (le surabondant voe m'intrigue un peu) et sur la structure de ta langue globalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Lun 20 Jan 2014 - 22:57

od² a écrit:
Je suis curieux de voir le chemin que tu as suivi pour en contourner les aridités pour les adapter à une production artistiques (quintessence de l'humain)...
L'alliance de concepts vagues, liés entre eux par des constructions coercitives.

Kotave a écrit:
Ta langue a l'air très innovante, j'aimerais bien en savoir plus, sur tes pierres (le surabondant voe m'intrigue un peu) et sur la structure de ta langue globalement
Voe est une pierre à plusieurs sens (une pierre angulaire) : elle sert d'abord à invoquer un acteur de manière neutre. Voe sert aussi à exprimer les nombres négatifs dans certains cas, et enfin l'acteur Voevoe à une signification "biblique" : "l'univers est".
Sur la structure globale, il y a plusieurs manières de s'exprimer : soit en juxtaposant des acteurs courts pour evoquer la trame d'une histoire, soit en mettant tout dans un gros acteurs (c'est possible avec le langage des nombres), soit en empilant des constructeurs sur plusieurs niveaux. On peut mélanger les trois. Il est même possible de mettre une flèche sur un constructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 2:57

Bref, c'est une langue philosophique. Il faudrait que je crée une catégorie spécifique pour celles-ci sur le forum. J'ai remarqué qu'une caractéristique des créateurs de ces langues est qu'ils se créent leur propre vocabulaire grammatical (ici, "pierre", "invoquer", "acteur", etc.).

Et le côté hongrois, c'est à cause des "sz", que les hongrois prononcent "s", un peu comme dans ta langue. Et les sonorités entendues dans la musique me paraissent très similaires au hongrois.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4975
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 12:35

Une ébauche d'article sur le solidago est entamée sur Idéopédia, Voekoevaka, je t'invite à t'y inscrire et à compléter la page au grès de l'évolution de ton travail.


Voici le lien : http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Solidago

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 13:22

Bravo Voekoevaka ; J'avoue avoir eu du mal à comprendre ta présentation d'il y a quatre mois... mais tout deviens plus clair en chanson !
Les sonorités de ta langues me sont fortement réminiscentes du polonais (nasales ouvertes+chuintantes). Le est-il toujours muet ?
Je m'en vais écouter tes autres chansons et comparer les traductions avec le script Solidago... cette histoire d'invocation est une idée à creuser...

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 15:26

Nemszev a écrit:
Bref, c'est une langue philosophique.
C'est quoi, la définition d'une langue philosophique ?

Nemszev a écrit:
J'ai remarqué qu'une caractéristique des créateurs de ces langues est qu'ils se créent leur propre vocabulaire grammatical (ici, "pierre", "invoquer", "acteur", etc.).
Ça, c'est parce que les éléments de base n'ont pas la même nature que pour nos langues classique, avec des mots, phrases, lettres...

Nemszev a écrit:
Et le côté hongrois, c'est à cause des "sz", que les hongrois prononcent "s", un peu comme dans ta langue.
Les "sz" sont un son s qui se prononce en amplifiant, un peu comme si on disait "sz". C'est une prononciation souvent utilisée dans la langue.

Ziecken a écrit:
Une ébauche d'article sur le solidago est entamée sur Idéopédia, Voekoevaka, je t'invite à t'y inscrire et à compléter la page au grès de l'évolution de ton travail.
Cool, merci ! Je vais m'occuper de l'article, le rendre plus clair. Sinon, je trouve pas ou m'inscrire, je ne vois que la place pour se logger.

Mardikhouran a écrit:
Bravo Voekoevaka ; J'avoue avoir eu du mal à comprendre ta présentation d'il y a quatre mois... mais tout deviens plus clair en chanson !
Les sonorités de ta langues me sont fortement réminiscentes du polonais (nasales ouvertes+chuintantes). Le est-il toujours muet ?
Merci à toi ! Pour l'apparence polonaise, c'est peut-être à force d'écouter Varsaw Village Band.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 15:48

Voekoevaka a écrit:
Nemszev a écrit:
Bref, c'est une langue philosophique.
C'est quoi, la définition d'une langue philosophique ?
Des langues philosophiques ont été créées dès le XVIIe siècle par des philosophes (Leibniz, Bacon, etc.) qui s'intéressaient aux possibilités des langues pour exprimer précisément leur pensée et leurs concepts. En général, ils ont essayé de faire des taxonomies (divisions de choses, de concepts...) pour organiser encyclopédiquement la pensée humaine et chaque idée devait avoir un mot qui lui soit attribué (plus une idée était complexe, plus le mot était long). Cependant, ces auteurs se sont heurtés à l'impossibilité d'apprendre leur propre langue, trop difficile à parler.
D'autres auteurs ont exploité cette idée durant les siècles suivants, en essayant de concevoir des langues qui tentent d'éliminer toute ambiguïté et irrégularité dans l'expression de la pensée (ex. Lojban, la langue logique).
Personnellement, j'inclus aussi dans la catégorie "philosophique" toutes les langues construites qui tentent une organisation différente de l'esprit humain (ex. toki pona, newspeak...) et qui crée des mots de manière très régulière.

Citation :
Ça, c'est parce que les éléments de base n'ont pas la même nature que pour nos langues classique, avec des mots, phrases, lettres...
Sans doute, mais je suppose que les linguistes ont créé un vocabulaire plus généralement accepté pour des langues du mondes qui n'ont pas les mêmes caractéristiques que les nôtres. Mais créer des mots simples et poétiques pour décrire les phénomènes de ta langue, c'est une bonne idée aussi.

Citation :
Les "sz" sont un son s qui se prononce en amplifiant, un peu comme si on disait "sz". C'est une prononciation souvent utilisée dans la langue.
En amplifiant ? Tu veux dire prononcer plus long (/s:/) ? Prononcer sonore ? Ou prononcer avec la pointe de la langue (apical) ?

Citation :
Pour l'apparence polonaise, c'est peut-être à force d'écouter Varsaw Village Band.
Je connais, c'est sympa !  Razz (D'ailleurs, dans ta composition, j'aimais bien les petites notes de piano désaccordé...)
Je crois que la question de Mardikhouran était "est-ce que le Z est toujours muet?" parce qu'il y a des mots comme "tzn" où il n'y a aucune voyelle écrite, mais tu prononces "tan".

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 19:19

...


Dernière édition par od² le Jeu 20 Mar 2014 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 21:44

Nemszev a écrit:
En amplifiant ? Tu veux dire prononcer plus long (/s:/) ? Prononcer sonore ? Ou prononcer avec la pointe de la langue (apical) ?
Je veux dire que le "s" commence tout doux et finit fort, en empêtrant sur la voyelle suivante.

Pour te répondre od², c'est bien l'optique dans laquelle j'ai crée la langue : elle est inspirée du lambda calcul, une théorie mathématique structurelle qui est à l'origine de l'informatique.

Quelqu'un sait ou créer son compte sur Ideopedia ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:13

Voekoevaka a écrit:

Je veux dire que le "s" commence tout doux et finit fort, en empêtrant sur la voyelle suivante.
Donc prononcé avec de plus en plus de force (genre ssSS) ? C'est différent de ce que tu disais précédemment (que le son /s/ était suivi d'un /z/), car un /z/ n'est pas plus intense ou fort qu'un /s/, il est juste sonore/voisé (on fait vibrer les cordes vocales).

Citation :
Quelqu'un sait ou créer son compte sur Ideopedia ?
Là.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:36

Nemszev a écrit:
Donc prononcé avec de plus en plus de force (genre ssSS) ? C'est différent de ce que tu disais précédemment (que le son /s/ était suivi d'un /z/), car un /z/ n'est pas plus intense ou fort qu'un /s/, il est juste sonore/voisé (on fait vibrer les cordes vocales).
C'est pour ça que j'ai précisé que le son dépasse sur la voyelle d'après. Donc in y a un court temps ou le phonème est "z".

Nemszev a écrit:
Là.
En fait, je ne vois que le panneau "identification", y'a pas de panneau "création de compte".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11721
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:41

Voekoevaka a écrit:
En fait, je ne vois que le panneau "identification", y'a pas de panneau "création de compte".

Moi, je lis: Créer un compte ou se connecter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:43

Et donc si on met un nom d'utilisateur et un mot de passe, le compte se crée automatiquement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11721
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:46

Voekoevaka a écrit:
Et donc si on met un nom d'utilisateur et un mot de passe, le compte se crée automatiquement ?

Si je me souviens bien, oui. Essaie, ça ne coûte rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Voekoevaka



Messages : 30
Date d'inscription : 21/05/2013
Localisation : Dans mon corps (la plupart du temps).

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:50

J'avais déjà essayé, il me dit "utilisateur inconnu".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11721
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Solidago    Mar 21 Jan 2014 - 22:55

L'inscription est manuelle. Lisez ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solidago    Aujourd'hui à 16:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Solidago
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Homéopathie, mystère et boules de sucres
» Solidago gigantea - Solidage géant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: